Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 25 juin 2017
Antananarivo | 06h44
 

Editorial

Karana, nous vous demandons pardon.

mercredi 17 mai | Ndimby A.

A chaque histoire de kidnapping de Karana, je suis trois fois écoeuré. Ecoeuré car je trouve extrêmement injuste qu’une communauté soit ciblée du fait de sa race, sous prétexte qu’elle serait fortunée. Cela me rappelle d’ailleurs les fondements vaseux de l’antisémitisme en Europe, où les Juifs étaient accusés de s’enrichir sur le dos des nationaux. Je suis également écoeuré par la réaction de certains de nos compatriotes sur les réseaux sociaux, qui approuvent, excusent ou affirment comprendre ces actes. Enfin, je suis écoeuré de l’incapacité de nos forces de l’ordre à juguler le phénomène, ce qui me pousse à poser la question récurrente : impuissance, incompétence, inconscience, ou pire, connivence ?

Cependant, on n’oublie pas que les kidnappings ne touchent plus seulement les Karana ou les étrangers. Depuis quelques années, des familles de Malgaches (dont toutes ne sont pas fortunées) en sont victimes. Toutefois, même si ces rapts sont moins médiatisés sur la scène nationale ou internationale, sur le plan humain, le drame est le même. On aura une pensée émue pour la petite Annie, kidnappée, torturée et assassinée par des individus sans foi ni loi.

Il y a quelques années, l’ambassadeur français Goldblatt avait déclaré avoir remis aux autorités malgaches une liste de précieuses informations sur les réseaux de kidnapping à Madagascar (février 2015). On ne voit pas trop quelles en ont été les suites, vu la permanence du phénomène jusqu’à ce jour. La seule chose qui ait changé depuis, c’est que le Gouvernement malgache a demandé le rappel de l’ambassadeur François Goldblatt, sous prétexte d’ingérence lorsqu’il a exprimé son opposition au limogeage d’Orlando Robimanana au poste de Directeur général du trésor (mars 2015). Toutefois, je suis personnellement convaincu que cette question d’ingérence n’était qu’un écran de fumée, et que la véritable raison de ce départ est à chercher dans les intérêts et les personnalités civiles et militaires menacés par cette fameuse « liste Goldblatt ». [1]

Il est indéniable que les kidnappings de Karana ont commencé par des règlements de comptes au sein de leur propre communauté, dans laquelle se trouvaient les commanditaires. Mais par la suite, et particulièrement depuis la Transition, certains malfrats y ont vu un business lucratif, d’où la prolifération de tels actes ignominieux. Résoudre ce problème nécessite donc que Karana et Malgaches nettoient devant leurs portes : les premiers pour mettre hors d’état de nuire les commanditaires, les seconds pour annihiler les complices, mais également les malfrats qui opèrent à leur compte.

Il y a de bons et de mauvais Karana. Il y a de bons et de mauvais Vazaha. Et il y a de bons et de mauvais Malgaches. Il y a certes des Karana qui traficotent leurs déclarations fiscales ou douanières, mais il est un secret de polichinelle que certains Malgaches sont également corrompus. Il y a certes des Karana arrogants vis-à-vis de la loi, sous prétexte d’avoir de bons appuis politiques, mais l’exemple de Claudine Razaimamonjy rappelle que les Malgaches n’ont pas tous un comportement angélique. Il y a certes des Karana qui sont scandaleusement riches, mais l’enrichissement sans cause de certains Malgaches devraient aussi attirer l’attention de l’Etat. Certes, certains Karana sont aux manettes du trafic d’or à Madagascar, mais cela serait-il possible sans les policiers, gendarmes, douaniers, personnel navigant et autres maillons qui en profitent de manière éhontée ? Nous autres Malgaches, nous devons donc nous regarder dans la glace, et nous interroger sur la poutre dans notre œil, avant d’aller s’enquérir de la paille (ou même de la poutre) dans l’œil du Karana.

S’attaquer par les mots et les gestes aux Indiens et aux Pakistanais, juste parce qu’ils sont Karana, est un comportement abject. D’autant plus que beaucoup d’entre eux font des actions méritoires sur le plan économique ou social. Je pense aux missions humanitaires du docteur Firoze Koytcha, au dispensaire d’Anosivavaka, à l’engagement de Karana dans les clubs de service, ainsi qu’à ces centaines d’actions que je ne connais pas. Mais surtout, je pense à ces milliers d’emplois générés par les entreprises de Karana. Cette communauté qui fait partie intégrante de la Nation malgache apporte beaucoup à la vie de notre pays sur tous les plans. Malheureusement, elle continue à être traitée en paria par certains de nos compatriotes à l’esprit obtus. Toutefois, ces Malgaches-là ne représentent pas tout le pays. Je suis convaincu qu’aujourd’hui, beaucoup s’associent en pensée avec moi pour valider le titre de l’édito. Pardon de ne pas pouvoir vous protéger. Pardon de ne pas faire assez d’efforts pour favoriser votre intégration. Pardon pour ces actes de kidnapping perpétrés par certains connards parmi nos compatriotes.

Je ne connais pas Monsieur Danil Ismael, mais toutes les personnes qui me parlent de lui me disent que c’est un homme bien, et un bon Malgache. S’il lit ces lignes, qu’il sache que la rédaction de Madagascar-Tribune.com est de tout coeur avec lui et sa famille.

Notes

[1Les Karana s’étonnent d’ailleurs qu’à chaque affaire de kidnapping, ce soit une certaine personne qui se propose spontanément et la plupart du temps comme intermédiaire entre la famille et les ravisseurs.

137 commentaires

Vos commentaires

  • 17 mai à 08:57 | Eloim (#8244)

    « Karana, nous vous demandons pardon », persiste et signe NDIMBY.

    Cette phrase de Ndimby nous laisse penser que ce soit lui qui se sent fautif et s’engage à prendre la responsabilité de s’excuser (carrément) auprès de la communauté Karana, soit il délègue toute une population malgache, au nom duquel il demande pardon car la FAUTE est au(x) malgache(s) malgré qu’on vit en communauté.
    Cette histoire de kidnapping, qu’elle parle de Karana ou de Gasy est déplorable, écoeurante (selon l’auteur) et triste.
    Ainsi, faut-il cautionner cette demande de pardon alors que tous les aspects ont été décrits dans ce « RECIT Editorialiste ».

    • 17 mai à 11:09 | Babah (#9347) répond à Eloim

      Eloim,

      1- on ne comprend rien de votre expression « française ».

      2- utilisez une autre langue plus compréhensible pour les autres (à supposer que vous comprenez ce que vous dites, évidemmment).

      3- c’est depuis longtemps que j’essaie de lire ce que vous dites, vos commentaires sur d’autres sites, ... votre style qui se veut peut-être savant est trop ampoulé et en plus n’éclaire rien.

      J’espère ne pas vous avoir fâché, n’ayant RIEN contre vos posts puisque je n’y ai RIEN compris, jusqu’à maintenant.

    • 17 mai à 13:54 | punchline (#9673) répond à Eloim

      NDIMBY, tu parles en notre nom, ayez au moins le courage de nous répondre :sinon c’est lâche, c’est trop facile , ce n’est pas courtois, et ce n’est pas logique,

      d’abord je condamne cet élèvement, et les bandits doivent être punis, et nous les malgaches nous condamnons fermement cet acte

      maintenant, des remarques :

      - les garde du corps de ce karana en question sont 2 policiers Malgache : une personne privée gardée par 2 agents public payés par nos impôts, tu trouves ça normal ?

      - ces karanas ne portent souvent pas plainte, et donc ne collaborent pas avec l’autorité, et c’est à nous de demander pardon

      - ce sont des Malgaches d’ilafy qui ont donné l’alerte , en appelant la gendarmerie, et c’est nous qui sommes traités de jaloux ?

    • 17 mai à 22:34 | zanadralambo (#7305) répond à Eloim

      Votre réaction nous ramène aux débats des îles éparses où vous n’étiez pas le dernier à jeter de l’huile sur le feu. Et dire que vous êtes enseignant. Dans ma naïveté, Je croyais que l’enseignement, un sacerdoce, consistait à prôner la tolérance, le respect de l’autre. Vos voisins vazaha savent-ils seulement à quel genre d’homme ils ont à faire ? Je vous imagine, le week-end, avec votre sourire hypocrite, leur servir des sambos ...sur lesquels vous aurez crachés.

    • 18 mai à 18:36 | Jo Brandon (#9919) répond à Eloim

      Babah ....

      Soyez indulgent avec Eloim. Moi non plus, je n’ai rien compris à son charabia.
      Que voulez-vous ! Je crois qu’Eloim est Karana. En tout cas, il écrit comme beaucoup de Karana adultes. Ce n’est pas faute. Il devra peut-être demander pardon à Napoléon.

      J’espère me tromper, mais ...

    • 2 juin à 20:49 | franc (#9485) répond à Eloim

      Ton excuse n’engage que toi, karana ou pas, toute victime merite une attention particuliere d’autant plus que ce sont les malagasy qui vivent fans l’insecurité chaque jour et non mes karana hyper proteger dans leur enceinte avec des gardiens partout et même des forces de l’ordre employé et payé par les contrubuable gasy. Ce que cet editeur n’sais pas ce que derrirère ces kidnapping pour la plupart du temps ce sont même les karana entre qui sont responsable

  • 17 mai à 09:21 | vohitsara (#8896)

    Ny Mafia karabo (fa tsy karana izany) no mifamono ; dia i Ndimby no manao paridao.
    Izany tokoa no hatao hoe milela-bôty.
    Mba tia ahazo tsipikely avy @ Karabo angaha ity izy ?
    Koa mandehana re mandohalika mifona eo anoloan’ ny vavahadin’ ny Socolait ; sitrany ahay mba mahazo tsipikely hamenoana ny banga ao am-paosy !?

    • 17 mai à 12:00 | gasybevata (#9918) répond à vohitsara

      Bien dit l’ami ! ce n’est pas pour alimenter le polémique, mais le « nous » est très mal utilisé ici, nous, les Malagasy de ce pays ne nous sentons pas du tout concernés par cette histoire. A moins qu’il veut parler de lui-même et ses amis chez Tribune, ça aussi, c’est bien possible... Mais une chose est sûr, nous connaisons trop ces gens, lèchez leurs bottes ou n’importe quoi, ils ne vous cederont même pas une maudite boîte de lait pour cet acte !

    • 17 mai à 15:15 | Isandra (#7070) répond à vohitsara

      « les Malagasy de ce pays ne nous sentons pas du tout concernés par cette histoire »,

      De quel droit vous autorise à parler au nom de tous les Malagasy...?

      Parce que nous si, nous sentons concernés de cette histoire, dans la mesure où elle se passe chez nous, dans notre pays,...mais, non pas en Inde, ni au Pakistan,...

  • 17 mai à 09:31 | Boris BEKAMISY (#4810)

    Je partage le MEA CULPA de Ndimby A vis à vis des Communautés Karana( enfin ça nous arrive d’avoir une convergence d’idée sur un point de vue......mais j’avoue que c’est rarissime ),
    Ce n’est pas la faute aux Karana d’être riche à Madagascar, ce peut -être la faute des malgaches d’être pauvre sur la terre de leurs ancêtres !En plus la question d’INSECURITE touche les différents catégories de la population/communautés de Madagascar d’une manière horizontale.

    Peut-être que LA THÉMATIQUE LA PLUS PERTINENTE qu’il fallait questionner à Madagascar concerne le COMMUNAUTARISME et l’INTEGRATION SOCIALE, est_ce_que le TISSUS SOCIAL à Madagascar est condamné pour se STRUCTURER EN COMMUNAUTé CLOISONNé et PARALELLE comme c’est le cas actuellement ? Ce cloisonnement social n’est pas seulement entre Karana et Malgache mais« des MURs DE BERLIN » barricadent également entre différentes communautés ou catégories sociales malgaches.
    Le COMBLE c’est qu’à Madagascar aucun programme de Gouvernement depuis les RÉGIMES SUCCESSIFS n’aborde cette problématique de CLOISONNEMENT COMMUNAUTAIRE pour avancer dans plus d’INTEGRATION SOCIALE entre karana et malgache et également inter_malgache. Peut-être que des TRAVAUX PARLEMENTAIRES devraient approfondir ce PROBLÉMATIQUE à TSIMBAZAZA pour accoucher des LOIS PRO-INTEGRATION , les députés peuvent briser leur « chômage »actuel sur cette REFLEXION .......Bizare que les parlementaires n’ont pas toujours d’ODRE DU JOUR PRECIS dans un Pays ou TOUT EST URGENCE ( c’est un autre thématique à développer dans votre prochain éditorial Mr Ndimby A, il faut avoir un ŒIL CURIEUX à Tsimbazaza )

    Comme si LE COMMUNAUTARISME est UNE FATALITé à Madagascar avec les RÉSULTATS qu’on connait la DIFFICULTÉ de Madagascar à VIVRE comme UN VÉRITABLE NATION UNIE ET INDIVISIBLE sauf du BOUT DE LÈVRE ! Hypocrisie oblige.

    Boris BEKAMISY

    • 17 mai à 10:12 | Isandra (#7070) répond à Boris BEKAMISY

      BB,...

      Alors là, je vote pour BB pour la place de Ministre de l’intégration et de l’immigration,...

      Vous et Ndimby(la réconciliation commence sur mt...???) avez raison,...juste le fait que tous ces kidnapping(plus de 90 depuis 2000) se passent dans notre pays dont l’Etat et lois sont censés de protéger toute sa population,...quelle que soit son origine,...

    • 17 mai à 10:30 | Eloim (#8244) répond à Boris BEKAMISY

      BB,
      Je ne vous contredis pas sur le point que vous partagez le même avis que Ndimby, mais le fait de jeter la faute (pourquoi pardonner sans se sentir fautif ou coupable ?) aux malgaches (?) m’a fait tiquer aux oreilles. Pourquoi Ndimby ou plutôt nos journalistes ne racontent pas les faits qui se sont passés au milieu des « asan-dahalo » où des femmes et des enfants ont été « servis » comme otage ? Qu’y-a-t-il de si particulier entre les mots « OTAGE » et « KIDNAPPE », il y a toujours notion de « rançon » ? Ce cas de prise d’otage par les dahalos sont fréquents par rapport au kidnapping des karana. N’est -il pas question de valeur de la « MISE » comme rançon qui rend plutôt les « nouvelles » plus EXPLOSIVES ?
      Ndimby, vous vous spécialisez sur les études comparatives ? Votre sensibilité touche parfois aux étrangers ! Quid à la résurgence d’esprit colonisé (excusez moi le mot) !
      - Erection de Macron et Dago ?
      - Démocratie occidentale et Dago ?
      - Pardon au Karana, etc

    • 17 mai à 10:35 | Boris BEKAMISY (#4810) répond à Boris BEKAMISY

      @ Isandra
      J’accepte ce Poste ministériel (Intégration et Protection sociale) dans un Gouvernement ou Isandra serait le MACRON GASY tant attendu ou du moins le Édouard PHILIPPE GASY .

      Oui Isandra, je persiste et je signe qu’au vu des NAUSEABONDS ESPRITS HYPER-CLIVANTS INTER-MALGACHES qui peuplent ce FORUM, je trouve les Gouvernements successifs n’ont pas développé/priorisé des STRATÉGIEs OPÉRATIONNELLES pour promouvoir l’INTEGRATION/COHESION SOCIALE aussi bien karano_malgache et malgacho_malgache alors qu’il y a aussi UNE URGENCE à ce niveau à Madagascar !
      Boris BEKAMISY

    • 17 mai à 10:56 | Boris BEKAMISY (#4810) répond à Boris BEKAMISY

      @ Eloim,
      Sans vouloir jouer l’avocat de Ndimby A ,il se débrouille bien cahin-cahan à sa façon.... !

      - Le Mea_culpa de Ndimby est exprimé non pas pour s’excuser du CAS PRÉCIS DU KIDNAPPING auquel il n’est (je pense) pour rien..... , mais il a seulement voulu REPRÉSENTER les Malgaches ( l’éditorialiste peut se le permet...c’est comme ça !) pour s’excuser du SENTIMENT DE JALOUSIE DES MALGACHES VIS A VIS DE KARANA d’une manière generale !

      - ELOIM ne peut pas ignorer que les Karana ont fait objet des series d’OPK pour des raisons peut-etre discutables mais avec des réactions assez violentes et dispropostionnées de la part des malgaches et c’est de tout celà que Ndimby s’excuse mais pas le Kidnapping entre Karana d’hier !
      Sa ahoana Mr NDIMBY A.?

