Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 25 septembre 2017
Antananarivo | 21h20
 

Société

Peste à Toamasina

Pénurie et flambée de prix du médicament Cotrim

jeudi 14 septembre | Yvan Andriamanga

Les autorités sanitaires peinent à calmer la population et à la dissuader de faire de l’automédication. En vain. C’est le comprimé de Cotrim qui se vend le plus actuellement. La ruée vers le Cotrim a provoqué une pénurie de ce sulfamide et a alimenté le marché noir. La plaquette des comprimés d’une dizaine de Cotrim coûte habituellement 1 000 ariary mais depuis l’annonce de l’apparition de peste pulmonaire la plaquette se vend jusqu’à 5 000 ar sur le marché noir de Toamasina surtout mais aussi dans certains bas quartiers de la capitale. Ce sulfamide est censé prévenir la peste et la psychose créée par la peste pulmonaire qui tue très vite a fait précipiter bon nombre de monde dans les pharmacies, dépôts de médicaments et vendeurs de médicaments en tout genre.

Les médecins et pharmaciens mettent en garde contre ce genre d’automédication qui ne sert à rien mais de rester vigilant en cas d’apparition de symptômes inquiétants. Les centres de santé publics prennent tout en charge répètent inlassablement les autorités sanitaires mais rien n’y fait. Ces dernières appellent la population à assainir leur milieu de vie afin de prévenir la prolifération des rats et puces vecteurs de peste bubonique. Dans la capitale, bon nombre de communes appellent à l’assainissement général ce week-end.

9 commentaires

Vos commentaires

  • 14 septembre à 09:23 | Eloim (#8244)

    La cause de cette psychose n’est autre que la défaillance constatée au niveau des formations sanitaires du pays, surtout ceux qui opèrent à proximité dans les zones plus reculées de la grande île.
    La balle est dans le camp du département santé publique du pays qui compte simplement étudier à la légère les rapports nosologiques transmis par des agents de santé « incompétents ».
    Dans ce cas, la faute est à la « formation » et aux « formateurs gourmands » des per diem.

  • 14 septembre à 11:19 | dominique (#9242)

    l’arnaque le sport national du pays !!!! enfin avec un peut plus d’hygiène tout irai certainement bien mieux ; je vie a Sambava et cette ville est une véritable porcherie ! oui ! aucune hygiène et aucun respect des voisins en tout ! les cochons dans les rues et maisons des élevages de poulets en plein centre ville et ça y pue une infection !!! et personne ne dit rien quand au marchés c’est presque une décharge publique !! oui c’est une honte au xxi ème siècle ; en Europe si les contrôles sanitaires passent tout serai fermé immédiatement et direction le tribunal !!!! c’est même incroyable et c’est pas une question de moyens car on peut être pauvre et être propre !! mais ici c’est dans la tête que ça ce passe et c’est génétiquement un modifiable des gents sans éducation qui crachent dans toute la ville et même y font leurs besoins sans complexes !!! faut pas s’étonner des maladies et virus ensuite !! manque total d’éducation c’est tout !!!

    • 14 septembre à 16:09 | Turping (#1235) répond à dominique

      Dominique,
      - À côté de la carence éducation,.... Il y a aussi l’absence de civisme pour protéger le milieu environnemental.
      - J’opte pour l’adage :Vaut mieux prévenir que guérir.
      - La situation dans laquelle se retrouve le pays, la redusescence d’une maladie due à la saleté, les meilleurs moyens c’est de trouver les moyens préventifs pour éradiquer la peste.
      - D’abord en commençant par ramasser les ordures, désinfecter au quotidien les lieux insalubres, comme les marchés, les lieux publics, les habitations en utilisant les DDT autrefois,...
      Voilà, donc une politique de l’assainissement au quotidien et perpétuel sur le long terme...
      - Vu, les vecteurs et le mode de transmission de la peste, il n’y a photos ! Même en parlant du choléra, il faut parler de l’hygiène au quotidien.
      - Force est de constater, qu’il faudrait mettre un paquet de moyens financiers et de dialogues autour d’une table pour éduquer, informer les populations.Les sanctions à côté, s’il y a une loi qui punit les contrevenants à côté pourquoi pas ?
      Les communes les autorités locales devraient installer des WC partout etc....

    • 14 septembre à 16:12 | Turping (#1235) répond à dominique

      Dominique,
      - À côté de la carence éducative ,.... Il y a aussi l’absence de civisme pour protéger le milieu environnemental.
      - J’opte pour l’adage :Vaut mieux prévenir que guérir.
      - La situation dans laquelle se retrouve le pays, la redusescence d’une maladie due à la saleté, les meilleurs moyens c’est de trouver les moyens préventifs pour éradiquer la peste.
      - D’abord en commençant par ramasser les ordures, désinfecter au quotidien les lieux insalubres, comme les marchés, les lieux publics, les habitations en utilisant les DDT autrefois,...
      Voilà, donc une politique de l’assainissement au quotidien et perpétuel sur le long terme...
      - Vu, les vecteurs et le mode de transmission de la peste, il n’y a photos ! Même en parlant du choléra, il faut parler de l’hygiène au quotidien.
      - Force est de constater, qu’il faudrait mettre un paquet de moyens financiers et de dialogues autour d’une table pour éduquer, informer les populations.Les sanctions à côté, s’il y a une loi qui punit les contrevenants pourquoi pas ?
      Les communes les autorités locales devraient installer des WC partout etc....l’accès à l’eau potable pour tous et toutes,.... Un centre d’épuration des eaux usagées. Je rêve !

    • 14 septembre à 16:50 | vatomena (#8391) répond à dominique

      Donc pour se prémunir de la peste pulmonaire On assiège les pharmacies . Et pour soigner le pesteux il reste en ultime recours le vaccin EV. On doit ce dernier recours à deux médecins de la Coloniale : Girard et Robic . En déplaise à Madame Isandra ces deux coloniaux ont sauvé la vie à de nombreux malgaches et autres africains . Grace leur soit rendu !
      Ces deux pionniers de la médecine coloniale ont eu bien de la peine à convaincre les indigènes . Pour dissiper les craintes ,les préventions envers envers la médecine des blancs , ,ils se dont administrés en public ce vaccin qui faisait peur !

  • 14 septembre à 12:04 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)

    La peste est une des maladies engendrer par la misère :

    Helas la pauvreté est devenu un lux pour la majorité des Malagasy !

    - Comment allons nous sortir ensemble de cette misère ?

    « Aleo maty rahampitso toa izay maty androany »

    - Trouver une dernière energie pour se ruer vers la pharmacie la plus proche est-elle la solution idéale pour’ une vraie sécurité sanitaire ?

    - La RSS a-t-elle prévue une solution pour de telle attaque bactérienne ?

    • 14 septembre à 12:16 | dominique (#9242) répond à LE VEILLEUR alias L'EVEILLEUR

      arrêtez de pleurer vous allez me faire sortir mon mouchoir on peut être pauvre oui mais rien n’empêche la propreté et la peste vient de la saleté !! et j’ajoute que Madagascar n’est pas un pays pauvre non .. Mais un pays peuplé de pauvres Cons a 80% .. voila la vérité ..

  • 14 septembre à 12:40 | Jipo (#4988)

    Le fatalisme ne relève pas de la konnerie, mais d’ un désespoir profond, ou tout semble perdu.
    Quand vous vous retrouvez SDF, le pourcentage de ceux qui arrivent à s’ en sortir, est comparable à l’ attitude de la majorité des Malgaches, qui ont accepté leur destin comme karma, une forme d’ abdication, dans l’ exaspération de se battre, de combattre, une forme de résignation au fatalisme .
    L’ illustration du dicton « si tu refuses de te battre tu as déjà perdu », mais quand vous n’ avez plus la force, ni la volonté de vous battre, vous êtes la proie idéale pour tous prédateurs .
    Comparativement c ’est un peu ce qui se passe en Europe et particulièrement en France avec la BCE, les directives de bruxelles et pour ne citer qu’ elle, la réforme du code du travail, une quenelle que même si vous n’ êtes pas d’ accord, non seulement vous n’ avez pas le droit de le dire, mieux : de vous y opposer !
    La quenelle pour tous est : « en marche » et ils ont voté pour : à 16% ...
    Ce pendant d’ accord avec vous que certaines choses sont révoltantes, mais en accuser les victimes ne règlera rien .

  • 18 septembre à 10:11 | lebrech (#9029)

    que de chemin parcouru depuis l’indépendance ! mais dans la mauvaise direction ! il faut faire demi-tour !

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 240