Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 17 octobre 2017
Antananarivo | 14h23
 

Société

Diaspora

La question du droit de vote à débattre

mardi 26 septembre | Ny Aina Rahaga

Dans un mois jour pour jour se tiendra le Forum de la Diaspora malgache à Antananarivo, organisé par le ministère des Affaires étrangères. Une initiative nouvelle de la part des tenants du pouvoir actuel qui semble vouloir mettre toutes les forces de la nation en action et ainsi avoir leur légitimation. Selon les explications fournies par le ministère des Affaires étrangères, il s’agira de reconnaitre « le rôle de la diaspora comme un des piliers de la politique nationale, dans le cadre du développement » -un rôle économique dévolu par le régime avant tout autre chose donc. En découlera de cette organisation qui se tiendra du 26 au 28 octobre prochain la mise en place d’une politique nationale de la diaspora. Il faut savoir en effet que l’ensemble de la diaspora malgache selon le patron du Fivmpama Erick Rajaonary injecte près de 200 millions USD chaque année dans l’économie malgache. Seulement, ces 200 millions USD ne servent pas l’économie étant donné qu’il s’agit surtout d’aides aux familles pour leurs subsistances et d’envoi de matériels en tout genre, notamment les véhicules. Aussi ne peuvent-ils apporter de valeurs ajoutées réelles à l’économie du pays. Outre la question économique, il ne faudrait pourtant pas oublier la question de la participation politique de la diaspora, notamment à travers le vote lors des élections malgache. Plus encore pour les prochaines élections présidentielles. Aussi, l’on s’attend à ce que la question soit évoquée lors de cette rencontre de la diaspora avec les tenants du pouvoir. Peut-être même à inclure dans la prochaine révision constitutionnelle que le régime prévoit d’entreprendre.

16 commentaires

Vos commentaires

  • 26 septembre à 10:45 | punchline (#9673)

    hey les gros, ça sent l’arnaque ce truc , on va prendre babah et rambo, ils vont parler à la télé Kolo, MaTV ,TVM, et on va claironner que le diaspora soutient HERYJAO

    ils vont parler à notre nom, sans notre aval

    vite, proposons nous une réunion, propre à nous, avant leur pseudo-forum pourri, fixons une date à nous, je suis partant

    le vrai problème des malgaches c’est cette docilité à concéder , à se laisser faire et cette incapacité de s’organiser

    • 26 septembre à 13:26 | RAMBO (#7290) répond à punchline

      Je suis résolument contre.
      Les Andafy sont des gens qui ne connaissent pas la réalité du pays. La preuve ils sont à 90% ZD parce qu’ils ont vaguement entendu à l’époque qu’un nouveau président milliardaire (Berlusconi Gasy) construit des routes à Madagascar. Allez voir qui c’est ? C’est le parvenu laitier qui n’a d’autre préoccupation que de développer ses propres business.
      Ironie ou blague j’en sais rien ...mais ce Barinjaka se tire une balle au pied s’il concrétise cette idée à la c.on. Mais de toute manière les andafy ne sont pas nombreux et ne feront pas le poids devant les 10 millions de votants Gasy qui ne savent pas ni lire ni écrire. C’est cela la réalité Gasy !

    • 26 septembre à 14:06 | atavisme premium (#9437) répond à punchline

      Rambo le démocrate !
      Tous le monde sait que c’est plus facile de dominer des illettrés que des bac +5.
      Suffit pour cela, comme cela a été sciemment fait à Madagascar ,de saboter l’état et plus précisément l’éducation des plus pauvres !
      C’est que l’on nomme une dictature !

  • 26 septembre à 10:56 | betoko (#413)

    Organiser des votes pour la diaspora ? Faudrait d’abord trouver de l’argent pour pouvoir payer nos ambassadeurs et leurs administrés , sans parler du budget de fonctionnement
    Concernant le droit de vote des diasporas , on dirait que ça sent la démagogie

    • 27 septembre à 11:24 | Behantra (#9165) répond à betoko

      O ry Manga a !

      Asa ra mba itanao ilay ’post’ i rambonaitra ?

      Tsy nompoizoko ho tena vongany tanteraka ity rambonaitra ty ! ary tsy mahagaga raha toa ka tsy tafita
      mahintsiny nédala !

      Tsy misy ho raisina

  • 26 septembre à 14:04 | Beandroy (#3943)

    Ainsi donc la diaspora va passer ses vacances à Madagascar aux frais de la princesse. Ce forum ne sent pas bon ; n’est-ce pas Punchline !!! Et en plus, il est inutile car :
    1. il pourrait être organisé par chaque Ambassade à l’étranger ou à défaut de celle-ci, par chaque consulat ;
    2. c’est l’absence de programme structurel qui nous entraîne dans le processus de sous-développement et la diaspora n’y peut rien, la solution étant endogène (j’y reviendrai un jour quand j’aurai concomitamment le temps et le courant) ;
    3. tout simplement, on est en droit de se demander qu’est-ce que la diaspora pourrait apporter de plus ? Son apport financier n’étant pas, en général, destiné à la production pour les raisons que Ny Aina Rahaga a exposées dans son article plus haut.
    En conclusion, je vois dans ce forum une occasion de plus pour la diaspora de plastronner (costard-cravate, lunettes de soleil et heureux de boire des verres avec le ministre), laissez-moi rire.

  • 26 septembre à 14:20 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)

    « Comment associer les diasporas au développement : Manuel a l’usage des decideurs et praticiens dans les pays d’origine et d’accueil » By Dovelyn Rannveig Mendoza and Kathleen Newland

    http://www.migrationpolicy.org/research/associer-les-diasporas-au-d%C3%A9veloppement

    Le chapitre 5 traite des cadres législatifs et réglementaires par l’entremise desquels les diasporas interagissent avec leur pays d’origine. Six mécanismes de nature à favoriser l’engagement des diasporas sont présentés : adoption de lois souples sur la citoyenneté, la résidence et les visas ; octroi de droits politiques ; aménagement de l’accès à la propriété ; allègement de la fiscalité des investissements ; possibilité de transférer les droits en matière de pension, d’assurance maladie et d’assurance vie ; et reconnaissance officielle de la diaspora au sein de la nation et de sa contribution au développement.

    Droits politiques
    Les citoyens de nombreux pays conservent des droits politiques
    lorsqu’ils sont à l’étranger, notamment celui de voter. Selon une étude de l’International Institute for Democracy and Electoral Assistance (IDEA), les lois de 115 Etats et territoires autorisent le vote des expatriés. On voit dans le tableau 1 que cette pratique est plus répandue en Europe, mais néanmoins présente dans toutes les régions du globe.

    Tableau 1 : Pays autorisant le vote à partir de l’étranger, par région
    Région Etat/Territoire

    Afrique (28) Afrique du Sud, Algérie, Angola, Bénin, Botswana, Cap-Vert, Côte d’Ivoire, Djibouti, Gabon, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Guinée équatoriale, Lesotho, Mali, Maurice, Mozambique, Namibie, Niger, République centrafricaine, Rwanda, Sao Tomé-et-Principe, Sénégal, Soudan, Tchad, Togo, Tunisie, Zimbabwe

    Amériques (16) Argentine, Bolivie (Etat plurinational de), Brésil, Canada, Colombie, Equateur, Etats-Unis d’Amérique, Guyana, Honduras, Iles Falkland, Mexique, Nicaragua, Panama, Pérou, République dominicaine, Venezuela (République bolivarienne du)

    Asie (20) Afghanistan, Bangladesh, Inde, Indonésie, Iran (République islamique d’), Iraq, Israël, Japon, Kazakhstan, Kirghizistan, Malaisie, Oman, Ouzbékistan, Philippines, République arabe syrienne, République démocratique populaire lao, Singapour, Tadjikistan, Thaïlande, Yémen

    Europe occidentale, centrale et orientale (41) Allemagne, Autriche, Azerbaïdjan, Bélarus, Belgique, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Fédération de Russie, Finlande, France, Géorgie, Gibraltar, Grèce, Guernesey, Hongrie, Ile de Man, Irlande, Islande, Italie, Jersey, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République de Moldova, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovénie, Suède, Suisse, Turquie, Ukraine
    Pacifique (10) Australie, Fidji, Iles Cook, Iles Marshall, Iles Pitcairn, Micronésie (Etats fédérés de), Nauru, Nouvelle-Zélande, Palau, Vanuatu
    Total 115

    Source : International IDEA, Voting from Abroad : The International IDEA Handbook , Trydells Tryckeri, Stockholm, 2006.

    Quelques pays ont accordé le droit de vote à leurs expatriés depuis l’étude d’International IDEA, dont l’Erythrée, le Burundi et le Burkina Faso170, ainsi que le Liban et le Maroc171. L’Uruguay pourrait s’y ajouter bientôt, puisque le Parlement examinait un texte à cet effet lors de la rédaction du présent manuel172.

    En République dominicaine et dans un petit nombre d’autres Etats, les expatriés peuvent se présenter à une élection même si leur principal lieu de résidence est à l’étranger. Certains pays vont jusqu’à réserver des

    sièges au Parlement pour représenter la diaspora. Ainsi, la Colombie autorise les expatriés à élire des députés. Selon le rapport d’International IDEA, la diaspora a des représentants au Parlement dans dix autres pays : Algérie, Angola, Cap-Vert, Croatie, Equateur, France, Italie, Mozambique, Panama et Portugal.

    • 26 septembre à 17:07 | Beandroy (#3943) répond à LE VEILLEUR alias L'EVEILLEUR

      Mais si c’est pour appliquer le contenu de ce manuel par exemple, ou des projets de ce genre, je ne vois pas l’utilité d’un forum à Madagascar avec la diaspora. Le ministre n’a qu’à préparer une loi-cadre et la faire adopter par les deux chambres. Et la diaspora pourrait la consulter auprès de l’Ambassade ou du Consulat.

      Madagascar ne doit pas se permettre d’organiser à chaque fois un forum qui n’est pas indispensable. Pour un pays pauvre, le forum est un luxe, car c’est coûteux. Qui va financer les déplacements et l’hébergement des forumistes par exemple, Je ne pense pas que l’État ne va pas sortir de l’argent lors de cette occasion et il va le jeter par la fenêtre des hôtels quatre étoîles complaisants.
      A VOUS LES JOURNALISTES : demandez la transparence au MAE pour qu’il explique le financement de ce forum inutile.

  • 26 septembre à 18:58 | walmad (#4763)

    Il me semble qu’il serait très, très bien que les malgaches qui vivent à l’étranger participent EFFECTIVEMENT à la vie de Madagascar en apportant leurs savoirs et leurs avoirs.
    Nombreux sont ceux qui attendent la retraite (française ou autre...) pour revenir à Madagascar pour y vivre comme des « pachas ».....
    NB/ Il serait bien que les anciens étudiants -boursiers- de l’Etat remboursent ces aides. Sinon s’lls reviennent au pays, pour des congés ils ne puissent le quitter tant qu’ils auront pas remboursé cette « aide ».

    • 26 septembre à 19:32 | vatomena (#8391) répond à walmad

      Positif que cette proposition __ tsiranana avait déjà demandé au gouvernement français de faire retourner au pays tous les étudiants ayant achevé leurs études .. peine perdue

  • 27 septembre à 11:42 | Behantra (#9165)

    200 millions de dollard !

    Je laisse aux experts la conversion en ariary de cetta somme , car c’est grace à cet apport que des dizaines de milliers de famille malagasy peuvent vivre décemment chez nous

    Je souhaite que cette réunion soit un succés et contrairement à ce que pense ce gros porc de rambonaitra : en cas de résultat positif , c’est Rajao qui va en récolter les fruits

    Il sera le premier et le seul à avoir le courage de dépasser les petits ’rambonaitra’ et de faire rayonner
    ce ’ZO MITOVY’ réclamé par la diaspora depuis belle lurette

  • 28 septembre à 13:54 | Ibalitakely (#9342)

    Raha ny 50% ny milaza na voalaza fa izao « diaspora » izao dia « binationaux » izany hoe sady Malagasy no tsy Malagasy [1]* dia @ maha Malagasy azy sa tsia no ifidiananay ?? Maro ery ireo tonga eo Ivato dia sady mampiseho pasipaoro malagasy no mampiseho pasipaoro frantsay rehefa mandalo fisavana.
    [1]* : ny lalàna nanomboka ny Repoblika 1° & mbola manankery sadasada izay milaza fa miala TANTERAKA @ maha Malagasy azy izay nisafidy zo-pirenena hjafa. Betsaka ihany moa ny antsoina hoe « loi tacite », na lalàna maty ho azy tsy nisy fanafoanana azy akory, eto Madagasikara toy ny fandrarana ny vehivavy manao « mini jupe [10 cm au dessus du genou] » na ny « épicerie » lasa « épicerie-bar na épi-bar », any @ itony épicerie na alimentat° générale itony izay hatramin’izao tsy azo isotroana zava-pisotro misy alikaola na dia kely aza.

  • 29 septembre à 12:03 | Behantra (#9165)

    Mais sommes nous vraiment plus k.ons que les africains ou les magrhébins , de l’éxtérieur , qui EUX
    ont le droit de voter !!!

    Je vais vous dire , étant un acteur actif pour la diffusion auprès de la diaspora malagasy pour ce droit de vote : vu que du coté de tenants du pouvoir , aucune réponse et ce malgré des démarches effectués auprès des dirigeants malagasy , depuis trente ans : beaucoup de familles malagasy de l’éxtérieur ne veulent plus entendre parler de Madagasikara .

    Ce qui veut dire que les quelques 300 000 familles malagasy de l’extérieur vont totalement se DETACHER de Madagasikara

    A cause des rambonaitra k.onnards , qui pourtant ont de la famille en Europe et au Canada

    Et pourtant ces k.onnards sont les premiers à envoyer leurs ouailles là bas en France pour effectuer
    des études supérieures et y travailler (la plupart occupe des postes de direction soit dans la fonction publique soit dans les multinationales euro-américaines)

    Je réitère mes encouragements à l’équipe malagsy à aller jusqu’au bout pour la finalisation de ce droit de vote pour les malagasy de l’extérieur

    • 29 septembre à 12:53 | ETHAN (#9769) répond à Behantra

      Hi Behantra

      Vous dites : Mais sommes nous vraiment plus k.ons que les africains ou les magrhébins , de l’éxtérieur , qui EUX ont le droit de voter !!!

      = > Je suis entièrement en accord avec vous. Watching young Rwandan back to Country !
      = > D’ailleurs en termes d’apport des Diaspora avec ce qui peut être en synergie avec l’expérience locale est très bénéfique vers le changement.
      Car il ne faut pas oublier, sans le minimum d’innovation ou même de recherche, toute matière première peut être finie !
      Contrairement à la connaissance où dès lors qu’on la partage avec une personne, elle peut se décupler en train peu de temps, si le pouvoir en place et la structure le permettent.

      nice one

    • 29 septembre à 12:55 | vatomena (#8391) répond à Behantra

      300 000 familles malgaches à l’extérieur !!!Ce n’était pas la peine de réclamer une Indépendance et de s’enfuir aussitot apres !!

  • 29 septembre à 15:15 | papangue (#9623)

    Hi all,

    Diaspora, mot qui éveille tous les fantasmes, jalousie , suspicion etc..

    Donc selon le journaleux : « Seulement, ces 200 millions USD ne servent pas l’économie étant donné qu’il s’agit surtout d’aides aux familles pour leurs subsistances et d’envoi de matériels en tout genre, notamment les véhicules. Aussi ne peuvent-ils apporter de valeurs ajoutées réelles à l’économie du pays »
    C’est complètement FAUX.

    Ces sommes rondelettes, convertissez en ariary ... bah, ca rentre complètement dans le circuit économique, dire le contraire c’est méconnaitre l’économie en fait.

    L’argent envoyé à Mada rentre complètement dans le circuit économique car utilisé par les ménages.
    Qu’est ce qu’un ménage : Un ménage représente un foyer, c’est-à-dire des personnes vivant sous le même toit et ayant un revenu pour consommer. Ainsi une famille forme un ménage mais une personne seule aussi. Les ressources des ménages leur viennent essentiellement de leur travail qui leur procure un salaire ou revenu autre notamment : allocations et aide venant de l’extérieur.

    Un ménage fait partie intégrante des agents économiques avec les entreprise, les administrations publiques et les institutions à but non lucratifs.
    Donc même si c’est pas de l’argent directement qui est envoyé, mais des vêtements, objets du quotidien (savon , lames rasoirs ,fromages ….) tout ça rentre dans le circuit économique car la plupart du temps revendus.

    Et mêmes les voitures (comme si tout le monde envoyait une dizaine …), participent car déjà on les bourre avec des ustensiles divers et variés ,en plus arrivés la bas on peut s’en servir.

    Pour l’aspect élections, historiquement ,c’était déjà arrivé que l’on fasse voter la fameuse diaspora, mais bon vu l’état des finances publiques, et qu’on dise qu’il n’y a plus d’argent pour payer les ambassadeurs.

    Après, cette histoire de double nationalité, c’est encore et encorer histoire de jalousie , isn’t it ?
    Tout ca pour dire, qu’il est temps d’e terminer avec cette loi que tout le monde ignore , en décallage avec le temps, et que aussi à Mada on puisse accorder la nationalité malgache ou du moins étudier le cas des apatrides, et de ceux qui vivent à Mada depuis 10 ans , ou ceux qui sont nés de parents étrangers mais qui manifestent leur volonté de devenir gasy.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 394