Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 26 septembre 2017
Antananarivo | 11h47
 

Société

Accident d’Ankazobe

La dernière visite technique de l’autocar date de 2015

samedi 5 août | Yvan Andriamanga

La dernière visite technique de l’autocar qui a explosé à Ankazobe et qui a causé la mort d’une trentaine de personne et blessé une centaine d’autres remonte à 2015, informe la direction générale de la sécurité routière. Le service de la visite technique montré de doigt car soupçonné par tous d’être corrompu et d’avoir autorisé à circuler cet autocar qui apparemment n’est pas en bon état, explique en long et en large qu’il n’a pas du tout donné l’autorisation à l’autocar incriminé. Sa dernière visite technique date de 2015, et il devrait passer à la visite technique tous les 6 mois en tant que transport public mais il ne l’a pas fait. D’autant qu’au moment de l’accident il était en surcharge de 4 tonnes. Sa charge normale était de 7 tonnes et 78 passagers ; or il a pris à son bord 140 personnes avec les bagages. En tout il avait une charge de 11 tonnes. Ce qui devrait arriver arriva, malheureusement.

N’empêche, il y a des autorités qui n’ont pas fait leur travail. Il y a évidemment le propriétaire du véhicule qui a fait circuler l’autocar dont la visite technique a expiré depuis longtemps. Mais aussi les agents de la sécurité routière. Comment se fait-il que l’autocar qui est parti de Soavinandriana jusqu’à Ankazobe n’a pas été arrêté par la police de la route pour vérification des papiers. Dans les papiers à vérifier, il y a le nombre de passagers autorisés ainsi que le poids maximum, comment se fait-il qu’il a fait plus d’une centaine de kilomètres avec des papiers qui ne sont pas en règle et une surcharge manifeste ? Et aussi comment se fait-il qu’il a pu circuler pendant plus de 2 ans sans autorisation ? Autant de question qui montrent l’étendue de la corruption et l’irresponsabilité des certaines autorités.

10 commentaires

Vos commentaires

  • 5 août à 09:40 | dirk_cab (#6503)

    Bonjour,

    « N’empêche, il y a des autorités qui n’ont pas fait leur travail. »

    Non ? Dites -vous ?

    Mais depuis des mois on nous rabâche « gouvernement de combat et d’action », et alors ?

    Juste pour dire qu’il faudrait qu’ils se mettent un peu dans leur « travail » .

    Quels travaux ?

    Insécurité (publique, routière, alimentaire, sanitaire, éducation).
    Serait-il possible , à moins de les éliminer, de réduire le nombre d’accidents ?
    Gestion (routes, économie...)
    Contrôle (économie et finance : qui gère tous ces détournements des ressources (or, tortue, saphir... ?)
    Planification : ces gouvernants sont-ils capables de mettre en place un PLAN correct pour sortir le pays de cet état catastrophique ?
    Sont-ils capables de faire quelques propositions de sortie de crise ?
    Etc...

    Une vision de développement est-elle possible ?

    Positif : les responsabilités commencent à se définir, dommage que ces interrogations n’ont lieu qu’après cet effroyable désastre, mais il faut que tous les responsables se dénoncent.
    PS : responsable ne veut pas dire « coupable ».

    Commission en place ?

  • 5 août à 11:20 | atavisme premium (#9437)

    Derrière ces dysfonctionnement des services techniques ce sont les forces de l’ordre qui sont en cause .
    En effet les contrôles routiers et notamment sur ces véhicules de transports de personnes sont fait pour détecter les non respects par rapport aux règlements et législations en vigueur .
    Ils sont fait pour éviter ce genre de catastrophe qui simplement par le nombre de passagers supplémentaires aurait du etre facilement détectés .
    Malheureusement les milliers de contrôles fait par les forces du désordres sont ,à 99% ,faites pour la corruption et uniquement cela .
    Faire la chasse aux sorcières avec le chauffeur propriétaire ou avec les services technique ne sert a rien.
    C’est tout le mode de pensée de la société Gasy face a la loi et aux règlements qui est en cause.
    Faut arrêter de penser que ces choses sont faites pour les vazahas et pas pour les gasy

  • 5 août à 11:33 | Gérard (#7761)

    « Autant de question qui montrent l’étendue de la corruption et l’irresponsabilité des certaines autorités » nous dit on....

    certes, mais pas seulement

    on voit là l’étendue des dégâts provoqués par la « petite » corruption, et celle ci ne dépend pas des « hautes » autorités, mais de nous tous citoyens lambda

    le propriétaire d’un car déglingué, le fonctionnaire du service technique, le policier qui touche un peu et ne contrôle rien ne changeront pas avec un changement de gouvernement ! quand bien même, c’est vrai le (mauvais) exemple viendrait d’en haut

    une adresse pour contribuer à assainir un peu cette pétaudière :

    http://www.tsycoolkoly.org/

    je radote, mais c’est normal à mon age ! payez l’amende, pas le policier, l’impôt, pas le fonctionnaire....

  • 5 août à 11:38 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    2 jours pour faire ce constat !!!
    & le chauffeur, il avait bu ou fumé , combien de jours pour la réponse ???
    Il y a vraiment des coup de pompes qui se perdent et pendant ce temps notre honoris causa de l’ incompétence inaugure, tsangatsanga tsara éh 👻 . . .

