Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 22 novembre 2017
Antananarivo | 10h13
 

Société

SEMPIDOU

L’Amicale des inspecteurs des douanes intervient pour rompre la grève

mardi 11 juillet | Bill

Alors que les magistrats se remettent en grève, les membres du syndicat des agents des Douanes décident d’arrêter la leur. Herizo Andrianavalona président du syndicat SEMPIDOU explique les raisons de cette décision qui soulage aussi bien les usagers des douanes dont les groupements des opérateurs, entreprises et industries de Madagascar que les gouvernants. Les « instructions » diffusées par le ministre des Finances auprès des différentes hiérarchies responsables des douanes menaçant les agents de coupure de salaire, ont eu raison de la détermination des divers corps des douanes à faire grève pour réclamer la revalorisation de leurs primes. L’Amicale des inspecteurs des douanes est intervenue comme modérateur et a persuadé les grévistes à reprendre le travail. La situation de ces inspecteurs et des contrôleurs est délicate car obligés de respecter les « instructions » ministérielles, ils risquent fort de créer la division entre membres des métiers des douanes. D’après ce que l’on a compris des propos de Herizo Andrianavalona, l’Amicale a promis de prendre en main le suivi des promesses faites par la Direction générale et le ministère de tutelle ; ce qui est déjà un pas dans l’établissement du dialogue et des considérations des revendications du SEMPIDOU, remarque son président.

La division entre les membres du syndicat était perceptible voici déjà quelques semaines avait déclaré le président du syndicat. « Si au début la consigne de grève était observée à 100%, progressivement, ce taux était tombé à 90% puis avait chuté » –sans aucune précision. Le président du SEMPIDOU avoue l’impossibilité du syndicat d’imposer la grève à tous les douaniers.

En tout cas, le mouvement de revendications de reconsidération des primes aux douaniers semble faire tâche d’huile. L’inspecteur Vonjy Razafindratsimba, président de la plateforme des syndicats des agents des Domaines n’a pas caché son adhésion totale aux mouvements de revendications syndicales. Il attire l’attention des dirigeants sur le cas des primes qu’ils n’ont plus perçus depuis plusieurs années eux non plus, alors que les services des Domaines figurent au 3è rang des pourvoyeurs de recettes de l’Etat après le Fisc et la Douane. La plateforme des syndicats des Domaines qui ne s’est pas prononcé pour une quelconque grève pour l’instant, souhaite le dialogue avec le ministère de tutelle.

1 commentaire

Vos commentaires

  • 11 juillet à 11:51 | Jipo (#4988)

    Bonjour.
    Voilà ce qui plombe l’ économie de ce Pays, des racketteurs patentés, qui non content d’ avoir la sécurité de l’ emploi profitent de leur situation pour faire tout simplement du chantage à exécuter ce pour quoi ils sont payés, un comble dans un des Pays les plus pauvres du monde .
    C ’est donc bien cette mentalité plus que pourrie, qu’ il faut éradiquer !
    Je licencierai sur le champ ces moins que rien sans scrupules, pour ne pas dire fossoyeurs de la nation , addict de la ration au détriment de leurs semblables qui survivent péniblement , une mentalité de 💩 !

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 386