Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 22 mai 2024
Antananarivo | 19h47
 

Editorial

Arrestation de Foutsie Tsotsy : la hihânerie de trop ?

mercredi 20 septembre 2023 |  4758 visites  | Ikala Paingotra

L’arrestation de l’influenceuse d’opposition Foutsie Tsotsy le week-end dernier est le dernier épisode d’une longue série d’actes perpétrés par le pouvoir en place en vue d’intimider les voix dissonantes. L’idée de base est de les encourager à être moins audibles et moins courageuses. Comme tout dossier judiciaire politiquement motivé, les violations du Code pénal sont toujours le prétexte officiel, mais les véritables intentions sont un secret de Polichinelle. C’est le cas pour Foutsie Tsotsy, Malama (Mahery Lanto Manandafy), mais aussi tous les lanceurs d’alerte qui ont été arrêtés après avoir dénoncé des actes de corruption ou l’incompétence du pouvoir. Faire taire ceux qui parlent trop est utile et nécessaire à l’approche de l’élection présidentielle. Des lanceurs d’alerte qui s’intéresseraient d’un peu trop près aux violations du Code électoral pourraient être des empêcheurs de frauder en rond.

Il y a toutefois un fait intéressant dans l’affaire Foutsie Tsotsy. Contrairement aux autres affaires pour lesquelles le mandat de dépôt a été quasi-systématique, elle a bénéficié d’une liberté sous contrôle judiciaire. Est-ce le signe d’un changement de direction dans la Justice, avec des magistrats qui ont enfin décidé d’arrêter d’être le paillasson du pouvoir exécutif, ou bien est-ce une reculade du pouvoir devant la mobilisation pour défendre Foutsie Tsotsy, à commencer par le coup de poing sur la table des raiamandreny du Grand Sud Est.

Le cas de Foutsie Tsotsy et ceux de bien d’autres encore soulignent comme la Justice de chez nous est à géométrie variable. Autant elle agit avec célérité quand il s’agit de s’attaquer aux proches de l’opposition, autant elle ferme les yeux dès qu’il s’agit des dérives émanant du camp de pouvoir. Les médias sociaux sont truffés de posts qui auraient immédiatement valu à leurs auteurs une convocation à la cybercriminalité, s’ils n’avaient pas été l’œuvre des fanatiques ou des fake accounts au service du pouvoir.

En fait, la dérive « je m’en-foutiste » et sans balises du pouvoir actuel est le produit de la culture politique d’un pays habitué aux autocraties qu’étaient les systèmes monarchique puis colonial. Arrivés à l’ère républicaine, les dirigeants ont continué à se comporter en monarques intolérants envers la contradiction, et à vouloir imposer la voix de leur camp comme la seule autorisée. On a vu comment le Parti social démocrate et l’Arema usaient de leur hégémonie sous la Première et Deuxième république. Parfait exemple de la dictature de la pensée unique : Ratsiraka avait même interdit la pratique politique en dehors de son Front National pour La Défense de la Révolution (FNDR). Malgré le semblant de libéralisation politique de 1991-1993, les mœurs des dirigeants n’ont pas vraiment évolué après le départ du Président Zafy. Finalement, dans ses dérives autocratiques et sa mégalomanie de plus en plus visible, Andry Rajoelina ne fait que suivre le style de leadership politique malgache. Le même style qui a déjà produit cinq crises politiques dans le passé (1972, 1991, 2002, 2009 et 2018), sans oublier l’assassinat du Colonel Ratsimandrava.

-----

18 commentaires

Vos commentaires

  • 20 septembre 2023 à 10:09 | Yet another Rabe (#4812)

    Bonjour Ikala Paingotra,

    « Arrestation de Foutsie Tsotsy : la hihânerie de trop ? »

    Je crois que ce pouvoir inique madagougouesque n’ en est plus à une hihânerie supplémentaire, par contre je voudrais souligner cette remarque très pertinente de LGDI : https://lgdi-madagascar.com/2023/09/20/politique/ethnie-merina-manque-dunite/

    Et je voudrais juste apporté une correction que j’estime très importante et plus appropriée dans l’article de LGDI :
    « défendre l’un de LEURS » tout court et non « défendre l’un de leurs compatriotes », car leurs compatriotes sont tous des malagasy et ce indifféremment de leur provenance ethnique.

    Cordialement

    • 20 septembre 2023 à 15:08 | zana tany06 (#9886) répond à Yet another Rabe

      Les différentes ethnies côtières sont en effet vent debout vers les agissements de certains MERINA qui siègent au gouvernement et qui se croient au dessus de tout et de toutes lois. Attention à la dérive que cela peut amener . je vous laisse imaginer une révolte de leur part !!!

    • 20 septembre 2023 à 15:47 | Saint-Jo (#8511) répond à Yet another Rabe

      Ne mélangez pas tout !
      Êtes-vous capable de faire la distinction entre un Merina et un Betsileo ?

      Surtout à l’heure actuelle où le melting pot a beaucoup mélangé les diverses populations !

    • 20 septembre 2023 à 15:59 | Yet another Rabe (#4812) répond à Yet another Rabe

      Remplacer :

      LGDI aurait dû remplacer le mot « compatriote » par « ressortissant », compatriote c’ est pour le malagasy, ressortissant c’est celui d’ une ethnie.

  • 20 septembre 2023 à 11:05 | Isandra (#7070)

    Fotsy

    Elle a appelé les militaires à la rébellion sur sa page facebook.

    VOLONTE D’INCITER UN TIERS A COMMETTRE UN ACTE DE
    REBELLION
    Peu importe que l’incitation ait été suivie d’effet ou non. Il s’agit d’une infraction formelle qui se réalise par le simple accomplissement des actes, sans qu’il soit besoin qu’ils soient suivis d’effet.

    Classification un délit.

    La liberté a la limite, dont la loi est comme une balise pour éviter l’anarchie.

    • 20 septembre 2023 à 11:16 | bekily (#9403) répond à Isandra

      Appliquez les règles juridiques élémentaires contre la CORRUPTION et le PUTSCH
      Le délinquant Rajoelina aurait dû être sous les verrous depuis 2009

    • 20 septembre 2023 à 17:35 | Demokraty (#9635) répond à Isandra

      Isandra

      Par curiosité, dans votre perspective “légaliste”, comment doit-on considérer et sanctionner quelqu’un qui a fait des déclarations publiques suivies d’effet et présentant les caractéristiques d’un appel à la mutinerie ou un coup d’Etat ?

    • 20 septembre 2023 à 17:43 | lé kopé (#10607) répond à Isandra

      Le Sud Est est reconnu pour la solidarité dont ils font preuve , quand l’un des leurs est injustement condamné . La réaction des Sages de cette région s’est faite instantanément lors de l’emprisonnement de la Directrice par intérim de La Caisse d’Epargne . Sa libération n’a pas tardé , juste après le coup de poing sur la table de ses aînés. On veut faire porter le chapeau à la jeune femme Footsie Fotsy , comme le cas de Fanirisoa Erinaivo , qui a eu le droit d’Asile en France. Que vous le vouliez ou non , cette Justice à géométrie variable est la cause des mécontentements de la population actuelle . Car comment , un SG du Ministère de l’Energie , qui a tiré sur un individu en public , se la coule douce , alors que le Préfet de Police lui a confisqué des armes de destruction massive ? Et plusieurs cas similaires , dont les auteurs sont affiliés au Pouvoir , sont traités sans aucune sanction . Le fait de traiter des affaires , avec une parfaite légèreté pour les uns , et la case prison pour les adversaires , sont l’une des plus grandes plaies de ce régime .

    • 20 septembre 2023 à 17:46 | bekily (#9403) répond à Isandra

      acharnement permanent à l’égard de la famille Manandafy....

    • 20 septembre 2023 à 17:48 | lé kopé (#10607) répond à Isandra

      Foutsie Tsotsy ...

  • 20 septembre 2023 à 11:49 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Sa coupe est pleine et la fin justifie les moyens n’est-ce-pas ?
    Tôt ou tard, le coup d’état militaire est une option, comme beaucoup d’autres, si le régime s’entête à s’accrocher au pouvoir devant la misère de la population, y compris 99,99℅ des détenteurs d’armes n’est-ce-pas ?

  • 20 septembre 2023 à 13:44 | spliff (#5871)

    Isandra,

    Vous êtes dans votre rôle - réactif - de la contre attaque frontale de ce que vous percevez à juste titre comme un danger pour vous.
    Mais vous feignez de ne pas voir de quoi des Sylvia où des Malama sont les symptômes.
    Réprimer à la surface n’empêchera pas le ressenti général de fond d’être ce qu’il est, et de devenir le grondement de révolte qui commence à être de moins en moins sourd… Il y a des raisons à toute chose… Vous, vous ne vous en tenez qu’aux tactiques politiciennes de bas étage et aux commentaires à l’emporte-pièce (mi-pipi am-pataloha) et autres sophismes en tout genre pour essayer d’habiller et de maintenir la pourriture de votre « système ». Mais voyez-vous, les gens savent. Explicitement ou instinctivement.
    J’ai vu Sylvia petite fille grandir à Fianara et l’ai recroisée plus tard pour apprécier the « very decent person » qu’elle est devenue adulte. Méfiez vous de l’abus en roue libre de la simplicité des gens dont vous faites preuve.
    Sylvia ou Malama sont parmi les plus bruyants… mais les foules conscientes n’en pensent pas moins. La seule nécessité de votre présence ici en est une preuve. Tsy adala ny olona.
    You’ve been warned of what’s cooking….

  • 21 septembre 2023 à 01:22 | Tsialainony (#11490)

    À Ikala Paingotra,
    Le Gouverneur Général n’ était pas un autocrate. C’ était un fonctionnaire qui devait rendre des comptes au ministre des colonies, sous le contrôle d’ un parlement démocratiquement et librement élu par les vazaha et gasy citoyens.
    Evidemment les indigènes ne le voient pas ainsi car c’ était un régime d’ apartheid’ comme en Israel maintenant.
    Concernant la 2nd République, Ratsiraka n’ avait jamais prétendu que son régime était une démocratie libérale, contrairementà ses successeurs

  • 21 septembre 2023 à 10:29 | Ibalitakely (#9342)

    « Il y a toutefois un fait intéressant dans l’affaire Foutsie Tsotsy. Contrairement aux autres affaires pour lesquelles le mandat de dépôt a été quasi-systématique, elle a bénéficié d’une liberté sous contrôle judiciaire. Est-ce le signe d’un changement de direction dans la Justice, avec des magistrats qui ont enfin décidé d’arrêter d’être le paillasson du pouvoir exécutif, ou bien est-ce une reculade du pouvoir devant la mobilisation pour défendre Foutsie Tsotsy, à commencer par le coup de poing sur la table des raiamandreny du Grand Sud Est. »
    - Efa akaiky ho rendrika ny sambo nolokoina zôranza, ka na ny ankamaroan’ireo magistrats ireo aza efa mahita & mahatsapa fa betsaka, tahaka ireo Depiote niala tsy ho ird intsony, ny nanoana izao fitondrana foza volomboasary no efa nisitaka @ fitondram-bazaha Frantsay André Rajoël na Cédric.
    * Misy fanontaniana manitikitika manao hoe "raha toa ohatra ka fizakana & fazaohana zom-pirenena Zimbabweana na Sômaliana na Iraniana na Afgana na Kôlombiana, dia mbola ho tahaka izao ve ny fisainan’ireto misy kitro amin’ny lelany ireto ??
    * Izany rehetra izany eo ihany fa tsara ho fantatr’ireto foza volomboasary MPAMADIKA TANINDRAZANA & MPIVAROTRA TANINTARANAKA ireto fa ry zareo dia efa ao anaty fichier misy ny sarin-dry zareo & ny anaran-dry zareo rehetra. Na ho any Neuilly sur Seine na ho any Panama na ho any Dubaï na ho atsy Maorisy. Wheigt hand sea, oadray hay moa wait and see !!

  • 22 septembre 2023 à 00:30 | Albatros (#234)

    Juste une petite question à qui se reconnaîtra :

    - En 2009, QUI INCITAIT, les gens à la révolte ?.🤔

  • 25 septembre 2023 à 10:24 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum
    Elle est la fille de son père, le seul qui osait faire la propagande du NON contre Didier Ratsiraka en 1975, le 21/11/75 si je ne me trompe pas. Élie ne fait crier tout le monde pense tout bas n’est-ce-pas ?
    Sans oublier que l’Australie a du mal pour briguer son troisième coupe du monde en rugby n’est-ce-pas ? Espérons qu’il en est de même pour le troisième mandat du présent régime n’est-ce-pas ?
    Le colonel Mamadou D. de la Guinée a fustigé, lors de son discours à la tribune de l’AG de l’ONU, les causes voire les vrais putschs en Afrique. Et Mamane les a énumérés ce jour dans sa chronique sur RFI, relative au fameux président fondateur.

    • 25 septembre 2023 à 11:10 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Personne ne m’a corrigé, la mémoire me revient, c’était le Oui ou Non du 21/12/1975 où feu Didier Ratsiraka avait adossé son élection à la magistrature suprême avec son fameux « boky mena » n’est-ce-pas ? Ce feu DEDE Ratsiraka avait toujours une longueur d’avance sur les autres n’est-ce-pas ? Quelles leçons allons-nous tirées de son héritage voire sa présidence, en dehors de la longévité n’est-ce-pas ? Faire un front contre le régime mais pas pour le pays, semble faire son bonhomme sur les faiseurs d’opinion sur ce forum de mt.com et ailleurs n’est-ce-pas ? Et cela aussi c’est du Didier Ratsiraka, la volonté de rassembler à l’échelle nationale et internationale n’est-ce-pas ? Ce président avait émis des idées qu’ il n’arrivait pas à réaliser à cause des contextes de l’époque, qui mérite d’être mis à jour et appliquer, comme les trois fonds pour soutenir les prix des produits de rente voire des matières premières n’est-ce-pas ? Ah les grands hommes laissent toujours quelques choses, de façon directe ou indirecte, des idées ou des réalisations, pour la postérités et il suffit de creuser pour s’en rendre compte n’est-ce-pas ? Les barrages hydro l’électronique d’Andekaleka et de Ranomafana, le palais d’Iavoloha, les divers ponts sur les routes nationales, etc... Et Paris, une ville, ne se fait pas en un jour selon l’adage n’est-ce-pas ? Quid de Mada, un pays vaste comme le Benelux ? Bemolanga et Tsimiroro en font parties des reproches en son encontre n’est-ce-pas ?

  • 26 septembre 2023 à 14:14 | bergson (#11541)

    Cas d’actualité qui intéresse Madagascar .

    https://www.lepoint.fr/afrique/en-afrique-la-notion-d-homme-fort-est-une-illusion-25-09-2023-2536791_3826.php#xtor=CS3-190
    Dr Papa Demba Thiam.

    .......
    En Afrique, l’homme fort dévoie des institutions républicaines démocratiques pour les soumettre à sa volonté. Se faisant, il affaiblit et décrédibilise ces mêmes institutions qui devraient être les garants de sa légitimité populaire. Une telle situation lui permet d’anéantir provisoirement toute forme d’opposition républicaine pour se retrouver tout seul, lui et son régime, en face de populations énervées, parce qu’appauvries, affamées et humiliées de devoir mendier en étant assises sur des tas de richesses. .....
    ....ces dirigeants ne sont pas des hommes forts au sens africain du terme. Ce sont plutôt des hommes que des institutions fortes ont choisis et rendus « forts », pour être leurs gardiens et les garants de leur bon fonctionnement, en vertu du respect des orientations paradigmatiques de leurs nations. .....
    ...tout part de la construction d’une nation. Parce qu’une nation se bâtit sur une communauté de destin d’individus qui constituent des peuples par l’histoire, la géographie et la culture. La qualité de nation transforme les individus d’un peuple en concitoyens et leur donne une vision commune de leurs aspirations en termes de développement économique et social. Ces aspirations assumées leur permettent de se projeter dans l’avenir et de bâtir des institutions cohérentes, pertinentes et congruentes qu’ils s’approprient individuellement et collectivement et, protègent.

    Méditer sur ce qu’ont réussi à faire ou commencé Andrianampoinimerina et (hélas)le Colonel Ratsimandrava. A part ceux là, nous n’avions eu affaire qu’à des individus nocifs.

    Comme à Madagascar
    « Après les indépendances politiques, toujours en phase avec leur politique de ne point permettre la constitution de nations africaines soudées, dont les objectifs de développement seraient poursuivis par des États forts soutenus par institutions fortes, des ex-puissances coloniales ont promu des sortes de démocraties tropicales avec des institutions dévoyées qui permettent l’émergence d’hommes forts qui ont le pouvoir d’éliminer la séparation républicaine des pouvoirs dans les faits, pour instaurer des monarchies pseudo-républicaines au service de leurs intérêts ».

    Voir la suite dans l’article

Publicité




Newsletter

[ Flux RSS ]

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS