Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 15 décembre 2017
Antananarivo | 01h43
 

Société

Accès à l’eau potable

Investissement de 700 milliards d’Ariary par la Jirama

lundi 4 décembre | Ny Aina Rahaga

Dans l’optique d’atteindre l’objectif de 67% d’accès à l’eau potable en 2019, la Jirama prévoit d’investir 700 milliards d’Ariary dans le secteur et ce sur les trois prochaines années. L’enveloppe sera répartie sur trois chantiers. Soit 200 milliards pour des travaux de réhabilitation à Antananarivo, 200 milliards également pour des réhabilitations dans les communes et localités déjà desservis par la Jirama actuellement. Les 300 milliards restant devront financer de nouveaux projets d’extension pour atteindre les 67% d’accès à l’eau potable en 2019. Par rapport à l’importance de ces investissements, la Jirama et l’Etat malagasy ont renouvelé le 1er décembre dernier le contrat de concession de la société qui dure 10 ans. A noter que le dernier avait expiré en 2011 mais n’avait pas été renouvelé. Aussi, aucun contrat ne régissait la Jirama en ce qui concerne l’eau. Or, l’importance du contrat réside dans la sécurisation des investissements et des matériels employés par la Jirama et représente donc une garantie pour les partenaires de la société et ses employés qui craignent toujours la privatisation de la société.

Suffisant ou pas

L’on peut toutefois s’interroger sur la suffisance ou non de cet investissement étant donné que la majeure partie de la somme est affectée aux réhabilitations. Ceci alors qu’actuellement, le taux d’accès à l’eau potable à Madagascar n’est que de 24%. Soit une hausse de 43% d’accès à atteindre d’ici 2019 pour atteindre l’objectif fixé. La question est de savoir si les 300 milliards suffiront à atteindre cet objectif alors qu’en parallèle, il est besoin de 400 milliards pour l’entretien des infrastructures déjà existantes. Le ministère de l’eau a donc lancé un appel aux opérateurs qui pourraient éventuellement intervenir dans le secteur et dans les localités qui ne sont pas encore desservis afin d’atteindre cet objectif. Comme ce qui se fait de plus en plus maintenant dans l’électrification rurale. Le constat reste malgré tout le même et si tant est que l’objectif des 67% soit atteint d’ici 2019, il restera encore pas moins de 7 millions de malgaches qui n’auront pas accès à l’eau potable en plein 21ème siècle.

46 commentaires

Vos commentaires

  • 4 décembre à 09:32 | Voltaire (#10108)

    Le blanc manteau...

    Que de milliards et si peu d’eau (je parle de la Jirama, of course). Bref, passons aux choses sérieuses :
    Il est là, le divin enfant ! Je veux dire : en provenance de la Big Apple, mon fils cadet est arrivé hier matin à Paris, quelques petites heures avant notre retour d’Avignon ( (décalage horaire oblige). Avec son cousin (mon neveu, donc), il a déjà pris possession de notre deuxième studio familial et ces deux-là, à mon avis, ne vont pas trop nous encombrer au cours des prochains jours... Cela dit j’entends bien lui consacrer mon temps libre dans la fraîcheur parisienne (quelques expositions sont programmées, de gré ou de force !) avant de retrouver l’humide chaleur antsirabéenne et mes deux puces qui ignorent que je sais me travestir en Dada Be Noely. Magique, non ?
    Hier, bien au chaud dans le TGV, ma tendre amie et moi-même avons apprécié le blanc manteau un rien friscounet qui modifiait étrangement les paysages. Y’a pas, toute blanche, la France a de la gueule (ça glisse, tout de même, attention !). Voilà de quoi réjouir certains forumistes si attentifs au devenir ’’blanc’’ de l’Hexagone alors que la Grande Île ne cesse de dériver, avec ou sans ses métisses...
    Naturellement, pour faire bonne mesure face à cet assaut de blancheur, j’ai écouté au casque un podcast de 2014 de “Cultures d’Islam”, émission diffusée sur France Culture au cours de laquelle le très mesuré et sensible Abdelwahab Meddeb s’entretenait avec le poète et critique littéraire syrien, Adonis. Adonis est le pseudonyme d’Ali Ahmed Saïd Esber (87 ans, aujourd’hui), poète et critique littéraire d’expression arabe et française qui vit depuis des décennies en exil à Paris. A sa manière et avec des milliers d’autres ’’estrangers’’, ce vieux monsieur a enrichi la culture française.
    Ma tendre amie, quant à elle, était plongée dans son bréviaire, c’est à dire dans l’énième relecture des poésies de Jean-Joseph Rabearivelo, le ’’maudit’’ que Léopold Sédar Senghor nommait le ’’Prince des poètes malgaches’’. A sa manière, Rabearivelo a également contribué au rayonnement de la culture malgache, ici et ailleurs. Heureux métissages... Ses oeuvres complètes (dont les sulfureux ’’Calepins bleus’’) ont été publiées voici cinq ou six ans aux éditions françaises du CNRS.
    Et, avant de vous quitter pour un temps indéterminé (comme on dit à la Jirama un jour de délestage), voici quelques hors-sujets comme je les aime.
    A suivre...

    • 4 décembre à 09:33 | Voltaire (#10108) répond à Voltaire

      Rambo, dans le texte...

      Je sais, Elena va encore me reprocher (gentiment) de provoquer le Zizikely du forum mais, que voulez-vous, cela m’amuse... Et puis je ne recommencerai pas avant longtemps. Promis, juré.
      Voici donc Rambo dans ses oeuvres...
      * ’’Mais qui est-ce qui vont provoquer tout çà ?’’ : voilà comment il s’interroge. A l’évidence, le fin lettré, bardé de ses faux diplômes d’Aix-en-Provence, fait concurrence au style parfois flamboyant de Voltaire (je parle de l’auteur un rien farceur du Grand siècle des Lumières)... A la manière de, je m’interroge donc : ’’Mais qui qu’a fait qu’il est si khon ?’’.
      * Rambo, plus ’’erectus’’ que ’’sapiens’’, se penche sur le cas des homos : ’’Ils sont victimes de manipulations diaboliques fautes de connaissances. Ils transgressent les règles établies par Dieu parce qu’ils sont ignorants’’. Nous voici ramenés à la préhistoire de la pensée humaine. C’est limpide comme un symposium de créationnistes séropositifs ayant un tantinet abusé des ’’mauvaises habitudes’’ enseignées par leur gourou. Pour l’heure, ce sont ces fanatiques, propagandistes d’une idéologie raciste détestable, qui manipulent leurs petits camarades un rien bronzés... Mais que fait la police des mœurs !
      * Sous l’influence, donc, des suprémacistes américains qui lavent plus blanc que blanc (comme Omo, la lessive...), Rambo précise que Dieu aurait dit : ’’L’homme périt parce qu’il manque de connaissance’’. Là, je m’inscris en faux. Halte à l’erreur divine ! Car, si cela était, Rambo aurait péri depuis longtemps (ou alors ce n’est pas un homme) et, avec lui, nombre de forumistes seraient au frais dans la douce pénombre du tombeau familial...
      * Soyons logique comme quelqu’un qui a toujours été très bon en maths (c’est lui qui l’a prétendu...) : ’’Avant que la loi du 10 août 2015 soit entrée en vigueur le 1er janvier 2012’’. Hum, hum... Voyons voir : la machine à remonter le temps ne serait donc pas une utopie ? Le temps est certes une donnée relative, surtout le temps qui manque, qui n’a rien à voir avec le temps qui passe ou le temps qu’on tue. Cela dit, il est assez fréquent, dans certains pays, d’appliquer des lois qui n’existeront peut-être que dans trois ans. Cet usage ’’a priori’’ vaut bien celui ’’a posteriori’’ et inversement, non ?
      A suivre...

    • 4 décembre à 09:33 | Voltaire (#10108) répond à Voltaire

      Hé mytho, y’a un os !

      * En vérité, je vous le dis, Rambo le mytho ne nous a pas encore tout avoué. A mon idée, le dynamique quadra chef d’entreprise smicard avec ses deux petits garçons qui se passionnent pour l’architecture des bâtiments d’Etat, n’existe peut-être pas. En revanche, il aurait une grande fifille planquée en France (c’est nouveau, ça vient de sortir). Et cette grenouille de bénitier militerait contre les homosexuels (grosse jalouse, va !). Or, il me semble que ce sont les largement plus de quarante ans qui défilent et pétitionnent contre le mariage pour tous, en méprisant les homos et en bavant sur la zoophilie (faut-il être pervers pour faire une généralité d’une telle rareté psychiatrique peu ragoûtante !). Quarante ans bien sonnés, la fifille ? Et papa Rambo, alors ? 70, 75 ? On comprend mieux les voyages organisés dans les friches industrielles de la Rhur, avec le club local du 3ème âge... Tout cela se tient, non ?
      * Pour conclure avec Zizikely, le Rambo prêcheur, une question demeure : quel os ? Je veux dire, est-ce bien une côte arrachée au flanc droit d’Adam qui a permis à Eve d’exister ou bien une phalange du pied gauche, ou alors un bout de tibia ou de fémur (que font les mouvements féministes pour s’indigner de telles horreurs ?). Bref, en bon agnostique, le doute m’envahit, une fois encore... Heureusement, merci le web ! Alleluia et bonne lecture : http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2012/07/11/quel-os-dieu-vraiment-pris-a-adam-pour-creer-eve/ . J’en ris encore...
      A suivre...

    • 4 décembre à 09:34 | Voltaire (#10108) répond à Voltaire

      De souche ? Quelle couche !

      Accro des racines profondes (de celles qui permettent d’établir un arbre généalogique au feuillage souvent fantaisiste...) Jipo ne goûte guère que, pour ma part, je n’apprécie pas les aficionados du site ’’Français de souche’’ http://www.fdesouche.com/# (Si, si, l’extrême droite existe, ce n’est pas qu’un slogan de ’’bobo-gaucho-dodo’’). Mais, pour un juste équilibre des choses, allez tout de même jeter un coup d’oeil sur ce lien : http://www.lepoint.fr/invites-du-point/didier_raoult/le-francais-de-souche-n-existe-pas-23-08-2012-1498404_445.php
      Ainsi, voici peu, Jipo lâchait au passage : ’’celui qui aime faire le buzz en sirotant du thé’’ vous dira ’’que le Malgache de souche n’existe pas et n’a jamais existé ...’’. Ben oui, tout en sirotant une deuxième tasse de thé de Sambahavy, je confirme. Certes, en ne considérant le monde qui va (plutôt mal, d’ailleurs) que par le petit bout de la lorgnette on peut éventuellement parler de ’’souche’’ et même de ’’couche’’, car certains en tiennent et une grosse !
      Mais, en prenant un peu de recul, il apparaît que même le lémurien est un immigré d’assez fraîche date à Madagascar. Sa venue sur des radeaux depuis le continent africain (l’une des thèses les plus probables) ne daterait que de quelques centaines de milliers d’années alors que Madagascar est une île depuis 90 millions d’années. Une grande Île Rouge, bien isolée donc, où l’arrivée des premiers hommes (c’est à dire des migrants) remonte au mieux à quelques milliers d’années... Etre ’’de souche’’ est en ce sens une notion pour le moins discutable... Pour ceux que la préhistoire intéresse, voici un lien qui n’exige pas d’avoir fait de longues études à Aix-en-Provence : http://www.hominides.com/index.php
      Avec joie, j’enfonce le clou : vive le métissage (qu’on le veuille ou pas) !!!!! Et que ceux qui passent leurs journées sur leur clavier informatique n’oublient pas que sans les algorithmes ils pourraient retourner aux parchemins et aux plumes d’oie. Or, le mot algorithme vient du nom du mathématicien perse du IXème siècle, Al-Khwârizmî à qui on doit l’introduction en Occident de la numération décimale qui, elle-même, venait d’Inde. Cela se passait bien sûr avant la naissance du Pakistan et on ne peut que remercier les Karanas, ces lointains ascendants indiens tant aimés de Betoko et qui ont fait ’’souche’’ à Madagascar.
      A suivre...

    • 4 décembre à 09:35 | Voltaire (#10108) répond à Voltaire

      Chapeau, le mouchard !

      Durant mon bref séjour en Avignon, un nouveau pseudo est apparu : ’’Doulos’’ est son petit nom, peut-être provisoire...
      Comme chacun ne le sait peut-être pas, ’’doulos’’, en argot, veut dire ’’celui qui porte le chapeau’’, ’’l’indicateur’’ ou ’’le mouchard’’ selon le milieu qu’on fréquente (surtout le milieu des balances...). A ce propos, je vous conseille très vivement de revoir le film de Jean-Pierre Melville, ’’Le Doulos’’ (1962) avec Jean-Paul Belmondo et Serge Reggiani.
      En revanche, pour ceux qui lisent les Évangiles, ’’doulos’’ veut dire ’’esclave’’, ’’homme de condition servile’’. Mais ce peut être aussi ’’serviteur", dans un sens plus honorable. Ce mot figure ainsi des dizaines de fois chez Matthieu. Par exemple Matthieu 25.23 : ’’Son maître lui dit : C’est bien, bon et fidèle doulos, tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup, entre dans la joie de ton maître’’ (et pour l’augmentation du salaire, on verra plus tard, après la saison des litchis - Cette parenthèse est apocryphe, bien entendu...).
      Enfin, pour ceux qui lisent le forum de MT.com, ’’Doulos’’ me fait irrésistiblement songer à une sorte de gentilhomme toscan ou lombard (allez savoir...) qui aurait pris ses médicaments et serait donc devenu par miracle quelqu’un de poli (je n’ai pas dit fréquentable). Toujours est-il qu’il y a chez lui des expressions troublantes : ’’Votre mentalité’’, ’’...vos faiblesses civilisationnelles .../... rebaptisées dans votre inconscient collectif ’’traditions’’, ’’coutumes’’, ’’culture’’...’’ ou bien encore ’’Vous êtes donc vous-mêmes responsables de cet état de dépendance proche de l’asservissement’’. Etc, etc...
      Autant de petites choses qui, rassurez-vous, me chatouillent plus qu’elles ne me grattouillent. Mais, tout de même, voilà une sémantique un rien ’’paradigmatique’’ comme l’aurait souligné le brave linguiste Ferdinand de Saussure. Naturellement, je peux me tromper et de beaucoup ! Je peux...

    • 4 décembre à 09:36 | Voltaire (#10108) répond à Voltaire

      Spliff, splaff et plouf...

