Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 15 août 2022
Antananarivo | 00h38
 

Médias

Les journalistes

De plus en plus de leçons de quiconque

mardi 1er juin 2010 | Bill

La presse a été ces temps-ci au centre de toutes les rencontres et de tous les commentaires. Et pour cause ! Le week-end dernier à Antsonjombe encore, un élément des forces de l’ordre s’en est pris à un reporter photographe. Il l’a empêché de faire son métier en de pareilles circonstances festives. Bien que le reporter lui a présenté sa carte de presse, il l’a poussé hors du champ des entrées nord pour pouvoir l’isoler et le rosser à coups de bâton mais le reporter a fermement résisté malgré le bâton qui lui était porté à la gorge. Devant l’objectif du reporter, cet élément des forces de l’ordre a fini par s’assagir. Le reporter note que son assaillant n’était pas éméché mais en pleine possession de ses facultés.

Et devant ces faits, on trouve encore à la Circonscription de gendarmerie d’Analamanga à Ankadilalana le moyen de défendre des éléments des forces de l’ordre qui portent atteinte à l’intégrité physique des journalistes. En tout cas, le reporter a diffusé la photo de son agresseur dans son journal.

Par ailleurs, saisissant l’occasion offerte par l’Association des jeunes journalistes (AJJM) les autorités de l’EMMOREG se sont évertuées à donner des leçons aux journalistes tout en leur affirmant que la collaboration est nécessaire et que le professionnalisme est de rigueur. Et que les forces de l’ordre ne cautionnent pas des comportements de voyous de ses éléments. En tout cas, qu’il s’agisse de carte de l’ordre des journalistes ou carte de presse de l’agence ou de la société employeur, son détenteur est toujours journaliste. Et l’une et l’autre sont valables pour exercer le métier et effectuer des reportages ou des investigations. Ce n’est pas à la Gendarmerie de définir qui est journaliste et qui ne l’est pas.

5 commentaires

Vos commentaires

  • 1er juin 2010 à 09:16 | kakilay (#2022)

    Si la plume et le fusil doivent s’affronter, nous serons toujours du côté de la plume...

  • 1er juin 2010 à 10:15 | Rainivoanjo (#1030)

    Quel est le but de l’article ? Qu’il y a des éléments "ripoux" au sein des militaires qui abusent de leur force ? On le sait. On sait aussi qu’il n’y a aucun pays sur la terre où des éléments de la police n’abusent de leur pouvoir. Le problème maintenant est de savoir si ces comportements sont punis ou non. Comme Madagascar est depuis longtemps un état de quasi non-droit, il y a de plus de plus de ces éléments qui sont impunis. Et éradiquer cela au sein de ces institutions telles la gendarmerie, l’armée ou la police ne se fera pas en un jour.

  • 1er juin 2010 à 12:22 | Rakotoasitera Fidy (#2760)

    Bill , veuillez reexpliquer à rainivoanjo ce que signifie :

    LIBERTE D’EXPRESSION

    • 1er juin 2010 à 13:49 | ranaivo (#147) répond à Rakotoasitera Fidy

      bonjour ce serait peine perdue
      car comme dit l’adage il n’y a pire sourd qui ne veut entendre
      et aussi comment faire comprendre a des individus qui se croient
      des hommes parce qu ils parlent avec des kalachnicovs

  • 1er juin 2010 à 14:30 | Haritiana (#1899)

    Vous les journalistes, vous prenez pour qui ?? vous pensez c’est toujours vous qui êtes les donneurs de leçons ? alors que vous êtes un citoyen avant d’être journaliste. Aza atao filokalofana ny maha journaliste fa rehefa manao ny tsy mety dia mitovy @ olona rehetra fa tsy misy hoe avohay ny namanay sns.... Raha hanao izany daholo ny ordre sy ny syndicat rehetra io hiaro ny namany nanao ny tsy mety dia na ny mpitarika posy aza mba hiaro ny namany koa raha manao fahadisoana ka ho melohina

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS