Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 26 novembre 2022
Antananarivo | 14h02
 

Editorial

Colosses aux pieds d’argile

mercredi 15 juin 2011 | Patrick A.
Fresque de Loggia de Raffaello (vers 1518), visible au Vatican.

Salomon passe pour avoir été un roi « Sage parmi les hommes »...

On peut le voir ainsi, ou tout au contraindre le dépeindre en dangereux indécis, la parfaite illustration de ce qu’il ne faut surtout pas faire. Que serait-il arrivé à sa réputation si aucune des deux femmes se disputant un enfant n’avait réagi à son instruction de couper ledit enfant en deux et d’en donner une moitié à chacune des deux femmes ? Le roi aurait certainement été qualifié de souverain inhumain s’il avait laissé l’épée poursuivre son oeuvre, ou de joueur versatile s’il avait donné un contre-ordre.

La sagesse de Salomon n’aurait pu prévaloir sans la sensibilité de la mère authentique, qui préféra abandonner l’enfant plutôt que de le voir mourir. Pour un être humain normal, parier sur un tel dénouement aurait été très aventureux, d’autant plus que, comme nous le précise le premier livre des Rois, les deux femmes se disputant l’enfant étaient des prostituées. Par bienveillance, on dira que Salomon était habité par l’inspiration divine, pas qu’il était mégalomane.

Contrairement à bon nombre d’hommes politiques malgaches, la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC) n’a jamais, elle, prétendu avoir l’inspiration divine. Ce n’est donc pas lui faire injure que de lui dire que lorsqu’elle se pique d’émettre des jugements de Salomon, cela risque de tourner au flop. À la lumière du traitement indécis de la crise malgache [1], on est aujourd’hui contraint de relire d’un oeil nouveau et plus sévère les échecs précédents de la diplomatie d’Afrique australe au Zimbabwe ou au Congo « dit démocratique ».

Le constat que la SADC se met facilement dans des situations impossibles est d’autant plus crucial que le sommet du week-end dernier à Sandton n’était en fait pas essentiellement consacré à Madagascar. La réunion avait pour objectif principal de signer en grande pompe l’acte fondateur du plus grand marché commun du continent africain. Un marché qui recouvrerait les pays de la SADC, ceux du Marché commun d’Afrique orientale et australe (COMESA) et ceux de la Communauté d’Afrique de l’Est (EAC), soit 26 pays avec une population d’environ 600 millions d’habitants et un PIB représentant 58% de celui du continent africain.

On peut être fasciné par l’idée en 2014 d’une libre circulation non seulement des produits et des services, mais aussi de la main d’oeuvre au sein de ces pays. On peut rêver des routes et des voies de chemin de fer qui sont projetées pour faciliter la circulation sur un espace allant de l’Égypte à l’Afrique du Sud. Mais l’on est également en droit de se demander si tout cela a la moindre chance de se pérenniser sans une ambition politique forte et véritablement endossée par les populations. Car les forces centrifuges seront inévitables entre les deux poids lourds du continent, l’Afrique du Sud et l’Égypte, et les petits pays qui n’ont pas forcément un grand intérêt à éliminer les barrières aux produits provenant des autres pays signataires.

Un grand marché commun n’aura de sens sans un véritable projet politique commun, qui serait soutenu par les populations et qui aurait un caractère contraignant vis-à-vis des États individuels. Ce qui est loin d’être le cas actuellement, où des entités comme l’organe de coopération en matière de politique, de paix et de sécurité de la SADC sont réduites à des jugements de Salomon, au sens de « partage bâtard et pas forcément équilibré du fait de l’impossibilité d’arriver à la vérité ».

Notes

[1SADC invisible en 2008, quasi-inaudible en 2011.

12 commentaires

Vos commentaires

  • 15 juin 2011 à 12:05 | Boris BEKAMISY (#4822)

    Tel un veritable Rolland Garros , Rajoelina vient d’orchestrer un super_ACE dans le T du SADC

    la balle est donc maintenant dans le camps du SADC....

    Et on attend ses reactions ....va-t-il ( le SADC) suivre le schema europpen en Lybie où Bruxelle avec l’appui de l’OTAN se donne le moyen de ses RECOMMANDATIONS...et accompagner mani-militari le RETOUR de Ravalo....

    Ou bien le SADC va encaisser le camouflet en se rengeant derrière la declaration de Rajoelina qui va appliquer sans Condition la Feuille de route d’Ivato ENTERINEE deux fois à Windoek et à Gaborone ........

    Cette deuxieme posture confirmera l’image que l’article dessine sur ce que SADC represente ! finalement ce n’est qu’un Géant au pied d’Argile .....

    Mais attendons voir la prochaine épisode.....

    • 15 juin 2011 à 13:55 | ZOZORO (#5338) répond à Boris BEKAMISY

      Multi-veste ??? versatile est plus approprié

      La SADC avec une force de paix c’est une utopie pour madagascar. On en a déjà vu mais on les appelait sônégaly nahazo baiko et je pense que ni vous ni moi n’adhère à ce scénario.

      La SADC est loin d’être l’OTAN et le "D" empêche toute intervention militaire tandis que le "C" masque l’hypo"C"risie ou l’intérêt finan"C"ier. Il faut être toidi comme..... (hi hi et cette fois ci c’est pas vous) pour espérer un vent de changement soufflé par la SADC (demandez aux autres pays africains en guerre, ils confirmeront).

      Votre entêtement pour l’unilatéralisme (synonyme de dictature dans notre cas nous conduirait à la perte. Quant aux foza qui est majoritaire selon vous et litakely : On fait ce qui est bon pour le peuple et non ce qu’ils veulent. Donc votre aspiration populaire vous pouvez le garder pour vous.

      europpen/lybie/windoek, ne vous en prenez plus à jipo pour la géographie si vous n’arrivez pas à écrire le nom d’une ville/pays/continent. Et c’est pas une critique mr wikiborispédia...

    • 15 juin 2011 à 14:25 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à ZOZORO

      Si si Multivest ou Grand Ecart......au lieu de Versatile est plus approprié.....Mais fait gaffe ...un ECARTEMENT PERMANENT ...ce pas bon pour la virginité .....( Hi hi hi....)

      Si SADC n’est pas l’OTAN et que Sandton n’est pas Bruxelles.... ce qu’il y a une vie après Gaboronne...

      On applique Ivato sans condition( malgacho_malgache oblige) et UNILATERALEMENT.. tsimanin....mais quasi-inclusive avec un Zozoro au MERI, on va pas attendre tout le temps Dafily ou Kakilay ...laissez les faire leur fine bouche et CO-gerer avec la Paillette et l’Aveugle leur chaises vides...de Magro...

      Quel sera don la prochaine episode ?? peut -etre un Chissano/Simao à Mada pour precher encore la bonne parole d’un INCLUSIVITE qui n’existe que sur Saturne ou pour parler encore la plus et le beau temps ....d’un Retour impossible .....

      Un autre Asabotsy mifankahita !
      et la transition jusqu’au 2018....

    • 15 juin 2011 à 14:34 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à Boris BEKAMISY

      Zozoro

      J’ai oublié ...garde JIPO et ses Geographies pour vous ....

      Et sans transition...quoique...je mets où Y sur Neuilly...??
      Re-hi hi hi....

    • 15 juin 2011 à 15:07 | ZOZORO (#5338) répond à Boris BEKAMISY

      Donc la transition de lapinou=le pont de weinan weihe ?

      Hena antanantsaka marina !!! Raha hiteny aho hoe andevolahy mahita fotsimbary lazain’ny sasany fa inona eo indray.

      Lapinou s’est installé par la force, seule la fotce pourra le déloger. Mais par qui ??? les anti-HAT aiment trop la sémantique pour envisager cette éventualité

      Quant à ZOZORO à la MERI !!! demandez au rat brillant qui est plus proche de la vérité. J’ai trop de dignité pour être souillé dans ce gvt. (tsy hiteny koa aho hoe ran’andriana sao dia hoe ndray).

    • 15 juin 2011 à 16:28 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à ZOZORO

      Ce n’est pas toujours les vrais Andriana qui revendiquent publiquement son Sang ! sinon....c’est un reraka...!

      Il faut donc se mefier de "l’Andriana auto-proclamé" c’est très symptomatique d’un bleuf....ou d’un mpisavika...razana !

      On veut arbre généalogique à l’appui......!

      En plus le PSEUDO de Multiveste (ZOZORO) fait plutot penser au Bozaka aman’Ahitra qu’à un Andriana.....

  • 15 juin 2011 à 12:05 | da fily (#2745)

    Soit, c’est un point de vue tout à fait valable, mais sans quelques balbutiements dus au démarrage, nous n’aurions pas eu l’UA, l’UE, l’ONU, et toutes ces entités que l’on trouve aujourd’hui, dont la raison est la recherche d’une meilleure cohésion et cohérence au bénéfice de tous.

    On peut juger ou reprocher à la SADC tout ce que l’on veut, et celà dépend de quel côté on apprécie les évènements, mais je pense qu’elle met en garde et essaie de participer au réequilibrage des forces en présence que l’on a du mal, NOUS, à trouver, et laisse quand même la décision finale aux protagonistes tant qu’il n’y a pas plainte de l’un de ceux-ci. Diplomatiquement, c’est le cheminement normal de toutes démarches de neutralisation d’un conflit, charge aux protagonistes de continuer à rechercher la consensualité qui prévaut qui mènera à la démocratie. L’oeil extérieur que peut représenter la SADC doit être perçu comme neutre, mais il peut aussi devenir arbitraire si les blocages persistent.

    Ca n’a jamais été facile, on a vu les bourdes, voir les graves manquements de l’ONU dans certains conflits (Côte d’Ivoire, Rwanda...), les mêmes attermoiements de la défunte OUA (Centrafrique, Gabon, Soudan, Sahara Occidental...), et même la CE a du mal aujourd’hui à trouver la même longueur d’onde dès que le sujet est épineux (politique agricole, environnement, divergences sur les frontières durant la récente migration via Lampeduza...), donc il faut du temps pour consolider et trouver l’efficaté recherchée.

  • 15 juin 2011 à 12:55 | alika mirenireny (#3197)

    Avec mes excuses , pour" ces rebellitudes",
    Plusieurs de vos fans, veulent malgrés tout accéder a l’article du disc jok (?) sur "Jeune Afrique,
    Dadabe étant disparu !!
    nous vous le déponsons a l’insue de son plein ..

    http://alikamirenireny.blogspot.com/2011/06/jeune-afrique-n-2626-8-mai-2011.html

    https://picasaweb.google.com/alikamirenireny

    • 15 juin 2011 à 13:05 | alika mirenireny (#3197) répond à alika mirenireny

      en fait c’est Ben Laden, qui figure en titre ,de ce numéro de "Jeune Afrique " justifiant le titre "on l’a eu "

  • 15 juin 2011 à 13:46 | ErnRAZ (#5140)

    Du Caire au Cap, c’est déjà le rève des anglais voire une réalité de l’époque victorienne. Ce sont les africains qui se sont écartés de cette vision. Bien sûr, Napoléon Bonaparte ou Adolf Hitler avaient presque réussi, eux aussi, l’unification de l’Europe mais pas d’une façon démocratique et l’on avait vu où cela menait.
    Mais le comportement actuel de la SADC n’a rien de démocratique non plus (vis-à-vis des malgaches) ! Parions donc qu’elle va continuer à échouer.

    • 15 juin 2011 à 14:38 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à ErnRAZ

      Oui oui au PANAFRICANISME ......

      je rêve deja un canal sous la Manche ..pardon sur le canal de Mozambique ......

      Bref un Metro ....TGV qui relie Mahajanga et Maputo.....

  • 15 juin 2011 à 16:07 | Lefona (#4584)

    Avelao vetivety ny sira sy ny oignon (malgache) sy ny tongolo ary ny ahitra isan-karazany mety hanaovan ny "sauce" ! ny SOUVERAINETE no zavatra tsy azo kitiana ! le reste, pour l’instant, n’est que littérature !

    Soi on est souverain soi on ne l’est pas ! Tsy misy hidiran’izay IVELANY izany !

    Alors au moment ou je poste ce truc, est on ou pas SOUVERAIN ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS