Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 26 septembre 2017
Antananarivo | 21h03
 

Lu ailleurs

Finances

Les 5 plus grosses fortunes d’Afrique subsaharienne francophone en 2016, selon le magazine Forbes

mercredi 7 décembre 2016

Dans son édition de décembre 2016-janvier 2017, le magazine Forbes Afrique vient de publier la deuxième édition de son classement des plus grosses fortunes individuelles ou familiales, en Afrique francophone subsaharienne, une partie du continent souvent absente dans les classements consacrés aux personnes les plus riches du monde.

La personne la plus riche dans cette zone « longtemps délaissée par la presse économique » reste le Camerounais Baba Danpullo qui possède une fortune de 940 millions de dollars et s’approche ainsi plus que jamais du milliard de dollars​​. Cet ancien camionneur devenu milliardaire a pu engranger sa fortune grâce à des investissements dans plusieurs secteurs dont l’immobilier, les télécoms et l’agro-industrie.

George For​r​est, le patron du groupe Forrest qui opère notamment dans le BTP, les cimenteries, les mines, la banque, l’agroalimentaire et les énergies renouvelables, en RD Congo, occupe la deuxième marche du podium. La fortune de cet entrepreneur d’origine belge est actuellement estimée à 800 millions de dollars.

Le Camerounais Paul Fokam Kammogne arrive en 3è position, avec une fortune estimée à 690 millions de dollars. Il est le patron d’Afriland First Group qui opère essentiellement dans la banque, la microfinance, l’assurance, la communication et l’immobilier.

Les Rawji, une famille d’origine indienne, arrivée il y a environ un siècle, en RD Congo, occupe le 4è rang. La fortune de cette famille active essentiellement dans la banque (groupe Rawbank), la distribution de biens de consommation, la distribution automobile et la logistique, est estimée à 630 millions de dollars.

L’homme d’affaires franco-malgache Ylias Akbaraly ferme le top 5, avec une fortune estimée à 460 millions de dollars. Il est le ​patron​ du groupe Sipromad qui est actif dans divers secteurs dont l’industrie, le tourisme, l’aviation, l’immobilier, la sécurité, les télécommunications et les nouvelles technologies.

(Agence Ecofin)

13 commentaires

Vos commentaires

  • 7 décembre 2016 à 10:39 | betoko (#413)

    Sans être karanophobe , comment Ylias Akbaraly est devenu millionnaire en un temps record ?

    • 7 décembre 2016 à 10:58 | Dadabe (#9116) répond à betoko

      Temps record ?
      Bien qu’étant Betokophobe à 150%, c’est toujours un plaisir de rendre service à un ancien bidasse franco-malgache vieillissant qui a bien raison de n’être pas ’’karanophobe’’ (on croit rêver !). Voici donc ce que le journal Le Monde du 25 novembre dernier, disait de cet homme d’affaire franco-malgache (karana, on s’en fout) :
      ’’Ylias Akbaraly, un homme d’affaires franco-malgache de 55 ans, a repris l’entreprise de son père en 1989 alors qu’elle comptait vingt employés. Grâce à une diversification tous azimuts dans des domaines parfois risqués, le groupe Sipromad qu’il dirige aujourd’hui compte 3.000 salariés à Madagascar et affiche un chiffre d’affaires de plus de 150 millions de dollars. Son conglomérat se compose d’une trentaine d’entreprises spécialisées dans la fabrication et la commercialisation de produits de grande consommation (savon, eau de Javel, bougies…) et d’autres opérant dans les secteurs de l’immobilier, de la haute technologie, du tourisme, de la finance, de l’aviation, des énergies renouvelables… Ylias Akbaraly est considéré comme l’homme d’affaires le plus riche de Madagascar’’.
      En un quart de siècle, bel exploit économique ! Mais de là à parler de ’’temps record’’... Un ancien DJ et quelques bons amis de la ’’Transition’’ ont accumulé des millions de dollars en très peu de temps, eux... (Croix de bois de rose, croix de fer, si je mens !).
      Ps - Au fait, toujours pas de nouvelles de Patrick Leloup ? Mais que font les copains des ambassades où on a ses entrées ?

    • 8 décembre 2016 à 10:40 | tanguy37 (#7699) répond à betoko

      ET,bien sur toutes ces « fortunes » y compris malgaches !!!!aident madagascar:hopitaux,routes, ecoles....
      j’attend la reponse !!

  • 7 décembre 2016 à 12:33 | betoko (#413)

    Une journaliste de TV5 Monde l’avait interviewer lors de la francophonie , Cette journaliste lui avait demandé s’il posséde un compte à Panama Papers , il a dit que non , et la jourlaliste a insisté , mais vous avez des comptes Off Shor ? il n’avait pas dit non et avait essayé de se justifier en disant , nos comptes sont clean , No Comment
    Hery Rajaonarimampianina était son expert comptable et ce Karana avait financé sa campagne élèctorale , encore un NO Comment

  • 7 décembre 2016 à 16:33 | Albatros (#234)

    On peut aussi citer :
    - Hassanein Hiridjee, franco-malgache (décidément la double nationalité à la côte chez les gens de la Haute !).
    - Marcel Ramanandraibe
    - Naina Andrintsitohaina
    - Jean-Claude Ratsimiviny
    - Salim Ismail. Lui, bien que né à Madagascar, est uniquement de nationalité française. Une exception !. (sauf erreur dans mes fiches !)
    - etc... etc...

    Sans oublier les nouveaux riches de la « révolution » malgache, genre Madame Claudine et les autres !!!.

    Toutes ces personnes ne souffrent pas du Kéré !.

    • 8 décembre 2016 à 10:33 | Stomato (#3476) répond à Albatros

      Le petit monde des affaires (florissantes) et de la finances est un monde très biblique !
      Il y a beaucoup d’appelés et peu d’élus.
      Il en est des gens comme des pays.
      Quelles sont les raisons d’un succès ?
      La liste est trop courte pour être comprise par un maximum de personnes, donc je vais m’abstenir de la citer.

    • 8 décembre 2016 à 12:01 | Ibalitakely (#9342) répond à Albatros

      Misy zavatra diso be : - ny lohateny eto aloha dia ny hoe subsaharienne nefa Akbaraly eto Madagasikara no isany voasoratra, na dia sanatria aza lasa ngazana toy ny any amin’ny faritra sasany any Atsimo ny nosy manontolo. - Manaraka izay ry vorona lava elatra ireo olona voalazanao rehetra ireo koa ve manankarena eran’i Afrique subsaharienne francophone sa mba eto Madagasikara fotsiny ihany, aza dia maika manao resaka mivilana re !!!

  • 8 décembre 2016 à 11:44 | punchline (#9673)

    être très riche , dans un pays très pauvre, c’est impossible mathématiquement et économiquement : tu as volé:C’EST AUSSI SIMPLE QUE CELA

    1)dès l’extraction et la transformation : tu as acheté à bas prix
    2)payer tes salariés : tu les a très sous-payés
    3)versement de l’impôt sur tes revenus : tu n’as rien contribué
    4)et puis tous ces millions tu les a planqué à panama, ou aux îles caïman

  • 8 décembre 2016 à 16:15 | franc (#9485)

    ce alias akbarally n’a rien de gasy c’est un karane, un karane c’est un karane et non pas chinou, un chinou c’est un chinou. Les gasy sont facilement reconnaissable, ils parlent la meme langue malagasy, leurs tradition est le même partou dans Madagaskar. D’après ce que je sais les karane mangent avec leur main et essuie le q avec, les gasy mange avec une cuillère et utilise un papier special pour le derriere, les chinou mangent n’importe quoi, les karane quand ils ne veulent pas prendre une douche ils s’aspergent des parfums qui tue les moustique, les femmes karanes sont clouée chez elles pendant que les hommes karane courent après les jeune filles gasy... etc etc
    Alors, pour certains qui ne savent plus faire la difference entre quoi que ce soit je leur dis tout simplement que c’est pour ça que LA FRONTIERE EXISTE. Il y a une frontière entre la france et l’allemagne, il y a une frontière entre la france et d’autre pays c’est qu’il y a une bonne raison. Il doit y avoir une frontière entre karane et gasy, entre chinou et gasy, pour ce faire c’est simple faut juste rapatrier tous les chinoux et karanes de Madagaskar il y a trop de parasites sur mon ecran ;)

    • 10 décembre 2016 à 14:16 | iarivo (#5822) répond à franc

      « D’après ce que je sais les karane mangent avec leur main et essuie le q avec, ... »

      Parce que pour vous, vous vous l’essuyez avec votre langue ???

    • 10 décembre 2016 à 14:23 | iarivo (#5822) répond à franc

      « ... les gasy mange avec une cuillère et utilise un papier spécial pour le derrière, ... »

      Tiens, voilà la preuve que le colon, ce sale colon est bien passé par là pour nous laisser sa cuillère et son papier spécial, ainsi que leur mode d’emploi !

      Encore qu’au 21e siècle, comme des babakoto plus de 60% des malagasy continue à se satisfaire en pleine nature, ces sales colons n’ayons pas eu le temps de nous apprendre à utiliser des fosses septiques pour se déféquer !

    • 10 décembre 2016 à 15:20 | atavisme premium (#9437) répond à franc

      Franc,
      Oui c’est vrai vous avez raison !
      Mais vous avez oublié les autres envahisseurs qui sont venus au cours des siècles !
      En effet tous ces gens d’origine africaine et indonésienne ce ne sont que des profiteurs de cette terre .
      Ajoutons également les racistes et les co.ns de tous bords et nous serons tranquille .
      Mais ,mais i tu enlèves tous ces gens là ,il n’y a plus personne ..........

      Pauvre idiot

  • 10 décembre 2016 à 14:26 | iarivo (#5822)

    « ... pendant que les hommes karane courent après les jeune filles gasy ... »

    Et oui, les jeunes filles malagasy préférant, et de loin, les hommes karana (et vazaha) qui leur apportent beaucoup plus, au sens propre comme au sens figuré, que leurs congénères !!!

    C’est leur droit (à ces jeunes filles), non ?

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 238