Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 2 juillet 2022
Antananarivo | 02h09
 

Communiqué

Conseil Supérieur de la Transition

samedi 14 juillet 2012

RESOLUTION n° 002/ 2012 PRESENTEE PAR LA COMMISSION SPECIALE CHARGEE DE LA FORMULATION DES AMELIORATIONS A LA MISE EN ŒUVRE DE LA FEUILLE DE ROUTE,
PRESIDEE PAR M. TEHINDRAZANARIVELO ALAIN DJAKOBA,
PRESIDENT DE LA COMMISSION DES RELATIONS INTERNATIONALES

Le Conseil Supérieur de la Transition,

Usant de son devoir de Conseil ;

Conscient de l’absence de plan opérationnel précis et adopté par les institutions prévues,
et l’inexistence de la définition même des affaires courantes ;

Considérant que certains partenaires internationaux refusent toujours de travailler avec
l’ensemble des institutions, tout en menant ouvertement des actes non conformes à l’esprit de la
mission qui leur est assignée par la Feuille de Route ;

Regrettant le comportement irresponsable des certains signataires qui ont décidé de
contester leurs membres dans les institutions ou de refuser d’en désigner. Tandis que d’autres ont
carrément décidé de se retirer momentanément tout en agissant en dehors du cadre institutionnel ou
s’adonnant à des actes de déstabilisation.

Souhaitant que la SADC redouble ses efforts pour sortir de la situation de crise encore
persistante

Après débats, en séance plénière en date du 12 juillet 2012, propose les améliorations
de la mise en œuvre de la feuille de Route suivantes :

Article premier : sont adoptés la proposition de résolution portant amélioration à la mise
en œuvre de la Feuille de Route et le document y annexé.

Article 2 : le Conseil Supérieur de la Transition appelle tous les acteurs institutionnels
nationaux et internationaux à la mise en œuvre de la Feuille de Route à adhérer aux présentes
propositions.

Article 3 : il est mis en place au sein du Conseil Supérieur de la Transition un groupe de
travail, composé par le Président de la Commission Relations Internationales, le Questeur II, les
Présidents des Groupes Parlementaires Politiques et du Secrétaire Général du Conseil Supérieur de
la Transition, et chargé des suivis et de la mise en œuvre des présentes propositions.

Fait à Antananarivo, le 12 juillet 2012

4 commentaires

Vos commentaires

  • 14 juillet 2012 à 20:22 | ericraza (#4709)

    Marary saina io Tehina Tehina io !! Raha tsy azy ireny ity Madagasikara ity koh !! Ndàna mitsabo saina eny @ 18 !!Lol

    • 15 juillet 2012 à 09:48 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à ericraza

      Seule solution :
      - "IL FAUT DISSOUDRE TOUTES INSTITUTIONS PARALLELES BUDGETOVORES (adjectif et nom péjoratif : qui émarge au budget de l’Etat-sans aucune utilité-)" :
      - CENI-T,
      - CT
      - et CST.
      Basile RAMAHEFARISOA
      1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 16 juillet 2012 à 04:34 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      rectification:budgétivores

    • 16 juillet 2012 à 09:24 | krizzy2 (#5166) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      En priorité suspension de toutes allocations aux personnalités qui ont suspendu leur participation aux institutions de la transition. C’est d’ailleurs ce qu’ils devraient proposer en personne, pour rendre crédible leur geste : Ils ont le beurre et l’argent du beurre.

      "Ory hava-manana ?" Tsia : Ory ny vahoaka, botry ny firenena.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 

Archives