      S’adressant à Vatomena, le fâcheux Spliff, tel un malheureux égaré dans la syntaxe des IUFM d’antan, se jette à l’eau (attention, l’apnée peut nuire gravement au coeur...) : ’’Si l’examen minutieux des manifestations factuelles de l’histoire tel que vous le faites à un étage macro constitue une des clefs de compréhension, il n’en reste pas moins que compte tenu de notre nature humaine en tant qu’acteurs de cette tragédie, la prise en compte des traumatismes qui ont jonché le déploiement de notre existence collective en est aussi et autant nécessaire’’.
      Ouf... J’ai bien cru y rester ! A l’évidence, il me manque à moi aussi une ’’clef de compréhension’’. Si vous connaissez un bon traducteur sur le web... Merci de me le faire savoir. J’ai bien essayé ’’Sésame, ouvre toi !’’, mais ça ne marche pas. Et puis, à mon avis, Ali Baba a déjà dû planquer le trésor quelque part, dans un paradis fiscal.
      Bref, Spliff poursuit : ’’Pour apporter mon grain de sel à votre échange avec Voltaire, mon accès personnel à des copies de philo de classes de terminales d’un lycée d’une renommée certaine me fait sans hésitation pencher de votre côté’’. Aïe, aïe, aïe... Encore une victime de la philo pour les nuls. Et Spliff de conclure : ’’ Rien de pire qu’ignorer sa propre ignorance...’’. Si c’est lui qui le dit !
      Cela me fait souvenir, voici très longtemps sur les Hauts-Plateaux, d’une rencontre avec un Frère des écoles chrétiennes, prof de philo de son état. Après s’être longuement épanché sur Descartes (je ne lui demandais pourtant rien !) il m’avait confié qu’il souhaitait s’établir comme éleveur de porcs mais que c’était le financement qui lui manquait. Si des fois j’étais intéressé... Ben voyons ! Je ne sais ce qu’il est devenu. Avait-il seulement la bonne Méthode pour élever quoi que ce soit ? J’en doute...

    • 4 décembre à 09:37 | Voltaire (#10108) répond à Voltaire

      Veloma Vatomena
      Je ne pouvais quitter ce forum sans faire preuve d’un minimum d’honnêteté. Aussi, sans rien retirer de ce que j’ai pu écrire et écrirai peut-être encore à son encontre, c’est avec plaisir que je remercie Vatomena pour deux contributions.
      La première, enfin une information digne de ce nom, concerne la situation d’un couple âgé de Tamatave (1er décembre - 15h41). On ne dénonce jamais assez ce genre de comportements odieux de la part de ceux qui devraient appliquer la loi.
      La seconde, remonte à samedi dernier, lors d’échanges de qualité entre lui et Kartell (une mention aussi à Albatros et Vohitra). Certes, il y était encore question de la période coloniale... Mais, cette fois, en l’absence miraculeuse d’Isandra, le professeur était bon et maîtrisait son sujet (comme bien souvent, je vous l’accorde). Comme quoi, lorsqu’on oublie un peu la provocation facile, l’ironie amère et le persiflage qui endosse les défroques de l’extrême-droite la plus bête du monde, il y a de l’espoir. Merci donc à Vatomena (et Kartell !)
      Bon, ne nous attardons pas trop : certaine forumiste (et si ce n’est elle, c’est donc son cousin) en profiterait pour parler de ’’brosse à reluire« ce qui est, chacun l’a compris, mon sport favori. Pour terminer sur une note plus amusée je signale tout de même à Vatomena que Mai-68 n’a pas enfanté que le slogan ’’Il est interdit d’interdire’’ (attribué à Jean Yanne). Je lui dédie donc celui-ci : »Pour mettre en question la société où l’on vit, il faut d’abord être capable de se mettre en question soi-même !".
      A l’attention de Rambo j’ai déniché : « Comment peut-on penser librement à l’ombre d’une chapelle ? », pour Isandra j’ai réservé ce ’’Aimez-vous les uns SUR les autres’’ (il faudra lui expliquer...), pour Jipo j’incline à lui proposer « Prenons nos désirs pour des réalités ! » et, pour Ali Baba, je pense que « Soyons réalistes, demandons l’impossible » devrait convenir. Pour ma part, je caresse (si j’ose dire) : « Vivre sans temps mort et jouir sans entrave ».
      Voltaire s’efface, Spinoza piaffe d’impatience, Jésus est en ’’stand by’’, Andry voudrait passer devant Hery, Marx n’y croit pas trop, Gandhi ne dit mot et Mandela consent. Bref, les prochains pseudos sont à la porte... Pour le moment, Dadabe tire le verrou.
      Voilà, voilà... Veloma et bonnes fêtes !

    • 4 décembre à 10:46 | doulos (#10113) répond à Voltaire

      @ voltaire répond à voltaire répond à voltaire .... (fois n)

      Il ne manquait plus que ça !
      Devoir, dès lundi matin, se coltiner les délires épistolaires de l’auguste dadabe, qui du haut de son olympe vermoulue, aime tant s’écouter radoter et prendre un malsain plaisir à vouer à « l’hégémonie » de ses zélateurs ceux qui n’ont pas peur de s’opposer à la doxa ambiante, en nous distillant avec l’arrogance qui le caractérise, sa sagesse toute de slogans éculés !