      - C’est pour cette raison que je pousse le DEBAT sur une SOLUTION pour dépasser ce CLOISONNEMENT SOCIAL karano_malgache : Engager une réflexion parlementaire pour aboutir à des LOIS PRO_INTEGRATION ET PROTECTEUR à Madagascar permettant de SECOUER « le MUR DE BERLIN »ente Malagasy et Karana. L’IMPOSSIBLE n’est pas BORIS BEKAMISY !
      BB

    • 17 mai à 11:17 | Eloim (#8244) répond à Boris BEKAMISY

      BB,
      N’est ce pas du lèche-botte aux autorités françaises nouvellement investies qui vous tient tant à l’envie par vénération (?) dont vous comparez l’incomparable, un fait indéniablement issu d’esprit colonisé ? Sans trop polémiquer sur ce qui se passe ici en France concernant l’élection de Macron, celui que les français qualifient de successeur-héritier du régime Hollande dont l’échec du PS à redresser le pays est tellement déplorable. Le score de Macron ne dit pas grand chose avec comme adversaire politique le FN qui dans son histoire n’a le meilleur score que durant cette élection présidentielle (habituellement, FN ne peut faire mieux que 25%). Donc, si les politiciens Gasy veulent sauver et redresser Dago, il ne faut surtout pas « imiter » un Macron ou qui que ce soit dont vénère tant BB, car beaucoup d’observateurs prédisent le contraire. Les français n’ont pas assez de marge de manoeuvre. Le phénomène TRUMP peut en dire long !

    • 17 mai à 11:56 | Isandra (#7070) répond à Boris BEKAMISY

      BB,...

      Hihihi....! Votez Isandra pour 2018,...je vous promets, vous aurez ce post,...(...Lol)

      Masin-Joany sera très content de l’entendre,...il sortira de sa rizière,...

    • 17 mai à 11:57 | Boris BEKAMISY (#4810) répond à Boris BEKAMISY

      @ Eloim,
      Pour votre gouverne, on dirait que vous êtes un Forumiste MT-Vao Tonga pour ne pas savoir que Boris BEKAMISY ne s’est pas mis du tout EN MARCHE pour lécher systématiquement la pompe à MACRON comme c’est à la mode actuellement en France.( je revendique un LEPENISME , je crois au PATRIOTISME )
      Comme vous je ne gobe pas aveuglement le MACRONISME , j’attends voir ; quoique mon SENTIMENT NATUREL DE DROITE me fait penser de plus en plus que depuis sa prise de pouvoir que MACRON est un HOMME RÉSOLUMENT de DROITE MODERNE et à ce rythme il pourrait réussir SON PARI....son parcours chez Hollande n’est que le fait de son coté OPPORTUNISTE ! il a su profiter ou valoriser certaines opportunités devant lui qui le poussent dans la HOLLANDIE sans qu’il est un Homme de conviction pas du tout de gauche)

      Quand à la nécessité de PLUS d’’intégration sociale à Madagascar , je ne comprends pas pourquoi vous êtes CONTRE , est-ce que vous avez un Problème à ce que le PEUPLE de Madagascar quelque soit leurs ORIGINES/RACE puissent vivent en HARMONIE ? L’A COHESION SOCIALE n’est ni droite ni gauche ,c’est HUMAIN et point barre. A partir de moment ou le GOUVERNEMENT MALGACHE facilite la NATURALISATION de Karana , la cohésion sociale serait une REALITE à Madagascar.

      Quand à votre prophétie sur l’ECHEC du Macronisme , j’attends VOIRE , il a l’avantage de la jeunesse pour avoir la POSSIBILITE DE RÉPARER encore SES ÉVENTUELLES ERREURS au delà d’un QUINQUENAT.
      Mais il est vrai MACRON n’aura pas un premier QUINQUENAT FACILE
      BB

    • 17 mai à 12:08 | Boris BEKAMISY (#4810) répond à Boris BEKAMISY

      @ Isandra
      Il faudrait créer votre mouvement ....EN MARCHE @ Isandra ,BB serait le premier adhérant !
      BB

    • 17 mai à 12:16 | Generation Zanatany (#9921) répond à Boris BEKAMISY

      Je partage l’analyse de Boris BEKAMISY sur la situation actuelle des tous les Zanatany.
      Je suis personnellement convaincu que « Le VIVRE ENSEMBLE » serait la voie salutaire pour retrouver la PAIX pour tous les Zanatany du pays.

      Suite aux derniers évènements d’il y a quelque semaines, j’ai initié un projet avec tous les Zanatany toute population confondue qui est en gestation.
      Vous pourrez prendre connaissance des grandes lignes de ce projet sur le lien :

      https://drive.google.com/file/d/0B3taqw0Hgjesc2FDb3IzYlg5QkU/view?usp=sharing.
      https://drive.google.com/file/d/0B3taqw0Hgjesc2FDb3IzYlg5QkU/view?usp=sharing

      Il faut que chacun de nous, participe et prenne des initiatives pour changer les mentalités.
      Je suis un Karana ( natif de Mada) et président de l’association Mandresy qui oeuvre pour un orphelinat à Tamatave ( www.mandresy.com).

  • 17 mai à 10:09 | Behantra (#9165)

    Il n’y a pas de fumée sans feu !

    Feu Ravony , premier ministre de Zafy , de passage à Paris , lors d’un diner organisé par Grad France

    avait affirmé que les karana sont une communauté à risque .

    A Paris actuellement et avec des karana amis , mariés à des malagasy , nous avons discuté de ces kidnappings

    Je tiens à préciser que ces karana ont tous réussi , ici à Paris : certains connaissent bien ces familles
    frappées par ce drame

    Ils affirment que c’est aux karana installés à Madagasikara de faire LE NETTOYAGE au sein de leur communauté et que ni Hery ni le gouvernement de Mahafaly ne pourront résoudre ce problème

    • 17 mai à 10:18 | Isandra (#7070) répond à Behantra

      Les ZD rancuniers continuent de pointer du doigt sur les karanas victimes de l’impuissance de notre Etat,...

      On s’en fout des affaires internes de karanas, le rôle de l’Etat, c’est de mettre l’ordre de ce pays,...et ne laisser n’importe qui faire n’importe quoi,...

    • 17 mai à 10:44 | Eloim (#8244) répond à Behantra

      Je suis de votre avis.
      C’est ce qu’il faut retenir dans les opérations de ce genre, des éléments de forces de l’ordre (policiers et/ou gendarmes, militaires) et des karana sont « TOUJOURS » parmi les impliqués dans toutes les affaires de kidnapping, sans parler l’implication de près ou de loin des magistrats et autres hauts responsables de la sécurité du pays. En tout, on a affaire à des mafia.
      L’incapacité du régime actuel de faire régner la paix et la sécurité est manifeste, donc il n’est plus question de s’en prendre à la population malgache vis-à-vis de ce qui se passe dans le camp des karana qui s’entre-tuent pour leur business.

    • 22 mai à 17:18 | Jo Brandon (#9919) répond à Behantra

      Isandra et BB >>>>

      Ce que dit Behantra est vrai. Les karana parlent exactement des kidnappings comme ceux de Paris.
      Pour une fois, BB et Isandra ont raison de dire : « On s’en fout des affaires internes des karana ».
      Comme les kidnappings font effectivement partie des affaires internes karana, donc on s’en fout.
      C’est pourquoi ils ne porteront jamais plainte. On les comprend car ils ne veulent pas laver leur linge sale en public.
      Donc , ne dites jamais que les autorités ne font rien pour protéger les karana. Que nenni ! Parlez aux autorités de vos affaires internes ; ce dont vous discutez lors de vos retrouvailles aux mosquées ; portez plainte en disant toutes les vérités.

  • 17 mai à 10:45 | Isandra (#7070)

    Le sujet que nous les Malagasy et karanas devraient mettre sur table « Living together », « le vivre-ensemble »,...parce qu’il a besoin des efforts de deux parties :

    Cette citation de Martin Luther king doit nous faire réfléchir :

    « Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. »

    Mais, cela n’enlève pas la responsabilité de l’Etat de laisser ce phénomène se développer dans ce pays,...

    Imaginez ce qui se passerait si on laisse toutes les communautés régler leur compte entre eux, les Malagasy se disent cela ne concerne qu’eux, pourtant, ça se passe chez nous, dans notre pays,...Chienlit total,...

    • 17 mai à 12:07 | Mihaino (#1437) répond à Isandra

      Bonjour Isandra,
      Etes-vous sûre et certaine que les Karana (Indo-Pakistanais) voudraient vraiment s’intégrer chez nous ?? Je n’y crois pas du tout et j’assume ce que je dis .
      Je partage avec vous la citation de Martin Luther King concernant le « vivre ensemble » mais je doute fort que les Karana en majorité aspirent à cette belle idée !Ils préfèrent s’enfermer dans leur bulle .
      Quant à moi , je me permets de citer J.J Rousseau qui disait : « Nul n’est méchant volontairement ! »
      Cet edito de Ndimby m’a un peu surpris , je l’avoue , car nous devrions tous demander Pardon à toutes les victimes de tous les actes abominables survenus dans notre Pays depuis un certain temps .

    • 17 mai à 12:27 | Boris BEKAMISY (#4810) répond à Isandra

      @Miahaino,
      je trouve que LEGISLATION MALGACHE force le Karana de s’enfermer entre eux !
      Le fait de refuser aux Karana la NATIONALITE MALGACHE favorise la construction d’un MUR qui cloisonne les Karana entre eux.
      Pourquoi leurs demander l’INTEGRATION quand NOS LOIS favorisent le CONTRAIRE ?
      Que NOUS malgaches commencions d’abord à ETRE COHERENT sur ce que nous voulons
      BB

    • 17 mai à 12:44 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Mihaino,...

      « Cet edito de Ndimby m’a un peu surpris , je l’avoue , car nous devrions tous demander Pardon à toutes les victimes de tous les actes abominables survenus dans notre Pays depuis un certain temps . »

      Moralement, il faut le faire,...de toutes façons, cela ne coûte rien. Par ex, nous devrions demander pardon à la population d’Antsakabary victime des actes abominables de certains policiers-fonctionnaires qui sont payés par le contribuable, comme si nous les avions payé pour faire du mal à cette population,...

      BB,...

      En Malagasy « Mandeha »,...

      Hihihi ! C’est une bonne idée. Connaissez vous des banques(Genre Rothschild,...) ou groupe des médias,...à contacter qui pourraient financer et soutenir notre campagne,...?

    • 17 mai à 13:07 | Boris BEKAMISY (#4810) répond à Isandra

      @ Isandra, MACRON GASY

      C’est plutôt le« Mouvement IR ( Isandra RASABOTSY) »ou c’est à dire en malgache « IR=Izao Rosotsamipodikoa ! » ( Hihihi)
      Les Banques( Rothschild) ? Ny vola misy fa ny Ampiasana azy no Tsa hita, Salasalao fotsiny fa ny vola raha tsa ho lany hoizizy zay hira zay
      Fadina fotsiny ny mankany @ Claudine aa !
      Hihihi
      BB

    • 17 mai à 13:30 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      BB,...

      Hihihi ! Izay zany ilay hoe : « Roson’ny repoblika »,...

      Ka ilay vola anie hitany ihany nanaovany azy eh ! Nirotsaka tany amin’ny kesin’ny sociétény,...

    • 17 mai à 17:32 | Generation Zanatany (#9921) répond à Isandra

      Nous faisons le même constat de la situation et il se trouve que vous citez Martin Luther King.

      Alors, je vous invite à nous rejoindre sur un projet que nous avons initié il y a un mois suite aux derniers évènement survenus dans le pays.

      Nous invitons tous les Zanatany de Mada ou de France à agir, car nous ne pourrons pas rester les bras croisés et faire que des commentaires positifs ou négatifs.

      Il est vraiment temps pour de briser les verrous qui nous empêchent de VIVRE ENSEMBLE.
      Nous sommes convaincus que c’est la seule voie pour retrouver la PAIX entre nous tous.

      Vous trouverez les grandes lignes de ce projet sur les liens ci-dessous :

      https://drive.google.com/file/d/0B3taqw0Hgjesc2FDb3IzYlg5QkU/view?usp=sharing

      (https://drive.google.com/file/d/0B3taqw0HgjescUJCU0J6aW00NWM/view?usp=sharing)

      Rejoignez nous en apportant vos idées concrètes en nous les adressant soit par mail :
      generationzanatany gmail.com ou alors sur le site de Google Plus ( Génération Zanatany).

      S.A
      www.mandresy.com

  • 17 mai à 10:47 | Behantra (#9165)

    Aucune rancune dans ce que je dis Isandra

    Et libre à vous de réver que l’Etat va y mettre de l’ordre

    • 17 mai à 11:48 | Isandra (#7070) répond à Behantra

      Les ZDs ont dent contre les Kranas, du fait qu’ils croyaient à tort que les Karanas ont financé l’évincement de leur Dada,...pourtant, leur Dada faisait tout à travers de ses mauvaises pratiques pour qu’il parte tout seul,...

  • 17 mai à 11:05 | Behantra (#9165)

    Ndimby aurait du dire : karana JE vous demande pardon

    Il n’a reçu aucun mandat du peuple malagasy pour utiliser ce NOUS

    • 17 mai à 11:33 | Stomato (#3476) répond à Behantra

      Vous avez raison, surtout parce qu’un mandat électif ou autre n’a pas grande valeur, sitot accordé, sitot oublié !
      Et le vaohaka unis est en fait constitué par 18 à 22 millions d’individualités uniques.
      (Qui sait combien il y a de personnes vivant à Madagascar ? Cela dépend si c’est avant ou après un cyclone...)

  • 17 mai à 11:53 | Jo Brandon (#9919)

    Oh non ! C’est incroyable qu’un « journaliste » puisse avoir une telle réaction.
    M. Ndimby demande pardon ? Au nom de qui ? Surtout pas au nom des Malagasy !
    Ah bon, parce que c’est nous maintenant qui n’avons pas fait le nécessaire pour l’intégration des Karana ?
    Ah bon, parce que les Karana qui « volent » (ventes sans factures, importations sous-fac ou sur-fac selon les cas, évasions fiscales sous toutes les formes, exportations frauduleuses des richesses, blanchiment d’argent, ...etc...) représentent une infime minorité de leur communauté ?
    Et M. Ndimby demande pardon pour ces kidnappings perpétrés par eux-mêmes !
    Des Karana ( combien au juste M. Ndimby ? ) peuvent être tombés sous le coup de l’enrichissement sans cause. Mais des Malagasy aussi, dit M. Ndimby. Ce genre de raisonnement ou de cheminement intellectuel ressemble bien au mode de fonctionnement Karana.
    Combien avez-vous touché M. Ndimby pour pondre un « article » pareil ? Car c’est toujours dans le mode opératoire Karana. Comme le dit Vohitsara ci-dessus : « Izany tokoa no hatao hoe milela-bôty ». Je dirai même plus : « Izany tokoa no hatao hoe milela-bo.. ».

    Ayez honte M. Ndimby ! Si Madagascar Tribune est tombé bien bas et si le pays est dans la situation où il se trouve, c’est aussi à cause des gens comme vous.

    • 17 mai à 13:26 | Isandra (#7070) répond à Jo Brandon

      « Ayez honte M. Ndimby ! Si Madagascar Tribune est tombé bien bas et si le pays est dans la situation où il se trouve, c’est aussi à cause des gens comme vous. »

      Au contraire, Monsieur, là Ndimby prend la hauteur, par rapport aux ZDs bornés, prétentieux,...rancuniers,...Ils ne veulent pas s’associer à eux,...

    • 17 mai à 19:19 | zanadralambo (#7305) répond à Jo Brandon

      ...tain !!! Que de haine. Et la tolérance dans tout ça ? Un mot que vous évoquez quand vous dénoncez le racisme en France et que vous avez tôt fait d’oublier quand vous revêtez vos habits de gasigasy. Consternant. Le genre à faire de la morale à 2 balles et qui doit se comporter en pourri dans la vraie vie.

  • 17 mai à 12:00 | Babah (#9347)

    - @ Ndimby,

    Je suis tout à fait d’accord .

    - @ Boris,

    Vous pointez juste, ce que vous ajoutez est tout aussi pertinent que l’édito.

    - @ autres animaux pavloviens de ce forum qui sont contre l’essentiel de cet édito : essayez d’abandonner cette mentalité sectaire, clanique, régionaliste, communautariste, etc qui montre justement votre niveau bestial, animal, instinctif, manara-pofona ... ce sont les bêtes qui se regroupent en meute, horde, troupeau, etc faute de savoir penser, incapable d’atteindre des notions telles que nation, société, intérêt public . Bref, les animaux ne font pas de philo ni des maths !

    Autre chose, pour ces forumeurs qui croient réflechir et analyser en racontant des anecdotes, puis les additionnent et finissent par des généralisations synonymes pour eux de vérités : sachez donc, une fois pour toutes que ce genre de raisonnement inductif est une faute capitale, une abérration dans le domaine socio-politique.

    La « norme » de la vérité, dans le domaine socio-politique, ce sont des principes, des valeurs, des lois, des droits, des obligations, des devoirs, etc. tels que justice, vivre-ensemble, gouvernance, civisme, courtoisie, éducation. Et pour atteindre ce niveau « normal » du socio-politique, il faut faire un saut gigantesque (je pense au mur évoqué ici par Boris mais aussi à l’album « the wall » des Pink Floyd), un saut donc qui vous ferait quitter et dépasser ce stade infantile, bête, bestial, animal, stupide, DE PARLER D’ANECDOTES, DETAILS, EXEMPLES, TRANCHES DE VIE,... pour généraliser des ragots, tsaho, croyances, superstitions, haines, etc conduisant aux OPK, sakoroka, fitsaram-bahoaka et autres rages vindicatives de samy mitovy fofona, EMMENÉS PAR L’INSTINCT. J’invite chacun à revoir sur les vidéos de cette « barbecue humaine » sur la plage de NosyBe : écoutez les « raisonnements » des émeutiers ...

