Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 19 août 2017
Antananarivo | 08h32
 

Energie

Délestage

Recherche de solutions d’après le Président de la République

lundi 13 février | Bill

En marge d’une cérémonie officielle à Alakamisy-Itenina dans la région Haute-Matsiatra, et en réaction aux descentes de rue des étudiants de la l’Université Polytechnique de Vontovorona suivies de celle des abonnés d’Anosimasina Itaosy, le président de la République appelle à la retenue ; sachez que l’Etat est conscient des problèmes de délestage et il est en train de chercher des solutions, fait-il comprendre. Le chef de l’Etat était à Alakamisy-Itenina dans le district de Vohibato la semaine dernière. Il y a récompensé la population de cette circonscription pour ses performances agricoles -et électorales quelque part- en la dotant de divers outillages agricoles, apicole et avicole. Mais il n’a pas touché mot des réalisations des habitants d’un fokontany de Mananjary qui ont réussi à ériger un barrage hydroélectrique de leurs propres moyens ; et ce au moment même où le délestage est dévastateur dans la majorité des chaînes de valeur de presque toute l’économie de l’île. Et ce malgré que ce soit seulement 15% des ménages de Madagascar qui en bénéficient comme aime à le répéter certains gouvernants.

En tout cas, ce problème de délestage/coupure électrique a fait ce dimanche 12 février, l’objet d’un troisième débat sur l’émission télévisée « Don-Dresaka » sur sur la chaîne TV Plus Madagascar.

Ce que l’abonné constate et subit ce sont les déclarations, l’intensification et l’ampleur des coupures et délestages ; ils se sont multipliés et en durée et en dégâts occasionnés. Ce que l’opinion constate également ce sont les manifestations de rue et autres actes de vandalisme perpétrés par des malfaisants lors de ces manifestations que certains observateurs qualifient ou estiment comme l’expression du ras-le-bol, ou de la « justice populaire » sous une autre forme. Motifs d’après l’opinion publique et les animateurs de l’émission de TV Plus qui réprouvent et dénoncent les actes de vandalisme et l’atteinte à la liberté d’autrui : la JIRAMA n’est pas conséquente, le pouvoir tergiverse et s’acoquine avec des équipementiers en énergie et des intérêts pétroliers et fournisseurs/importateurs de carburant, sinon que l’Etat est véritablement impuissante devant ces groupes d’intérêts.

Ce que la population constate comme solution apporté par le gouvernement c’est le changement de cadre dirigeant au sein de la JIRAMA sans que cela n’ait rien changé dans les services fournis et convenus avec les abonnés.

Bref, c’est l’expectative. On se demande ce que les opposants proposent comme solution à la situation actuelle car ils vont se réunir à nouveau à Andrefan’Ambohijanahary en fin de semaine et déclarent ne pas pencher ou œuvrer pour un coup d’état dont les résultats ont toujours été néfastes au pays, déclare, le Pasteur Tsarame du Rodobe Malagasy.

43 commentaires

Vos commentaires

  • 13 février à 09:43 | Bena (#494)

    et les propos déplacés de rivo mainty le pleurnichard ? un ministre ne peut que parler au nom d’un gouverne-et-ment.

    • 13 février à 11:11 | manga (#6995) répond à Bena

      Au moment où notre cher et vénéré président de la république avait déplacé d’un pouce l’énergumène de Borinjaka, j’ai toujours clamé que cette décision ne relève certainement pas du bon sens mais uniquement pour ne pas ternir son image suite à des multiples et incessantes revendications ; et surtout tant que ce Rivodoza occupe une place aussi prépondérante d’être en même temps chef de parti, et responsable des projets présidentiels que ministre au sein d’un gouvernement doté déjà d’un chef dont le portefeuille n’’est que visiblement fictif.
      Hery RAJAONARIMAMPIANINA commence à comprendre qu’actuellement, et malgré cette réaction à retardement que c’est lui en personne qui a vraiment grand besoin d’un médecin contrairement à ceux qu’il fustige d’être à l’auteur de tout éventuel acte de « sabotages ».
      Il a toujours pris ses propres rêves pour de la réalité ; non pas au nom de cette virée qu’est l’ignorance totale, mais surtout de cette soif de pouvoir qui ne correspond point à un quelconque domaine qu’il interprète inconsciemment de prédilection.
      Et voilà, il s’est rendu compte avoir été déchu de son titre d’honoris causa chez les Ampanjaka pour la simple raison qu’un de ceux qu’il a nommé sénateur s’est fait gratuitement lynché de ses biens.
      L’orgueil plus que déplacé prend place du ray aman-dreny tant escompté par le commun des mortels.
      Au lieu de les encourager, ce dernier préfère mieux leur tourner le dos en espérant que la haute Matsiatra représentera d’office les électeurs de toute une nation.
      Nul ne peut ignorer ce qu’il a hérité de ses prédécesseurs compte-tenu de l’état actuel des choses ; mais à dire que ces derniers lui serviront d’échappatoire comme il l’entend et ne cesse de le répéter à chaque fois qu’on lui tend un micro ; il me semble q’il aura du mal à se faire entendre.
      Reconnaissons qu’il est à perte de vitesse et si ce ne sera pas vraiment le cas d’un moteur qui n’est plus en mesure de fonctionner comme il se doit. il n’est que ce genre d’individu à ne pas se laisser facilement vaincre et ne va jamais confronter la vraie réalité en face puisque l’espoir ne fera vivre que les imbesh comme lui.
      Monsieur le Président, vous profitez abusivement de la vulnérabilité de tout un peuple ; et que vous interprétez avec autant de maladresse de démocratique ; mais n’y pensez même pas.
      Vos inquiétantes surdité que cécité ne font qu’entacher le second mandat que vous préconisez.

