Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 19 août 2017
Antananarivo | 08h32
 

Société

Insécurité

L’impunité, mère de tous les maux

jeudi 13 juillet | Yvan Andriamanga

Jamais l’insécurité n’a été aussi catastrophique dans la Grande Ile. Entre attaques à main armée, assaut des dahalo, kidnapping en plein jour et vindicte populaire, la population civile n’a jamais été aussi désarmée et désemparée. Le secteur privé au début de ce mois de juillet et l’Amnesty international entre autres viennent de rappeler à l’ordre, pour la énième fois le régime HVM, de prendre ses responsabilités, de s’attaquer à la racine des maux qui sont l’impunité et la corruption. Le secteur privé, tout secteur confondu, a rappelé que l’insécurité freine les investissements et tout développement. Les résultats escomptés suite à la conférence des bailleurs sont tombés à l’eau à cause de l’insécurité grandissante.

Amnesty international énumère les différents points de violations de droit de l’homme à Madagascar dont une bonne partie relève de l’insécurité et de l’impunité. Il exhorte une fois de plus le gouvernement de faire la lumière sur le cas Antsakabary dont le dossier semble enterré par les autorités. « Il faut que les autorités malgaches prennent sans tarder des mesures en vue de stopper l’engrenage des violations des droits humains, notamment en diligentant de toute urgence des enquêtes sur les allégations selon lesquelles les forces de sécurité auraient incendié des villages et procédé à des exécutions extrajudiciaires », a déclaré Amnesty International lundi 10 juillet 2017, alors que le Comité des droits de l’homme des Nations unies s’apprête à examiner la situation du pays.

« À Madagascar, la situation en matière de droits humains est en train de se dégrader fortement car, de toute évidence, l’état de droit n’est pas respecté », a déclaré Deprose Muchena, directeur du programme Afrique australe à Amnesty International.

« L’absence de poursuites est la porte ouverte aux violations commises par la police, notamment les exécutions extrajudiciaires, et à l’emprisonnement de défenseurs des droits humains » note l’Ong international.

La situation sécuritaire est d’autant plus dangereuse dans la mesure où plus d’une fois des éléments de force de l’ordre sont impliqués directement ou indirectement dans des actes de banditismes. N’en parlons plus de la corruption à tous les niveaux du système judiciaire et de la haute sphère de l’Etat. L’affaire Claudine Razaimamonjy n’est qu’une partie de l’iceberg.

62 commentaires

Vos commentaires

  • 13 juillet à 10:11 | manga (#6995)

    Amnesty s’ingère dans des affaires d’un état souverain. Est-ce encore une de ces manœuvres de déstabilisation perpétrées par les opposants à l’endroit d’un régime qui croit dur comme fer que tout va pour le mieux pour énumérer les fotoam-bita ?

    • 13 juillet à 12:20 | Bardadas (#5458) répond à manga

      Manga,
      La souveraineté ne signifie pas un droit d’exterminer son propre peuple !

      Ici à Madagascar, c’est la volonté politique pour un Etat de droit qui manque. Comme conséquences, le nombre des malintentionnés se multiplie rapidement ; les palais de la justice risquent de devenir palais de l’injustice ; la popularité de l’injustice ne fait que favoriser la justice populaire, etc.

      Je ne parle plus des injustices au niveau de la haute sphère étatique. En brousse, bon nombre des hommes des forces armées sèment la terreur contre un peuple sans défense et soutiennent les terreurs par tous les moyens.

      Sur ce dernier point, une pratique caractéristique de nombreux gendarmes (il y a des cas précis recueillis auprès de plusieurs localités) consiste à :
      1- exiger le plaignant à faire des va-et-vient (renvoi à plusieurs reprises de l’audition) jusqu’à ce qu’il se désespèrent, sinon
      2- monter un dossier fictif contre le plaignant qui doit se défendre et l’auteur de l’acte d’injustice devint partie civile
      3- rédiger des procès-verbaux en faveur de celui qui paie illicitement non pas un PV révélant la vérité
      4- mobiliser un réseau mafieux dont les membres s’éparpillent au sein de différents Services tels que le Tribunal et la Pénitentiaire

      Si la dénonciation d’un tel acte fait partie de la déstabilisation ou d’une atteinte à la souveraineté nationale, je ne m’étonne pas si :
      - Manga et consorts se stabilisent sur une injustice complète
      - le peuple assure sa propre justice au lieu de s’aventurer sur une voie supposée légale mais totalement fatale

    • 13 juillet à 14:24 | kartell (#8302) répond à manga

      Lorsqu’un état est incapable de faire son propre ménage, il existe, aujourd’hui, des ong capables de dénoncer ce qui est devenue une règle générale dans notre société !….
      S’indigner de cela et accepter voir mendier des aides extérieures sont d’un insupportable paradoxe !
      Le choix d’être indépendant doit être respecté mais dans toutes les situations, pas à sens unique et sans issue que constituent celles de recevoir, sans tolérer la critique et les mises en garde devant les dérives !….
      La déstabilisation n’avait pas besoin de cela, elle s’était instaurée d’elle-même, en grande complicité avec la gouvernance, où l’on cherche en vain, le nom de son capitaine !….
      L’indignation vient toujours du même camp, fluctuant de l’opposition, mais elle est amplifiée par ceux qui en avaient abusé aussi, alors qu’ils détenaient le pouvoir, difficile dans une telle hypocrisie politicienne d’y retrouver voir d’imaginer une quelconque avancée, la comédie joue, ici, son meilleur numéro !….

    • 13 juillet à 16:46 | manga (#6995) répond à manga

      @Barbadas et Kartell,
      Il me semble qu’on est tous sur la même longueur d’onde, sauf que ma façon d’introduire vous a certainement déplu.
      Je voudrai tout simplement mettre mon grain de sel pour que ceux de l’autre camp réagissent, comme a toujours l’habitude mon cher Sylvester.
      Sur Midi, j’ai lu un article prédisant le limogeage du Premier Ministre ainsi que quelques membres du gouvernement ayant sollicité la mise en liberté, et pourquoi pas à la délivrance d’une ordonnance de non-lieu à notre chère et bien-aimée Claudine RAZAIMAMONJY (Santé, Justice, Extérieurs, etc...).
      RAJAO a mis trop de temps pour réagir mais vaudrait mieux tard que jamais ; et surtout s’il veut encore (et selon lui) briguer un second mandat.
      Ity ny lahatsoratra naingy navoakako teto : Rehefa tsy tonga saina amin’izao dia maty hozatra ny anarany ; saingy tsy hanaitra ka dia tsy nalefako.

    • 13 juillet à 21:45 | kartell (#8302) répond à manga

      Oui, c’est gros comme une maison que l’affaire Claudine va se dégonfler comme par magie ! ….
      On a vraiment l’impression qu’il fallait que le pouvoir fasse semblant dans un premier temps pour permettre une montée en pression des médias pendant laquelle il s’est abstenu de tout commentaire, ni action afin d’attendre que l’affaire désenfle d’elle-même en prévision d’un petit non-lieu !….
      Saluons au passage le jeu d’actrice de Claudine ainsi que celui de son metteur en scène !...
      On ne peut pas envisager un quelconque changement avec des hommes qui ont baigné depuis leurs premières jeunesses politiques dans la corruption et qui s’en sont servi pour être élus !..
      Le BIANCO ne constituera qu’un amuse-gueule et le restera !….

  • 13 juillet à 10:16 | I MATORIANDRO (#6033)

    Salama daholo !

    Eto ampiandohana dia tiana ny mampatsiahy fa fitondrana sampona tanteraka ty fitondrana entin-dry herdegany ty izay napetraky domelina sy ny forongony t@ hala-bato bavata fa sady moana marenina ry zareo no tsy mahita ihany koa !

    Raha tsy efa mipaka @n-jareo na ny fianakaviany ty tsy fandriam-pahalemana ty tsy ho taitra zany reo !

    Mahakasika ny kolikoly dia ry zareo mianakavy ao mihintsy no tena tompon’ny ketrika @izy ty !
    Tsy misy iasan-jareo saina @ zay zon’olombelona zany rehefa ny vola no mibaiko azy reo.

    Zah mbola miteny ihany hoe ampireheto ihany io afo kely vao manomboka io, rangito ihany reo vahoaka efa miandry mpitarika reo fa dia hirefotra ao daholo ny lohanareo mianakavy reo !

    Averina ihany fa ny protestant tsy ampy traik’efa eo @ fitantanan-draharaha politika dia sady tsy hay ahitsy no tsy tan-dalana !

    Samia velon’aina !

  • 13 juillet à 10:23 | Gérard (#7761)

    « À Madagascar, la situation en matière de droits humains est en train de se dégrader fortement car, de toute évidence, l’état de droit n’est pas respecté »

    c’est un scoop !

    mais pourquoi seraient ils respectés, alors que cela n’intéresse que les un ou deux millions de personnes qui disposent de plus de 2 euros par jour et sont susceptibles de lire cet article

    pour les autres, trop occupés à la survie, que sont amnesty, transparency, et autres organisations de riches qui tentent de dénoncer des vices majeurs qui continueront longtemps d’obérer tout commencement de développement

  • 13 juillet à 10:26 | punchline (#9673)

    la concurrence est la mère de tous les réussites, alors mettons en concurrence réelle les régions , mais concurrence fraternelle

    donc le fédéralisme est la seule solution, une territoire vaste comme la France et la Belgique réunies, avec peu de moyen matériel, humain et financier, comment voulez vous que cela marche.

    il y a des coins de l’ile qui croient que nous sommes toujours une colonie française
    des gens d’ambarimaninga ou de bekipay pensent que tsiranana est encore au pouvoir.

    à Mangerivola on continue de chanter ao anaty boky mena , misy soridalana ...

    c’est pour vous dire

    • 13 juillet à 10:37 | I MATORIANDRO (#6033) répond à punchline

      Asaivo mihinana na mampiasa ireo vola nangereny reo olona any dia vita ny resaka !

      Samia velon’aina !

    • 13 juillet à 11:13 | Isambilo (#4541) répond à punchline

      Personne ne vous empêche de faire votre propre fédération de tsotsoka.

    • 13 juillet à 14:52 | Sigma (#9656) répond à punchline

      Ouais, on a vu ce que le fédéralisme à-la-ratsy’hiraka a apporté au pays : la paix, la sérénité, la prospérité, on a beaucoup avancé (à reculons), la plupart des Malagasy ont eus une qualité de vie meilleure et leurs niveau de vie a quintuplé (de misère)
      ouuuuuuuuust bande d’enfoirrrrrrrr avec votre fédéralisme

      P.S.
      Bon nombre d’enfants d’Ambarimanininga et de Bekipay sont allé et vont encore à l’école, et je suis sûr et certain que ces élèves maitrîsent mieux la langue qu’ils parlent et écrivent, mieux que celui qui les rabaisse ici même ...

  • 13 juillet à 10:29 | Isandra (#7070)

    « À Madagascar, la situation en matière de droits humains est en train de se dégrader fortement car, de toute évidence, l’état de droit n’est pas respecté » a déclaré Deprose Muchena

    Combien de fois, nous le réitérons ici,...ce régime bafoue les lois en vigueur comme il respire, en premier, la loi fondamentale,...et tout ça avec la complice de HCC,...

    Si nous étions Coréens du sud et Brésilien, Hery aurait déjà été empêché. Il se maintient à sa place, juste sur la base de la simple décision de la HCC dont la majorité de membres ont été désignés par lui,...

  • 13 juillet à 10:37 | Jipo (#4988)

    Bonjour.
    De quoi vous plaignez-vous ?
    C/o nous on a eu l’ état de gôche, voyez ce que cela a donné, alors le but est de faire barrage à l’ état de droit : mission presque accomplie, merci ki ?

    • 13 juillet à 12:54 | betoko (#413) répond à Jipo

      JIPO ,
      Les plus corrompus et qui ont abusé du pouvoir sont ..... Didier Ratsiraka et Marc Ravalomanana , Nous verrons un jour si Andry Rajoelina et Hery Rahaonarimampianina les sont aussi .

  • 13 juillet à 11:08 | kartell (#8302)

    L’impunité, c’est le passeport diplomatique de la corruption, « circulez, il n’y a rien à voir et surtout à savoir, ni à connaître » !…..
    En parlant de ce sujet, nous touchons au coeur de la mauvaise gouvernance, de l’économie informelle, de tout ce qui lie les morceaux disparates de notre état, désarticulé !….
    L’impunité est présente partout, aux premiers cercles du pouvoir aussi bien qu’à ceux de nos anciennes gloires présidentielles qui comptent bien reprendre, très prochainement, du service !….
    Seuls, nos nationalistes, bons teints, vont encore au secours de leurs idoles malmenées par une presse dénonciatrice en laissant penser que les attaques ne sont que balivernes et atteinte intolérable à l’image d’une nation, pourtant, proche du chaos !….
    L’impunité est dénoncée pour les autres mais jamais dans son « propre » camp, surtout que le passé, c’est de l’histoire ancienne, la mémoire est plus que sélective et les indulgences sont réservées à son seul clan en jurant, grand Dieu, que la corruption, c’est l’affaire des autres !….
    Les dernières valeurs d’un état de droit tombent en miettes, nous le savions mais comme d’habitude, nous nous en accommodions, sauf, lorsque nous sommes rappelés à la réalité par la communauté internationale, devenue notre dernier lanceur d’alerte d’une démocratie, visiblement, à bout de souffle …..
    Demain, il sera trop tard mais aujourd’hui, ce n’est déjà pas, demain ?…..

    • 13 juillet à 12:22 | Bardadas (#5458) répond à kartell

      Vous voyez la vérité et vous savez bien comment la résumer !

  • 13 juillet à 11:28 | Eloim (#8244)

    Tena zava-doza eo amin’ny firenena tokoa ny fahitana fa ny mpitandro ny filaminana indray no tonga mpampihorohoro ny vahoaka. Izy ireo natao ho « hitsikitsika hivavahana indray no nipaoka akoho kely ». Hany ka very ny fitokisan’ny vahoaka azy ireo.
    Toraka izany koa ny fitontongan’ny seha-pitsarana izay anjakan’ny kolikoly sy ny fitsabahan’ny fanjakana. Lasa fitsarana ho an’ny mpanam-bola sy ny manampahefana izay mifanohitra tanteraka amin’ny maha-izy azy ny fitsarana.
    Ireo antokon’asa roa ireo no taratra hita maso hisehoan’ny fahefam-panjakana eo anoloan’ny vahoaka, miantoka ny ainy sy ny fananany ary ny firindram-piainany. Ireo tranga ireo ary no mahatonga ny vahoaka hanao fitsaram-bahoaka satria miharihary hatrany ny fitanilan’ny fitadiavana ny marina eo amin’ny fiainany.
    Ny tena mahamenantra di any fahitana ny fanjakana foibe tsy miraika akory amin’ny manjo ny vahoaka na dia hanetsika kely akory ny fanadihadiana mikasika ny raharaha mafampana sasany aza. Toa very anjavony hatrany ireny hany ka “very fanahy mbola velona” izy ireo noho ny tsy fahitana izay iantorahana sy ianteherana.
    Tsara tokoa ny tatitra tahaka itony nefa tsy ampy sady tsy mahavaha-olana ny manjo ny vahoaka satria tsy misy fanitsiana antenaina mety ho azo amin’ny be marenina ataon’ny mpitondra. Akory atao ? “Atody miady amim-bato” !

    • 13 juillet à 16:55 | manga (#6995) répond à Eloim

      Tao aoriana kely ny nanaovany fianihanana dia tonga ny rahalahinao nilela-paladia tany amin’ny toby iray nanondrotra miaramila maro ho lasa jeneraly.
      Dia nidingin-drambo daholo ny rehetra ho takalon’ny fiarovana azy eo amin’ny fitondràna. Ka dia manararaotra hatramin’ny fanelezana tsaho fa misy hamono hono ka tokony ao anatin’ny fitaratra tsy laitran’ny bala.
      Dia hoy aho hoe : Aiza marina ny alhan’ity firenena ity raha toa ka ny ray kibo aminao aza ankehitriny dia afaka mamadika anao tsy amin-kenatra sy tahotra !!!

  • 13 juillet à 11:32 | Turping (#1235)

    L’impunité avec la justice à deux vitesses : celle des pauvres et des riches. A côté, il y a la corruption où on peut acheter la justice, ce qui explique l’impunité.
    - Les hommes politiques et leurs acolytes comme ceux qui ont l’argent peuvent acheter les juges, la justice à leur convenance. La vraie problématique résiduelle est là sans qu’il y ait de changement de rituels, depuis l’indépendance octroyée sous dépendance avec la mentalité y afférente.
    Conclusion :Vu les institutions molles ne faisant pas parties de l’héritage colonial, la constitution tripatouillée par les tenants successifs du pouvoir à leur convenance, le régime despotique, la sortie du tunnel est encore loin, comparée au Rwanda qui a connu le génocide spectaculaire au XXème siècle.

    • 13 juillet à 17:10 | akam (#7944) répond à Turping

      - Tu le dis a demi-mot ! mais c’est le regime en place qui est en train de traverser des zones de turbulence.
      - De visu, c’est une reinscription a la liste des evenements deja vecus par Madagascar qui s’affiche avec une incoherence stupide. L’histoire est en train de se repeter car on voit naitre une discordance apparente entre la fraction civile du gouvernement et les militaires. Ces derniers unis par le biais d’un pacte institutionel (CMD) abusent de l’etiquette democratique de l’executif pour asseoir leur politique repressif « oui n’ayons pas peur des mots ». Si l’armee malgache demontre ses forces envers ses propres citoyens, non seulement ils s’ennuient dans les casernes mais il leur faut aussi des pepetes. C’est le PRM qui manque de diplomatie car il aurait pu proposer ses sbires a l’ONU ou a l’UA lors de ces missions internationales de pacification ailleurs ou en Afrique ou ils pourront faire un peu de gonflette…
      - Bref revenons a nos moutons pour signifier que les exemples survenus recemment ont revele des bavures qui auraient pu etre evitees. Notamment sur ce qui s’est reellement passe a Antsakabary et qui a conduit a l’eviction d’Anandra, et le plus recent fut le dejugement du Prefet de Tana a propos du Zomba-Tim. Devant ces bruits de clochette emis inconsciemment par les vaches du gouvernement afin de rameuter la transhumance, le PRM aurait deja sursaute derriere le pupitre pour siffler la fin de la recreation s’il est maitre de la situation. Mais comme il n’est pas le seul pilote a bord, le regime entre dans des trous d’air qui risquent de fissurer l’avion. Operation delicate avec en prime le deshabillage du gouvernement cause par l’affaire de la petite claude.

    • 13 juillet à 19:08 | Turping (#1235) répond à Turping

      Akam,
      - Le régime en place y compris la transition de Radomelina, les deux ont passé de longue zone de turbulence sempiternelle sans issue. La problématique est là car le pays ne fait que s’enfoncer. Même avec la volonté d’avoir la stabilité, les semeurs de troubles ne vont pas lâcher leurs intérêts.
      - Ce qui ne signifie qu’avant 2009 tout était parfait, loin de là mais par contre la situation était moins catastrophique comparée à celle que les malgaches endurent actuellement dans la pauvreté.Hier, les douaniers d’Ivato ont saisi 4,2 kg d’or,... les trafics illicites, peut-être une affaire sans suite après arrangement ?!

  • 13 juillet à 12:39 | atavisme premium (#9437)

    Isandra ,
    Sur le sujet de l’esclavage dans les dom tom Française !
    Sachez que contrairement a ce qui se passe dans votre pays en France la mémoire n’est pas occultée .
    A la Réunion par exemple dans chaque commune existe des monuments,des statues ,etc,etc,..et des cérémonies ont lieu sur le sujet chaque année .
    Quand est’il sur cette question à Madagascar ?

    Pourquoi aucun mémorial sur l’esclavage ,aucunes cérémonies en ce pays sur ce sujet ?
    Pourtant il y aurait de quoi !
    http://libeafrica4.blogs.liberation.fr/2017/01/09/esclavage-madagascar/

    • 13 juillet à 12:57 | Isandra (#7070) répond à atavisme premium

      Atavisme,...

      Pourquoi aucun mémorial sur l’esclavage ,aucunes cérémonies en ce pays sur ce sujet ?

      Au fait, à quoi ça sert exactement,...Pour la célébration de la date d’abolition oui, je suis d’accord,...

      Je vous pose aussi la question, pourquoi, en France, aucun mémorial sur la colonisation...?

    • 13 juillet à 13:09 | atavisme premium (#9437) répond à atavisme premium

      Répondre à une question par une autre question est une méthode tres connue !
      Répondez à ma question et je répondrez à la votre !

    • 13 juillet à 13:15 | Isandra (#7070) répond à atavisme premium

      Atavisme,...

      Pourtant, les Français entreprenaient les deux(l’esclavagisme et la colonisation) en même temps aux Antilles,...

      Les conditions de vie des esclaves aux Antilles et à Madagascar :

      - Aux Antilles :

      Bernardin de Saint-Pierre, Voyage à l’île de France,

      « Au point du jour trois coups de fouet sont le signal qui les appelle à l’ouvrage. Chacun se rend avec sa pioche dans les plantations où ils travaillent presque nus, à l’ardeur du soleil. On leur donne pour nourriture du maïs broyé cuit à l’eau, ou des pains de manioc ; pour habit, un morceau de toile. A la moindre négligence, on les attache par les pieds et par les mains, sur une échelle ; le commandeur, armé d’un fouet de poste, leur donne sur leur derrière nu cinquante, cent, et jusqu’à deux cents coups. Chaque coup enlève une portion de la peau. Ensuite on détache le misérable tout sanglant ; on lui met au cou un collier de fer à trois pointes, et on le ramène au travail. »

      A Madagascar :

      Un proche de Joseph Gallieni, le lieutenant Boucabeille(8) :

      « (...)l’esclave, aujourd’hui, n’était plus en somme qu’un domestique, il e restait plus guère des lois antiques que ce qu’elles avaient de charitable et de consolant ; le maître gardait à sa charge, nourrissait, entretenait la veuve, l’infirme, le vieillard et l’orphelin… le décret de libération délivre, du même coup, les maîtres des obligations qu’ils avaient envers tous ces malheureux : en abolissant l’esclavage, on vient en même temps à créer le paupérisme. (…)"

    • 13 juillet à 15:03 | vatomena (#8391) répond à atavisme premium

      Isandra@----Bernadin de Saint Pierre et d’autres vazahas étrangers se sont émus du sort des esclaves .Ils ont combattu par la plume pour liberer ,attendrir sur le sort des malgaches .Les malgaches ,eux , ne se sont jamais attendris .Ils n’ont jamais pleuré sur le sort de L’andevo. . Donnez moi une page où le Malgache intercède pour son esclave .Je ne connais pas de Bernardin de Saint Pierre malgache .Et Vous ? Citez le...
      Selon vous il y aurait eu des esclaves heureux . Peut on imaginer des malgaches également heureux de tirer des profits de la Colonisation ?

    • 13 juillet à 15:06 | atavisme premium (#9437) répond à atavisme premium

      Isandra ,
      Quelques soit le passé des uns et des autres ,les problemes sur le sujet des droits de l’hommes se passent notamment dans votre pays .
      Je vous conseillent (vous et la caste dirigeante )de ne pas trop aller sur ce terrain de l’esclavage ,etc,etc,cela risquerait de vous revenir en boomerang !

  • 13 juillet à 12:42 | Isandra (#7070)

    J’espère que le HVM au moyen de leur ministre de propagande ne va pas nous dire encore que c’est Mapar qui est derrière tout ça,...

    Tellement, ils ont peur de Mapar(force tranquille), du coup, ils voient Mapar partout,...

    Les insécurités, c’est Mapar, les grèves, c’est Mapar,...Interpellation de Claudine, c’est Mapar,...

    • 13 juillet à 12:50 | vorona (#8254) répond à Isandra

      Mapart c’est comme tous les autres c’est très souvent Mapoche !

    • 13 juillet à 13:02 | betoko (#413) répond à Isandra

      Le comble dans cette histoire , c’est que Madagascar depuis le mois dernier est devenu un membre du droit de l’homme à l’ONU . Qui est ou( sont les imbéciles )qui avait voté en faveur de Madagascar ?
      J’espère que des victimes de Marckiavel , de Didier Ratsiraka vont se manifester auprès de l’ONU .

  • 13 juillet à 12:50 | ratiarivelo (#131)

    Salama e !! Tsy mandoka na koa manaiky be FAHATANY ny voalazan’ny namana "BARDADAS sy MATO**** ny tenako : fa tena toro-hevitra mivaingana mety misy no tokony hampiana fa ny TSIRAIRAY avy no mampy IZAY madilana tokony ho tetenina !! misaotranareo ry IZY ROALAHY !! fa dia miandry izay ho ambaran’i BABAH*** ny teanako. mahereza e ! Samy tsara.

  • 13 juillet à 14:52 | vatomena (#8391)

    @ Isandra .....Parceque le colonialisme a fait des hommes mis en esclavage des hommes libres ,eux ,et leurs descendants
    A la Réunion ,les descendants d’esclaves malgaches roulent en auto,se soignent et sont parfois des élus...Le titre d’Andevo est inconnu là bas
    Gallièni n’a jamais eu à son service 5 000 esclaves comme le premier ministre malgache Rainiliarivony..

    • 13 juillet à 15:42 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      "A la Réunion ,les descendants d’esclaves malgaches roulent en auto,se soignent et sont parfois des élus...

      Tandis que, chez nous les descendants d’esclaves, il y a un qui est devenu Président, et certains sont devenus ministres, haut fonctionnaire,...

      « Gallièni n’a jamais eu à son service 5 000 esclaves comme le premier ministre malgache Rainiliarivony.. »

      Gallièni traitait les 2,5 Millions indigènes comme esclaves à sa disposition pour le servir,...et exécuter ses ordres,...

    • 13 juillet à 16:18 | atavisme premium (#9437) répond à vatomena

      Isandra,
      Les Français ont été au grand maximum 50 000 personnes simultanément sur le sol Malgache .
      Comment ont-ils pu faire ce que vous racontez ?
      La classe dirigeante qui a endossé les habits du colonisateur était-elle aussi esclave de galliéni ?
      Mais pourquoi cet acharnement sur le passé révolu !
      Est ce une manière de vouloir dissimuler vos errements dantesques actuels

    • 13 juillet à 16:52 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      Atavisme,...

      Il faut savoir,...votre alzheimer avance gravement, c’est vous qui avez commencé aujourd’hui avec ce post:13 juillet à 12:39 | atavisme premium (#9437),...

    • 13 juillet à 17:09 | atavisme premium (#9437) répond à vatomena

      Isandra,
      Mon alzheimer va bien ,je vous remercie !
      Je vous signales que c’est en réponse a un de vos posts d’hier .
      Vous avez belle mine ,c’est vous et quelques autres de vos zamis ,qui n’ayant aucuns autres arguments ,n’arrêtez pas de remettre ces vieilles histoires sur le tapis !

    • 13 juillet à 17:50 | vatomena (#8391) répond à vatomena

      Des esclaves qui servaient Gallieni !! pauvre dame ..mais Galliéni avait ses officiers d’ordonnance . les esclaves libérés ne savaient rien faire .Ils avaient tout à apprendre. Ils ne possédaient rien..le cu nu et la main nue ... Bien administrés toutefois par Galliéni ;ils ne se sont pas livrés à des scènes de pillage contre les hova et andriana.Ce qui s’etait passé à Mantasoa apres la mort de Laborde ne s’est pas reproduit à Tananarive .La grande société a eu la vie sauve . L’ordre a reigné. Ce n’est pas comme aujourd’hui.

    • 13 juillet à 17:55 | vatomena (#8391) répond à vatomena

      Isandra -@ Sans l’education donnée par la France ,Ratsiraka serait resté le fils d’un tireur de pousse et Tsiranana serait resté le bouvier d’anahidrano !!

    • 13 juillet à 18:09 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      Vatomena,...

      Ces pauvres gens étaient libérés, amis aussitôt après, ils sont entré dans une nouvelle aventure, le fanompoana,...Il n’ont pas eu le temps de répit,...

      Le lieutenant Boucabeille a dit ceci :

      « Quelle source d’ennuis pour nos colons, embarrassés par cette affirmation de la liberté du travail, pour trouver aujourd’hui la main-d’œuvre qui leur était nécessaire ! On édicte aussitôt une loi « sur le travail », qui restreint et annihile la liberté, annoncée à grands fracas de proclamation. »

  • 13 juillet à 16:13 | betoko (#413)

    Isandra et Atavisme
    Il me semble que l’esclavagisme a été aboli en France , mais rétabli par Napoléon Bonaparte , car ils colons des Antilles et de l’île de La Réunion se sont plains car ils n’ont personne pour s’occuper de la canne à sucre .
    A l’île de La Réunion des esclaves d’origine malgache , de Fort Dauphin plus exactement se sont rebellés et se sont réfugiés dans les montagnes pour ne plus être des esclaves .

    • 13 juillet à 16:52 | atavisme premium (#9437) répond à betoko

      Betoko,
      Ce n’est pas cela le probléme .
      A l’arrivée des Frantsay 70 % de la population de tana était esclaves .
      Ces gens avaient des « propriétaires » !
      Qui étaient ces « propriétaires »
      Isandra se permet de juger l’esclavage a la réunion ,en Martinique mais ignore complètement ce qui c’est passé a Madagascar avant la colonisation .
      Si les français on fait la part de la mémoire ,à Madagascar cela est complètement ignoré comme si rien ne s’était passé .
      C’est un peu trop facile

    • 13 juillet à 17:21 | Isandra (#7070) répond à betoko

      Atavisme,...

      « A l’arrivée des Frantsay 70 % de la population de tana était esclaves »

      Où est ce que vous avez trouvé ce chiffre...?

      Je vous ai dit plusieurs fois qu’il ne faut plus se contenter de choses que votre épouse vous raconte, ,...Débrouillez vous pour puiser les faits réels et les réalités,...

    • 13 juillet à 17:25 | Isandra (#7070) répond à betoko

      Atavisme,...

      Dans votre lien, il est écrit :

      « Il a été estimé à environ 500.000, le nombre d’individus libérés à partir de 1896 à Madagascar, »

      Alors que la population à cette époque est estimée à 2, 5 Millions.

    • 13 juillet à 17:42 | atavisme premium (#9437) répond à betoko

      Isandra,
      Et alors ?

    • 13 juillet à 17:49 | Isandra (#7070) répond à betoko

      Atavisme,...

      Refaites le calcul si vous aurez 70%,...

      Je sais que ce n’est pas donné à tout le monde de calculer,...d’autant plus, quand l’Alzheimer avance,...

    • 13 juillet à 18:41 | vatomena (#8391) répond à betoko

      betoko @Les colons de la Réunion " ont d’un jour à l’autre perdu tous les esclaves qu’ils avaient acheté aux malgaches . - et pas question de remboursement — ils ont accepté leur ruine .
      plus de 5 ans pour retrouver de la prospérité ..ils n’ont pas voulu embaucher leurs anciens esclaves— ils ont préféré faire venir de la main d’oeuvre des Indes : ’’les engagés ’’

      Pour entamer les travaux du chemin de fer ,galliéni lui aussi s’était résigné à faire venir des chinois pour remplacer une main d’oeuvre malgache défaillante

    • 14 juillet à 09:29 | Behantra (#9165) répond à betoko

      Isandra

      Aza mivakiloha mifandramatra amin’io badamena io

      Milaza azy ho gasy kimasaon’io nefa tsy mahay teny gasy na kely aza

  • 13 juillet à 18:15 | betoko (#413)

    Les mauvaises fois de Atavisme
    Quand il s’agit de La France , l’esclavagisme rétabli par Napoléon Bonaparte ce n’est pas là le problème , contrairement à l’esclavagisme à Madagascar . Et alors il disait , L’esclavagisme a existé depuis les nuits des temps , depuis l’antiquité et même les juifs étaient des esclaves des Égyptien . De nos jours l’esclavagisme sévit encore en Afrique et dans certaines provinces de l’Inde
    Nous ne sommes pas responsables de l’esclavagisme de Radama , comme si tous les allemands actuels sont responsables des atrocités des SS ou comme si tous les français sont responsables des atrocités des colons français dans les pays ex colonisés ?

    • 13 juillet à 18:58 | atavisme premium (#9437) répond à betoko

      Betoko,
      Bon rétablissés l’esclavage ,si c’est pas grave .
      Bizarre quand c’est vous qui faites des sa.lo.peries ,c’est normal ,mais quand c’est nous ,là !!!!!!!!
      Ce sont les Français qui ont abolis l’esclavage à Mada ,une co.nnerie de plus ,jamais nous n’aurions du mettre les pieds sur cette Ile !!

  • 13 juillet à 19:16 | betoko (#413)

    Les mauvaises fois de Atavisme
    C’est vrai , les français sont abolis l’exclavagisme dans toutes ses ex colonies , mais l’avaient rétabli sous une autre forme plus subtile , Je voulais parler de l’INDIGENAT

  • 13 juillet à 19:28 | Jipo (#4988)

    Pourquoi il a la moitié du visage mena et l’ autre blanche, le spectateur vazaha ?
    A moins que le rougissement soit progressif au fur et à mesure des racontars de son parolier ...

    • 13 juillet à 20:08 | punchline (#9673) répond à Jipo

      t’as pas remarqué le genre de bouteille sur leur table de conference. ce ne sont pas des bouteilles d’eau vive ces trucs là, alors visage mena, visage mena......on ne va pas te faire la photo non plus quand même !

  • 13 juillet à 22:02 | Mihaino (#1437)

    Une bonne nouvelle attendue sur les infos TVPlus de ce soir :
    - Le ni, ni n’est pas dans la Constitution selon la réprésentante du PNUD et il n’y aura plus de ni, ni comme en 2013 aux élections présidentielles de 2018 ! Merci à la CI et aux Nations Unies .
    De mauvaises nouvelles selon toujours les mêmes infos :
    - Le prix de l’électricité va augmenter pour les grandes industries selon le ministre de l’énergie !
    - La crise politique n’attire pas les investisseurs étrangers à travailler chez nous !
    - L’opposition n’arrive pas à s’entendre pour désigner son leader !
    Tous les citoyens malgaches peuvent donc se présenter aux élections présidentielles , que les candidats soient circoncis ou non ils peuvent déposer leur candidature ! Je suis surpris de ce débat de circoncision qui ne développera jamais notre Pays !

    • 13 juillet à 23:42 | Jipo (#4988) répond à Mihaino

      Mihaino vous n’ allez critiquer les sujets de prédilection de mr Bill !
      Ou l’ art de la diversion...

  • 14 juillet à 00:12 | Mihaino (#1437)

    Je connais depuis longtemps les sujets traités par Bill avec ses photos à l’appui ! Les cas qu’il détaille à merveille sur les accidents de la circoncision sont comme toutes les erreurs médicales et que la plupart de toutes les opérations chirurgicales ici ou ailleurs sont réussies mais il faut reconnaître que parfois çà tourne à des catastrophes ! On a lu dans certains médias que des chirurgiens dentistes se sont même trompés de dents à extraire ou à soigner ! Nul n’est parfait malgré son talent et sa compétence !« Errare humanum est »
    Notre journaliste Bill devrait relativiser des faits vécus au lieu de généraliser car le titre de son article reste accrocheur pour ternir la vraie image et signification de la « circoncision » !

  • 14 juillet à 08:17 | lysnorine (#9752)

    @ 13 juillet à 16:13 | betoko (#413)

    « Isandra et Atavisme. Il me semble que l’esclavagisme a été aboli en France , mais rétabli par Napoléon Bonaparte , car ils colons des Antilles et de l’île de La Réunion se sont plains car ils n’ont personne pour s’occuper de la canne à sucre .
    A l’île de La Réunion des esclaves d’origine malgache, de Fort Dauphin plus exactement se sont rebellés et se sont réfugiés dans les montagnes pour ne plus être des esclaves . »

    Misy toy izao, tantaran’ ny RASISMA sy ny FANANDEVOZANA nampiharin’ny mpanandevo Mihodi-Potsy tao amin’ny Nosy La Réunion, notsoahana avy amin’ny boky nosoratan’i J.-L. Macquarie tamin’ny 1884 mitondra ny lohateny hoe : « Voyage à Madagascar » :

    « Une seule chose n’a pas changé dans cette malheureuse colonie, c’est la situation sociale des MULÂTRES. Ils sont toujours, comme par le passé, MÉPRISÉS PAR LES BLANCS (i) et DÉTESTÉS PAR LES NOIRS. Le mépris insultant des premiers a engendré la haine inconsciente des seconds

    « (i) Suivant l’opinion de M. Alexis (Emart), procureur de la République à Saint-Pierre (Réunion), toutes les anciennes familles BLANCHES de Bourbon qui sont restées pour la plupart propriétaires du sol, DESCENDRAIENT DES MALGACHES PAR LES FEMMES. Elles seraient issues des colons du FORT DAUPHIN qui, après la ruine de cet-établissement (1762), de la côte orientale de Madagascar, se réfugièrent à Bourbon alors sans habitants ; ils s’établirent avec leurs ÉPOUSES MALGACHES dans la partie sud de l’Ile formant aujourd’hui l’arrondissement Sous-le-Vent. Si, comme on a lieu de le supposer, les assertions de ce magistrat, d’origine CRÉOLE, sont basées sur des informations aussi précises que certaines, il est curieux de constater que ces HAINES DE CASTE si profondes NE REPOSENT POINT SUR A DIVERSITÉ DES RACES. Comment, dès lors, pouvoir les expliquer ? [p.44]

    « Si l’abolition de l’esclavage n’a pas atteint les possessions anglaises dans leur prospérité, elle a troublé profondément l’existence sociale et économique de toutes nos anciennes colonies.[...]
    elle a eu des conséquences multiples parmi lesquelles la plus curieuse, la plus imprévue et la plus déplorable entre toutes, a certainement été la DISPERSION DES POPULATIONS ESCLAVES et leur EXTINCTION encore plus RAPIDE.
    « A la proclamation de l’affranchissement de l’esclave, le maître répondit par un arrêt d’EXPULSION brutale. [p. 46]

    « Partout un nouveau venu, l’ENGAGÉ, c’est-à-dire l’immigrant de la côte africaine ou asiatique, pourvu d’un contrat transmissible d’une durée de cinq ou dix années, fut appelé à prendre la place de l’ancien serviteur dévoué et fidèle qui PERDIT du même coup SES CHAÎNES et SES MOYENS D’EXISTENCE. Qu’est-ce, en réalité, que l’engagé : un ESCLAVE À TEMPS donnant au propriétaire toutes les forces de l’homme jeune et vigoureux, SANS LUI IMPOSER EN RETOUR LA CHARGE DE LA FAMILE et de la vieillesse de l’ESCLAVE À VIE.
    « Le gouvernement colonial en établissant l’immigration au lendemain même de l’abolition de l’esclavage, commit une faute capitale et irréparable.
    « Le maître se sentit plus rudement frappé dans ses PRIVILÈGES DE RACE que dans ses intérêts matériels ; il obéit aux RÉVOTES DE SON ORGUEIL et se laissa entraîner aux tristes inspirations d’une HAINE qui fut aussi soudaine qu’AVEUGLE. C’est que la loi ne se contentait pas de briser la chaîne de l’esclave ; elle relevait à la dignité d’homme : elle en faisait un FRANÇAIS et un CITOYEN.
    « La LIBERTÉ, SOIT ; l’ÉGALITÉ JAMAIS. Ce « nonpossumus » de la race blanche retentit comme un cri de guerre au dessus des mille clameurs joyeuses de la race noire célébrant sa délivrance.
    C’était un cri de DUPE, que ce cri d’espérance. [p. 47]

    « Lorsque, après plusieurs jours de fête, les derniers chants d’allégresse et d’espérance s’éteignirent enfin dans le bruit monotone de la vague et dans les échos lointains de la montagne, l’ANCIEN ESCAVE REPRIT LE CHEMIN DE LA PLANTATION. Il venait reprendre sa pioche et l’existence de la veille ; il. trouva sa CABANE RUINÉE et son PETIT CHAMP DÉVASTÉ ; le propriétaire n’avait pas attendu son retour pour lui signifier son RENVOI. Il dut s’éloigner pour toujours de cette demeure chérie où il avait grandi et vieilli, de cette terre qu’il avait défrichée, cultivée et fertilisée par ses sueurs pendant de si longues années. Le maître ne fit ni distinction ni exception ; la vieille négresse infirme qui l’avait porté dans ses bras ne fut pas plus épargnée que le jeune noir son compagnon d’enfance ; étouffant tout sentiment de devoir, de justice et de pitié, oublieux des services rendus aussi bien que des nobles traditions patriarcales de sa famille, il CHASSA impitoyablement tous ses anciens SERVITEURS, devenus ses ÉGAUX.[...]
    « L’ancienne population noire fut réduite à promener sa LIBERTÉ et ses DROITS dans les faubourgs des villes et sur les grandes routes où, les privations, la misère et les épidémies l’eurent bientôt poursuivie et DÉCIMÉE. » [pp. 48, 49]

    • 14 juillet à 09:58 | vatomena (#8391) répond à lysnorine

      Lysnorine@ Vous avez saisi là un document que je connaissais - merci à vous de le répercuter .

      J’ajouterai : les maitres ne furent pas indemnisés pour la perte qu’ils avaient subi en perdant leur main d’oeuvre esclave qu’ils avaient lourdement achetés . et les esclaves ne furent également pas indemnisés pour les souffrances qu’ils avaient subies .ils se trouvèrent sans ressources . à mendier ou à crever de faim ou à commettre des crimes. je ne sais si les esclaves ’marron ’’ qui vivotaient péniblement dans ’’les hauts ’’ quittèrent leur tanière .il y avait encore des terres libres à la réunion .il semblerait que tres peu d’esclaves s’y installèrent pour les mettre en valeur et survivre .
      .
      Le marché des hommes n’est pas mort .Il renait sous une autre forme .. Des milliers d’hommes noirs encourent tous les dangers pour aborder en Italie ou en Espagne . Ils sont attendus par la Mafia qui va les louer à des sociétés agricole pretes à leur verser un salaire misérable pour de durs travaux .La route inter africaine de l’esclavage est ouverte de nouveau. Cette route est parfois aérienne et je pense à nos jeunes filles qui vont se faire exploiter à Dubai ,au Quatar ,en Arabie ou au Liban .

  • 14 juillet à 08:40 | lysnorine (#9752)

    @manga-13 juillet à 10:11

    « Amnesty S’INGÈRE dans des affaires d’un état souverain. Est-ce encore une de ces manœuvres de déstabilisation perpétrées par les opposants [...] ? »

    Mety ahitana sombim-baliteny ihany, rehefa tsakotsakoina tsara, izao famelabelarana izao mikasika an’i Amnesty International, ary mbola azo ampiharina koa amin’ny « ONG » isan-karazany izay natao HANDRAVA NY FAHEFAM-PANJAKANA amin’ny tany tahaka an’i Madagasikara. Tokony ho mailo dia mailo ihany Ramalagasy fa tsy homana amam-bolony ny hiakiakan’ itony fikambanana itony sy ny « sociétés civiles » mpiara dia aminy momba ny fiarovana ny zon’olombelona.

    « Droits de l’Homme et hypocrisie : Amnesty International comme agence de propagande du ministère des affaires étrangères américain…
    par Tony Cartalucci
    le 21 Août 2012
    https://resistance71.wordpress.com/2012/08/31/droits-de-lhomme-et-hypocrisie-amnesty-international-comme-agence-de-propagande-du-ministere-des-affaires-etrangeres-americain/
    http://landdestroyer.blogspot.ca/2012/08/amnesty-international-is-us-state.html

    « Amnesty International est une AGENCE DE PROPAGANDE du ministère des affaires étrangères étasunien »

    Amnesty est dirigée par des représentants du ministère des affaires étrangères étasunien, FINANCÉE par des criminels financiers condamnés et MENACE LA VÉRITABLE DÉFENSE DES DROITS DE L’HOMME mondialement.

    Souvent considérée À TORT par beaucoup comme étant la quintessence sur la question des droits de l’Homme dans le monde, cela pourra choquer certains d’apprendre qu’Amnesty International n’est en fait qu’un des plus grands obstacles à la véritable cause et défense des droits de l’Homme sur cette planète. Dans un de ses plus récents rapport en 2012 (2012 annual report (page 4, .pdf), Amnesty répète un de ses plus GRANDS MENSONGES , qu’elle a l’habitude de marteler :

    « Amnesty International est financée essentiellement par ses membres et dons publics. Aucun financement n’est recherché ou accepté de la part de gouvernements pour enquêter et faire campagne contre les abus des droits de l’Homme. Amnesty International est INDÉPENDANTE de tout gouvernement, idéologie politique, intérêt économique ou religieux. »

    Ceci est catégoriquement FAUX.

    Amnesty International est en fait NON SEULEMENT FINANCÉE ET GÉRÉE PAR DES GOUVERNEMENTS , MAIS AUSSI PAR DE TRÈS GROS INTÉRÊTS CORPORATIFS, elle n’est pas seulement impliquée dans des intérêts politiques et économiques, mais elle est en fait un OUTIL essentiel utilisé pour perpétuer et satisfaire ces INTÉRÊTS particuliers.

    Le FINANCEMENT d’Amnesty International

    Trouver les informations à propos du financement d’Amnesty International sur leur site internet est rendu volontairement difficile ; de manière spécifique et pour protéger le mythe que cette organisation est « indépendante ». Comme toute opération criminelle organisée, Amnesty SÉPARE LES LIENS FINANCIERS COMPROMETTANT au travers toute une série de manœuvres et d’organisations boucliers. Le site d’Amnesty stipule :

    "Le travail du secrétariat d’Amnesty International est organisé en DEUX entités légales en accord avec la loi britannique. Celles-ci sont Amnesty International Limited (AIL) et Amnesty International Charity Limited (AICL). Amnesty International Limited s’occupe d’activités charitables pour Amnesty International Charity Limited, une association enregistrée comme charitable

    C’est ICI, à AMNESTY INTERNATIONAL LIMITED, que sont mis les LIENS avec les GOUVERNEMENTS et les INTÉRÊTS INDUSTRIO-FINANCIERS. A la page 11 du rapport et déclaration financière pour 2011 d’Amnesty International Limited (2011 Report and Financial Statement (.pdf) ), il est dit : « Les directeurs sont heureux de faire savoir le soutien accordé par la John D. and Catherine T. MacArthur Foundation, la Oak Foundation, l’OPEN SOCIETY Georgia Foundation, the Vanguard Charitable Endowment Programme, Mauro Tunes and American Jewish World Service. Le département britannique pour le développement international (Governance and Transparency Fund) a continué de financer un projet éducatif sur les droits de l’Homme de quatre ans en Afrique. La commission Européenne (EuropeAid) nous a généreusement récompensé d’un fond sur plusieurs années pour un travail éducatif sur les droits de l’Homme en Europe pour Amnesty International. »

    De manière évidente donc, Amnesty prend de l’argent à la fois des gouvernements et d’intérêts industrio-financiers, dont un des plus connu, l’OPEN SOCIETY, est dirigée par le CRIMINEL DE LA FINANCE , repris de justice George SOROS . En Mars 2012, il fut rapporté par Bloomberg TV que : « Soros avait perdu son procès où il était accusé de délit d’initié en France », indiquant également qu’un appel basé sur une « violation des droits de l’Homme » contre le spéculateur de Wall Street George Soros avait été rejeté par la Cour Européenne des Droits de l’Homme.

    Soros, dont l’Open Society FINANCE également HUMAN RIGHTS WATCH et une myriade d’autres associations pour les « DROITS DE L’HOMME », a littéralement essayé d’utiliser le RACKET OCCIDENTAL sur les droits de l’Homme pour se défendre lui-même contre des accusations de fraude financière et ceci est peut-être la plus belle et transparente représentation de la façon dont ce racket opère.

    Soros, qui fut condamné et dut payer une amende pour délit d’initié en 2002 dans le cas d’actions de la banque française Société Générale qu’il avait achetées en 1988, a bâti un empire de ses activités criminelles mondiales SOUS COUVERT DE LA CAUSE DES « DROITS DE L’HOMME ». Son soutien d’Amnesty International, ainsi que celui du gouvernement britannique et des gouvernements européens, ne vise en fait qu’à étendre sa nébuleuse influence.

    (Hotohizana)

    • 14 juillet à 08:45 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      @manga-13 juillet à 10:11 « Amnesty S’INGÈRE dans des affaires d’un état souverain. Est-ce encore une de ces manœuvres de déstabilisation... »

      (Tohiny)

      Le leadership d’Amnesty International

      Le leadership d’Amnesty nous donne également des indications sur son véritable agenda. Suzanne NOSSEL, Directrice Exécutrice pour Amnesty International USA, par exemple, provient directement du ministère des affaires étrangères américain, toujours en total contradiction avec la prétention d’Amnesty d’être « indépendant » des intérêts corporatifs et gouvernementaux. Nossel a continué à promouvoir la politique étrangère des Etats-Unis, mais simplement de derrière un pupitre arborant un nouveau logo. Le site internet d’Amnesty International mentionne de manière spécifique le rôle de Nossel derrière les RÉSOLUTIONS de l’ONU CONTRE l’IRAN, La SYRIE, la LIBYE et la CÔTE D’IVOIRE, toutes soutenues par le ministère des affaires étrangères américain.
      Image

      Mêmes mensonges, différent pupitre.

      Suzanne Nossel, anciennement du ministère des affaires étrangères US est maintenant directrice exécutif d’Amnesty International USA. Sa fonction principale de DÉGUISER LES ASPIRATIONS HÉGÉMONIQUES DES INTÉRÊTS INDUSTRIO-FINANCIERS MONDIALISTES comme une “DÉFENSE DES DROITS DE L’HOMME ” n’a pas changé.

      Il a été grandement documenté comment tout ceci tourne autour d’un PLAN ÉCHELONNÉ SUR PLUSIEURS DÉCENNIES, établi par les intérêts industrio-financiers, pour DIVISER, DÉTRUIRE et RUINER ces NATIONS qui ont été un obstacle au développement de l’hégémonie globale américaine. Dans le cas spécifique de la SYRIE, il a été révélé que la catastrophe « humanitaire » courante remonte à une vicieuse conspiration de 2007 documentée dans le magazine « New Yorker » par le journaliste Seymour HERSH ; complot ourdit entre Israël, les Etats-Unis et l’Arabie Saoudite, qui cherchèrent à financer, armer et déployer des extrémistes sectaires en Syrie pour miner et renverser le gouvernement syrien, tout en sachant pertinemment la tragédie humaine que cela impliquerait.

      Les « contributions » de Nossel ne sont en fait que de simples déguisements pour une agression militaire ouverte et la POURSUITE DE L’HÉGÉMONIE GLOBALE des intérêts industrio-financiers et ce SOUS COUVERT de « DÉFENSE DES DROITS DE L’HOMME ».

      Un simple coup d’œil au site internet Amnesty USA.org nous révèle que chaque front développé par le ministère des affaires étrangères américain est AUSSI PRIORITAIRE pour Amnesty International, de manière bien sûr purement coïncidentelle. Ceci inclut les rassemblements et les campagnes de soutien aux GROUPES D’OPPOSITION RUSSES financés par le ministère (couramment fixé sur l’affaire « Pussy Riot »), la DÉSTABILISATION du GOUVERNEMENT SYRIEN, le RENVERSEMENT du GOUVERNEMENT BIÉLORUSSE et le soutien de l’icône créé par Wall Street et la City de Londres Aung San Suu Kyi du MYANMAR (toujours appelé par la nomenclature impérialiste britannique et par Suu Kyi elle-même : la « Birmanie »...)

      (Hotohizana)

    • 14 juillet à 08:51 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      @manga-13 juillet à 10:11 « Amnesty S’INGÈRE dans des affaires d’un état souverain. Est-ce encore une de ces manœuvres de déstabilisation... »
      (Tohiny sady farany)

      Amnesty International trahit la véritable défense des droits de l’Homme

      Amnesty couvre certainement des problèmes qui sont critiques pour la politique étrangère des Etats-Unis, vers la fin de leur site internet et au dos de ses rapports. De la même manière, les médias corporatistes ne rendent compte que de manière sélective dans leurs rapports que de problèmes qui coïncident avec leurs intérêts, alors que d’autres problèmes sont complètement étouffés voire complètement ignorés. C’est précisément parce qu’Amnesty couvre tous les problèmes, mais SÉLECTIONNE L’AMPLIFICATION à donner aux PROBLÈMES IMPORTANTS POUR LES INTÉRÊTS de GROSSES CORPORATIONS ou du CARTEL DE LA FINANCE, que cela rend Amnesty un des plus grand frein à une véritable défense des droits de l’Homme sur Terre.

      FABRICATION DE A DISSIDENCE.

      “Free Pussy Riot”, de manière ironique, la FIDH est directerment financée par le ministère des affaires étrangères US, par la très néoconservatrice US National Endowment for Democracy (NED) ainsi que l’Open Society de George SOROS. “Russia, stop arms transfer to Syria”. Si le ministère des affaires étrangères US le veut, soyez certains qu’Amnesty International, gérée par ce même ministère, poussera pour des manifestations et indépendemment de la taille ou de la légitimité des revendications, attendez-vous à ce que les médias corporatistes prennent fait et cause pour elles.

      On donne aux gens la FAUSSE IMPRESSION que « quelqu’un observe attentivement les abus concernant les droits de l’Homme », alors qu’en réalité ce que font Amnesty et autres organisations du même style, n’est que la GESTION DE LA PERCEPTION PUBLIQUE DE MANIÈRE SÉLECTIVE SUR LES PROBLÈMES D’ABUS DES DROITS DE L’HOMME, fabriquant ou manipulant nombre de cas spécifiquement afin que ceux-ci cadrent dans l’agenda des intérêts industrio-financiers idoines. Ceci peut-être apprécié lorsque des rapports entiers émanant d’Amnesty International et de Human Rights Watch ne consistent qu’en des « témoignages » compilés depuis les DIRES DE MEMBRES DE GROUPES D’OPPOSITION SOUTENUS PAR LES ÉTATS-UNIS.

      Dans le cas très rare où un rapport inclut des références à des photos, des vidéos ou des preuves dûment documentées, tels le rapport de Human Rights Watch de 2011 intitulé « Descente dans le chaos » ( 2011 « Descent into Chaos » (.pdf) ), un langage trompeur est volontairement intégré, COUPLÉ AVEC DES PASSAGES INUTILES afin de favoriser un journalisme sélectif et de pouvoir faire pirouetter l’information par non seulement les médias occidentaux, mais aussi par une myriade de fausses organisations ONG, financées et gérées par les sponsors et affiliés d’Amnesty International et Human Rights Watch. La « Descente dans le chaos » était un rapport concernant la THAÏLANDE, qui fut rapidement et amplement retourné, pirouetté par les fausses ONG du ministère des affaires étrangères US et le « défenseur des droits de l’Homme » Prachatai.

      Lorsque le public croit de manière erronée que des organisations crédibles s’occupent de la « défense des droits de l’Homme », il ne devient pas seulement complice, mais il devient également négligent de ses propres responsabilités à examiner objectivement les abus potentiels et de s’exprimer contre. Les intérêts industrio-financiers particuliers de Wall Street et de la City de Londres ont en fait rempli un vide existant, qui aurait dû être occupé par leurs plus féroces opposants, au lieu de cela, ce vide est empli d’un RACKETsoi-disant défenseur des droits de l’Homme de leur propre création. Ils ont non seulement obtenu une opportunité facile pour abuser les droits de l’Homme à l’échelle mondiale, mais ils ont en plus utilisé leur opposition contrôlée à cet effet pour attaquer leurs opposants (géopolitiques).

      Il est très clair qu’AMNESTY INTERNATIONAL N’EST EN AUCUN CAS UN « DÉFENSEUR DES DROITS DE L’HOMME », mais plutôt une insulte à la défense des droits de l’Homme. Il va sans dire que cette organisation devrait être boycotté jusqu’à extinction et au moins identifiée comme étant illégitime et frauduleuse de par son financement occulte et son leadership compromis et corrompu.

      De plus, nous, les peuples devons adresser le vrai problème des violations de nos droits à la base de la société, parce que c’est faire preuve de FOLIE ABSOLUE DE CROIRE que les ORGANISATIONS D’OBÉDIENCE MONDIALE, financées par des intérêts industrio-financiers privés, faisant écho à l’agenda des gouvernements motivés par des intérêts très spéciaux, ONT NOTRE INTÉRÊT COMMUN ET NOS DROITS EN TÊTE LORSQU’ELLES AGISSENT.

      Tony Cartalucci

  • 14 juillet à 14:54 | Ibalitakely (#9342)

    Fa ny karazan’olona tena tokony ho tsaraina dia ireto avy :
    -  Ny olona MIVAROTRA TANINDRAZANA tahaka ireo rehetra izay miray petsapetsa @ fitondrana frantsay & frantsafrika, tafiditra ao daholo ny tompon’an draikitra rehetra t@ fanongam-pajankana 2009 [Ratsiraka Didier Ignace ; Ramakavelo Désiré Philippe ; Ratsirahonana Norbert Lala ; Rajoelina Andry] & ireo foza 109 rehetra nosazian’ny CI.
    -  Ny mpitsara rehetra sahy MANAMBARA fa mety na hita araka ny lalàna manan-kery aza fa tsy mety ohatra : olona tsy voafidim-bahoaka no sady nasiany samboady maha filoham-pirenena no nasainy nanao finianana tahaka ny olom-boafidy ara-dalàna.
    -  Ny mpitsara rehetra nasaina nitsara olona na dia tsy tena andraikiny aza, indrindra ka tsy nanaraka ny tokony ho izy akory avy eo, nefa nisy raharaha hafa mody tsy fantatra mihintsy na dia nisy ratra & faty olona aza. Indrindra ka izay niteny hoe ny famotsoran-keloka dia izay raharaha talohan’ny 2009 ihany nefa ny alatsinainy mainty, ny asabotsy mena, ny 17/03/2009 sns ve talohan’ny 2009 ??.
    -  Ny fananganana milisy tsy ara-dalàna na dia “le plus ancien dans le grade le plus élevé & chef suprème des armées aza t@ 2002 !!
    -  Ny mpitandro filaminana, izany hoe izay rehetra mahazo alàlana itàna fitaovam-piadina mahery vaika [pôlisy ; zandary ; miaramila ; mpiandry fonja ;...] manao fikomiana [fikomiana ≠ fitokonana, sady efa ao anaty finianany rahateo ny tsy fahazahoana manao an’izany] na inona na inona antony.
    -  Tsy lazaina eto intsony ny mpanondrana harem-pirenena sns.

  • 14 juillet à 17:52 | Jipo (#4988)

    @ Lysnorine
    Merci pour la piqure, seuls les adeptes du politiquement correcte, des« humanistes », style bhl, attali, « Kohn-bandit », ou autres embrayages bôbô à la fourest, comme nous en avons beaucoup trop : peuvent feindre croire que ces associations mafieuses font dans le caritatif et l’ altruisme, mieux nous accuser de ringards facho, de ne pas cautionner leur complicité .
    A présent lutter contre ces loges mafieuses, avec les moyens qu’ ils ont s’ avère être une tache des plus ardue .
    Certain que le groupe Bilderberg n’ est pas étranger ...

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 232