  • 5 août à 12:40 | betoko (#413)

    1 - Si ce bus n’avait pas roulé la nuit , le chauffeur aurait pu évité le ravin , car la nuit la visibilité est ZERO
    2- Depuis un mois les gendarmes ne contrôlent plus sur les routes nationales à cause de la corruption qu’ils exercent sur les taxi-brousses
    3- Si à Madagascar nous aurions une visites technique assistée par ordinateur comme en Europe , personne ne pourrait tricher ou falsifier les résultats
    Avez vous remarqué le nombre de mini bus , qui roulent en plein Tana pourtant ils sont des cercueils ambulants à 90%

    • 5 août à 16:19 | hafatse (#9818) répond à betoko

      @tsisy koto,
      Vous n’avez pas compris les temoignages des survivants, c’est encore en ligne. Ca c’est pas passé comme vous le dites, visiblement vous ne comprenez pas bien ni le francais ny le malgache.
      Ca aurait été a midi, le resultat aurait éte le même : le poids a entrainé le vehicule en bas.

      Deuxio, c ’est pas une histoire de falsification, ici ,il n’y a pas de trace de controle technique, capice ?
      Tertio, c’est pas tant leur nombre , c’est leur utilusation par des chauffeurs tueurs qui est gravissime:etat d’ebriete, courses entre Sprinters , pret du volant a un autre copain etc....
      Bref, raisonnement superficiel, ne peut faire mieux.
      Recalé au CEPE , retraité Tsisykoto.

    • 5 août à 18:43 | Jipo (#4988) répond à betoko

      @ kelytoucou
      Avec des si, on peut imaginer ce qu’ on veut , chez nous on dit qu’ il s’ appellerait : tonton ...
      Vous parlez de « cercueils ambulants » il vous suffit de prendre les 10% qui ne le sont pas et laissez aux autres ce choix indépendants de leur volonté .
      Quand on n’ a pas les moyens, pourquoi comparez vous avec ceux qui les ont ???
      Les visites techniques assistées ( tout comme vous ) n’ ont jamais empêché quoi que ce soit, ces Centre de contrôles vous conseillent de faire , mais ne vous y obligent pas .
      Ce qui au final ne changerait rien au comportement désinvolte qui vous caractérise : hélas ...

  • 6 août à 00:36 | Sorobila (#9239)

    Des faits divers tragiques comme celui ci, on commence à s’y habituer, malgré son caractère assez exceptionnel.! La notion de responsabilité est « virtuelle » à Mada. On se dit que < ça n’arrive qu’aux autres > ! Et pourtant, le drame des écoliers accidentés lors d’une sortie de classe nature, survenu juste l’année dernière aurait dù lui servir "d’épée de Damoclès.!
    Tout « roule » à Dago du moment que le « kolazy » circule.
    Si le propriétaire a laissé son véhicule en circulation tout en étant « conscient » qu’il ne devait pas le faire pour défaut de controle technique, c’est qu’il comptait « passer à travers ».! D’où le surpoids de 11 tonnes et le surcharge du double de passagers autorisés. Lequel surcharge compenserait « le kolazy » dù aux forces de l’ordre qui jalonnent la RN4. Ce sont eux les vrais responsables, pour manque de controles effectifs. Seulement, ils « ne sont pas coupables ». Si malgré tout, il faut en désigner, ce sont les sous-fifres qui vont payer.! Comme d’hab.!!!

  • 7 août à 13:39 | Ibalitakely (#9342)

    Indray andro aho raha nitondra fiara amin’ny làlana manodidina an’Antananarivo [périphérie Sud] ahitana itony taxi brousse na transport sub urbain itony. Teo anoloanako sahabo 200 na 300 metatra eo ho eo nisy iray tamin’izy ireny izay nosakanan’ny zandary iray, miaraka amin’ny namany roa. Tazako tsara mihintsy, indrindra rehefa mia manakaiky hatrany aho, fa ilay zandary tsy niresaka @ mpamily fa tonga dia nandeha nankany aorian’ilay fiara mpitatitra & nifanolotra tànana t@ ilay resevera, ity farany izay tsy niandry ela ka niteny mafy t@ ilay saofera hoe « alefa », izay tonga ihany koa dia nampiainga avy hatrany ilay fiara →→→→ ilay zandary irery sisa tavela teo ampovoan-dàlana nanitrika zavatra tao am-paosiny. No comment hoy ny fiteny izay !! Dia hoy ilay olona nentiko tamin’io fotoana io, olona mipetra teny akaiky teny, hoe ireo olona mipetraka aty aorian’ireny fiara ireny indray hoy izy, raha mijerijery, no ampitaorin’ny zandary hoe « misy tadiavinao angaha ?? », & ny fantatra dia olona saika tambanivohitra moa ny betsaka mandray irena karazam-pitaterana ireny.

    • 7 août à 13:48 | Ibalitakely (#9342) répond à Ibalitakely

      Fa raha amin’izao fotoana mba ihezahan’ny SMM manintsy izay fahazaran-dratsy efa diso goavana loatra izao toa tsy vitan’ny miady irery ry zareo fa mbola mahazo tsikera eny an-tsefatsefam-potoana eny !! Misy ny matahotra @ tsy ity fandriam-pahalemana mia mazana hatrany ity fa misy koa ve izany ny mahazo tombony @ gaboraraka ??

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 412