  • 13 février à 10:32 | Babah (#9347)

    1er FAIT :
    - En 2008, la Jirama fonctionnait très bien, sans délestage, sans coupure d’eau et avait dans ses caisses quelques 40 millions de dollars .

    2è FAIT :
    - Un étranger était à la tête de la Jirama .

    3è FAIT :
    - Les cadres foza de la Jirama, formés comme boursiers dans les pays de l’Est (ex-socialistes) moulus par l’idéologie ratsirakiste-nationaliste enviaient les résultats positifs du dg étranger et rouspétaient à longueur de fosafosa et ragots sur son salaire.

    4è FAIT :
    - En 2009, l’équipe de la Transition et les nouveaux cadres dirigeants de la Jirama ont subtilisé magiquement tous les 40 millions et bloqué artificiellement le tarif, renouvellé tous les contrats de sous-traitance avec les prestataires-sponsor du coup d’Etat en tant que fournisseur de la Jirama.

    5è FAIT :
    - Les déboires actuelles : l’incompétence des cadres foza-gasy de la Jirama, l’incapacité du régime Hvm à assainir les magouilles des ex-complices depuis la Transition et gérer efficacement après avoir participer à la mise en faillite de la bête ...

    6è FAIT :
    - Les opposants genre Andrefan’ambohijanahary de Hajo, Beriziky ou autres aboyeurs sur la place publique comme le SEFAFI et les journaleux du MLE ont tous été dans cette mouvance d’opinion « nationaliste-ratsirakiste-foza » selon laquelle il fallait limoger le dg vazaha et le remplacer par un Gasy. Car les Gasy sont mahavit’azy, mahavita déléstazyyy.....

    • 13 février à 10:52 | zorrolevengeurmasqué (#9826) répond à Babah

      Pareil pour airmad qui fonctionnait relativement bien quand Ravalo avait nommé un Allemand à la DG !
      Depuis c’est la descente aux enfers ! .... et j’entends des « patriotes’ de pacotille crier »célafôte à Air France !" Ben voyons ...

      et la jirama c’est sans doute la fôte à EDF ! « ....On ne nous dit pas tout ! »

      Vive la pauvreté noire et la famine souveraines et indépendantes !

    • 13 février à 11:06 | Isambilo (#4541) répond à Babah

      Les gestionnaires étrangers étaient motivés par leurs salaires élevés et faisaient en sorte que les entreprises qu’ils géraient durent le plus longtemps. Résultat : ils s’enrichissaient et en même temps ces entreprises remplissaient leurs objectifs.
      Nos gestionnaires malgaches préfèrent se servir dans la caisse en sachant très bien qu’ils pourront se recaser ailleurs grâce à leurs réseaux.
      Voilà pourquoi le Malgache moyen a encore besoin d’avoir un chef étranger sur lequel il n’a pas de moyen de pression.
      Tant que nos dirigeants auront ce comportement de prédateurs, de chasseurs-cueilleurs, nous resterons encore longtemps des dépendants (andevo saina en malgache).

    • 13 février à 11:25 | Isandra (#7070) répond à Babah

      Babah le menteur,...

      « En 2008, la Jirama fonctionnait très bien, sans délestage, sans coupure d’eau et avait dans ses caisses quelques 40 millions de dollars . »

      Faux Il y avait déjà délestage en 2008

      Un exemple, un extrait de l’article de l’Express Mdagascar 11/07/2008 :

      "Le cauchemar revient pour les habitants de Mahajanga. A cause de pannes techniques de deux groupes électrogènes de la société Henri Fraise, sur les six installés à la centrale thermique de Marolaka, la coupure incessante de courant atteint presque tous les foyers chaque jour.

      Actuellement, la société de production d’énergie Henri Fraise ne peut produire que 3 100 kWA, au lieu de 5 000 kWA par jour. Son groupe électrogène de 1 000 kWA vient de tomber en panne et attend des pièces de rechange de l’étranger."

      Et à Tana régulièrement de 20h à 22h,...dans cette même période,...même si l’ampleur n’était pas comme il est actuellement.

    • 13 février à 11:33 | Isandra (#7070) répond à Babah

      Babah,...

      Quelle est la source de ce problème...? Quelle était la performance de la Jirama en 2004-2008...? Cet un extrait d’une étude pourrait nous le répondre :

      "L’image de l’évolution et de la performance du secteur électrique malgache au cours de la dernière décennie apparaît pour l’essentiel négative. Les clients de la société publique JIRAMA ont eu à se plaindre d’épisodes répétés de délestage. Les hausses tarifaires pratiquées de 2005 à 2008, rendues nécessaires par l’évolution des prix des hydrocarbures, n’ont pas permis une amélioration significative de la qualité de service ni une amélioration du taux d’accès. Les nouvelles connexions sont rationnées depuis 2004, handicapant le développement de nouvelles activités économiques. Bref, le secteur électrique malgache est perçu comme en état de crise et comme constituant un goulot d’étranglement pour le développement économique et social du pays.

      (…)En revanche, l’exercice de comparaison aboutit à des conclusions peu favorables pour Madagascar lorsque l’on examine les tendances récentes en matière d’électrification. En effet, le secteur a largement stagné au cours des dernières années. Sur la période 2004-2008, le nombre d’abonnés de JIRAMA est resté quasiment stable (+ 0,6 % par an en moyenne) alors que la population malgache croît d’environ 2,5 % par an. Le taux d’accès de Madagascar n’a donc pas progressé sur la période. En ce qui concerne la production de JIRAMA, elle a crû de 4,2 % par an en moyenne sur la même période, ce qui se montre inférieur à la progression du PIB en volume.

      Cette stagnation du secteur électrique malgache constitue une claire sous-performance par rapport aux pays africains comparables. Madagascar a connu de 2003 à 2008 une situation de stabilité politique et de croissance économique. La grande majorité des autres pays de l’échantillon, avec une expérience similaire sur la période326 (Burkina Faso, Mali, Mozambique, Rwanda, Ouganda…), ont entrepris d’augmenter les niveaux d’accès et leur capacité de production de manière ambitieuse.

      Commençons par analyser la gestion de JIRAMA, largement décriée. Les indicateurs de performance de l’entreprise se montrent en effet globalement médiocres. Les pertes de distribution évoluent dans une fourchette étroite (22 à 24 %) depuis plusieurs années, ce qui place JIRAMA en « milieu de peloton » par rapport aux sociétés africaines comparables.

      La gestion financière de JIRAMA a révélé de sérieuses déficiences dans un passé récent. L’entreprise a connu en 2004-2005 un épisode de cessation de paiement, qui s’est accompagné d’une perte de contrôle sur la gestion financière de l’entreprise. Le contrat de gestion intérimaire (avril 2005-mars 2009) a permis de renforcer les fonctions financières de l’entreprise, la qualité du reporting et le contrôle interne. Une politique de recouvrement des recettes plus agressive pendant la période du contrat de gestion a également donné des résultats positifs.

      En ce qui concerne la performance technique, les difficultés de trésorerie de JIRAMA l’ont conduit à négliger la planification des investissements et à sacrifier les activités de maintenance.
      Dans ces domaines, il serait essentiel de sortir de la gestion de crise et de remettre en place des politiques et des procédures de maintenance s’inscrivant dans la durée. JIRAMA bénéficie globalement d’un personnel doté de compétences techniques indéniables, qui pourrait être mieux utilisé. A cet égard, il convient de gérer le vieillissement des cadres et le risque de perte de certaines compétences-clés, et de moderniser et améliorer les pratiques de travail, qui ont souffert de la situation de crise connue par l’entreprise.

      La recommandation finale formulée par la task force consistait à mettre en place un contrat d’affermage pour gérer JIRAMA.
      Dans ces conditions, la brusque décision des autorités, à l’automne 2007, d’abandonner la solution de l’affermage constitue un revirement qui a soulevé des difficultés.

      Conclusion :

      Le secteur électrique malgache a pris beaucoup de retard au cours de la dernière décennie, handicapant le développement économique et social du pays. Ce retard paraît largement attribuable à un manque de constance et de rigueur dans la gestion du secteur et dans la mise en œuvre de la stratégie de réforme. Le manque de lisibilité quant à l’évolution du secteur a conduit beaucoup de bailleurs à se détourner du secteur."

    • 13 février à 11:36 | Inglewood (#6780) répond à Babah

      +1 : Tout est dit !
      Merci Babah.

    • 13 février à 11:51 | Isandra (#7070) répond à Babah

      Comme les dirigeants précédents ont manque de vision et clairvoyance qui se sont focalisé seulement tout sur la politique routière(tout pour la route), il néglige les autres politiques y comprise la politique d’énergie,...

      Ils n’ont pas fait le nécessaire pour anticiper ce genre de problème, en adoptant une politique d’énergie stable et performante,... pourtant à cette époque, ils ont déjà constaté la vétusté des matériels et la charité des hydrocarbure,

      Et en majeur partie notre problème vient de là,...

    • 13 février à 14:03 | manga (#6995) répond à Babah

      La liste est tellement longue que ces films qui s’empilent sur tous les rayons d’une médiathèque en attente de cinéphiles n’ayant plus le plaisir de s’y consacrer faute de temps.
      Et sauf, j’espère que le président de la république lui-même en était bien conscient avant d’occuper ce trône qu’on lui a gracieusement octroyé.
      Et à mon humble avis, et n’engage que ma personne, Monsieur Hery RAJAONARIMAMPIANINA est le premier à en tirer conclusion bien après le bon Dieu.
      Toute reforme entreprise est sans nul doute impopulaire pour toutes les couches et surtout celles de la classe dite défavorisée ; certes.
      Mais tout au moins nécessite un infime résultat positif pouvant prouver de la bonne foi de tout un régime, et surtout quand il concerne du strict minimum de confort que font les êtres de vivants.
      On tourne en rond à n’entendre que les propos aussi ridicules de certains de ces ministres qui aboient tout au long de leur mandat sans aboutir à des résultats concrets ; et c’est çà le train de vie quotidien de tout un peuple.
      Pour moi, nous avons deux événements à concilier : le calvaire d’une part et celui de pouvoir s’en débarrasser ; et rien d’autre.
      Ne trouvez-vous pas un peu déplacé de voir notre président de toujours instrumentaliser le monde rural pour redorer son blason à des fins strictement politiques, et surtout pour préparer un second mandat dont le premier, et le moins qu’on puisse dire, n’est autre que purement catastrophique ?
      Non Babah, ce n’est que des excuses de tout imputer sur je ne sais qui quand on a la prétention d’être d’une part homme fort mais surtout père de toute une nation. Est-ce vraiment une imposition qui lui va à contre-cœur ?
      Laissons une fois pour toute de côté cet éternel et improductif clivage politique et donnons un peu de notre effort de tout ce que nous pouvons pour le bien de cette société.
      Personne ne veut détester le président en tant qu’être humain mais on n’apprécie pas tout juste la façon de faire. Et c’est la réalité ; le reste n’est que déni.

    • 13 février à 14:06 | rayyol (#110) répond à Babah

      Tout devait aller tres bien du cote Jirama en 2008 Sans doute la raison pourquoi je me suis acheter un groupe a ce moment la Pour ce qui est de l eau ce n etait pas une merveille non plus .Et si en plus on n a apporte aucune amelioration et ce malgre l accroissement de la population
      Pas besoin de chercher de midi a quatorze heure .
      Ce gouvernement est nul car c est seulement maintenant qu il nous dit qu il planche sur des solutions Quelles solutions pour que le peuple puisse juger
      Ce gouvernement est le plus nul en communication qu il ne m a ete donne de voir tout au cours de mon existence. A croire qu il navigue a l aveuglette Ja i laisser la chance au coureur mais il ne sait qu en faire donc dans mon esprit c est out
      Et il va en payer le prix Pour ce qui est de l eau Je parle pour Tulear les prochains jours devrait etre riche en surprise Je ne suis pas meteoroloque Mais en ce moment il se brasse des choses dans le beau ciel du Sud Soit cyclone ou tres forte depression tropicale Donc possiblement etat d urgence encore desastre et destruction
      Gouverner c est prevoir Si cette tuile s abat sur la tete de ce gouvernement qui ne sait rien prevoir ni parer On verra bien tres bientot

    • 13 février à 14:50 | manga (#6995) répond à Babah

      Isandra,
      Il y a tout un tas de reproches à imputer à un régime ; et quel qu’il soit bien évidemment.
      Mais quand vous essayez de manœuvrer un cas isolé concernant des réalités qui relèvent strictement du domaine technique (pannes de groupe) dans l’une des six provinces, je vois bien que c’est la chasse aux sorcières qui vous préoccupe comme l’avait fait une des journalistes des « événements viva » lors d’un des reportages concernant la dame Madeleine RAMAHOLIMIASO.
      Sachez que vos lecteurs savent lire et se pencher sur certains des écrits comme les vôtres qui ne cessent d’appréhender la moindre mauvaise foi que malversation de votre part.
      Ceci n’est ni un conseil, du moins une menace, efforcez-vous dans l’avenir de ne pas confondre les propos malintentionnés que vous essayez de répandre de la vraie déduction qui intéresse principalement vos lecteurs.

    • 13 février à 15:48 | Isandra (#7070) répond à Babah

      Manga ah !

      Tous ceux qui habitaient à Madagascar à cette époque qui ne savaient plus que le délestage a été presque régulier de 20h à 22h à Tana,...pour raison technique,...Je n’ai fait que démentir, l’affirmation de Babah, en 2008, sans délestage,...pourtant, cette dernière décennie le délestage devient la marque de fabrique de la JIrama,...

      Les Allemands n’ont pu résoudre que le problème de trésorerie, comme si Ravalo n’avait recruté que des Agent de recouvrement...par contre, le coté technique, ils se sont contenté de ce qui y était déjà,...Voilà, la réalité,...

    • 13 février à 17:03 | manga (#6995) répond à Babah

      Isandra,
      Relisez vos écrits et vous saurez à quoi çà ressemble à des allégations.
      Non seulement vous parlez de raison technique qui n’ont rien à voir avec les conjonctures ni d’azu temps de lma transition ni celles d’aujourd’hui.
      Et comme c’est certains groupes qui avaient fait défaut à Antananarivo, vous demandez à toute la population de Madagascar de témoigner.
      Quant aux quatre heures, les mensonges persistent et même si vous avez emprunté le terme « presque ».
      RAMBO avait été victime de ses propres actes ; mais personnellement ; je n’arrive pas jusqu’à maintenant de comprendre ce qui vous a mis dans cet état pour vous mettre aussi mal à l’aise devant ce laitier.
      « Tsakafy io, sambe mibaby ty harany » hoy zahay baka an-timo agne ; fa aza izahay no itontonana...

    • 13 février à 17:18 | Isandra (#7070) répond à Babah

      Manga ah !

      Vous faites de l’à priori, c’est chose sérieuse que je vous ai dit,...

      Un réacteur nucléaire peut produire plus de 7.000.000 Mwh/an, alors que notre consommation en électricité actuelle est aux alentour de 1.250.000 Mwh/an, donc un réacteur pourrait résoudre notre problème,...

      N’ayez pas peur dirait un certain Ravalo, si juste par peur d’un accident qui nous empêche, on pourrait prendre toutes les mesures nécessaire pour l’éviter que ça n’arrive,...Psychologiquement, cela nous apprendra à ne plus faire le laisser aller,...éviter la négligence,...parce que moindre faux pas, ce sera la cata,...De toute façon, si l’on ne pense qu’à l’ accident, personne ne voudra plus prendre l’avion,...Sahia manao dingana lehibe hoy St Marc,...

  • 13 février à 11:21 | TSIKOZA (#7624)

    MAMETRAHA FIALANA TOPOKO ! TSY MAHAFA-BARAKA ANAO IZANY FA TARATRIN’NY FITIAVANAO ITY FIRENENA ITY.
    TSY ANAO IO TOERANA IO KA AZA ENTINAO HIZAKA IZAY TSY ZAKANAY IZAHAY MALAGASY.
    IZAY IHANY NO MBA TENY AVY AM-PO AROSOKO HO ANAO ARY MIRAKITRA FAHENDRENA TANTERAKA.

  • 13 février à 11:53 | punchline (#9673)

    le mec est à la fin de son mandat, et il est encore à l’étape de recherche de solution. le comble dans tout cela : il y a ceux qui y croient encore ! c’est vous dire ....

    • 13 février à 12:16 | rhdc (#9850) répond à punchline

      Taminy campagne electrolale kosa nge 3mois no nifanarahany tam vahoaka hoe ho tapitra ny delestage e ! izao vao 4ans fotsiny no nitondrany ko ! hahaha

  • 13 février à 11:55 | RAMBO (#7290)

    Merci Isandra pour les preuves apportées !
    Ceci nous montre encore que Hery est considéré comme « le bouc émissaire » de tous les manquements de Ravalo... Gouverner c’est prévoir mais cet ancien Président avait les moyens financiers personnels pour construire des usines Tiko toutle territoire de Madagascar...Les aides financières internationales affluaient aussi quand il était au pouvoir...mais jamais , il n’a pensé à construire des barrages hydroélectriques ou autres nouveaux moyens afin d’améliorer la fourniture d’NRJ pour les Malgaches..c’était le dernier de ses soucis.

    • 13 février à 12:09 | Isandra (#7070) répond à RAMBO

      Rambo,

      J’ai écrit même ici qu’il aurait pu construire une centrale nucléaire,...si on regarde les financements mis à sa disposition,...

      Malheureusement, il n’a réalisé que des choses qui auront impact direct sur ses sociétés,...

    • 13 février à 12:19 | Behantra (#9165) répond à RAMBO

      A la recherche de solutions

      Cela fait quand même trois ans qu’il est au pouvoir ce ’vongany’ . Et si je comprends bien il n’a jamais pu trouver UNE solution pour résoudre ce problème

      Maintenant s’il fonctionne comme ce rambonaitra , je doute fort qu’il puisse en trouver une

    • 13 février à 14:29 | rayyol (#110) répond à RAMBO

      Mais le probleme c est que ce gouvernement ne sait pas soigner son image Il y a une limite a tout Combien de scandale ont eu lieu combien de mesure on ete prise a mes yeux et au yeux du public rien pas d explication pas de dementi rien
      On voit en gros titre tel proche du pouvoir convoque dans telle et telle magouille aucune suite aucun resultat et cela inutile de tous les enumerer tout le monde les connait La situation ne semble pas s ameliorer elle se rempire en tout .
      Hery va apprendre qua vouloir tout controler seul on perd tout Personne ne discute sa probite Mais tous peuvent discuter sa competence .
      C est un conducteur donc en tant que conducteur c est un minimum que d informer ceux qui voyagent avec lui .Est ce qu il va nous faire le meme reproche qu il a fait aux membres des familles decimees dans ce terrible accident C est votre faute vous n avez qu a choisir un bon conducteur. Est ce que le notre est ivre il donne cette impression
      Pas besoin de discuter sur le reste les gens ont comprit le message Toute verite est bonne a dire meme si elle ne plait pas mais elle force la discussion et la discussion aide a regler les problemes Hery a tout simplement oublie sa famille il se croit seul

    • 13 février à 14:56 | I MATORIANDRO (#6033) répond à RAMBO

      Ny tantaran’Andriamatoa Filoha Hajaina Marc RAVALOMANANA sy ny fanandratany ny firenena dia tsy mbola tapitra fa niato kely !

      Torohy hevitra reto olona lelafinao reto hoe tsara raha atao 100% ny fahatapahan-jiro sy rano ao Antananarivo ao fa Andriamatoa Filoha Hajaina Marc RAVALOMANANA no fositra nahatonga io !

      Aza atao mahita rirany mihintsy reo vahoaka tsy nifidy anareo reo fa raha vao afaka mitsilany kely nge hoah reo ka na ny lavaka isitrihan’ny lohanareo aza tsy ho hitanareo e !

      Samia velon’aina !

    • 13 février à 15:52 | Isandra (#7070) répond à RAMBO

      Matoriandro,...

      Ka i Neninareo mitsoaka an’ireny plateau radio ireny,...ko inona ary no hataon’ny mpanao ngazety...

    • 13 février à 16:13 | manga (#6995) répond à RAMBO

      Et TIKO marchait bien comme s’attendaient bon nombre de consommateurs avec des produits typiquement locaux, contrairement à cette importation à outrance dont certains laissent à désirer.
      Raison pour laquelle vous avez sciemment tout fait pour le détruire et les conséquences sont là.
      Quand le bon sens et la décence ne sont pas compris dans votre moelle, personne ne pourra vous en vouloir, c’est tout simplement la grossièreté en soi qui intrigue.
      Déjà mes chers, Henri Fraise ne dépend pas du gouvernement malagasy ; il n’est autre qu’un sous traitant est pleinement responsable de ses actes en tant que société anonyme.
      Elle dispose de presque un siècle d’expérience et ce n’est pas à nous de fouiner notre nez dans ses affaires.
      Puisque cette société est reconnue pour de la distribution de certaines gammes et de pièces détachées,
      Si mauvaise foi il y avait ; la question qu’on doit se poser est celle quels sont les critères afin que ce distributeur ait pu décrocher l’appel d’offre, et quels en étaient les éventuels recours ?
      Toutefois, ceci n’a rien de commun avec le calvaire que subit tout un peuple ; du moins les 14% désignés comme étant les vrais coupables à assigner devant la justice.
      Mais comme l’eau fait aussi l’une de leur préoccupation , je préférerai que les lecteurs prêtent attention à cette évaluation aussi calomnieuse des ignares qui prétendent diriger ce pays.
      Et même si impact il y a, le contexte actuel n’a rien de similaire et ne permet pas à quiconque de se concentrer sur la moindre faille des gouvernements précédents pour un problème qu’il doit lui-même impérativement résoudre et auquel il a prêté serment. Il n’a qu’à assumer ses responsabilités en dépit des promesses qu’ils’est enorgueilli lui-même.
      Une chose que certains illuminés ne peuvent jamais comprendre : eux-mêmes ont défendu becs et ongles que le régime en question n’a jamais eu la bénédiction des bailleurs durant son mandat mais avait toujours trouvé la solution pour faire tourner la machine.
      Par quel moyen : profil bas en toute impunité sur la caisse de l’état, et avec des projets qui ne rentrent inclusivement pas dans le cadre d’un gouvernement en transition. Et c’est là la faille qui mène ce pays dans des situations sans précédent.
      Rien ne vaut de dépouiller tous les articles(plutôt scientifiques pour se justifier avec autant de maladresse ; voire), si on ne veut pas affronter la réalité en face.
      Comme si on assiste éternellement à des guerres de clan durant le présent mandat, et contrairement à son évolution.
      Si tel en serait le cas, je reviens à la déduction de Tsikoza demandant carrément au « père » de la nation de démissionner en bonne et du forme.
      Un bain de sang ne serait jamais en faveur du régime en place comme il est le seul à être désigné du doigt pour tout ce qui est de son incompétence que de sa vulgarité.

    • 13 février à 16:30 | manga (#6995) répond à RAMBO

      Isandra
      Est ce que le terme nucléaire vous a tout simplement effleuré ou bien vous savez la signification ?
      Mais si c’est pour raconter des koneries est l’une de vos pratiques habituelles que vous ne manquez à chacun de vos écrits, sachez que vous n’ intéressez personne.
      Vous avez fustigé l’achat d’un Boeing servant au déplacement des membres du gouvernement pour désengorger la flotte nationale ; et aujourd’hui vous prétendez qu’il aurait dû mieux faire.
      Tsia Risandra, mifanakaiky ny tranon-doha sy ny tranon-tainao ka mampiteniteny foana anao isaky ny mihetsika.

  • 13 février à 12:36 | Isandra (#7070)

    Et le TIM ne peut pas renier leur responsabilité dans ce désastre, car, depuis 2012, ils participent aux gouvernements successifs.

    Et nous pouvons dire que ce sont HVM-TIM qui nous dirigent actuellement,...

    Comme d’hab, ils sont lâches,...ils disent ne pas être responsable de rien,...

    - La crise 2009, pour eux, la fumée sans feu existe,...
    - La tuerie,...la garde présidentielle n’a pas tiré sur la foule,...
    - Ils participent au gouvernement, mais, ils ne sont pour rien,...
    Etc,...

    Contrairement à un homme d’Etat charismatique qui a assumé sa part de responsabilité,...

    • 13 février à 14:05 | Behantra (#9165) répond à Isandra

      Nandra ralalimanga qui n’arrète pas (et n’arretra jamais) de sucer et de s’accrocher aux poils de ku
      de son chéri ... et dire que rambonaitra s’est précipité pour ’sucer’ à son tour nandra

      Quel spectacle !!!!!

  • 13 février à 13:14 | Gérard (#7761)

    Pfffff.......

    la solution ?

    un super groupe à Iavoloha !

  • 13 février à 13:18 | ratiarivelo (#131)

    Salama e !! O ! r’Isandra sy ra-rombon-danitra (akoho-vavi-maneno sy andrian-dreraka***) azafady : fa Hianareo IREO **** isandra no AKOHOVAVY MANENO*** ka lazain’ny AVOAKA ny vavany !!!! Ary Rambon-danitra : no MALAZA TSY IHINANANA toy ny viliantsahona**** HIANAREO sy ny FORONGONAREO : No toy ny VORONTSOLOZA (na ny OSY***) mihambo TENA, fa IZY ihany !!! Samia velon’aina hoy ny namana « MATO » miarahaba anao Zandry lahy ??? : samy tsara e !!

    • 13 février à 13:28 | Isandra (#7070) répond à ratiarivelo

      Ratiti,...

      Ianao no petsopetsona foana toa loha tapaka,...

      F’angaha rehefa milaza ny marina dia lazaina fa akoho vavy maneno...?

    • 13 février à 14:46 | I MATORIANDRO (#6033) répond à ratiarivelo

      Salama indrindra indrindra enao Zokibe !
      Efa ho akaiky tokoa nama ny fifidianana de mibedibedy sy mirediredy daholo ireto tsy nahita afitsoka sy nanaonao foana reto a !
      Ao ny loha-pozaorana, ao ireo manao lohan’alika, ao ireo mihinankinam-poana sady maloto, ao ireo tsy mety mihinana henakisoa matsiro, ao ireo ramboadia mitafy hodi-janak’ondry,... maro ry zareo fa ny azo lazaina araky ny teninao de hoe :

      Samia velon’aina !

    • 14 février à 12:44 | AzaMbaDonJona (#9745) répond à ratiarivelo

      Mba ampianaro ihany ny ankizy fa sao dia mitolontolom-poana manapotika firenena.

  • 13 février à 13:59 | atavisme premium (#9437)

    Isandra,
    Ouf c’est plus la faute des Frantsay ,c’est la faute de Ravalo !
    La bande de foza depuis 8 ans au pouvoir ,(ce sont les mêmes au moins dans l’état d’esprit)n’a rien fait et ne fera rien, car c’est maintenant la faute de ra 8
    Je demande l’installation de mes machines à coup de pied dans le kul le plus rapidement possible .
    C ’est quand même un sale état d’esprit ce cépamafotisme gasy-gasy
    Beaucoup trop de fier ,de mal appris, faisant preuve de posture hautaine pleine de morgue et tous cela Parce qu’ils sont de telle ou telle colline et soi disant noble ,ils se permettent n’importe quoi !

  • 13 février à 14:45 | Behantra (#9165)

    Mais ou sont passés les dix milliards d’euros ???

    Rappel

    Pendant la campagne , aux dernières présidentielles , vongany s’est confronté à Rolland Ratsiraka sur une chaine télé de la capitale

    Pendant le débat Rolland a interrompu vongany et lui a lancé dans la gueule qu’il peut sortir des dossiers compromettants

    Dans l’assistance il y avait un certain KOLO qui n’arrêtait pas de gueuler : avohay , avohay (sortez les dossiers)

    Résultat : vongany a nommé Kolo comme premier ministre et Rolland ministre

    Et ce vongany qui espère mater ces ministres en menaçant un remaniement (quel rigolade)

    La francophonie , Vohangy , le fiston , Claudine ... aux prochaines épisodes

  • 13 février à 14:49 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    Permettez, je ne vois vraiment pas comment trouver des « solutions » avec le matériel et les interlocuteurs affichés sur cette photo, le lambda en cas de refroidissement Nocturne et le chapeau pour les brulures du soleil ?
    A croire qu’ il cherche jour & nuit le père hery, dommage qu’ il ne cherche pas au bons endroits, mais tout excusé de ne pas trouver puisque ses priorités sont loin de ce qu ’il prétend : CQFD ...
    L’ unique chose qu’ il cherche est de se maintenir au crachoir et se gaver un autre quinquennat à parader , inaugurer, et tsangatsanga aux frais des compatriotes , le reste ? mais il s"’ en tape comme du premier delestaze !
    Vous croyez quoi ???

  • 13 février à 15:07 | I MATORIANDRO (#6033)

    Mahakasika ilay fandaharana ao @ tvoplosy ndray de tsotra fotsiny e, rehefa tsy misy afa-tsy ireny olona miverimberina isam-bolana reny no azonareo resahina sy antsoina de aleo ajanona ilay fandaharana fa tonga @le fitenenana hoe ze avadika tain’omby, ze avadika tain’omby ; ny mpanentana indraindray toa tsy mahafehy tena akory ary tsy mahafehy ireo olona asainy indrindra fa rehefa ireny jiolahim-boto politika ireny no miresaka ao !

    @ alahady zao de mety ho ry nikolas na ry manandafy na ramakavelo, ...... indray no ho tonga ao !

    Aza mapme ry zareo a ; olona bedebe te-hiresaka reny de reo olona efa reo foana no miverimberina ao !

    Na zany aza de :

    Misia saina
    Samia velon’aina !

  • 13 février à 15:11 | râleur (#3702)

    Hery et son équipe sont des vrais branquignols qui sont incapables, incompétents et corrompus

    Un vrai danger mortel pour ce pays.

    Il est temps que l’on les fasse dégager et rapîdement

    • 14 février à 12:46 | AzaMbaDonJona (#9745) répond à râleur

      Aza mba hatao an’izany ny candidat n°3 e ! Efa natolotrin’ny MAPAR io ary lany
      manarapenitra. Aza mimenomenona fa mananasy jerena

  • 13 février à 23:42 | diego (#531)

    Bonjour,

    Si Mihaino est dans le coin.....je vous ai bien lu....ce que vous me dites me fait un peu sourire. Ce n’est pas une leçon d’économie et à mon sens, l’économie n’a rien de dogmatique. Et mon Dieu, si vous le savez que je n’attends rien de la présidence de Mr R. Hery et ses amis. A mes yeux et c’est encore plus vrai aujourd’hui, les élections de 2014 étaient un piège, il n’y a rien en tirer. Ce genre d’élection n’est pas la conception de ce que je me fais d’une élection libre et démocratique dans un pays supposé indépendant :

    - et Mr R. Hery et ses amis se fichent pas mal des conseils de la CI et des Bailleurs des Fonds et vous croyez qu’ils se soucient de la colère des citoyens dont je fais partie ? Voilà pourquoi je souris !!!!

    Vous savez, j’hésite à perdre une seule seconde pour écouter, Mr R. Hery. C’est un président qui ne m’apprendrait pas grand-chose, surtout pas sur son pays et encore moins sur l’économie....c’est un homme public, j’ai le droit encore de le critiquer, peut-être que ce ne serait plus le cas dans quelques mois et après 2018. Mais je vous dis, il n’apprend rien à ses Administrés, rien.....attendons voir, il cherche une solution pour le délestage....une chanson que tout le monde connait.......

    Maintenant les sujets du jour.

    Près de 60% des femmes d’Antananarivo accoucheraient à domicile....des millions des femmes et des enfants sont exposés à la famine dans le Sud....on nous apprend que près de 90% de la population du pays est menacé par la pauvreté.....depuis des mois, tout le monde constate que le délestage continue et s’aggrave.....bien ! Madagascar n’a rien d’un pays en difficulté :

    - c’est un pays qui a tous les symptômes d’un pays en perdition où les vrais visages de la pauvreté sont excellents et plutôt splendides. On voit bien que la pauvreté a des mécanismes bien huilés et bien connus.

    Madagascar c’est un pays pauvre, c’est un pauvre pays dans lequel l’État est faible et les Institutions ne sont plus du tout fonctionnelles.À terme, si rien ne change, le pouvoir central va disparaitre et ce pays va mécaniquement se fragmenter et tomberait sous le piège de la corruption ethnique, comme en Somalie.

    En principe, dans un tel pays, que je ne ne vois pas jusqu’ici, sur quoi les Malgaches peuvent avoir de si grande divergence et d’approche pour lutter contre la pauvreté du pays et de son peuple :

    - il doit impérativement avoir de consensus sur l’urgence de restaurer les autorités de l’État, bref, revenir aux fondamentaux ;

    - et une approche économique nationale dans laquelle la politique n’a plus sa place, et qui doit s’attaquer à la destruction des mécanismes de la pauvreté.

    Surtout quand on connait bien les mécanismes. Ce qui signifie que la déconstruction des ces mécanismes devraient être sensiblement les mêmes, quelque soit l’approche que les uns et les autres préconisent, il n’y a que les priorités qui puissent être différents, chaque peuple étant des cultures différentes.

    Ce que me fait dire, il faut passer par-dessus des théories universitaires, souvent, très compliqués, fastidieux, très techniques, trop intellectuel pour un pays où la majorité de sa population est analphabète. C’est mon côté Terre à Terre. Mais comment s’y prendre ?

    Il faut commencer par accepter la vérité, 90% de la population est exposée à la pauvreté. Les experts internationales qui travaillent pour alerter l’opinion publique et les dirigeants des pays riches nous disent qu’une personne est pauvre quand elle mange en dessus 600cal/J, nous en avons besoin à hauteur de 2000, 2600cal/J pour accomplir nos activités journalières.

    Eh bien voilà, il faut donc intervenir vite sur les denrées alimentaires !

    C’est élémentaire comme approche ! Et ce que j’ai pu observer dans les pays dans lesquels j’ai eu la chance de vivre et de visiter comme le Vietnam, la Thaïlande, la Corée du Sud et l’Inde par exemple. La destruction des mécanismes de la pauvreté a été conduite nationalement au niveau des denrées alimentaires.

    Il est logique, cela va de soi à mon avis, que pour déconstruire les mécanismes de la pauvreté, il faut s’occuper en premier lieu des premières victimes :

    - les gens qui ont faim ! On sait que la faim engendre beaucoup des Maladies. Je ne pense pas que je risque de me faire taper les doigts par les médecins en disant cela !

    Qu’est-ce qui se passerait si le revenu consacré à la nourriture démunissait de 50%, à Madagascar par exemple ?

    Il va de soi, ce que les ménages ne consacrent plus à la nourriture, ils vont le transférer ailleurs et voilà le fil rouge, la CLÉ, à mon sens.

    Peut-être alors qu’il aurait moins de 60% des femmes tananariviennes prendraient le risque d’accoucher à domicile.

    Comment trouver les moyens pour arriver à l’autosuffisance alimentaire alors ? On arrive à négocier pour acheter ou louer des avions pour Air Mad, on vote des lois pour augmenter les indemnités des députés, on trouve des milliards pour payer nos fonctionnaires, bref, la dette publique du pays ne cesse d’augmenter, mais 90% de la population reste sur le carreau ? Et on va nous faire croire que le pays n’arriverait pas à trouver des milliards pour former nos paysans et reformer nos Agricultures. Si un pays indépendant n’arrive pas à s’endetter pour se développer, les problèmes sont politiques, ce n’est pas de l’endettement en soi ou qu’il soit empêché de s’endetter.

    La Côte d’Ivoir en est l’exemple vivant aujourd’hui. C’est un pays qui est aidé, peut s’endetter, mais le voilà s’est englué de nouveau dans un problème politique....pourquoi l’instabilité est toujours à sa porte ? Parce que le pays n’est pas allé jusqu’au bout de la réconciliation :

    - leçon à retenir pour Madagascar !!!

    • 14 février à 01:02 | Mihaino (#1437) répond à diego

      Bonjour Diego ,
      J’ai pu avoir une connexion tard ce soir et je suis content de lire votre réaction .
      Content aussi si vous souriez car c’est la preuve que vous allez bien malgré le mauvais temps .
      Nous aurons toujours le temps de discuter sur ce forum mais concernant les élections de 2018 , la CENI vient de sortir le nombre exact des électeurs recensés selon les dires de son président (cf Vaovao & journal TVPlus de ce soir).
      Les listes électorales actuelles montrent donc les chiffres suivants :
      - 9 124 901 électeurs soit une augmentation de 5,20% par rapport aux listes précédentes dont
      - 437 049 jeunes nouvellement inscrits soit une augmentation de 18, 90%
      - 193 679 femmes nouvellement inscrites soit une hausse de 4,87 %
      Si les futures élections de 2018 et les autres échéances seront donc transparentes, inclusives, démocratiques....sans les ni... ni.... d’avant imposés par la CI ,sans les fraudes habituelles, nous serions témoins du bon /mauvais de leur déroulement sans ingérence, ni contrôle, ni supervision de l’extérieur ni d’un organisme supranational .
      Que tous les candidats et les partis voulant briguer le Pouvoir suprême se préparent dès maintenant en présentant des projets réalistes, réalisables , bien chiffrés , bien ficelés au lieu de faire des bla-bla-bla incessants et assourdissants !Que leurs sources de financements soient claires et précises (Budget de campagne à dévoiler aux électeurs, sponsors à la discrétion de chacun) .Gare aux partis & candidats qui commettent de faux départs avant l’ouverture de la compagne officielle ! Ils devraient être forfaits de la course idem pour ceux qui utilisent de près ou de loin les matériels et les logistiques de l’Etat !Montrer et défendre le programme puis le dernier mot appartient au Peuple qui va juger .La vérité & voix des urnes dévoileront le vrai vainqueur que nous devons respecter avec fair-play que j’ai toujours préconisé depuis des années !
      A bientôt...

  • 14 février à 12:26 | Ibalitakely (#9342)

    Ce que pense ce gouvernement dirigé par un valalan’amboa :
    -  La première moitié de son premier mandat est pour la formulat° des promesses.
    -  la seconde moitié pour les recherches de solut°.
    -  la première moitié de son second mandat pour amasser tous les dons & emprunts des bailleurs extérieurs.
    -  la seconde & dernière moitié de son second mandat pour le chemin de repli & tailler la route en disant après nous le … délestage général.
    • DIA MIFIDIFIDIANA IHANY FAHATANY REY VAHOAKA.
    • DIA MODY MIADY EO FOANA NY SAMY FOZA KA VARIANA AMIN’IZANY NY BE & MARO FA REHEFA FOZA IHANY INDRAY NO MBOLA EO AMIN’NY FITONDRANA DIA NY FOZA HAFA INDRAY NO MODY HAMPIRISIKA FA HOE NIVADIKA TAMIN’NY FIFAMPITOKISANA HONO IREO NA DIA IZY AZA NO MILAZA FA NAHATONGA IREO TAMIN’IZAO FITONDRANA IZAO !!!
    • SAO AVY EO VAO GAGA INDRAY HOE FA MANINONA I MADAGASIKARA NO FAHAROA AVY ATY AMIN’NY RAMBONY MENERANA IZAO TONTOLO IZAO !!!

  • 14 février à 12:41 | AzaMbaDonJona (#9745)

    Tamin’ny 2008 ny Jirama sy ny Air Mad efa trotraka be tsy sahala amin’izao 2017 izao mihitsy.
    Izao izy ireo vita tsara tarehy, sady mandeha tsara no azo hitokisana. Manarapenitra.
    Tsiavina etoana fa efa novidianan’i Andry Rajoelina Airbus milay be ny Air Mad
    ary koa mbola nasian’i Hery Rajaonarimampianina Madagascar Airways hanatevenana
    ny efa misy. Mankasitraka isika vahoaka malagasy.

    Vita matavy ny tolona nahazo mananasy mitefotefoka be ny malagasy.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 248