Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 30 avril 2017
Antananarivo | 23h12
 

Editorial

Lalan-kely

vendredi 17 mars | Sahondra Rabenarivo

J’admire beaucoup le projet Lalan-kely financé par l’Agence Française de Développement. Il s’agit du revêtement de certaines routes secondaires et tertiaires des communes qui pendant des siècles étaient de simple lalan-tany. C’est surtout un projet réfléchi, pas juste un goudronnage ou pavage sans ingénierie. Il y a canalisation de l’eau et au-delà des pavés, des dalles et des ralentisseurs. Seuls les panneaux solaires ne manquent !

C’est donc un projet réalisé par des professionnels, le rendant sans doute coûteux. Sa portée est assez limitée. On ignore comment les voiries à revêtir ont été choisies, et à moins d’être riverain, on n’est peut-être même pas au courant ! Mais dans le village natal de mon père, où la seule route plus ou moins goudronnée est l’ancien lalan-tsarety qui traverse la ville et mène vers le marché, comme dans sans doute tant de villages et de communes de Madagascar, il y a grandement besoin de beaucoup, beaucoup de lalan-kely. Ces villages et communes commencent à s’urbaniser. De nouveaux axes se développent à l’ouest comme à l’est, au nord et au sud, mais ces axes tous en terre, et étant en terre, presque impraticable quand vient la pluie.

Il faut trouver un moyen de vulgariser le projet lalan-kely, ce qui veut dire apprendre aux jeunes en quête d’emploi comment faire les voiries comme on les voit à Ambohibao. Serait-ce si difficile ? Ne pourrait-on pas inventer une sorte de « New Deal » : la création d’emploi tout en formant d’éventuels ingénieurs de l’avenir ? Nous voici sur notre île riche en ressources, surtout en granite, grand monde pourrait faire des pavés !

Pour revenir au village natal de mon père, des fossés profonds longent les deux côtés de la voirie, quelque chose que nous avons apparemment abandonné. Pourtant, l’évaluation de l’eau de la chaussée semble être une première défense contre les ravages de la pluie. Seulement ces fossés sont aussi devenus dépôts d’ordure, en ces temps du packaging et de la non-biogradabilité des ordures, notamment des plastiques. La gestion de déchets doit être le deuxième casse-tête des communes et sous-communes malgaches. Mais voici un deuxième moyen peut-être de créer des emplois.

Imaginons notre cadre de vie si on avait lalan-kely, fossés, gestion des ordures partout. Rien que ça pourrait changer notre perception. Rien que ça pourrait peut-être nous donner espoir.

12 commentaires

Vos commentaires

  • 17 mars à 11:35 | punchline (#9673)

    Après la vendeuse des frites , vous nous parlez de lalankely. le pays de 25 millions de population n’a -t-il plus des grands hommes, pour que la hauteur de son ambition soit si bassement exprimée ?

    et l’union européenne dans tout ça , une communauté si vaste, mais bizarrement reduit à financer les lalankelys.

    on aura tout vu

    • 17 mars à 12:11 | Stomato (#3476) répond à punchline

      Il serait urgent de savoir la vérité... sur la population de Madagascar :
      15....225 millions d’habitants ? QUI le sait ? Qui se préoccupe vraiment de le savoir ?
      Des génies comme celui dont l’imagination le limite à pomper sans vergogne une émission télé du pays qu’il abhorre...
      Il est vrai que des gens comme lui sont tellement en dehors de la varie vie que cette indétermination est salvatrice, car elle permet avant tout et surtout faire pleurer dans les chaumières occidentales pour faire ouvrir un max les portefeuilles !

      Ceci dit il est bien de constater qu’il y a quand même à Madagascar des gens doués de raison et pas seulement de raisons (de haïr, d’insulter, de se remplir les poches etc...).
      La question que je me pose, et qui n’est pas abordée par cet article, ets de savoir qui a initié ce projet financé par l’AFD.
      Si ce sont des grosses têtes de l’AFD qui ont leur unique repose fesses en France, alors il est quasiment certain que ce projet est voué à l’échec. Car nulle part les réalisations qui se feront ne seront pas acceptées par le peuple.

      La description de ce qui se faisait autrefois (durant la colonisation ?) est selon mon souvenir assez exacte. Les fossés en bord de rue, chemins et parfois route, et qui étaient recouverts de plaque en béton, sont maintenant totalement dépourvus de plaques de protection et comblés par des matériaux dont il n’est pas bon de faire l’analyse !
      Mais la nature fait bien les choses, lors de chaque épisode pluvieux ces cloaques sont nettoyés emportant toutes les saletés ailleurs, dans les zones ou se retrouvent les excédents d’eaux et qui noient des zones de constructions sauvages dont les gens sont récipiendaires de bactéries et autres joyeusetés. Mais cela permet aux zotorités de pleurer auprès de la CI pour avoir non pas de vaccins, mais autre chose !

