Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 20 octobre 2021
Antananarivo | 19h49
 

Tribune libre

COMMUNIQUE DE L’UA

samedi 25 juillet 2009

COMMUNIQUE DE LA REUNION CONSULTATIVE
SUR LA SITUATION A MADAGASCAR
ADDIS ABEBA, 22 JUILLET 2009

1. A l’initiative du Président de la Commission de l’Union africaine (UA), M. Jean Ping, et dans le prolongement des décisions pertinentes du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’UA et de la décision sur le rapport du CPS sur ses activités et l’état de la paix et de la sécurité en Afrique [Assembly/AU/Dec.252(XIII)], adoptée par la 13ème session ordinaire de la Conférence de l’Union tenue à Sirte, en Libye, du 1er au 3 juillet 2009, le Groupe international de contact sur Madagascar a tenu sa deuxième réunion consultative à Addis Abéba, le 22 juillet 2009. Le Groupe de contact a pour objectif de mieux coordonner l’action de la communauté internationale en vue du retour rapide à l’ordre constitutionnel à Madagascar. Outre l’UA, cette réunion a regroupé les organisations et pays ci-après : Commission de l’Océan Indien (COI), Communauté pour le développement de l’Afrique
australe (SADC), Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA), Nations unies, Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et Union européenne (UE). La Libye, en sa qualité de pays assurant la présidence en exercice de l’UA, l’Ethiopie, en sa qualité de pays assurant la présidence du CPS de l’UA pour le mois de juillet 2009, ainsi que les membres africains et les membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies, ont également pris part à la réunion. Au cours de ses délibérations, le Groupe de contact a entendu des communications des chefs de délégations des mouvances politiques Ravalomanana et Ratsiraka, qui ont répondu positivement à l’invitation adressée par l’UA aux quatre mouvances politiques malgaches.

2. Le Groupe de contact a passé en revue l’évolution de la situation à Madagascar depuis sa réunion du 30 avril 2009. A cet égard, les participants ont réaffirmé les termes du communiqué publié par le Groupe de contact à l’issue de sa réunion inaugurale. Ils ont noté que les négociations entre les mouvances politiques malgaches en vue de l’adoption d’une Charte de transition pour une sortie de crise pacifique et consensuelle à Madagascar, conduites sous l’égide de l’UA, par une équipe de médiation internationale comprenant les Envoyés spéciaux de l’UA, de la SADC, des Nations unies et de l’OIF, avaient permis d’enregistrer des avancées importantes, avant d’être suspendues, le 16 juin 2009, du fait du raidissement des positions des parties. Les participants ont exprimé leur appréciation à la Médiation pour ses efforts, déployés avec l’appui du Chapitre opérationnel local du Groupe de contact, qui a tenu quatre réunions au cours de la période considérée.

3. Le Groupe de contact a salué les conclusions et décisions du Sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de Gouvernement de la SADC sur Madagascar, tenue à Sandton, en Afrique du Sud, le 20 juin 2009, qui a notamment exhorté toutes les parties prenantes malgaches à s’engager en faveur d’un règlement pacifique et négocié de la crise. Le Groupe de contact s’est, en particulier, félicité de la nomination de l’ancien Président Joaquim Chissano du Mozambique comme chef de l’équipe de médiation de la SADC dans la crise malgache. Le Président Chissano a informé les participants des résultats de la mission qu’il a effectuée à Antananarivo et à Paris, du 9 au 20 juillet 2009.

4. Le Groupe de contact a pris note de la position sur la situation à Madagascar contenue dans la décision Assembly/AU/Dec.252(XIII) mentionnée plus haut, par laquelle les chefs d’Etat et de Gouvernement ont, entre autres, exprimé leur appui aux éléments de sortie de crise articulés par le Groupe de contact lors de sa réunion du 30 avril 2009, encouragé le Président de la Commission de l’UA à poursuivre et à intensifier ses efforts en vue du retour rapide à l’ordre constitutionnel, en étroite consultation avec la SADC, ainsi qu’avec les Nations unies, l’OIF et l’UE ; et se sont félicités de la désignation, par la SADC, de l’ancien Président Joaquim Chissano comme chef de son Equipe de médiation sur la crise malgache.