    Sachez, donc, que ces principes, ces valeurs comme comme tout autre normes ou vérités ne sont pas issus d’un vote, tsangan-tanana ou autre genre de recensement ou assises nationales ( mode foza de la transition). Sachez que la vérité, la norme, les principes n’on rien à voir avec la démocratie, la majorité, la puissance du hurlement ou le nombre d’une foule enragée ...

    En définitive, je l’ai déjà dit, c’est ce habadoana qui fait la misère gasy.

  • 17 mai à 12:03 | Saint-Jo (#8511)

    Ndimby est sans doute un Chrétien !
    Les Chrétiens demandent toujours pardon de tout , et de rien !
    Des choses qu’eux-mêmes personnellement ont faites , bien sûr !
    Mais aussi étrangement des choses qu’ils n’ont même pas faites !
    Les Chrétiens croient qu’ils sont « fautifs » de quelque chose dès le sein de leur mère ! Et je me suis toujours demandé : de quoi , au fait ?
    Ils sont comme ça , les Chrétiens !

    Ndimby est libre de faire ce qu’il veut faire .
    A condition que Ndimby s’en sent responsable !

    Libres ensuite aux autres d’être solidaires ou non de Ndimby !
    A chacun son libre arbitre !

    Rien de plus facile à dire , bien sûr .
    Mais sortir de cette embrouille est une autre paire de manche !

  • 17 mai à 12:03 | dirk_cab (#6503)

    Bonjour,

    Demander pardon aux karana ?

    Pour quelles raisons ? Ndimby leur doit quelque chose ?

    S’il y a une demande de pardon à effectuer , c’est au gouvernement à la faire et surtout pardon au PEUPLE gasy .

    Pour une fois , je trouve le journaliste trop frotte-manche et à côté de la plaque.

  • 17 mai à 12:06 | Isandra (#7070)

    A mon avis, Ndimby a raison d’avoir demandé pardon aux Karanas qui sont victimes de l’impuissance de notre Etat, parce que le régime que nous avons mis en place a failli sa mission,...

    « Reconnaître ses erreurs est une marque de courage et preuve d’intelligence. » dixit Pierre-Marc-Gaston de Levis

    Cela m’étonne pas de ZDs prétentieux, leur Dada n’a pas l’habitude de faire de méa culpa,...il a toujours raison,...

  • 17 mai à 12:08 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    En tant que faiseur d’opinion (Editorialiste) et chrétien éventuellement, il a le droit de demander pardon sans oublier évidemment que dans son for intérieur, il avait eu peut-être des reproches à l’encontre de cette communauté par les agissements répréhensibles de certains d’entre eux mais généralisation n’est pas raison.
    Dans tous les pays du monde, la population se compose toujours de plusieurs communautés formées par les races, les cheveux, la religion, la couleur de la peau, l’origine, le sexe, etc.., antagonistes ou complémentaires.
    La sagesse malgache ne l’a pas oublié à travers les proverbes suivants :
    « Izay mitambatra vato fa izay misaraka fasika »
    « Ny akanga maro tsy vakin’amboa sy ny mitabe tsy lanin’ny mamba ary ny hazo tokana tsy mba ala ».
    L’acculturation nous a fait oublier toutes ses valeurs ancestrales tout en faisant fi du PARDON, une valeur chrétienne que certains crétins du faux-rhum (expression de notre ami Akam) semblent ignorer.
    Le bon Dieu a fait que tous les êtres vivants (homme-bêtes-oiseaux-arbres, etc..) vivent en communauté pour qu’ils se connaissent et s’entraident : Le bon Dieu l’a rappelé plusieurs fois dans le Coran (Un livre pour Bacc +++…, contrairement à la bible, un livre pour le seconds cycle du secondaire et la torah pour le premier cycle du secondaire et les écoles primaires avec ses dix commandements).

    • 17 mai à 12:34 | Saint-Jo (#8511) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Au-delà des trois religions auxquelles vous faites allusion , cette posture adoptée par l’éditorialiste est un cas d’école de psy
      (les trois : psychanalyse , psychologie et psychiatrie) ,
      dans le sens noble du terme psy , bien sûr .

      En tout cas l’édito a fait le buzz !
      Tout y est :
      . la récup politique des habitués de la récup politique
      . les démonstrations du très haut niveau d’instruction reçue par ceux qui ont besoin se faire reconnaître comme tels
      . le prosélytisme des croyants
      . l’attitude vindicative des nationalistes
      . la moquerie de ceux qui ne prennent jamais rien au sérieux (de toute façon , à quoi bon prendre la vie au sérieux puisque de toute façon on ne s’en sort jamais vivant ? Alors ...)

    • 17 mai à 17:52 | Isandra (#7070) répond à plus qu'hier et moins que demain

      PQMD,...

      « contrairement à la bible, un livre pour le seconds cycle du secondaire et la torah pour le premier cycle du secondaire et les écoles primaires avec ses dix commandements. »

      Merci de classer ainsi, la bible, un livre pour tous que n’importe quel humain dans cette terre pourrait comprendre, s’il a le coeur sincère,...Cela correspond bien à la personnalité de notre Dieu, impartial et amour,...

      PS : la Torah est la première partie de la Bible hébraïque ou du Premier Testament.

    • 17 mai à 18:34 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Bonsoir Isandra,

      Loin de moi l’idée de rabaisser quelque religion que ce soit car on ne peut pas être Bacc+++ sans passer par l’école primaire et le secondaire : c’est juste pour confirmer que le Coran est non seulement un livre de rappel mais également un livre annonciateur/précurseur de plusieurs découvertes scientifiques et l’explication de certains faits historiques (des révélations entre les lignes comme des trésors cachés qu’on ne découvre pas à la première lecture mais qui se manifeste clairement après quelques relectures).

  • 17 mai à 12:27 | kartell (#8302)

    Bonjour,

    Un mea-culpa a toujours quelque chose de respectable mais au-delà de cette reconnaissance de responsabilité devant le laisser-faire d’un pouvoir, empêtré dans ses nombreuses contradictions, que faudrait-il faire pour que le prochain enlèvement n’ait pas lieu ?….
    Pourquoi la communauté karana est visée à ce point ?…
    La richesse reste-t-elle dans les mains exclusives de cette diaspora devenue la cible privilégière d’une délinquance, aux ramifications opaques ?….
    Aborder le volet racial, serait-il devenu un tabou dont personne ne veut débattre ?….
    Au-delà de la compassion, plus au moins sincère, quel déclic tragique serait nécessaire pour que cesse, enfin, cette spirale de 2O à 3O enlèvements par an ?….
    L’ attitude laxiste du pouvoir sur ce sujet démontre le peu d’intérêt qu’il accorde à ce phénomène mais il porte une certaine suspicion sur les éventuelles connexions avec les commanditaires de ces enlèvements …
    A trop laisser faire, le pouvoir montre son incapacité croissante à stopper la spirale de la violence qui touche une communauté, en particulier, dont il a , pourtant, grand besoin, car, il est en train de scier la branche sur laquelle, il est assis, sa politique, je-m’en-foutisme, ne présage rien de bon !…..

  • 17 mai à 12:47 | nato (#995)

    Bonjour tout le monde,
    Monsieur Ndimby, permettez à un ancien, très ancien « forumiste » de TM de vous exprimer sa sincère gratitude pour votre courage, votre lucidité…Vous subirez beaucoup de sarcasmes de la part de nombreux intervenants qui vont encore déverser leur venin, aveuglés par leur « nationalisme et leur patriotisme » et en vouloir à tous « ces capitalistes, pourris de Karana »….qui ont le monopole de l’économie et qui pourrissent nos hommes politiques par la corruption, leur arrogance, à leur incapacité à s’intégrer dans le pays.
    Un fait est sûr, le constat est affligeant : notre pays est gangrené par la corruption, l’insécurité sans cesse grandissante. On constate l’incapacité de nos hommes politiques qui ont la charge de s’occuper des réels problèmes du Peuple Malgache. Et nos autorités sécuritaires, la Police, la Gendarmerie sont aux abonnés absents pour protéger la Population.
    Alors, quelle(s) solution(s) ?
    L’apport de la Société Civile responsable ! faite de tous ceux qui sont attachés à Madagascar ! Les réflexions et les engagements doivent être clamés, les événements et les situations actuels, même s’ils nous troublent, nous désorientent ne justifient pas un pessimisme généralisé de notre part ! Et on ne doit pas se résigner et abandonner la recherche de la meilleure voie !
    Ces crises répétitives, auront le mérite de montrer que beaucoup de personnes, des nationaux et des sympathisants, à travers le monde souhaitent et désirent sincèrement que ce Peuple Malagasy puisse aspirer à une vie plus sereine, plus heureuse et qu’à travers des liens authentiques, sincères, notre Fihavanana, avec nos valeurs spécifiques de l’insularité…. tous ensemble, on peut bâtir un projet pour un changement , une rénovation des mentalités , pour adopter des meilleures attitudes…pour trouver des solutions aux difficultés quotidiennes et proposer des approches originales et efficaces pour le bien être de la population.
    Il nous faut nous engager et tenter ainsi de sauvegarder l’avenir des futures générations.
    La Société Civile Malagasy a un énorme devoir de responsabilités ! Elle doit être écoutée, doit être capable d’envoyer des signaux de détresse et d’encouragements, pourquoi pas aux Autorités politiques, pour qu’elles sachent que ces luttes pour les excès de pouvoirs, ces combats fratricides, ces crises politiques chroniques et ses débordements anarchiques, insécurité, kidnapping… n’apportent rien de bien au Pays ! Qui a envie d’entendre sans cesse que Madagascar et son Peuple sont les parias du développement en ce XXI eme siècle ?
    Cette Société Civile structurée peut faire appel à des Autorités emblématiques du pays comme le Père Pedro et tant d’autres qui sont aussi animées de conscience morale et des Figures Internationales comme son Altesse le Prince Albert de Monaco, son Altesse AGAKHAN, des Responsables des Grandes Fondations et les clubs des Philantropes….qui sont déjà au pays et qui proposent , s’impliquent et qui ont vocation d’ailleurs à favoriser la transmission des valeurs culturelles, pluralistes, diversifiée !
    Je reste convaincu qu’un très large consensus peut s’ébaucher au pays même, autour des vrais amis du Peuple Malgache pour une large participation capable d’entretenir un fructueux développement socio- économique du pays, un dialogue interculturel, sans violence, avec une vraie tolérance, la promotion, la protection de la diversité des expressions culturelles, formées par l’histoire et la culture, et qui restent le symbole intact et précieux d’un pluralisme des civilisations.
    Et il est temps pour nous tous d’accepter et s’impliquer pour des concepts de « culture », d’« identité » et de « dialogue » qui correspondent à des processus dynamiques. Nous avons tous plusieurs identités, et nos identités changent avec le temps, l’expérience et l’éducation. Arrêtons de nous « chamailler » de nous « s’entredéchirer », d’attiser la haine et la peur de l’autre….nous aimons Madagascar, c’est notre pays natal….., nous sommes capables et nous sommes animés d’un désir de servir pour le Bien et le bien être Commun…. nos groupes d’appartenance divers et culturellement différents ne doivent pas interférer dans cet engagement….. Et nous avons tous besoin de comprendre les autres de façon à pouvoir évoluer dans un monde caractérisé par la diversité et atteindre notre potentiel. La diversité qui est une force, implique de dépasser la simple « tolérance » pour aller vers le respect mutuel par la Connaissance et l’Education.
    La Société civile doit porter haut ses réflexions sur l’Ethique du développement et doit s’engager pour la lutte contre la pauvreté, analyser les désarrois de la conscience contemporaine, rappeler leurs devoirs et leurs responsabilités qui incombent à l’homme politique, à tout individu, patriote ou nationaliste, aux autres composantes de la société dont les « forumistes » face à ces problèmes qui sont d’actualité chez nous en ce moment !
    Alors direz vous, c’est encore de la nostalgie, que c’est impossible à réaliser….non, c’est possible car je crois à la Sagesse du Peuple Malagasy, un Peuple tolérant, « nonchalant » mais très hospitalier, qui n’aime pas la violence et qui mérite de vivre en paix ! Et je rejoins le père Pedro qui a écrit « Ceci est un vœu de tous ceux qui aiment Madagascar. La Paix de la Nation est entre les mains de chacun de nous ! »
    Aimé Nato(Paris)

    • 17 mai à 18:25 | Generation Zanatany (#9921) répond à nato

      Bonjour,

      Je partage votre analyse sur la situation actuelle dans le pays.
      Je suis personnellement convaincu que « Le VIVRE ENSEMBLE » serait la voie salutaire pour retrouver la PAIX pour tous les Zanatany de Mada.

      Suite aux derniers évènements d’il y a quelque semaines, j’ai initié un projet avec tous les Zanatany toute population confondue qui est en gestation.

      Vous pourrez prendre connaissance des grandes lignes de ce projet sur le lien :

      https://drive.google.com/file/d/0B3taqw0Hgjesc2FDb3IzYlg5QkU/view?usp=sharing.
      https://drive.google.com/file/d/0B3taqw0Hgjesc2FDb3IzYlg5QkU/view?usp=sharing

      Il faut que chacun de nous, participe et prenne des initiatives pour changer les mentalités.

      Alors rejoingnez nous en participant à notre Forum qui j’espère aboutira à la réalisation du projet.
      Vos propositions concrètes seraient les bienvenues ;

      Je suis un Karana ( natif de Mada) et président de l’association Mandresy qui oeuvre pour un orphelinat à Tamatave ( www.mandresy.com).

    • 17 mai à 18:38 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à nato

      Bonsoir et Bon courage pour votre initiative Génération Zanatany.
      Sur ce faux-rhum d’Akam, on voit tout et son contraire, apparement personne ne s’intéresse à votre intervention mais ce n’est qu’en apparence seulement car beaucoup y adhère même s’ils ne se manifestent pas.

    • 20 mai à 01:08 | tsimahafotsy (#6734) répond à nato

      Merci pour votre contribution ;
      Sur ce forum , des contributeurs avec des analyses justes et qui donnent des pistes de réflexions sont des denrées rares comme l’Éthique, la Loyauté, et la Justice à Madagascar.
      Quelle bouffée d’oxygène ! Çà me change des invectives et des injures habituelles !
      Sincères respects.

  • 17 mai à 13:04 | Isambilo (#4541)

    Ca me rappelle le « Nous sommes tous des Américains » de 2011. C’est le droit de l’éditorialiste. Mais je ne m’y associe que partiellement.
    Ce qui m’étonne toujours c’est que nous ne nous posons jamais la question de l’origine de certaines richesses. Comme celle de Razaimamonjy. Il y en a même qui en tirent un certain orgueil mal placé. J’ai connu des Karana pauvres, et il en reste. Tout amalgame est excessif.
    Les Karana sont soit musulmans soit hindouistes. Dans les deux cas ils ne se marient qu’avec des Musulmans ou des Hindouistes. Ce n’est pas un refus de s’intégrer ou du racisme, c’est dicté par les croyances. Ce qui se retrouve chez les Malgaches.

    • 17 mai à 13:14 | Boris BEKAMISY (#4810) répond à Isambilo

      Les Malgaches non plus ne se marient TOUJOURS pas entre eux de differentes ETHNIES ,
      certains préfèrent .....LES FILLES BULGARES au lieu de se marier avec une BELLE ANTANDROY .....ou BETSIMISARAKA ou une belle BETSILEO comme...... Isandra
      BB

    • 17 mai à 18:06 | Isandra (#7070) répond à Isambilo

      BB,...

      Certains gens dont le st du service fait partie, pensent qu’il faut être Petaka, fosifosy, malama, fohifohy(1m50)...pour qualifier belle ou beau,...

      Ni Rihanna, Ni Naomi C, Ni Beyoncé, etc ne le remplissent le critère pour être désigné belle,...

    • 18 mai à 20:43 | Boris BEKAMISY (#4810) répond à Isambilo

      @ Isandra,

      Oui oui Isandra, la LA BEAUTé pour certains Malagasy des Collines Manerinerina c’est d’avoir la PHYSIQUE d’une paysanne VIETANMIENNE !

      Etre BELLE et NON FOZA (selon leur critère) = c’est d’être 1,50m , Tsy mila fihogo, jaunâtre, les yeux bridés , le nez plat et Sondendandenda bebemolotra , tsy mahay misasa ,ego_centrique , nombriliste et HYPER_HYPOCRITE !
      Hihihi
      BB

  • 17 mai à 13:17 | Babah (#9347)

    Simplicité et clarté : ne nous focalisons pas sur le mot « pardon », le sujet c’est la mentalité gasy à propos des Karana (et de l’Autre, en général).