      Madame Sahondra, comment peut-on envisager de sérieusement aider les citoyens malagasy qui sont dans un état dont vous regrettez, mais vous n’êtes pas seule, la situation actuelle ?

  • 17 mars à 11:56 | punchline (#9673)

    afd mais pas union européenne desolé

    • 17 mars à 17:34 | Boris BEKAMISY (#4810) répond à punchline

      Punchline,
      Vous avez mis là le doigt sur le MAL MALGACHE parmi les MAUX MALGACHES !
      Madagascar est UN GRAND PAYS TRÈS TRÈS VASTE avec UN GRAND PEUPLE mais les malgaches ,ses Pseudo_intellos, et ses POLITICARDS GASIGASY n’ont pas du tout la CAPACITÉ DE VOIR GRAND
      Les malgaches et surtout ses DIRIGEANTS ont cette FÂCHEUSE HABITUDE DE VOIR kely , kelikely, petit , minuscule , balitika , les malgaches et ses PENSEURS n’arrivent pas à concevoir LA GRANDEUR NATURELLE DE MADAGASCAR ! On a toujours le regard braqué sur SOI , SA FAMILLE , SON CLAN , SON FOKONTANY OU SON VILLAGE NATAL DE SON ¨PERE et BASTA ! jamais au delà !

      Et voilà on se contente donc de la DIMENSION DES LALANKELY de 100 à 200 metres ,des ESCALIERS de 36 marches et EN PLUS ON PENSE AUTOMATIQUEMENT au village natal de ......SON PERE !

      Madagascar, pour l’ENSEMBLE DE LA NATION ne dispose pas donc UNE POLITIQUE DE VILLE COHÉRENTE à laquelle la stratégie de L’AMÉLIORATION DE CADRE DE VIE est bien définie ( qui n’est pas seulement une faire de lalankely) avec des lignes opérationnelles bien spécifiées ,réalistes,budgétisées ,répondant aux besoins de la NATION ENTIÈRE ,faisant objet d’une initiative gouvernementale VOLONTARISTE , à ce niveau les Partenaires financiers n’attendent que Madagascar fassent le premier pas !

      Ce secteur devrait être UNE AXE de PRIORITÉ NATIONALE , Mais là c’est encore la PRÉPARATION DE 2018 qui EMPRISONNE nos fameux gouvernants , le VOLA de 10 et 11 FED de l’UE devrait encore attendre !
      Boris BEKAMISY

  • 18 mars à 11:40 | Turping (#1235)

    Sahondra ,
    Dès qu’on sort de chez soi à Madagascar ,le reste n’appartient plus à personne .Même le fokontany (la commune ) n’est même pas capable d’avoir son budget de fonctionnement pour entretenir les « lalan—kely » (petites routes ou chemins secondaires ) .La problématique à relever se situe là . Tout a pour objectif lucratif .Si une grande entreprise française ou autre nationalité n’est pas fichue de construire un « lalan-kely » devant chez lui où il fait les exploitations c’est qu’il y a un problème derrière !
    - Extrait de votre texte : Imaginons notre cadre de vie si on avait lalan-kely, fossés, gestion des ordures partout. Rien que ça pourrait changer notre perception. Rien que ça pourrait peut-être nous donner espoir.
    - Eh oui ,là votre pragmatisme touche le collectif ,malheureusement on est encore loin de cette situation là . Avec le système mafieux beaucoup de fokontany ne fonctionnent pas correctement sans toucher le pot de vin car demander un permis de construire les « lalan-kely » même pour le faire gratuitement n’est pas une chose facile .
    - On a parlé de décentralisation effective qui demande également de surveillance très stricte car les détournements avec la mentalité y afférentes pour s’enrichir vite est toujours de vigueur .