      Vous partez quand déjà, au Canada, le paradis du vivre ensemble ? Ou est-ce au Venezuela... ou à Saint-barth ... j’ai oublié ?

      Je ne vous dirai pas que vous allez me manquez .... vous ne le croiriez pas et vous n’auriez pas tort !

      Par contre, je crains que zana, gardien des us et coutumes même les plus répugnantes, et la cohorte de vos sbires nouveaux et anciens qui traînent sur le forum n’entrent en dépression....

      ça doit être dur d’être une icône et de dire adieu à toute cette adulation indigène ... surtout pour une baudruche de votre calibre !

      veloma le bouffon !

    • 4 décembre à 13:37 | dominique (#9242) répond à Voltaire

      bonjour :: dite moi plutôt ou ils vont aller les voler les 700 milliards
      je ne pense même pas a des sommes pareil !! on croie rêver ici !!!
      je pense même a des aliénés avec la folie des grandeurs irréalisables des grands enfants en quelque sorte et le père Noël c’est le 25 Dec mais avec eux c’est tous les jours et en couleurs de rêves de fadas ..... écrire un livre sur leurs histoires a dormir debout et pas un lecteur voudrai en croire une seule phrase dans TOUTE l’ Europe !!!...bonne journée .

    • 4 décembre à 16:52 | vatomena (#8391) répond à Voltaire

      La nature ,hélas, a voulu que les homos ne puissent se féconder mutuellement . Mais la Science un jour -et n’en doutons pas - saura corriger cette impuissance . Il y a de l’espoir .

  • 4 décembre à 10:58 | Voltaire (#10108)

    Bonjour Paulo !
    A Paris, il est 8h55. A 9 heures j’éteindrai cet ordinateur. Vous avez fait vite. C’est bien. J’aurais été désolé d’ignorer, avant de quitter ce charmant forum, que j’avais raison : vous êtes bien le ’’Doulos’’ auquel je pensais. Merci, mon grand. See you later mais le plus tard possible...

    • 4 décembre à 12:31 | vatomena (#8391) répond à Voltaire

      Il est en forme le pépé ! Il baigne encore dans les eaux de 68. Cette génération aura connu toutes les félicités. Elle aura épuisé les dernières richesses des ’trente glorieuses ’ . Elle nous laisse un monde de travers où on ne sait plus qui est qui , où le travail devient une rareté ,où il n’y a plus assez de place dans les prisons pour les délinquants de tous poils ,où on a cessé de chanter sur les chantiers
      ,sur le toit des maisons en construction ......

      A part cela ,si on va bien à la selle ,si les urines sont claires ,ce n’est que du bonheur.

  • 4 décembre à 11:19 | Isandra (#7070)

    Si c’est pour 2019,...nous pourrons proposer une enveloppe de 2.000 Milliards $ pour améliorer la desserte du pays à 95%. « La réalisation de ce projet servira à résorber les déficits de production d’eau potable sur le plan national et à corriger les dysfonctionnements des réseaux de distribution ».

    « Le fonds servira à la réalisation d’infrastructures urbaines et rurales dont la réhabilitation de 22.000 pompes villageoises, de 220 châteaux d’eau dans des communes et la mise en place de projets structurants dans le secteur de l’eau dans les 22 régions que compte le pays. »

    Avec le nucléaire et des grands barrages, le délestage et le manque d’eau ne seraient que choses anciennes,...que la future génération ne connaîtra pas,...

    Voilà, un vrai projet ambitieux pour notre pays,...Manana fahasahiana, Ayez de l’audace,...Be audacious !

    • 4 décembre à 11:54 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Si nous marchons lentement ainsi pour pousser notre pays, nous ne connaîtrons jamais le développement, notre pays reste et restera pays pauvre,...

      Pour ce faire, il faudrait grand projet partout,... y comprise une nouvelle Capitale économique, plus attirante bien équipée, avec accès facile,...moderne,...manara-penitra,...Tana n’est plus admise,...

      Notre budget annuel ne devrait pas être inférieur de 15 milliards de $ pour atteindre 36 Milliards de PIB en 5 ans seulement,...avec taux de croissance en deux chiffre,...

      Ce n’est pas le financement qui pose problème, mais le projet ambitieux crédible et réalisable, pragmatique,...lequel dopera toute de suite la croissance,...

    • 4 décembre à 12:20 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      ALIBABA,...

      Juste pour casser cette lâcheté ou ce manque d’ambition de cette caste dirigeante(Hihihi,...),...

      Que les Malagasy aient de l’ambition de Ravalo et Andry pour son pays.

      - Le premier, un petit laitier colporteur en bicyclette qui avait eu un rêve de créer une grande industrie laitière.
      - Quant à Andry un petit DJ qui avait eu un rêve d’être chef d’entreprise de plus grande société publicitaire de Madagascar,...

      Tous les deux ont réalisé leur rêves étant au départ irréalistes...Pourquoi pas notre pays,...

    • 4 décembre à 12:41 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Rectification : Lire 2 Milliards de $ au lieu de 2.000 Milliards $(il a raison ALI de Baba,...utopique),...

    • 4 décembre à 12:44 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      Isandra ,Gallieni n’a pas eu besoin de tout cet argent pour donner au pays quelques routes carrossables et un chemin de fer !

    • 4 décembre à 13:01 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090) répond à Isandra

      Isandra,
      Ce n’est pas parce qu’on est bon a gérer une entreprise que l’on sait gérer un état .
      Même Trump le découvre aujourd’hui !
      Et la preuve que reste t-il aujourd’hui des entreprises de Ra 8 et de Rajoel ?
      Alors que l’état vis au delà des hommes .
      Les gens que vous avez cités ne savent pas comment on gère un état et c’est notamment cela le drame de Madagascar

    • 4 décembre à 13:06 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vatomena,

      Le 20.Millions Francs emprunté au nom du gouvernement Malagasy,...Ca servait quoi...?

      - L’impôt de capitation,
      - Les corvées : main oeuvre gratuite, en quelque sorte, ce sont les indigènes qui finançaient la main d’oeuvre de ces infrastructures avec leur corps, non seulement le bras, car le corps supportaient les coups de cravache de colons en cas de manquement,...
      - Les matières premières à bas prix.
      - Les marges de produits finis à prix d’or,...

    • 4 décembre à 13:10 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vatomena,

      Pourquoi la France doit elle s’endetter maintenant pour payer ces factures...?

    • 4 décembre à 13:20 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      ALI,...(Hihihi !!!

      Ce n’est pas parce qu’on est bon a gérer une entreprise que l’on sait gérer un état .
      Même Trump le découvre aujourd’hui !".

      Je ne dit pas qu’il faudrait gérer le pays comme on gère une entreprise, mais j’ai dis qu’on peut avoir de l’ambition pour notre pays comme on avait pour une entreprise,...Bien que les termes utilisés ne sont pas le même parfois : « la croissance rapide. » pour une entreprise, et « développement rapide » pour le pays,...

    • 4 décembre à 13:29 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090) répond à Isandra

      Isandra,
      Pourquoi la France doit elle s’endetter maintenant pour payer ces factures...?

      Comme si nous avions attendu la colonisation pour payer nos factures
      Si l’état Français emprunte c’est parce que l’état dépense trop d’argent pour le social et payer ses fonctionnaires et son train de vie
      Si nous avions que des gestionnaires « libéraux » avec une gestion au cordeau des dépenses de l’état ,la France ne serait dans le positif
      En contrepartie il y aurais beaucoup plus de gens en situations précaires et beaucoup plus de pauvres dans la rue
      Le sociale représente une grosse part de la dette Française .
      Pour vous ouvrir un peu l’esprit
      http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/un-autre-regard-sur-la-37664

      Entre les prêts pas ou peu rembourser depuis des dizaines d’années ,encore 115 millions d’euros de dons pour une route du sud de mada ,les dons de toute sortes et les infrastructures construites pendant le colonisation ,je crois bien que vous devriez fermer votre bouche .
      Surtout que l’histoire n’est pas finie !

    • 4 décembre à 13:50 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      ALI,...

      Donc, la France emprunte pour financer ses bling bling et ses restos du coeur,...tandis que cette fois, nous avons besoin de financement pour financer un vrai projet de développement rapide et durable pour sortir rapidement dans cette pauvreté,...

      Nous ne voulons plus ces financements pour financer des projets Tips tops,... Que le robinet coule à flot et à temps, mais non plus, goutte à goutte,...

    • 4 décembre à 17:11 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      Isandra ,le malgache étant encore plus corvéable au temps de la reine . Et cette main d’oeuvre absolument gratuite et souvent fouettée ou précipitée du haut d’Amparimanana était au service exclusif des Maitres . Elle ne travaillait JAMAIS pour le bien public . D’où l’état dans lequel Gallièni a découvert Madagascar .
      Faute de levée généralisée d’impots ,le misérable état malgache dépend de la contribution levée dans les pays amis. C’est l’ouvrier de chez Renault ou le chimiquier de Lyon qui te permet de survivre . S’il ne peut aller plus loin dans la générosité tu boiras encore longtemps de l’eau non potable ,et ,tu t’éclaireras encore à la bougie .
      Reste la Douane pour faire vivre le Fanjakana

    • 4 décembre à 17:15 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      Isandra , Pourquoi le Président Macron accorde deux milliards de dollars à la cote d’ivoire pour qu’elle creuse son métro ?.

    • 4 décembre à 17:31 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vatomena,...

      Voici un récit lequel nous montre comment était la corvée que Galliéni avait appliqué :

      « L’esclavage à aucune époque n’avait atteint ce caractère de cruauté et les fonctionnaires exploitent les corvéables jusqu’à l’extrême limite de leurs forces. On a établi que le fanompoana [=la corvée] causait la mort de 20% des travailleurs employés […]. Malgré les services rendus par le fanompoana à Madagascar, il aurait mieux valu ne jamais l’appliquer que de soumettre tout un peuple à la condamnation aux travaux publics. »

    • 4 décembre à 18:44 | lanja (#4980) répond à Isandra

      Une centrale nucléaire à Sandrandahy ! excellente idée

  • 4 décembre à 12:09 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090)

    Iisandra,
    2000 milliard de dollars même les américains ne font pas aussi bien
    Et si c’est 2000 milliards d’ariary (soit 3800 fois moins) c’est pareil ,totalement utopique !
    Sur le fond vous avez raison ,mais les préteurs internationaux ne prêtent pas a n’importe qui et surtout à des gens qui confondent l’argent de l’état et le leur !
    Vous même prêteriez vous de l’argent a votre voisin en sachant qu’il a une réputation de mauvais gestionnaire et de voleur ?

    • 4 décembre à 12:33 | Isandra (#7070) répond à ALIBABA SANS LES 40

      ALIBABA,...

      « Vous même prêteriez vous de l’argent a votre voisin en sachant qu’il a une réputation de mauvais gestionnaire et de voleur ? »

      Alors là, vous ne connaissez pas très bien, comment fonctionner la finance.

      Ils s’en foutent de votre antécédent, votre vie, comment vous comportez quotidiennement,...Ce qui leur intéresse en premier et essentiellement, c’est la rentabilité et la faisabilité de votre projet lesquelles garantiront moralement votre crédibilité et le remboursement de leur financement,...

    • 4 décembre à 12:39 | Isandra (#7070) répond à ALIBABA SANS LES 40

      ALIBABA,...

      Rectification : 2 Milliards de $, mais non pas 2.000 Milliards,...

  • 4 décembre à 12:51 | vatomena (#8391)

    Dadabe _ Voltaire
    J’ai pu alerter deux journaux de la Réunion sur le cas de ce brave couple franco malgache pratiquement dépouillé de leur conteneur . Ils ont fait écho .J’espère pour eux que le député des français vivant à l’étranger dans la zone Océan Indien prendra fait et cause pour eux ..

  • 4 décembre à 13:53 | reviv (#9830)

    Ah, s’ agit-il d’une stratégie mal ficelée, un manque de vision ou alors un choix délibéré guidé et orienté par l’attrait au bling-bling suicidaire,

    Au lieu de commencer à desservir toutes les localités en bornes fontaines pour l’eau potable et ensuite l’électricité,
    les illuminés successifs gouvernants ce pays restent impertubables, dans leur choix de developpement.
    autrement dit, leur priorité s’ est fixée sur l’électricité d’abord et l’eau potable après.
    c à d la lumière avant la vie.....et les exemples de ce type sont nombreux.

    ils ont préféré et continuent de prioriser des poteaux électriques ( troncs d’arbres dur saccagés ) à l’utilisation des énergies polluantes et onéreuses, en détournant les énergies dites « vert ».

    Bref, on revient toujours sur le fameux choix des priorités et pas étonnant si
    les conséquences subies sont amères. ,

    Difficile, dans ce cas, d’atteindre les objectifs de développement d’autant que, l’on s’ appuie le plus souvent sur la genorisite des pays amis et sur les financements extérieurs,

    sinon on va continuer longtemps à se mordre les doigts .....
    Il faudra aussi que cela change peut-être .....

    • 4 décembre à 16:41 | Isandra (#7070) répond à reviv

      Reviv,...

      C’est à cause des bailleurs qui ne pensent que le profit, car il est plus facile de trouver le financement pour l’électricité, plus rentable que ceux de l’eau potable.

  • 4 décembre à 13:56 | RAMBO (#7290)

    - Investissement de 700 milliards d’Ariary par la Jirama.Visite d’État
    - Hery Rajaonarimampianina au Japon.

    - Tourisme :
    Reprise de vols d’Air Seychelles.RN13
    - L’axe routier Ihosy-Fort Dauphin va finalement être réhabilité.Peste pulmonaire
    - Fin de l’épidémie urbaine.
    etc....
    Voici la liste des titres dans le journaux ces derniers temps. Cà bouge, çà bouge...
    Bravo M le Président.

    • 4 décembre à 14:57 | kartell (#8302) répond à RAMBO

      Reprise des vols Air Seychelles : merci, les Seychelles !….
      Axe routier Ihosy-F/D : merci, la communauté européenne !…
      Fin de l’épidémie : merci, l’OMS !……
      Et quoi, exclusivement en interne : RIEN de rien !…...

    • 4 décembre à 16:14 | Jipo (#4988) répond à RAMBO

      « ça bouge » surtout au japon, avec le bitcoin, qui rivalise avec la zirama, une affaire qui à l’ évidence : rapporte ...
      Et il va y faire quoi votre honoris causa , à part parader ?

