Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 27 juin 2017
Antananarivo | 02h26
 

Environnement

Environnement

La déforestation a diminué de plus de 40% dans six aires protégées clés grâce à la surveillance aérienne

jeudi 18 mai

De 2012 à 2016, les défrichements ont diminué plus de 40%, de 3449,87 ha à 1166,58 ha dans six aires protégées de Madagascar.

La surveillance aérienne a été un grand appui dans l’organisation des patrouilles et l’application des sanctions dans ces six aires protégés dont les parcs Kirindy-Mite et Tsimanampetsotse, la réserve spéciale d’Andranomena et les nouvelles aires protegées de Amoron’ny Onilahy, Ankodida et Nord Ifotaky.

Le programme de surveillance aérienne initié par le Word Wide Foundtion (WWF) en collaboration avec le système d’Aires Protèges de Madagascar (SAPM), Aviation Sans frontières et Madagascar National Parks (MNP), a démarré en 2006 et vise à être un outil de dissuasion pour la déforestation et de sensibilisation auprès des communautés et sociétés demeurant autour des zones protégés. Grâce à des prises de photos lors de ces survols, les communautés et les gestionnaires des aires protégées peuvent identifier facilement les aires défrichées et les responsables de ces actes

La déforestation, à cause des feux de brousses pour la culture sur brûlis et l’abattage d’arbres non contrôlés sont deux causes importantes des destructions des ressources naturelles et des habitats de la faune et flore du pays. Pour contribuer à diminuer la déforestation, le programme de surveillance aérienne a effectué depuis 2010 environ 88 survols dans 21 aires protégés de Madagascar, y compris les forêts de Ranobe, Mikea et Zamasy.

Le programme de surveillance aérienne se complète avec l’utilisation du système LEM/SMART (Law Enforcement Monitoring/ Spatial Monitoring and Reporting Tool). Ce dernier est un logiciel qui permet de faire le suivi des défrichements et de définir l’application de la loi aux infractions commises.

(Source WWF)

12 commentaires

Vos commentaires

  • 18 mai à 10:38 | Turping (#1235)

    Face à ce désastre écologique lié au réchauffement climatique, les intempéries, les surveillances aériennes sont nécessaires et celles -ci doivent être accompagnées par l’éducation citoyenne, de civisme à respecter l’environnement.
    - Mais bon, l’absence de moyens pour lutter ce fléau n’est pas un combat gagné d’avance.
    - Déjà comment faire pour réduire la déforestation, et les transformations liées
    en charbons de bois ?
    - Sans charbons, on ne peut pas cuire le riz 🌾 ?!
    Faudrait trouver de moyens alternatifs !

    • 18 mai à 10:43 | Behantra (#9165) répond à Turping

      Pour cuire le riz , il faut du charbon

      Moyens alternatifs ??

      Très bonne question Turping : Babah va peut être vous répondre , qui sait ??

    • 18 mai à 11:11 | Mandinika (#2986) répond à Turping

      Les plus grands problèmes des forêts de Madagascar sont les feux de brousses et les cultures sur brûlis car ces deux pressions détruisent une surface importante en un très peu de temps.
      La quette de bois de chauffe ou source d’énergie, ainsi que les droits d’usages locaux pour construction de maisons ou d’autres besoins des villageois suit déjà une politique de gestion durable selon les gestionnaires des Aires Protégées ou des forêts !

    • 18 mai à 11:14 | tanguy37 (#7699) répond à Turping

      Heureusement que cette surveillance existe !!sinon ,il ya belle lurette !!que l’ile de madagascar serait reduite en desert et inhabitable.

  • 18 mai à 10:59 | Behantra (#9165)

    En France , monsieur Hulot , écologiste , vient d’être nommé ministre d’état

    A Madagasikara , qui risque de devenir un désert dans quelques décennies à cause de ces feux de brousse , l’Etat reste muet .

    D’ailleurs , pourquoi il ferait quelque chose : voyez l’affluence des réactions , de grands esprits lorsqu’il s’agit d’un kidnapping entre Karana et le vide sidérant concernant l’écologie

  • 18 mai à 11:02 | Gérard (#7761)

    qui va encore croire ce genre de balivernes, des émissaires de l’UE ou du FMI que l’on étourdit avec quelques danseuses, masseuses, suc.....

    si la déforestation diminue (ce qui n’est pas certain), c’est parce que il n’y a plus rien à piquer, bois de rose et palissandres sont depuis longtemps en chine

    • 18 mai à 11:08 | Saint-Jo (#8511) répond à Gérard

      Bien vu , Gérard !
      Moins il reste de forêt , moins il y a de forêt à détruire !
      C’est aussi simple que ça .
      Mais on nous prend pour des idiots , alors on nous avance des chiffres qui ne traduisent que ce que l’on veut nous faire croire !

    • 18 mai à 13:26 | Mandinika (#2986) répond à Gérard

      Les coupes séléctives ne seront pas détectables par les satellites car elles n’affectent pas la qualité des canopées, mais certes les défrichements et feux de brousses entrainent le retrécissement des surfaces couvertes donc détectables par satellites (cf. www.globalforestwatch.org). La plupart des forêts restantes à Madagascar sont actuellement des Aires Protégées. Les changements y sont beaucoup plus détectables à cause des suivis sur terrain ! Il est certain que la législation sur les APs entraine un changement des manières des gens sur l’exploitation mais malheureusement ces coupes de bois précieux se passent dans ces APs, surtout à l’Est et Nord-Est !

  • 18 mai à 13:01 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    88 vols en 7 ans !!!
    Quelle performance et qui pour croire à des konneries pareilles ???
    Des vols de combien d’ heures ? des vols de zébus, des vols de karane, des vols vers Maurice, des vols d’ Afrique du Sud, des vols de vanille, de pierres, de bdr, d’ os, de tortues, d’ or ...
    Dans l’ attente de « vols » de truites ?
    Les seuls qui ne « volent » plus : Air mad , le gouvernement(mais pas Omar) l’ a tué : volant pour lui ...
    Je serais curieux de connaître les rapports des auteurs de ces « vols », ainsi que les noms de ces privilégiés et leurs salaires pour se promener de la sorte, ainsi que le budget alloué, n’ est-ce pas mr le ministre ?
    1 « vol »/ mois pour faire tourner les moteurs des appareils, ou pour conserver la licence de pilote ?
    Et de faire croire au bien fondé de ces promenades, arrêtez de prendre les interlocuteurs pour des kons !
    Au regard du pillage de BDR, qui plus est dans des réserves ! ce sont bien les réserves qu’ il faut surveiller et non une promenade au dessus de la foret et quelques clichés pour faire un constat de l’ état des lieux ( de ce qu’ il reste à piller ) ...
    Pas un de ces « vols » n’ a pu déceler, moins encore intercepter un trafiquant de BDR pas UN !!!
    Si les passagers de ces promenades sont comme la claudine ramaroson, ils peuvent aller crever au fond de la foret, ce ne sera pas une perte, en plus d ’économie !
    Juste une suggestion à ces écervelés qui se la pètent, il existe actuellement des drones, équipés de caméras à moindre cout , plus économiques que des coucous obsolètes et gourmands en benzine, pour faire le « job », quand on n’ a pas les moyens on ne jette pas l’ argent par les fenêtres comme vous le faites, c ’est indécent, bien que cela soit étranger à cette caste d’ arrogants arrivistes mais surtout écervelés !
    Inutile de parler de caméras de surveillance à installer aux endroits stratégiques dans les réserves, ce serait trop efficace ...
    A quand le nombre annuel de sorties en mer par la vedette offerte / les zétranzés, pour déjouer des attaques de pirates somaliens, ou leur BBQ / the beach fumés au BDR natürlich ?
    Voir dénombrer les attaques de requins, déjouées sur les belles vahinés gasy ?
    J’ attend avec impatience la distribution de médailles honorifiques à ces enfants de la Nation pour service rendu, inauguré en grande pompe par notre honoris causa du ciseaux/ruban, la pause d’ une stèle offerte pour l’ occasion par le Lion’s/ Rotary’s suivi d’ un diner gala offert gracieusement pour clore le spectacle & poursuivi d’ une commémoration annuelle pour devoir de mémoire ...
    Adaladala be zallah !

    • 18 mai à 14:04 | jiolaus (#1432) répond à Jipo

      Quelle vulgarité !

  • 18 mai à 13:57 | Turping (#1235)

    Mandinika,
    Merci pour le complément d’informations (culture sur brûlis et feu 🔥 de brousse)que j’ai oublié d’énumérer, vous avez raison.

  • 18 mai à 19:40 | KARIBO (#7602)

    La vulgarité n’ est pas de le dénoncer mais de le faire, chacun sa chasteté .

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 90