    1- c’est bête de vouloir être riche sans effort, sans travailler. Le riche (karana, sinoa, vazaha, gasy) s’est « débrouillé » pour le devenir. Légalement ou pas, c’est l’affaire du fisc et du tribunal.

    2- c’est honteux d’envier pouvoir « sortir » avec une femme (karana, sinoa, vazaha, tout ce que l’on veut) juste parce qu’elle réside sur le territoire national. Qu’est-ce que cette mentalité de haïr les karana parce que « leur genre féminin » se marie rarement au « mâle » gasy 😕... ?

    3- c’est débile de « raisonner », accuser ou innocenter, par race, ethnie, communauté ou fasan-drazana : la responsabilité est d’abord et toujours individuelle.

    4- c’est pathétique de s’attendre à un mieux quand on se complait tous les jours à justifier le pire.

    Conclusion : la bassese, l’envie, la brutalité et la jalousie des réactions ici « justifient » ironiquement tout ce que l’on reproche aux corrompus, au hvm, à Rajao, au capsat, aux violeurs, aux kidnappeurs, aux trafiquants, aux dahalo, ... on rêve de pouvoir le faire à son tour si on en avait les moyens ???

    • 17 mai à 22:11 | Yet another Rabe (#4812) répond à Babah

      Bonjour Babah,

      Elle est excellente de simplicité et de clarté votre post, je vous cite « la responsabilité est d’abord et toujours individuelle ».
      Malheureusement, la notion même de responsabilité échappe à beaucoup de nos concitoyens et à la place on se contente de consensus à géométrie variable.
      L’esprit du collectif pour le mieux vivre dans la société malgache n’existe pas car il n’y a pas cette fédération de responsabilités individuelles.
      C’est navrant.

      Cordialement
      YaR

  • 17 mai à 13:33 | punchline (#9673)

    NDIMBY, tu parles en notre nom, alors ayez au moins le courage et l’esprit logique de nous répondre :

    d’abord je condamne cet élèvement, et les bandits doivent être punis, et nous les malgaches nous condamnons fermement cet acte
    maintenant, des remarques :

    - les garde du corps de ce karana en question sont 2 policiers Malgache : une personne privée gardée par 2 agents public payés par nos impôts, tu trouves ça normal ?

    - ces karanas ne portent souvent pas plainte, et donc ne collaborent pas avec l’autorité, et c’est à nous de demander pardon

    - ce sont des Malgaches d’ilafy qui ont donné l’alerte , en appelant la gendarmerie, et c’est nous qui sommes traités de jaloux ?

    • 17 mai à 19:29 | zanadralambo (#7305) répond à punchline

      Les autorités pourries de ce pays à la dérive sont complices de ces crimes dont les karana sont les principales victimes. On le sait, tout le monde le sait. Et il faudrait que les victimes demandent l’aide de leurs bourreaux ? Ne soyez pas plus stupide que vous ne l’êtes.

  • 17 mai à 13:44 | punchline (#9673)

    le policier blessé est il pris en charge par les karana, ou par l’Etat ?
    en tout cas, nous souhaitons un bon rétablissement pour ce policier, et une libération heureuse pour yanish ismael

    • 17 mai à 20:09 | Jipo (#4988) répond à punchline

      More stupid than stupid , is’ t really possible ?

  • 17 mai à 13:45 | Babah (#9347)

    A propos du « s’attendre à un mieux quand on se complaît tous les jours à la médiocrité », voici des illustrations (liste non exhaustive) :

    - faire référence à sa région (nous, les natifs de...) .
    - exiger des quotas régionaux pour les concours, les postes, ... au lieu de la compétence.
    - exiger le « fédéralisme=démembrement de l’Etat », dans le sens où chaque pourri « travaillant » dans son coin créerait moins de pourriture qu’actuellement !
    - apprendre, reciter et inculquer des proverbes, des versets (bible, coran), croire au lieu de raisonner, faire des kabary en lieu d’explications et raisonnements.
    - attendre un Etat-providence, un messie politique, un leader charismatique.
    - croire que le nombre fait le vrai ou le juste. La démocratie à l’usage des nuls !
    - croire qu’il faut apprendre les sciences en français.
    - croire que parler en français, c’est déjà savoir ...

    Etc.

  • 17 mai à 13:50 | dirk_cab (#6503)

    Aux « aboyeurs » imbéciles heureux du site qui pensent qu’il ne s’agit d’un problème communautaire.

    Demander pardon ? Ok s’il faut le faire aussi pour les gasy , pour les vazahas (Nosy Be ?) et pour toute autre communauté.

    En quoi le « peuple gasy » est il responsable de cette situation ?

    Qui est responsable de cette situation d’insécurité, sinon ce gouvernement fantoche soutenu par ces « primates » ?

    Ndimby s’est il manifesté un tant soit peu lorsque des gasy ont été les victimes ? Ndimby a fait allégeance aux karana, c’est son problème mais pas celui des gasy ?

    Le kidnapping ne concerne pas que les karana , que je sache ...

    Pour ma part , je n’ai rien, mais absolument rien contre les karana, ni contre les autres communautés.

  • 17 mai à 13:59 | Jipo (#4988)

    Ndimby bonjour à tous.
    Merci pour ce commentaire digne de personne responsable, vous me direz avec ce qu’ il y a en face , ce n’ est pas difficile ...
    Il est tout simplement scandaleux que ce soit toujours les étrangers qui fassent les frais de l’ incompétence des nationaux particulièrement de souche .
    Je précise que les karanes sont là depuis plusieurs générations et sont aussi de souche que les prétendus autochtones aux cheveux frisés ou lisses ...
    Qu ’ils sont les seuls à faire tourner l’ économie, qui sans eux serait à l’ étranger comme le montre les nationalistes patriotes vita gasy .
    Sans parler de devoir de mémoire, ( bien sélectif & à géométrie variable) votre mea culpa au nom de la communauté est tout à votre honneur, honneur qu’ en face, ils ont perdu depuis longtemps, du à une fierté déplacée, qui l’ a effacé, annihilé .
    la réaction de certains irresponsables ( comme la bêtise, majoritaire ce n’ est pas un scoop) démontre le long chemin encore à parcourir .
    Comme on ne peut porter seul la misère du monde, vous ne pouvez non plus porter l’ irresponsabilité de la totalité des Malgaches, qui plus est avec certains récalcitrants refusant d’ endosser cette responsabilité , démontré de manière édifiante ici meme ...
    Tout à votre honneur donc, et encore merci à vous pour ce vaccin qui ferait le plus grand bien à ces chers dirigeants totalement exempts ...

  • 17 mai à 14:43 | Saint-Jo (#8511)

    Bon ! Tous ceux qui sont convaincus être intelligents et avoir reçu une instruction de très haut niveau y vont de leurs couplets-critiques .
    A savoir
    . les dirigeants gasy manquent à tous leurs devoirs , alors il faut qu’ils laissent leurs places à d’autres
    . les militaires , les gendarmes , les policiers , les juges n’ont la confiance de personne à cause de leurs agissements et leurs mauvaises conduites
    . il y a trop de sectarismes et de communautarismes dans ce pays , et il faut y mettre fin
    . certains membres de telle communauté sont facteurs de corruption : ils doivent cesser ça
    . les mariages inter-communautaires sont en nombre insuffisant , certains groupes très fermés doivent s’ouvrir aux autres ; comme , par exemple , permettre aux pauvres d’épouser des riches
    . le niveau d’instruction des Gasy est désespérément bas , et c’est la cause de nos malheurs
    . l’organisation maffieuse politiciens-militaires-businesspeople qui gangrène le pays doit être démontée et cassée
    . et bien d’autres encore .

    Oui ! Mais qu’est-ce qu’il faut faire pour remédier à tout ça ?
    Très peu de suggestions sont avancées par ces personnes intelligentes et hautement instruites .
    On se demande pourquoi ?

    Bien sûr , des foza tentent d’entraîner les gens à risquer leur vie dans un affrontement à mains nues contre les forces de répression suréquipées , histoire de remplacer les foza actuellement au pouvoir par d’autres foza impatients de pouvoir à nouveau se remplir les poches .
    Hors de question !

    Personnellement je propose à la fois
    . l’établissement d’un gouvernement et d’administration fédéral
    . l’empêchement de tous les membres de l’actuelle classe politique gasy d’avoir des responsabilités politiques
    . au plus la suppression de l’armée et la gendarmerie gasy ou au moins leur purge et leur totale restructuration
    . la purge de toutes les administrations publiques et même privées gasy
    . désigner au même titre comme priorités des priorités : la sécurité publique , la santé publique et l’éducation nationale

    Vatomena , lui , propose clairement une sorte de Révolution Culturelle gasy , comme Mao l’avait faite en Chine .
    Personnellement , je me marrerais bien de voir une photo de
    . Rajao-la-terreur pataugeant dans une rizière , en train d’écraser un motte de terre
    . Olivier en train de féconder un champ de vanilliers
    . Béatrice tondre une chèvre dans la région d’Ampanihy
    etc .
    Je m’amuserais bien aussi convoyer personnellement à pied des zébus de Tsiroa jusqu’à Tana !

    Un autre forumiste , je ne me souviens plus qui , avait suggéré purement et simplement de mettre le pays sous la coupe d’un dictateur (il avait oublié de préciser qui) et de re-légaliser la peine de mort et de la rendre réellement effective .
    Des têtes tomberaient alors !

    Ça ! Ce sont de réelles suggestions de solutions !
    Même si certains ne manqueront pas de les trouver exagérées !
    A exagérations effectives et déjà appliquées par les oppresseurs , exagérations-et-demi des répliques des opprimés seraient-elles des solutions adéquates et éclairées ?

  • 17 mai à 15:05 | Isandra (#7070)

    Ndimby,...

    Vous voyez Ndimby, vous n’aurez plus besoin de taper sur quelqu’un pour avoir un édito intéressant,...croustillant,...il suffit s’inspirer des réalités de gasy, et oser de dire ce que vous penser, sans aménager forcement les ZDs, la majorité des forumistes ici,...

    • 17 mai à 16:45 | hrrys (#5836) répond à Isandra

      Ndimby a !!!!!!!!
      C’est vrai que tu habites à 10000 km de Madagascar , mais pourtant tu surfes toujours sur internet ( aterineto) pour savoir le pourquoi et le comment de ce kidnapping karana ....
      Ce phénomène a débuté depuis la fameuse affaire Mahmoud Taki , ce fut un règlement de compte familial entre karana appuyé par des gasy ( militaires ou non ) assoiffés d’argent ( mamba reraka
      Un jour ,un karana kidnappé m’ a dévoilé le commanditaire et les ravisseurs qui l’ont séquestré , il m’ a dit que c’était un proche de sa famille qui voulait un rançon de plusieurs milliards d’ariary , pour te dire que entre karana ils n’ont plus de secret entre eux , tous les karanas savent respectivement leur compte bancaire ......
      Bref, au lieu de s’excuser tu ferais mieux de renseigner un peu plus ....

    • 18 mai à 18:27 | Jo Brandon (#9919) répond à Isandra

      Isandra ...

      Je crois que vous avez bu du vin. Ndimby ne prend pas de la hauteur. Au contraire ...
      Dans tous les cas, sachez que les Malagasy ne se sentent pas du tout concernés par ce kidnapping en soi (au-delà du fait que l’on touche aux enfants, bien sûr). Aussi, vous pouvez croire ce que vous voulez. Faites un sondage et vous verrez.

      Au fait, c’est quoi les « ZDs forumistes ici » ? Je n’ai pas très bien saisi !

  • 17 mai à 16:39 | betoko (#413)

    En effet comme disait quelqu’un ici de quel droit Ndimby parle au nom de tous les malgaches comme a écrit Gasy Bevata
    Bien sûr qu’il existe des bons et des mauvais Karana , mais hélas ce que la majorités des malgaches ont constaté ce sont des mauvais Karana jamais les bons . Même entre eux , ils s’entre-tuent , exemple l’affaire de Mahomed Taky le quel avait commandité l’assassinat d’une partie de sa belle famille à Fenoharivo , et aussi un riche Karana qui avait assassiné un de ses neveux à Tulear .
    Que Ndimby nous donne le pourcentage de bon et des mauvais Karana
    Est ce que vous vous êtes tous posés la question , pour quoi certains Karana ont obtenu la nationalité malgache et d’autres non ? De quelle façon ils les ont obtenus ? Un exemple deux frères nés du même père et mère Karana l’aîné possède la double nationalité pas son frère cadet malgré ses démarches
    A génération zanatany . Pour quoi vous ne vous entendez pas entre indien et pakistanais ? Je sais c’est à cause de la guerre entre vous dans les années 60—70 A Madagascar nous disons Karana , et d’aprés Goulzara Cachame Chenaï que j’ai connu à l’île de La Réunion cela voulait dire , marchand d’épices
    Pour quoi la majorité de vous nous méprise ?
    A maintes reprises j’ai discuté avec plusieurs de vos employés malgaches , ils sont tous unanimes , les Karana nous méprisent . Et pourquoi quand on va dans des magasins Karana et quand on discute le prix d’un article , les Karana qui sont au comptoir discutent d’abord entre eux en leur langue maternelle avant de nous répondre ? Qu’est devenu Doudoule de Tamatave le quel avait assassiné un pro-Ravalomanana en 2002 et selon mes sources s’est enfui chez sa soeur installée en Belgique . Ce n’est pas par ce que vous œuvrez dans le sociale que vous êtes clean .
    Selon Serge Zafimahova économiste de son état disait , la majorité des entreprises tenues par des Karana importent des articles venant de Dubaï pratiquement sans passer de banque en banque comme c’est la règle . Et selon des informations publiées l’année dernière , 4 Karana de Madagascar ont des comptes Off Shor à Panama Papers et qui ont exporté en douce de l’or ver Dubaï , dernièrement , deux femmes Karana ont voulu exporté de l’or vers Dubaï et se sont fait coincées à Ivato et selon certaines sources , elles sont libre comme le vent
    Concernant le dernier Karana kidnappé , 10 hommes armés de kalack étaient venus le kidnappé , m’étonne beaucoup que ces 10 hommes ont agit pour leur propre compte , car possible qu’une personne bien fortuné soit le commanditaire et qui connait très bien cette famille
    Comme a écrit Behantra dans son post du 10h09
    Je tiens à préciser que ces karana ont tous réussi , ici à Paris : certains connaissent bien ces familles
    frappées par ce drame

    Ils affirment que c’est aux karana installés à Madagasikara de faire LE NETTOYAGE au sein de leur communauté et que ni Hery ni le gouvernement de Mahafaly ne pourront résoudre ce problème
    J’ajoute ? Hery ne peut rien faire car qui ont financé sa campagne électorale en majorité . Une journaliste de RFI lui avait demandé en 2013 , d’où viennent vos financements , il répondit « d’un peu partout »
    Pour terminer , les Karana profitent de notre pauvreté pour pouvoir nous corrompre très facilement et ces malgaches pourris ne pensent que leurs intérêts et jamais pour l’intérêt du pays , normal si Madagascar est un des pays le plus pauvre du monde
    La corruption n’existerait pas sans corrupteur

  • 17 mai à 16:44 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)

    - Suis-je le bon et l’autre le mauvais ?
    - Suis-je le mauvais et l’autre le bon ?
    - Le bon et le mauvais ne sont-ils pas en chaque être humain ?

    - A chaque instant, ne suis-je pas le seul responsable de mes choix pour être complice du mal ou être complice du bien ?

    Un peu d’humour Africain afin de confirmer ces affirmations et pour détendre l’atmosphere :

    https://www.youtube.com/watch?v=0YP_d1C0ZVs

    ... « Ne soit pas bon deux fois ;une fois ça suffit parce que, quand tu es bon une fois, tu es bon et c’est bon.Mais quand tu es bon deux fois, tu deviens bon bon et on te suce. »Tous les êtres humains sont pareils blancs, noirs, rouges, jaunes, riches, pauvres ,croyant athées, il existe quelque part en chacun de nous un petit coin qui sent mauvais.« Ne te baisse jamais pour regarder dans le derrière de quelqu’un, sinon quelqu’un se baissera pour regarder dans le tien ! »...

  • 17 mai à 17:04 | spliff (#5871)

    Bonjour a Tous,

    Le sujet de cet édito me paraît assez incongru...
    Il propose donc une réaction relevant du registre de l’affect inter-communautaire à propos d’un fait divers dont on sait que les moyens requis pour sa conduite ne sont qu’à la portée « d’organisations » de haut vol, qui elles-mêmes, qu’elles soient malgaches ou karana, s’assoient résolument sur les sentiments populaires. En quoi exactement un pardon populaire en serait-il dans ce cas pertinent ?

    Et ne voilà-t-il pas qu’à partir dudit fait divers, l’on se perd prioritairement dans des considérations raciales, alors que le problème principal qui appelle plus d’attention est celui des classes sociales dont l’éloignement relatif du point de vue du train de vie ne peut même plus être mesuré...
    En effet, pensons-nous que les classes populaires discernent une quelconque différence objective entre un karana et un malgache, tous deux milliardaires, qui se sucrent sur leur dos de manière immorale en se jouant des lois grâce à des richesses donc mal acquises...(?)
    Avons-nous beaucoup d’exemples de « filles de bonne famille » malgaches qui épousent un gus du bas de l’échelle sociale dont l’avenir est strictement conditionné par ce « statut » (?)
    Le vrai sujet reste encore et encore l’absence objective de la structure supposée organiser la sécurité, l’équité, la cohérence légale (voire un minimum morale) requises pour que les talents populaires puissent s’exprimer et se traduire en une élévation globale du niveau de vie des malgaches. Tout progrès palpable dans ce sens contribuerait à mitiger les ressentiments inter-communautaires.

    Néanmoins, cette lecture ne signifie en rien qu’il faille escamoter les problématiques liées aux spécificités communautaires lorsqu’elles existent.
    Il me semble que nous sommes encore une république dont la forme de reconnaissance de l’individu est la citoyenneté. Que les spécialistes me corrigent le cas échéant... Si notre cas malgache a des raisons sérieuses de ne pas s’inscrire dans cette logique, que cela soit dit. Je ne retiens donc pas, dans ce commentaire, cette deuxième situation.
    Je me permets alors de rejoindre Boris et Babah pour dire qu’il s’agit avant tout de clairement identifier les normes et principes que notre république souhaite appliquer, sur la base de certaines valeurs morales, pour définir la citoyenneté. L’on conviendra facilement que la jalousie et la vengeance ne peuvent figurer parmi ces principes.

    • 17 mai à 17:46 | Boris BEKAMISY (#4810) répond à spliff

      Spliff,
      Oui, je trouve que le Gouvernement de Madagascar devrait EVOLUER vers la DECISION de NATURALISER les Karana et tous les ETRANGERS qui sont à MADAGASCAR depuis des GENERATIONS et qui en font la demande ,ça permettrait de FAIRE BOUGER le PARADIGME GASIGASY et cela nous ouvrira des NOUVELLES PERSPECTIVES POSITIVES .
      Je suis d’avis que Madagascar a besoin de sortir du MORAMORA AMBIANT et qu’il fallait nous offrir certains facteurs de BING BANG SOCIO-POLITIQUE et ce piste de naturalisation de karana en est une , c’est une manière de DYNAMITER L’IMMOBILISME GASIGASY pour avancer....
      Le Pays moderne en fait une STRATEGIE DE SON DEVELOPPEMENT et je ne trouve pas pourquoi ce serait négatif pour Madagascar.
      Il est intriguant de voir que les Karana qui sont à Madagascar depuis de generations sont plutôt français que Malagasy
      BB

    • 17 mai à 18:28 | spliff (#5871) répond à spliff

      Hi Boris,

      Personnellement, il me semble que si l’on souhaite neutraliser toute situation bancale due à quelconque antagonisme ou confrontation, il soit juste de faire un ou des pas sincère(s) et significatif(s) dans la direction d’une résolution. Cela en devient d’autant plus nécessaire lorsqu’il s’agit de conformer sa conscience à certaines valeurs cardinales.
      Ce que la partie concernée souhaite en faire par la suite, il lui incombe d’en décider. En l’espèce, je ne sais ni dans quelle mesure la communauté karana est demandeuse, ni sur la base de quelle motivation le cas échéant. Mais à la limite, peu importe... L’essentiel, à mon avis, étant d’être juste dans l’absolu...

  • 17 mai à 17:28 | punchline (#9673)

    un journaliste édito parle en son nom ou pour son journal, mais pas a/n d’un peuple , c’est un billet d’humeur, tu as entraîné beaucoup de clic par provocation, c’est le but recherché, tu as gagné ton pari, merci l’artiste

  • 17 mai à 17:39 | iarivo (#5822)

    Voilà un discours étonnant venant de la part de certains personnages !!!

    Y-aurait-il un soupçon de sincérité derrière ces mots ?

    J’en doute énormément ...

    En tout cas, puisque l’intention (pure hypocrisie ?) vient d’être lancé, il ne faudrait pas s’arrêter aux seuls « karana » ou à Christian Chadefaux (des regrets exprimé après son décès !) mais aussi à tous ceux et celles que nous avons =massacré= dans un passé récent ou moins récent, juste parce qu’ils ou elles appartenaient à une catégorie ethnique, sociale, raciale, culturelle précise ...

    Comme ces deux « vazaha » =embroché=™vif par une foule surexcitée et endoctrinée à Nosy be, des coupables tout désigné dans l’assassinat du jeune enfant parce qu’ils étaient des « vazaha » !!!

    La Justice a par la suite donné son verdict et innocenté ces deux victimes, mais aucun regret, aucune excuse, officielle ou non, de notre part !

    Comme un certain 29 mars où une poignée de tristes individus, par esprit de vengeance et pour calmer leur frustration, envoya vers la mort certaine des dizaines de milliers de pauvres gens, des paysans endoctriné et manipulé commettre l’irréparable !!!

    Ces commanditaires ne pouvaient que savoir pertinemment que des balles ne pouvaient absolument pas se transformer en des gouttes d’eau, avec ou sans magie, mais c’était si facile, trop facile de jouer avec la naïveté populaire !!!

    Depuis près de 50 années nous avons, nous les malagasy, cultivé, entretenu, développé cette haine du « vazaha », lui donnant la responsabilité de tous nos maux !!!

    Rien que l’utilisation du mot « vazaha » (au lieu de vahiny) dénonce notre xénophobie culturelle, étymologiquement « vazaha » signifiant « pirate ».

    Tant que nous ne changerons pas dans nos attitudes autant que dans nos langages (donc dans notre manière de penser), nous n’evoluerons pas dans le bon sens.

    Si nous voulons être respecter par les autres, il nous faudra déjà commencer à respecter les autres (et nous-mêmes) !!!

  • 17 mai à 17:39 | rayyol (#110)

    Quand on croit avoir atteint le summum de la stupidité Voila qu on en remet un niveau jamais égale Les magisrats sont accuses de déstabilisation .Pourquoi parce qu il n écoutent pas la voix de leur prétendu maitre Comme si la justice était négociable Vraiment Mada a atteint le summum Peut être pas cette bande de total zéro peut nous surprendre encore car de l imagination sa ils en ont

  • 17 mai à 17:42 | rayyol (#110)

    Beurk quand on veut tomber dans le lechage de c-l .On dit de choses qui font déjà l unanimité pour se faire dire comment l on est bon

  • 17 mai à 18:25 | maximus (#1831)

    Pour satisfaire tout le monde, remplacer le titre de l’édito par :
    « Bons Karana, nous (les bons Malgaches) vous demandons pardon. » LOL

    Cette « liste Goldblatt » est disponible quelque part ? à toutes fins utiles ..

  • 17 mai à 18:53 | Saint-Jo (#8511)

    Il y a quand même un truc qui me laisse perplexe dans les critiques avancées par nos intelligents et hautement instruits forumistes :
    « Que certaines communautés très fermées s’ouvrent aux mariages inter communautaires ».

    Est-ce à dire qu’une jeune fille appartenant à la communauté des très belles et très séduisantes personnes doivent se marier avec un jeune homme laid et repoussant ?

    Diantre ! Si c’est le cas je crois que je vais regretter très sérieusement d’être né trop tôt !
    Evidemment je ne dis pas cela parce que je suis d’une grande laideur , ni que ma meilleure moitié n’est pas une très belle femme . Non , c’est plutôt le contraire : elle est une très belle femme . Tandis que moi ... heuuu ... je ne suis pas un bel homme .
    Mais je dis mon regret plus haut parce que la vie aurait été alors plus marrante du temps de mon célibat . C’est simplement pour ça !
    Pour sûr !

    • 17 mai à 19:07 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      doive bien sûr , doive .

  • 17 mai à 18:56 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Le pardon peut se justifier mais la HAINE contre une communauté ne peut jamais être justifié par quoi que ce soit même si notre ami Betoko/Bekoto tente de le faire maladroitement comme ceux qui veulent abattre leurs chiens en l’accusant de rages.
    On ne sait pas où la haine commence mais on sait où elle va nous emmener : l’extermination/la génocide ou la guerre comme lors de la 2ème guerre mondiale voire récemment comme au Rwanda.

    • 17 mai à 19:08 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Sans oublier évidemment les actes terroristes et barbares perpétrés dans le monde qui se nourrissent de la HAINE envers ses semblables comme justification : Nous sommes des hommes dotés d’intelligence et de réflexion mais pas des bêtes (même ces derniers savent vivre en communauté avec d’autres).
      Il ne faut pas oublier que beaucoup de ces Karana Zanatany (nées et enterrés ici) est apatride avec tout ce que cela signifie pour un être humain.

  • 17 mai à 19:10 | zanadralambo (#7305)

    Edito courageux par les temps qui courent. Les malgaches ne sont pas racistes, hum…Il n’y a qu’à voir certaines réactions qui ne sont d’ailleurs pas loin d’être la majorité.
    Quand la haine de l’autre prend le pas sur la raison. Braves gasy, quand les karana en auront marre et quand ils seront tous partis, vers qui se tourneront ces héros kidnappeurs qui auront pris goût à leur bizness abject ? C’est vous qui serez pris pour cible, vous en rendez-vous seulement compte ?
    Comme le dit si justement Ndimby, cette karanaphobie, de plus en plus assumée, n’a ien à envier aux années 30. Les Malgaches auront pris la place des Allemands , les karana celle des juifs. Ces enfants traumatisés par les crimes que vous louez parce qu’ils touchent des karana, si c’étaient les votre ? On n’a pas le droit de toucher aux enfants, quelque soit la couleur de leur peau. Demander pardon est la moindre des choses. Bande d’hypocrites !!!!Et ça va à confesse, ça ne rate jamais le cirque du pasteur au temple. Je vous reconnais bien là !!!!

    • 17 mai à 19:37 | spliff (#5871) répond à zanadralambo

      Bonsoir Zanadralambo,

      Si la compassion honore sans réserve celui qui l’éprouve, l’exercice de compréhension des phénomènes sociologiques qui sous-tendent une situation telle que celle-ci exige, dans un esprit de rationnalité, un dépassement de l’affect qui emprisonne le pardon.
      Comme je le dis plus haut, l’observation du point de vue des classes sociales [à l’opposé du point de vue racial] me semble plus pertinent et permet de constater le caractère erroné d’un pardon populaire collectif lorque l’on s’aperçoit aisément que le fait divers en question n’implique que les classes sociales aisées sans distinction de race...

  • 17 mai à 19:40 | dirk_cab (#6503)

    Le problème ici est très mal posé.

    Selon mon « humble » avis , Ndimby a dérogé à son rôle de journaliste : un « vrai » journaliste se doit de rester « objectif », « neutre » , ne pas prendre parti pour une cause aussi juste , soit -elle. Il a le droit d’avoir ses opinions , mais ne pas faire de sa vérité , celle de ses lecteurs...

    S’il veut demander pardon aux karana, cela ne regarde que lui et n’engage en RIEN les gasy.

    1- Le kidnapping est terrible , non seulement pour les karana, mais aussi pour tout le monde à Madagascar. Ce système touche la plupart des habitants de l’île ; certes les karana sont les plus visés, mais il faut plutôt « souligner » l’insécurité galopante , et tout le monde subit cela de plein fouet.
    A mon avis , il faudrait plus poser la question autrement que de cette manière très « maladroite » et très subjective en POINTANT la question de la communauté, parce que l’insécurité ou le kidnapping, tout le monde en pâtît.

    2- Il y a certes un « malaise » entre les karana et les gasy : il faudrait peut-être essayer de l’analyser plus profondément plutôt que de poser cela en une question de HAINE, de JALOUSIE, voire de XENOPHOBIE, parce que je ne pense pas que ce soit le fondement ; sinon pourquoi les « sinoa » eux, n’ont pas ce souci vis-à-vis des gasy, ou en sont beaucoup moins éprouvés ?

    3-Le racisme à Madagascar ? Oui il existe, mais autant que dans d’autres pays comme la France, la Hollande, la Grande Bretagne, etc.. Mais est ce que pour autant il faut en faire tout un plat et classer les gasy de vrais « sauvages » prêts à en découdre avec tous les étrangers ?

    Comme je l’ai dit plus loin, « on demande pardon pour une faute que l’on aurait fait », quelle faute les gasy ont fait ?

    Par contre , oui , le gouvernement a fait plusieurs fautes , et c’est plutôt lui qui devrait s’excuser, demander PARDON au peuple, pour tous ces massacres dans le Sud, pour le 9 Février (combien de morts, monsieur Ndimby ?), pour le massacre du 13 Mai 1972...Voilà de vrais raisons de demander pardon, monsieur le journaliste non objectif...

    Je ne vais pas vous apprendre votre métier, mais à mon humble avis , il y a de quoi...

    Quand à certains commentaires vus sur ce site, il y a vraiment de quoi désespérer, et se dire qu’à ce rythme , le pays mettra du temps pour évoluer...

    • 17 mai à 19:47 | spliff (#5871) répond à dirk_cab

      Bonsoir dirk_cab,

      Si je puis me permettre, l’éditorial est par définition le genre journalistique qui exprime une opinion...
      Cordialement

    • 17 mai à 20:02 | dirk_cab (#6503) répond à dirk_cab

      @ Spliff,
      Opinion , certes , mais en étant objectif, je l’ai dit , si vous saviez lire...

      Vous aviez le droit d’émettre votre opinion , mais laisser le lecteur en décider, mais ce n’est peut-être pas votre « objectif », si je me réfère à ce que vous suggérez ....

      Si le journaliste se met à parler au nom du peuple ? C’est votre système , mais pas le mien.

      D’autre part, moi , ici mon « objectif » est de défendre le gasy .

      Je vous suggère d’arrêter de taper sur le gasy , de le traiter de tous les noms , de raciste , de nationaliste , d’être anti karana (il l’est peut-être,, mais savez vous pourquoi ?).

      Vous avez parfaitement le droit d’avoir une opinion contraire, mais ne pas agir à sa place.

      Et enfin , le gasy n’a pas à demander pardon à quiconque , et à s’agenouiller devant qui que ce soit , avez vous compris ?

      Ici le journaliste devrait juste s’insurger sur l’insécurité, sur les causes et les conséquences du kidnapping, et POINT !

    • 17 mai à 20:18 | spliff (#5871) répond à dirk_cab

      @dirk_cab,

      En l’occurrence, si vous voulez bien lire (pas d’obligation bien sûr) mes posts du présent sujet, vous verrez que je considère le pardon exprimé par l’édito comme erroné pour certaines raisons précises que je décris.

      Les opinions exprimées par un édito, de par leur seule nature d’opinion ne peuvent pas être objectives. Charge au lecteur d’être d’accord ou pas. C’est juste le genre qui veut que cela soit comme ça. Dans le cas présent, je vous accorde que l’englobement collectif de la part de Ndimby, si tant est que l’on se sente concerné, n’est pas des plus adroits...

  • 17 mai à 19:40 | lysnorine (#9752)

    Famoaboasan-kevitra vitsivitsy mikasika fehin-teny notsongaina tao amin’ilay lahatsoratra :

    « Il y a certes des Karana arrogants vis-à-vis de la loi, sous prétexte d’avoir de bons appuis politiques »

    Tsy mahagaga velively ny fanjakazakan’izany Karana izany ! Hatramin’ny andron’Ingahy Ratsiraka izay metisy Karana ( zaza sary tsy voatsangana) ny DIRECTEUR DE CABINET-ny, SOLOFOSON Georges ! Niara-niasa akaiky tamin’ny sampan-pitsikiloana DGDID ny « communauté » Karana teo amin’ny fanenjehana izay mety mpanohitra ny Boky Mena sy ny Tolom-piavotana tamin’izany fotoana izany. Ary dia vao mainka niha-lasa mpanefohefo aoka izany izy ireo na iza na iza no teo amin’ny fitondrana an’i Madagasikara, ka izy no lasa tompon’ny zava-dehibe rehetra antoky ny fandrosoan’ny toe-karena eto Madagasikara (secteurs stratégiques)

    « Cette communauté qui fait partie intégrante de la Nation malgache »

    . Aoka hotsakotsakoina tsara fa, araka ny Code de nationalité Malagasy mbola velona, dia tsy mety ho ara-dalàna mihitsy ary TSY MISY AFA-TSY NY KOLIKOLY no nahazoan’izay Karana milaza azy ho isan’ny olom-pirenena malagasy, izany satam-pirenena izany. Marihina tsara fa avy hatrany dia « citoyen français » ny Karana rehetra teraka teto Madagasikara tamin’ny andron’ny Fanjanahan-tany (jus soli), Zo tsy mba nomena ny TOMPON-TANY MALAGASY.

    Koa tsy ny MPITSARA nirai-tsikombakomba tamin’izany fandikana lalàna izany ve no tokony hofotoran’ny BIANCO sy ny syndicat de la magistrature » kokoa, hatrany amin’ny fakany sy ny antsipiriany rehetra, toy izay « mi-zesta » amin’ity raharahan-dRatoa Razaimamonjy Claudine ity ??

    Ohatra hampamarininy ny fanambarana momba ny HETRA (déclaration d’impôts) nataon’ny mpitsara ananana ahiahy nandritra ny...folo taona lasa (ohatra) sy ny NALOANY dia ampitahaina amin’ny hareny sy ny endrika ivelan ’ny hareny (« SIGNES EXTÉRIEURS DE RICHESSES ») !

    « elle [cette communauté] continue à être traitée en paria par certains de nos compatriotes à l’esprit obtus »

    Aoka koa mba hahavatra mandinika tsara ny tantara ahitana ny toe-dohan’ny Karana teto Madagasikara alohan’ny hanevatevana ny Malagasy ho tery saina :

    JORF du 7 février 1909
    Ministère des colonies
    Renseignements sur le fonctionnement du service judiciaire et du service de l’enseignement à Madagascar [Extraits d’un rapport du gouverneur général adressé au ministre des colonies)
    Service de l’enseignement, pp.1347-1348
    Dans les villes où l’élément indien est important des CLASSES D’INDIENS ont été créées ; elles sont dirigées soit par des instituteurs français soit par des maîtres indiens connaissant la langue française soit par des instituteurs indigènes qui enseignent à leurs élèves le malgache et le français.
    J’ai autorisé ces créations dans le but de donner satisfaction aux VŒUX
    maintes fois exprimés par les COMMERÇANTS INDIENS des principales villes de l’Ouest dont le degré de civilisation est relativement avancé et QUI NE VEULENT, À AUCUN PRIX, LAISSER LEURS ENFANTS EN CONTACT AVEC LES ENFANTS INDIGÈNES. (p.1348)

    Koa :

    « S’attaquer par les mots et les gestes aux [ Malagasy], juste parce qu’ils [dénoncent les comportements odieux DEPUIS TOUJOURS de BEAUCOUP de Karana à leur égard, dans leur propre pays] est abject »

    • 17 mai à 20:00 | zanadralambo (#7305) répond à lysnorine

      Ceux qui doutaient de l’ idéologie nauséabonde de Lysnorine sont fixés. L’extrême droite malgache n’a rien à envier à ses grandes sœurs européennes, elle pourrait même leur donner des leçons.
      Le facho dans toute sa splendeur !!!!!

    • 17 mai à 20:34 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      Averina hotsakotsakoin’ny « Vazaha Mainty » mpanevateva ny Malagasy TOMPON-TANY eto Madagasikara, fa TSY « Zanantany » tsy akory !

      Aoka koa mba hahavatra mandinika tsara ny tantara ahitana ny toe-dohan’ny Karana teto Madagasikara alohan’ny hanevatevana ny Malagasy ho tery saina :

      JORF du 7 février 1909
      Ministère des colonies
      Renseignements sur le fonctionnement du service judiciaire et du service de l’enseignement à Madagascar [Extraits d’un rapport du gouverneur général adressé au ministre des colonies)
      Service de l’enseignement, pp.1347-1348
      Dans les villes où l’élément indien est important des CLASSES D’INDIENS ont été créées ; elles sont dirigées soit par des instituteurs français soit par des maîtres indiens connaissant la langue française soit par des instituteurs indigènes qui enseignent à leurs élèves le malgache et le français.
      J’ai autorisé ces créations dans le but de donner satisfaction aux VŒUX
      maintes fois exprimés par les COMMERÇANTS INDIENS des principales villes de l’Ouest dont le degré de civilisation est relativement avancé et QUI NE VEULENT, À AUCUN PRIX, LAISSER LEURS ENFANTS EN CONTACT AVEC LES ENFANTS INDIGÈNES. (p.1348)

    • 17 mai à 22:03 | zanadralambo (#7305) répond à lysnorine

      Une insulte venant d’un facho notoire qui, plus est, a souvent défendu le régime de l’amiral rouge qui nous a entraînés en enfer, c’est la plus belle des récompenses.
      Vazaha mainty, vous l’êtes autant que moi puisque, comme moi, vous êtes planqué dans cette France sur laquelle vous crachez à longueur de posts.
      Ce sont les nationalistes de votre espèce qui ont fait mai 72, qui ont permis par la suite l’avènement de cette révolution socialiste, la première responsable de l’état de chaos où est notre pays. Vos leçons de patriotisme, vous pouvez les garder, j’aime mon pays autant, sinon plus que vous, vos anathèmes n’y feront brien.. Si la haine de l’autre pouvait nous sortir de la misère puante où vos œuvres nous ont amenés, ça se saurait. Le repli sur soi, la xénophobie sont un poison qui a tué des millions d’humains, il y a à peine 70 ans. Vous êtes un homme du passé qui n’a même pas su retenir les blessures de l’Histoire.
      Cuvez votre haine, cuvez la dans votre coin, la société dont vous rêvez, je n’en veux pas pour mon pays. Dieu le préserve d’une nouvelle aventure, nous n’avons pas fini de payer vos errances de 75 !!!!

  • 17 mai à 19:51 | zanadralambo (#7305)

    Bonsoir, Spliff. Evidemment, je plussoie ce que vous avez écrit plus haut.
    Je ne pensais pas intervenir, mais quand j’ai vu ce flot de haine couler de la bouche de ces compatriotes si gentils, si hospitaliers ...si chrétiens, si malgaches, j’ai été triste de voir à quel point nous touchons le fond. Ce n’est pas parce que nos dirigeants sont des pourris, des incapables, des voleurs que nous-mêmes nous devons nous rabaisser à chercher le bouc émissaire. A mettre la faute forcément sur l’étranger. Je ne me ferai jamais au racisme, à la xénophobie qui, hélas, ont trouvé un terreau fertile dans notre pays. Ce qui m’insupporte le plus, c’ est que ces mêmes fachos qui donnent libre cours à leur racisme sur ce site sont les premiers à dénoncer la situation des coloriés en France. Quand ils se croient victimes de l’intolérance, ils sont prompts à la dénoncer. Mais quand c’est leur meute qui crie « sus à l’étranger », ils trouvent toujours une excuse. ’Quand je lis les crétineries que sort Betoko, les bras m’en tombent. La bassesse à ce point...

    • 18 mai à 13:00 | rakotoson (#8023) répond à zanadralambo

      @ Zanadralambo & Co

      Que Ndimby et ses partisans pour le pardon trouvent les mots qui leur faut pour justifier leur acte , passe ! C’ est leur problème !

      Mais , qu’ ils associent les ( tous les ) Malgaches à leur repentir puisque les victimes du kidnaping ( l’ intéressé et leur famille ) sont de généreux bienfaiteurs des Malgaches depuis plusieurs années , là , je ne suis point d’ accord . Et , encore , de quelques Malgaches et non de tous les Malgaches

      Au point où ils en sont , Ndimby et Consorts vont aussi bientôt remercier à genoux Monsieur Abdoul Rassoul Filatex pour leur geste , leur généosité sans faille ... - constructions d’ école , de dispensaire , de bacs à ordures , de panneaux solaires .... ici et là .Contre des milliers d’ hectares de terrains vendus à l’ Etat ( que dis - je aux dirigeants ? ) en expropriant les occupants ( propriétaires ou non ) pour quelque bouchée de pain qui n’ est même pas remboursée après plusieurs mois , qui ne suffit même pas pour acheter un autre terrain , d’ autres rizières ,d’ autres maisons à se loger !!!

      Allons , Monsieur Ndimby, préparez dès maintenant votre prochain éditorial. C un peu comme Claudine R.que les Zanak’ i Fianarantsoa défendent de toute leur force et , avec eux , les membres du HVM car ils ont beaucoup , beaucoup , fait pour eux !!!

  • 17 mai à 20:14 | dirk_cab (#6503)

    Je suis très surpris par la manière dont ce sujet de kidnapping est traitée par certains.

    Ce problème relève d’un sujet de sécurité ou d’insécurité et c’est tout .

    Pourquoi soulever un autre sujet sur la xénophobie, le racisme.

    Alors puisque vous y êtes , pourquoi ne pas vous poser la question de savoir d’où cela provient ?

    Le racisme se passe dans les 2 sens, faut le savoir .

    Le karana lui n’est il pas anti gasy ? S’intègre t’il vraiment à la société gasy ? pourquoi est il vu comme un « magouilleur » ?

    Le gasy est il vraiment ce que vous semblez suggérer ici ?

    Moi je vous dis , je suis gasy et fier de l’être , et je n’admets pas cette demande à demander pardon à qui que ce soit...

    • 17 mai à 22:17 | zanadralambo (#7305) répond à dirk_cab

      Il y a des bons et des mauvais karana….comme il y a des bons et des mauvais Malgaches. C’est l’amalgame qui est fait qui ne passe pas. Dire qu’un karana est forcément un profiteur, c’est du racisme pur ou je ne m’y connais pas. Affirmer que les karana ne s’intègrent pas en oubliant qu’on leur a toujours refusé la nationalité gasy, c’est faire preuve d’une mauvaise foi, c‘est une malhonnêteté intellectuelle. Il y a une incompréhension mutuelle entre les deux communautés, nous sommes aussi fautifs qu’eux dans ce fossé qui nous sépare.

    • 18 mai à 00:11 | dirk_cab (#6503) répond à dirk_cab

      Zanadralambo,

      Dans ma jeunesse, j’ai côtoyé les comoriens, les karana (hindous) ,les betserebeka, les sakalava, les antandroy, les vézo.

      Dans ma vie d’adulte (universitaire) , j’ai fréquenté des thaïs, des scandinaves, des iraniens, des russes, etc...

      Je n’ai jamais eu de conflits avec eux.

      Pour que les communautés puissent s’entendre, il faudrait peut être que chacune fasse des efforts pour se comprendre.

      Et je répète, le racisme se passe dans les 2 sens....

  • 17 mai à 20:30 | Jipo (#4988)

    @ dir-kab
    je ne sais pas lequel et finalement : on s’ en tape .
    Je comprend mieux au regard de vos propos le réactif épidermique de ma pilosité .
    En effet avec des interlocuteurs de votre acabit, Ndimby vous a assurément surestimé, ou totalement ignoré : quel affront ...

    • 17 mai à 23:57 | dirk_cab (#6503) répond à Jipo

      @ Jipo

      L’interlocuteur de mon acabit n’a aucune importance, l’essentiel est le « respect » que vous devez pour le peuple de ce pays qui vous a recueilli .

      Venant de votre part (FHaine toujours ?) je prends cela pour un compliment ...De vous avoir outragé !

    • 18 mai à 00:54 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      C fou ce qu’ il y a comme racistes & FN / ce site, à croire qu’ une conspiration est en cours contre le démocrate humaniste directeur de je ne sais quel kabinez ?
      Le moins qu’ on puisse dire c ’est que non seulement il se la pète grave, mais de plus pense détenir le monopole de la clairvoyance et pensée juste , avec cette arrogance bien caractéristique des privilégiés sortis des cuisses de jupiter, qui écrasent leurs compatriotes en leur parlant de : respect ...
      Instruction sans civisme et humilité n est que : confiture aux cochons .

  • 17 mai à 22:28 | Yet another Rabe (#4812)

    Courageux ce mea-culpa de Ndimby dans ce pays où personne n’est responsable de rien, à commencer par le gasy natif bon teint bon genre.

    Cordialement
    YaR

    • 17 mai à 22:40 | zanadralambo (#7305) répond à Yet another Rabe

      Bonsoir, Yet another Rabe. Courageux et salutaire. Je salue d’autres journalistes comme VANF, Sylvain Ranjalahy (son édito du jour traite aussi du racisme anti karana à Mada) qui ont toujours refusé la solution facile de la faute à l’ étranger. Ces journalistes responsables qui osent aller à contre courant font honneur à leur métier. Chapeau.

    • 17 mai à 22:57 | Yet another Rabe (#4812) répond à Yet another Rabe

      Bonsoir Zanadralambo,

      J’aime bien votre esprit chevaleresque, oui il faut combattre la bêtise et l’imbécilité humaine qu’on trouve bien plus que l’on croit chez des gens réputés comme étant instruits.

      Cordialement
      YaR

    • 17 mai à 23:52 | dirk_cab (#6503) répond à Yet another Rabe

      @ Yet

      Merci pour le
      « dans ce pays où personne n’est responsable de rien », pour le « gasy natif bon teint bon genre ».

      Je ne sais pas de quel côté où le racisme que vous dites dénoncer" ?

      Sans commentaire ...Essayez juste de faire tourner votre « cervelet ».

    • 18 mai à 11:47 | Yet another Rabe (#4812) répond à Yet another Rabe

      @ dirk_cab,

      Bonjour,
      L’interprétation et le ressenti de chaque personne sur un post est différent.
      J’ai coutume de dire « qui se sent morveux se mouche ».

      Cordialement.
      YaR

  • 17 mai à 23:01 | takaka (#8449)

    He he he !
    Kidnapping, magouilles, menaces, nationalisme, intégrisme, népotisme, etc ; qu’untel m’énerve, etc.
    Vive l’extrême droite !
    Et maintenant les secrets abondent d’ivresse.
    Je pense qu’il est mieux de titrer : Tainalika de kidnappeurs, je vous souhaite l’enfer.

  • 17 mai à 23:04 | Mihaino (#1437)

    Je crois que Ndimby a atteint son but « attirer tous les participants à ce forum , pro et contre Karana ! »
    Bravo l’artiste ! Vous m’avez un peu surpris , je le repète !

  • 17 mai à 23:51 | Jipo (#4988)

    Bonsoir Mihaino.
    Sans parler à sa place, je pense que Ndimby a parlé avec ses tripes et c ’est quelque chose d’ inacceptable , particulièrement quand
    C ’est toujours la meme ethnie qui est visée
    & de dénoncer la petitesse et le racisme de ses compatriotes, oui il faut le dire et j’ ose : le racisme car c’est bien de cela qu’ il s’ agit et se voiler la face, ne le « blanchit » pas .
    Le pire comme le souligne YAR un peu plus haut , c ’est que ce ne sont ni les tandroy, ni les sakalava, ni les planteurs de riz , chez qui on peut le déplorer, mais les quelques privilégiés , qui ont pu bénéficier d’ une éducation, et l’ on constate qu ’ ils ont tous un point commun, l’ arrogance, l’ autosuffisance, et le mépris, je le stipulais à un de ces individus hier ou le jour avant, ce qui leur manque pour parfaire cette instruction , c ’est l’ éthique, le civisme pour donner un semblant de morale à leur prétention, qui sans : n’ est que confiture à des cochons , (je ne dis pas komba, chez qui il y a respect et dignité) .

  • 18 mai à 03:53 | Turping (#1235)

    L’article de Ndimby dénonce le « kidnapping » comme si les karanas sont les victimes d’un acte de l’antisémitisme,de barbarisme se limitant sur le race et la jalousie envers la communauté fortunée des karanas ,....alors que paradoxalement il stigmatise le kidnapping d’une ressortissante malgache (infortunée ) ,la petite Annie ,torturée ,puis violée sans qu’on en parle assez alors que les malgaches sont les plus touchés dans l’indifférence totale de l’injustice sociale .
    - Les problématiques de fonds sont ailleurs quand on évoque quotidiennement ici les problèmes ; d’insécurité , la corruption ,la paupérisation et l’esclavage moderne dont beaucoup de malgaches comme les karanas le pratiquent encore au XXI ème siècle sans généraliser .
    - Dans un pays comme Madagascar où la corruption fait partie intégrante du non développement ,tout ce qui rapporte de l’argent fait l’objet d’une convoitise .Si on essaie d’analyser un peu la situation ,la plupart des Karanas ,les indo-pakistanais à Madagascar sont des bijoutiers ,commerçants et font même les trafics d’or en les exportant illicitement avec la complicité des autorités locales ,....Les kidnappeurs le savent qu’obtenir une grosse somme d’argent facilement est l’enjeu.
    - Les réussites des karanas ,les commerçants qui se sont implantés à Madagascar depuis des générations n’ont jamais fait l’objet d’une insurrection nationale à connotation raciale ,ni de mouvement revendicatif provenant des populations opprimées et pauvres ,alors que c’est plutôt le cas contraire qu’il fallait dénoncer depuis longtemps .
    - Conclusion ; dans un système corrompu , tout se monnaie avec bakchich ,.....Les hommes d’affaires, hautes personnalités,les karanas ne paient pas leurs impôts correctement alors que les caisses de l’état sont vides .Logiquement dans un état régalien avec les institutions fortes tout l’argent collecté devrait servir pour améliorer les quotidiens des malgaches.Pour que la justice soit faite ,avec solidarité et le minimum d’égalité, Le communautarisme n’a jamais posé de problème de société mais c’est plutôt l’indifférence et le manquement des devoirs collectifs pour mieux vivre ensemble.
    A qui la faute ? au dysfonctionnement étatique et aux hommes politiques que les mafieux ont instauré depuis des décennies . Normalement , si les dirigeants sont capables de relever les défis ,on ne fait pas la chasse aux méritocraties ,à ceux qui gagnent bien leur vie selon leur effort ,...
    - On dénonce les irrégularités ,les expropriations terriennes au détriment des populations sans état de droit. .

  • 18 mai à 04:16 | Turping (#1235)

    Lire :la race
    L’article de Ndimby cette fois-ci est un peu mal barrée, concernant le titre.
    Ce qui se passe à Madagascar n’est pas comparable à la SHOAH.
    - A Lysnorine,
    Je ne pense pas que votre post se focalise sur de racisme primaire, mais plutôt en dénonçant l’irrégularité.

    • 18 mai à 08:14 | lysnorine (#9752) répond à Turping

      @ Turping-18 mai à 04:16
      [...]
      « - A Lysnorine,
      « Je ne pense pas que votre post se focalise sur de racisme primaire, mais plutôt en dénonçant l’irrégularité. »

      Bien que je trouve particulièrement incongru pour un Malagasy de s’exprimer en français à l’intention de ses compatriotes Malagasy pour débattre de problèmes qui affectent leur patrie commune, il me parait utile de le faire de temps en temps !

      Je me suis rendu compte, en effet, avec quelque peine, à la lecture de certains commentaires, d’une défaillance de leurs auteurs Malagasy dans la maîtrise tant de la langue de l’ex-colonisateur que celle de leurs ancêtres.

      Il s’ensuit des mésinterprétations involontaires ou délibérées qui conduisent à évacuer la discussion du sujet évoqué dans mon post, à savoir le rappel de l’existence historique du racisme de la communauté karana à l’égard des « indigènes » Malagasy et de leur volonté de pratiquer dès lors « l’APARTHEID » avant la lettre.

      Les termes du journal officiel de la République française rapporté sont clairs et nets et ne sauraient être compris autrement pour quiconque connaît un tant soit peu le français :

      « Dans les villes où l’élément indien est important des CLASSES D’INDIENS ont été créées ; elles sont dirigées soit par des instituteurs français soit par des maîtres indiens connaissant la langue française soit par des instituteurs indigènes qui enseignent à leurs élèves le malgache et le français.

      « J’ai autorisé ces créations dans le but de donner satisfaction aux VŒUX maintes fois exprimés par les COMMERÇANTS INDIENS des principales villes de l’Ouest dont le degré de civilisation est relativement avancé et QUI NE VEULENT, À AUCUN PRIX, LAISSER LEURS ENFANTS EN CONTACT AVEC LES ENFANTS INDIGÈNES. (p.1348)
      JORF du 7 février 1909 , Ministère des colonies,
      Renseignements sur le fonctionnement du service judiciaire et du service de l’enseignement à Madagascar [Extraits d’un rapport du gouverneur général adressé au ministre des colonies)
      Service de l’enseignement, pp.1347-1348

      En outre, qualifier de « racisme primaire »

      - l’énoncé de faits vérifiables se rapportant à la communauté Karana depuis l’accession de Ratsiraka au pouvoir en 1975 ;

      - le rappel des dispositions du Code de la nationalité qui assurent suivant son exposé des motifs « la protection de la population malgache contre les accessions automatiques d’éléments étrangers » à la nationalité malagasy ;

      - le souci de traquer et de sanctionner les auteurs de violation de la loi dans l’octroi de la nationalité malgache à des étrangers dans un État qui se veut être de droit ;

      - la constatation de l’appropriation par des Karana ou d’autres étrangers d’ailleurs de tous les secteurs stratégiques de l’économie de Madagascar dont la direction et le contrôle par l’État sont cruciaux pour un pays en quête de son développement ;

      trahit, d’une part, l’absence d’une hauteur de vue et d’un réalisme politique et économique eu égard aux intérêts bien compris du peuple malagasy et de Madagascar, à court, moyen et long terme, et, d’autre part, son corollaire, une inféodation indéfectible à ceux des étrangers, cultivée d’ailleurs, avec assiduité, par les « prétendus bailleurs de fonds ».

      Aussi est-il aisé de prévoir que la poursuite de la descente de Madagascar aux abîmes soit inéluctable !

  • 18 mai à 08:40 | Babah (#9347)

    A tous ceux qui répètent comme des peroquets cette question (j’espère qu’ils font semblant d’être naïfs) : pourquoi les Karana ne collaborent pas avec les forces de l’ordre ? (j’espère aussi qu’ils comprennent le sens de leur humour noir), n’oubliez pas que :

    1- les karana collaborent réellement avec eux EN LEUR PAYANT la rançon, car

    2- les karana savent très bien que ces forces de l’ordre sont dans la combine du rapt, directement ou indirectement ou par opportunisme ...

    3- les karana collaborent aussi EN GARDANT LE SILENCE sur ce cirque criminel. Les karana savent, les forces de l’ordre savent que les karana savent, les karana savent que les forces de l’ordre savent que les karana savent ...

    Conclusion : nous avons nos boucs émissaires endémiques !
    Par exemple, tous les medias gasy et le milieu des affaires savent à quoi s’en tenir avec ces réseaux mafieux orchestrés depuis la transition de 2009 par : les Organès et ses policiers, Lyllison et son ex-FIS que Didier Paza perpétue en douce, Nakany Charlie et le réseau Resampa, Richard « bômba » et son reseau de gendarmes-kidnappeurs, ... mais tout le monde joue au con et préfèrent les clichés faciles anti-karana, victimes et coupables en même temps de toute la misère gasy. Ou pire, ce milieu COLLABORENT avec les mêmes réseaux mafieux (et comme le précise l’édito, ici, il y a aussi des Karana dans ce milieu pourri) pour perpetuer leur business !

    Nb : j’aurai aimé entendre la voix du SMM et de sa présidente dans ces rackets contre les karana, les nouveaux chinois ... et les entendre aussi concernant ce qui a été dit sur les agissements du Procureur d’Ihosy et les affaires d’Ilakaka. Mais Mme Ernaivo préfère reluquer sous les lits d’hopital, c’est son choix.

    • 18 mai à 08:51 | Babah (#9347) répond à Babah

      PS : malheureusement pour le régime actuel, il n’y a pas eu de « passation » de service😁dans le milieu du grand banditisme orchestré par ces chefs des forces de la transition. Les réseaux ont continué d’exister avec leur hiérarchie d’origine !
      Résultat : ou bien il fallait en créer de nouveaux soi-même, ou bien les neutraliser ... chacun constate dans quelle option de l’alternative sommes-nous.

  • 18 mai à 11:38 | elena (#3066)

    Alors, quoi ? les kidnapping des karana« c’est bien fait pour eux » ?Il ne faut pas oublier que nos immigrés sont à Madagascar depuis le 18ème siècle. Ils ont participé activement au développement de notre pays, et certains ont bien réussi.
    Imaginez seulement qu’ils partent de chez nous : on a vu ce que ça a donné en Ouganda avec le tristement célèbre Idi Amin dada. Si ça arrivait à Madagascar, on ne serait pas dans la mierda !!!
    Quand je dis chez nous, c’est chez eux aussi : ils aiment Madagascar autant que nous. Et puis nous aussi, nous venons d’ailleurs,et les vazimba, y en a plus !
    Alors au-delà de nos dissensions ethno-communautairo-économiques, je me mets à la place des familles karana.La compassion est gratuite, n’est pas uniquement religieuse, c’est tout simplement manifester du respect à des êtres humains. Aujourd’hui, je suis Karana : merci Ndimby !
    PS:et merci aussi à Bobby, je lui ai déjà dit, je l’apprécie quand il a des propos sobres, parce que j’arrive à le comprendre.

    • 18 mai à 18:45 | lysnorine (#9752) répond à elena

      « Ils ont participé activement au développement de notre pays, et certains ont bien réussi. »

      Une relecture plus pertinente :

      « ils ont CERTAINEMENT participé activement au développement (1) du colonialisme français, (2) du néo-colonialisme de toute provenance à Madagascar et (3) de la paupérisation durable de la masse du peuple malagasy dans leur propre patrie, avec bien sûr le concours et la bénédiction des dirigeants Malagasy qui se sont succédé au pouvoir et d’une élite malagasy servile. Sans conteste, la plupart y ont effectivement bien réussi. »

    • 20 mai à 00:43 | Babah (#9347) répond à elena

      @ elena,

      Qui est Bobby ?!

  • 18 mai à 14:24 | spliff (#5871)

    Il me semble ici que la posture dictatoriale et prégnante du « politiquement correct » sur les questions raciales fasse barrière à la conduite d’une réflexion rationnelle à propos de la question « karana » dont l’édito essentialise - à tord - le traitement au travers d’un fait divers qui relève strictement du banditisme de haut vol.
    Il en résulte des commentaires qui se perdent dans un salmigondis de considérations qui n’ont rien à voir les unes avec les autres et qui se doivent d’être traitées séparément.

    De manière surprenante, on découvre donc avec l’édito que le malgache de base qui est à des années lumières de seulement pouvoir réunir les moyens logistiques pour conduire une telle opération est prié de se sentir coupable de l’occurrence de celle-ci sur la seule base raciale.
    Est-ce une exigence objectivement raisonnable lorsque l’on sait que la majorité de la population ne se trouve qu’en situation de subir les épreuves d’un quotidien chaque jour de plus en plus dur ?
    Croyons-nous que le sort de riches individus est le premier des soucis du malgache λ au point qu’il en essaye d’organiser ce genre d’opérations hors de portée de ses moyens ? Bien sûr que non.
    Pourquoi dans ce cas serait-il tenu de s’autoflageller en s’imposant de la sorte une telle culpabilité qu’il ne mérite pas objectivement ?
    Car dans cette logique, si l’on se propose « d’organiser » et d’imposer la compassion (facile car gratuite) de cette manière, pourquoi ne pas demander pardon aux populations du Sud pour avoir laissé se dégrader à ce point leur situation sanitaire (avons-nous au moins des stats sur leur espérance de vie et leur taux de mortalité) ? Etc...
    À ce compte, cela n’en finirait plus donc autant ne pas s’engager dans une telle voie et et s’en tenir a privilégier le rationnel à l’affect.

    Le problème des enlèvements relève d’activités crapuleuses liées au banditisme local de haut vol.
    Il convient donc qu’il soit abordé sous cet angle et non selon une articulation raciale car l’historique de cette activité montre une implication régulière de karana du coté des instigateurs. L’indigence de l’État dans le traitement de ces affaires est en effet à pointer du doigt. Notons au passage que la dite indigence s’applique aussi vis à vis de la majorité des populations qui sont aussi demandeuses d’un minimum de sécurité. Elles n’ont donc pas de raison de demander pardon.

    Ainsi, toujours dans cette logique de raison garder, il n’est en aucun cas ici question de tomber dans le piège d’accuser en bloc et sans discernement un « milieu » dans lequel les victimes seraient aussi coupables du fait de leurs richesses, « donc » appartenant aussi au dit « milieu ». En l’occurrence, la victime dont il est question jouit d’une bonne réputation qui incite donc à la compassion sincère. Nous sommes autant des Parents que des Enfants.

    Un autre volet qui a été abordé est celui de « l’intégration » des karana.
    N’étant pas moi-même karana, je ne peux prétendre parler en leur nom, encore moins exprimer ce que pourrait être leurs désirs profonds.
    Mais en tant que malgache et au vu de leur situation historique en terme de présence dans le pays, il me semble juste de faire un pas significatif et sincère dans le sens d’une meilleure « intégration » si tant est que cela correspond à leur désir et que cela soit objectivement nécessaire du point de vue de l’entente inter-communautaire. Je pense particulièrement au volet administratif. Car ce faisant, nous ne ferions que notre devoir en servant ce qui me parait tout simplement juste en tant qu’être humain, et ceci hors des chaines de la vengeance et de la jalousie.

    En réponse à lysnorine dont les méthodes qui consistent à invariablement proposer une perspective historique aux choses me semblent correctes, je dirais que si la connaissance de l’histoire (savoir intimement qui on est, connaitre nos gloires et nos blessures) constitue une condition nécessaire dans tout processus décisionnel pour le futur, l’intelligence qui honore l’être humain est aussi supposée lui permettre de se sortir des cercles interminables des ressentiments. C’est ce qui fait sa grandeur. Nous n’avons que des intérêts à livrer à nos enfants une atmosphère apaisée en évitant de nous en tenir qu’aux humiliations du passé. Je sais, ce n’est pas toujours facile... Mais au moins nos enfants méritent l’effort...

  • 18 mai à 14:46 | GADSDEN_FLAGIVANDRY (#8661)

    « Il y a de bons et de mauvais Karana. Il y a de bons et de mauvais Vazaha. Et il y a de bons et de mauvais Malgaches ».
    En attendant ce sont les Karana et les Vazahas qui reussissent à prospérer malgré le contexte donc j’attends de voir pour les bon malgaches...

  • 18 mai à 15:50 | jiolaus (#1432)

    Bravo à Ndimby pour cet éditorial.
    N’avez-vous pas un modérateur de ce forum de discussion !!! Je suis effaré de voir aussi souvent dans les commentaires de vos articles s’exprimer ouvertement un racisme primaire anti-karana, anti-vazaha et même, très très souvent, anti-gasy. Je ne reconnais plus le pays qui m’a vu naître et auquel j’ai consacré pas mal d’années de ma vie professionnelle. Ne voyez-vous pas qu’en permettant à ces racismes de s’exprimer ouvertement vous favorisez la libération d’une violence extrême dans la société malgache...si éloignée du fihavanana. Vivement une loi contre l’expression du racisme à Madagascar !!!

    • 18 mai à 18:13 | Boris BEKAMISY (#4810) répond à jiolaus

      @ Jiolaus
      Vous savez que ces MALAGASY RACISTES ANTI_KARANA n’hésitent pas à enfiler LA CASQUETTE de l’extrême gauche pour brocarder le LEPENISME quand ils sont en FRANCE ou du moins quand ils commentent la politique française

      Ils sont melenchonistes gooochissime en France mais lepenistes pure porc à Madagascar, c’est LA SCHIZOPHRÉNIE des pseudo-intellos gasy issus des .....Collines Manerinerina
      Boris BEKAMISY

    • 19 mai à 11:50 | jiolaus (#1432) répond à jiolaus

      Et Bekamisy ne peut s’empêcher de répondre vulgairement et avec des connotations racistes...

  • 18 mai à 19:38 | zanadralambo (#7305)

    Pour avoir juste osé rappeler qu’on ne touche pas un enfant, fût-il karana, Ndimby s’est fait traiter de tous les noms. Parce qu’il a osé demander pardon au nom des Malgaches, du rang desquels sortent les crapules qui se livrent à des actes barbares, Ndimby est devenu, à son tour, un lèche, au même titre qu’un Zanadralambo ou un Tsimahafotsy, les pourfendeurs de la bêtise raciste (d’où qu’elle vienne) sur ce site. Bienvenue au club, Ndimby.

    Pour clore le sujet qui entraîne bien de passions, je dirais simplement que je suis père. Et qu’à ce titre, je suis sensible à la cause enfantine. Tout enfant est mon enfant, quelque soient sa race, son origine, sa religion, qu’il soit pauvre ou riche. Je me mets à la place de ces karana que vous haïssez tant, si on prenait un de mes enfants comme otage, quelle serait ma réaction. Je m’imagine les heures, les jours d’angoisse que traversent les parents, c’est une épreuve terrible, inhumaine qu’on leur fait vivre. Parce qu’ils sont karana, c’est normal ? Parce qu’ils sont karana, c’est bien fait pour eux ? Quand ils voient vos réactions, imaginez leur détresse, au lieu de votre empathie, ils récoltent vos reproches, pire, vos insultes. Ce qui leur arrive, je ne le souhaite pas à mon pire ennemi. ..Tain, les gars, réfléchissez, votre posture est tout simplement inadmissible.

    Et à ceux qui me reprocheraient de me soucier plus des karana que de mes compatriotes, je dis simplement que j’ai été autant horrifié par la tragédie qu’ont subie les parents de la petite Annie et de son frère. Moi, j’ai signé la pétition qu’avait lancée Gérard, vous pouvez en dire autant ?

    Encore une fois, le rapt est un acte ignoble, il l’est encore plus quand il s’agit d’un enfant. Mettez-vous à la place des victimes, oubliez qu’ils sont karana, une tare indélébile pour certains ; si c’était votre progéniture, la chair de votre chair qui était au centre des débats ? C’est contre un crime qui reste trop souvent impuni que Ndimby s’est levé, c’est pour condamner l’innommable qu’il a demandé pardon. Au nom des siens ! C’est tout à son honneur, c’est tout à notre honneur.

    • 19 mai à 00:54 | tsimahafotsy (#6734) répond à zanadralambo

      Bonsoir Zanadralambo,
      Si çà continue, je vais devoir présenter aussi mes excuses aux BIP !
      Car c’est la première fois depuis que je suis sur MT que je plussoie leur contribution.
       :/ je trouve que LEGISLATION MALGACHE force le Karana de s’enfermer entre eux !
      Le fait de refuser aux Karana la NATIONALITE MALGACHE favorise la construction d’un MUR qui cloisonne les Karana entre eux.
      Pourquoi leurs demander l’INTEGRATION quand NOS LOIS favorisent le CONTRAIRE ?
      Que NOUS malgaches commencions d’abord à ETRE COHERENT sur ce que nous voulons/ dixit Boris.
      / « les Malagasy de ce pays ne nous sentons pas du tout concernés par cette histoire »,
      De quel droit vous autorise à parler au nom de tous les Malagasy...?
      Parce que nous si, nous sentons concernés de cette histoire, dans la mesure où elle se passe chez nous, dans notre pays,...mais, non pas en Inde, ni au Pakistan,.../ dixit Isandra.
      Tout est dit dans ces deux contributions.
      Le reste n’est qu’aveuglement, haine, ressentiment, caractéristique de l’homme de peu qui n’arrive pas hausser son jugement et qui lève son petit doigt d’intello raté pour contrer Ndimby.
      Betoko, Lysnorine, punchline et autres trolls s’illustrent dans ce domaine !
      A vous Zanadralambo et à Elena qui a dit nous sommes tous karana, une petite histoire sur le pardon :
      C’est l’histoire de deux amis qui marchaient dans le désert. A un moment donné, ils se disputèrent et l’un d’eux gifla l’autre. Ce dernier, endolori mais sans rien dire, écrivit dans le sable :
      AUJOURD’HUI, MON MEILLEUR AMI M’A DONNÉ UNE GIFLE.
      Ils continuèrent à marcher puis trouvèrent un oasis, dans laquelle ils décidèrent de se baigner. Mais celui qui avait été giflé manqua de se noyer et son ami le sauva.
      Quand il se fut repris, il écrivit sur une pierre :
      AUJOURD’HUI, MON MEILLEUR AMI M’A SAUVÉ LA VIE.
      Celui qui avait donné la gifle et avait sauvé son ami lui demanda :
      - Quand je t’ai blessé tu as écrit sur le sable, et maintenant tu écris sur la pierre. Pourquoi ?
      L’autre ami répondit :
      - Quand quelqu’un nous blesse, nous devons l’écrire dans le sable, où les vents du pardon peuvent l’effacer. Mais quand quelqu’un fait quelque chose de bien pour nous, nous devons le graver dans la pierre, où aucun vent ne peut l’effacer.
      APPRENDS A ÉCRIRE TES BLESSURES DANS LE SABLE ET A GRAVER TES JOIES DANS LA PIERRE.

    • 19 mai à 19:26 | zanadralambo (#7305) répond à zanadralambo

      Qu’avons-nous fait au bon Dieu, Tsimahafotsy, pour mériter cette bande de haineux ? Moi aussi, il va falloir que je présente mes excuses les plus plates aux BIP. Pour une fois, ce sont eux qui apprennent la tolérance aux apprentis intellos de ce forum. Comme quoi, l’instruction n’est pas forcément signe d’ouverture d’esprit.
      Bon week-end, ami compatriote…et en marche !

  • 18 mai à 20:28 | takaka (#8449)

    He he he !
    Kidnapping, magouilles, menaces, nationalisme, intégrisme, népotisme, etc ; qu’untel m’énerve, etc.
    Vive l’extrême droite !
    Et maintenant les secrets abondent d’ivresse.
    Je pense qu’il est mieux de titrer : Tainalika de kidnappeurs, je vous souhaite l’enfer.

  • 18 mai à 20:49 | Saint-Jo (#8511)

    Bon ! Ndimby a fait le buzz pour ses trois ou quatre derniers édito !
    Toudiou ! Qu’est-ce que ses derniers édito ont soulevé comme passions !
    Chacun des intervenants est passionnément absolument sûr d’avoir raison , tout en profitant de l’aubaine pour faire la leçon aux autres .
    Et chaque auteur d’un post est persuadé que ceux qui ne sont pas du même avis que lui ne peuvent qu’avoir tort , évidemment .
    Mais est-ce aussi simple que ça ?

    Personnellement je guette le prochain édito de ce coquin de Ndimby .
    Qu’est-ce qu’il peut bien mijoter encore pour son prochain sacré coup de pied dans la fourmilière ?
    Que Ndimby , dans son bureau , rigole avec gourmandise en préparant son prochain coup , que cela ne m’étonne aucunement !
    Sacré Ndimby !

    • 18 mai à 21:44 | punchline (#9673) répond à Saint-Jo

      NDIMBY est un journalope, pire qu’un journaleux , des sujets bateaux facile à faire :
      - karana -gasy, Merina-côtier, France -madagascar, homme-femme , riche-pauvres, Musulmans-chretiens, des sujets dyades quoi.

      - après tu utilises de la provocation, pour faire monter la sauce, demander pardon, tous les gasy responsables

      n’oublie jamais, quand tu n’a pas assez de talent, tu utilises la provoc , et le copié collé
      Ndimby a utilisé la provoc en insultant les gasy

      le but de ndimby :

      faire plaisir au consul
      faire beaucoup de clic
      tout cela au détriment du sérieux,

    • 18 mai à 22:13 | sans tabou (#9821) répond à Saint-Jo

      tabou écrit :
      Encore sans aucune prétention, je trouve que beaucoup d’internautes me paraissent très bien exprimer leur sentiments selon leur convictions.
      Le premier point qui m’interpelle est qu’un journaliste comme Nbimby demande pardon à une communauté certes très respectable, mais le rôle de celui-là professionnel devrait être plutôt d’expliquer pourquoi ces tristes événements.
      Depuis l’indépendance de ce pays, l’ex-colonisateur donne à cette communauté parmi d’autres systématiquement la nationalité française pour s’en servir comme des supplétifs qui n’apportent aucune plus value à cette île.
      Cependant, sous le mandat de Ravalomanana, quelques pas ont été fait pour que dans l’avenir ces communautés puissent bien devenir partie prenante dans leur île pour respecter le droit et l’obligation du sol sur lequel il vivent depuis des générations.
      Cette étape seule, à imposer à toutes les origines vivant à Mada pourrait à terme amener à un esprit identitaire pour le développement du pays.
      Sans cette assimilation, quelques-uns que j’appellerais vendus vont continuer de spollier ce pays et provoquer des jalousies ou envies incontrôlables, et placer leur argent dans l’hexagone.

    • 18 mai à 22:18 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      Ndimby sait animer le forum MT.com par le choix des sujets qu’il développe et par sa façon d’exposer ce qu’il veut dire .
      Qui n’a pas remarqué le grand nombre des réactions suscitées par ses derniers édito ?
      Et Ndimby est libre de ses choix et du style qu’il adopte .
      Ses lecteurs aussi sont libres d’approuver ou de ne pas approuver les édito de Ndimby .
      Personnellement je m’instruis beaucoup en lisant les éditos de Ndimby et les réactions des uns et la furie des autres qui s’ensuivent .
      Ma seule crainte concerne l’éventualité d’une apoplexie qui pourrait étrangler l’un ou l’autre de ces enragés qui ne se contrôlent plus en écrivant leurs posts .

  • 19 mai à 08:16 | lysnorine (#9752)

    @ spliff, 18 mai à 14:24

    « lysnorine dont les méthodes qui consistent à invariablement proposer une PERSPECTIVE HISTORIQUE aux choses me semblent correctes [...] »

    Hoy ny hafatry ny ombiasy anankiray tamin’ny zanany :

    « Ny tantara raha vakina miandalana sy amin’ny fitandremana, dia mahasoa sy manome hevitra mahatoky amin’izay mety hatao amin’ny fitondram-bahoaka. [...] eritrereto ny niandohan’ny zavatra rehetra izay lazain’ny tantara [...]. Ny olona sy ny zavatra dia mifampisolo ihany, fa NY FOMBA SY FANAON’OLOMBELONA TSY MIOVA ; izay mahalala marimarina ny TANTARAN’ny taranaka TEO ALOHA dia MAHALALA ny toetry ny ANKEHITRINY sy ny HO AVY. »
    « Tantara sy fomban-drazana »-Nangonina sy nalaha-dRainandriamampandry, Madprint, Tananarive, 1972, pp. 18, 19.

    Ary hoy koa i Mahefamana Mosa, Katibo Anakara, Vatomasina-Vohipeno Matitànana, ao amin’ny teny mialoha amin’ny boky nosoratany mitondra ny lohateny hoe :
    « Ali-Tawarath sy Madagasikara 1495-1548- Daty malaza Anakara », Imp. Tatsinanana, 1977, p.5.

    « Ny tiako holazaina mialoha dia izao : ny olona izay tsy manana ny tantaran’ny fireneny sy TSY MAHALALA NY AZY, dia maizina am-pototry ny mazava, sahala amin’ny LAHIN-JIRO MPANARAKA AMBOKONY FOTSINY sy MPANARA-DONDONA toy ny ZANAK’OMBY TSY VAKY MASO ka dia azo lazaina fa MAIVANA eo amin’ny fiainany sy eo anatrehan’ny fireneny izy. »

    Koa anjaran’ny tsirairay avy no manatsoaka izay lesona tiany horaisina avy amin’ny fahafantarany tsara ny tantara sy mampihatra azy amin’ny famoasany toe-draharaha na toa inona na toa inona mialohan’ny andraisany fanapahan-kevitra.

    • 19 mai à 19:42 | zanadralambo (#7305) répond à lysnorine

      C’est son histoire qui fait un pays, une nation (dommage que vous ayez brûlé nos archives en 72, tout un pan de notre histoire est alors parti en fumée). Qui dit le contraire ? Mais se servir de l’Histoire, en triant savamment ses épisodes –par le biais de morceaux d’archives sortis de leur contexte- pour faire triompher des thèses bien orientées, cela relève de la pure malhonnêteté. C’est le procédé habituel des fascistes, qu’ils soient de gauche ou de droite. Hitler en a usé, abusé pour abrutir son peuple, on a vu où ça a mené.
      Vos méthodes rappellent étrangement celles de Vatomena,, un autre révisionniste, un négationniste de la 1ère heure
      Et quand vous vous attaquez au fameux lobby juif, qu’est ce que vous êtes mignons, tous les deux…Les juifs, les banques, je me répète, what else ? ..

  • 20 mai à 00:44 | malagasy34 (#5283)

    Non Ndimby,
    Cette fois-ci, vous êtes complètement à côté de la plaque.
    Avec tout le respect que je vous dois (je suis d’accord avec vos analyses dans la plus grande majorité de vos articles), mais vous vous trompez complètement, et surtout , ne m’incluez pas dans le « nous » de votre demande de pardon.
    Je condamne tous les kidnapping, toute forme de violence.
    J’ai une compassion à toutes les personnes qui vivent dans l’insécurité grandissante actuelle (malgaches, Karàna , ou autres étrangers).
    Mais de là à demander pardon , c’est non.
    Il y a de bon et de mauvais Malgaches, comme il y a de bons et de mauvais Karàna.
    Mais on n’ a pas besoin de statistiques pour savoir si il y a plus de mauvais que de bons Karàna.
    Tout le monde sait que cette communauté entretient la corruption à Madagascar (on va dire que c’est de la stigmatisation mais c’est la réalité). Un des leurs a dit un jour qu’ils ont pu corrompre tous les politiciens malgaches sauf Ravalomanana.
    Cette insécurité grandissante au pays a surtout explosé depuis le coup d’état de 2009. Et là, je vous invite à revoir la liste des personnes qui ont financé ce coup d’état.
    Alors, condamnation oui ; « demande de pardon » c’est non.

  • 20 mai à 02:03 | liliquilit (#7755)

    Agréablement surprise de cet édito de Ndimby et des réactions des internautes. Parceque dès que j’aborde la question des « karana » avec mes amis malagasy, inévitablement, cela se finit mal... Ce qui me met extrêmement mal à l’aise, car les arguments qui me sont opposés me donnent la nausée (une partie de ma famille a été déportée pendant la II guerre mondiale parcequ’ils étaient juifs, et l’argumentaire de mes amis malagasy pour stigmatiser les karanas est exactement le même que celui utilisé par les nazis de l’époque, ça la fout mal....).
    Ce que je ne comprends pas c’est que le peuple malagasy est le fruit de flux migratoires de différents peuples, arabes, asiatiques, bantous et les karanas, à mon sens, font partie intégrante du peuple malagasy parcequ’ils sont établis à Madagascar depuis le 19ème siècle. Donc, pour moi, ce sont des Malgaches à part entière. Des Malgaches patriotes, car à la différence des Malgaches qui se disent de « souche » qui ont la possibilité de faire leurs études à l’étranger et ne reviennent jamais au pays, les karanas eux, après avoir effectué des études brillantes à l’étranger, reviennent toujours à Madagascar, investissent dans leur pays et font tourner l’économie. Donc pour moi, cette discrimination systématique des karanas est très révélatrice des luttes intestines des élites malagasy qui ne font que défendre leurs intérêts personnels, ne se soucient aucunement de l’intérêt général et du peuple malagasy, ce qui peut expliquer que ce pays soit totalement exsangue ... Peut-être que si l’on avait accordé aux Karanas tous les droits rattachés à la citoyenneté malagasy, le droit à la nationalité, celui d’occuper des postes dans la fonction publique, et des postes de responsabilité gouvernementale, Madagascar serait, à l’instar de l’ile Maurice, un pays prospère...
    Je pourrais citer de nombreuses anecdotes au sujet des karanas, je n’en citerai qu’une, celle d’un échange avec mon meilleur ami, malgache, établi depuis 35 ans en France. Celui-ci me sort la sempiternelle litanie sur les karanas, ces étrangers pillent notre pays, ils veulent acheter nos terres, ils ne s’intègrent pas à Madagascar, ils n’épousent pas des femmes malgaches, etc, etc.... Sauf que mon ami, trouve tout à fait normal d’avoir la nationalité française, d’être fonctionnaire français, d’être propriétaire de son pavillon en France, de voter pour Macron, alors que son épouse est malgache (une andriana de bonne famille) sa fille, née en France vient d’épouser un Malgache bien né, ce qui fait la fierté de la petite famille franco-malgache. Le gendre, Malgache, va grâce à ce mariage obtenir la nationalité française, et le papa ne veut surtout pas que sa fifille chérie (qui d’ailleurs ne parle pas un traitre mot de malgache !) parte avec son mari à Magagascar. Alors moi, je suis désolée, je ne comprends pas... Il faut que l’on m’explique ! Il faut que l’on m’explique pourquoi les Malgaches d’Andafy considèrent comme un dû d’avoir la nationalité française et tous les droits rattachés à cette nationalité alors qu’au fond de même ils ne sont pas français, et pourquoi ils dénient ce droit aux karanas établis depuis le 19 ème siècle à Madagascar, alors que ce pays est leur patrie, qu’ils ont tout donné à ce pays et qu’ils sont beaucoup plus méritants que beaucoup de Malgache qui se disent « de souche » et « patriotes » qui cherchent par tout moyen à fuir la patrie de leurs ancêtres... Il faut qu’on m’explique !!!

    • 20 mai à 07:17 | vatomena (#8391) répond à liliquilit

      Il est plaisant et meme rididule ,Zanadralambo, d’agiter ici à Madagascar le spectre des Hitler ,Des Mussolini , des fachos ,des nazis . Nous avons vécu à l’écart de ces grands malheurs qui ont détruit l’Europe .La jeunesse européenne a passé l’éponge .Sans complexes ,elle construit une nouvelle Europe .Ce sont les vieilles lunes qui veulent interdire tout changement ,toute nouvelle prise de conscience ,en agitant le spectre fachiste. C’est paralysant .Malgaches d’Andafy ,gardez vous d’etre vieux jeu.

  • 20 mai à 07:00 | vatomena (#8391)

    Et c’est ainsi ! Celui qui a gardé sa fierté d’étre malgache ,il préfère vivre en France .Il ne veut pas voir,savoir ce qu’est devenu son pays natal ,son peuple ,sa race

  • 22 mai à 15:52 | lanja (#4980)

    anjaran ny fanjakana ny manenjika mpanao ratsy, fa tsy mazava mihitsy ny mahamaika an’ i Ndimby mampifangaro ny fanjakana eto sy ny vahoaka malagasy , rehefa tsy mahavita ny asany ve ny fanjakana dia i Ngahy Ndimby no hifona.... nisy malagasy naka ankeriny teto, andro maro, maty ny zaza iray, nifona t@ iza i Ndimby ? ny fanaovana lahatsoratra toy izao dia fampiroboroboana ny communautarisme fotsiny, rehefa samy malagasy dia samy tokony handray andraikitra, indrindra raha resaka sécurité, fa tsy indraindraina hoe malagasy ny olona iray rehefa misy ilany izany, fa karana izy rehefa misy resaka sécurité

    • 22 mai à 16:26 | Saint-Jo (#8511) répond à lanja

      Mais , lanja ! Seriez-vous , vous aussi , un raciste ?
      Pour ne pas être raciste il est obligatoire de témoigner , avec raison bien sûr , mais exclusivement , compassion pour le jeune adulte Karana enlevé , non pour lui prendre sa vie , mais pour avoir une rançon . Et surtout de ne pas montrer votre inquiétude pour la vie et la survie des Gasy malades privés de soins dans les dispensaires et les hôpitaux .
      Alors prenez-en de la graine , lanja !
      Bon courage !

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 110