  • 4 décembre à 14:12 | reviv (#9830)

    Réhabilitation !!!!!
    Retouche, rafistolage, etc
    Pas suffisant en tout cas,

  • 4 décembre à 14:31 | RAMBO (#7290)

    @ Faux Voltaire.
    Effectivement j’ai 4 enfants dont 2 filles et 2 garçons. La plus grande a 16 ans en 1ère S, ma seconde fille a 15 ans en Seconde mon 3ème est un garçon de 12 ans en 4ème et le dernier 11 ans en 6ème. Je me suis marié en 1999.
    Ma fille de 16 ans ne milite pas sauf pour faire connaître l’évangile pour des gens comme vous, elle a juste reçu sur sa boite mail cette pétition d’une association parisienne contre la zoophilie.
    Vous avez loupé vos pronostics me concernant. Le reste ne mérite même pas de commentaire.

  • 4 décembre à 16:57 | Albatros (#234)

    Et pendant ce temps là (le temps des « rivières » épistolaires de certains forumistes !), dans le Grand Sud le Peuple malgache consacre des heures et des heures à aller chercher de l’eau pour s’abreuver et survivre !.

    Surtout n’oubliez pas de vous « abreuver », vous aussi, entre 2 séances de clavier !!!.

    • 4 décembre à 17:20 | vatomena (#8391) répond à Albatros

      Quelqu’un aurait donc eu la peau de dadabe Voltaire ? Sa prestation a disparu de l’écran ,semble t-il .

    • 4 décembre à 18:29 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090) répond à Albatros

      Vatomena ,
      Il l’a indiquer dans un post ce matin ou il annonce qu’a partir de 9 h il cesse les dialogues
      Mais le connaissant il refera surface un des ces jours .
      Sans doute n’a t-il pas compris le caractère un peu sportif des dialogues avec certains sourds des hauts plateaux !

  • 4 décembre à 18:37 | reviv (#9830)

    Isandra : « C’est à cause des bailleurs qui ne pensent que le profit, car il est plus facile de trouver le financement pour l’électricité, plus rentable que ceux de l’eau potable. »

    Isandra , les financeurs sont des partenaires, ils ne sont pas tous des philanthropes pour assumer les caprices d’enfants gâtés.
    Il sont là pour vous épauler à réaliser vos projets de développement porteurs de progrès social et non à financer vos « bling-bling » et toutes sortes de bêtises comme par exemple des achats de 4×4.....mais pas que cela.....
    Les partenaires financiers ne gouvernent pas ce pays, ne soyez pas stupide à ce point à moins que vous aimiez bien jouer à la dérision et toutes sortes de provocations comme votre apologie du nucléaire, cela n’a pas de sens...

  • 4 décembre à 20:12 | reviv (#9830)

    Albatros écrit ceci :

    « dans le Grand Sud le Peuple malgache consacre des heures et des heures à aller chercher de l’eau pour s’abreuver et survivre ! »

    .et pendant le temps qui court sauf erreur de mart,
    la subvention engloutie par la seule jirama de l’état ne touche que pour seulement
    14, 58/100 de bénéficiaires,
    Y a-t-il adéquation ?

  • 4 décembre à 20:25 | reviv (#9830)

    Dans le même ordre d’idée,
    Toujours dans le Grand Sud, lors de mon récent périple,
    les ponts Eiffel construits du temps des vazaha sont tombés en ruine et devenus de vestiges.
    Nous préférons les déviations lorsque l ouvrage devient impraticable,
    Les autocars d’antan sont remplacés par des camions de transports de betails à cause de la mauvaise etat des routes....
    Quel dommage !

    • 4 décembre à 20:41 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090) répond à reviv

      Reviv
      C’est prévu dans quelques années quand le pétrole sera beaucoup plus cher qu’aujourd’hui , les gens marcheront à pieds .
      Pas en charrettes à Zébus ,car ils les auront mangés depuis longtemps .
      Et les grands zinstruits et non zéduqués à Tana ,le savent, mais ils s’en foutent
      Les autres ne disent rien par solidarité ethnique,je suppose
      Courageux sont-ils, mais pas téméraires
      Ou cela finira t-il ?

  • 4 décembre à 21:59 | reviv (#9830)

    J’entends bien Alibaba sans les 40,
    si c’est un mode de vie choisi, que tout malgache cherche, pourquoi pas.
    la charette à boeufs a plusieurs avantages :
    * pièces de rechange facile à trouver localement, pas comme les 4x4,
    * énergie utilisée est mécaniquement fournie par les zébus, donc bénéfique si toutefois ces derniers sont bien traités,
    * moindres frais, par conséquent les usagers en tirent profit en tant de crise surtout,
    * pas de problème de pollution, donc bénéfique pour l’environnement,

    Inconvenient majeur, mode de transport assez limité à de courtes distances, pour des raisons que vous comprendrez.
    A remarquer, nos villes ont adopté un mode de transport original qui est le pousse-pousse depuis belle lurette,
    Cela présente au moins l’avantage de donner du travail à ceux qui ne l’ont pas mais ( rareté du travail en est la raison ).,
    un bémol majeur, ce mode de transport est très mal organisé et engendre du désordre et capharnaüm,
    les responsables ( certains mairies ) sont incapables faire régner de l’ordre dans la ville, incompétents, absence d’autorité, corrompus ou laxistes, comme d’hab

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 109