Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 11 août 2022
Antananarivo | 07h49
 

Economie

Télécommunications

Blueline investit 2 millions de dollars cette année

vendredi 28 mars 2008 | Alphonse M.
Damien de Lamberterie, directeur général de Blueline.

« Forte de sa position d’innovateur sur le marché des nouvelles technologies à Madagascar, Blueline redéfinit le positionnement de sa marque commerciale et celles de ses offres-entreprise afin d’affirmer son ambition de rester l’opérateur qui avance et qui propose des produits et des services novateurs, compatibles avec les besoins de communication présents et futurs des Malgaches ». Cette déclaration est de Damien de Lamberterie, directeur général de Blueline, lors de sa conférence de presse d’hier à l’Hôtel du Louvre.

A cet effet, cette société de télécommunications va investir deux millions de dollars cette année, non seulement pour le renforcement des infrastructures ( backbone) et des réseaux (sécurisation et monitoring...), mais aussi pour l’amélioration de la qualité de service offerte aux clients. De nouvelles gammes de produits sont mises à la disposition des clients dont « Wide » (Widecom, Widesat et Widenet) pour les entreprises et
« FreeDSL » pour les particuliers. La politique commerciale de Blueline est essentiellement basée sur le rapprochement avec la clientèle. Bref, des services à valeur ajoutée. Et en cette période de libéralisation du secteur des télécommunications, son directeur de marketing, Laurent Merly, a fait savoir que Blueline s’implique davantage dans les projets TIC du gouvernement malgache. A citer entre autres le désenclavement du pays, l’interconnection des banques primaires et l’accompagnement des grands projets de développement.

40% du marché de l’Internet

Créée en 1997, Blueline est le pionnier de l’accès Internet à Madagascar. Actuellement, de nombreuses offres d’accès Internet sont sur le marché, dont les connexions traditionnelles par Modem bas débit (abonnement ou cartes prépayées avec les cartes Freenet) ou l’accès à l’Internet à haut débit sur des réseaux sans fil.

Désormais, selon les déclarations du directeur général, Blueline occupe 30 à 40% de la part du marché de l’Internet à Madagascar, tandis que le « corporate » est à 70%. Sans polémiquer, le numero Un de cette entreprise a tenu à signaler que le prix de ses produits sont compétitifs.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS