Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 25 juillet 2017
Antananarivo | 05h23
 

Opinions

Regard sur l’Ukraine, l’Occident et la Russie

Le marasme sénile

mercredi 19 mars 2014 | Benn

L’observateur qui analyse attentivement le processus électoral malgache a sans doute noté les tentatives de deux anciens chefs d’État qui ont largement passé l’âge de la retraite – Didier Ratsiraka et Albert Zafy –, d’empêcher l’expression de la volonté populaire. Les solutions qu’ils avaient offertes n’étaient pas convaincantes pour la majorité du peuple malgache. Peut-être que leur seul objectif était d’attirer l’attention du public parce qu’ils ont peur d’être oubliés politiquement.

La question qui se pose après les élections est aujourd’hui la suivante : combien de temps la transition aurait-elle duré si ces deux politiciens avaient atteint leur objectif et étaient parvenus à leurs fins ?

Le même égoïsme politique est flagrant chez certains politiciens étrangers qui tombent dans le marasme sénile. À l’exemple du sénateur américain John McCain qui, d’après ce qu’on dit, est malade d’un cancer et en avait déjà été opéré, chercherait donc toutes les opportunités pour pousser le monde vers la ligne dangereuse. Maintenant, il profite des événements autour de l’Ukraine pour envenimer les relations entre les États-Unis et la Fédération de Russie et provoquer une crise internationale comparable à la crise caribéenne des années soixante.

Probablement ce sénateur américain ne supporte-t-il pas l’idée qu’après lui le monde continuera d’exister comme si de rien n’était. Pour beaucoup, il ne veut pas accepter que la Russie reste l’obstacle majeur qui dérange les États-Unis et qui les empêche de dicter ses volontés aux autres pays et partout dans le monde.

Les vrais intérêts du peuple ukrainien, comme ceux du peuple malgache, ne préoccupent pas les États-Unis. Ils appliquent toujours la méthode des deux poids deux mesures. Washington a par exemple reconnu tout de suite le nouveau gouvernement ukrainien bien qu’il soit issu d’un coup d’État ; mais le gouvernement américain a appliqué des sanctions contre Madagascar après la victoire du mouvement populaire ou le coup d’État en 2009. Ce qui est réellement important pour le gouvernement américain est en fait la domination, son hégémonie quand bien même si la paix venait à être menacé.

Aujourd’hui, le plus grand danger est que si les Etats-Unis et leurs alliés de l’OTAN réussissent à isoler la Fédération de Russie en usant de la crise ukrainienne, car il ne restera plus dans le monde aucune idée ou notion de souveraineté, aucune velléité d’autodétermination ou d’intérêts nationaux qui puissent tenir. Ce serait le règne de la pensée unique à l’échelle mondiale.

Espérons que le peuple américain saura éviter cette dérive issue d’un marasme sénile et égoïste de vieux vautours qui sont en train de perdre le sens de la réalité. Espérons que le peuple américain puisse discerner et faire le choix sage et réfléchi pendant les élections prochaines aux Congrès et Sénat des États-Unis.

9 commentaires

Vos commentaires

  • 19 mars 2014 à 11:04 | zorey974 (#7033)

    Tellement vrai. Mais la pensée unique est déjà partout sur le plan économique notamment.
    Et dire que l’on va se mettre à genoux devant ces puissances impérialistes...

  • 19 mars 2014 à 12:11 | ravel (#4625)

    QUE LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE DEMANDE LE RETOUR DE MAYOTTE A LA REPUBLIQUE COMORIENNE.

    DITES NOUS BIEN QUE LE 2/3 DU CANAL DE MOZAMBIAQUE AVEC LES ILES EPARSES EST FRANçAIS .

    • 19 mars 2014 à 12:20 | zorey974 (#7033) répond à ravel

      je pense que la France se débarasserait bien volontier aujourd’hui de Mayotte tellement les problèmes actuels et à venir de cette île sont insolubles : démographie galopante, immigration clandestine incontrôlable, insécurité généralisée, chômage...
      Bref une sacrée épine dans le pied...

    • 19 mars 2014 à 13:05 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à zorey974

      Oui , mais la France ne pense point comme vous cher zorey

      Et cette fameuse épine se trouve plutot dans votre pied .. pardon , voilà que je confonds la tète et le ..pied

    • 19 mars 2014 à 15:16 | zorey974 (#7033) répond à Rakotoasitera Fidy

      Je pense surtout qu’elle ne sait plus désormais comment s’y prendre pour la larguer après lui avoir ouvert grand les portes !

    • 19 mars 2014 à 15:24 | Scipion3926 (#6636) répond à Rakotoasitera Fidy

      L’opinion d’un gouvernement français, quel qu’il soit, n’est pas celui de la France.La mienne ... non plus ; a fortiori la votre.
      La volonté d’un État ne se confond avec la volonté de la Nation que dans les trop nombreuses « Républiques bananières ». Libre à chacun d’interpréter.
      La volonté de la France s’exprime par Référendum exclusivement.
      Mayotte étant devenue « Commune de France » la question ne se pose même plus.

  • 19 mars 2014 à 13:44 | Vohitra (#7654)

    Dis donc, pensez-vous que les 49 % d’électeurs qui n’ont pas pris part au vote n’étaient pas sensibles aux suggestions de Didier Ratsiraka ou de Albert Zafy ? le contraire serait une affirmation hasardeuse de la part de l’éditorialiste. Si on a donné un peu d’attention à la révision constitutionnelle avant les élections, le pays aurait pu éviter les problématiques liées à des differences d’interprétation de la loi fondamentale par les politiciens, et que la décentralisation effective soit mieux lisible une fois pour toute.

    Pour le reste, je partage l’opinion véhiculé dans l’article. Les US, le pays le plus endetté au monde, ne cachent plus sa propension envahissante partout dans le monde entier, et l’Europe dans ses pas afin de resorber la crise dans la zone euro.

    Vous avez pu certainement observe la piège tendue par la Fed américaine aux pays asiatiques avec la quantitative easing, combien de monnaies nationales ont plongé en Asie ne serait-ce qu’à travers une réduction progressive de ce montant.

    Bref, l’impérialisme euro-américain a pris de nouveau visage sous couvert de la mondialisation, l’Ukraine est le dernier rempart avant f poûoir affronter la Russie économiquement sur son territoire, le démantellement de la base militaire russe en crimée ira dans cet objectif.

    • 19 mars 2014 à 13:49 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Errata : afin de pouvoir affronter la Russie...

  • 19 mars 2014 à 14:40 | Scipion3926 (#6636)

    Le colossal arsenal nucléaire soviétique doit rester sous le contrôle du plus puissant État de l’ex Union et qui soit membre au Conseil de Sécurité de l’ONU. Qu’on le veuille ou non, cet Etat c’est la Russie.
    Et Poutine reste le seul dirigeant russe crédible et suffisamment mégalomane pour réaliser ce transfert par la persuasion ou par la force.
    La Sécurité du Monde en dépend.
    Ce scénario vient de démarrer.
    La récupération de Sébastopol en Crimée n’en est que la première étape.
    Viendront ensuite tous les Etats plus ou moins loufoques (les « .....stan ») voisins de l’Afghanistan.
    Les gesticulations de la « Communauté internationale » (dont on a pu mesurer la crédibilité dans la crise malgache) n’auront aucun effet sur la suite des évènements.
    Gardons nous d’un véto russe systématique au Conseil de Sécurité concernant les conflits actuels et ceux à venir.
    Il faudra compter sur l’Empire russe qui se reconstitue actuellement. On ne peut exclure l’Etat qui sera à terme le plus puissant de notre planète sans se marginaliser soi-même.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 158