5. Le Groupe de contact a également pris note du communiqué publié le 6 juillet 2009, à la suite de la consultation entre l’UE et les autorités malgaches de facto, dans le cadre de l’article 96 de l’Accord de Cotonou, communiqué qui, tout en indiquant que « les propositions et les engagements de la partie malgache restent dans un cadre non constitutionnel, ne présentant pas de perspectives crédibles à un retour à l’ordre constitutionnel », en appelle à un accord consensuel pour le retour à l’ordre constitutionnel.

6. Le Groupe de contact a fermement condamné les actes de violence perpétrés notamment ces deniers jours à Madagascar, ainsi que les menaces qui pèsent sur les journalistes et la liberté de la presse. Il a adressé une mise en garde aux extrémistes, de quelque bord qu’ils soient, qui jettent de l’huile sur le feu et compromettent, par leurs actes, la recherche d’une solution négociée.

7. Le Groupe de contact a mis en garde contre toute démarche unilatérale visant à légitimer le changement anticonstitutionnel intervenu à Madagascar, notamment l’organisation par les autorités de fait d’une conférence nationale et d’élections sans accord politique inclusif, et rejeté fermement toute tentative d’imposer des faits accomplis. Le Groupe de contact a instamment demandé aux autorités de fait, ainsi qu’aux autres parties malgaches, de placer l’intérêt de Madagascar et la recherche du consensus au dessus de toute autre considération, particulièrement au regard des risques d’instabilité accrue dans l’Ile, ainsi que de la détérioration continue de la situation économique et sociale, des
souffrances qui en résultent pour la population civile et du danger que cette situation fait peser sur les accords qui lient Madagascar à ses partenaires, y compris l’AGOA.

8. A la lumière de ce qui précède, et après avoir réaffirmé le rejet total par leurs organisations et pays respectifs du changement anticonstitutionnel intervenu à Madagascar, ainsi que les termes du communiqué du Groupe de contact du 30 avril 2009, les participants ont souligné l’impératif du retour rapide à l’ordre constitutionnel, à travers un processus consensuel impliquant l’ensemble des acteurs politiques malgaches et fondé sur le respect des dispositions pertinentes de la Constitution du pays. Ils ont réitéré leur engagement à œuvrer ensemble pour aider toutes les parties malgaches à réaliser cet objectif, à travers la tenue d’élections libres, régulières et transparentes, sous la supervision de la communauté internationale.

9. De façon plus spécifique, le Groupe de contact est convenu de ce qui suit :
(i) convocation, sous l’égide de l’UA, au Mozambique, au plus tard dans la première semaine du mois d’août 2009, d’une réunion entre toutes les mouvances politiques malgaches représentées par leurs chefs de file respectifs, pour parvenir à une solution consensuelle en vue du retour rapide à l’ordre constitutionnel et régler les questions restées pendantes après la suspension des négociations inter-malgaches, le 16 juin 2009 ;
(ii) cette rencontre se déroulera sous la direction de l’ancien Président Joaquim Chissano, assisté de l’Equipe de médiation de la SADC et des Envoyés spéciaux de l’UA, des Nations unies et de l’OIF, avec l’appui des autres membres du Groupe de contact ;
(iii) le Médiateur de la SADC, en étroite collaboration avec les Envoyés spéciaux de l’UA, des Nations unies et de l’OIF, déterminera les modalités d’une mission préparatoire à Madagascar, la semaine prochaine, pour faciliter le bon déroulement et le succès de la réunion des chefs de file des mouvances malgaches, et prendra attache avec toutes les parties malgaches tant à Madagascar qu’en dehors de Madagascar.

10. Le Groupe de contact a encouragé le CPS à demeurer activement saisi de la situation à Madagascar et, conformément à ses décisions antérieures et aux instruments pertinents de l’UA, notamment la Déclaration de Lomé, à prendre, le cas échéant, les mesures prévues à cet effet si, à l’expiration du délai de six mois stipulé par la Déclaration, aucun progrès significatif n’est enregistré sur la voie du retour à l’ordre constitutionnel.

11. Le Groupe de contact a lancé un appel pressant à la communauté internationale pour qu’elle poursuive l’assistance humanitaire nécessaire afin d’alléger les difficultés de vie des populations malgaches aggravées par la situation politique actuelle.

