Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 23 août 2017
Antananarivo | 10h41
 

Editorial

Le HVM panique devant un zumba collectif

jeudi 6 juillet | Ndimby A.

Comment un homme comme le Président Rajaonarimampianina peut-il être aussi inapte à prendre des leçons du passé, malgré sa stature intellectuelle et son background d’enseignant universitaire ?

La crise de 2002 est née de l’incapacité du Président Ratsiraka à trouver une réponse intelligente à la notoriété croissante de Marc Ravalomanana, et dans son obstination stupide à lui mettre des bâtons dans les roues à coups de tracasseries administratives, d’abord quand il était businessman à la tête de Tiko, puis quand il était maire. Résultat : Marc Ravalomanana y a gagné ses galons de martyr dans l’opinion publique, et le comportement mesquin du régime avait contribué à sa propre délégitimation.

La crise de 2009 est née de l’incapacité du Président Ravalomanana à trouver une réponse intelligente à la notoriété croissante d’Andry Rajoelina, et dans son obstination stupide à lui mettre des bâtons dans les roues à coups de tracasseries administratives, d’abord quand il était businessman à la tête d’INJET, puis quand il était maire. Résultat : Andry Rajoelina y a gagné ses galons de martyr dans l’opinion publique, et le comportement mesquin du régime avait contribué à sa propre délégitimation.

Pour analyser la volte-face du régime par rapport à l’autorisation donnée au TIM de célébrer son XV ème anniversaire, il suffit de changer les dates et les noms dans les deux paragraphes précédents. À quel jeu malsain joue donc le régime Rajaonarimampianina, et à quel résultat veut-il arriver ? Quelle image le pouvoir actuel veut-il donner de lui en montrant tant de crainte de gens qui veulent juste danser collectivement sur de la zumba ? Quelle crédibilité a ce préfet de police qui change d’avis à 48 heures d’intervalle ?

Dans le bras de fer qui s’annonce, Marc Ravalomanana a des atouts en main. L’avenir nous dira s’il saura les capitaliser dans le contexte actuel. Mais pour ce faire, il faudra que les fameux perroquets qui pullulent sur les réseaux sociaux en chantant « Dada ihany ny anay » sachent sur le terrain se montrer à la hauteur de cet engagement proclamé. Et en espérant aussi que les partisans à Madagascar ne vont pas jouer à l’apôtre Pierre avant que le coq ne chante trois fois. Cela écarte de facto les grandes gueules sur les claviers qui font la révolution à 10.000 km du théâtre des opérations.

JPEG - 41.9 ko
Toute ressemblance avec des politiciens malgaches du passé ou du présent ne peut qu’être le fruit du hasard.

L’utilisation du monopole de la violence légitime (qu’il s’agisse de force physique ou d’abus dans l’utilisation de la légalité des actes, même sans légitimité) a toujours été la manifestation d’une vision enfumée par des préoccupations politicardes. Rappelons pêle-mêle (et entre autres) :

  1. Les perturbations des manifestations du KMMR version 2003 (Komity Miaro ny Marina sy ny Rariny) par les gros bras à la solde du Président Ravalomanana ;
  2. Les NOTAM du Président Ravalomanana contre Pierrot Rajaonarivelo ;
  3. Les NOTAM de Rajoelina contre la délégation de Maputo 3, puis (toujours aussi débiles) contre Ravalomanana ;
  4. Les interdictions d’accès des opposants à la Place de la Démocratie par Andry Rajoelina (alors que ce dernier, dans tous les sens du terme, l’avait inaugurée en janvier 2009 pour servir de lieu de libre expression) etc.
  5. Et maintenant, l’interdiction débile faite au TIM de célébrer son XVème anniversaire, sous des prétextes fallacieux. [1]

Certes, à 18 mois de l’échéance de 2018, les mauvais démons de nos politiciens commencent à montrer le bout de leur queue (et de leurs cornes). Le parti présidentiel HVM, écœuré de tout le ramdam autour du ClaudineGate, va se venger contre les opposants en se montrant encore plus hautain dans sa toute-puissance imaginaire. On rappellera juste qu’autrefois, il y avait aussi des gens qui se croyaient tout-puissants et intouchables dans leurs abus, mais que le pouvoir de l’opinion publique et de la rue a fini par faire descendre de leur piédestal. Ils s’appelaient Tsiranana, Ratsiraka ou Ravalomanana. Mais aussi, plus récemment, Henri Rabary-Njaka ou Claudine Razaimamonjy. Depuis 1960, combien d’écervelés arrogants ont pensé ou clamé « izahay izao no au pouvoir » ? Combien d’écervelés ont pensé que le Goebbels de service et les gros bras en uniforme pouvaient garantir la pérennité de leur auguste postérieur à Iavoloha ?

Le régime HVM veut donc empêcher le TIM d’effectuer une démonstration de force à Mahamasina. Et en créant une jurisprudence sournoise, il empêchera également le MAPAR de tenir de tels rassemblements. Mais en même temps, multiplier ce genre de provocations augmente le risque d’aller au clash. Surtout si le but est de laisser au HVM le monopole des manifestations publiques sous forme d’assises régionales, afin de renforcer l’image de sa notoriété factice. Si le HVM ose persister dans ses déclarations sur son prétendu statut de premier parti de Madagascar, alors qu’il laisse démocratiquement le TIM et le MAPAR rassembler leurs partisans dans les lieux publics, et qu’il laisse le Président Ravalomanana et Monsieur Rajoelina se présenter librement en 2018. Dia ho hitantsika eo ny fandehan’ny raharaha. Mais en l’absence de ce courage d’aller dans une compétition libre, alors que le HVM assume son hypocrite couardise maquillée derrière un juridisme puant.

Rappelons à toutes fins utiles, et n’en déplaise à ceux à qui ça déplait, que c’est la Capitale Antananarivo qui fait et défait les régimes à coups de crises, lorsque le dirigeant en place a perdu toute légitimité à ses yeux. Bien entendu, d’autres facteurs entrent également en jeu, mais de manière générale un régime qui se met à dos une masse critique au sein de la population d’Antananarivo est sur une pente glissante. Alors, que va-t-il arriver à un parti qui était déjà si mal parti qu’il n’a même pas osé présenter de candidats aux municipales à Antananarivo, devant l’assurance de se prendre une raclée.

A un an et demi de la fin de mandat, on repense à la fanfaronnade de Rajoelina. « Je ne serai pas plus nul que Ravalomanana » avait-il claironné devant les caméras d’une télévision française. On a tous vu le tableau final, lorsqu’enfin la pression internationale a réussi à le déloger de son pouvoir mal acquis. On sait donc par expérience que Monsieur Rajoelina était finalement plus nul que le Président Ravalomanana. Mais la question qu’on se posait au début de 2014 était la suivante : « est-il possible d’être plus nul que Rajoelina ? ». Début 2014, on était sûr qu’il n’était pas possible de faire pire que le DJ. Mais ça, c’était avant.

Notes

[1Selon le Larousse, « Débile (du latin débilis) : Qui manque de vigueur intellectuelle, de puissance, d’efficacité : Une intelligence débile ». Il est important de rappeler cela, vu le manque avéré de culture générale de certains responsables qui pourraient prétendre y déceler une insulte « à eux adressée ».

99 commentaires

Vos commentaires

  • 6 juillet à 09:00 | I MATORIANDRO (#6033)

    Resaka tsotra be ty resaka ty !

    Tiana ho gejaina Andriamatoa Filoha Hajaina Marc RAVALOMANANA !

    Fa ny tsy tokony ho adino de zao, na mahazo manao hetsika eo mahamasina izy na tsia dia tombony ho azy foana izany fa ireto alikadia asain’ireto mpanao hery vay manta mamita iraka ireto no tena fotaka !

    De hiteny indray na efa niteny indray ry Bemolotra sy ny forongony izay makoreli-pirehana hoe todin’ny nataony tokoa izao ; enay ary e, de ho hitantsika eo tokoa ny tohina fa tsy indray andro ny fiainana !

    Tsy hoe mampalahelo aloha izao mahazo azy izao fa mila mandray fanapahan-kevitra hentitra izy manoloana izao tsy fanjariana zao !

    Mila manam-pahefana hitarika azy ny vahoaka !

    Ny fiainana tsy vitan-joretra, mila manao hetsika mahery vaika ary mila miditra ao anatin’ilay kilalao ratsy fanaondry hery vay manta dia fanaovana herivaimanta ihany koa !

    Matokia !

    Aza atao hirahira fotsiny ilay fanevan’ny TIM !

    Samia velon’aina !

    Répondre

    • 6 juillet à 10:14 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à I MATORIANDRO

      Assalaamo alaikoum

      Soa fa tafaverina eto amin’ny faux-rhum r’i Mato (Araka ny fampanantenan’i Ratity omaly).
      Matoa ny HVM natao ny Kondresiny tany Toliara dia noho ny tsy FAHAJAKAN’NY VAHOAKA Antananarivo fa tsy hoe MBA HITANDROANA NY FILAMINANA araka ny filazan’ireo mpomba azy : La comparaison n’est pas une raison pour empêcher le TIM du l’ex-Président RA8 de fêter son anniversaire au stade de Mahamasina (la vitre blindée du 26/06/2017 était la preuve).

    • 6 juillet à 10:26 | Isandra (#7070) répond à I MATORIANDRO

      Dia oz’izy Matoriandro amin’ny Dada hoe : Sahia manao dingana lehibe,...

    • 6 juillet à 10:48 | Behantra (#9165) répond à I MATORIANDRO

      Sao kosa ary ?

      Efa ela ela ihany no nanomanana an’ty hetsika TIM ity . Ary tena niasa mafy daholo ny sampana eran’ny nosy anatanterahana an’izany

      Asa ra mba azonareo antsaina izany famandrihana ’taxi-brosy’ amanjatony itaterana ny mpikambana
      TIM izany

      Fantatrizreo manapahefana zany , ka mamosavy ny heritreritra

    • 6 juillet à 11:39 | Eloim (#8244) répond à I MATORIANDRO

      Miarahaba anao Ra-Matô,
      Ny tiana hambara dia tsotra tahaka y filazanao azy : Ra8 sy Andry dia tratra ny « ni...ni » ka ho fanamafisana izany dia izao miandry ny tournant-ny izao aloha Ra8. Ho avy koa ny an’ny Boay kely sy ny mapar-ny.
      Etsy andanin’izany dia misy koa ireo milaza azy ho mpanohitra mampifanindran-dalana ny hetsika hifanitsy amin’izao fankalazana ny faha-15 taona ny TIM izao dia ireo atao hoe « hery ho amin’ny Fanovàna » (force du Changement) izay hikotranan’ny DFP-n-dRa-Doudou, izay admisy adva-n’i PM ankehitriny.
      Koa io hetsiky ny DFP mitaky ny handrodanana ny fitondrana Rajao no tena misy ny ratsy loha hanakorontana ity hetsika fankalazana ity noho ny TIM tsy mety miray tendro amin’izy ireo milaza fa mpanohitra.
      Io fampifandraisan-tendro (récupération) ataon’ny DFP io no dradrain’ny fitondrana Rajao ho mety hisian’ny fifanjevona. Nohoana tokoa moa no natao hifanaraka ny fotoana nisehoan’ny fiantsoana ny hery ho amin’ny hetsiky ny DFP sy ny fankalazana ny faha-15 taona ny TIM ? Samia mieritreritra ny fahamarinan’izany na tsia isika.
      Raha akapoka dia tsotra ny resaka, MAREFO ny fitondrana Rajao ary fadiranovana amin’ny tsy fahafehezana fanjakana intsony raha vao vantany misy hetsika (na inona karazany na inona), indrindra fa hetsika fitakiana izany.

  • 6 juillet à 09:33 | hrrys (#5836)

    L’EMMOREG dernier rempart du régime en place ne se laisserait pas faire .....et Amirauté sera prête à accueillir énième fois s’il le faut Levalo .....
    Ainsi va la vie politique de Gasikara

    Répondre

    • 6 juillet à 11:44 | akam (#7944) répond à hrrys

      - Je me fous de ce que l’Emmoreg capture ! mais ce qui m’intrigue concerne l’etat democratique actuel.
      - Ce regime democratique est en train de perdre sa qualification si le PRM, le gouvernement et le reste des institutions montrent des images incoherents. A quel(s) degre(s) de risques ou troubles sociaux l’Emmoreg est sollicite ? vu que ce corps d’armee est mixte, precisemment quels sont les ministeres beneficiaires ? j’insiste sur ce dernier point car j’ai bien lu ici au faux-rhum que ces hommes interarmes ont ete indemnises chers lors du sommet de la francophonie. Je suppose que lorsque ces bonshommes sont egalement missionnes en dehors de la francophonie, ils ont des primes !
      - La transparence fait partie des vertus d’un etat de droit. Aux depites qui ne savent pas comment occuper leurs temps ? missions ?....voila un sujet a clarifier afin qu’un regime democratique ne soit pas teinte systematiquement de regime « babakout » allusion aux « tontonsmakout haitiens de Duvallier » !

  • 6 juillet à 10:08 | Isandra (#7070)

    J’ai déjà réitéré plusieurs fois ici que les mêmes causes produisent les mêmes effets,...mais, le HVM se montrent plus intelligents et musclés que leurs prédécesseurs,...et se disent cela n’arrive qu’aux autres,...reconduisent et appliquent toutes leurs mauvaises pratiques,...

    PS : Ndimby a retrouvé son inspiration, en reprenant son refrain d’antan, Andry Rajoelina et Andry Rajoelina,...Cette vindicte médiatique contre lui n’a pas réussi à empêcher son candidat d’accéder au pouvoir,...et elle ne réussira pas, mais, il y gagnera « ses galons de martyr,... »

    Répondre

    • 6 juillet à 10:56 | atavisme premium (#9437) répond à Isandra

      Isandra ,
      Les colons adaptaient leur politique en fonction des coutumes et les moeurs de leur sujets(les indigènes,...), et surtout, leur besoins. A Madagascar, par exemple, ils appliquaient le diviser pour régner,
      "(...)Toute agglomération d’individus, race, peuple, tribu ou famille, représente une somme d’intérêts communs ou opposés. S’il y a des mœurs et des coutumes à respecter, il y a aussi des haines et des rivalités qu’il faut savoir démêler et utiliser à notre profit, en les opposant les unes aux autres, en nous appuyant sur les unes pour mieux vaincre les secondes. »

      Et ne leur donnaient que " des principes élémentaires de lecture, de calcul, d’écriture, en leur inculquant le maniement des outils et des instruments aratoires. », tandis que aux autres colonies, ils s’y prenaient autrement,...

      Ces choix politiques de colons ont parfois déterminé l’avenir de ces pays anciennes colonies après l’indépendance,...Dans ce pays, la division imposée par les colons reste l’un des frein de notre développement,..."

      Les ethnies ,qui se définissent aussi encore aujourd’hui ,un mrn dit qu’il est mrn souvent d’ailleurs avant d’être Gasy,ce n’est pas une invention du colonisateur
      Madagascar n’était pas avant 1896 le pays des bisounours .
      Les luttes surtout entre les mrn et ses voisins étaient fréquentes et meurtrières .
      Le but pour les mrn étaient les accés à la mer ,la capture d’ esclaves et le leadership sur l’île entière .
      Si vous ne connaissez pas votre histoire ,je n’y peu rien .
      Que les Français aient utilisé ces divisions internes,sans doute ,qu’auriez vous fait à leur place ?
      Que l’utilisation de ces divisions ethniques soit a l’origine des maux contemporains gasy est complètement faux .
      Les français ont fait l’unité administrative de Madagascar et vous en ont fait cadeau ,à vous les mrn ,avant de partir
      Qu’en avez vous fait ?
      Certaines familles d’entre vous se sont tailler des rentes dont-ils profitent encore aujourd’hui
      Le produits des impôts de la TVA et des taxes d’importations ,d’exportations va,en grande partie, dans vos poches
      Vous devriez remercier Galliéni,entre autres ,de vous avoir remis les clés de l’île

    • 6 juillet à 11:14 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      Atavisme /Isandra__ Avant 1895 ,madagascar était divisé en tribus antagonistes .Le royaume merina n’arrivait pas à s’imposer partout .Les petites garnisons hova étaient rejetées et souvent attaquées. Quant il y avait alliance ,l’alliance était toujours précaire et réversible. Pour que le peuple malgache devienne une nation ,il lui fallait un fédérateur et le fédérateur fut Galliéni . N’en déplaise à Madame
      Isandra. Plus d’administration coloniale et ce fut en qqs années le retour aux particularismes.
      Les Dahalo d’aujourd’hui se sentent ils membres d’une collectivité nationale ? Que Non !

    • 6 juillet à 15:34 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vatomena,...

      « ,il lui fallait un fédérateur et le fédérateur fut Galliéni »,...

      Quoi d’autres ? Le porteur de civilisation, bâtisseur, aujourd’hui le fédérateur,...

      Vous avez oublié que nous ne sommes plus au 19 éme siècle,...les gens sont plus instruits actuellement qu’à cette époque, ce genre de discours ne fonctionne plus. Pour justifier la colonisation, endormir les gens, vos ancêtres avaient avancé la mission salvatrice pour la civilisation et la modernité, pourtant, notre pays n’avait pas attendu l’arrivée de colons pour se moderniser. Les constructions des écoles, les médecins, les usines y avaient déjà existé, même les constructions de routes avaient été déjà en études avec des Anglais,...etc

      Les colons ont remplacé l’esclavage par la colonisation, et les servitudes par les services obligatoire(SMOTIG,...), ils ne faisaient que perpétuer la sauvagerie de leur prédécesseurs, en changeant juste le nom.

      Voici l’état de l’esclavage au moment où Galliéni l’a aboli, décrit par le lieutenant Boucabeille(8) :

      « L’esclavage était à Madagascar ce qu’il a été presque partout, très dur d’accord. Mais peu à peu les missions, les contacts de la civilisation européenne, en avaient fait adoucir les rigueurs ; l’esclave, aujourd’hui, n’était plus en somme qu’un domestique, il e restait plus guère des lois antiques que ce qu’elles avaient de charitable et de consolant ; le maître gardait à sa charge, nourrissait, entretenait la veuve, l’infirme, le vieillard et l’orphelin… le décret de libération délivre, du même coup, les maîtres des obligations qu’ils avaient envers tous ces malheureux : en abolissant l’esclavage, on vient en même temps à créer le paupérisme. (…)

      Le fanompoana :

      « L’esclavage à aucune époque n’avait atteint ce caractère de cruauté et les fonctionnaires exploitent les corvéables jusqu’à l’extrême limite de leurs forces. On a établi que le fanompoana [=la corvée] causait la mort de 20% des travailleurs employés […]. Malgré les services rendus par le fanompoana à Madagascar, il aurait mieux valu ne jamais l’appliquer que de soumettre tout un peuple à la condamnation aux travaux publics. »

      « (...) Partout ils se sont plaints surtout des abus d’autorité, des brutalités des agents de l’administration, civils et militaires, des agissements tyranniques de certains colons. (...)

      Le fédérateur de Vatomena a dit ceci : "Toute agglomération d’individus, race, peuple, tribu ou famille, représente une somme d’intérêts communs ou opposés. S’il y a des mœurs et des coutumes à respecter, il y a aussi des haines et des rivalités qu’il faut savoir démêler et utiliser à notre profit, en les opposant les unes aux autres, en nous appuyant sur les unes pour mieux vaincre les secondes. »

      Vous avez oublié que ce qui avait amplifié les conflits inter ethniques à Madagascar, c’était les collectes des esclaves faites par Négrier Européens, certains étaient allé même jusqu’à aider d’une manière directe ou indirecte des ethnies pour combattre avec leur ethnies voisines et capturer les vaincus,...

    • 6 juillet à 15:56 | atavisme premium (#9437) répond à Isandra

      Isandra ,
      « L’esclavage était à Madagascar ce qu’il a été presque partout, très dur d’accord. Mais peu à peu les missions, les contacts de la civilisation européenne, en avaient fait adoucir les rigueurs "
      Heureusement que le bon colon est arrivé (pour les esclaves) .
      Voila quand vous voulez ,vous êtes claire !!!

  • 6 juillet à 10:21 | Isandra (#7070)

    « Je ne serai pas plus nul que Ravalomanana »,...

    Andry a raison, et cette déclaration a été prouvée, vraie pendant la transition,...

    1° Il a accédé au pouvoir sans guerre civile,...

    2° Il a quitté le pouvoir sans effusion de sang,...a démocratiquement transféré son pouvoir à son successeur,...

    3° Il a pu réaliser quelques réalisations et atteindre le taux de croissance 3%, sans financement extérieur, ni aide,...tandis que Ravalo n’avait pu atteindre que 6% six ans après son accession au pouvoir avec milliards de dollars de financement, sans parler des aides,...

    4° Le seul Président qui n’a pas contracté nouvelle dette, au contraire, il a pu rembourser une partie de nos dettes,...

    Etc

    Répondre

    • 6 juillet à 10:50 | Rakitoza (#689) répond à Isandra

      Isandra

      Sur votre 4°/

      Au lieu de raconter des balivernes, lisez le rapport officiel de la Primature malgache : SITUATION GÉNÉRALE DE L’AIDE AU DÉVELOPPEMENT ET APERÇU DES RÉALISATIONS (http://www.stpca-primature.gov.mg/data/RCD_2012_version_finale.pdf). Vous y trouverez pp. 4-5 de très intéressants graphique et tableau qui vous montreront que le DJ fozacrate a obtenu environ 1,7 milliards de dollars d’aide dont environ $450 millions d’emprunt.

      Comme quoi les faits et les chiffres sont têtus, au lieu de bêler bêtement le mythe du « pauvre DJ snobé injustement par la communauté internationale mais qui s’en est bien sorti » (ah ah ah et lol). Bien sort avec 92% de pauvres ?

    • 6 juillet à 13:01 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Rakitoza,...

      Qui ne sait plus que le régime transition a été infligé par les sanctions internationales et n’a pas bénéficié des financements et aides extérieurs comme Ravalo avait eu pendant ses madats...?

      Un extrait de l’article de LGDI du 17/07/14 écrit par le journaliste économique renommé S.RAVELONTSALAMA :

      « D’après les documents du FMI qui ont servi à l’approbation de la Facilité de crédit rapide de 47,1 millions de dollars, il ne s’agit que des dettes intérieures. Selon le tableau ci-contre, le stock des dettes de l’Etat se chiffre au total à 3,641 milliards de dollars dont 1,214 milliard de dette intérieure et 2,427 milliards de dette extérieure.
      Durant la période de transition, Madagascar n’a pas contracté de nouvelles dettes extérieures à cause tout simplement des sanctions internationales qui ont sevrées la Grande Ile de tout crédit de l’étranger. Le pays a par contre continué de payer les charges de la dette depuis 2009, ce qui a empêché l’accumulation de la dette extérieure dont le volume a été réduit à ce niveau après les différentes annulations accordées par les bailleurs de fonds ».

      « Depuis le début de la crise, les possibilités de contracter de nouvelles dettes auprès des donneurs traditionnels ont été limitées, ce qui explique que le stock de la dette publique soit resté relativement faible. En effet, l’encours de la dette extérieure est estimé en juin 2011 à 1 401.12 millions DTS, soit 19.7 % du PIB (contre 24.9 % en 2010). Malgré la crise, le pays honore régulièrement le service de la dette extérieure qui s’est élevé 174.65 milliards MGA fin 2011, soit environ 61.26 millions USD » www.afdb.org

    • 6 juillet à 16:59 | Rakitoza (#689) répond à Isandra

      Lisez le rapport officiel du Gouvernement malgache dont j’ai partagé le lien au lieu d’essayer d’avoir raison même quand vous avez tort..
      Je vous parle d’emprunts et de décaissements, et pas de service de la dette. Il faudrait vraiment être mal luné pour confondre les deux

    • 6 juillet à 17:27 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      Ne nous racontez pas des fariboles— Isandra . Ceux qui achetaient des esclaves malgaches achetaient des esclaves tout faits , bien enchainés et qui avaient enduré des souffrances inouies sur les pistes qui conduisaient à la mer. Les 4000 Bezanozano vendus par Radama ,ils avaient bien été capturés par Radama et non par les négriers blancs .
      Le SMOTIG a été épisodique ,instauré dans une période de pénurie de main d’oeuvre .Il ne durait que quelques semaines . Il était payé . Durant les guerres ,les français non mobilisables subissaient aussi des réquisitions . On était esclave de père en fils à madagascar . L’homme du smotig ,apres sa période , jouissait de sa liberté ,de son travail propre ou de son oisiveté . L’esclave malgache était esclave à plein temps .L’héritage qu’il laissait à son fils c’était bien la condition d’esclave . Ralaimongo ,une fois affranchi par Galliéni ,a eu l’occasion de s’instruire ,de servir la France ,de voyager ,d’enseigner meme , de fonder un journal d’opinion . Quel esclave de Radama ou de Ranavalo aurait pu rever d’une semblable réhabilitation
      Oui ,Galliéni aura été un fédérateur de Madagascar .Les populations différentes ont appris à vivre ensemble sous les memes lois - ce qui a été un facteur d’unité .
      aujourd’hui ,vous sentez vous unie aux Dahalo ? Je ne crois pas.

    • 7 juillet à 12:54 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vatomena,...

      « Quel esclave de Radama ou de Ranavalo aurait pu rever d’une semblable réhabilitation »

      Soit vous ignorez, soit vous faites semblant qu’à l’époque de Radama I, ils avaient déjà commencé à parler de l’abolition de l’esclavage,...

    • 7 juillet à 13:23 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      Isandra @ Oui ,ils en parlaient sous Radama de l’abolition de l’esclavage mais à Condition de payer un tribut annuel au roi . : des piastres et encore des piastres ,des uniformes ,des armes ,de la poudre ,des chevaux . Heureusement pour la masse des esclaves vint un jour un certain Galliéni et ce fut une réelle abolition.
      Témoignage :Il revient d’un séjour en Algérie.
      « Je me suis rendu à plusieurs reprise en Algérie ces dernières années, avec plein d’idées reçues qui ont pris un vieux coup ! J’y ai fait le même constat que ce journaliste-cinéaste : j’ai été stupéfait par l’accueil, la gentillesse et pour tout dire l’amitié témoignés. Pas la moindre allusion à la colonisation, au contraire on me demandait de dire aux pieds-noirs de ma connaissance de retourner au pays sans crainte. J’ai été stupéfait de voir que la boisson à la mode chez les jeunes étudiants (et étudiantes !) était le vin rouge local dont le plus connu s’appelle Saint Augustin ! Un »officiel" m’a expliqué qu’on avait donné le nom de l’Algérien le plus connu dans le monde à leur meilleur cru !
      La jeunesse du pays, et le mais ont un prodigieux potentiel hélas gâché par un cadre de vieillards aigris et incompétents... "

  • 6 juillet à 10:55 | ratiarivelo (#131)

    Salama e ! Miarahaba manonkana ny nama « MATO » tafaverina soa aman-tsara eto @ny forum ny M.T. izany no ambara, tsy hadino koa ny havana "Salam.Lecom*****Rtoa-Be ISANDRA moa dia tsy hita intsony izay hilazana AZY****fa milaza izay tiany ho resehana e !! Tsy ampiana na tetenina ny voalazan’i Atoa NDIMBY : MAAAAAAAAAZZZZZZZZZAAAAAAAAVVVVA be ry zareo ny voalazany aaa ? 2018 efa akaiky****DIMBA samy mahay MANDIHA IREO****dia ho hitantsika eo ? MANDRY VE NY AO-TANANA ry Rtoa-Be ISANDRA OO ?? fanampiny : Misaotranao Ra-MANGA ny @ny tolon-kevtra omaly e ! tsy hita fa izay no maha Rtoa-Be ISANDRA azy***Hianao no mameno ny tsy voalazako ? MAHEREZA . Samy tsara JIABY !!

    Répondre

  • 6 juillet à 11:04 | ratiarivelo (#131)

    O ra- KITOZA : salama e !! Io anie no lazaiko matetika eto fa Rtoa-Be Isandra efa annnnnnnnnnn !! tsy hita intsony IZAY soratany fa lasa BOLOKY ny anao VAVY......!! lainga-lainga fa tena mafy laotra ny NAHAZO azy @ny hafitsokin’ny NAMANY H.V.M. AZY ???samy tsara

    Répondre

  • 6 juillet à 11:17 | Isambilo (#4541)

    Que ire de plus après cet édito ? Rien, sinon qu’on ne peut pas faire boire à un âne qui n’a pas soif. Donc c’est la faute aux Arabes qui ont introduit les ânes à Dago.
    Tsiranana doit rigoler là où il est : il avait le PSD avec lui, il avait les FRS avec lui... il a disparu de l’histoire. Et au suivant, le chemin est tout tracé.
    C’est encore une fois la fautes aux étrangers si nos dirigeants n’ont rien appris de l’histoire récente.

    Répondre

  • 6 juillet à 11:43 | Eloim (#8244)

    La faiblesse de l’Etat se manifeste par l’utilisation de la force pour mater n’importe quelle mobilisation, qu’elle soit festive ou autres du genre revendicatif. Alors, à quoi sert-il de se tenir debout avec un seul pied sur terre ? C’est fatigant, non ? Ironie du sort !

    Répondre

  • 6 juillet à 11:58 | atavisme premium (#9437)

    Indigne toutes ces chamailleries alors qu’une partie de votre population crève de malnutrition dans le sud
    Vu de l’extérieur les observateurs comprennent bien que vous êtes incapable de vous entendre et donc de gérer normalement vos territoires
    De là à récupérer les îles éparses ,les carottes sont déja cuites !

    Répondre

  • 6 juillet à 13:07 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)

    - Pourquoi « le HVM panique(-t-il) devant un zumba collectif » ?

    Une nouvelle forme de « street resistance » est en train d’éclore.
    En ville comme à la campagne, le zumba collectif est très apprécié des jeunes.

    De Rio de Janeiro à Singapour en passant par Dubai. Des jeunes +++ osent s’exprimer collectivement dans des lieux publics sans crier gare ;)

    Quelques inspirations pour de « pacific dance attack » :
    https://www.youtube.com/watch?v=XDm06DN_FTQ
    Copacabana

    https://www.youtube.com/watch?v=FFtzqqgE3kA
    Waka Waka

    https://www.youtube.com/watch?v=FrMHlEvtPQc
    Mammia Mia !

    https://www.youtube.com/watch?v=9KbVrOHfpVU
    Dubai

    https://www.youtube.com/watch?v=Q6-fHQZU9vk
    Singapour

    Répondre

  • 6 juillet à 13:08 | Jipo (#4988)

    Ndimby « merci pour ce moment » même à 10.000kms ...
    A l’ heure d’ @ skype, WhatsApp, Messenger & autres : les distances, sont devenues quasi inexistantes , à part peut être quelques exceptions près , comme Dago ou les zéparses 🙄 .
    Comme souvent chaque élection à Madagascar est une imposture, sa fin est quasi systématiquement identique, les mêmes causes produisant les mêmes effets, faute de vous l’ apprendre , on ne peut que déplorer que les pseudo dirigeants ne l’ aient depuis 50 ans : toujours pas intégré, mais au Pays moramora du j’suis pas pressé, pas de problème ...
    l’ unique chose que je puisse dire, c’ est que : lorsque Ravalomanana va revenir, ce sera pour battre le record de l’ ordure ratsyraka en durée et pour l’ intérêt général du Pays , les paris sont ouverts .

    Répondre

  • 6 juillet à 13:43 | Mihaino (#1437)

    Ravi de lire l’édito de Ndimby qui revient avec sa plume sans fausse note ni faute d’orthographe .
    Personnellement, je n’ai rien à ajouter dans ses analyses et j’ai apprécié la chanson de Njakatiana qui reprend le tube de Bessa « Valin ’ny natao » qui reste d’actualité .
    En parcourant les commentaires ci-dessus , j’ai rigolé car la bataille des chiffres réapparaît selon les convictions de chacun et les sources qui lui conviennent pour argumenter ses réactions !
    Le citoyen lambda s’en fiche des chiffres et ne demande que les nombres exacts qui lui permettent d’augmenter son pouvoir d’achat afin de bien vivre , d’acheter la nourriture pour sa famille , de satisfaire les besoins fondamentaux vitaux , d’acheter des médicaments pour ses proches malades etc, etc....car la vie coûte trop cher actuellement dans notre Pays .
    Inutile de discuter encore qui a bénéficié des aides et des fonds étrangers , qui n’a rien reçu des aides extérieures , et que sais-je encore ? Toutes ces polémiques stériles ne feront jamais avancer le Pays . Du surplace , a écrit Rayol hier . A force de regarder toujours le rétroviseur, un conducteur risque de cogner les obstacles devant lui .
    Enfin , face aux diverses manifestations prévues ce week-end , le parti au pouvoir , le HVM et consorts (armée , police, gendarme,) qui interdisent tout avec leur maladie« complotite » , ils « dansent sur un volcan qui gronde » expression du PM français actuel.

    Répondre

  • 6 juillet à 13:47 | Jipo (#4988)

    Ndimby « merci pour ce moment » même à 10.000kms ...
    A l’ heure d’ @ skype, WhatsApp, Messenger & autres : les distances, sont devenues quasi inexistantes , à part peut être quelques exceptions près , comme Dago ou les zéparses 🙄 .
    Comme souvent chaque élection à Madagascar est une imposture, sa fin est quasi systématiquement identique, les mêmes causes produisant les mêmes effets, faute de vous l’ apprendre , on ne peut que déplorer que les pseudo dirigeants ne l’ aient depuis 50 ans : toujours pas intégré, mais au Pays moramora du j’suis pas pressé, pas de problème ...
    l’ unique chose que je puisse dire, c’ est que : lorsque Ravalomanana va revenir, ce sera pour battre le record de l’ ordure ratsyraka en durée et pour l’ intérêt général du Pays , les paris sont ouverts .

    Répondre

  • 6 juillet à 14:06 | ratiarivelo (#131)

    Misaotranao ra-NDIMBY @ny TSIKERA rehetrana.... na misy aza ny INDRO KELY (dia ahy ny ahy*****)ny mpi-kritika misy faona fa dia heveriko fa VAVAN’NY maty an-drano ihany izany. BRAVOOOOOOOOOOO ! Samy tsara.

    Répondre

  • 6 juillet à 14:34 | kartell (#8302)

    Le scénario, écrit d’avance, par le pouvoir semble, aujourd’hui, lui poser quelques soucis inattendus !…
    Mais, c’est dans l’imprévu que ce pouvoir va devoir se dévoiler et non plus dans les discours soporifiques présidentiels, hors-sol lorsqu’ils ne sont pas carrément copiés !….
    La précipitation des événements met cette présidence, attentiste et manipulatrice, devant une difficulté nouvelle, celle de recoller les morceaux de la démocratie avant qu’elle n’implose ! …
    Le pouvoir va devoir serrer les fesses en évitant de taper trop fort sur la contestation montante, il est à crainte que les arrangements, en coulisse, serviront à apaiser ce qui pourrait l’être avec du vola, sorte de cannabis politique et économique !….
    Pour le reste, dans le domaine politique, le problème est tout autre parce qu’il touche à la liberté de chacun à s’exprimer, domaine dans lequel, le protestataire d’aujourd’hui, avait été « l’interdisant » d’hier !….
    Nous sommes au coeur du paradoxe politique gasy où l’arroseur d’hier devient l’arrosé de demain sans que nous puissions sortir de cette impasse puisqu’elle se répète à chaque élection ! …
    La loi du plus fort restera notre emblème national et contredire le chef n’a jamais fait partie de notre adn, bien au contraire, elle est ancrée dans notre culture en nous posant de sérieux problèmes insolubles, notre démocratie en sait quelque chose !….

    Répondre

    • 6 juillet à 18:22 | akam (#7944) répond à kartell

      En France, l’etat d’urgence (fouilles au corps ou a dommicile , arrestations, assignations a residence…fermeture des lieux de spectacles…) est une mesure prise par le conseil des ministres et pour une periode determinee. Mais elle peut aussi etre prolongee, mais avec l’approbation du parlement. Et en prime l’armee dans les rues assurant la protecion des personnes…des batiments administratifs….A l’exemple d’un pays democratique, comme Madagascar, dans un climat normal (« periode calme » par opposition « troubles »), par quelle mesure le prefet autorise ou interdit « une reunion » ? S’il apprend par le biais des RG (ce qui est tout a fait normal) que des risques de troubles peuvent survenir, a quel corps institutionel le prefet devra-t-il solliciter lorsqu’il est cense assurer la securite d’un groupe de personnes ou plus precisemment la foule ? La police ou l’armee ? cad donc l’Emmoreg ? A mon sens, 2 ministeres peuvent etre concernes : l’interieur ou/et la defense. Comment qualifier l’etat de droit a Madagascar si la decision n’a ni implique ( a minima) la tenue d’un conseil de gouvernement et ni informe le parlement. Madagascar est-il si different des autres pays africains que l’etat « dit de droit » n’est conditionne que par 2 ministeres ( min interieur et min defense). Cad deux ministeres pourvus d’hommes armes qui ne consultent meme pas les representants dit du peuple (cad le parlement). N’est-il pas troublant de voir ce regime elu democratiquement « trembler » de la sorte a 18 mois des elections. Si, reellement, ce regime n’a de quoi se reprocher de la mandature actuelle, le recours a ces privations d’expression (douaniers, MLE, Tim, SMM…) est loin d’etre la meilleure solution ! par reference au congres du HVM a Tulear, pourquoi paniquer ?

  • 6 juillet à 15:14 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    « Comment un homme comme le Président Rajaonarimampianina peut-il être aussi inapte à prendre des leçons du passé, malgré sa stature intellectuelle et son background d’enseignant universitaire ? »

    Face à la notoriété décroissante de RA8 et à l’inertie de ANR, le Président Rajaonarimampianina ne voulait plus se faire avoir pour la 2ème fois par l’ex-président RA8 après son entrée en catimini sur le territoire nationale d’où les tactiques voire la stratégie du mieux vaut prévenir que guérrir et la meilleure défense c’est l’attaque, donc il est toujours apte à faire face à la situation contre vents et marées contrairement à votre assertion.

    « A un an et demi de la fin de mandat, on repense à la fanfaronnade de Rajoelina. « Je ne serai pas plus nul que Ravalomanana » avait-il claironné devant les caméras d’une télévision française. On a tous vu le tableau final, lorsqu’enfin la pression internationale a réussi à le déloger de son pouvoir mal acquis. On sait donc par expérience que Monsieur Rajoelina était finalement plus nul que le Président Ravalomanana. »
    C’est difficile à croire qu’un homme aussi instruit que l’auteur donne autant de poids à la communauté internationale concernant la décision du président de la HAT de se conformer au ni…ni car cette CI à travers l’ONU a adopté des résolutions depuis plus de 50ans concernant la Palestine et rien n’a bougé jusqu’à ce jour.
    Et idem concernant la Burundi récemment et sans oublier le problème de la Corée du Nord donc la pression de la CI reste mi-figue mi-raisin : C’est grâce à la sagesse et au patriotisme du président ANR si le ni…ni s’est réalisé chez nous contrairement à l’affirmation de l’auteur.
    Si RA8 n’est pas nul, il aurait tout fait dès maintenant pour assurer la validation éventuelle de sa candidature pour 2018 après sa condamnation et le cas échéant , trouver un candidat potentiel pour le remplacer afin d’ éviter ce qui s’était passé lors de l’élection présidentielle de 2013 avec son soutien à un candidat par défaut en la personne de JLR.

    Répondre

    • 6 juillet à 15:45 | atavisme premium (#9437) répond à plus qu'hier et moins que demain

      J’ai la réponse à vos interrogations .
      Qui est nul ?
      Anr ,Ra 8 ,Héry ,Ratsirakaka ??
      Ben ,faut dire qu’ils sont à l’image de votre société !!!
      Donc s’ils le sont ......

    • 6 juillet à 15:57 | ratiarivelo (#131) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Ny miseho azy MAHAY anie ra-Salam-lecom.........!! no milaza ho favy e ! Jereo RATSIRAKA : krack*** fa EEEEEEEEEEE .....NIDABAKO ihany***Ets...ets..... ahy manokana io FIJERY io ra—namana :Salam.....Lecom.... sans rancune et sans BAVIRA hoy ny basketera fahiny****** Samy tsara nama a*** !!

    • 6 juillet à 16:45 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Sans rancune RATITI car c’est par amour que je sonne l’alerte concernant le cas du Président RA8 qui pourrait éventuellement voir sa candidature invalidée à cause de sa condamnation par la justice et en même temps de l’inciter à prévoir des maintenant un plan B : IZANY NO ADIN’OMBALAHY MIANDRY AZY FA TSY IO ADIN’AKOLAHY IO NO NDEHA ANDANIAN’NY FOTOANANY.

  • 6 juillet à 17:16 | vuze (#918)

    Tout à fait Mr L’éditorialiste Ndimby : Conclusion, il n’y a pas d’issue ! C’est un éternel recommencement...

    En même temps, s’il n’y avait pas ça, les commentateurs politiques auraient du mal à remplir leur gamelle, n’est ce pas ?

    Répondre

    • 6 juillet à 20:38 | Mihaino (#1437) répond à vuze

      « C’est un éternel recommencement.. » Je suis bien d’accord avec vous Vuze !
      Et la pauvreté du Peuple en ce moment est complètement occultée par ces guéguerres de chefs ou lutte entre ces guignols . L’un veut représenter Astérix le Gaulois épaulé par plusieurs Obélix( vu la corpulence de nos Généraux et des tenants du Pouvoir , l’autre souhaite jouer Lucky Luke (vu sa tenue assez burlesque ) qui poursuit sans cesse les frères Dalton !
      Dans tout ce cinéma , Zorro va arriver pour sauver les pauvres gasy qui sont récupérés par les sectes qui promettent un bel avenir avec le MESSIE qui tarde à venir . Les versets bibliques et du Coran restent les seuls remparts pour les croyants et non l’Armée qui ne protège plus le PEUPLE dans une misère sans nom ! J’avoue que le fameux Zorro dont je rêvais les exploits n’est pas encore né mais comme il faut toujours rêver , j’espère qu’il viendra un jour pour sauver notre PAYS de tous les jougs de ces dictateurs nationaux ou venus d’ailleurs ignorant la vraie démocratie et la liberté d’expression.

    • 7 juillet à 09:56 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à vuze

      Bonjour Mihaino,

      Sans oublier le célèbre adage :« Aide-toi et le ciel t’aidera ».
      Avons-nous, les malgaches, fait les nécessaires pour mériter l’aide du ciel ? Au vu de l’entretien du PRM avec un journaliste de France 24, la réponse est NON en laissant la présidence du pays aux mains d’une personne qu’il ne faut pas pour éviter de dire des mots blessants.

    • 7 juillet à 11:14 | vuze (#918) répond à vuze

      Mihaino, le père Pedro ne serait-il pas ce Zorro que vous appelez de vos vœux... Malheureusement quand il ne sera plus de ce monde, tous ces enfants retourneront à leur triste réalité car la guerre de reprise (ou succession) fera rage... C’est inéluctable..

  • 6 juillet à 19:27 | Isambilo (#4541)

    Soyons quand même contents de ne pas avoir Trump comme président. Ni l’autre clown de la Corée du Nord. Rajoelina, à côté, n’est rien.

    Répondre

  • 6 juillet à 21:57 | Turping (#1235)

    L’édito de Ndimby se résume sur l’absence de la vraie démocratie qu’aucun président n’a retenu depuis la chute de Tsiranana en Mai 1972 lors de la manifestation estudiantine.
    - Force est de constater que l’absence de dialogues dans le mutisme total se solde toujours par l’emploi des forces, le coup d’état.
    L’adage malgache dit :ny tody tsy misy fa ny atao no miverina.
    A vrai dire, même si théoriquement
    le statut de l’opposition a été adopté dans la constitution gasy, sur le côté pratique c’est la méthode à la STASI. Malheureusement tous les présidents qui se sont succédé sont tombés dans ce piège du non avancement. Ce que je dénonce souvent c’est le pouvoir de l’absolutisme sans concertations ni dialogues avec les parties prenantes en respectant la force de l’opposition si celle-ci existe t-elle réellement pour l’intérêt suprême de la nation (qui n’existe pas) mais non pas celle de la ration.
    Conclusion : à part les positions idolâtriques ou la haine, on ne peut dégager que les conflits d’intérêts dans cette histoire.

    Répondre

  • 6 juillet à 23:29 | Tsisdinika (#3548)

    Et pendant ce temps, le monde, celui des autres, avance, sans nous. À force, on s’habitue.

    Pour ma part, je pense que la décison prise par les autorités doit être respectée, pas parce qu’elle est juste, loin s’en faut, mais parce qu’elle vient justement d’autorités en charge de notre État-nation. Pour qu’une autorité soit une autorité, il faut en face des gens qui obéissent. On sait pertinemment que le « contestataire » d’aujourd’hui, une fois devenu ou redevenu « autorité » demain exigera d’être obéi de la même manière. Peu importe que cela passe par la nasse orange ou par la pont zumba.

    En faisant preuve d’obéissance civile, qu’est-ce que nous, citoyens, y gagnons alors ? Nous aurons fait notre devoir. On aura fait notre part du contrat. On le fera pour nous et par respect pour nous-mêmes. Notre classe politique, elle, sera fidèle à elle-même : un bord se frottera les mains de satisfaction alors que l’autre fulminera, pour un temps ; mais cette classe politique restera la seule gagnante et l’a toujours été. Mais nous, on aura avancé. C’est ni capitalisable ni bancable, certes, mais le moment venu, dans le secret de l’isoloir, on choisira qui on voudra et on devra s’en contenter.

    Répondre

  • 7 juillet à 07:52 | elena (#3066)

    Merci Ndimby pour cet édito, clair,incisif. Toujours excellent !
    Mais j’aurais une autre lecture des derniers événements. N’avez-vous pas remarqué qu’à la suite ,ou dans un même temps,de l’arrestation de Claudine et des péripéties de son arrestation les fonds internationaux se sont débloqués ? Coïncidence, peut-être. A mon avis, Hery avait les moyens d’exfiltrer complètement sa conseillère. Ça n’a pas été fait, la dame (modèle de finesse et de classe) a été sacrifiée, on a fait sauté le fusible, et puis ce n’était que la partie émergée de l’iceberg. Les autres peuvent dormir tranquilles.
    Hery, ayant satisfait aux exigences internationales, voit son pouvoir consolidé ,et en ce moment l’ariary est en train de s’apprécier, et forcément, il y a des gens qui ne sont pas ravis de ce succès.
    La parano de Hery serait-elle justifiée ? le bunker en plastique de Mahamasina, l’interdiction de la fête du TIM laissent à supposer qu’il y a peut-être eu réellement des menaces. Des mpitsikilo, il y en a partout et je pense qu’il ne faut pas sous estimer les gens au pouvoir, ils ne sont pas tous idiots, et incompétents, retourneurs de veste certainement, mais ils ne sont pas tous stupides.
    Quand un prêtre écrit « Insurgez vous », ça me fait froid dans le dos et ça me rappelle les événements du 26 janvier 2009 et tout ce qu’on a dit de son implication dans le mouvement.
    Je ne sais pas ce qui va se passer demain mais je souhaite qu’il n’y aura rien, et désolée d’être alarmiste mais quand on a vécu le 26 janvier et tous les évènements qui ont suivi, on est un peu sur le qui vive.
    Hery est contesté de partout et à juste titre, mais il a la fonction de chef de l’Etat, président de la République et c’est cette fonction, même si elle est usurpée, que nous devons préserver, il faut donc attendre 2018. Notre peuple n’a pas encore la maturité politique pour voter à bon escient, et nous ne pouvons pas espérer avoir des élections véritablement démocratiques donc Hery risque d’être encore là en 2018, mais c’est le prix à payer pour avoir enfin un développement économique, social dans la stabilité politique et bla,bla,bla !

    Répondre

  • 7 juillet à 07:54 | râleur (#3702)

    Merci de scalpel mais dommage que Hery ne lise pas Ndimby !

    Et oui, tous les dirigeants successifs jouent à celui qui est le plus bête (pour ne pas utiliser un autre mot courant), et c’est comme à l’Ecole des Fans, tout le monde gagne ! Mais ce qui est malheureux c’est que c’est le pays qui perd à chaque fois et et qui s’enfonce dans les ténèbres

    Quant à Hery, il a peut être plus étudié que les 2 autres qui l’ont précèdé, mais comme il est entouré de vautours et de vauriens, son niveau s’abaisse à ceux de ceux qui l’entourent. Les nombreux courtisans qui l’entourent sont tous comme les renards, en le prenant pour le corbeau (allusion au fable de la fontaine). Les renards s’en foutent de lui comme de leur premier ariary détourné. Ils veulent juste en profiter encore un peu plus. Le corbeau et le renard se traduirait en langage locale : « dokafana de manitsa-tay »

    De toute façon, le Pouvoir rend fou n’importe quelle personne, même intelligente, mais comme ils sont loin d’être intelligents, on voit les dégâts

    Répondre

    • 7 juillet à 08:02 | râleur (#3702) répond à râleur

      Je voulais dire : merci Ndimby pour cette dissection au scalpel

  • 7 juillet à 08:11 | lysnorine (#9752)

    @ Isandra 6 juillet à 15:34

    « Les colons ont remplacé l’esclavage par la colonisation, et les servitudes par les services obligatoire (SMOTIG,...), ils ne faisaient que perpétuer la sauvagerie de leur prédécesseurs, en changeant juste le nom. »

    Tsy mifanaraka loatra amin’ny tantara io fanombohanao hoe miendrika « habibiana » ny fitondran’ny tompony ny mpanompony faha-fanjakana malagasy, ka nanohy izany fotsiny ny mpanjanantany frantsay.

    Efa nasehonay* teto ihany ny tsi-fahamarinan’izany araka ny voasoratry ny Frantsay ihany (ohatra) nandinika ny endriky ny fanandevozana nisy teto tamin’ny fotoana nidirany teto (1895) ka naharomotra ny zaza navelan’ny mpanjanantany frantsay na kiriolona izay tsy mitandro hasasarana amin’ny famerimberenana eto fasitara mahatsikaiky foromporoniny momba ny tantaran’i Madagasikara.

    *Zahao :
    30 décembre à 08:38 | lysnorine, « Des “extras” mais aussi des sans-abris », http://www.madagascar-tribune.com/Des-extras-mais-aussi-des-sans,22763.html

    16 juin à 08:27 | lysnorine, « Les travaux commencent après deux ans de préparation »,
    http://www.madagascar-tribune.com/Les-travaux-commencent-apres-deux,23063.html

    Toa ny fankahalany manokana ny Ambaniandro amin’ny ankapobeny sy ny faniriany mafy dia mafy ny fiverenan’ny fanjanahana mivantana eto Madagasikara no manesika azy ireo hivovὸ tsy misy farany fa tsy dia misy tokony hoahoan’ny Malagasy TOMPON-TANY akory izany fivovozana izany.

    Toy izao misy fivoasana manampy ny taranaka ankehitriny eo amin’ny fahafantarana tsara ny toe-doha aman-tsain’ny zaza navelan’ny mpanjanantany frantsay mbola misisika eto Madagasikara ihany. Notsoahana avy amin’ny Rapaoro nataon-dRamatoa Lucienne ALBERTINI vady navelan’i Me ALBERTINI, avokà sôsialista Frantsay mpiaro ny tompon-tany malagasy mpanohitra ny anjakanjaka sy ny fanandevozana fanaon’ny mpanjanan-tany. Ho an’ny avocat général Rolland nalefa teto Madagasikara tamin’ny 1948 hoe hanara-maso ny firoson’ ny fitsarana ny MDRM.

    « Rapport établi lors du passage de l’Avocat Général Rolland, et remis à celui-ci avant le procès dit : « Procès des parlementaires » [nisokatra tamin’ny Jolay 1948]

    « Il est indispensable de connaître d’abord tous les éléments qui constituent la population de l’Île en dehors de l’élément autochtone.
    1° LA POPULATION dite « BLANCHE » ou ASSIMILÉE [...]
    b) Français originaires de la Réunion : également fonctionnaires, colons, commerçants mais d’un racisme d’autant plus marqué qu’ils sont eux-mêmes teintés et de situation modeste »
    [efa tao anatin’ny rapaoro ny sora-baventy]

    Momba ny FANANDEVOZANA nampiharina tamin’ny alàlan’ny SMOTIG [Service de la Main d’Œuvre pour les Travaux d’Intérêt Général ] dia efa nisy lahatsoratra nasehonay teto

    [15 juin à 08:54 | lysnorine, ao amin’ny « Extension de l’aéroport d’Ivato Les travaux commencent après deux ans de préparation » http://www.madagascar-tribune.com/Les-travaux-commencent-apres-deux,23063.html - lahasoratra : « Comment on traite les travailleurs indigènes ou L’ESCLAVAGE à Madagascar », tao amin’ny gazety « L’Aube Nouvelle », 15 Mai et 1er Juin 1932.]

    Toy izao kosa ny HABIBIANA niara-dia tamin’ny SMOTIG naseho ny gazety « L’Aurore Malgache » tamin’ny 1932 ihany koa.
    (Hotohizana)

    Répondre

    • 7 juillet à 08:25 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      @ Isandra 6 juillet à 15:34 - Ny habibian’ny fanandevozana tamin’ny SMOTIG
      « Les colons ont remplacé l’esclavage par la colonisation, et les servitudes par les services obligatoire (SMOTIG,...) »

      (tohiny)

      NOTRE VOYAGE À MANAKARA
      XXII Les conditions d’existence des pionniers dans leurs camps (suite),
      RAVOAHANGY,
      L’Aurore Malgache, n°109, vendredi 9 décembre 1932.

      En ce qui concerne « l’habillement » les pionniers reçoivent deux sortes de vêtements : ceux, dits de travail, et ceux, dits de cérémonie. Les vêtements de travail se composent 1°- d’une blouse en « rabane » (tissu grossier fabriqué par les indigènes avec la fibre du raphia) ; 2°- d’un salaka ou cache-sexe, une sorte de pagne que les indigènes primitifs se mettent autour des reins et dont le nom indique la fonction ; 3°- d’un couvre-chef en paille tressé, de fabrication indigène, ayant la forme d’un petit bonnet.

      Dans l’ensemble, ce vêlement constitue exactement le MÊME ACCOUTREMENT que celui qu’on avait l’habitude de donner aux ESCLAVES SOUS LE RÉGIME HOVA. Et nous nous demandons vraiment si ce n’est pas pour se moquer des malgaches ou pour les humilier, que l’administration tutélaire a prescrit pour l’habillement des pionniers des tissus en « rabane », alors que le(s) tissus en « rabane » ne protège(nt) ni contre le froid ni contre le soleil, ni contre la pluie, sont rugueux, manquent de souplesse, se déchirent facilement et ne sont nullement faits pour le travail, car ils gênent considérablement les mouvements du corps. [...]

      [...] En fait de matériel de couchage, les pionniers n’ont droit qu’à la natte indigène et à une couverture de coton. Ils n’ont ni lit, ni matelas, ni aucun autre mobilier de ménage de première nécessité. Et pourtant les palabres officiels ne craignent pas de prétendre, sans rire, que les pionniers sont traités exactement comme de véritables militaires, au point de vue avantages matériels...peut-être sur le livre de la comptabilité des dépenses, mais non en réalité.

      Les pionniers sont soumis à une discipline militaire sévère, aussi bien pendant le travail gu’aux heures de repos. Mais, moins favorisés que les militaires, les civils militaires que sont les pionniers sont par-dessus le marché l’objet de BRUTALITÉS sans nom dont quelques-unes, ont été la cause d’accidents mortels, de mutilations ou d’infirmités.

      Et, non seulement, on brutalise les pionniers à tort et à travers, mais encore, on les insulte à tout instant, pour un oui ou pour un non. Et ils sont obligés d’endurer tous ces mauvais traitements sans un murmure ni une réclamation, si on leur inflige immédiatement et sans explication la peine dégradante de l’emprisonnement.

      À titre d’exemple de brutalités à l’égard des pionniers, nous citerons le cas d’un chef de chantier européen lequel, au kilomètre 24. 500, a CREVÉ L’ŒIL au caporal des pionniers du nom de Maraoby, avec la tige de son parapluie, simplement parce que cet indigène ne l’avait pas salué lui qui est un « vazaha bé » (grand européen). N’est-ce pas qu’il était grand cet européen dont l’acte criminel tombait sous le coup de l’article 309 du code pénal et auquel l’administration tutrice... des criminels a assuré toute IMPUNITÉ ?

      Un autre européen a été l’objet de poursuites judiciaires devant le tribunal de Mananjary pour avoir frappé MORTELLEMENT un pionnier sans s’être trouvé dans aucun cas de légitime défense. Mais il y a gros à parier que cette affaire se soit terminée par une ordonnance de non lieu ou par un acquittement, car c’est ainsi que se liquident d’habitude à Madagascar toutes les affaires dans lesquelles c’est l’indigène qui est la victime et l’européen le meurtrier. La vie d’un pionnier, d’un esclave moderne, est-ce que cela compte pour quelque chose aux yeux de l’impérialisme français aux colonies ?

      Nous ne parlerons pas des COUPS DE PIED, COUPS DE POING, COUPS DE CRAVACHE CIVILISATRICE, etc. qui sont distribués à profusion aux malheureux esclaves pionniers, pour le motif le plus futile et souvent sans le moindre motif. Ceci, c’est le pain quotidien.

      Or, il faut remarquer que la direction du service est parfaitement au courant des TRAITEMENTS inhumains, BARBARES que ses agents font journellement subir aux esclaves modernes dits pionniers. Nous ne voulons pour preuve de cette connaissance des choses que la note-circulaire ci-après que l’inspecteur des Camps du Sud a adressé à tous les chefs de camp :

      Nous nous bornons de la reproduire ci après sans commentaires : Secteur Sud
      N°-1 — S.S.C
      Confidentiel

      NOTE POUR MESSIEURS LES CHEFS DES CAMPS

      L’inspecteur des camps a appris que certains agents européens et adjudants indigènes se laissent entraîner à des VOIES DE FAIT sur leurs hommes, les traitent brutalement ou les insultent ; l’inspecteur des camps a l’honneur d’informer messieurs les Chefs des Camps et les chefs des sections qu’il demandera le licenciement immédiat du Smotig de tout agent européen ou indigène qui se rendrait coupable de sévices sur les pionniers.

      Fianarantsoa, le 11 Janvier 1930.
      L’inspecteur des camps du Sud
      Signé : GUERITAT

      Mais ce serait une grave erreur que de croire que les circulaires du genre de celle qui a été signée Guéritat, aient le moindrement guéri les agents européens et même indigènes de la maladie de maltraiter les pionniers, au contraire.

      (À suivre)
      (Hotohizana)

    • 7 juillet à 08:37 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      @ Isandra 6 juillet à 15:34

      (tohiny sady farany)

      « NOTRE VOYAGE À MANAKARA
      XXII Les conditions d’existence des pionniers dans leurs camps, (suite),
      RAVOAHANGY,
      L’Aurore malgache, N°112, vendredi 30 décembre 1932.

      « Nous avons dit que les pionniers étaient soumis à une discipline sévère qui allait jusqu’à la BARBARIE, et qu’à la moindre peccadille, on ne manquait jamais de leur faire l’application de la peine d’emprisonnement, parfois après les avoir passés proprement à tabac.
      La prison où l’on enferme les pionniers punis est généralement un abri qui ne protège ni contre le froid ni contre la pluie. Pendant la nuit, on entasse dans cet abri les pionniers punis d’emprisonnement en les faisant COUCHER À MÊME LE SOL. Tandis que pendant la journée, on les oblige de transporter AU PAS DE GYMNASTIQUE des sacs remplis de sable et pesant de 30 à 45 kilogrammes, en ne leur accordant qu’un arrêt de quelques minutes toutes les heures.
      Pendant toute la durée de l’emprisonnement, la maigre solde journalière de 0 fr. 75 des pionniers détenus est retenue entièrement ou partiellement.
      A titre de curiosité mentionnons quelques-uns des motifs, digne de SADIQUES, des peines d’emprisonnement infligées à certains pionniers :

      Onze pionniers spécialistes du camp de Vohimasina (Fianarantsoa) ont été envoyés à Manakara pour y purger une peine de 30 jours d’emprisonnement. Motif : « Ont refusé de travailler au terrassement » :— Certainement du moment qu’ils étaient des SPÉCIALISTES et n’étaient pas habitués aux corvées ordinaires. — Le lendemain de leur arrivée à Manakara ; c’est-à-dire le 1er Septembre 1929, on leur a fait transporter chacun sur le dos 45 kilogrammes de sable, de 6 heures à 11 heures et de 13 heures à 17 heures, et ainsi tous les jours. Le 27ème jour, au moment de leur passage au pied d’un poteau au sommet duquel flottait le drapeau tricolore, un chef de section les ayant vus ralentir le pas, se mit à les ROUER DE COUPS tout en les INSULTANT. Un de ces malheureux pionniers tomba gravement malade la suite des coups qu’il avait reçus sous le drapeau de la République des Camarades.

      Un pionnier antandroy de la 1ère section a été puni de 15 jours d’emprisonnement, avec retenue de solde entière ; « a distrait deux jeunes recrues pour la réparation du magasin de la section. »

      Un pionnier betsimisaraka, caporal chef de groupe au service maritime s’est vu infliger 15 jours l’emprisonnement avec retenue de solde pour avoir fait, sur l’ordre du chef de chantier, retarder l’heure de la rentrée des pionniers.

      Un pionnier de 1ère classe antandroy a été puni de 15 jours d’emprisonnement et renvoyé aux terrassements jusqu’à sa libération, pour avoir ordonné, sans autorisation du chef de chantier, aux pionniers de mettre leurs capuchons au moment d’une GROSSE AVERSE.

      Un pionnier du kilomètre 9 a été puni d’emprisonnement par son chef de camp, pour n’être pas rentré au camp, une nuit, sans autorisation, alors qu’il avait été retenu au kilomètre 22 par son chef de chantier au moment de son passage en cet endroit.

      Les pionniers n’ont pas le droit de sortir de leur camp sans autorisation et doivent y rentrer immédiatement après leur travail. Ce qui revient à dire que les pionniers ne sont nullement traités comme des militaires mais comme de VÉRITABLES détenus ou des ESCLAVES, puisqu’ils ne sont pas des condamnés.[...].

      Voyons maintenant les conditions de travail imposées aux pionniers.

      En principe, les pionniers ne doivent faire que 8 heures de travail par jour (ce qui est déjà beaucoup pour un pays tropical, étant donné surtout les durs travaux qui leur sont imposés). Ils ont droit à un jour de repos par semaine, le dimanche. Mais en pratique, il n’en est pas ainsi.

      Tout d’abord, le dimanche n’est pas du tout un jour de repos pour les pionniers. Pendant la première moitié de la journée du dimanche, ils font des corvées de propreté au camp et pendant la seconde moitié, ils vont à la forêt chercher du bois de chauffage.

      D’autre part, afin de leur permettre de terminer leur tâche, les pionniers sont souvent obligés de travailler, du matin au soir, depuis le lever du soleil jusqu’à son coucher, avec une interruption d’une demi-heure à deux heures pour prendre leurs repas.

      En effet, on fait généralement travailler les pionniers à la tâche, car l’administration tutélaire...des spéculateurs, a garanti au consortium adjudicataire des travaux de construction du CHEMIN DE FER DU BETSILEO et du PORT DE MANAKARA un minimum de rendement de la main d’œuvre en travail, comme si ces pionniers n’étaient que de SIMPLES MACHINES dont on pouvait forcer à volonté la capacité de travail.

      Ainsi chaque pionnier doit fournir par jour une tâche équivalente à un mètre cube de terrassement, terre transportée à 100 mètres de distance. Et les tâches qu’on donne à faire aux pionniers sont évaluées sur cette base.

      Au point de vue travail, les pionniers se divisent en ouvriers ordinaires et ouvriers spécialistes. Les ouvriers ordinaires qui sont les plus nombreux, sont employés aux gros travaux, tels que terrassements, extraction des pierres, creusement de tranchées, etc. Ils ne touchent que le salaire de famine de 0. 75 par jour. [...]

      Les pionniers ouvriers spécialistes sont employés comme maçons, charpentiers, menuisiers, ajusteurs mécaniciens, secrétaires, dactylographes, etc.

      Il leur est alloué un salaire journalier de 2fr, 75 dont 2 francs sont payés par le Consortium et 0,75 par l’administration.

      Il est à peine nécessaire de dire que ces ouvriers spécialistes, s’ils étaient à l’état libre, devraient gagner dans la vie civile normalement de 10 à 40 francs par jour, selon spécialité.

      De sorte que leur séjour au Smotig est une cause pour eux et pour leurs familles d’une perte d’argent. [...]

    • 7 juillet à 10:22 | Isandra (#7070) répond à lysnorine

      Merci lysnorine, j’espère que ce que vous écrivez là ne laissera pas la conscience de Vatomena tranquille, qui essaie de réécrire notre histoire à sa sauce,...et ose affirmer que les envahisseurs étaient victimes pendant la colonisation,...C’est le monde à l’envers,...

  • 7 juillet à 09:13 | vatomena (#8391)

    NB -Le propre de la barbarie c’est de détruire ,de massacrer jusqu’aux petits enfants ,de mettre en esclavage ,de bruler les récoltes ,d’affamer. Est cela que fut l’oeuvre de Galliéni et de ses colons ?

    Qui aujourd"hui brule le Rova et les doany ? Qui incendie Antsakabary ? Qui se fait coupeur de routes ? Qui éboule les ponts ? Qui arrache les rails du TCE ? Qui extermine les lémuriens , ?Qui vide le pays de ses tortues ? Qui affame le peuple ? Qui met tout un peuple au chomage ? - Ce n’est pas Galliéni ,Ce n’est pas le Colon - du moins je le crois

    Répondre

    • 7 juillet à 10:14 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      Vatomena,...

      Qui a remplacé « la précipitation d’Ampamarinana » par « largage par Avion »,...???

    • 7 juillet à 10:28 | atavisme premium (#9437) répond à vatomena

      Isandra,
      Il est vrai que cette épisode peu glorieux pour le colonisateur a eu lieu .
      Ce fut le fait d’un énergumène qui se prenait pour une sorte de rambo négatif .
      Donc ce n’est pas une institution qui œuvrait mais un ou plusieurs élément isolés.
      Nous pouvons comparer cela aux exactions de vos militaires dans le sud(meurtres ,rackets ,chantages,extorsion de fonds,etc,etc,...) ou a Anksabary ou pour ceux qui ont fait excès d’autorité a la Mairie de Tana il y a quelques mois .
      Ne parlons de ceux qui étaient jeté depuis ce rocher ou là c’était le pouvoir royal qui officiait .
      Et sinon à par le « on est chez nous ,on fait ce que l’on veux » que pouvez vous opposer a cela ?

    • 7 juillet à 10:43 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      Atavisme,...

      « Ce fut le fait d’un énergumène qui se prenait pour une sorte de rambo négatif . »

      Vous nous prenez pour de canard sauvage,...

      C’est la version coloniale,...pour ne pas assumer leur responsabilité,...donc, le rafale de Wagon à Moramanga aussi, c’était l’oeuvre d’un énergumène,...l’administration coloniale n’a rien à voir là-dedans,...???

    • 7 juillet à 11:06 | atavisme premium (#9437) répond à vatomena

      Isandra,
      Des canards sauvages ,grands dieux ,non ,j’ai trop de respect envers ces animaux .
      Chaque jour à Madagascar ,aujourd’hui donc en temps de paix ,il y a de la part de votre soldatesque des abus de pouvoir et d’autorité !
      Dans certaines situations ce sont des meurtres qui sont commis .
      Les voleurs de poule ou de toutes choses ont intérêt a bien se tenir car la rafale de Kalach part très vite .
      Ben oui vos chiens de guerres ,comme partout ,sont entraînés pour cela .
      Imaginez donc que l’armée Francaise de l’époque en avait aussi des chatouilleux de la gachette .
      Ce n’est pas une excuse ,mais vos autorités et votre armée ,formée selon les principes coloniaux de l’époque, n’est surement pas exempte de ces mêmes reproches .

    • 7 juillet à 11:32 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      Atavisme,...

      Parce que vous croyez que ce genre de sauvagerie et atrocité n’existent seulement qu’à Mada...?

      Les braquages de Bijouterie à Paris, à Canne, etc, les assassinats de famille entière, les règlements de compte à Marseille, sans parler des Camions foux, etc que les télés nous rapportent tous les jours, ne sont que fictions journalistiques...?

    • 7 juillet à 12:09 | atavisme premium (#9437) répond à vatomena

      Isandra,
      Vos délires de propagande de revancharde haineuse ne m’intéresse pas .
      Osez dire qu’il y aurait plus d’insécurité en France qu’a Madagascar est vraiment l’oeuvre de gens malades et mal intentionnés .
      Nous savons parfaitement que vous et les vôtres entretenez le peuple dans ce type de mensonges pour continuer a phagocyter honteusement l’état Malgache et donc voler l’argent du peuple .
      Y a t’il a Madagascar une seul villa n’ayant pas de barreaux aux fenêtres et des murs de 4 m de haut pour la protéger des intrus ?
      Dans le même sens ,pratiquement aucune maison particulière ne possède de barreaux aux fenêtres en France .
      Que veulent dire alors ces affirmations réelles .
      Personnellement je n’avais jamais connu victimes de meurtres dans mon entourage en France .
      A Madagascar en moins de cinq ans j’en ai vu partir 7 ou 8 (l’un d’eux est disparu corps et âme ) ,est ce que ces chiffres vous parles ?
      Tous le monde à Madagascar a peur des attaques ,des vols des ,viols ,du racket et souvent tous cela menés par vos forces du désordres .
      La majorité des cas d’insécurité en France que vous cités ,et vous le savez très bien ,ont une origine étrangère pour des raisons de fanatismes imbéciles (comme vous ).
      En France ,et vous le savez aussi, le Malgache en visite ou a demeure déclare ,a moins qu’ils n’habitent des quartiers d’étrangers ,se sentir en sécurité !
      Personne ne peut comparer les chiffres sur l’insécurité entre les deux pays ,car à Madagascar ils n’existent pas ou sont falsifiés par les autorités .
      C’est tellement pratique ,c’est comme le recensement de la population ou les morts par balles ou par accidents de la route ,aucun chiffres ,donc on peut dire ce que l’ont veux !!!
      Changer de registre Isandra ,toute votre propagande haineuse n’est faite que pour des gens acculturer et sous éduqués VOLONTAIREMENT par la caste dirigeante .
      C’est beaucoup plus facile de berner des gens incultes ,la technique est connue depuis des siècles !

  • 7 juillet à 09:38 | atavisme premium (#9437)

    Lysorine ma grande ,
    J’en espère autant de toi pour toutes les brimades ,punitions et autres exécutions qu’on pu commettre les maîtres Malgaches pendant toute la longue période de l’esclavage .
    Parce que les « témoignages sur le Smotig » existent ,car d’autres vazaha qui eux aussi étaient contre ses pratiques ,ont écris et ainsi tu peux ainsi t’en servir aujourd’hui .
    Mais bizarrement sur l’esclavage de l’époque « royal »,pratiquement aucun témoignage fait par des gasy .
    Pas vu pas pris donc.
    Revoir le passé colonisateur c’est bien mais faut pas oublier le reste .
    En effet les Français sont restés 70 ans de trop en ce pays .
    Ils n’auraient pu le faire sans la collaboration active de toute une classe de personnes Malgaches .
    Si une vraie résistance avait existé ,sans doute les Francais auraient occupés certains points stratégiques du pays , mais en aucun cas l’ensemble de l’ile .
    Ne parlons pas des temps plus anciens ou malgré vos silences et dénégations ,plus de 70% de la population en Imérina étaient esclaves de quelques maîtres qui habitaient les hautes collines .
    Et ce sont ces maîtres qui après l’invasion Française ont collaborés jusqu’en 1960 avec le colonisateur .Certains même avaient crée un mouvement contre la décolonisation ,c’est sans doute parce qu’ils trouvaient leurs sorts enviables .
    Pourquoi jamais un mot sur ces questions de la part des fiers nationalistes ?
    Ils semblerait que dans les soucis de propagande ,taper sur le Français est plus facile et commode .
    Néanmoins ces silences ne résolvent rien et votre société bloquée par ces non dits est une vraie cocotte minute prête a exploser .
    Laisser les étrangers tranquilles ,si la majorité brimée par la caste dirigeante le veux ,ils peuvent resurgir du passé !

    Répondre

    • 7 juillet à 11:33 | vatomena (#8391) répond à atavisme premium

      Isandra @ Toujours cette folie de comparer ce qui est incomparable. Vatomena vous le rappelle : Ranavalo précipitait hommes et femmes qui lui avaient déplu du haut d’Amparimanana .Qui elle voulait ,autant de pauvres gens que’lle voulait .Elle tuait pour un rien ,par cruauté .
      Ce ne sont pas des innocents que cet officier d’aviation a balancé au dessus d’un village mais 6 sorciers qui fomentaient la mise à mort de colons sans défense et faisaient commerce de grigris dans l’abus de fahavalos trop crédules . Cet officier d’aviation avait enfreint les lois de la guerre car c’était la guerre et il fut sanctionné pour cela . C’était un acte isolé de buveur .. Vous mesurerez
      peut etre la différence de circonstances.
      Le travail de rizières occupe le paysan 3 ou 4 mois par an .le reste du temps ,il est libre pour contempler son zébu ou regarder les nuages courir dans le ciel .Quelques jours de travail par an pour le smotig était certes contraignant mais c’était aussi un apport d’argent non négligeable . et une aventure . Et ,à la fin de l’aventure ,il restait une route ,un pont ,le rail pour le desservir . Aujourdhui ,le pont est dans l’eau ,la route a disparu ,le rail a été enlevé .Triste destin .
      1890 - C’est une France encore amoindrie par la défaite militaire contre les allemands ,c’est une France pauvre qui se lança dans une conquete coloniale au dépit du bon sens .On était à l’aube de l’ère industrielle.Les mineurs de fond comme les ouvriers dans les usines étaient durement exploités par le capital. C’était le temps où le grand frère passait sa culotte au cadet par souci d’ économie . On ne distribuait pas de vetements de travail ou de bleu de chauffe aux ouvriers . Il est plaisant que le rapporteur s’indigne de ce que le smotig soit habillé de rabane ou d’un salaka ..Il oublie qu’il s’agit là de vetements traditionnels . Il y a meme là respect d’une coutume . C’est encore le rapport d’un voyageur de passage ,qui ne voit que la surface des choses . Basta !

    • 7 juillet à 12:36 | Isandra (#7070) répond à atavisme premium

      Vatomena,

      Comme d’hab, vous réécrivez l’histoire.

      Vous ne pouvez nier que la précipitation d’Ampamarinana et largage d’Avion, sont tous les deux une atrocité, de la sauvagerie, des crimes contre l’humanité,...pourtant, les colons étaient censés nous apporter la civilisation,...

      Si le fanompoana était une belle aventure que les colons offraient aux indigènes,...Pourquoi, ces 51 colons ont du adresser cette pétition à Galliéni...?

      « M. le Gouverneur,

      Comme nous tous vous êtes au courant de la mortalité effrayante qui frappe les prestataires employés à la construction de la route de Tananarive-Tamatave : elle a atteint dans ces derniers mois une proportion si grande qu’on peut prévoir qu’à brève échéance, la population même la plus valide des hauts plateaux sera tellement réduite que les colons ne pourront bientôt plus rien entreprendre, tant au point de vue du commerce que de l’agriculture et de l’industrie, dans ces régions où ils ont cependant le plus de chance de réussir.

      La question commence à se poser sérieusement de savoir s’il n’est pas préférable de ne pas avoir de routes, mais de conserver une population valide susceptible de mettre Madagascar en valeur, plutôt que de créer de belles pistes carrossables au prix de tant d’existences humaines sacrifiées, dans un pays où la population, si peu dense au moment de la conquête, s’éclaircit tous les jours davantage. Les indigènes sont d’ailleurs tellement las et exténués par des corvées et des travaux incessants, qu’ils déclarent aujourd’hui hautement préférer la mort à toute occupation autre que celle de la culture de leurs champs. (…)

      C’est donc avec une fréquence vraiment inquiétante que se multiplient ces actes d’arbitraire dont chaque jour, colons et Malgaches ont à se plaindre. L’indigène est arrêté, emprisonné pendant des mois sans jugement, sans interrogatoire ; et cela avec d’autant moins de ménagements que le détenu est toujours utilisé comme main d’œuvre économique. »

    • 7 juillet à 12:55 | atavisme premium (#9437) répond à atavisme premium

      Isandra,
      Comme Lysorine votre ami ,vous semblez plus prompte a vous occuper de vieilles affaires, sans doute réelles ,rapportées par des Vazahas soucieux des autochtones a cette époque .
      Des témoignages gasy ,aucun ,bref passons .
      Mais en ce qui concerne la mortalité effroyable par malnutrition par vos compatriotes dans le sud pas un mot .
      C’est aujourd’hui que cela se passe ,je vous rappelle au passage que vos amis de la caste prédatrice ne lèvent pas le petit doigt pour les aider .
      Les morts du passé colonial sont sans doute plus important a vos yeux , que ceux d’aujourd’hui sous votre nez , pour votre sale propagande .

    • 7 juillet à 13:59 | kartell (#8302) répond à atavisme premium

      @ Isandra

      Votre tentative de démonstration « historique » tombe à plat pour plusieurs raisons :
      1. les colons voyaient d’un mauvais oeil le fait que la main-d’oeuvre fut « réquisitionné » à l’usage quasi exclusif de l’intérêt général au détriment des leurs concessions où visiblement, ils avaient besoin de bras !…
      2. Vous omettez de faire un parallèle avec les conditions de travail d’andafy, où les ouvriers travaillaient 7/7 jours avec des horaires de 12 heures par jour, sans oublier travail des enfants, souvent des l’âge de 5 ans !…
      Madagasikara, même si certains abus furent commis par le colonisateur, était à l’image des conditions de travail, appliquées, alors, à andafy !…
      Le pays n’a ni été « martyrisé », ni « maltraité » comme vous aimez tant à le psalmodier, il a simplement été mis au niveau des conditions sociales de celles du colonisateur de l’époque mais le fossé entre nos deux pays était si colossal qu’il a pu apparaître comme discriminant, belle opportunité, que nos nationalistes ont tôt fait d’en faire leur fond de commerce, idéologique et inépuisable….

    • 7 juillet à 14:59 | Isandra (#7070) répond à atavisme premium

      Kartell,...

      "Le pays n’a ni été « martyrisé », ni « maltraité » comme vous aimez tant à le psalmodier,

      Déjà, le fait d’avoir perdu son indépendance et sa souveraineté,...est une humiliante maltraitance que les Malagasy ont subi,...

      Cette pétition signée par 51 colons sur plusieurs milliers dénonce deux choses :

      1° Les mauvais conditions de ces prestataires employés :

      « Comme nous tous vous êtes au courant de la mortalité effrayante qui frappe les prestataires employés à la construction de la route de Tananarive-Tamatave »

      « Les indigènes sont d’ailleurs tellement las et exténués par des corvées et des travaux incessant »

      2° Et les abus de certains colons fonctionnaires que les indigènes subissent quotidiennement :

      " C’est donc avec une fréquence vraiment inquiétante que se multiplient ces actes d’arbitraire dont chaque jour, colons et Malgaches ont à se plaindre. L’indigène est arrêté, emprisonné pendant des mois sans jugement, sans interrogatoire ; et cela avec d’autant moins de ménagements que le détenu est toujours utilisé comme main d’œuvre économique »

      Pourtant, les colons étaient censé y mettre en place la civilisation et la modernité,...

      Si vous n’y trouvez aucune maltraitance,...ni peuple martyrisé, nous n’avons vraiment pas la même leur notion,...

    • 7 juillet à 17:00 | vatomena (#8391) répond à atavisme premium

      Merci Kartell pour cet éclairage sur les conditions abominables de travail qui étaient à l’époque imposées aux français . L’ignorante Isandra ne sait rien de la révolte des canuts à Lyon ou des mineurs de fond dans le nord de la France .. Si on a vu des gosses de 6 ou 8 ans pousser des wagons de charbon dans les mines de France ou d"Angleterre ,on n’a pas compté un seul enfant malgache à travailler dans les camps du Smotig . Par contre ,aujourd’hui , on peut s’attrister de voir des bambins malgaches casser des cailloux auprés de leur mère pour survivre . Elle est aveugle la madame Isandra .Officiellement ,personne ne pleure sur le sort misérable ,tragique de ces enfants qui n’iront jamais à l’école . C’est le bilan de 56 ans d’indépendance ... Ailleurs ,à cet age infantile ,on est dans des jardins d’enfants . C’est le cas des petits malgaches de cet age et qui vivent en France loin du pays des Rajoell ,des Hery ,des Ravalomana et des Ratsiraka. Bonsoir, Madame Isandra.Oubliez les 4 Mis. On sait qu’ils ne sont pas de votre monde meme s’ils sont bien malgaches .

    • 7 juillet à 17:21 | Isandra (#7070) répond à atavisme premium

      Vatomena,...

      Vous avez bien remarqué que je ne cesse de dénoncer ici, l’immobilisme, l’incompétence, les abus, les malversations, etc de ce régime, lesquels attisent les souffrances du peuple qui ont déjà souffert,...

      Et je n’ai jamais dit que Madagascar est devenu un paradis après l’indépendance,...

      Toutefois, les échecs de régimes successifs face à la pauvreté n’excusent pas les atrocités et la violation des droits de Malagasy(le crime contre l’humanité dirait le jeune président charismatique Macron,...), perpétrés par les colons,...

    • 7 juillet à 18:28 | atavisme premium (#9437) répond à atavisme premium

      Isandra ,
      Ce n’est pas ce régime qui est seul responsable des 60 années de descente aux enfers que ce pays a vécu .
      L’Allemagne de 1945,après 10 ans de guerre, était le pays le plus bombardé au monde ,des villes entières étaient rasée ,l’industrie,les usines n’existaient plus .
      Politiquement, ce pays a été divisé en 4 zones d’occupations et un systéme fédéral est née de l’aprés guerre .
      Aujourd’hui 70 ans après c’est la première puissance d’Europe et la 4 eme du monde .
      Idem pour le Japon .
      Qu’est ce qui fait la différence avec Madagascar qui n’a pas eu de destruction du a une guerre ?

    • 7 juillet à 18:57 | kartell (#8302) répond à atavisme premium

      @ isandra,

      Nous n’allons polémiqué pour des faits du passé, au lieu de nous plonger dans l’urgence de ce que nous subissons, aujourd’hui !…
      L’indépendance que nous avons perdue puis retrouvée, n’est aujourd’hui que théorique voir factice, tant nous dépendons du bon vouloir des autres, à trouver dans notre île, transformée un supermarché, de ce qui pourrait les intéresser, tandis que les chinois ont déjà flairé la bonne affaire !…
      Avoir un président qui tout au long de son mandat parcourt la planète, entière pour tenter de séduire des investisseurs qui ont déserté le pays, au lieu et place, de gérer son pays en proie à de dangereuses dérives, démontre que notre indépendance porte le deuil de nos insuffisances !….
      Voilà, la triste réalité d’aujourd’hui, et si hier, notre histoire coloniale occasionnât des dérives inacceptables, vous oubliez de dénoncer, celles antérieures, perpétuées par une royauté sanguinaire et celles, au nom de l’état, orchestrées depuis notre indépendance, comme si vous faisiez une impasse, partisane et orientée, dés qu’il s’agit de dérives familliales et de pleine consanguinité !….

    • 7 juillet à 19:34 | vatomena (#8391) répond à atavisme premium

      @Isandra _ Macron est hors sol ,Il ne vit pas l’histoire de France .Il est le perroquet de la bien pensance . Il a été formaté pour .

  • 7 juillet à 13:07 | atavisme premium (#9437)

    Isandra,
    Vous en voulez des infos sur les taux de mortalité à Madagascar aujourd’hui ?
    https://www.amnesty.org/fr/countries/africa/madagascar/report-madagascar/

    http://www.midi-madagasikara.mg/dossiers/2017/03/02/la-malnutrition-et-la-sous-alimentation-a-madagascar/

    Même un document qui émane de votre gouvernement .

    https://www.humanitarianresponse.info/system/files/documents/files/madagascar_plan_de_reponse_strategique_sud_2016-17.pdf

    Et puis toujours un document gasy

    http://www.dggfpe.mg/index.php/2017/05/10/sante-taux-de-malnutrition-eleve-a-madagascar/

    Vous en voulez d’autres ?

    Occupez vous prioritairement des gens en danger de mort aujourd’hui plutot que ceux d’un lointain passé .
    Vos buts ne sont pas nobles ,cela se sent trop !!!

    Répondre

    • 7 juillet à 13:48 | vatomena (#8391) répond à atavisme premium

      Isandra@ Tout comme l"Afrique ,Madagascar était le tombeau des blancs .Ils étaient emportés par les fièvres encore plus vite que les indigènes. Ce n’est pas le paysan malgache ou le promeneur de zébus qui a assaini le pays . Ce sont bien les médecins de la coloniale qui ont été les premiers dans le monde à éradiquer totalement la variole dans un pays . Et ,ce fut à Madagascar . Bravo ,Institut Pasteur..

    • 7 juillet à 19:58 | vatomena (#8391) répond à atavisme premium

      Isandra @ — Pour vous apprendre ce qu’était une certaine humanité de la Colonie.
      . Au Sénégal comme en cote d’ivoire ,des sorciers prétendent avoir un secret pour éloigner les serpents et survivre à leur morsure . Jamais au grand jamais ils délivreront leur secret .Ils le garderont jalousement et ils le transmettront à celui qu’ils auront choisi. Ils vivent de la crédulité de leurs frères .

      Le médecin colonial débarque en terre inconnue .Il découvre des maladies ,des affections dont il ne sait rien. Il s’interroge .Il cherche .Il découvre un traitement . Aussitot il diffuse son remède .Il patronne des campagnes de vaccination . Il soigne gratuitement dans les hopitaux ,les postes de L’AMI . Et il dépose son brevet de découverte à l’Institut Pasteur pour le bien de tous . Il sauve ainsi des milliers et des milliers de vie humaines .
      Etrange crime contre l’humanité !

  • 7 juillet à 13:48 | atavisme premium (#9437)

    Isandra ,
    Voyez ce document sur l’histoire de l’esclavage à Mdagascar .
    Cela dure depuis prés de 1000 ans !
    Edifiant cela forge les mentalités jusqu’à aujourd’hui ,ah l’atavisme !
    Vous avez pas attendu les Français pour cela !

    "Madagascar est entrée assez tôt dans les circuits de traite esclavagiste ; tout d’abord au xe siècle lorsque les arabo-swahilis ont commencé à fréquenter la région entre Maintirano et le cap Masoala ; ils y ont créé un certain nombre de comptoirs commerciaux, principalement dans les baies de Boina, de Majunga (ou Mahajanga) et de Bombetoka. Ils avaient des liaisons commerciales avec les arabo-swahilis de Zanzibar, Kilwa, Mogadiscio, Malindi, Pemba et Mombasa, permettant ainsi aux rois malgaches - grands chefs et représentants d’une communauté que l’on appelle mpanjaka - de participer à ce commerce. Ils échangeaient principalement des esclaves, du riz et de la cire contre des étoffes de l’Inde et certainement d’autres marchandises.
    Les seconds à pratiquer la traite à Madagascar sont les Portugais. En effet, au xvie siècle ils essayent de s’insérer dans le commerce de la traite, mais assez difficilement par la présence importante de commerçants musulmans sur la côte ouest (pour la plupart d’origine arabo-swahilie) ; J.M Filliot dit qu’ils ont même tenté d’attaquer leurs comptoirs commerciaux. Finalement, ils arrivent à prendre contact directement avec certains mpanjaka pour acheter des esclaves et autres marchandises. Mais à leur regret, ils n’arrivent pas à commercer à bon prix ces captifs comparé aux musulmans qui achetaient selon Filliot environ 5 à 10 piastres l’un, contrairement aux Portugais qui les achetaient environ 100 piastres.

    Répondre

    • 7 juillet à 15:20 | atavisme premium (#9437) répond à atavisme premium

      Isandra,

      « Pourtant, les colons étaient censé y mettre en place la civilisation et la modernité »

      L’histoire de la colonisation n’est pas celle de bisounours .

      Les castes dirigeantes d’Europe , des 17,18,19 émes siècle se servaient de cette propagande pour étouffer certaines velléités anti-colonial plutôt interne .
      Ceci dit ,chance à vous autres d’Afrique et de Madagascar que la majorité des colons Européens se retrouvent aux états unis et en Australie .
      Pour ma part ma famille Françaises ,comme des millions d’autres et sur des générations n’a jamais profités de ces colonies .
      Comme le dis Kartell ,il y avait aussi des « esclaves » blancs qui travaillaient dans les usines 10 à 12 heures par jour !
      Il n’y a pas que les peuples D’Afrique ou d’ailleurs qui ont été exploités par certaines castes !
      Les algériens ont appelés à des excuses officielles Françaises pour la colonisation !
      Je suis contre ,ils n’ont qu’a demander aux colons ou institutions Françaises ayant participé a cela !
      C’est comme si aujourd’hui on demandait aux descendants d’esclaves à Tana de s’excuser pour les méfaits de leurs anciens maîtres .

    • 7 juillet à 20:23 | vatomena (#8391) répond à atavisme premium

      @ Isandra- si les malgaches veulent passer sous silence ce que fut l’esclavage ancestral de millions de malheureux en Afrique ,la Cote d’Ivoire veut enfin se souvenir et célèbre désormais une journée de l« esclavage »Kanga-Gnianzé, situé à une centaine de kilomètres au nord d’Abidjan, est un lieu sacré pour les Ivoriens. C’est ici que furent acheminés depuis le nord et l’est du pays des milliers d’esclaves. C’est aussi là que nombre d’entre eux ont été vendus. Une stèle en leur mémoire vient d’être inaugurée ce 6 juillet par les autorités ivoiriennes avec le concours de l’ancien président béninois Nicéphore Soglo, du champion du monde de football français Lilian Thuram et de l’historien congolais Elikia M’Bokolo. Il entre dans le cadre du projet de l’Unesco « La route de l’esclave », lancé en 1994 et qui recense des lieux historiques de passage des esclaves dans divers pays africains.

      Mais le pays, associé à d’autres États africains, veut aller plus loin afin que l’histoire de l’esclavage soit mieux enseignée en Afrique aux jeunes générations.
      Un lieu au croisement de la mémoire africaine

      « Il reste beaucoup de recherches à faire ici et ailleurs dans le pays sur l’esclavage », explique Aka Kouame, historien à l’université Félix-Houphouët-Boigny et à la tête d’une équipe pluridisciplinaire recensant les sites liés à l’esclavage en Côte d’Ivoire. « Les autorités ivoiriennes veulent faire émerger des études sur le sujet. Cette stèle c’est une bonne chose pour qu’on se souvienne », ajoute-t-il. Toutefois, la cérémonie était peut-être, « comme dans d’autres lieux au Togo (...), destinée à dompter les esclaves pour les rendre plus dociles avant le départ, mais cela reste à démontrer », précise le professeur Aka Kouame.

      La traite négrière atlantique (Anglais, Français, Hollandais, Portugais et Américains) a déporté entre 1450 et 1860 vers les plantations des Amériques et des Antilles 11 millions d’Africains, essentiellement originaires d’Angola, de Haute Guinée, de Sénégambie et du Bénin. En plus des deux autres traites orientale et africaine.
      Esclavage en Afrique : mémoire et histoire enfin réconciliées ?

      La cérémonie dite de purification par l’eau dans ce ruisseau sacré de Kanga (esclave)-Gnianzé (eau) a réuni de nombreux Ivoiriens et des délégations d’Afro-Américains et d’Antillais qui se sont découvert, à partir de tests ADN, une ascendance africaine. « On convoyait des captifs du nord, du sud, de l’est, de l’ouest. Lieu historique, lieu de mémoire, ici gronde encore la mémoire de la détresse. À vous, les descendants d’esclaves africains, acceptez la symbolique de nos regrets. Pardon, pardon et pardon », a lancé le ministre de la Culture.

      « Les esclaves arrivaient ici fatigués et cette purification leur donnait de la force, de la résistance pour continuer à vivre », explique Aubin Kouassi Yapi, 34 ans, son fils d’un an et demi sur les genoux. Il tient l’histoire de son grand-père et promet de la raconter à son fils.

      Aujourd’hui, les villageois sollicitent régulièrement quand leurs « enfants doivent passer des examens » ou ont des « souhaits à exaucer », explique Claude Nguessan Nguessan, agriculteur du village.

      La cérémonie a eu lieu en présence de nombreuses personnalités dont l’ancien président béninois Nicéphore Soglo, le champion du monde de football français Lilian Thuram et l`historien congolais Elikia M’Bokolo.

      Quand donc Madagascar érigera un monumennt à la mémoire de ses fils qu’elle a vendu aux étrangers durant des siècles ?

  • 7 juillet à 16:31 | Ibalitakely (#9342)

    "La crise de 2002 est née de l’incapacité du Président Ratsiraka à trouver une réponse intelligente à la notoriété croissante de Marc Ravalomanana, et dans son obstination stupide à lui mettre des bâtons dans les roues à coups de tracasseries administratives, d’abord quand il était businessman à la tête de Tiko, puis quand il était maire. Résultat : Marc Ravalomanana y a gagné ses galons de martyr dans l’opinion publique, et le comportement mesquin du régime avait contribué à sa propre délégitimation.
    La crise de 2009 est née de l’incapacité du Président Ravalomanana à trouver une réponse intelligente à la notoriété croissante d’Andry Rajoelina, et dans son obstination stupide à lui mettre des bâtons dans les roues à coups de tracasseries administratives, d’abord quand il était businessman à la tête d’INJET, puis quand il était maire. Résultat : Andry Rajoelina y a gagné ses galons de martyr dans l’opinion publique, et le comportement mesquin du régime avait contribué à sa propre délégitimation."
    Fa inona foana Ndimby ity mahatonga anareo ampitovy zavatra tsy mitovy ity : ny fitondrana frantsay & frantsafrika, ny ambasadiny nampian’i Riaz Barday mpandrindra & nanangona ny vola nilaina rehetra, no nanarama CAPSAT & consort nahatanteraka iny fanonganana 2009 iny. Izany hoe na t@ 1972 na 1992 na 2002 tsy nisy nitovy t@ 2009 velively.

    Répondre

    • 7 juillet à 17:56 | lysnorine (#9752) répond à Ibalitakely

      « [...] ny FITONDRANA FRANTSAY & FRANTSAFRIKA, ny AMBASADINY nampian’i Riaz Barday mpandrindra & nanangona ny vola nilaina rehetra, no nanarama CAPSAT & consort nahatanteraka iny FANONGANANA 2009 iny... »

      Mifanaraka amin’izany fivoasana izany izao famelabelarana sy fampitandremana izao efa narosonay teto tao amin’ny « 5 juillet à 08:19 | lysnorine, “Enregistrement sonore accablant”.
      http://www.madagascar-tribune.com/Enregistrement-sonore-accablant,23095.html#comment342406

      « Affaire très, très inquietante » [tohiny].
      3 juillet à 18:02 | lysnorine (#9752) répond à walesa ^

      « En effet, Il est clair que la « cinquième colonne » franco-malagasy, à la suite des diverses grèves et de leurs reprises, a enclenché la vitesse supérieure pour faire tomber le président actuel et son gouvernement afin d’assurer l’avènement d’un « Macron » version malagasy.

      « Le régime a intérêt à mettre en sécurité la dame Razaimamonjy car ses adversaires chercheront logiquement à l’abattre physiquement pour lui imputer le crime et organiser ensuite des manifestations de rue selon le scénario éculé des « révolutions colorées »... à l’approche du « 14 juillet ».[...]

      Manamafy ireo ahiahinay ireo ity fivadihan’ny jeneraly Ravelonarivo, préfet de police ity, ka manakana tampoka ny TIM tsy hankalaza ny faha-15 taonan’ny niorenany.[...]

      Tsy misy azon’ity préfet de police ity amidy amin’izany hoe :

      « Le Préfet de police a déclaré ce 3 juillet 2017 qu’il y a un risque d’affrontement. Le heurt en question ne serait pas des faits des militants de Marc Ravalomanana mais d’autres groupes de politiciens, donc [??] hostiles à l’ancien Chef de l’Etat, selon toujours la Préfecture de police. Et comme les forces de l’ordre ne sont pas en mesure [!!] de prévenir les éventuels affrontements, la Préfecture de police préfère annuler l’autorisation. ».

      Rehefa tsy maha-tandrina ny fandriampahalemana Ingahy jeneraly dia tsotra fotsiny : Manaja tena miala izy fa tsy mahavita azy . Tsy misy ilana azy rahateo ary fandaniam-bolam-bahoaka fotsiny ny namoronana ity toerana préfet de police eto an-drenivoninahitro ity, fangalan-tahaka be fahatany ny zava-misy any Parisy renivohitr’i Frantsa, noho ny hakelezan-dohan’Itplk Razanamasy Guy Willy, fony izy napetraka ho PM hanavotra an’Ingahy Ratsiraka namono vahoaka tsy mitam-piadiana teny Mavoloha tamin’ny Aôgositra 1991.

      Fa ny azo heverina ho MARI-POTOTRA kokoa dia NAHAZO BAIKO AVY AMIN’NY FRANTSAY Ingahy préfet de police mba HAMANDRIKA ny prezidàn’i Madagasikara sy ny PM etsy an-daniny, ary ny prezidà teo aloha, Ingahy Marc Ravalomanana etsy an-kilany, araka planina fanonzongozonana [déstabilisation] ny fitondrana ankehitriny mba hampianjera an’Ingahy Rajaonarimampianina sy ny PM alohan’ny fifidianana amin’ny herin-taona.
      Miharihary toy ny kary ampamoloana fa : Ny antony kendrena amin’io fandrarana io, dia ny hamoronana FIHAIKANA miteraka hotakotaka sy rà mandriaka, ny handranitana ny mpomba an’ingahy Ravalomanana sy hampirisihana azy hidina eny an-dalambe [tsy maintsy misy efa ho voakarama mialoha ao anatin’ny TIM hanentana ny amin’izany !] mba hampifandona azy amin’ny herim-pamoretana izay efa ho nomena baiko miafina mialoha.

      Tekinikan’ny « révolutions colorées » fampiasa tany amin’ny tany sy fanjakana afovoan’ny tany be Azia, mpikambana tamin’ny Firaisana sôvietika fahizay izany, tany Ukraine koa, sns...ary .teto Madagasikara tamin’ny 2009. Tsikaritra fa ny fihetsik’ity préfet de police ity hatrizay sy ny mpanao fanjakana sasany dia toa ny hampifandona foana ny Ben’ny tanàna sy ny governemanta izay tsy misy tokony hidirany rahateo amin’ny raharaha mikasika ny fitantanana ny tanàna, hany ka RAVA ny fiaraha-miasan’Ingahy Ravalomanana tamin’ny prezidàn’i Madagasikara, araka ny azo heverina fa tarigetran’ny tena mpibaiko an’izy ireo any ambadika. Araka ny fivoasana iray ny pôlitikan’i Frantsa mikasika an’i Madagasikara, dia ny mety hisian’ny fiaraha-miasa sy fivondronana amin’Ingahy prezidàn’i Madagasikara ankehitriny sy ny prezidà teo aloha, ny prôfesôra Zafy Albert sy Ingahy Ravalomanana Marc, mba hanarina ny firenena, no tena toheriny sy sakanany amin’ny fomba rehetra.
      Nilaza moa Ingahy PM fa hanadio ny fanjakana koa tokony ho tafiditra tsara ao anatin’izany ny fanesorana ny jeneraly Ravelonarivo tsy ho préfet de police eto Antananarivo intsony. « Administrateur civil » tahaka ny PM rahateo no ilaina amin’izany fa tsy manamboninahitra. Izany rahateo nbo tokony ho izy eo amin’ny fanaovan-draharaham-panjakana anakpobeny rehetra.

      Koa tokony ho ravan’ny PM/ministry ny Atitany tsy misy hataka andro io fandrarana io, ka avela hivory amim-pahalalahana ny TIM sy ny tarik’Ingahy Ravalomanana, araka ny fanajana ny zon’olombelona sy ny Lalàm-panorenana. Ary raha sanatria tsy mety mandrava an’io didy boraingina io ny mpitondra fanjakana, dia mila manome baiko hentitra ny tariny Ingahy Ravalomanana hanaja ilay fandraràna jadona sy manantitrantitra azy mba tsy ho latsaka ao anatin’io longoa mitoto-bozaka io.

      « Ny hendry ihany no anarina , hoy ny fiteny ; ary, raha indray mandeha aho no voafitakao, dia noho ny tsy fahalalako ; fa raha amin’ny fanindroany aho no mbola voanao, dia noho ny fahadalako. Maso voan-tsakay ka ny sisa no tandremana. »

      Fanontaniana tena manitikitika ankehitriny. IZA marina no mibaiko ity hoe EMMOREG ity izay tokony HORAVANA FA TSY MISY ILANA AZY ary averina amin’ny laoniny ny asa fampandriam-pahalemana raketin’ny Pôlisy sy ny Zandary ary ampodiana any amin’ny toby ny miaramila sy ny manamboninahitra amin’ny tafika izy tsy tokony hitsofoka mihitsy na hampidirina amin’ny raharaha fampandriam-pahalemana na raharaha fitondram-panjakana hafa.

    • 7 juillet à 19:04 | atavisme premium (#9437) répond à Ibalitakely

      Lysorine ,

      Tout est vrai
      Macron va prendre en plus la présidence de Madagascar et va se remarier avec la femme à Hery

    • 7 juillet à 21:59 | takaka (#8449) répond à Ibalitakely

      Je souis dakkoro be ! Selement ilya ke les merisenera été dirizé par Mr Amiraly dadabe dederatsiraka.

  • 7 juillet à 19:40 | vatomena (#8391)

    sans blague !! hi hi hi - tout est possible dans ce pays

    Répondre

    • 7 juillet à 20:46 | Mihaino (#1437) répond à vatomena

      Juste pour un petit rappel de l’histoire de 2 Présidents français :
      - Ils ne sont que 2 avoir gagné le grand concours prestigieux de France organisé depuis les années 1790 pour récompenser les meilleurs élèves en français, en philo , en math , en physique, en latin , en grec et bientôt pour les matières techniques selon les infos de ce jour de Franceinfo à l’occasion de son 30è anniversaire.
      - C’est Georges Pompidou ayant participé dans la ville d’Albi et Emmanuel Macron lauréat en français !
      ANALOGIE OBLIGE :
      - Lors de l’événement de 1972 à Madagascar qui a provoqué la chute de Tsiranana , notre 1er président , super puissant à l’époque avec son parti PSD et les FRS , a crié haut et fort que Pompidou l’a abandonné.?!
      - Concernant les futurs manifs de 2017 à Madagascar , à même de provoquer la chute de Hery , notre super puissant président actuel avec son parti HVM et l’EMMO, je crains fort qu’il va aussi crier que Macron va l’abandonner tôt ou tard , s’il continue à rester sourd et à ne pas dialoguer avec les opposants et les représentants des syndicats comme dans toute démocratie , digne de ce nom .
      Enfin , le Pouvoir n’aime pas voir le zumba au stade de Mahamasina mais il préfère« danser sur un volcan qui gronde » (Edouard Philippe).

    • 7 juillet à 22:02 | takaka (#8449) répond à vatomena

      Madamo Voahangy n’est pas si kanoon poury intérésé Missié Makoron. Ze ne soiuis pas dakoro.

  • 7 juillet à 23:59 | Turping (#1235)

    Source recueillie sur moov.mg visible par tout le monde ;

    15 ème anniversaire du TIM : Ravalo refuse d’utiliser le Coliseum
    (07-07-2017) - Le régime propose au parti TIM d’utiliser le Coliséum pour son 15ème anniversaire. Une proposition réfutée catégoriquement par Marc Ravalomanana
    — © Midi MadagasikaraFaravohitra campe sur sa position de tenir la célébration de son 15 ème anniversaire au stade municipale de Mahamasina. Hier, le bureau politique du parti TIM conduit par Marc Ravalomanana a démenti les rumeurs sur le report de la date et le changement d’endroit de cette manifestation.

    Selon les informations, des négociations à cet effet auraient été menées entre le parti TIM et le pouvoir en place mais le parti. Le régime HVM aurait proposé aux TIM de tenir leur 15 ème anniversaire ce dimanche au Coliséum Antsonjombe. Une proposition réfutée catégoriquement .....

    - Apparemment une négociation de compromis a été faîte .Pourquoi le parti du TIM s’entête t-il si le régime en place a proposé de décaler un jour cette manifestation ,Dimanche à la place du Samedi ? pourquoi au stade de Mahamasina mais non pas au coliséum Antsonjombe ?
    - Derrière cette affaire qui devrait se passer sans échauffourées,que se cache t-elle derrière ? à qui profite t-il le crime ?

    Répondre

    • 8 juillet à 13:05 | lysnorine (#9752) répond à Turping

      @ Turping 7 juillet à 23:59 |

      « Derrière cette affaire qui devrait se passer sans échauffourées,que se cache t-elle derrière ? À QUI PROFITE-T-IL LE CRIME ? »

      Iza tokoa no mahita na hahita TOMBON-TSOA amin’ny fifandonana ?

      Io angamba no fanontaniana tokony ho tonga ao an-tsaina voalohany indrindra manoloana ny toe-draharaha rehetra nitranga tato ho ato sy mbola hitranga rahampitso !

      Miaraka amin’ny namany hoe : Ary FATIANTOKA ho an’iza kosa ?

      Efa nisy lahatsoratra tao amin’ny gazety « TiaTanindrazana », 05/07/2017, nanontany mombamomba izany ihany koa :
      « Rajaonarimampianina Tsy tompon’ny teny farany »
      http://tiatanindrazana.com/politique/empty_$-2017-07-05-26731.php

      « BAIKO AVY ANY AMIN’I Hery Rajaonarimampianina MIVANTANA VE ve ny fisakanana an’i Marc Ravalomanana sy ny antoko TIM tsy hankalaza ny faha-15 taonany eny Mahamasina ny 8 jolay ?

      « Sa ireo manodidina azy no ninia nanao izay saim-pantany sy NANARARAOTRA NY TSY MAHA ETO NY FILOHA ? Mbola teto an-tanindrazana mantsy izy nandritra ny fotoana nivoahan’ny FAHAZOAN-DÀLANA ny 30 jona ary tsy nisy ny olana. Efa tany amin’ny fivorian’ny faha-29-n’ny Vondrona Afrikanina izy ny 3 jolay vao nirotsaka ny fanapahan-kevitra tsy voadinika sy tsy voafakafaka, ary VAO MAINKA METY HITERA-DOZA HO AN’NY FILOHA . Tsy fitandremana mety ho pitik’afo handoro ny HVM sy ny forongony mihitsy aza. Mandeha ny resaka fa ireo olona akaiky ny filoha no nanao tsindry tamin’ny fandraisana ilay fanapahan-kevitra bontolo, ka NA VAO MAINKA AZA HAMPITOMBO NY FANKAHALAN’NY OLONA AN’I HERY RAJAONARIMAMPIANINA tsy olana rehefa tontosa ny sotasota vokatry ny fialonana an’i Marc Ravalomanana sy ny TIM fotsiny [...]
      Toky R »

  • 8 juillet à 16:46 | Turping (#1235)

    Lysnorine,
    Salama !
    « Rajaonarimamoianina tsy tompon’ny teny farany ».
    Ka mazava anie fa resaka tombontsoa avy @ an- daniny ( ny mpanao bizna rehetra na gasy na vahiny, ny manodidina ny fitondrana) sy ny an-kilany ny politikan’ny lafratsa -afrika tsy ferana ny zavatra miafina ao am-badika mba tsy ampandroso ny dinidinika sy ny fampandrosoana eo @ lafiny fivoarana rehetra, ara -toekarena.
    Ny afera ra -Claudine santionany fotsiny .
    Ataoko angamba fa tsy resaka fankahalana vahiny fotsiny an-kitsorano ny fanambarana niseho sy miseho.
    Misaotra anao nanome fanazavana !

    Répondre

    • 8 juillet à 19:28 | lysnorine (#9752) répond à Turping

      « mba tsy ampandroso ny dinidinika sy ny fampandrosoana eo @ lafiny fivoarana rehetra, ara -toekarena »
      Marina tokoa izany ary mampalahelo !

      Ny mandray fepetra eo amin’ny lafiny PÔLITIKA EKÔNÔMIKA tahaka itony ataon’ny prezidàn’i TANZANIA itony ange no tsy vitan’ny mpitondra fanjakana sy ny mpanao pôlitika malagasy. Ny fanaovana fihetsiketsehana manaitaitra - fivoriana sy fanambarana isan-karazany -, tsy mamokatra, toy ny fanaon’ny mpilalao sary mihetsika, mba hibahan-toerana amin’ny gazety sns. ny sariny, toa izany ihany no tena ataon’izy ireo vain-dohan-draharaha.

      « La Tanzanie SUSPEND L’ÉMISSION DE NOUVELLES LICENCES MINIÈRES »

      http://french.china.org.cn/foreign/txt/2017-07/05/content_41153346.htm

      French.china.org.cn | Mis à jour le 05-07-2017

      Le président tanzanien, John Magufuli, a suspendu mardi l’émission de nouvelles licences minières aux investisseurs.

      S’exprimant à l’occasion de la seconde journée d’une visite de deux jours dans la région de Lake Zone, M. Magufuli a donné ORDRE au ministère de l’Énergie et des Ressources minérales de veiller à ne plus émettre de licences minières pour le moment.

      « Dans le même temps, TOUTES LES LICENCES MINIÈRES accordées par le gouvernement devraient être RÉEXAMINÉES pour vérifier dans quelle mesure le gouvernement en tire bénéfice », a dit le président tanzanien.

      Les ressources minérales, y compris l’or, qui sont extraites du pays, appartiennent aux Tanzaniens, a-t-il souligné, affirmant que son administration ne tolèrerait pas que QUELQUES INDIVIDUS BÉNÉFICIENT des ressources naturelles du pays tout en laissant la MAJORITÉ des Tanzaniens dans la PAUVRETÉ.

      La semaine dernière, le gouvernement tanzanien a présenté des PROJETS DE LOI visant à RÉVISER et AMENDER LES LOIS MINIÈRES , suite à une directive récente de M. Magufuli.

      Le MOIS DERNIER, M. Magufuli a reçu les conclusions de la seconde étude du comité présidentiel sur les CONCENTRATIONS DE MINERAI, un rapport qui estimait que la Tanzanie a PERDU des MILLIONS de DOLLARS de revenus d’exploitation minière au cours des vingt dernières années.

      Le 12 juin, M. Magufuli a ordonné aux autorités concernées, dont le Parlement, de RÉEXAMINER et D’AMENDER LES LOIS MINIÈRES afin de veiller à ce que ce pays d’Afrique de l’Est tire bénéfice de ses ressources.

      S’exprimant peu après la réception de ce RAPPORT D’ENQUÊTE, le président a également ordonné une révision et un amendement des lois concernant l’industrie pétrolière et gazière.

      Selon Nehemiah Osoro, président du comité spécial qui a rédigé ce rapport, cette étude a révélé une PRATIQUE DE FRAUDE MASSIVE DES COMPAGNIES MIMIÈRES sur les QUANTITÉ D’OR EXPORTÉES , aux fins d’évasion fiscale.

      Ainsi, selon M. Osoro, ce rapport montre qu’entre 1998 et mars 2017, entre 44.000 et 61.000 conteneurs de CONCENTRÉ DE MINERAI représentant un montant de 49,12 à 83,32 MILLIARDS DE DOLLARS ont été sortis du pays sans que celui-ci ne perçoive un seul centime d’impôts dessus.

  • 8 juillet à 22:53 | Babah (#9347)

    ☺😊😀😁

    J’ai fait exprès de ne pas commenter jusqu’à l’effectivité de cette journée du 8 juillet. L’anniversaire « manqué » EST UNE VICTOIRE sur tous les plans du parti TIM :

    1- Ça a permis de montrer toutes les facettes « foza » qui gangrènent ce régime hvm, violent sans être puissant, aveuglément imbu d’un présent qu’il ne maîtrise déjà plus, plein de contradictions et de « forces » incontrôlables qui se neutralisent en interne, bref un mix de arema-mapar-hvm dans leur sens le plus négatif ... !

    2- Ra8 a bien mené sa communication et en plus il est resté SIMPLE, aucune fioriture, pas de blabla, droit dans ses convictions et sûr de son bon droit. Un vrai leader, tout simplement, pas le genre « omeko tso-drano ianareo fa aleo za ihafina aloha », pas le genre « mangataka ny fametraham-pialanareo », bref pas le genre « rain’ny tetaka » ni « poritra » comme les autres pseudo-opposants habituels qui n’ont rien dans la culotte ni dans la tête.

    Vivement 2018 !!!😥

    Ps : aujourd’hui les petits soucis des immigrés sans-dents sont loins, très loin de mon environnement, hihihi ☺😊😀 à quand les vacances ô vatomena, atavik, jipo, et autres vazaha-mainty iarivo ou zandambo ?

    Répondre

  • 9 juillet à 00:08 | Babah (#9347)

    ☺😊😀😁

    Le vrai BONUS de ce jour : cette réussite des événements de ce 8 juillet a fait tomber tous les masques des pseudo-opposants du hvm. En réalité, nous voyons maintenant que les AREMA (ratsirakistes) et les FOZA (Mapar, politiciens poritra et Hvm) sont des ALLIÉS OBJECTIFS quand il s’agit de mettre des bâtons dans les roues de la locomotive TIM !

    CQFD 😑.

    Répondre

  • 9 juillet à 00:35 | Babah (#9347)

    ● Grosse, grosse déception dans le club des fans FOZA : il n’y eut aucun blessé, aucun mort, même pas une ch’tite arrestation ce 8 juillet ... eh oui, seuls les foza ont l’énorme génie de monter des usines à martyrs genre Av7 ou marche du 10 août ☺😊😀😁.

    ● j’espère qu’ils ont pris des notes et sont en train de reviser le « comment être digne tout en restant souriant » dans la vie, les pédéralistes, les mitsangana fa poritra, les tenants des appels à la ville morte (où s’est-il terré le commandant-tireur-dans-le-dos-sénateur-dépositaire-de-gerbes ?!)

    ● tout le monde a-t-il relevé que la foule accompagnant le tim aujourd’hui n’a rien d’une plèbe ou d’une foule de misérables ou gueux habitués des manifs foza, c’est LA CLASSE MOYENNE de Mada qui suit et reconnaît en Ra8 un vrai leader de progrès, s’il faut tout vous expliquer, encore une fois.

    Vivement 2018, vous dis-je ☺😊😀😁.

    Répondre

    • 10 juillet à 18:36 | negusti (#1339) répond à Babah

      En tout cas ce qui est sur c’est qu’il n’y a pas plus nul que le DJ Rajoelina pour mener toute une population dans une misère pareille.

      L’ insécurité totale s’est propagée même dans les coins qui étaient jadis très calmes, même les touristes n’osent plus venir.

      Le DJ a donné le coup de grâce en choisissant avec conviction Hery Rajao aussi incompétent que lui.Il ne faut jamais oublié que Hery et DJ proviennent de la même souche de cancres qui ont poussé ce pays dans les précipices.

      Ils ont aussi entretenu des bandes de mafieux prêt à tout dans des affaires d’argent et de corruption.

      Le DJ prétend être le Général de Gaulle,ici on est à Madagascar pas en France.

      Et du peu que je connais de ce général, c’est un homme vertueux et irréprochable. Tout le contraire du DJ qui de par son étroitesse d’esprit, il n’a même pas le Bac, s’imagine être ce qu’il n’est pas, n’a jamais été ou ne sera jamais.

      La situation à Madagascar n’a jamais été aussi catastrophique que maintenant sur tous les plans. Et pour ça on peut remercier le clan Hery et DJ, n’oublions jamais ce sont des hommes issus du même clan et qui n’ont rien apporté à part du mal pour les populations de ce pays.

      Un petit coucou à tous les forumistes de propagande sur MT, qui sont présents ici 7 jours sur 7, ils prétendent être des chefs d’entreprise, des retraités fortunés, des bienfaiteurs etc. Mais bon c’est très facile de s’inventer une vie quand on a rien.

      Un chef d’entreprise à succès,un érudit, ou quelqu’un qui a des responsabilités en main ne passent pas tout se temps sur un forum hahaha,que des impostures, faux-culs,propagandistes qui sont la pour réécrire l’histoire à leur sauce.

  • 11 juillet à 05:28 | racynt (#1557)

    A tous les zanak’i Dada dans ce forum, ne savez vous pas qu’il est écrit que ni les efféminés ni les idolâtres ni les ivrognes... Ne rentreront aux royaume des cieux. Alors arrêtez d’idolatrer votre dada comme si c’était le messie en plus il est écrit aussi que l’on ne doit appeler personne Père sur cette terre (dans le sens de père spirituel mais non biologique). Sauvez votre âmes et laisser la politique au politiciens, même ceux qui ont côtoyé de près le système voient qu’il n’y a plus aucune chance de survie à le côtoyer https://youtu.be/sq5WzkV__QM

    Répondre

  • 11 juillet à 14:29 | Ibalitakely (#9342)

    "1- Les perturbations des manifestations du KMMR version 2003 (Komity Miaro ny Marina sy ny Rariny) par les gros bras à la solde du Président Ravalomanana ;
    2- Les NOTAM du Président Ravalomanana contre Pierrot Rajaonarivelo."
    Tahaka ny voalaza hatramin’izay Ndimby aza dia tia mompitovy zavatra tsy mitovy, satria i Deba [izay tsy nahatarika miaramila t@ izany fotoana na dia sady hoe « le plus ancien dans le grade le plus élevé & chef suprème des armées, nefa miaramila vitsy toa ry Koutity, Rahintso, Balbine & Ramaroson pilote hélico no mba nanaraka azy »] no namoroporona milisy nanao « barrage anti-économique » tany Brickaville & nanapoaka ny tetezana tany Fatihita, ka izany no nampisy ny Kaomity Miaro an’i Marc Ravalomanana. & i Rajaonarivelo Pierrot kosa indray ange ka nandritry ny « période électorale » izy no, izay noalokalofan’ny frantsafrika tany ho any, nipoitra tampoka tsy hay hoe ahoana, iza no naniraka sns ??

    Répondre

    • 11 juillet à 14:34 | Ibalitakely (#9342) répond à Ibalitakely

      & marihiko eto Ndimby fa izaho tsy mba anisan’ny olona mankasitraka ny hilatsahan’i RAVALOMANANA Marc & tgv fa samy be fahavalo mpamigampingana & indrindra moa ity kalaza @ trampoline ity.

  • 14 juillet à 19:34 | lysnorine (#9752)

    @ lysnorine 8 juillet à 19:28-Turping “Acacia Mining SUCKS UP Tanzania government’s STRICT NEW MINING LAWS”
    lysnorine (#9752) répond à Turping ^

    « Ny mandray fepetra eo amin’ny lafiny PÔLITIKA EKÔNÔMIKA tahaka itony ataon’ny prezidàn’i TANZANIA itony ange no tsy vitan’ny mpitondra fanjakana sy ny mpanao pôlitika malagasy.[...]
    « La semaine dernière, le gouvernement tanzanien a présenté des PROJETS DE LOI visant à RÉVISER et AMENDER LES LOIS MINIÈRES »

    Mila maka lesona any amin’ny Fanjakana Tanzanianina ny ministra sy ny manam-pahefana malagasy misahana ny harena ankibon’ny tany sy ny Volam-panjakana ka mamakafaka tsara ny VOKATRY NY NANOVÀN’I TANZANIA NY LALÀNY !

    Acacia Mining SUCKS UP Tanzania government’s STRICT NEW MINING LAWS , for now...
    http://www.proactiveinvestors.co.uk/companies/news/180897/acacia-mining-sucks-up-tanzania-government-s-strict-new-mining-laws-for-now-180897.html

    Acacia Mining said it will « in the interim » satisfy new requirements imposed on miners in Tanzania to « minimise further disruptions » amid a legal dispute with the government.

    Tanzania’s government is RAISING ROYALTIES TAX ON GOLD AND OTHER MINERALS
    Acacia Mining plc (LON:ACA) has SWALLOWED tightened new legislation in Tanzania by agreeing to pay EXTRA ROYATIES TAX on the exports of gold and other minerals.

    Tanzanian President John Magufuli on Monday said he had signed into LAW new mining bills that were passed by parliament last week.

    The bills require the government to OWN AT LEAST a 16% STAKE in mining projects, give them the POWER TEAR UP and RENEGOTIATE CONTRACTS for natural resources, and REMOVE THE RIGHT TO INTERNATIONAL ARBITRATION . The government has also approved a new Finance Act, which will impose a 1% CLEARING FEE ON ALL MINERAL EXPORTS clearing fee on all .

    In response to the new laws, Acacia said in a statement today that it will increase the royalty rate paid on minerals to 6% from 4% and suck up the imposed 1% CLEARING FEE ON EXPORTS .

    “Acacia continues to monitor the impact of the new legislation in light of its mineral development agreements with the government of Tanzania,” the miner said.

    “However, to minimise further disruptions to our operations we will, in the interim, satisfy the requirements imposed…”

    Acacia has previously said it was losing about US$1bn a day in revenue after the government imposed a BAN ON THE EXPORTS OF GOLD/ copper concentrate from its two mines in the country.

    The government imposed the ban on Acacia because it alleged the miner owed royalties on the exports of gold/ copper concentrate from its two mines in the country. Acacia was accused of under-declaring its gold shipments and MINING ILLEGALLY , claims the mining firm has “strongly refuted”.
    Renae Dyer

    Répondre

    • 28 juillet à 23:13 | Turping (#1235) répond à lysnorine

      Lysnorine,
      Merci pour les informations complémentaires .
      - D’abord ,je pense qu’il fallait reviser les codes miniers intronisés depuis la révolution orange de 2009 pour dépouiller le pays (gaboraraka ) .
      Bien sûr ,taxer tout ce qui provient de l’exploitation au lieu de laisser une carte blanche aux exploiteurs car ces derniers ne disent jamais qu’ils sont les vrais gagnants avec sous prétextes de leur investissement à perte pour créer des emplois pour les beaux yeux des malgaches .
      La problématique de fonds réside sur le fait que les exploiteurs qui imposent leur loi en payant de modique somme de commissions pour exploiter les mines .Alors qu’il devrait y avoir des experts malgaches indépendants non corrompus ,des géologues ingénieurs pouvant faire une estimation pour faire un deal du « gagnant-gagnant » . Comme si l’acheteur qui impose le prix au vendeur à sa convenance . On parle toujours des caisses vides de l’état alors que les produits issus des ressources minières n’ont jamais apporté de vraies ressources fiscales à l’état malgache alors que paradoxalement on s’endette à côté ,la corruption gagne du terrain !

    • 28 juillet à 23:15 | Turping (#1235) répond à lysnorine

      Lysnorine,
      Veuillez m’excuser pour ce retard !

    • 28 juillet à 23:39 | Turping (#1235) répond à lysnorine

      Lysnorine,
      If well managed, Africa’s mineral endowments can lift the continent out of poverty and catapult it to growth, development and prosperity for all – this is the ultimate purpose of the African Mining Vision, adopted by the African Union Assembly of Heads of State and Government.

      Eo ny lesoka sy araky ny voalazanao .

  • 28 juillet à 13:52 | Gérard (#7761)

    NE trouvez vous pas que cet éditorial , vieux de 3 semaines, commence à sentir le rance

    pourtant les sujets d’inspiration ne manquent pas, comme la remise en liberté d’un directeur de ministère mouillé jusqu’au cou avec la Claudine....

    mais en fait je crois que nos éditorialistes, et Ndimby en premier sont trop malins, c’est l’actualité qui en se répétant remet au goût du jour leur baratin :

    voyez, concernant la fête du TIM, Ravalo et les sbires de la préfecture nous rejouent la scène du 8 juillet
    et permettent à cet éditorial de coller parfaitement à l’actualité sans en changer une ligne !

    Ndimby, Patrick and co , partez en vacances peinards, « ils » font le boulot pour vous.....

    Répondre

  • 11 août à 16:26 | katibo (#9077)

    Ny tanjona ho an’ny eo amin’ny fitondrana hatreto dia ny 2018. hiara-hahita isika e. mitombina ihany ilay fanadihadiana kanefa ts maintsy hipetraka ny ni...ni. efa hitsangana izao NY ffm, tomponantoka amin’izay mety ho kandida eo. hehehhe, tandremo sao de misy marary FO eo. variana mifamaly dia mandady ny trambo.

    Répondre

  • 12 août à 01:20 | Gérard (#7761)

    l’éditorial , c’est l’article écrit par l’éditeur, autrement dit le billet de la direction de « notre » tribune

    le manque dans lequel nous sommes, après plus d’un mois sans renouvellement de cet article est il le signe d’une démission de la direction, ou alors de son écœurement ?

    il m’est difficile de ne pas voir d’analogie, entre l’ apparente inaction des instances dirigeantes de notre journal et l’immobilisme d’autres grands « acteurs » de l’état

    messieurs, (et dames ?) les lecteurs de votre canard se languissent de vos poulets

    Répondre

    • 12 août à 09:30 | atavisme premium (#9437) répond à Gérard

      L’inertie de la chose Malgache vient ,entre autres ,du systéme de gestion du PRM.
      N’oubliez pas que c’est un comptable ,il gère se pays sans prendre de risque surtout pour sa réélection
      Pour lui, ne rien faire est sans doute la meilleur manière de tenir dans le temps .
      Les Malagasy sont pauvres ,prouvez le ,dit-il !!!!!!

Réagir à l'article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, merci de vous connecter avec l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 626