  • 18 mars à 11:49 | Mihaino (#1437)

    Après les lalana construites par Ravalomanana Marc , les lalan-kely voient le jour actuellement ! Les détracteurs et les éternels mécontents vont probablement dire encore qu’on ne peut pas manger ni les lalana ni les lalan-kely !? On peut leur répondre aussi que les billets de banque en fmg, en euros , en dollars etc, etc...ne sont pas comestibles pour nous les humains ! Je plaisante bien sûr mais l’important c’est de PRODUIRE , de TRAVAILLER et de DEVELOPPER nos échanges tant pour le commerce local que le commerce international ! Pour ce faire , il faut DESENCLAVER nos REGIONS PRODUCTRICES en construisant des routes car nos produits agricoles pourrissent évidemment dans des magasins de stockage par manque de voies de transport ! Une vraie politique de développement est à mon avis la condition nécessaire et suffisante pour faire décoller économiquement notre belle île ! Des experts , des spécialistes apolitiques existent bel et bien chez nous et si nos Dirigeants les écoutent et prennent en considération leurs propositions & solutions , je suis persuadé que notre Pays connaîtra un meilleur avenir .
    Par ailleurs, à quand verrons-nous la réalisation de la route de la concorde reliant le tour de Madagascar , prévue depuis 42 ans (cf livre rouge en 1975)par Didier Ratsiraka ????!!
    Enfin , je remercie Sahondra Rabenarivo de tous ces éditos qui décrivent bien les réalités quotidiennes et les actualités politiques, économiques, sociales ...de notre Pays avec objectivité .
    Bon week-end .

    • 18 mars à 12:42 | Stomato (#3476) répond à Mihaino

      Mihaino,
      Vous avez raison de pointer l’importance d’un bon réseau routier pour le transport des productions malagasy !
      Construire est important, mais plus encore respecter et entretenir les routes sont des enjeux importants.
      Respecter les routes c’est ne pas tolérer, donc punir, les véhicules surchargés, charrettes, voitures particulières, taxi kely et taxi be, camions et semis remorques qui ne respectent pas les indications de poids total en charge sur la plaque du véhicule. Pour les charrettes il suffit d(autoriser celles qui sont déplacées par deux hommes...
      Entretenir cela veut par exemple dire que l’on n’accepte plus de nids de dinosaures partiellement bouchés avec des cailloux aussitôt retirés après le passage d’une voiture...

    • 18 mars à 15:01 | Mihaino (#1437) répond à Mihaino

      Bonjour Stomato,
      Entièrement d’accord avec vous et rien à ajouter .
      Amitiés,

    • 18 mars à 16:27 | Turping (#1235) répond à Mihaino

      Mihaino ,
      - D’accord avec vous mais bon si on veut parler réellement de développement pour l’acheminement de nos produits agricoles ,il faut parler aussi de « lalam-be » ,des grands axes routiers qui relient l’ensemble du territoire ,bien sûr en incluant les « lalan-kely » .
      Compte tenu de la superficie de Madagascar ,la France + la Belgique ,les deux réunies ,construire disons 500 km de routes goudronnées tous les ans sur une période de 10 ans serait un objectif bien réel ,qui que ce soit au pouvoir .

  • 18 mars à 13:12 | vatomena (#8391)

    Le malgache aime -t-il la route ?----Octobre 1917—Tsybahi ,un des initiateurs de la VVS ,réunit une petite troupe de 600 hommes et leur tient ce discours : Notre ancetre ,le mpanjaka Andriabonarivo, est apparu à mon neveu Imbola. Il vous demande de mettre les vazaha à la porte du pays qui doit etre à nouveau gouverné par Moi .N’etes vous pas fatigués de payer des impots et de FAIRE DES ROUTES .les jours suivants les partisans sortent leurs sagaies et se rassemblent .Apres de nouvelles exhortations on décide ’’ d’aller mettre le feu au poste ,de se saisir des vazaha ,de les couper en morceaux et de les mettre à rotir ’’. .

    • 18 mars à 22:07 | takaka (#8449) répond à vatomena

      Merci pour ce petit rappel Monsieur ou Madame.
      La route et la loi ont les mêmes écritures : lalana et lalàna. Moi gasy pur porc est aussi très étonné de cette attitude mesquine affichée par des fozas et bon nombre de responsables gasy contre les routes, les infrastructures indispensables pour qu’on puisse instaurer une société humaine autre que celle des grands singes (ils ont le plus de similarité que nous génétiquement parlant).
      Alors......Je pense que les gasy sont des anarchistes et c’est inscrit dans leur génome ! Avis aux généticiens chercheurs !

  • 19 mars à 17:37 | punchline (#9673)

    RIP CHUCK BERRY , « roll over Beethoven deceased » , otherwise our life was, is, and will be sad

    only 4 all time big boss musicians : 1)MOZART- 2)ARMSTRONG -3) BOB MARLEY

    And the last being still alive just left us:4) CHUCK BERRY

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 144