12. Les membres du Groupe de contact sont convenus de continuer à travailler ensemble sous l’égide de l’UA et en appui à ses efforts, afin de promouvoir un règlement rapide de la crise et le retour à l’ordre constitutionnel à Madagascar. Ils sont convenus de tenir leur prochaine réunion à une date et en un lieu qui seront déterminés au vu des progrès qui auront été réalisés dans le processus de médiation.

Addis Abéba, le 22 juillet 2009

25 commentaires

Vos commentaires

  • 25 juillet 2009 à 07:36 | rakoto09 (#1735)

    J’attend pour voir, mais au préalable, je (si j’étais membre du HAT), militerais pour la non discussion et m’interdire de me mettre autour de la table à écouter des terroristes et des assassins financés par Ra8.

    • 25 juillet 2009 à 08:03 | jack-no (#1477) répond à rakoto09

      bonjour rakoto,

      les terroristes et assassins sont du coté des foza orana.

      je ne citerai que deux dates :

      26 janvier : envoi d’une équipe de pilleurs et une d’incendiaires.

      7 fevrier : envoi de pauvres gars des bas quartiers franchirent une zone rouge et leur tirer dessus par derrière. (la balle de pistolet coincée dans la mâchoire du journaliste, son APN a disparu).

      seule une commission d’enquête internationale établira la vérité.

      vous êtes les seuls à donner foi à la version tgviste.

      la démocratie est morte, la dictature est en place.

      jacques

    • 25 juillet 2009 à 08:37 | NOFY (#2225) répond à rakoto09

      Tony rakoto tony angamba efa tsy ny sainy intsony no mieritreritra,sa voatampona inona loatra ny masony be io no tsy mahita an ireny fampiororona ataony TGVistes hatram zao.Fanonganam pajakana=acte terroriste raha tsy fantatry rakoto tsisy saina.

    • 25 juillet 2009 à 10:27 | Imaitso (#773) répond à jack-no

      Soyez objectif,jack

      Ireo attentats hita etsy sy eroa ve aminao tsy fampihorohorona sa inona no handikanao an’ireo ???

      Io fijery mitongilana io ihany no mahavoa antsika. Matoa mbola amin’izao toerana misy antsika izao isika Gasy dia noho ny toe-tsain-tsika tsy mba mivoatra.

      Izao kirizy izao tokony hahatonga saina antsika nefa dia vao maika milentika na ny toe-tsaina na ny toe-karena ...

    • 25 juillet 2009 à 16:58 | jack-no (#1477) répond à Imaitso

      bonjour,

      excuses-moi, ma femme est en vacances ?

      peux-tu me traduire.

      merci

      jacques

    • 25 juillet 2009 à 22:32 | Imaitso (#773) répond à jack-no

      Si vous n’êtes pas Malgache Jacques, vous avez intérêt d’attendre votre femme Malgache pour la traduction.Comme ça, elle peut profiter du message en tant que Malgache.

      Merci.

    • 25 juillet 2009 à 23:27 | Joseph (#2102) répond à jack-no

      Voilà, je sentais bien que ce Jacques était un Français, en plus un Jack qui dit NO, no à la démocratisation de Madagascar, d’ici qu’on lui impose de parler Malgache pour avoir une carte de séjour, comme Besson le beau "socialiste" et Cie ont fait dans son beau pays, modèle de "démocratie" !

      Incapable d’apprendre le Malgache alors ? il a besoin de sa traductrice gratuite le Jack-NO ?

  • 25 juillet 2009 à 08:49 | rasta (#213)

    L’UA se montre impuissante et se contente d’ultimatums qui sera reculé sans tenir compte de l’urgence de la situation

  • 25 juillet 2009 à 09:24 | RAVELO (#802)

    "rakoto"
    De toute façon,qu’il assiste ou pas aux prochaines tables de négo,il est foutu ton TGV ;il le sait et il ne fait que prendre du temps pour préparer à se "barrer",oui,se barrer car les laches comme lui laissent toujours leurs accolytes payer les pots cassés à leurs places !!!c’est ça ton TGV et tu oses médire RAVALOMANANA, ;il faut vraiment etre malade pour le faire.

    J’aimerais bien que tu continues quand meme à poster quand RAVALOMANANA sera de retour !!!!! et que ton TGV passera tout le reste de son tems à se cacher,à se mordre les doigts.

    VIVEMENT RAVALOMANANA

    QUE MADAGASCAR SOIT GOUVERNE PAR DES VRAIS CITOYENS ET NON PAR DES BONS A RIEN

  • 25 juillet 2009 à 09:42 | ZAZAGASY (#1690)

    Ce groupe de pays qui se fait appeler "communauté internationale" et qui pense représenter le "Monde" sait pertinemment que les deux mouvances qui étaient venues à leur réunion ne sont que des commis de deux personnes qui ont été toutes les deux destituées par des mouvements populaires qui luttaient pour la LIBERTE et la DEMOCRATIE.
    Cela prouve que ce n’est pas vraiment la démocratie qui est primordiale pour cette "communauté internationale" mais uniquement ses intérêts dont Ratsiraka et Ravalomanana en étaient des fidèles courtiers.

    • 25 juillet 2009 à 10:10 | mahery (#2468) répond à ZAZAGASY

      Aza manao fisainan’ilerakoto ry zazagasy à !mbola ho lehibe ianao fa tsy zaza intsony dia hahatakatra tsara ny zavamisy marina.

      Hazavaiko aminao,tsy nandefa solotena ny TGV-nao fa menatra ny vavabe nataony,nanambany ny CI,tsy tonga koa ny an’iZafy fa nanantena omena seza ao @ FAT.Raha nandinika tsara ny tantaram-pirenena ianao dia nahatsapa fa samy tsy nisy azo raisina izay zava-bitan’ireo ,samy nisy Alain Ramaroson,Ratsirahonana,Andriamanjato.

      Raha tia tanindrazana dia tsy maintsy nandefa solotena tany Addis Abeba.Izany ny olona vonona hanasoa marina ny tanindrazany fa tsy hamoaka gadralava efa halam-bahoaka sy hangalatra fanan’olona no atao raharaha.

      Mbà lehibe @ izay !

    • 25 juillet 2009 à 23:30 | Joseph (#2102) répond à ZAZAGASY

      C’est la simple vérité résumée de façon claire. Merci.

  • 25 juillet 2009 à 10:07 | meloky (#637)

    Madagascar does not belong only for those 4 leaders. The IC must not dream to buy and push them to the limits they could not go because the entire population need change.

    The IC must understand that even those 4 leaders may cheat between them, the situation on the ground has to be weighted and considered. To us 4 leaders are only an image but they have to fully and wisely act to the benefit of the whole Population, even if some of them have lost the Gasy populations’trust.

    The situation here in Madagascar has increasingly evolved into high level of violence and propped by posing bomb to civilian areas ; the things that non of the Gasy people has thought about. This probably endangers due to the lack of recognition of the transitional Authority in place, The IC have to offer also positive corridor to help this existing Authority in order to avoid further explosion of anti-social acts of terrorism that have threatened the life of innocent Gasy population. This I think one thing the IC has to offer for the sake of safety required for the population who always becomes an ultimate target of such acts.

    Taking the meeting away from Madagascar alone creates serious tactical problem and suspicious move of IC. Many questions can be thought out of this move !!!

  • 25 juillet 2009 à 10:27 | ludo (#2633)

    Il est temps pour les 4 mouvances de se mettre à la table des négociations .Le peuple malgache souffre .Si la HAT pense qu’il a toute les cartes en main ,c’est un peu se surestimer.Si Andry RAJOELINA pense rééditer l’exploit d’ABDELAZIZ en Mauritanie(coup d’Etat suivi d’une élection en 12 mois et élu à 52% résultat officeux),ce serait suspicieux .
    La HAT ne refait que ce que ZAFY Albert avait fait dans le temps :séminaires à profusion (variante des assises nationales)et madaraid .Cela n’a rien donner à part de la paperasse car l’argent pour réaliser les aspirations du peuple manquait cruellement .Kibo tsy mba lamosina ,la HAT ne doit pas attendre la dévaluation de l’Ariary et l’inflation exhorbitante .A ce moment là ,le peuple va se retourner contre la HAT .Cette dernière n’aura comme choix que la dictature pour s’accrocher au pouvoir ou s’en aller avec un bilan médiocre .

  • 25 juillet 2009 à 10:52 | réveille-toi jeunes Malagasy (#2446)

    Rakoto09 et zazagasy

    TGV ne veut plus de négociations c’est clair,("hena antanan-tsaka etc..."), il ne veut pas d’un gouvernement de transition consensuel et inclusif car il a le fibre dictatorial ;
    - Il ne se remet pas encore de la bonne déculottée qu’on lui a infligée à Bruxelles.
    - Il sait que l’UA et l’ONU resteront aussi fermes dans leurs décisions alors il s’abstiendra d’aller à cette rencontre du début août. Mais pour justifier sa lâcheté, l’attaque de Viva, des bombes par-ci par-là à mettre sur le dos de Ravalomanana et des légalistes est la seule solution pour ne pas perdre la face.
    - Les FATy n’ont pas la conscience tranquille, ont commis et commettent des actes répréhensibles alors toutes les solutions qui peuvent les mettre devant leurs responsabilités, ils les évitent, ils les contournent...par lâcheté, par incompétence.
    - Il faut vraiment avoir une haine démesurée envers Ravalomanana et de gros intérêts financiers à perdre si les FATy sont virés pour soutenir ces hommes qui n’ont aucun programme pour Madagascar, qui ne pensent qu’à assurer les arrières de leur famille...Quand on entend les Ramaroson demander aux FATy l’interdiction des importations de savons, chercher l’amour de la patrie dans tout ça !
    - Heureusement tous les Malagasy ne sont pas aussi dupes que Rakoto et zazagasy

    • 25 juillet 2009 à 16:12 | fandresena (#299) répond à réveille-toi jeunes Malagasy

      Efa hoe aza mila izay aide humanitaire any fa potehina ny toe-karenantsika dia avy eo lazaina fa mila fanampiana ara -tsakafo indray . tetik’ adin’ny mpanjanaka daholo izany e !
      Avereno Ravalo dia ampy izay hihinanan-kanina fa tsy mody mapiresaka eo !

  • 25 juillet 2009 à 11:19 | Rakoto (#358)

    Pourquoi a t on besoin de l’UA, du groupe de contact international etc etc... ?

    * Pour remettre Ra8 ou Ratsiraka au pouvoir ?

    * Pour l’argent qu’il apporte pour Madagascar ?

    Rappeler Ra8 ou Ratsiraka (heureusement que Tsiranana, Ratsimandrava voire Andrianampoinimerina ne sont plus en vie, paix à leur âme) montre que ces organisations n’ont pas de vrai perspective pour le développement de Madagascar !

    Aucune analyse objective sur les détournements de fonds d’aides & coopération initialement dédiés pour le développement de Madagascar depuis plusieurs décennies !!!

    Pendant ce temps, la famine, l’anlphabétisme, les maladies sévissent dans le tiers monde ! Sans parler de la crise économique internationale dont il était même pas capable de prévoir !!

  • 25 juillet 2009 à 12:21 | Joseph (#2102)

    Les dictateurs amis de Ravalomanana, réunis en conclaves de coquins, prennent les Malgaches pour des demeurés pour la simple raison que ce pays est soumis à des principes moraux solides, bien ancrés, fihavanana etc ...

    Cette gentillesse Malgache et cette intelligence du coeur, celle-là même qui a abouti à ce que l’armée refuse que Ravalomanana continue dans la voie du crime et de la corruption, se retourne bien entendu contre les Malgaches.

    Ces criminels qui dirigent la plupart des pays Africains (sans parler des Américains, les terroristes les mieux organisés au monde dans le crime à précision chirurgicale), se sont organisés autour de la Banque Mondiale, du FMI et de l’ONU afin de créer partout des structures contrôlant les économies et garantissant la main mise sur toutes les richesses des pays volontairement maintenus dans la pauvreté la plus absolue. L’objectif premier de toute cette organisation mafieuse est de libéraliser toute l’économie mondiale et de se l’approprier.

    Madagascar était sous la tutelle de leur agent Ravalomanana. Tiko régnait en maître et les sociétés étrangères avaient en retour l’accès libre et inconditionnel à toutes les richesses du pays.

    Il en va ainsi dans tous les pays d’Afrique et dans tous les autres pays appauvris du monde. Il faut absolument que ces pays ne soient jamais en mesure d’exploiter eux-mêmes leurs richesses. Ne plus refaire les erreurs de laisser des autochtones mettre la main sur le pétrole comme les saoudiens. Ou alors il va falloir payer les matières premières au prix fort.

    c’est très complexe, mais absolument rôdé et bien naïf celui qui ne sait pas cela.

    Si on a compris cela on comprend chaque prise de position de Ping, de Dramé, de BanKiMoon, de Obama, de Sarkozy, des bailleurs de fonds, etc ...

    Si on est encore naïf, on déblatère pendant des heures dans le vide sur la moralité des préconisations de l’ONU, de la SADC, de l’UA.

    La vérité est sordide, ces organismes sont purement des officines MAFIEUSES.

    La nostalgie évidente qu’ils manifestent à l’égard du régime corrompu précédent en est une des pruves les plus flagrantes.

    Ces gens là sont des assassins qui ne roulent que pour les multinationales qui les financent ... avec nos richesses spoliées.

    Stop à la naïveté, par pitié ! ouvrez les yeux !

    Marquardt et les autres portent l’entière responsabilité des crimes de Ravalomanana leur agent. Alors, qu’attendrions nous de positif de leurs organisations mafieuses ?

    • 25 juillet 2009 à 15:13 | jack-no (#1477) répond à Joseph

      bonjour joseph,

      pour qui roules-tu ?

      tu parles de criminels, etc ...

      et de tgv qu’en penses-tu ?

      jacques

    • 25 juillet 2009 à 18:29 | Randria13 (#2942) répond à Joseph

      Est-ce que vous savez que le FMI et la BM ne sont pas fait uniquement pour soutenir l’économie des pays pauvres comme vous le pensez ? Qui sont les pays les plus débiteurs de ces 2 institutions ? savez-vous à combien remonte la dette des USA et de certains pays européens vis à vis de ces 2 institutions ? Essayez de repondre à ces questions avant de dire que la BM et le FMI ne sont que des Stés mafieuses.Ces institutions sont faites pour aider les pays en difficulté mais si M/car reste pauvre (et les pays africains en général)c’est à cause de notre mauvaise gestion, notre égoïsme et l’absence de patriotisme !!!

    • 25 juillet 2009 à 21:09 | Joseph (#2102) répond à jack-no

      J’en pense que Jacques, comme la moitié des gens qui écrivent ici, roule pour le retour de son Dada, à moins qu’il ne soit Français et qu’il roule pour la morale capitaliste et néo-impérialiste.

      Oui je roule pour la HAT, à 300%, parce qu’elle a mis le pied au derrière d’un meurtrier et d’un voleur des biens publics.
      Je soutiens la démocratisation du pays, c’est tout. On est pour ou on est contre. Cà n’empêche pas d’être attentif aux voleurs qui tentent de s’infiltrer dans le processus pour reproduire l’exemple du dada-voleur, parce que les humains ne sont que des humains et sont corruptibles.

      Raison pour laquelle il faut CREER DES ORGANISMES REELLEMENT INDEPENDANTS DE CONTROLE ET PAYER CORRECTEMENT LES MAGISTRATS.
      Même, et surtout, le Président doit être soumis au regard d’une Haute Cour de Justice qui peut être saisie de délits d’enrichissement personnel ou de népotisme, ce qui n’existait pas sous le dictateur en fuite.

      Je ne dialogue pas, moi non plus, avec les nostalgiques de la corruption ni avec les admirateurs de l’ultra-libéralisme ravalomaniaque .

      Il n’y a pas 4 mouvances, il y en deux seulement : ceux qui construisent un avenir meilleur et ceux qui veulent retrouver le régime de corruption antérieur et leurs privilèges de nantis.

      je n’ai pas de temps à perdre avec les nostalgiques de cette prétendue "légalité" de délinquants.

  • 25 juillet 2009 à 12:42 | Herizo (#2805)

    Le groupe de contact prend note... / Le groupe de contacte salue... / Le groupe de contact met en garde.../ Le groupe de contact condamne...

    Pendant tout ce temps, le peuple croupit dans la misère.

    Le peuple vit dans l’insécurité totale

    Un groupe de voyous dirige dans l’impunité totale et emmène le pays dans le gouffre

    Quand est-ce que toute cette cirque diplomatique arrêtera et que les condamnations soient suivies d’action concrète ???

  • 25 juillet 2009 à 16:41 | meloky (#637)

    Une explication merite d’être louée de la part de Joseph !!!

    De toute facon les vieux et anciens Pdts doivent savoir de se retirer de ce monde politique. Ils ont tenté, mais aucun d’eux peut satisfaire les besoins des tous les populations. Donc, On doit chercher parmi les nouveaux visages ce qu’on pourrait considerer comme un nouvel homme fort de la 4eme Republique !!!

    La HAT doit donc preparer l’avenement de cette 4eme Republique. Comme, C’est une affaire interne malgache, les CI doivent saisir ce moment pour appliquer le fameux "Wait and see" situation.

    • 25 juillet 2009 à 22:28 | Joseph (#2102) répond à meloky

      Comme disait Obama, malgré tout serviteur d’un système qui adore le veau d’or et qu’il ne changera pas profondément sans risquer lui aussi l’assassinat ("par un fou" bien sûr !) :

      "On n’a pas besoin d’hommes forts mais de systèmes forts", ou un truc de ce genre.

      (Passons sur le côté donneur de leçons de ce "démocrate" à la sauce américaine, alors qu’il dirige un pays responsable de tant de massacres dans l’histoire et à ce jour encore !)


      Ce sont des INSTITUTIONS les plus incorruptibles possibles que la HAT veut mettre en place, des contre-pouvoirs.

      Les humains étant ce qu’ils sont, il n’existe pas de diplôme de MORALITE avant de se présenter à une élection.
      Mais que ceux qui ont un casier judiciaire, comme Ravalo qui a fait deux mois de prison avant son règne, ou comme Ratsiraka, pour des crimes ou des vols ou ceux comme Ravalo qui cumulait une autre profession ou profitait de sa position pour s’enrichir personnellement et voler aussi les Impôts (2 articles de la Constitution violés pendant 7 ans), soient écartés de l’éligibilté serait tout à fait normal.

      Donc si Madagascar se dote déjà de Magistrats bien payés et indépendants (quoique eux-mêmes contrôlés bien entendu par leurs pairs) et d’institutions judiciaires solides, les hommes et les femmes politiques, mais aussi les industriels, les sociétés, etc ... ne pourront plus jouer de leurs influences, menaces ou offres de corruption pour tenter de les museler. La peur du Tribunal et des saisies remplira sa fonction dissuasive. Bien sûr, certains affineront leurs méthodes, comme dans les pays riches où la corruption prend des formes très sophistiquées et même parfois "légales", puisque là bas aussi les Lois sont votées par des majorités acquises à un seul homme.

      Lorsque quelques Magistrats ripous, comme en France cela arrive parfois, auront été radiés et condamnés publiquement pour corruption passive ou active, vous verrez que peu à peu le climat de Madagascar va s’assainir de lui-même.

      Certes, les humains sont tous corruptibles, même les plus ouvertement Chrétiens et Humanistes. C’est pour cela qu’il faut continuer de travailler avec des gens comme Eva Joly par exemple, avec toutes ses limites elle aussi, pour que chaque article de la Constitution nouvelle soit appliqué et applicable dans le registre des Lois, Décrets et Règlements sous le regard de Magistrats payés correctement.

      Sans cela on aura toujours un niveau de corruption trop élevé. Le réduire à zéro est utopique, mais ce n’est pas une raison pour revenir au régime précédent qui a battu des records dans ce domaine.

      On s’en ficherait presque des personnes, ce qui compte c’est davantage la fiabilité des institutions que celle des hommes et des femmes politiques.

  • 26 juillet 2009 à 13:25 | meloky (#637)

    On ne peut pas avoir un systeme fort sans une personalité forte qui a la bonne volonté d’introduire tel systeme. Pour le cas de Madagascar, même à nos jours, on ne peut pas dire qu’il y a un homme fort. C’est pourquoi on a besoin à telle occasion : C’est la prochaine election qui doit être transparente et libre.

    Nous somme en fait dans la bonne voie car on dit bien que Sortir de cette crise est surtout une affaire malgo-malgache. on ne doit pas accepter toutes formes d’ingèrence etrangère, mais seulement nous pouvons plutôt inviter les CI pour une reason d’observation.

    Ensuite, on peut avancer tous les blâmes pour les anciens dirigeants (peut-être aussi la transition si elle ne peut pas offrir une election libre et transparente) pour n’ayant pas preparé un fort système à Madagascar. Mais pour le moment, nous avons encore cette bonne periode de la transition pour faire preuve que les malgaches peuvent faire le mieux à restorer et redorer un système aussi Fort possible.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS