Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 6 octobre 2022
Antananarivo | 17h33
 

Politique

Réforme de l’état civil

5 millions de citoyens auront un identifiant unique d’ici 2 ans

mercredi 24 août | Mandimbisoa R.

La réforme de l’état civil est en cours. Hier, la coordinatrice du projet de gouvernance digitale et de gestion de l’identité (Prodigy), Stéphanie Delmote, a annoncé que cinq millions d’identifiants uniques seront à créer d’ici deux ans et trois mois dans le pays avec ce projet. Le projet démarre déjà, dans une phase dite pilote, et concerne dans ce premier temps 170 communes, issues de 7 régions de Madagascar.

Le projet Prodigy est lancé par le gouvernement en 2019 pour l’accroissement d’un accès inclusif à l’identité légale pour tous les citoyens. La création d’un identifiant unique devrait faciliter la réalisation des tâches administratives pour chaque citoyen. En effet, l’état civil constitue un des problèmes majeurs de l’administration puisque beaucoup de citoyens n’ont pas même de copie ou d’acte de naissance. En plus, les archives dans les centres d’état civil sont vulnérables.

«  Nous initions cela pour améliorer et nous adapter à la modernisation du service de l’état civil au niveau des communes, dans tout Madagascar », indique le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, Justin Tokely lors du lancement de la réunion des chefs de districts et des préfets dans la capitale pour leur initialisation à ce projet. Ils devraient être les premiers à savoir le bon déroulement de ce projet.

Les 170 communes ont été choisies parce qu’elles se trouvent dans des régions où l’accessibilité est facile. L’éloignement et la difficulté d’accès constituent en effet un autre problème connexe à la facilitation d’accès à l’état civil à Madagascar. La coordinatrice du projet de déclarer alors que la première étape de ce projet consiste entre autres à effectuer l’état des lieux des problèmes liés à l’état civile et à la mise en place d’un task force pour assurer la modernisation de l’état civil dans le pays.

Madagascar compte au total 1 695 communes et plus de 110 districts et la mise en œuvre de ce projet sur l’ensemble du territoire malgache nécessitera beaucoup de temps. Mais les autorités malgaches ne lésinent pas sur les moyens pour pouvoir y arriver puisqu’il s’agit d’une étape importante dans la phase de développement du pays. L’une des étapes phares de ce projet est l’équipement en matériels des districts et des communes, selon le ministre de l’Intérieur et de la décentralisation.

13 commentaires

Vos commentaires

  • 24 août à 09:21 | I MATORIANDRO (#6033)

    lasa adala tanteraka reto.

    Mitohy hatrany ny fanaovana sombintsombin-javatra.

    2 taona de 5 000 000 no vita. tsy miaasa mintsy nareo zany.

    Mitovy @ lay posin-omby ihany io.

    Na de zany aza da toroaana hevitra ihany reto tsy mahjay ninin reto maninona raha atao isan’andro ilmay tanjona e ???!!!

    fa zao e :

    375 andro sisa dia miala i doma(pub)

    2023, rajoelina, NO.

    samia velonaina.

  • 24 août à 09:38 | MALIBUC (#9345)

    " la mise en place d’un task force pour assurer la modernisation de l’état civil....."
    Un Task force......Mort de rire.
    Comment voulez vous mettre en place un tel projet alors que 85% des malgaches ne sont pas relié à l’électricité ?
    Donc on continuera comme avant à remplir des carnets qui se transmettrons de Fokontany en Fokontany, jusqu’à la nuit des temps. (Je ferais ce qui n’a pas été fait depuis 60 ans !)

  • 24 août à 14:18 | Kobbe (#11248)

    Un projet crucial qui se fait attendre. L’État doit être en mesure d’identifier les citoyens, les animaux, les véhicules et même les arbres ou les plantes sur son territoire. Mais, avec le non fonctionnement du code postal et des numéros d’identification des domiciles etc, le projet actuel démarre avec un manque majeur.

  • 24 août à 14:31 | Albatros (#234)

    Le « Révolutionnaire Orange » souhaitait mettre une puce électronique à chaque zébu de Dago !.

    Va-t-il faire la même chose pour les habitants de Mada !.

    🤔🤔🤔

  • 24 août à 19:03 | Yet another Rabe (#4812)

    Re-,

    Le projet Prodigy, purée, mais c’ est prodigieux, tout ça !

    Serait ce trop demander aux responsables du projet de s’occuper aussi de la digitalisation de l’ État Civil des citoyens vivants nés avant l’ Indépendance ?

    Il y en a encore de ces sexagénaires à l’ heure actuelle, dont l’État Civil est géré au niveau des Tribunaux de 1-ère instance, ma personne en l’occurrence.

    J’ avais besoin de faire un acte de naissance, et suis allé le demander au Tribunal de 1-ère instance de Tana.

    Pour trouver mon état civil, j’ ai assisté la préposée à la recherche manuelle de ce qui me concerne, dans un gros registre dont toutes les pages sont trouées comme par les mites, et les bords comme grignotées par des souris.

    Heureusement, nous avons pu au bout d’ un quart d’ heure, trouvé tout ce qui me ce concerne, pas trop endommagé et déchiffrable.

    Le lendemain par contre, j’ ai eu mon acte de naissance, un beau document bien édité sur du papier à entête.

    • 24 août à 19:19 | Yet another Rabe (#4812) répond à Yet another Rabe

      Correction :

      "ces sexagénaires et plus" au lieu de "ces sexagénaires"

    • 24 août à 20:12 | Yet another Rabe (#4812) répond à Yet another Rabe

      Pour information à tous ceux qui ne le savent pas :

      À tous ceux qui sont nés avant l’ Indépendance, ils peuvent demander aussi leur acte de naissance à Nantes, qui dispose aussi de leur État Civil et de celui des français nés à l’ Étranger.

    • 24 août à 21:23 | Albatros (#234) répond à Yet another Rabe

      Je confirme pour Nantes , mais c’est aussi une sacrée galère !.

  • 24 août à 19:49 | vatolahy (#11348)

    Mais dans quel siècle vivent les malgaches ?,

    • 24 août à 21:00 | Shalom (#2831) répond à vatolahy

      Siècle autour de la date de sortie du « Livre noir de la colonisation » …

  • 24 août à 21:31 | Ibalitakely (#9342)

    [Les 170 communes ont été choisies parce qu’elles se trouvent dans des régions où l’accessibilité est facile ... Madagascar compte au total 1 695 communes et plus de 110 districts et la mise en œuvre de ce projet sur l’ensemble du territoire malgache nécessitera beaucoup de temps.]
    * Dia mba firy isan-jaton’ny Kaomina & firy isan-jaton’ny mponina hono izany ireo lazaina ho vitainy ao anatin’ny roa na telo taona izany ?? Izany ve tsy mitovy amin’ireo sekoly & kianja manaraka penitra ohatra mba vitany tao anatin’ny efa-taona mahery nitondrany ?? Mba hafaka mamoaka tabilao mazava sady misy "mise à jour" milaza ny zavatra efa vitany & ny mbola tokony ho ataony [bilan] ve izao fitondrana volomboasary izao (efa ao @ Sainte fleur-HJRA ve Ambatobevohoka ) ??

    • 24 août à 21:34 | Ibalitakely (#9342) répond à Ibalitakely

      & mbola mieritreritra ny hitondra ny firenena ao aorian’ny 2023 angaha izato izy, raha izao fotsiny (10 à 12%) ihany no mba vitany tao anatin’izay efa-taona mahery na teo azy izay ??

  • 24 août à 23:34 | Inglewood (#6780)

    L’Etat n’est même pas capable d’assurer sa fonction régalienne : Le rôle de conservateur.
    Il n’y a pas que le service de l’Etat civil qui connait de sérieux problèmes ; penchez vous de près sur le sujet pour en découvrir d’autres !
    Ce qui est à retenir c’est que les bailleurs de fonds n’ont pas attribuer à l’Etat malgache le marché de la refonte totale des services de la conservation. Le chantier est énorme !
    Et, de vrais experts internationaux dans le domaine de la refonte sont sur les rangs.
    Le risque de s’en remettre aux malgaches est toujours le même : les fonds octroyés finissent toujours par s’évanouir dans la nature tant que la population soit gouverner par cela.
    Shit ball pour ces gouvernants.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS