Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 26 septembre 2021
Antananarivo | 05h07
 

Tribune libre

Maurice Beranto

Commentaires sur le Sommet de la SADC

samedi 28 mai 2011

Depuis le 20 mai et la sortie du communiqué du sommet extraordinaire des chefs d’état de la SADC à Windhoek, les commentaires fusent de toute part, dont celui de Bernard Valero, porte-parole du ministère français des affaires étrangères. Ces commentaires, d’une manière quasi générale, et presque caricaturale, tentent d’évaluer qui de la HAT ou de l’opposition pourrait être qualifié de gagnant, comme si, dans la situation où se trouve notre pays aujourd’hui, cela était le plus important.

Tout d’abord, concernant l’opposition, il s’agit de se rappeler, avant toute autre considération, le contenu de l’annonce solennelle dont les dirigeants de la SADC, toutes les chancelleries présentes à Antananarivo et tous les média de la capitale ont été destinataires. Nous y réclamions l’initiation d’un processus devant aboutir à une transition inclusive et consensuelle dont une des étapes majeures devrait être l’organisation d’une rencontre au sommet, entre toutes les forces vives de la nation, à Antananarivo. Si cette annonce solennelle a été démentie par le communiqué de la SADC du 20 mai, n’en déplaise à tous les détracteurs patentés, c’est seulement sur le lieu de cette future rencontre. Car on peut faire toutes les lectures possibles de cette annonce solennelle, mais pour ceux qui l’ont conçue, tel est son contenu et rien d’autre, les « considérants » mis à part.

Deuxième point, et contrairement à l’affirmation du porte-parole du Quai d’Orsay, ce communiqué de la SADC ne fait aucune mention de la feuille de route, ni du docteur Simao. Il est vrai que ce communiqué, d’après les connaisseurs, a été rédigé dans un langage diplomatique que, ceux qui me connaissent le savent, je ne sais pas manipuler. Ceci étant, vous pourriez continuer à tourner et retourner ce communiqué, dans tous les sens imaginables, vous n’y verriez la moindre marque de sympathie envers cette feuille de route pourtant paraphée, Valero le dit, par un grand nombre de forces politiques. Par contre, tout le monde y reconnaît l’effort fourni par la médiation internationale ; nous l’avons souligné, bien avant Windhoek.

Aussi ce que j’ai toujours reproché, ces dernières années, à la diplomatie française, c’est cette propension de continuer à nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Plusieurs fois, nous avons exhorté la France à plus de discernement, parce que, ne voulant que défendre ses intérêts avec bec et ongles, elle continue à contourner ou carrément nier les « vraies » réalités malgaches. Que la France et ses acolytes, COI, OIF, Ile Maurice comprise, le veuillent ou non, les faits sont incontournables et beaucoup de malgaches ne sont pas assez dupes pour continuer à tomber dans ces pièges éculés. Tout le monde sait, sauf ceux qui ne veulent rien comprendre de ces réalités malgaches, dans quelles conditions, avec quelle manipulation, et avec quel « travail de fond », cette fameuse feuille de route à été concoctée dans certaines demeures puis paraphée à Ivato par ceux qui ne représenteront jamais la majorité des forces politiques de notre pays. Il faudrait vraiment être aveugle ou d’une mauvaise foi phénoménale, pour ignorer le nombre croissant de ceux qui ont été « débauchés contre sonnants et trébuchants ou contre un poste au CT, CST ou au gouvernement », ont « paraphé » puis ont « manifesté » contre cette feuille de route.

Les faits sont incontournables même si certains ne veulent en démordre avec leurs commentaires les ignorant. L’histoire, un jour, finira par juger. L’histoire finira par prouver que l’opposition, oui, seulement une partie de cette opposition, ou peut-être une infime partie comme le diraient certains, a toujours proposé autre chose qu’un vide sidéral, ce faux et indigne procès que l’on lui intente chaque jour. Si la situation du pays n’était pas aussi catastrophique, on en sourirait. Pour pouvoir le démonter, je ne cesse de réclamer des débats contradictoires ; pour pouvoir démonter par exemple, que ceux qui nous ont quittés pour aller en face, ne sont ni les initiateurs du HPM de la Mouvance Zafy ni la majorité des membres de cette même mouvance. Je défie, pièces à conviction à l’appui, les Manantsoa, les Ralison et autres Ndremanjary de pouvoir démonter le contraire !

Je n’ai rien vu venir et je le sais, autant que je puisse le craindre, ces débats ne verront jamais le jour. Et nous continuerons à subir les noms d’oiseaux et la diabolisation de tous nos actes et de toutes nos actions.

Maurice Beranto

HPM, Mouvance Albert ZAFY

17 commentaires

Vos commentaires

  • 28 mai 2011 à 07:17 | poiuyt (#584)

    + 1 ; Par contre, Vous avez oublié certaine église française (cf les paroles et actes de certains de ses membres) dans la liste des acolytes

    • 28 mai 2011 à 11:51 | rabri (#2507) répond à poiuyt

      A fouiner votre biographie et vos titres sur le net, vous (Mr Beranto) êtes dans l’éternelle opposition en tant qu’éternel critiqueur comme votre mentor Zafy que je n’apprécie guère (izay miaraka amin’ny amboa lambo dia amboa lambo).
      Je vous pose une question pratique : vous êtes architecte de formation et en tant qu’originaire des côtes ( Majunga je crois) qu’avez-vous fait de concret à votre niveau concernant la résolution des problèmes de logement sur les côtes malgaches étant donné que tous les ans, il y a au moins 3 cyclones qui les ravagent et qui détruisent des milliers d’habitations construites à l’instar de la maison des "3 petits cochons" par les habitants eux-mêmes car il n’y a jamais eu (depuis l’indépendance) une véritable contribution de l’Etat ( central ou décentralisé) pour construire des logements adéquats contre ces problèmes de cataclysme récurrents sur nos côtes ??

    • 28 mai 2011 à 13:50 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à poiuyt

      Est-ce que cher Ami POIUYT peut être plus EXPLICITE sur cette eglise française....?...

      ou bien nous donner un lien permettant d’y voir claire....

      Merçi....

  • 28 mai 2011 à 08:07 | diego (#531)

    Monsieur,

    Lecture bien agréable !

    Tenez bon Monsieur, je l’espère de tout cœur. D’ici loin, à notre manière, on est derrière vous. La majorité des Malgaches veulent et souhaitent un gouvernement inclusif et consensuel.

    Et quand on sait ce qu’on veut et sûr d’avoir raison, on tient bon je pense.

    Une pensée bien fort à Mr. ZAFY s’il nous lit.

  • 28 mai 2011 à 09:48 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    La France est présente partout :

    - O.I.F,

    - C.O.I.

    - sur la partie africaine,elle a délégué son pouvoir à l’AFRIQUE du SUD et la partie arabe à BHL,d’où ma FRANCE-BHL.

    Vous décortiquez bien le point de presse du chargé de communication du Quai d’Orsay,c’est une erreur de s’attarder à certaine tournure.C’est ça la diplomatie !!

    Vous voulez parlez de la feuille de route paraphée,n’oubliez pas qu’elle serait validée,seulement,le 29 juin 2011,après que les Malgaches soient convoqués à gauche et à droite.C’est tourisme diplomatique et certains malgaches seront satisfaits de ces voyages "gratis",dans des hôtels de luxe en Afrique.

    Monsieur BERANTO,

    - Qu’en pensez-vous des retours sans condition de Messieurs les Présidents Didier RATSIRAKA et Marc RAVALOMANANA au bled.

    Leur début de séjour est compté à partir de ces "histoires" de NOTAM.

    Ils pourront se présenter aux élections au suffrage universel direct.Le PEUPLE est le seul juge par le truchement des élections au suffrage universel direct.

    Vous connaissant d’orateur talentueux,je souhaiterais,en savoir plus,sur votre désir politique pour Madagascar.Il faut un changement à/pour Madagascar,mais quel genre de changement !!!!

    Cordialement,

    Basile RAMAHEFARISOA

    b.ramahefarisoa@gmail.com

  • 28 mai 2011 à 10:06 | râleur (#3702)

    Moi., je proposerais tout simplement que quelqu’un comme Maurice Beranto soit plus mis en avant que Zafy.

    Zafy a certainement des quantités et des défauts comme tout le monde. Mais il a déjà été au pouvoir et n’a rien apporté.

    Prenez le pouvoir Maurice, formez votre équipe, présetnez les, proposez votre projet, expliquez sans cesse votre vision du pays. En résumé, faites de la politique, au sens noble du terme

    Vous serez plus ’’visible’’ pour nous électeurs que derrière ’’la mouvance Zafy’’.

    • 28 mai 2011 à 12:45 | che taranaka (#99) répond à râleur

      Beranto Maurice ne prend pas le pouvoir Mr râleur..

      votre enthousiasme envers notre ami trop débordante est admirable mais Maurice Beranto est DEMOCRATE et non PUTSCHISTE..

      On ne prend pas le pouvoir ..on consulte le peuple ,on vit avec lui,on apprend son histoire et on fait des projets de société pour lui rendre service et mettre le pays parmi les pays civilisés avec sa BENIDICTION si le peuple choisit ce PROJET..lors des ELECTIONS JUSTES(non seulement le pouvoir de l’argent),TRANSPARENTES ET LIBRES !

      Nous ne sommes pas tous des """prenneurs de pouvoirs""...!!!!!heureusement..sinon c’est le coup d’état tous les 3 ans comme il dit Bekamisy..!!

    • 28 mai 2011 à 13:35 | rabri (#2507) répond à che taranaka

      être démocrate et en même temps compagnon de route, voire bras droit de quelqu’un qui a toujours prôné le tribalisme et le racisme à Mada !! est ce qu’il y a quelqu’un dans "la salle" qui puisse éclairer mes lanternes ????

  • 28 mai 2011 à 10:28 | Rakotoasitera Fidy (#2760)

    Salut Maurice

    Tres content de te lire ici

    J’espère que notre ’ami’ Bekamisy , que tu connais tres bien toi aussi
    se manifestera

    Longue vie Maurice

    • 28 mai 2011 à 13:34 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à Rakotoasitera Fidy

      Raleur ,R .Fidy , Che Taranaka , Mr BERANTO,

      je partage entierement au point de vue de Raleur , une personalité comme Beranto ne devrait pas perdre son temps à se cacher derrière Zafy Albert.....c’est un mauvais cheval.....que veut Zafy pour ce Pays ?...rien que dalle .....

      Prendre le prouvoir Chez Taranaka ne signifie pas faire le coup d’Etat tous les 3 ans , c’est se donner la STRATEGIE/VUSION pour se mettre en avant ,en premiere ligne , se faire un nom une EQUIPE , , afficher un envie de servir plus son Pays ........

      Gaspiller son temps derriere Zafy Albert n’est pas du tout une BONNE STRATEGIE car Zafy est sans coherence ni lisibilité dans son intention , son objectif ni dans sa methode.........il est très brouillon , il suffit pour lui d’exister politiquement par un refus bontolo tout azimut...et je ne voit pas du tout qu’il fait derriere Zafy une personnalité telle de Mr Beranto

      Beranto en critiquant la position de la France sur le dossier Madagascar ne fait que se mettre la tête dans un cul de sac bient étroit...à la Zafy...., Reprendre le discour des MDRM ou des francophobes n’est pas du tout un rôle politique naturel de Beranto ni de Zafy et c’est dans ce sens qu’ils s’engouffrent dans une position stérile illisible ,abjecte........

      Une chose est sùr , le Ravalomanana ou les Ravalomananistes applaudissent à tout rompre actuellement sur la position que Beranto et Zafy choisissent mais une fois que Beranto et Zafy accèderont à une poste politique assez important ces memes Ravalo et Ravalomanistes vons tout faire pour le DESCENDRE (politiquement s’enttend) comme ils font actuellement face à VITAL.....

      Par rapport à la Feuille de Route , Beranto se rejouit que la SADC ne l’appuie pas explicitement ......Mr l’Architècte a oublié que Gaborrone est un pièce important du puzzle certe mais que de toute façon , il ya une vie après Gaborrone quel qu’elle soit son issue ........Ce sera toujours Rajoelina et les 20 millions des Malagasy qui determineront la suite de l’histoire à Madagascar

      et le Rodobe de Beranto et de Zafy n’y fera rien...

  • 28 mai 2011 à 11:41 | che taranaka (#99)

    Je me permets de vous appeler Maurice et même envie de vous tutoyer ;tous les deux nous sommes issus de ce fameux collège de la capitale ; moi un peu plus jeune .Vous étiez sportif et jouyiez très bien au basket .Je vous admirais ....depuis ces temps et plus tard car de temps à autre vous réagissez en tant que citoyen sur la vie du pays et sur la vie politique ..mais pas assez à mon goût..et je trouve tout ce que vous dites justes et me donnent plein d’espoir pour le futur .Vous et certains auriez dû être la nouvelle génération de politiques..mais ne désespérons pas..

    Maurice,

    c’est vrai que le Prof est une personnalité incontournable avec la situation actuelle à Madagascar.
    La lutte contre la CORRUPTION et la pratique de la DEMOCRATIE c’est LUI !,j’ai déjà eu l’occasion de le dire.

    Mais nous plus jeunes générations ;nous devons aller de l’avant et devons montrer aux MALAGASY que la sagesse du Prof est appuyée par des jeunes aussi intègres que lui ;des patriotes qui comprennent les intérêts supérieurs de ce pays,en premier lieu l’UNITE NATIONALE .

    Créer un pays moderne où la DEMOCRATIE est un mode de gouvernement.

    Respecter la voix du peuple et l’alternance doit être une obligation constitutionnelle.Aucun pouvoir ne doit rester plus de 5 ans,une période suffisante pour mener une politique économique et sociale.Au delà de cette période ,et sans être inquiètés d’être jugés sur son bilan les "gouvernants" se transforment en voleurs et ensuite en DICTATEURS pour couvrir leurs méfaits .

    Créer un pays moderne où il n’est plus question de QUOTAS mais de COMPETENCES et de PROBITES !

    Créer un pays moderne où chaques institutions (justice,armée,éducation nationale,industriels..) soient indépendantes et chacunes à sa place.

    Un pays moderne qui défend ses biens et où chacun est libre d’entreprendre n’acceptant aucun monopole de qui que ce soit.

    Un pays qui n’est à la botte de personne.Ni la france ni les ricains !

    Bref UN PAYS DE DROIT..

    un post ne peut suffire pour un PROJET DE SOCIETE..

    Je souhaite que d’autres voix plus INTELLIGENTES s’expriment ,faute de quoi la descente aux enfers pour ce pays n’est pas une vue de l’esprit..et ce ne sera pas la faute au PROF ZAFY....

    Il a le devoir de continuer la LUTTE d’abord pour bien démontrer que son pays c’est MADAGASCAR et son PEUPLE tous les Gasy.Il n’est jamais parti en EXIL !!. Rien que pour clouer le bec à ceux qui le taxent de tribaliste...je l’encourage et lui souhaite encore de longues années !

    • 28 mai 2011 à 15:15 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à che taranaka

      Che Taranaka,

      je me permet de vous éclairer : je connais bien Zafy Albert et il n’y a rien de cohérent dans la gesticulation du Vieux Prof .........

      C’est vraie qu’il adore le chaos , c’est un churrigien et la boucherie ne l’impressionne pas du tout .......

      Zafy affectionne bien la posture d’une opposition , il en a l’experience , son seul plaisir c’est de faire tomber un pouvoir ...mais son envie ne va pas au delà de cette chute /chaos.....

      si vous lui donnez le pouvoir sur un plateau d’argent , il refusera , il ne sait pas quoi faire d’une RESPONSABILITE politique , encore moins de premier plan....il n’est pas Né pour diriger un PAYS....ni pour assurer une responsabilité institutionelle.....

      C’est vraie qu’il peut jouer un INSTRUMENT/OUTIL pour arriver au chaos .....et permettra donc aux autres Very SEZA EXILES d’y revenir et c’est sans doute dans ce sens que Che Taranaka et consorts encouragent Zafy et Beranto......

      Pendant tout ce temps le Manandafy , Fetsison, Mamy Bebaomba , Costant Raveloson, Rakotoamboa , Lalatiana Damedefaibles, GuyRIVO sont en hiberanation laissant seul Zafy et Beranto faire le mauvais boulot........

      Bon courage Beranto.......miverena rehefa fay ....

  • 28 mai 2011 à 12:15 | ratiarivelo (#131)

    Salama hianao Atoa Maurice BERANTO : tena marina ny analyse-nao !!! hoy ny ohabolan-drazantsika : Ny teny marina hoatra ny fia-pary, ka na lava aza , tsy lany HAMAMIANA !! Tohizo foana ny lalan-tsika, tazony ny Marina, satria ny MARINA tsy mba maty.Tenan’Andriamanitra.

  • 28 mai 2011 à 14:03 | Rakotoasitera Fidy (#2760)

    Tu as vu Maurice ce qu’est devenu le ’Bekamisy’ !!!!!!

    Et dire que ce ’mec’ là , sans Zafy , ferait parti des anonymes du style rabrisure

    • 28 mai 2011 à 14:28 | rabri (#2507) répond à Rakotoasitera Fidy

      Je connais tous ces beaux parleurs de la région parisienne : Rakotoasitera & Co, des articles par-ci, des conférences par-là, des pose-photos "matuvu",.... ce n’était et ce n’est que du vent !!

    • 28 mai 2011 à 15:16 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à rabri

      Rabrisure par contre est un muet qui ne s’exprme que par des ’zesta’

      Hélas mème les vents ne lui sont pas favorables

  • 28 mai 2011 à 17:27 | Beandroy (#3943)

    Beranto !

    Si la notion de modestie était votre point fort, vous m’auriez évité de rabaisser le débat en m’attardant sur votre nez tourné en permanence vers Maromokotro avec vos « moi, je » « je suis ceci, je suis cela » car en attendant, force est de constater que vous n’êtes que le valet de Zafy Albert. Robert Razaka n’a-t-il pas déclaré que Zafy Albert reste le président spirituel et moral de la HPM ! Partant, je ne vois dans votre pseudo combat que la mise en exécution des directives de Zafy Albert.
    Et sachant que pour ce dernier aucun gouvernement n’obtient sa reconnaissance sauf le sien, je doute que ce comportement soit de nature à promouvoir la réconciliation que vous vous vantez de défendre car il vous place dans l’extrémisme politique.

    Nous sommes en période de crise profonde depuis 2 ans et chaque mouvance, chaque Parti et quelques associations s’activent à chercher des solutions de sortie de crise. Or on constate que vous n’acceptez pas les différences d’approche au sein même de votre Parti et de votre mouvance. A lire le non-dit dans votre article, vous traitez de vendus « ceux qui vous ont quittés pour aller en face ». Ne pourriez-vous pas donc admettre que vous n’avez nécessairement pas raison pour vous permettre de traiter ainsi ceux d’entre vous qui voient la sortie de crise autrement ? Ou bien une transition inclusive et consensuelle pour vous c’est Zafy Albert Président de la Transition et Rakotovahiny Premier ministre entourés de toutes les parties prenantes ? Ceux qui vous ont quittés Monsieur Beranto ne sont pas des vendus ; ils ont tout simplement réalisé que leur vraie ennemie est la crise qui nous enfonce un peu plus chaque jour d’où la nécessité d’en sortir en participant à un gouvernement qui a tendu la main à toutes les parties prenantes.

    Par ailleurs, même si je suis farouchement anticolonial, je suis étonné de constater que vous trouvez des choses à dire contre la France aujourd’hui ; mais quand Zafy Albert était Président de la République, il avait beaucoup compté sur l’aide de la France car incapable de promouvoir son plan de développement économique inadéquat et mise à part la Première République, la France n’a jamais été aussi présente dans notre économie qu’à l’époque de Zafy Albert (amnésie quand tu nous tiens !).

    Enfin, pourquoi cherchons-nous à obtenir la reconnaissance internationale ? N’est-ce pas surtout pour relancer notre mendicité ? Car nous avons besoin d’aide pour nous reconstruire ; oserions-nous dire à la France que nous n’avons pas besoin de leur argent ! La notion d’ingérence a changé M. Beranto et les avis de nos partenaires sont les bienvenus même si ça ne plaît pas car l’adversité aide également pour se relever. Il ya ceux qui veulent entendre les Etats-Unis s’exprimer souvent sur notre crise et d’autres veulent entendre la France. Il n’y a rien de condescendant à ce que des bailleurs donnent leurs avis sur des sujets sensibles.

    A bon entendeur !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS