Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 20 août 2017
Antananarivo | 06h47
 

Education

Programe SESAME

Soutien aux études supérieures pour des bacheliers défavorisés

vendredi 21 avril | Claudelle R

Le programme SESAME (Soutien aux Etudes Supérieures et Accès à un Métier), co-organise avec l’Association des DRH, un forum sur des métiers et entreprises le vendredi 28 avril au Campus Sesame à Ambatoroka dans l’enceinte de l’Université Catholique de Madagascar. Fondé en 2013, le programme vient de l’initiative de deux intellectuels malgaches. Le projet est financé par l’association PROMES et l’Institut Européen de Coopération et de Développement (IECD). Les deux organismes ont constaté qu’à Madagascar, faute de moyens ou en raison de leur origine géographique, plus de la moitié des bacheliers n’ont pas accès aux études supérieures ni aux métiers porteurs. En effet les meilleures formations sont chères et concentrées à Antananarivo et les filtres sociaux-culturels sont nombreux tout au long et à l’issue des études. A la suite de l’explosion du nombre de bacheliers, le nombre d’inscriptions dans les études supérieures a presque doublé en 20 ans à Madagascar. Mais au détriment de la qualité de la formation et avec un taux d’abandon très important (75% en fin de L1 à l’université), qui frappe d’abord les étudiants défavorisés.

L’ objectif du programme est de permettre chaque année à des bacheliers malgaches défavorisés, motivés et dotés d’un bon potentiel intellectuel de réussir leurs études supérieures afin d’encourager leur prise de responsabilité professionnelle et leur participation active au développement de leur région et de leur pays. Le programme sélectionne chaque année des bacheliers (72 pour la promo 2017, 96 pour la promo 2018) parmi un réseau de lycées et associations partenaires couvrant l’ensemble du territoire malgache.

Ces étudiants passent un test écrit de Français et de Mathématiques. Ceux qui ont réussi ce premier test passent ensuite un entretien oral avec le directeur du programme. Le résultat final est communiqué auprès des lycéens vers la fin de l’année scolaire. Une fois le baccalauréat réussi, l’étudiant sélectionné confirme son adhésion au sein du programme. Il est ensuite intégré dans une année préparatoire.

Durant l’année préparatoire, l’enseignement est assuré selon les principes du LMD par une équipe de 10 enseignants formés. Le programme est celui-ci d’une « L0 » (« Licence zéro »), c’est-à-dire ni celui d’une Terminale, ni celui d’une première année de licence (L1). L’ hébergement est organisé en internat sous la supervision d’une équipe d’une douzaine d’éducateurs formés. Les étudiants bénéficient également de parcours de développement personnel. L’ année préparatoire vient d’emménager sur un nouveau campus à Ambatoroka donnant beaucoup plus de possibilités dans le cadre du développement du programme.

A l’issue de cette année préparatoire, les étudiants intègrent les établissements supérieurs d’Antananarivo et d’Antsirabe. Ils bénéficient, en complément de leurs études supérieures, d’un soutien éducatif, social et financier jusqu’à leur insertion professionnelle. Tous les frais de scolarité ainsi que le logement des étudiants sont à la charge du programme.

Les résultats du programme sont encourageants, 100% des étudiants en année préparatoire réussissent leur examens d’entrée dans les établissements supérieurs, 77% de ceux inscrits en première année de licence (L1) sont dans la première moitié de leur classe. 170 étudiants sont actuellement bénéficiaires de ce programme.

3 commentaires

Vos commentaires

  • 21 avril à 11:05 | punchline (#9673)

    c’est Tananarive qui prend tout les bons fruits (bourses, grandes ecoles...), et les autres des miettes,
    il faut inverser ce courbe

  • 21 avril à 17:08 | justice_sociale (#3810)

    je cite le guillemet :

    « L’ objectif du programme est de permettre chaque année à des bacheliers malgaches défavorisés, motivés ..........un réseau de lycées et associations partenaires couvrant l’ensemble du territoire malgache. »

    hum, ......bacheliers malgaches défavorisés et couvrant l ensemble du territoire.
    lequel territoire ? lesquelles régions ?

    article flou, pas très net, attrappe-nigaud. .......

  • 21 avril à 17:54 | dirk_cab (#6503)

    Juste pour dire que ce programme SESAME est très sérieux et donne des perspectives d’avenir aux jeunes des milieux défavorisés.

    Présent à Madagascar depuis 1989, l’IECD mène actuellement cinq projets en collaboration avec des partenaires locaux dans le domaine de l’accès à l’éducation, la formation professionnelle dans le secteur de l’hôtellerie-restauration, l’appui aux Très Petites Entreprises et la santé. L’ensemble de ces projets réunit une équipe de 250 employés expatriés et locaux, implantés majoritairement à Fianarantsoa et Antananarivo.

    J’ai eu l’honneur de bien connaître les 2 organismes.

    Faut encourager...

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 126