Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 24 septembre 2017
Antananarivo | 10h56
 

Société

Société

Fusillade entre gendarmes à Anjozorobe, cela fait désordre

mardi 10 janvier | Yvan Andriamanga

Les éléments des forces de l’ordre ne sont pas réputés pour faire régner l’ordre. Tout le monde l’a compris. Mais quand des gendarmes s’entretuent et donnent chacun leur version des faits, cela fait carrément désordre et lamentable. D’autant qu’il s’agit d’une affaire quasi-privée pour des intérêts particuliers ou presque.

C’était en gros ce qui s’est passé à Anjozorobe avec la fusillade qui a éclaté entre des gendarmes et qui a entraîné la mort d’un gendarme garde de corps du général Richard Ravalomanana. Ce dernier donne sa version : son garde de corps s’est déplacé à Anjozorobe pour régler une affaire familiale, car son frère qui travaille dans la carrière de cristal en conflit serait pris à partie par des gendarmes. Il est parti donc pour porter assistance à son frère selon la version du Gal Richard Ravalomanana. Il serait abattu à vue selon son chef.

Le général Ravoavy Zafisambatra assisté par le général Florens Rakotomahanina pour leur part insistent sur le fait que ce gendarme abattu n’a rien à faire dans cette exploitation minière à problème, qu’il n’a aucun ordre de mission et qu’il a été sommé par ses frères d’armes de ne pas s’approcher de la carrière, d’autant qu’il faisait nuit, mais qu’il a fait forcing et a tout de suite tiré d’où la fusillade. Les deux généraux notent que les gendarmes qui sont en mission, au nombre de 11 sont munis de réquisition, d’ordonnance du tribunal et tous les autres documents prouvant qu’ils ont le droit d’être sur place avec un huissier contrairement au gendarme abattu. Toute cette histoire fait suite au fameux conflit sur une exploitation minière qui a impliqué le fils du Chef de l’Etat et qui a fait couler beaucoup d’encre l’année dernière.

Donc, il s’agit d’un conflit entre privés mais qui implique beaucoup de gendarmes dont bien de généraux à plusieurs étoiles. Pendant qu’ils sont en train de gérer leur histoire, les malfaiteurs s’en donnent à cœur joie pour attaquer les autres citoyens lambda.

96 commentaires

Vos commentaires

  • 10 janvier à 09:56 | Saint-Jo (#8511)

    Bonjour !

    « Cela fait désordre ! Cela fait désordre ! »
    Et depuis quand cela n’a jamais fait désordre dans ce pays ?
    Depuis quand ?

    • 10 janvier à 10:45 | vohitsara (#8896) répond à Saint-Jo

      Ary toa nampiakarin´i Yvan ho Jeneraly sahady ny Kolonely Ravoavy Zafisambatra ?

      Faly ery izy izay ! Efa ela aho, hoy izy, no efa tokony ho tafakatra Jeneraly .

      Ny sasany aza vetivety teo dia lasa « Jeneraly dé Division », ary rahampitso angamba dia ho lasa « Jeneraly dé Multiplication » !!

    • 10 janvier à 20:05 | franc (#9485) répond à Saint-Jo

      Franc : Bonjour St jo le diable ! tu pourrais être un peu plus long com d’hab disons 10 à 50 pages de Mt com ça personne ne lis, là ton texte est si court qu’il est impossible de ne pas le lire. Mais t’as raison con tu n’dis presque pas un mot ce serait mieux si tu dviens muet, on se rappellerait toujours de toi sur mt, st jo le bavard,st jo le parano l’atteint de maladie foza qui voit des fooza partou.

  • 10 janvier à 10:11 | Saint-Jo (#8511)

    Si vous êtes pudibond je crains que la lecture de ce post vous heurtera . Je n’ai pas dit que cette éventuelle lecture éveillerait en vous les instincts naturels de plaisirs , mais refoulés par votre hypocrisie . Non ! Je n’ai pas dit cela . Je vous dis clairement que rien ne vous oblige de continuer à lire la suite de ce post ! Et même , tout simplement : rien ne vous oblige à me lire . Et dans ce cas , vous vous sentirez sans doute bien mieux dans votre petit confort moral . Et moi , saint-jo , je n’y aurai rien gagné et rien perdu !

    Des visiteurs de ce forum posent indirectement (c’est-à-dire : pas directement à moi) la question si je comprends le sens des mots que j’utilise . Doute légitime , car je n’ai jamais caché que je sais juste lire et écrire . Je n’ai pas de titre académique ni de haut diplôme universitaire à faire valoir donc à prouver de façon indiscutable sur ce lieu virtuel . En fait , je suis un sous-être humain babakoto (un primate gasy) qui ne suis jamais sorti de ma jungle la plus noire qui est sise à Babakotoland ; et je n’ai donc jamais eu la possibilité de prendre connaissance des bestiales sauvageries actées par les êtres supérieurs humains dans leur monde civilisé tout au long de leur Histoire . En conséquence , comment voulez-vous que je connaisse le sens du mot nazi , par exemple ?
    J’ai déjà expliqué ici où , diantre ! le diable que je suis a pêché le mot provençal « couillon » , le mot inquisitoire du Vatican « mécréant » et le mot toulousain « con » [pas dans le sens où l’entendent les gynécologues , mais dans le sens que Brassens avait merveilleusement bien expliqué : http://www.dailymotion.com/video/xd396_brassens-quand-on-est-con_news]

    Je suis raciste anti foza ! Que le foza soit du DJ-ex-la-terreur ou de Rajao-la-terreur . Je ne m’en suis jamais caché . Et je l’ai toujours dit et répété ici .

    Mes critiques à l’encontre de betoko , foza ami intime du DJ-ex-la-terreur , sont moins tranchantes comparativement à celles que j’adresse aux autres foza . betoko en connaît les raisons , puisque je lui en ai donné les explications sur ce lieu virtuel il y a quelques temps déjà . La seule chose que je peux dire c’est que je suis persuadé que m’en prendre férocement à betoko est une attitude anti chevaleresque donc n’apporte rien côté panache . Mais le hic dans cette affaire c’est que le bougre ne cesse de me chercher .

    Concernant ce couillon de RAMBO , ça s’aggrave à chaque jour qui passe .
    Cela fait des mois et des mois que j’attends que ce couillon de vantard parle sur ce forum de sa proximité voire de ses éventuels liens de parenté avec Rakoto Ratsimamanga , le plus connu des « reconnus officiellement » descendants des « princes » merina . Le plus connu car , en sus du fait qu’il était le premier Ambassadeur gasy à Paris , il était le seul natif de Madagascar à avoir été professeur titulaire au Collège de France [la seule , la vraie qui se trouve rue des écoles à Paris , pas le collège de France à Antananarivo] . Par curiosité , je suis allé assisté à deux cours de cet homme au Collège de France . Mais je n’avais pas eu l’occasion de lui parler . Par contre , j’ai un copain de longue date (nous avons grandi ensemble à Antananarivo) qui avait fait ses recherches doctorantes sous sa direction . Ce copain est devenu plus tard un des piliers de la recherche scientifique gasy . Tout le microcosme des scientifiques gasy le connaît .
    RAMBO , ce foza de Rajao-la-terreur , professionnel du retournement de veste , descendant directs de professionnels de cette sorte d’ « art » depuis plusieurs générations
    [il l’a reconnu lui-même , et plutôt plusieurs fois qu’une] ,
    a poussé cette semaine son caractère flagorneur des puissants jusqu’au stade de « lèche-cul des puissants ».
    Cette dernière expression ainsi que l’autre , « tireur sur les ambulances » , que j’attribue à ce couillon de RAMBO , sont suffisamment imagées pour que leur choix ne nécessite plus d’explications .

    • 10 janvier à 10:18 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      Et isandra , la nazie chrétienne foza ? Bof ! Elle est tellement naze cette nazie qu’à la limite elle est insignifiante . Mais étrangement elle se pâme d’amour pour le DJ-ex-la-terreur , à tel point qu’on se demande si cest elle qui serait l’ex-« nénène » (expression des expat’ à Madagascar pour désigner la domestique chargée d’élever les rejetons des maîtres) du DJ-ex-la-terreur .
      Mais une tentative rigolote qu’elle a essayée hier est de jeter le doute dans l’esprit des visiteurs de ce forum (qui ne lisent pas le gasy) en ce qui concerne la justesse de mes traductions en français des passages écrits en gasy par les foza , dans le but avoué de cacher volontairement le sens de leurs écrits aux Vazaha .
      Et elle donne comme exemple la traduction que je donne au mot « isandra » [la forumiste , pas Isandra , la région du Betsileo] . En effet , je traduis Isandra par Isandra . Par contre , je traduis « isandra » par « nazie chrétienne mécréante » suivi ou pas du mot isandra . Mais quel visiteur de ce forum n’identifierait pas instantanément la forumiste que j’appelle la nazie chrétienne mécréante foza ? Avec ou sans la précision « isandra » !

      Juste un mot sur la figure de style associant deux mots ou deux expressions de sens contradictoires , comme « chrétien mécréant » , par exemple . Cette figure de style , très courante dans les littératures à travers le monde , est bien connue des Gasy . Exemples : « masiaka be ronono » [méchante généreuse en lait , image d’une vache pour qualifier une personne] , « manao fitia maharary » [utiliser l’amour que soi-même a pour un être cher pour faire souffrir cet être cher] .
      J’ai pris conscience de l’existence de cette figure de style du temps où ado je lisais la bible en français ; auparavant je la lisais en gasy , mais je n’étais pas encore suffisamment mature pour en saisir certaines dimensions , et tout particulièrement sa dimension poétique . Je vous donne quelques exemples .
      Dans l’Ancien Testament [ grosso modo partie commune au judaïsme et au christianisme ]
      Daniel 3 , Cantique des trois enfants [Ananias , Azarias et Misaël]
      « et vous le feu et la chaleur , et vous la fraîcheur et le froid »
      « et vous les nuits et les jours , et vous la lumière et les ténèbres »
      Dans le Nouveau Testament [je vous ferais injure si je précise que cette partie n’est pas reconnue par le judaïsme]
      Luc , chap 1
      « Il renverse les puissants de leurs trônes , il élève les humbles »
      « Il comble de biens les affamés , renvoie les riches les mains vides »
      Et plus loin :
      « pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres et l’ombre de la mort »

      Je suis agnostique . J’aime la belle poésie . Et on en trouve dans la bible .
      Mais je ne suis pas sûr que certain(e)s illumin(e)s de ce forum aient bien compris ce que leurs catéchistes leur ont lu . Car leurs comportements quotidiens contredisent ce que j’ai lu dans leur livre de référence .
      Exemples :
      Dans le décalogue , je lis :
      6è parole : « Tu ne tueras point » . Très clair ! Pourtant certaine forumiste illuminée approuve , justifie et encourage les massacres de populations , fussent-elles accusées d’être dahalo ou membres de leurs familles . Et OMAR lui-même est dans le même cas .
      10è parole : « Tu n’envieras point toute chose qui appartient à ton voisin » . Même si ce « voisin » peut avoir plusieurs interprétations , je note quand même la contradiction avec la folle envie de robe à « ananas » qui aurait coûté « plus de 7000 euros » et qui appartient à une autre personne , folle envie qu’avait nourrie avec rage une jalouse d’illuminée de chrétienne déclarée .
      Les athées , eux , [j’ai vu à la TV dans les années 70 le président de l’Association des athées de France] semblent avoir un point de vue plus juste et plus réaliste que ceux qui se proclament chrétiens , surtout les illuminés .

      Et pour terminer , un petit mot concernant Dadabe . Il est indéniable que cet homme s’est fait beaucoup plus d’amis que d’ennemis poussés , eux , par la jalousie dans les rangs des Gasy .
      Certains lui reprochent de parler de sa vie . Reproches qui sont explicables par le fait que ces jaloux ne connaissent pas bien la culture française ; et ils n’aiment visiblement pas cette culture . Dans la culture française on aime bien connaître la vie des personnalités et des personnages publics pour mieux les comprendre et pour mieux aimer ou mieux détester leurs œuvres . Un professeur de français de ma connaissance m’avait dit un jour : « saint-jo ! Je vois que tu aimes les fables de Jean de la Fontaine . Le seul reproche que je fais à cet auteur c’est le fait que nous ne connaissons presque rien de sa vie . Ses fables , quoique d’admirable sagesse , sont impersonnelles et ne parlent de lui que dans quelques malheureux petits vers qui nous laissent sur notre faim à la fin de l’histoire de Perrette et de son pot au lait [ je n’ai pas dit pot-au-feu] .

      A+ !

    • 10 janvier à 11:27 | Turping (#1235) répond à Saint-Jo

      Bjr St Jo,
      - Pour citer notre regretté savant Albert Rakoto Albert Ratsimamanga, qui avait plusieurs casquettes,de polyvalence,.... nous n’avons pas besoin de susciter la mythologie grecque, ni le rituel dionysiaque, le dithyrambe...
      - Dommage, que notre pays nos éléments des forces de l’ordre sont à la dérive depuis longtemps pour préserver des intérêts restrictifs alors que la majorité des populations vivent dans la misère.

    • 10 janvier à 11:34 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo

      Masin-Joany,...

      « Et elle donne comme exemple la traduction que je donne au mot « isandra » [la forumiste , pas Isandra , la région du Betsileo] . En effet , je traduis Isandra par Isandra . Par contre , je traduis « isandra » par « nazie chrétienne mécréante » suivi ou pas du mot isandra . Mais quel visiteur de ce forum n’identifierait pas instantanément la forumiste que j’appelle la nazie chrétienne mécréante foza ? Avec ou sans la précision « isandra » ! ».

      Vous voyez non seulement cet homme vous prend les vazahas pour des abru.tis,...mais, tous les forumistes,...

      Cette explication nous confirme, ce n’est qu’un exemple que j’a mis, il y a tant d’autres,...que la traduction de Masin-Joany ne reflète pas aux idées principales que l’auteur veut transmettre,...un exemple, quand Rambo a écrit ce post, a t-il considéré que Isandra est Nazie, mécréante...? Vous savez tous que,...Non.

      Là, c’est une preuve irréfutable que vous avez inséré sur le texte de Rambo, votre opinion et personnalité, car seuls vous et Narcisse qui êtes capable d’insulter les gens ainsi,...

      C’est une preuve d’un minimum de respect envers les gens qui vous lisez de respecter les idées principales du texte que vous traduisez, même si vous avez envie folle de mépriser l’auteur,...

    • 10 janvier à 11:51 | Turping (#1235) répond à Saint-Jo

      St Jo,
      Le prince Albert Rakoto Ratsimamanga, sa noblesse, ses compétences,... On peut l’assimiler à Léonard de Vinci malgache.
      - Je ne veux pas aller aux diatribes stériles.
      Sûrement le Rambo national va se vanter d’être issu de la famille d’Albert Einstein avec sa formule magique. E# masse x rambo au carré.
      Hi, hi le pléonasme !

    • 10 janvier à 11:51 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      Vérification :
      Que ceux , parmi vous , qui ne savent pas de façon instantanée que la personne que je désigne par « nazie chrétienne mécréante foza » porte le pseudonyme « isandra » sur ce forum , lèvent la main ?
      Je ne vois rien !
      Ne soyez pas timides ! Levez haut la main , s’il vous plaît !
      Je ne vois personne !
      Ah ! Si ! Il y a une main levée là-bas , au fond de la salle !
      Et quelle est votre pseudonyme , Madame , s’il vous plaît ?
      Comment ?
      « isandra » ? Ah oui ! ça explique tout ! Merci !

    • 10 janvier à 11:55 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo

      Je n’ai jamais vu et attendu quelqu’un se désigne volontairement et fièrement raciste et diable(qui désunit, et utilise souvent des mensonges pour y arriver...), à part cet homme.

      Cela nous explique tout sa personnalité,...

    • 10 janvier à 11:59 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo

      Cependant, le problème, vous ne traduisez pas votre texte, mais celui de Rambo,...donc, vos pensées n’ont rien à faire sur son texte,...de surcroît, personne ne nous avait demandé de le traduire,...

    • 10 janvier à 12:30 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      « 10 janvier à 11:55 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo »
      « Je n’ai jamais vu et attendu quelqu’un se désigne volontairement et fièrement raciste et diable ... à part cet homme »

      Elle dit « ne jamais m’avoir attendu » , cette « noueuse de poisson » !
      Je ne suis jamais venu , évidemment !
      Normal !
      Je n’aime déjà pas les foza !
      Et si en plus ils sentent le poisson ...

    • 10 janvier à 12:46 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo

      Masin-Joany,...

      Vous voyez pour faire la diversion,...il redevient spontanément ramasseur des miettes,...ne ratant rien qui tombe,...Bien entendu,...les gens savent bien qu’il s’agit d’une faute de frappe,...

      Il saisit de l’occasion pour exprimer son envie,...que je l’attende,...

  • 10 janvier à 11:37 | Stomato (#3476)

    @ Saint Jo,

    Je suis de moins en moins enclin a lire et répondre sur ce forum, qui est un des derniers que je regarde et qui parle de Madagascar, et plus importants des malagasy.
    Depuis de nombreux mois la tendance des messages est de démontrer de façon éclatante que ce qui était un beau, très beau pays habité par de belles personnes, est devenu aujourd’hui un pays malheureux qui est peuplé de gens d’un égoïsme exemplaire qui cultivent avant tout la haine de tout ce qui n’est pas eux mêmes.

    Permettez moi un petit commentaire vous avez écrit :
    >>Je vois que tu aimes les fables de Jean de la Fontaine . Le seul reproche que je fais à cet auteur c’est le fait que nous ne connaissons presque rien de sa vie . Ses fables , quoique d’admirable sagesse , sont impersonnelles et ne parlent de lui que dans quelques malheureux petits vers qui nous laissent sur notre faim à la fin de l’histoire de Perrette et de son pot au lait [ je n’ai pas dit pot-au-feu].<<

    Il est moins important de connaitre la vie de Jean de la Fontaine, que de connaitre l’environnement de sa vie, des conditions de vie des trois composantes de la France d’alors, la Noblesse (ceux qui avaient le sang bleu...) le Clergé et le tiers état (ceux dont le sang était impur !!!).
    Jean de la Fontaine dans ses fables, bien souvent inspirées de fables d’Esope et de Bidpay, utilisait des animaux pour « singer » des comportements de membres de la noblesse au sein de la cour royale.

    Les comportements décrits ont été et restent une constante du comportement humain.
    Et c’est là la finalité des fables...

    • 10 janvier à 12:10 | Saint-Jo (#8511) répond à Stomato

      Bonjour , Stomato !
      Je suis sûr qu’à travers
      mon apparente férocité ,
      mes sarcasmes ,
      mes féroces ironies
      et mes anti phrases ,
      vous avez senti la grande douleur profonde que j’éprouve jusqu’à ma dernière fibre
      en constatant les dégâts qu’ils ont faits à ce pays et à nos populations !
      Vous parlez de quitter ce dernier forum où l’on parle de notre pays et des personnes qui nous sont très chères .
      Mais alors , Stomato , si les derniers qui osent exprimer publiquement leurs souffrances abandonnent eux aussi , alors qui sont ceux qui resteront à veiller ?

      Pour vous , Stomato ,
      et pour Razaka ,
      je vous ce Norh-American Indian Saying :
      « ONLY WHEN THE LAST TREE HAS DIED »
      « AND THE LAST RIVER HAS BEEN POISONED »
      « AND THE FISH HAS BEEN CAUGHT »
      « WILL WE REALISE »
      « THAT WE CANNOT EAT MONEY »

    • 10 janvier à 13:12 | Saint-Jo (#8511) répond à Stomato

      Two words « dédie » and « LAST » have been missing !
      Sorry !
      I wanted to say :
      First : Je vous dédie ce North ....
      and second : « WHEN THE LAST FISH HAS BEEN CAUGHT »
      I apologise.
      Thanks !

    • 10 janvier à 16:43 | Stomato (#3476) répond à Stomato

      @Saint Jo,
      Oui, j’ai bien senti votre désarroi qui ne se traduit pas par de la haine à l’égard de personne, si ce n’est vis à vis de la bêtise.
      L’on dit de façon impropre que les grandes douleurs sont muettes.
      Sans vouloir philosopher je m’inscrit en faux.

      Puis-je vous référer à la prière du pasteur Martin Niemöller. Je pense que vous devez être très proche de son état d’esprit.
      « Quand ils sont venus chercher les communistes, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas communiste.
      Quand ils sont venus chercher les Juifs, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas Juif.
      Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas syndicaliste.
      Quand ils sont venus chercher les catholiques, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas catholique.
      Et lorsqu’ils sont venus me chercher, il n’y avait plus personne pour protester. »

      Je suis aussi persuadé qu’il ne faut jamais se taire, continuer à argumenter, à apporter des arguments qui servent à étayer voire justifier des positions.
      A contrario je ne suis pas convaincu que les insultes soient très utiles, bien que se soient les « armes » les plus faciles à utiliser.

  • 10 janvier à 11:39 | Turping (#1235)

    Eh bain, les gendarmes censés de régner la sécurité provoquent l’insécurité en s’entretuant entre eux,....le monde à l’envers ?!
    - Les dahalos sévissent,et beaucoup d’entre eux se sont reconvertis en Dahalo avec leur uniforme,depuis la période Ratsirakiste,... vol de Zébus etc..
    - Ce qui s’est passé là était un rixe, règlement de compte,... où derrière cette affaire les hommes politiques voire, les hauts gradés sont impliqués pour se partager les butins (exploitation de carrière sûrement non soumise à la réglementation). C’est une affaire louche !

  • 10 janvier à 11:51 | Isandra (#7070)

    Revenons sur le sujet d’aujourd’hui,...

    Selon la version de six compagnons de ce garde du corps de Gle Ravalomanana, qui y étaient présent avec lui au moment des faits...ces gendarmes auraient déjà attendu son arrivée pour tirer sur lui,...les restes ne seraient que de cinéma,...pour noyer le poisson,...

    • 14 janvier à 17:39 | franc (#9485) répond à Isandra

      enfin une bonne nouvelle, qu’ils s’entretuent nous on en a rien a feutre.

  • 10 janvier à 12:05 | TSIKOZA (#7624)

    Jeneraly valopy daholo ireo ! Tsy mila mifanehitra amin’ny dahalo akory, tsy mila mahay close combat akory fa dia ampiakarina. Ny tokony ho izy anefa dia atsahatra eo aloha ny fanpiakarana grade ho jeneraly valopy fa aleo ho lasa retraite daholo ny ankamaroan’ireo izay mbola amperin’asa.
    Tsy ny « néo-colonisation » intsony no tena manapotika ity firenena ity fa ny kolikoly ataon’ny mpitondra fanjakana amin’ny « forces publiques ». Tsy misy zavatra milamina sy mandeha amin’ny tokony ho izy raha vao io sampana io no ataon’ny mpitondra fitaovana ara-politika. Tandroka aron’ny vozona, tanindrazana sy lalàna lasa nitsimbadika tanteraka. Raha amin’n’y tany mijaly manana vahoaka sahiram-be tahaka izao dia tokony efa nandray andraikitra ny miaramila nefa tsy misy sahy mandray izany satria samy mahazo valopy daholo. LOZA NO HIAFARAN’IZAO.
    Mikasika ity raharaha ity ; fantatra fa garde du corps n’ny jeneraly valopy Richard Ravalo ilay zandaro notifirina ka namoy ny ainy. Mazava ho azy fa irakin’ny fitondrana HVM izany ireo 11 lahy tonga tany ka ity farany izay sady tsy nahazo « ordre de mission » fa mba te-hamonjy ny rahalahiny fotsiny, lasa gisa mainty ary noheverina fa mpanohitra fitondrana ka tsy ananana hantra na dia samy « même corps » aza.
    Mahagaga. F’angah tany miady ny any ka tsy misy zavatra vitan’ny fifampiresahana alohan’ny handripaka ain’olona ?
    Mba azonareo antsaina ve ny alahelon’ny maty sy ny havany amin’izao ? Olona te-hamonjy ny rahalahiny indray no indro novonoina ary ahoana ny mety manjo ilay rahalahiny any ?
    Miala tsiny aminareo aho ry jeneraly valopy, fa raha mba ny havako no nitrangan’izao, aza miseho vahoaka intsony ianareo fa tsy maintsy vitaiko sy taperiko ny tantaranareo na amin’ny fomba inona na inona. TSY VITA MORA IO RAHA AVY ATY AMIKO. Tsy ny aiko intsony no mampiahiahy ahy amin’izay fa mila ny sitrapoko tanteraka.

    • 10 janvier à 13:01 | Isandra (#7070) répond à TSIKOZA

      « Miala tsiny aminareo aho ry jeneraly valopy, fa raha mba ny havako no nitrangan’izao, aza miseho vahoaka intsony ianareo fa tsy maintsy vitaiko sy taperiko ny tantaranareo na amin’ny fomba inona na inona. TSY VITA MORA IO RAHA AVY ATY AMIKO. Tsy ny aiko intsony no mampiahiahy ahy amin’izay fa mila ny sitrapoko tanteraka. »

      Ka izay anie no mahatonga ny olona hitsara ampahibemaso ny olona mpanao ratsy, sy hampihatra ny sazy heverin-drizareo fa tokony sahaza azy, ary indraindray aza dia tonga any amin’ny famelezana ny zandary mihitsy ireny. Satria efa tena tsy zakan-drizareo intsony ny fanararaotam-pahefana ataon’ireto zandary sy ny manampahefana ireto.

      Mila haverina ny fifampitokisana, mila olona mamim-bahoaka no manao izany,...raha tsy izany dia mety hisy hitsangana mihitsy hanao Robin de bois, na El-Fadar(Angamba Rapatsalahy no nanoratr’azy,...) indray andro any,...

      Enga anie ho tonga saina haingana ity fitondrana ity,...fa raha tsy izany ho raharaha ity,...

    • 10 janvier à 13:49 | Saint-Jo (#8511) répond à TSIKOZA

      La nazie chrétienne mécréante foza donne son avis de « spécialiste » en la matière sur les jugements populistes de rue immédiatement exécutoires sur place , sans autre forme de procès .
      Tout le monde sait que cette nazie chrétienne mécréante foza approuve , justifie et encourage cette forme de justice en vigueur dans ce pays depuis le Lundi Noir de janvier 2009 .

      « 10 janvier à 13:01 | Isandra (#7070) répond à TSIKOZA »
      « Ka izay anie no mahatonga ny olona hitsara ampahibemaso ny olona mpanao ratsy, sy hampihatra ny sazy heverin-drizareo fa tokony sahaza azy »
      [Traduction : C’est à cause de cela que les populaces jugent sur les places publiques les malfaiteurs , et exécutent les peines qu’elles pensent correspondre aux méfaits effctués"

      Remarque : C’est une description d’une très grande clarté des convictions des foza du DJ-ex-la-terreur en ce qui concerne la justice qui doit s’appliquer dans ce pays .

    • 10 janvier à 15:22 | Isandra (#7070) répond à TSIKOZA

      « Tout le monde sait que cette nazie chrétienne mécréante foza approuve , justifie et encourage cette forme de justice en vigueur dans ce pays depuis le Lundi Noir de janvier 2009 . »

      Vous avez de mémoire courte et sélective, vous feignez d’oublier ce que les partisans de Ra8 ont fait les maisons de Razanamasy( c’est un merina authentique, mais non pas de partout ou de nulle part comme certain ici,...), Tsaranazy, Josekely,...etc en 2002,..

      Et aussi, les soixante-douzards qui avaient brûlé l’hôtel de ville, en 1972,...

  • 10 janvier à 12:13 | valoha (#7124)

    Izao no vokany rehefa tsy manana hazon-damosina, na ny zandary Malagasy, na ny tafika, na ny polisy !
    Ny manetsa-be mbola ho avy, hoy ny fitenintsika !
    Tsy tokony hanjaka @ izy ireo mihintsy na ny fisolelafana, na ny valopy, na ny fisondrotana galona mora foana,...Lasa ataon’olona tohatra fotsiny ity !
    Ny fitiavana ny asa, fitiavana ny Tany sy ny Pokla ao aminy no tsara tahanina sy atao firehana lalandava(ireo no navelan’Itompokolahy Ratsimandrava R, ka tsara ny manohy azy !).

  • 10 janvier à 12:40 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    En réponse à Razaka hier :
    "# 10 janvier à 01:20 | Jipo (#4988)
    Je suis sur qu’ une opposition naitra des que Ravalomanana sera de retour, c ’est à dire tous ceux qui vont être évincés, les tenants actuels du pouvoir.
    Si on peut appeler cela une opposition ...
    Qui je vous l’ accorde ne devrait non seulement pas être difficile à écraser, mais comme dirait l’ ancien responsable de ce bowdel pas « difficile à faire mieux » ou difficile de faire pire ...
    En effet la montée de l’ armée avec tous les ponts d’ or que leurs ont fait les irresponsables de la dernière décennie ne peut que se retourner contre quelque’ un qui voudrait y mettre le haut là, avec risque évident de dérive autoritaire, et les conséquences que cela peut engendrer, le plus gros risque est là, des écervelés, armés qui n’ auraient que la dictature pour exercer leur manichéisme , masquer leurs inconséquences et combler leurs incompétences : par la force .
    C ’est ce que je crains le plus mais qui finalement pourrait être un mal pour un bien, remettre un peu d’ ordre dans ce Pays gangrené par tant de corruption, encore faudrait-il que ce dictateur soit éclairé, ce qui est naturellement moins sur, le Pays y court droit comme dans un mur, imaginez le dj encore 5 ans et vous aviez un régime à la Nord Coréenne .
    Cette force qui n’ est pas une réelle opposition est bien sournoise et pourrait le devenir, comme un volcan qui s’ éveille, soudainement , sans prévenir .
    Là est à mon avis le plus grand danger que cout Madagascar, un ratsyraka bis ...« Quelqu’ un peut-il m’ expliquer que font des »gens d’ armes " accompagnés de militaires qui plus est ★,
    de nuit dans une société d’ exploitation minière ?
    Et cerise / le cake avec un huissier ???
    Voilà que les temps son durs, pour que les huissiers fassent des heures sup et travaillent de nuit ???
    Du jamais vu !!!
    A qui faire croire ces affabulations crédibles par un trisomique, pas je ne vois vraiment pas qui d’ autre ...
    Combien est payé l’ auteur de l’ article pour écrire des énormités pareilles ; sans parler de prendre ses lecteurs pour des billes ?

    • 10 janvier à 12:45 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      crédibles pour un trisomique et non par .

  • 10 janvier à 12:41 | kartell (#8302)

    Bonjour,

    La gangrène politicienne aurait-elle contaminée nos « forces de l’ordre » ?
    La question semble se poser, au vue de ce fait divers qui, en temps normal, aurait du être maitrisé par ceux qui, aujourd’hui, jouent au cowboy et au sherif !…
    Depuis un certain temps déjà, la limite entre la délinquance et certains éléments des forces de l’ordre est devenue très floue, voir opaque mais chaque corps semblait respecter l’autre….mais, aujourd’hui, la frontière semble avoir été foulée en constituant un motif supplémentaire de rivalité et de contentieux qui n’annoncent rien de bon dans un ciel, trop étoilé !...….
    La profusion de généraux donne une opacité supplémentaire à des subalternes qui ne savent plus à quelle étoile se vouer !….
    Trop de chefs nuit à une bonne discipline et ajoute à la cacophonie des ordres reçus et exécutés !….
    Le pouvoir dans sa générosité, remplie d’arrière-pensées, a multiplié les nominations de ces généraux qui sont entrés en concurrence, les uns vis à vis des autres, en laissant à leurs subordonnés, la tache ingrate d’exécuter des ordres, pas toujours très limpides !…
    Mais, ici, l’opacité est à son comble dans une affaire privée, semble-t-il, où le zèle des forces de l’ordre n’avait rien à envier à celui d’une milice privée et la violence des faits démontre l’intérêt crucial que semble porter l’heureux bénéficiaire du site ! …
    Le pourrissement des institutions atteint des sommets et met un président devant ses responsabilités mais visiblement cela ne changera rien au cours des choses dans la mesure où l’on assiste de plus en plus à une privatisation des services de ces forces de l’ordre, utilisées pour protéger des intérêts, très privés, ici, du domaine exclusif de la présidence …
    Cette dérive démontre à quel degré, nous en sommes arrivés dans une société, prise en étau entre une délinquance florissante et des forces de l’ordre aux comportements plus que chaotiques ….
    L’avenir semble être au AK 47 et au gilet pare-balles, pour les réveurs, changez de trottoir ou faites-vous adopter par notre diaspora !...

    • 10 janvier à 12:53 | Jipo (#4988) répond à kartell

      A quand la meme farce pour la zirama ???
      La corruption s’ étend à présent à l’ armée, ( pour la police, les douanes : c ’est : « déjà » fait ) .
      Qui pour gérer cette malédiction si non un dictateur des plus indésirable ???

    • 10 janvier à 15:10 | kartell (#8302) répond à kartell

      @ jipo

      Lorsque la tête est faisandée, c’est que le reste du corps l’est aussi !…
      Un dictateur pour effacer l’ardoise ? laissons ce rôle au père Noël, lui, seul est encore capable de faire rêver, n’appelons pas au pire, lorsqu’on survit, déjà, dans l’exécrable !….

  • 10 janvier à 13:00 | Jipo (#4988)

    & ça arbore l"’ insigne des paras !
    A moins que ce soit comme le capitaine des pangalana, para de synthèse made in China , juste bons à « sauter » sur quelqu’ un de désarmé et le tuer courageusement ...
    Honte à eux !

  • 10 janvier à 13:07 | betoko (#413)

    Chose étonnante , le silence assourdissant de Mathieu Rakotoarimanana Rajaonarimampianina dans cette affaire car il est le premier responsable . C’est lui qui a (avait) spolié cette carrière appartenant à Jean Yrmand dont le tribunal d’Antananarivo avait donné raison et avait demandé aux hommes du fils du président de la république de quitter le lieu accompagné d’un certificat de non-recours . Mais le gendarme de deuxième classe Rado ne voulait rien entendre car ce dernier n’obéisse qu’aux ordres émanant du fils du président de la république
    Saint Jo , Est ce que tu pourrais être gentil et sympa avec moi pour une fois , s’il te plait
    Donne nous le nom de cet officier supérieur qui aurait porté plainte contre la HAT en 2009 , ainsi que tous les dossiers qu’il aurait déposé au tribunal malgache et international
    Je t’en supplie , pour une fois fais nous plaisir ..... D’accord ?

    • 10 janvier à 13:29 | Saint-Jo (#8511) répond à betoko

      betoko , mettons les points sur les i et les barres sur les t .
      Ce n’est pas une question de gentillesse ou pas .
      C’est une question de bienséance :on ne cite pas le nom exact d’une personne vivante dans ce genre d’endroit .
      Vous remarquerez bien que les seuls noms exacts de personnes vivantes que j’ai cités ici sont ceux de Voahangy et de Monsieur Marc Ravalomanana . Et il n’y en a pas d’autres !
      J’ai cité Voahangy en m’abritant hypocritement derrière l’idée que c’est un prénom très répandu .
      Et Monsieur Marc Ravalomanana , parce que je sais que ce Monsieur ne m’en voudra pas de le faire .

      Mais , betoko , pourquoi ne vous adressez-vous pas directement à votre pote , le DJ-ex-la-terreur .
      Lui pourra vous renseigner mieux que moi ?

  • 10 janvier à 13:27 | olivier (#7062)

    oyez oyez camarades !

    Bon , il faut reconnaitre qu’étant jeunes ( ou déjeunns) , nous avons tous (ou presque) apprécié les belles idées véhiculées par les communistes.

    Mais combien d’entre nous - grands ou petits esprits ( comme moi) - en sont revenus ?…certains forumistes Pro-Ratsiraka mis à part…evidemment ( NON A LA GENERALISATION ! :) )

    Et oui…à l’épreuve des FAITS, les belles idées font long feu..Même s’il n’est pas interdit de rêver- (dixit les rêveurs en chef- hardants défenseurs des ( un conseil : lisez en apnée car ca va etre long !)
    causes justes incontestables et à ne surtout pas contester car même si la démocratie est de mise il est important que les zautres la bouclent….(respiration !) ), il faudrait, me semble-t-il , eviter de prendre « les enfants du bon dieu pour des canards sauvages » (se connecter sur le site de l’INA…MDR).

    Hier il était question de racisme …Vaste sujet pour qui « prétend » connaitre Madagascar et ses habitants …ET JE PESE MES MOTS….

    Aujourd’hui je lis un post qui parle de « noblesse »….

    Alalalalalala…LA NOBLESSE !

    Il ya aurait donc des personnes, dont le nom de famille, et l’ascendance, donneraient des pouvoirs SUPERIEURS aux autres…

    Le fameux « droit du sang »…

    Et oui…

    Au 21 e siècle - au jardin d’Eden - de nombreuses personnes croient ENCORE que leur ascendance leur donne automatiquement des droits et des pouvoirs…

    Et n’en déplaise a qui se reconnaitra ce phénomène est AUSSI valable pour certains côtiers !!…

    Et au cas ou certains zesprits vazah zhumanistes n’auraient pas compris je précise : il n’y pas pire racistes que ces gens là - côte et plateaux inclus !!!

    Tant qu’à parler de choses qui fâchent, j’aimerais bien que ces « sang bleus » qui sont si prompts à critiquer la periode coloniale( mais pas que) nous expliquent pourquoi leur ancetres sont devenus CHRETIENS..entre autre..

    Non décidément, il faut vraiment "rester cool et boire frais à St tropez… »

    Mes amitiés à Zanadralambo - Paulo - Tsimahafotsy et merci à Mihaino pour son post « sympa »

    Sinon l’autre jour un dénommé Dirk cab demandait des « solutions » aux vilains vazah kifontkediredumaldespauvremalagasy :

    la solution est tres simple cher MONSIEUR : CHANGER DE MENTALITE

    A vour de jouer, vous avez la solution à vos problèmes…

    JUST FAIS LE (NIKE)

     :)

    • 10 janvier à 14:04 | Saint-Jo (#8511) répond à olivier

      Et voici donc le passage mis à l’index dans mon post !

      [Début de citation]
      Concernant ce couillon de RAMBO , ça s’aggrave à chaque jour qui passe .
      Cela fait des mois et des mois que j’attends que ce couillon de vantard parle sur ce forum de sa proximité voire de ses éventuels liens de parenté avec Rakoto Ratsimamanga , le plus connu des « reconnus officiellement » descendants des « princes » merina . Le plus connu car , en sus du fait qu’il était le premier ambassadeur gasy à Paris , il était le seul natif de Madagascar à avoir été professeur titulaire au Collège de France [le seul , le vrai qui se trouve rue des écoles à Paris , pas le collège de France à Antananarivo] . Par curiosité , je suis allé assister à deux cours de cet homme au Collège de France . Mais je n’avais pas eu l’occasion de lui parler . Par contre , j’ai un copain qui avait fait ses recherches doctorantes sous sa direction . Ce copain est devenu plus tard un des piliers de la recherche scientifique gasy . Tout le microcosme des scientifiques gasy le connaît .
      [Fin de citation]

      Question très anxieuse : Est-ce grave , Docteur ?

  • 10 janvier à 14:25 | olivier (#7062)

    @ St Jo

    Vous m’avez l’air en forme, alors je me permets de vous poser quelques questions :

    1) à votre avis, quel pourcentage de la population malagasy soutient les idées d’Isandra-rambo( …) ?

    2) vous qui vous affichez comme un « farouche/raciste anti foza » , que comptez vous faire, en cas d’accession au pouvoir de votre « leader » ( lequel ?) , de ces « fozas » ? Etant entendu que ces « Fozas » sont des malagasy…et donc qu’il va falloir « faire avec » HEIN ?

    3) Pensez vous que les 90% de malagasy ultra pauvres ( probablement illettrés et surtout tres mal informés) sauront adhérer à votre cause - que vous considéreez bien évidemment comme juste ?

    4) Pourquoi entretenez vous des echanges cordiaux avec un forumiste - Atavisme - qui crache sur les merinas au grand dam de Zanadralambo - alors que vous êtes vous même un « merina d’ici et… » ?…Et pourquoi est-ce à moi de le faire remarquer ??? HEIN ?

    5) vous qui vous présentez comme un athée ou agnostique ( sauf erreur de ma part), que pensez vous des forumistes Merina Royalistes protestants anti fozas ?

    Ne prenez pas mal mon post..

    Je ne fais que mettre en persepective les trops nombreuses incohérences de raisonnement que j’ai lu ( ou que j’ai cru lire) ces derniers jour sur ce site..

    Il se trouve que vous êtes en ligne donc celà tombe sur vous…

    Et vous avez parfaitement le droit de me dire que vous avez passé l’age de faire la Police pour chaque post ...

     :)

    PS : combien de fois sur ce site, des malagasy d’horizons opposés sont tombés d’accord, dans un « moment de grâce et de fihavanana » pour cracher lamentablement sur des vazah, qui par définition sont loin d’avoir tout compris au shimiliimiblik… ?
    Combien de fois ai je lu des foza s’associer à des « gentils malagasy qui on tout compris » pour rejetter en bloc le vazah qui « ne fait pas son DADABE »…

    Pour votre information, si toutefois celà vous intéresse, nombre de vazah ont fait moultes bonnes actions dans ce pays, sans pour autant s’en vanter…
    Et dans un éclair de Lucidité l’autre jour, le Forumiste Isambolo parlait de « déception amoureuse »…

    Spliff a vu juste...

    • 10 janvier à 14:56 | Saint-Jo (#8511) répond à olivier

      « 10 janvier à 14:25 | olivier (#7062) »
      « @ St Jo Vous m’avez l’air en forme, alors je me permets de vous poser quelques questions »

      Pour le forum , je l’ai été tout à l’heure . Mais plus maintenant .
      Je dois quitter le forum pour aller dans mes rizières , contrôler les jeunes pousses de plants de plants de riz récemment repiquées .
      Ces eaux de pluie trop chargées de souffre font souffrir nos cultures . Mais on ne sait pas encore jusqu’à quel point . Les autorités gasy n’en parlent jamais . On m’a dit officieusement que c’est à cause de la très mauvaise qualité des carburants utilisés dans ce pays .
      Juste une remarque : les racismes existent dans ce pays . Le racisme prétendu « vertical » . Le racisme prétendu « horizontal » (traversant les couches de même origine sociale), le racisme « intellectuel ». Le racisme « sociétal » . La totale , quoi !
      Et un Etranger n’y verra que du feu. Même certains Gasy naïfs ne s’en rendent pas compte . Car c’est très discret et très subtil .
      Evidemment , les oies blanches viendront me contredire .
      A+ !

    • 10 janvier à 15:09 | Isandra (#7070) répond à olivier

      "Pour le forum , je l’ai été tout à l’heure . Mais plus maintenant .
      Je dois quitter le forum pour aller dans mes rizières , contrôler les jeunes pousses de plants de plants de riz récemment repiquées . "

      Hihihi, Olivier, alors là, vous l’envoyez directement dans ses rizières,...avec vos questions que je trouve objectives. Cet homme n’a pas l’habitude de répondre ce genre des questions,...il s’en esquive,...

    • 10 janvier à 17:02 | atavisme premium (#9437) répond à olivier

      Je crache pas sur les mérina ,je crache sur les mérina foza (comme toi) !
      Quoi de commun entre un merina descendant de hova ou d’andriana et un merina descendant de côtiers anciens esclaves .
      Vous cachez derrière cette appellation est bien un signe de duplicité dont vous usez et abusez .
      Ne t’inquiète pas les autorités de la CI savent pertinemment à qui ils ont à faire

  • 10 janvier à 15:06 | olivier (#7062)

    Alalalala

    Des questions qui demeurent sans réponses...

    Comme d’hab

    HEIN ?

  • 10 janvier à 15:22 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Il va sans dire que la ligne rouge a été bel et bien franchie entre frères d’armes et c’est très dangereux pour l’avenir dupays.

    • 10 janvier à 15:40 | Jipo (#4988) répond à plus qu'hier et moins que demain

      La volonté de ouak/ cher monsieur ...

  • 10 janvier à 15:44 | betoko (#413)

    La stalinien Saint Jo n’a pas compris que je me suis foutu de sa gueule Je sais très bien qu’il ne va pas nous donner le nom de cet officier supérieur pour la bonne raison qu’il n’existe que dans ses rêves de mytho

    • 10 janvier à 16:05 | Jipo (#4988) répond à betoko

      Quand une affaire est en cours, donner les identités des intervenants est considéré comme un délit !
      Le gouvernement, comme les représentants des forces du désordre n’ en sont plus à une près , mais bon : pas de diffamations déplacées, pour ne pas dire : racystes ...

  • 10 janvier à 16:10 | atavisme premium (#9437)

    16h00>orange.mg
    GENDARMERIE : 
    Suivant le rapport présenté par de la gendarmerie nationale aux journalistes, ce 9 janvier, 14 gendarmes ont péri en mission, durant l’année 2016.Le nombre de gendarmes mort en mission a doublé par rapport à 2015. 541 dahalo ont également été tués et 2 000 zébus volés ont pu être restitués à leurs propriétaires. 

    541 personnes abattues sans jugement ,sans justice et tous les biens pensants de la minorité dominante et pseudo intellectuels castrés (comme dit Saint-jo)intervenants sur ces colonnes ne se formalisent de la bestialité de cette répression.
    Par contre si tu les traites de salauds ,ils ’offusquent ,s’indignent,s’énervent, comme si tu avais tué leur mère .
    La pourriture intellectuel à tous les niveaux ,voila ce que je ressent de ceux qui même par omission tolère ces pratiques barbares et sauvages .
    Quelques noms d’oiseaux que j’ai pu affublés certains ne sont que pet de coucou à coté de leur passivité voir leur adhésion à ce qui ce passe dans ce pays.
    Et en plus cela voudrait te donner des leçons.
    Je confirme les salauds sont des salauds ,point barre basilien !!

    • 10 janvier à 17:25 | Jipo (#4988) répond à atavisme premium

      Bonjour .
      Vous pensez bien que les intéressés savent pertinemment que ce qu’ ils font est inadmissible, mais ayant la force de leur coté il serait suicidaire d’ aller manifester sa révolte, dans de telles conditions.
      La diaspora et particulièrement quelques personnes instruites et modérées, n’ ont d’ autre choix que de serrer les ... poings, souffrant les premiers devant une telle désinvolture et gâchis de la part de leurs représentants.
      La diaspora n’ est pas habilité, moins encore désignée pour diriger, pas plus que redresser le Pays, meme si on le leur reproche souvent, ils en sont ( de part leur instruction ) les premières victimes, n’ ayant comme leur compatriotes sans dents, la possibilité d’ aller se jeter sous les roues du rouleau compresseur dont se sont doté les crapules au pouvoir .
      Vous connaissez peut être l’ expression : mieux vaut être rouge que mort ?
      à 18 ans on préfère la mort, mais avec un peu de maturité on revise son approche, et se rend bien compte que mort , on ne sert plus à rien ...
      Ne leur reste plus qu’ à refuser l’ amalgame, et défendre leurs compatriotes, accusés comme eux de ne pas réagir, alors que nous assistons tous à cette mascarade de démocratie, cautionnée par nos dites sociétés développées, la CI qui la première cautionne les bandits qui sont au pouvoir, et devant ce triste spectacle, quels sont nos moyens, possibilités, pour y mettre un terme, le Oh là ?
      On pourrait facilement nous envoyer dans les dents que devant notre immobilisme, nous cautionnons ces agissements, tant politiquement correctes que diplomatiques, alors que derrière tout ce folklore se cache in fine des intérêts économiques et rien d’ autres .
      Pendant que nous nous chamaillons comme des enfants, les crapules tirent par derrière les ficelles et surtout leurs intérêts en pillant le pays avec l’ aval de l’ internationale qui sponsorise à coup de milliards : sous couvert d’ aides polymorphes, actes de mansuetude, caritatifs et le bouclier du développement ...
      Oui nous avons à faire à des bandits, mais nous n’ avons pas le droit de ne regarder qu’ un coté de la médaille, et si on la regarde de l’ autre coté, on se rend compte qu’ elles sont similaires, et que l’ une ne peut exister sans l’ autre, voilà la sinistre réalité, l’ imbroglio devant lequel nos Amis Malgaches sont confrontés, alors comment voulez-vous que la majorité 90% dont la principale préoccupation est de survivre, puisse redresser la barre, renverser la vapeur, c ’est quasiment mission impossible, quant à la minorité de la diaspora, quelle arme a-t-elle pour empêcher tous ces bandits cautionnés par la CI de nuire, sans s’ exposer elle meme à retomber dans le bourbier dont elles ont eu assurément du mal à se sortir, voir vouloir y retourner ?
      Le problème est comment et non plus : pourquoi et à cette question bien prétentieux celui en mesure de nous donner la réponse, auquel cas, on pourrait le glorifier de messager béni du ciel et tant espéré.
      Et si le père Noel n’ existe pas on ne pourra pas dire que le « bon » Dieu lui fasse de l’ ombre 🌔 .
      A ceux qui pourrons me reprocher mon silence ou consentement, tout comme certains donnent leurs sources et d’ autres pas je fais partie de la deuxième catégorie aussi dommage que cela puisse en éprouver certains , prouver toujours prouver, la soeur à pénible en culotte courte , à la fin !
      quelqu’ un vous aurait dit « rien à cirer », je vous répondrai juste : rien à prouver au grand désespoir peut être de betoko ou assimilés & c° .
      Quant au courage du Peuple malgache, il n’ est plus à démontrer, combien de fois s’ est-il levé contre des hommes armés, combien de fois a-t-il marché sur eux avant comme après l’ indépendance, la dernière fois a été qualifiée de coup d’ état, et ce n’ est pas si loin, combien de morts pour changer quoi au final ?
      A chaque fois que ces hommes courageux se sont montrés, on affichés leur courage, leur bravoure, quelle amélioration peut-on leur donner pour leur dire : vous n’ êtes pas morts pour rien ?
      Sans rancune .

    • 10 janvier à 18:22 | atavisme premium (#9437) répond à atavisme premium

      Jipo,
      Sans vous passer la brosse à reluire ,s’il y en a un (heureusement ,il y en a d’autres) à qui s’adressait ce post ce n’était surement pas à vous .
      Au moins virtuellement vous vous indignez et essayer comme moi de soulever un peu le voile des horreurs qui se commettent en ce pays .
      Comprenez aussi que devant la lâcheté intellectuelle nous ne pouvons restez indifférent et même très incisif je me rend bien compte des blocages qui se nouent en cette société Malagasy !

  • 10 janvier à 16:30 | Ibalitakely (#9342)

    De toute façon & militairement parlant un gugusse qui se déplace quelque part hors du terrain de son affectat° DOIT FAIRE UNE DEMANDE DE PERMISSION ÉCRITE & non verbale ou téléphonique & patati & patata, puis si cette permission est accordée le supérieur concerné de ladite demande DOIT Y APPOSER son nom-signature-date-etc & non « il m’a demande ceci ou cela & j’ai accepté ». En plus le grand chef étoilé connaît très bien que c’est une zone « turbulente ».

    • 10 janvier à 16:42 | atavisme premium (#9437) répond à Ibalitakely

      Et une raclure intellectuel ,tu sais ce que c’est ?

    • 10 janvier à 19:48 | Jipo (#4988) répond à Ibalitakely

      @ AP
      Sans chercher à aller dans un sens plus que dans l’ autre (ce qui pourrait me faire gratifier de : frilosité ) je pense être un des rares qui vous comprenne, ce post était pour « réactualiser » certaines choses et les remettre à la place qu’ elle méritent.
      Il est toujours délicat de s’ engager d’ un coté comme de l’ autre et de se maintenir sur le fil, reste toujours un exercise d’ équilibriste qu’ il n’ est pas toujours aisé de conserver.
      Il est cependant bon parfois de : sans remettre les pendules à l’ heure et les points / les Y, de clarifier certains dits, comme non dits, afin d’ éviter toutes mauvaises interprétations des intentions réelles, des protagonistes, qui ne cherchent pas systématiquement à regarder au-delà , prenant pour une généralité, voir un amalgame ce qui ne s’ adresse qu’ à une catégorie d’ individus et non à un Peuple, moins encore une Nation .
      Vos propos ayant été mal perçus, ou pas assez approfondis par certains, voir vous meme, je tenais à le souligner, ayant eu également le besoin de justifier certains de mes propos, qui ont été pris pour une généralité, alors qu’ ils ne l’ étaient pas .
      Loin de moi de contredire ou infirmer vos propos, qui n’ en demeurent pas moins votre entière propriété, juste de vous dire qu’ ils peuvent être blessant de part une interprétation mal analysée, ou trop rapide, par certains et dont une partie que j’ apprécie particulièrement .
      Comme quoi certains propos peuvent être interprétés au delà de leur objectif initial, et nécessitent quelques précisions, pour une meilleure compréhension , évitant tous mal entendus, qui ne peuvent que nuire à un débat , initialement : à but constructif .

    • 12 janvier à 16:13 | Ibalitakely (#9342) répond à Ibalitakely

      « un raclure intellectuelle », oui, c’est gratter à coups de rabot la tête à celui ou celle qui ne comprend kedal. Ici il n’est point quest° de prendre partie ou de choisir son côté mais simplement de recouper des infos. & rien ne colle puisque Rabaomba a dit dans sa (première) version qu’il a autorisé (verbalement) le gendarme Feno affecté chez lui à récupérer son frère [en difficulté !!!], mais l’un des hommes qui a accompagné ce jour le gendarme tué & qui l’a vu succomber de déclarer qu’ils étaient 3 ou 4 à avancer vers [venant de] la carrière transportant des colis de chépakoua [pour aller chercher son frère !!!] & que les autres gendarmes qui y sont en fact° leur sommaient de s’arrêter mais sefo Feno avançait tjrs & … ce qui devrait arriver arriva.

  • 10 janvier à 16:45 | Razaka (#7817)

    Hi Jipo,
    Je vous réponds ici et merci pour ce retour.

    1# Quand vous dites
    ‘’Je suis sur qu’ une opposition naitra des que Ravalomanana sera de retour, c ’est à dire tous ceux qui vont être évincés, les tenants actuels du pouvoir.
    Si on peut appeler cela une opposition ...’’
    °° Compte tenu de tout ce qui se passe, j’ai l’impression alors que tout est possible. Après analyse, je pense que vous risquez d’avoir raison aussi. Ceci et malgré mon très jeune âge par rapport à beaucoup ici, je suis trop loin (dans tous les sens du terme) pour être un ZD. Car c’est un terme dont j’ai appris toutes les significations ici même.
    °° Je n’aurais donc pas à en juger de ce pourrait-être les conséquences en cas de réalité.
    Ce qui m’importe depuis que j’intervenais ici, c’est par exemple aussi un réel changement pour l’Education et l’Enseignement des Jeunes qui vont de pair et en coordination avec ce dont Madagasikara a besoin comme Modèle économique et Social (Vie descente - Matières 1ère - Economie numérique), au service d’un Development inclusif et endogène. …

    2# Enfin ce qui me permet de rebondir sur votre ‘’Key Phrase’’ :
    ‘’Cette force qui n’est pas une réelle opposition est bien sournoise et pourrait le devenir, comme un volcan qui s’éveille, soudainement , sans prévenir.’’
    °° Imaginez que ce vous dites se réalise ce qui me parait malheureusement plausible, non seulement la route pour le Pays sera trop longue mais surtout pour tous les dégâts que tout cela pourrait causer encore plus !!!
    == > Et ce n’est pas cette Affaire des Gens d’Armes qui nous dira le contraire.

    Have a Great Day

    • 10 janvier à 16:51 | Razaka (#7817) répond à Razaka

      Sorry ’’vie décente’’, cela me piège souvent,

    • 10 janvier à 21:10 | spliff (#5871) répond à Razaka

      Bjr Razaka,

      Si je puis humblement me permettre, surtout ne vous excusez pas pour votre jeune âge. Avec tous les corollaires qui en découlent, votre relative jeunesse me semble être le principal atout de votre regard et ce forum ne peut que vous être reconnaissant pour vos contributions plutôt rafraîchissantes.
      Votre perspective s’inscrit dans un référentiel de réflexion centré sur les besoins du pays certes énoncés simplement, mais bien identifiés à un niveau stratégique, et, de manière très importante, sans que vous ne soyez prisonnier des lourdeurs de la douloureuse histoire coloniale. Puis-je vous demander familièrement : Keep’em coming please ?

      Je serais tenté de dire qu’il suffirait d’oser vos idées et convictions. Mais bien franchement. Y mettre certes certaines manières, appliquer des tactiques comportementales adéquates car cela demeure important chez nous, s’entourer des bonnes personnes - entre autres celles qui sauront identifier les dangers - mais certainement rentrer dans le lard avec sa vision. Avec un minimum de charisme (gagner les foules pour les bonnes raisons), pourquoi cela ne passerait-il pas ?
      Je voudrais brièvement commenter l’aspect de l’orientation de l’enseignement.
      Je pense que vous tapez dans le mille. Non seulement du point de vue de la nécessité d’assoir le tissu de compétences adapté à nos besoins à court / moyen / long terme, mais de manière tout aussi importante, avec le souci de développer et d’ancrer une cohésion nationale qui découlerait entre autres d’une doctrine d’État bien comprise. Toute bonne chose arrive parce-qu’on y a cru au départ...

      Sur ce volet, je voudrais revenir sur un sujet abordé par Saint-Jo - que je salue au passage - à savoir la clarification du lien rattachant l’île de Madagascar avec le concept de Nation.
      Vous nous indiquez Saint-Jo, avec une revue d’éléments historiques tels que vous seul savez les rendre lisibles et cohérents, que la Nation Malagasy n’a jamais existé. Vos convictions plaident ainsi logiquement en faveur du fédéralisme.
      Puis-je ainsi vous demander Saint-Jo comment, dans une telle configuration, Madagascar pourrait-elle ne serait-ce qu’envisager de se défendre contre les offensives venant de l’extérieur ?
      Serait-il vraiment hors de portée de notre intelligence de définir un mode opératoire qui tout en accordant toute latitude d’expression aux particularités régionales, garantisse néanmoins une cohérence générale de fonctionnement à l’échelle de l’Île au regard des forces armées, de l’enseignement, de la santé etc...
      Ne vaudrait-il pas mieux consacrer de l’énergie dans ce sens - de manière franche et selon des stratégies pensées à dessein - plutôt que de risquer de laisser l’Île s’exposer à des partitions qui seraient de nature à laisser se développer de dangereux antagonismes ?
      Jean-Pierre DOMENICHINI, que donc vous connaissez personnellement, à qui certains reprochent une certaine subjectivité mais dont je retiens personnellement la rigueur scientifique type « vieille école » du travail (cela se perd hélas), plaide en faveur de l’engagement d’un travail sérieux dans le cadre de l’enseignement de l’histoire en mettant l’accent sur les éléments importants qui tendent à montrer une unicité dans les origines des peuples malgaches. Qu’en pensez-vous ?

      Merci de votre attention

    • 11 janvier à 01:44 | Jipo (#4988) répond à Razaka

      @ Spliff .
      Si je peux me permettre, Bakoly Dominichini est nettement plus compétente que son mari, qui plus est a suivi le meme cursus que son lui, avec nettement plus de brio .
      Elle est également mieux placée que lui (faisant partie de l’ aristocratie digne de ce nom) sur les hauts plateaux .
      Ce sont avec des gens de cette qualité qu’ il faut envisager : « toute une éducation à refaire ».
      base d’ une identité commune autour de laquelle toute la nation Malgache doit se regrouper , oubliant les différences, et castes diverses au profit de l’ identité nationale, qui doit primer avant toutes origines ethniques, aussi diverses soient-elles .
      Bonne soirée .

    • 11 janvier à 04:09 | spliff (#5871) répond à Razaka

      Bonsoir Jipo,

      Je me référais au Professeur car il s’agit d’un point particulier qui lui tient à coeur personnellement aujourd’hui. Son épouse Bakoly n’est hélas plus de ce monde.

  • 10 janvier à 16:53 | octavius (#9476)

    je reponds avec retard a mr jipo -meme si cela n a pas de rapport avec cet article Donc jovanovic blog post /insolentiae.com/biseness bourse/ institut des libertes charles gave etc
    en retour de l histoire drole de mr jipo (- le socialisme dans la campagne profonde )
    Dans une ecole la maitresse dit a ses enfants : nous allons recevoir le premier ministre et j invite chacun a préparer un compliment
    - marie charlotte : je vais dire que c est un excellent ministre socialiste
    etc etc
    - charles henri : je vais dire que ma chatte a fait six petits et qu ils sont tous socialistes
    - tres tres bien
    le ministre arrive et chacun y va de son compliment
    charles henri ditau ministre ma chatte a fait six petits et deux sont socialistes
    consternation de la maitresse qui une fois la visite passée demande des explications a charles -henri
    oui madame au depart tous les chatons etaient socialistes mais ensuite quatre ont ouvert les yeux
    (.... merci public)

    • 10 janvier à 17:38 | Jipo (#4988) répond à octavius

      Merci j’ aime bien.
      Un peu comme l’ histoire des ânes et des vaches 😊 .

    • 10 janvier à 18:03 | Jipo (#4988) répond à octavius

    • 11 janvier à 12:47 | Jipo (#4988) répond à octavius

      @ Spliff .
      Mes sincères condoléance à la famille de cette dame Anthroplogue, que j’ ai connue, ils avaient 2 garçons en ce temps là .
      Jean-pierre était prof d’ histoire à la fac au temps de l" enfer colonial , aux alentours de 70.
      Ils habitaient du coté du lycée Français s’ il est toujours au meme endroit ?
      Cordialement.
      jipo

  • 10 janvier à 17:12 | diego (#531)

    Bonjour,

    Cela s’appelle une crise, à la gendarmerie, et cela ne date pas d’hier. Une crise qui doit avertir les élus, par sa gravité, car c’est une crise qui touche tous les appareils de l’État.

    Mr R. Hery et ses amis et ses alliés refusent d’admettre que leur pays n’a jamais pu sortir de la crise institutionnelle infligée au pays depuis 2002.

    On croyait la Côte d’Ivoire sorti d’affaire. Les investissements sont revenus et les Bailleurs de Fonds ont fait confiance au niveau président, son adversaire état bien au chaud en Europe. Mais la Côte d’Ivoire risque aujourd’hui de connaître une nouvelle crise institutionnelle, et l’Armée de ce pays connaît une crise grave.

    La Côte d’Ivoire n’a jamais allé jusqu’au bout de la réconciliation. Après la chute de Gbagbo, Ouattara a eu tous les pouvoirs, pour autant, il n’a pas voulu réconcilier son pays, pensant qu’avoir la Confiance des Bailleurs de Fonds et de la CI serait suffisant pour sortir le pays du demon de la guerre Civile. Trop de pouvoir pousse à faire beaucoup d’erreurs. Ouattara est tombé dans le piège de trop plein de pouvoir, il a commencé à tripatouller la Constitution de son pays :

    - à méditer pour Mr R. Hery.

    Quand on cherche à évoluer, à gouverner à l’extérieur des Institutions et de la Constitution du pays, on finira par tribucher !

    Il n’y a pas une volonté politique fort pour sortir le pays d’une crise institutionnelle à Madagascar. La classe politique malgache veut croire, surtout les politiciens quand ils sont au pouvoir, que son pays n’a jamais eu une crise institutionnelle.

    Le pays n’a pas de budget, les Malgaches n’ont plus la moindre confiance dans les Institutions de leur pays, aucune Institution ne fonctionne normalement aujour’hui, ce sont les entreprises chinoises qui interprètent les lois du pays.

    Si on n’a pas encore compris que le pays est toujours en crise institutionnelle, pensons que proche de 90% des Malgaches est pauvre. Il n’y a pas un pays en paix, politiquement et constitutionnellement stable, qui aurait 90% de sa population dans la pauvreté. Même les pays en guerre n’ont pas ce genre statistique !

  • 10 janvier à 17:43 | Isandra (#7070)

    Les débats de ce dernier temps, nous permettent de distinguer sur ce forum le bon grain et l’ivraie,...

    - Les vazahas les vrais amis de Malagasy qui aiment vraiment Madagascar et ne souhaitent que le vrai changement pour ce pays, les Malagasy sortent enfin dans ce profond tunnel de la pauvreté,... ils l’expriment à leur manière...un peu spécial parfois,...francs et sincères,...

    - Et les Vazahas faux amis de Malagasy qui n’ont d’autre envie que voir les Malagasy rester éternellement dans leur souffrances,...et ils ne viennent ici sur ce forum que pour foutre de la zizanie,...cachent leur vrai visage derrière leur hypocrisie,...

    • 10 janvier à 17:46 | Jipo (#4988) répond à Isandra

      Vous faites des amalgames que vous demandez à vos détracteurs de ne pas faire, et si vous montriez l’ exemple ?

    • 10 janvier à 18:04 | atavisme premium (#9437) répond à Isandra

      Isandra ,
      Vous oubliez les Gasy faux amis de leur propres pays.
      Ceux qui se déchirent en clans rivaux pour le plus grand malheur des populations .
      Ceux qui pillent l’argent du peuple te qui vont le cacher dans les paradis fiscaux .
      Ceux qui se croient sortis de la cuisse de jupiter et au dessus des autres !

    • 10 janvier à 18:04 | atavisme premium (#9437) répond à Isandra

      Isandra ,
      Vous oubliez les Gasy faux amis de leur propres pays.
      Ceux qui se déchirent en clans rivaux pour le plus grand malheur des populations .
      Ceux qui pillent l’argent du peuple te qui vont le cacher dans les paradis fiscaux .
      Ceux qui se croient sortis de la cuisse de jupiter et au dessus des autres !

    • 10 janvier à 18:17 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Atavisme,...

      Vous avez les yeux, mais vous ne voyez que ce que vous voulez voir,...!!! Le fotsy,...(blague à part,...)

      Ce que vous avez mentionné là, qu’on dénonce tous les jours ici,...sinon, certain ne serait pas taxé spoliateur/despote,...

    • 10 janvier à 18:21 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Combien de fois par exemple, je dénonce ici l’immobilisme complaisant de notre élite,...?

    • 10 janvier à 18:32 | atavisme premium (#9437) répond à Isandra

      Isandra ,
      Vous dénoncez mollement ,mora mora et bien entendu pas un gasy ne vous prend au sérieux .
      Vous n’oubliez pas non plus de faire de grandes concessions àvos amis djeske au cas ou ils reprennent le pouvoir .
      Donc de compromission en compromission viens ensuite la corruption du coeur et de l’esprit et enfin celle du porte feuille
      Relisez la bible le christ n’a jamais prôné ce genre d’attitude qui mènent à ce qu’est Madagascar aujourd’hui
      Osez lire cette bible dont vous ne racontez que des âneries qui vous sont rabâchées par les corrompus ,mais lisez là vraiment et comprenez bien la vraie parole du christ !

    • 10 janvier à 18:49 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Atavisme,...

      D’après vous, la façon qui n’est pas molle, c’est de mépriser, d’insulter,...et de foutre la zizanie,...

    • 10 janvier à 19:49 | atavisme premium (#9437) répond à Isandra

      Isandra ,
      Mais vous parlez de vous et de ceux de votre caste qui depuis l’indépendance se chamaillent se disputent et sème la zizanie entre les Malgaches au point que plus personne ne croit en l’état et la justice !

  • 10 janvier à 17:47 | Razaka (#7817)

    Hi, Saint-Jo

    Thanks for this proverb :
    but I never said it wasn’t.
    Money isn’t everything, because Man is not born for it alone.

    Often I think as STOMATO says.
    Because it became boring, what I also think.

  • 10 janvier à 17:50 | olivier (#7062)

    Pff

    faut savoir si on veut être crédible ou non jipo...

    Enfin pour ceux que ça intéresse...pas pour les opportunistes à 2 ariary...

    Tsss...

    • 10 janvier à 18:20 | Jipo (#4988) répond à olivier

      Je vous ai très bien compris contrairement à d’ autres , ce qui m’ interpelle, c ’est votre emportement soudain, pour ne pas dire votre coup de gueule auquel vous ne nous avez pas habitué , comparativement à votre modération habituelle .
      Oui ratsyraka est de Tamatave , merci pour la 💉 ...

  • 10 janvier à 18:05 | diego (#531)

    Bonjour,

    Il faut peut-être répéter, encore et encore, qu’il faut restaurer vite et faire venir le pays dans les fondamentaux. Restaurer les pouvoirs publiques, les Institutions et faire respecter la Constitution !

    Il n’y a pas milles manières de sortir de cette crise dont tout le monde sait qu’elle est là, n’attende qu’un petit événement pour embraser le pays. Et j’espère que je me trompe.

    Madagascar est piegé depuis 2002. Je n’entends aucun politicien aujourd’hui qui aurait l’intelligence de revenir vite et analyser les crises de 2002, 2009 et les dernières élections :

    - comment allez-vous sortir votre pays de la misère, de l’instabilité politique et de le développer, si vous n’avez pas la moindre idée de la nature des crises dont il souffre ?

    Envoyer des non-élus à l’étranger pour représenter la politique et les intérêts du pays ressemblent fort bien à une ignorance qu’une caprice. Mais pour un pays, les dommages que ce genre de comportement inflige à l’ensemble des pouvoirs publiques, à toutes les Institutions et leurs représentants respectifs et surtout à la réputation de la classe politique, sont immense et vont mettre du temps à disparaître.

    Mais qui en parle aujourd’hui ? On parle déjà des prochaines élections, alors même que le pays n’a plus des processus électoraux.

    Et l’attitude des élus Malgache actuellement ne va pas arranger la situation politique et l’économie du pays.

    • 10 janvier à 20:26 | Mihaino (#1437) répond à diego

      Bonjour Diego ,
      Désolé mais Madagascar est piégé depuis notre pseudo- indépendance mais non depuis 2002 , cher ami !
      Détrompez-vous car des politiciens analysent parfaitement les crises de 2002 -2009 et les dernières élections ! Revisionnez et écoutez attentivement les débats sur TVPlus Mcar de toute l’année 2016 dans son émission Don-dresaka et vous en tirez les conclusions ! Presque tous nos politiques et de hauts responsables aux affaires sont venus à cette émission analyser , défendre leurs convictions et proposer leurs solutions pour sortir de notre pauvreté . Je mets un petit bémol car comme dans tout débat transmis en direct à la radio et à la TV, ici ou ailleurs , chacun défend évidemment son bifteck sans respecter les opinions de ses contradicteurs ! Bref , c’est le jeu et à chacun de nous d’en tirer les conclusions ! Je reconnais que parfois les échanges sont vifs et improductifs .
      Vous m’avez dit une fois que vous suivez les actualités politiques, économiques, sociales ....de notre Pays . C’est tout à votre honneur, je vous le concède, mais je vous conseille vivement de lire et d’écouter les divers médias existant chez nous sans esprit partisan car certains ne véhiculent que des rumeurs pour montrer le SENSATIONNEL et l’EMOTIONNEL ! (Olon’ny fo mantsy isika malagasy) , c’à-d trop sentimental , naïf car c’est notre coeur qui parle avant notre cerveau ).Inutile de les citer car certains journalistes manquent de professionnalisme et d’objectivité aussi bien à la Radio qu’à la TV !Ils sont très fâchés quand on les traite de journaleux malgré leurs expériences bonnes/mauvaises , c’est selon !
      La plupart de nos compatriotes soutiennent que « ny eo ihany no eo ary tsy hiova ê » Dommage le messie n’est pas venu dans notre belle île !« Andraso eo i Paoly » hoy ny tanora ankehitriny" !
      Wait and see...

  • 10 janvier à 18:17 | RAMBO (#7290)

    Beaucoup sont fiers de dire qu’ils sont « voltairiens » ici...mais sauraient-ils vraiment qui est Voltaire ?
    Cet homme qui n’a jamais compris le sens de la Sainte Cène et qui traite les chrétiens de « mangeurs de leur dieu »...alors que le Christ recommande la Sainte Cène pour se souvenir simplement de son corps brisé et de son sang versé à la Croix du Calvaire pour la rémission de nos péchés .
    Cet homme se distingue par sa haine contre les religions, en particulier le Judaïsme et le Christianisme qu’il considère comme des fanatiques ...Il traite avec dureté en particulier les juifs comme un peuple « infâme »... La thèse centrale de Voltaire est la perversité de la religion chrétienne à travers l’histoire, et plus particulièrement du catholicisme. Cette thèse passe par plusieurs démonstrations, mais en particulier les deux suivantes :

    1 - L’enseignement chrétien est fondé sur des erreurs. Ainsi, l’idée que tous les hommes sont issus d’un même père et d’une même mère, Adam et Eve, est fausse. Les races humaines n’ont rien à voir entre elles. Elles ont des origines différentes.
    2 - La religion chrétienne est mauvaise dès le départ. En effet, elle prolonge la religion juive, qui est celle d’une nation odieuse et ennemie du genre humain. La religion chrétienne a hérité des tares du judaïsme.
    Voltaire se distingue aussi sur sa thèse « raciste » quand il essaye de contre dire la Genèse de la Bible qui affirme que l’humanité entière est issue d’un seul homme et d’une femme en ’occurrence Adam et Eve.

    A propos des races humaines :

    "Des différentes races d’hommes

    Ce qui est plus intéressant pour nous, c’est la différence sensible des espèces d’hommes qui peuplent les quatre parties connues de notre monde.

    Il n’est permis qu’à un aveugle de douter que les blancs, les nègres, les Albinos, les Hottentots, les Lappons, les Chinois, les Américains soient des races entièrement différentes.

    Il n’y a point de voyageur instruit qui, en passant par Leyde, n’ait vu une partie du reticulum mucosum d’un Nègre disséqué par le célèbre Ruysch. Tout le reste de cette membrane fut transporté par Pierre-le-Grand dans le cabinet des raretés, à Petersbourg. Cette membrane est noire, et c’est elle qui communique aux Nègres cette noirceur inhérente qu’ils ne perdent que dans les maladies qui peuvent déchirer ce tissu, et permettre à la graisse, échappée de ses cellules, de faire des tâches blanches sous la peau.

    Leurs yeux ronds, leur nez épaté, leurs lèvres toujours grosses, leurs oreilles différemment figurées, la laine de leur tête, la mesure même de leur intelligence, mettent entre eux et les autres espèces d’hommes des différences prodigieuses. Et ce qui démontre qu’ils ne doivent point cette différence à leur climat, c’est que des nègres et des négresses transportés dans les pays les plus froids y produisent toujours des animaux de leur espèce, et que les mulâtres ne sont qu’une race bâtarde d’un noir et d’une blanche, ou d’un blanc et d’une noire.

    Les Albinos sont, à la vérité, une nation très petite et très rare ; ils habitent au milieu de l’Afrique : leur faiblesse ne leur permet guère de s’écarter des cavernes où ils demeurent ; Cependant les Nègres en attrapent quelquefois, et nous les achetons d’eux par curiosité. Prétendre que ce sont des Nègres nains, dont une espèce de lèpre a blanchi la peau, c’est comme si l’on disait que les noirs eux-mêmes sont des blancs que la lèpre a noircis. Un Albinos ne ressemble pas plus à un Nègre de Guinée qu’à un Anglais ou à un Espagnol. Leur blancheur n’est pas la nôtre : rien d’incarnat, nul mélange de blanc et de brun ; c’est une couleur de linge ou plutôt de cire blanchie ; leurs cheveux, leurs sourcils, sont de la plus belle et de la plus douce soie ; leurs yeux ne ressemblent en rien à ceux des autres hommes, mais ils approchent beaucoup des yeux de perdrix. Ils ressemblent aux Lappons par la taille, à aucune nation par la tête, puisqu’ils ont une autre chevelure, d’autres yeux, d’autres oreilles ; et ils n’ont d’homme que la stature du corps, avec la faculté de la parole et de la pensée dans un degré très éloigné du nôtre. Tels sont ceux que j’ai vus et examinés. « (Tome 1, pages 6 à 8) »Les Samoïèdes, les Lappons, les habitants du nord de la Sibérie, ceux du Kamshatka, sont encore moins avancés que les peuples de l’Amérique. La plupart des Nègres, tous les Cafres, sont plongés dans la même stupidité, et y croupiront longtemps.« (Tome 1, page 11) »La même providence qui a produit l’éléphant, le rhinocéros et les Nègres, a fait naître dans un autre monde des orignaux, des condors, des animaux a qui on a cru longtemps le nombril sur le dos, et des hommes d’un caractère qui n’est pas le notre.« (Tome 1, page 38) » Les blancs et les nègres, et les rouges, et les Lappons, et les Samoïèdes, et les Albinos, ne viennent certainement pas du même sol. La différence entre toutes ces espèces est aussi marquée qu’entre un lévrier et un barbet."
    A suivre....
    A propos des Juifs :

  • 10 janvier à 18:22 | RAMBO (#7290)

    « Si nous lisions l’histoire des Juifs écrite par un auteur d’une autre nation, nous aurions peine à croire qu’il y ait eu en effet un peuple fugitif d’Egypte qui soit venu par ordre exprès de Dieu immoler sept ou huit petites nations qu’il ne connaissait pas ; égorger sans miséricorde les femmes, les vieillards et les enfants à la mamelle, et ne réserver que les petites filles ; que ce peuple saint ait été puni de son Dieu quand il avait été assez criminel pour épargner un seul homme dévoué à l’anathème. Nous ne croirions pas qu’un peuple si abominable (les Juifs) eut pu exister sur la terre. Mais comme cette nation elle-même nous rapporte tous ses faits dans ses livres saints, il faut la croire. »

    (Tome 1, page 158-159)

    « Toujours superstitieuse, toujours avide du bien d’autrui, toujours barbare, rampante dans le malheur, et insolente dans la prospérité, voilà ce que furent les Juifs aux yeux des Grecs et des Romains qui purent lire leurs livres. »
    (Tome 1, page 186)

    « Si Dieu avait exaucé toutes les prières de son peuple, il ne serait restés que des Juifs sur la terre ; car ils détestaient toutes les nations, ils en étaient détestés ; et, en demandant sans cesse que Dieu exterminât tous ceux qu’ils haïssaient, ils semblaient demander la ruine de la terre entière. »
    (Tome 1, page 197)

    « N’est-il pas clair (humainement parlant, en ne considérant que les causes secondes) que si les Juifs, qui espéraient la conquête du monde, ont été presque toujours asservis, ce fut leur faute ? Et si les Romains dominèrent, ne le méritèrent-ils pas par leur courage et par leur prudence ? Je demande très humblement pardon aux Romains de les comparer un moment avec les Juifs. »
    (Tome 1, page 226)

    "Si ces Ismaélites [les Arabes] ressemblaient aux Juifs par l’enthousiasme et la soif du pillage, ils étaient prodigieusement supérieurs par le courage, par la grandeur d’âme, par la magnanimité : leur histoire, ou vraie ou fabuleuse, avant Mahomet, est remplie d’exemples d’amitié, tels que la Grèce en inventa dans les fables de Pilade et d’Oreste, de Thésée et de Pirithous. L’histoire des Barmécides n’est qu’une suite de générosités inouïes qui élèvent l’âme. Ces traits caractérisent une nation.

    On ne voit au contraire, dans toutes les annales du peuple hébreu, aucune action généreuse. Ils ne connaissent ni l’hospitalité, ni la libéralité, ni la clémence. Leur souverain bonheur est d’exercer l’usure avec les étrangers ; et cet esprit d’usure, principe de toute lâcheté, est tellement enracinée dans leurs coeurs, que c’est l’objet continuel des figures qu’ils emploient dans l’espèce d’éloquence qui leur est propre. Leur gloire est de mettre à feu et à sang les petits villages dont ils peuvent s’emparer. Ils égorgent les vieillards et les enfants ; ils ne réservent que les filles nubiles ; ils assassinent leurs maîtres quand ils sont esclaves ;ils ne savent jamais pardonner quand ils sont vainqueurs : ils sont ennemis du genre humain. Nulle politesse, nulle science, nul art perfectionné dans aucun temps, chez cette nation atroce.« (Tome 2, page 83) » Lorsque, vers la fin du quinzième siècle, on voulut rechercher la source de la misère espagnole, on trouva que les Juifs avaient attiré à eux tout l’argent du pays par le commerce et par l’usure. On comptait en Espagne plus de cent cinquante mille hommes de cette nation étrangère si odieuse et si nécessaire. (...)

    Les Juifs seuls sont en horreur à tous les peuples chez lesquels ils sont admis (...).

    On feignait de s’alarmer que la vanité que tiraient les Juifs d’être établis sur les côtes méridionales de ce royaume long-temps avant les chrétiens : il est vrai qu’ils avaient passé en Andalousie de temps immémorial ; ils enveloppaient cette vérité de fables ridicules, telles qu’en a toujours débité ce peuple, chez qui les gens de bon sens ne s’appliquent qu’au négoce, et où le rabbinisme est abandonné à ceux qui ne peuvent mieux faire. Les rabbins espagnols avaient beaucoup écrit pour prouver qu’une colonie de Juifs avait fleuri sur les côtes du temps de Salomon, et que l’ancienne Bétique payait un tribut à ce troisième roi de Palestine ; il est très vraisemblable que les Phéniciens, en découvrant l’Andalousie, et en y fondant des colonies, y avaient établi des Juifs qui servirent de courtiers, comme ils en ont servi partout ; mais de tout temps les Juifs ont défiguré la vérité par des fables absurdes. Ils mirent en œuvre de fausses médailles, de fausses inscriptions ; cette espèce de fourberie, jointe aux autres plus essentielles qu’on leur reprochait, ne contribua pas peu à leur disgrâce."
    (Tome 5, page 74-76)

  • 10 janvier à 18:27 | RAMBO (#7290)

    " Ils ont même été sur le point d’obtenir le droit de bourgeoisie en Angleterre vers l’an 1750 et l’acte du parlement allait déjà passer en leur faveur. Mais enfin le cri de la nation, et l’excès du ridicule jeté sur cette entreprise la fit échouer. Il courut cent pasquinades représentant mylord Aaron et mylord Judas séants dans la chambre des pairs. On rit, et les Juifs se contentèrent d’être riches et libres ; (...)
    Vous êtes frappés de cette haine et de ce mépris que toutes les nations ont toujours eus pour les Juifs. C’est la suite inévitable de leur législation : Il fallait, ou qu’ils subjugassent tout, ou qu’ils fussent écrasés. Il leur fut ordonné d’avoir les nations en horreur, et de se croire souillés s’ils avaient mangé dans un plat qui eût appartenu à un homme d’une autre loi. Ils appelaient les nations vingt à trente bourgades leurs voisines qu’ils voulaient exterminer, et ils crurent qu’il fallait n’avoir rien de commun avec elles. Quand leurs yeux furent un peu ouverts par d’autre nations victorieuses qui leur apprirent que le monde était plus grand qu’ils ne croyaient, ils se trouvèrent, par leur loi même, ennemis naturels de ces nations, et enfin du genre humain. Leur politique absurde subsista quand elle devait changer ; leur superstition augmenta avec leurs malheurs : leurs vainqueurs étaient incirconcis ; il ne parut pas plus permis à un Juif de manger dans un plat qui avait servi à un Romain que dans le plat d’un Amorrhéen ; ils gardèrent tous leurs usages, qui sont précisément le contraire des usages sociables. Ils furent donc avec raison traités comme une nation opposée en tout aux autres ; les servant par avarice, les détestant par fanatisme, se faisant de l’usure un devoir sacré. Et ce sont nos pères ! "
    (Tome5, page 82-83)

    A propos des Tziganes :

    « Il y avait alors une petite nation, aussi vagabonde, aussi méprisée que les Juifs, et adonnée à une autre espèce de rapine ; c’était un ramas de gens inconnus, qu’on nommait Bohèmes en France, et ailleurs Egyptiens, Giptes ou Gipsis, ou Syriens (...). Cette race a commencé à disparaître de la face de la terre depuis que, dans nos derniers temps, les hommes ont été désinfatués des sortilèges, des talismans, des prédictions et des possessions. »
    (Tome 5, page 83-84)

    A propos de l’esclavage ; Voltaire homme d’affaires

    Tous les élèves français du secondaire sont persuadés que Voltaire était antiesclavagiste, et on leur fait lire sa compassion pour l’esclave du Surinam. Notre philosophe est un bel hypocrite : il a en effet spéculé en association avec les armateurs nantais, et avec la compagnie des Indes, dans les opérations de traite des esclaves (par exemple dans l’armement du bateau négrier Le Congo). Dans la citation ci-après, il est plus sincère ; il défend ses intérêts.

    " Nous n’achetons des esclaves domestiques que chez les Nègres ; on nous reproche ce commerce. Un peuple qui trafique de ses enfants est encore plus condamnable que l’acheteur.
    Ce négoce démontre notre supériorité ; celui qui se donne un maître était né pour en avoir."
    (tome 8, page 187)
    Voltaire billet de banque
    Voltaire et l’argent ; une reconnaissance nationale
    Lettre à Michaud de Nantes, son associé dans l’armement du Congo (Cité par César Cantu, Histoire universelle, 3ème édition, Tome XIII, p 148. Accessible sur Google books)
    « Je me félicite avec vous de l’heureux succès du navire le Congo, arrivé si à propos sur la côte d’Afrique pour soustraire à la mort tant de malheureux nègres... Je me réjouis d’avoir fait une bonne affaire en même temps qu’une bonne action. »
    « Il y a une tragédie anglaise qui commence par ces mots : mets de l’argent dans ta poche et moque-toi du reste. Celà n’est pas tragique, mais celà est fort sensé » (lettre de Voltaire au P. de Menoux, 11 juillet 1960).

    Voltaire a spéculé pendant toute sa vie, ce qui explique son immense fortune. Pour se faire une idée de son appétit pour l’argent et les manoeuvres financières, des prêts qu’il consentait à des taux exhorbitants, en dehors de toute éthique, le livre Ménage et finances de Voltaire (1854), de Louis Nicolardot est très éclairant. L’ouvrage est téléchargeable sur Google-books.

    Le racisme : un thème récurrent chez Voltaire
    En 1734, vingt-deux ans avant l’Essai sur les moeurs, Voltaire publie le Traité de Métaphysique. La thèse de l’origine différente et de l’inégalité des races humaines est déjà présente, dans toute sa nudité et toute sa violence.

    • 10 janvier à 20:05 | vatomena (#8391) répond à RAMBO

      Voltaire était il de gauche ,comme on dit .les socialos le prennent souvent pour "une lumière ’ du siècle

  • 10 janvier à 18:29 | RAMBO (#7290)

    Descendu sur ce petit amas de boue, et n’ayant pas plus de notion de l’homme que l’homme n’en a des habitants de Mars ou de Jupiter, je débarque vers les côtes de l’Océan, dans le pays de la Cafrerie, et d’abord je me mets à chercher un homme. Je vois des singes, des éléphants, des nègres, qui semblent tous avoir quelque lueur d’une raison imparfaite. Les uns et les autres ont un langage que je n’entends point, et toutes leurs actions paraissent se rapporter également à une certaine fin. Si je jugeais des choses par le premier effet qu’elles font sur moi, j’aurais du penchant à croire d’abord que de tous ces êtres c’est l’éléphant qui est l’animal raisonnable. Mais, pour ne rien décider trop légèrement, je prends des petits de ces différentes bêtes ; j’examine un enfant nègre de six mois, un petit éléphant, un petit singe, un petit lion, un petit chien : je vois, à n’en pouvoir douter, que ces jeunes animaux ont incomparablement plus de force et d’adresse ; qu’ils ont plus d’idées, plus de passions, plus de mémoire, que le petit nègre ; qu’ils expriment bien plus sensiblement tous leurs désirs ; mais, au bout de quelque temps, le petit nègre a tout autant d’idées qu’eux tous. Je m’aperçois même que ces animaux nègres ont entre eux un langage bien mieux articulé encore, et bien plus variable que celui des autres bêtes. J’ai eu le temps d’apprendre ce langage, et enfin, à force de considérer le petit degré de supériorité qu’ils ont à la longue sur les singes et sur les éléphants, j’ai hasardé de juger qu’en effet c’est là l’homme ; et je me suis fait à moi-même cette définition :

    L’homme est un animal noir qui a de la laine sur la tête, marchant sur deux pattes, presque aussi adroit qu’un singe, moins fort que les autres animaux de sa taille, ayant un peu plus d’idées qu’eux, et plus de facilité pour les exprimer ; sujet d’ailleurs à toutes les mêmes nécessités ; naissant, vivant, et mourant tout comme eux.
    Après avoir passé quelque temps parmi cette espèce, je passe dans les régions maritimes des Indes orientales. Je suis surpris de ce que je vois : les éléphants, les lions, les singes, les perroquets, n’y sont pas tout à fait les mêmes que dans la Cafrerie, mais l’homme y paraît absolument différent ; ils sont d’un beau jaune, n’ont point de laine ; leur tête est couverte de grands crins noirs. Ils paraissent avoir sur toutes les choses des idées contraires à celles des nègres. Je suis donc forcé de changer ma définition et de ranger la nature humaine sous deux espèces la jaune avec des crins, et la noire avec de la laine.

    Mais à Batavia, Goa, et Surate, qui sont les rendez-vous de toutes les nations, je vois un grande multitude d’Européens, qui sont blancs et qui n’ont ni crins ni laine, mais des cheveux blonds fort déliés avec de la barbe au menton., On m’y montre aussi beaucoup d’Américains qui n’ont point de barbe : voilà ma définition et mes espèces d’hommes bien augmentées.

    Je rencontre à Goa une espèce encore plus singulière que toutes celles-ci : c’est un homme vêtu d’une longue soutane noire, et qui se dit fait pour instruire les autres. Tous ces différents hommes, me dit-il, que vous voyez sont tous nés d’un même père ; et de là il me conte une longue histoire. Mais ce que me dit cet animal me paraît fort suspect. Je m’informe si un nègre et une négresse, à la laine noire et au nez épaté, font quelquefois des enfants blancs, portant cheveux blonds, et ayant un nez aquilin et des yeux bleus ; si des nations sans barbe sont sorties des peuples barbus, et si les blancs et les blanches n’ont jamais produit des peuples jaunes. On me répond que non ; que les nègres transplantés, par exemple en Allemagne, ne font que des nègres, à moins que les Allemands ne se chargent de changer l’espèce, et ainsi du reste. On m’ajoute que jamais homme un peu instruit n’a avancé que les espèces non mélangées dégénérassent, et qu’il n’y a guère que l’abbé Dubos qui ait dit cette sottise dans un livre intitulé Réflexions sur la peinture et sur la poésie, etc.

    Il me semble alors que je suis assez bien fondé à croire qu’il en est des hommes comme des arbres ; que les poiriers, les sapins, les chênes et les abricotiers, ne viennent point d’un même arbre, et que les blancs barbus, les nègres portant laine, les jaunes portant crins, et les hommes sans barbe, ne viennent pas du même homme.(...)

    Je me suppose donc arrivé en Afrique, et entouré de nègres, de Hottentots, et d’autres animaux. Je remarque d’abord que les organes de la vie sont les mêmes chez eux tous ; les opérations de leurs corps partent toutes des mêmes principes de vie ; ils ont tous à mes yeux mêmes désirs, mêmes passions, mêmes besoins ; ils les expriment tous, chacun dans leurs langues. La langue que j’entends la première est celle des animaux, cela ne peut être autrement ; les sons par lesquels ils s’expriment ne semblent point arbitraires, ce sont des caractères vivants de leurs passions ; ces signes portent l’empreinte de ce qu’ils expriment : le cri d’un chien qui demande à manger, joint à toutes ses attitudes, a une relation sensible à son objet ; je le distingue incontinent des cris et des mouvements par lesquels il flatte un autre animal, de ceux avec lesquels il chasse, et de ceux par lesquels il se plaint ; je discerne encore si sa plainte exprime l’anxiété de la solitude, ou la douleur d’une blessure, ou les impatiences de l’amour. Ainsi, avec un peu d’attention, j’entends le langage de tous les animaux ; ils n’ont aucun sentiment qu’ils n’expriment : peut-être n’en est-il pas de même de leurs idées ; mais comme il paraît que la nature ne leur a donné que peu d’idées, il me semble aussi qu’il était naturel qu’ils eussent un langage borné, proportionné à leurs perceptions.

  • 10 janvier à 18:32 | RAMBO (#7290)

    Que rencontré-je de différent dans les animaux nègres ? Que puis-je y voir, sinon quelques idées et quelques combinaisons de plus dans leur tête, exprimées par un langage différemment articulé ? Plus j’examine tous ces êtres, plus je dois soupçonner que ce sont des espèces différentes d’un même genre. Cette admirable faculté de retenir des idées leur est commune à tous ; ils ont tous des songes et des images faibles, pendant le sommeil, des idées qu’ils ont reçues en veillant ; leur faculté sentante et pensante croît avec leurs organes, et s’affaiblit avec eux, périt avec eux. Que l’on verse le sang d’un singe et d’un nègre, il y aura bientôt dans l’un et dans l’autre un degré d’épuisement qui les mettra hors d’état de me reconnaître ; bientôt après leurs sens extérieurs n’agissent plus, et enfin ils meurent. (...)

    Enfin je vois des hommes qui me paraissent supérieurs à ces nègres, comme ces nègres le sont aux singes, et comme les singes le sont aux huîtres et aux autres animaux de cette espèce.

    Dix ans après le Traité de Métaphysique, et douze ans avant l’Essai sur les moeurs, Voltaire publie sa Relation touchant un Maure blanc amené d’Afrique à Paris en 1744.
    Voici la partie la plus intéressante de ce texte. L’observation voltairienne que la différence entre les races humaines est « aussi profonde que la différence entre un lévrier et un barbet » se retrouvera dans l’Essai sur les moeurs. Voltaire devait trouver cette comparaison suffisamment puissante, ou piquante, pour qu’il se donne la peine de la répéter.

    Voltaire5 "J’ai vu, il n’y a pas longtemps, à Paris un petit animal blanc comme du lait, avec un muffle taillé comme celui des Lapons, ayant, comme les nègres, de la laine frisée sur la tête, mais une laine beaucoup plus fine, et qui est de la blancheur la plus éclatante ; ses cils et ses sourcils sont de cette même laine, mais non frisée ; ses paupières, d’une longueur qui ne leur permet pas en s’élevant de découvrir toute l’orbite de l’oeil, lequel est un rond parfait.(...).
    Cet animal s’appelle un homme, parce qu’il a le don de la parole, de la mémoire, un peu de ce qu’on appelle raison, et une espèce de visage.
    La race de ces hommes habite au milieu de l’Afrique : les Espagnols les appellent Albinos (...). Cette espèce est méprisée des nègres, plus que les nègres ne le sont de nous.
    Voici enfin une nouvelle richesse de la nature, une espèce qui ne ressemble pas tant à la nôtre que les barbets aux lévriers. Il y a encore probablement quelque autre espèce vers les terres australes. Voilà le genre humain plus favorisé qu’on n’a cru d’abord. Il eût été bien triste qu’il y eût tant d’espèces de singes, et une seule d’hommes. C’est seulement grand dommage qu’un animal aussi parfait soit si peu diversifié, et que nous ne comptions encore que cinq ou six espèces absolument différentes, tandis qu’il y a parmi les chiens une diversité si belle.

    Le Dictionnaire philosophique (1769)
    L’obsession antisémite de Voltaire ne s’endort jamais.
    Dans son Dictionnaire philosophique, il revient régulièrement sur la question des Juifs, même quand il n’existe aucun lien avec la philosophie ou avec le titre de l’article.

    (Tome2, page 49)

    SI VOUS VOULEZ EN SAVOIR UN PEU PLUS JE VOUS LAISSE LIRE LA SUITE AVEC CE LIEN/
    http://www.contreculture.org/AG%20Voltaire.html
    CONCLUSION :
    Si vous n’aimez pas les juifs et les chrétiens, les noirs, et toutes les autres races à part les blancs vous pouvez vous targuer d’être « voltairiens ».
    Sachez que les thèses de Voltaire sont à l’origine du Nazisme et de l’antisémitisme. C’est la Philosophie dite des Lumières...

    A suivre..

    Dieu dit : « Mon peuple périt faute de connaissance »...C’est le cas de Voltaire et les voltairiens.

    • 10 janvier à 19:24 | atavisme premium (#9437) répond à RAMBO

      Toi et tes comparses ne sont ni blanc ni voltairien et pourtant cela ne vous à pas manqué pour développer une idéologie raciste ,esclavagiste au moins à l’égal du nazisme

      Ps :tes copier/collés ,tu peut te les mettre ou je pense

    • 10 janvier à 19:45 | Stomato (#3476) répond à RAMBO

      Quels merveilleux posts.

      Ils sont l’exemple de ce que donne la consanguinité résultant d’un non mélange de genres ethniques...
      Vous devriez avoir le prix Nobel des participants du faux rhum bien ferlaté qui doit être votre boissin favorite.

      Super bravo !

    • 10 janvier à 19:57 | Jipo (#4988) répond à RAMBO

      @ rambo !
      Faut arrêter le diamox et essayer l’ Imodium 💩 .

  • 10 janvier à 18:49 | ratiarivelo (#131)

    Salama JIABY ! ra-Saint-JO o ? raha Isandra-Nandra*****) aloha no hiresahanao io Rtoa io efa vehivavy afa-bitana*** teraka ALAKOSY****efa mirediredy lavareny ***sady tsy misy lohany sy vodiny ny zavatra SORATANY rehetra mafy AMINY laotra ny fiovany ny TANTARA ets...ets....Raha ny momba ny lahatsoratrao androany dia mi-adere : 100isan-jatony ny voalazanao aho ra-Saint-JO ok ?? Raha IREO BODEGANA na ny BE KAPISILY***** na NY VATAY**** DIA GANAGANA misasa LOHA IREO ka samy manao Izay SAIM-PATANY / HATRAMIN’NY TRANSITION****dia repobilika BANNANIERE... mahonena !! Aiza hianao ra-namana "MATORIANDRO OOOOOOO....********Tondraka ny RANO nama a ???? samy tsara ee !!!

  • 10 janvier à 19:00 | ratiarivelo (#131)

    O !!! ra-RAMBO-danitra oo ! resaka BODEGANA ny eto fa hajanony kely aloha ny mianin-kazo**** ??? ok ??? MIHEVERA TSARA FA NY ANDRO IRAY NO TSY TANTY !! Ary AZA MANAO LAMBO MANOHA-DIA sans rancune LEROA.

  • 10 janvier à 21:36 | cacatoès (#9758)

    O ry zandary sy miaramila a !! Mba tongava amin’izay nareo saina fa nareo ange ka hatao’ireo panao politika sy ny frongony fitaovana fotsiny e !! Mody langolangony galona kapsily fotsiny nareo dia any ampoasiny sy baikony akavihy sy akavanana !!

    Tokony tsy miandany na iza na iza nareo fa neutra foana !! Avelaho ireo panao polifikanalika ireo hifamono izy samy izy eo amin’izay havotra Dago fa andehana manenjika pamaky trano, panendaga, pamono olona sy dahalo !!
    Hajanony hoa io fitedavana tombotsoa manokana io fa harovy ny vahoaka !!

  • 11 janvier à 07:21 | olivier (#7062)

    @ Jipo

    Effectivement, Une montée dans les tours du père Olivier...

    LOL

  • 11 janvier à 09:38 | lysnorine (#9752)

    @ Isandra 10 janvier à 17:43
    « Les débats de ce dernier temps, nous permettent de distinguer sur ce forum le bon grain et l’ivraie,...
    « - Les vazahas les vrais amis de Malagasy qui aiment vraiment Madagascar et ne souhaitent que le vrai changement pour ce pays, les Malagasy sortent enfin dans ce profond tunnel de la pauvreté,... - Et les Vazahas faux amis de Malagasy qui n’ont d’autre envie que voir les Malagasy rester éternellement dans leur souffrances,...et ils ne viennent ici sur ce forum que pour foutre de la zizanie,...cachent leur vrai visage derrière leur hypocrisie,... »

    Somary tsy mankasitraka ny fitokoanao ny tsotsoka ― na Frantsay na hafa firenena ― ny mpanoratra ity, dia etsy an-daniny, misy tena sakaizan’ny Malagasy amin’izy ireo, maniry tokoa ny hivoahany amin’ny fahantrana amam-pahoriana mandifotra azy, ary etsy an-kilany, misy ny mpisandoka ho sakaizany, mpihatsaravelatsihy fotsiny, tsy mirary afa-tsy ny hijanonan-dRamalagasy ao anaty fahoriana mandrakizay antaranoana [satria vao mainka angaha hampitombo ny tombon-tsoa efa azony , ary izay no antony « hitiavany » an’i MADAGASIKARA araka ny voasoratrao, fa tsy ny Malagasy velively tsy akory ! ].

    Ny fahitanay hatrizay kosa ireo tsotsoka nilafika taty amin’ny zanatany ireo sy ny mbola misisika miorin-toerana any amin’ireo tany ireo, taorian’ny tsy naha-zanatany azy ireo intsony, dia RANORAY daholo ihany amin’ny ankapobeny, iray lasitra, iray petsapetsa, ary mitomany ny nifin’akoho tsy haniry izay mihevitra fa misy maha-samy hafa azy ireo .

    Vitsy dia vitsy foana tamin’izy ireo no tena tso-po nitsetra sy niaro ny Malagasy, ka tsy nisalasala namoy ny fananany mbany ny fahafahany tamin’ny fikatsahana izay hahasoa ny tompon-tany, ka nahatsipozipozy ny fiainan’ ny vady aman-janany. Singanina manokana eto ny anaran’izany hoe Paul DUSSSAC izany izay nahavita zava-dehibe ho an’ny sarambaben’ny Malagasy voan’ny tsindry hazo lena, mihoatra lavitra noho...ny mpitondra fanjakana sy mpilalao pôlitika maromaro mpanendry tena ho tia tanindrazana, fahita teo amin’ny lampihazo nandritra ny efa-polo taona lasa . Tsy fahafantarana ny tantaram-pirenena no nanendahana ny anarany tamin’ny lalana iray tao Antananarivo ka nosoloana an’Itpk Razanatseheno Henri avy ao amin’ ny Chambre de Commerce.
    Raha ny mpitondra fanjakana sy mpanao pôlitika na antoko pôlitika tany Frantsa indray ny itodihana, dia mbola ranoray ihany koa tamin’ny kôlônialista tany amin’ny zanatany izy rehetra ireo mba hampanjakana mandrakizay antaranoana ny Fanjankam-be frantsay mpanjanaka (« empire français » sy « Françafrique » ankehitriny) na mody notoherin’izy rehetra aza ..fa tamin’ny tendro molony fotsiny. Tsy midika velively akory izany fa tsy nisy tokoa ny mpikambana tsotra tamin’ny antoko kômionista na sôsialista no tena tso-po ary tsy nankasitraka ny pôlitika nosoritan’ny Birao pôlitika mpitarika ny antokony, na naneho na tsy naneho ampahibemaso ny fanoherany azy izy ireo. Tsy mila asian-teny ny amin’izany aloha ny antoko frantsay hafa - indrindra ny akaiky ny Eglizy katôlika, tahaka ny M.R.P. na Mouvement républicain populaire taorian’ny ady lehibe faharoa ka niteraka ny antoko havanana isan-karazany fahita ankehitriny. Na koa ny R.P.F. - Rassemblement du peuple français naorin’ny jeneraly de Gaulle, fiavian’ny antoko « gaulliste » amin’izao Repoblika frantsay faha-5 izao.

    Na dia namotsotra ny zanatanin’i Frantsa tao Afrika aza ny jeneraly de Gaulle mba hisorohana ny fipoahan’ny adin’izy ireo amin’i Frantsa, na ho ela na ho haingana, tahaka ny mbola natrehany tany Alizeria tamin’izany fotoana izany [tsy anisan’izany Afrikanina nahiny i Frantsa izany kosa aloha i Madagasikara ! ], aoka tsy hohadinoina fa tsy nitsahatra nanohana hatramin’ny farany ny fitondranan’ny mihodi-potsy rasista tatsy Afrika Atsimo (Apartheid) i Frantsa sy ny mpiara-miady aminy ao amin’ny OTAN.
    (Hotohizana)

    • 11 janvier à 09:47 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      @ Isandra 10 janvier à 17:43
      (tohiny)
      « Les débats de ce dernier temps, nous permettent de distinguer sur ce forum le bon grain et l’ivraie,...
      « - Les vazahas les vrais amis de Malagasy [...] Et les Vazahas faux amis de Malagasy [...] »

      Tsy zava-baovao akory ny fanambanian’ny Frantsay ny mainty hoditra na ny tapa-bazaha fa toe-tsaina sy fomba lalim-paka tao aminy hatrizay nandritra ny tantaran’ny fifandraisany tamin’izy ireo, hatramin’ny nandraofany ny Afrikanina sy nanondranany azy ho andevozina any Amerika (Antilles), niantomboka tamin’ny taon-jato faha-16. Nahariharin’ny mpanoratra amerikanina iray izay nanjohy izany tantara izany ny fihatsaram-belatsihy ny Frantsay zatra mpizahozaho amin’ny Fanambaran’ny Zon’Olombelona nataon’ny revôlosiôniny tamin’ny 1789 :

      « L’extension des droits civiques aux GENS DE COULEUR (ny tapa-bazaha fotsy hoditra novotsorana tsy ho andevo intsony na - « affranchis » no notondroana tamin’io voateny io) et l’émancipation des esclaves sous la Révolution n’avaient pas été dictées par la révision du jugement des Français à l’égard des Noirs mais par certaines nécessités politiques et stratégiques.

      « Pour l’Ancien Régime, l’octroi des droits civiques aux hommes de couleur avaient représenté un moyen commode de renforcer le pouvoir de colons aux prises avec un NOMBRE CROISSANT D’ESCLAVES NOIRS et de protéger les territoires d’outre-mer contre des attaques venues de l’extérieur. Mais ces beaux projets n’aboutirent pas et les Assemblées révolutionnaires ne montrèerent aucun empressement à accorder l’égalité aux gens de couleur. Lors de la réunion des ÉTATS-GÉNÉRAUX en 1789, les représentants des HOMMES DE COULEUR réclamaient la citoyenneté à part entière, mais l’Assemblée nationale, QUI AVAIT POURTANT SIGNÉ LA DÉCLARATION DES DROITS DE L’HOMME, resta sourde à leur appel. Ses membres, poussés par la crainte de déplaire aux PLANTEURS qui voyaient dans l’adoption d’une telle mesure la RUINE des colonies, rejetèrent les pétitions présentées par les hommes de couleur.

      « Les colons, vigoureusement soutenus à l’Assemblée par certains représentants des VILLES PORTUAIRES, réussirent à stopper toute législation qui aurait fait des AFFRANCHIS des ÉGAUX sur le plan légal et sur le plan politique.[...]

      « La Société des Amis des Noirs, qui s’était TOUT D’ABORD opposée à l’esclavage, commença alors sous l’influence de l’abbé GRÉGOIRE, à diriger tous ses efforts vers l’obtention des droits civiques pour les seuls affranchis de couleur. Par parenthèse, il est difficile de ne pas juger l’abbé Grégoire, abolitionniste s’il en fut, quelque peu INÉLÉGANT lorsqu’il allègue que les GENS DE COULEUR peuvent prétendre à certains DROITS en tant que LOYAUX POSSESSEURS D’ESCLAVES qui sauraient, le temps voulu, prendre le PARTI DES BLANCS CONTRE LES ASSERVIS. »

      William B. Cohen, Français et Africains. Les Noirs dans le regard des Blancs, 1530-1880, Éditions Gallimard, Paris, 1981,pp. 165, 166.
      (Hotohizana)

    • 11 janvier à 09:59 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      @ Isandra 10 janvier à 17:43
      (Tohiny sady farany)

      « Les débats de ce dernier temps, nous permettent de distinguer sur ce forum le bon grain et l’ivraie,...
      « - Les vazahas les vrais amis de Malagasy [...] Et les Vazahas faux amis de Malagasy [...] »

      Hoy ihany koa ny tatitra hafa azo hitarafana ny TOE-TSAIN’ny Frantsay tany amin’ny zanataniny :

      « Prenons les atrocités commises dans les colonies françaises à la fin du XIXe siècle. De 1885 à 1895, les indigènes du Tonkin durent se résigner à voir à l’entrée des villages les têtes des leurs exhibées sur des piquets. À cette époque, “des soldats français envoient aux familles restées en France de curieuses cartes postales. On y voit des têtes de rebelles coupées, jonchant le sol ou posées sur des caisses”. Cette pratique des têtes coupées clouées sur des piquets perdura dans le système concentrationnaire en Amérique ainsi que dans diverses conquêtes coloniales en Afrique ou en Asie. À MADAGASCAR, “des témoins de la conquête ont vu CENT FOIS, comme à l’entrée des villages tonkinois, des piquets de têtes SANS CESSE RENOUVELÉES, les exécutions se faisant presque journellement”. Ces atrocités étaient graves, mais la plus grave a été leur BANALISATION et l’absence de réaction, parmi les métropolitains. [...]

      « Ainsi débutait le vingtième siècle. Par la suite, AUCUN gouvernement, qu’il fût de GAUCHE ou de DROITE, ne crut son devoir de condamner ces atrocités et de les déclarer contraires à la civilisation et indignes du pays des droits de l’homme. [...] Un siècle plus tard, l’immense majorité des Français (DROITE et GAUCHE confondues) n’est pas du tout convaincue, loin s’en faut, que leur dette est aussi lourde et imprescriptible que celle des Allemands vis-à-vis de leurs victimes [les Juifs]. Et pourtant, la différence ne relève que de la qualité de ces dernières. [...]

      « Dans les pays historiquement impliqués dans ces entreprises d’ASSERVISSEMENT et de DESTRUCTION, [...] dans les publications où s’exprime la pensée de ceux qui participaient à l’élaboration des opinions et des représentations idéologiques de la société, on trouve un discours haineux envers les groupes considérés INFÉRIEURS, un discours qui tend à JUSTIFIER son ANÉANTISSEMENT. »

      (Rosa Amelia Plumelle-Uribe, La férocité blanche. Des non-Blancs aux non-Aryens : génocides occultés de 1492 à nos jours, Éditions Albin Michel, 2001, pp. 140, 141, 142)

      Mamintina tsara ny TSY fisian’izany hoe tsotsoka SAMY HAFA izany aty amin’ny tany voazanaka fahizay ny fampahatsiahivana vao haingana teto ilay fiteny hoe « Vazaha mody miady » (fotsiny)

    • 11 janvier à 13:06 | vatomena (#8391) répond à lysnorine

      Sans doute Lysnorine vous etes instruit des aventures du grand almany Samory .Ce guerrier avait la manière forte .Chasseur d’esclaves ,il était aussi conquérant . Et ,les peuples soumis vivaient dans la terreur . Sa cruauté allait jusqu’à faire écraser les nouveaux nés au pilon dans un mortier . Quand il fut capturé par le capitaine Gouraud ce fut un grand soulagement dans les tribus qu’il avait oppressées .On ne peut compter toutes les tetes qu’il avait fait couper .
      NB : Samory comptait 300 épouses et 350 enfants dont 200 garçons .Plusieurs de ses enfants s’engagèrent en 1914 et ,l’un d’eux ,Karamoko trouva une mort glorieuse. Quand Samory fut exilé au Gabon,aucune de ses épouses voulut le suivre.Il fallut en désigner d’office quatre....
      Samory ne se défendit jamais de ses cruautés.Elles lui semblaient naturelles .Il les considérait comme une conséquence naturelle de la guerre telle que l’ont comprise et l’ont toujours faite les Noirs dans toute L ’Afrique.On lui a reproché d’avoir coupé beaucoup de tetes.Il répondit simplement « qu’il était assez puissant pour le faire ».Il n’eut jamais de remords
      A Rome ,fais comme les romains ,dit on souvent .En colonisant l"Afrique et Madagascar ,les français ont agi autrement .Il y avait un esclavage de tradition millénaire .Ils ont néanmoins aboli l’esclavage.

    • 12 janvier à 08:34 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      @ Isandra 10 janvier à 17:43

      Fampahatsiahivina fanampiny momba ny « Indigénat » na ny fanandevozana tany amin’ny zanatany frantsay izay manitsakitsaka ny Fanambaran’ny Revôlosiônina frantsay momba ny Zon’olombelona tamin’ny 1789. Toa ohatry ny hadinon’ny taranaka tsotsoka ankehitriny ny fisian’izy io.

      Le racisme d’Etat en France
      11 Fév 2006 ALAIN VIDAL, professeur des écoles à Nantes.

      http://www.investigaction.net/Le-racisme-d-039-Etat-en-France/

      LE RACISME D’ÉTAT EN FRANCE

      Le 28 Juin 1881, la France instituait OFFICIELLEMENT le RACISME d’ÉTAT. Sous l’autorité de Jules FERRY, alors chef du gouvernement, le CODE DE L’INDIGÉNAT était promulgué. A l’époque, l’ALGÉRIE faisait partie intégrante du territoire de la France, tous ses habitants étaient français. Avec ce Code, plus de deux millions de SUJETS FRANÇAIS deviennent « légalement » des SOUS-HOMMES.

      DES LOIS ANTI-ARABES AUX LOIS ANTI-JUIVES, LE RACISME D’ETAT, DE JULES FERRY AU MARECHAL PETAIN

      Les Arabes de ces trois départements d’Algérie sont soumis à une LÉGISLATION RACIALE. Règne dorénavant, un état d’exception permanent. Ce Code fait de l’ARABE [id-MALAGASY], un SERF TAILLABLE ET CORVÉABLE À MERCI. A l’époque, des hommes politiques, d’éminents juristes, s’élevèrent contre ce « monument de monstruosité juridique »…mais en vain.

      Avec Jules Ferry triomphe « un PRINCIPE HIÉRARCHIQUE ET RACIAL qui ruine le concept même d’humanité et d’universalisme » proclamé en 1789. C’est, sans le reconnaître, une remise en question radicale des idées de la Révolution considérées par les républicains modérés comme dangereuses pour les intérêts de la bourgeoisie au pouvoir, dangereuses pour la « grandeur » de la France.

      DIGNE HÉRITIER DU CODE NOIR édicté sous COLBERT, le Code de l’INDIGÉNAT fait de l’exception la règle, dans le but d’entretenir un ÉTAT DE PEUR PERMANENT dans une population présumée coupable de tous délits présents et à venir.

      DÉLITS ET PEINES NE RELÈVENT QUE DE LA SEULE ADMINISTRATION en dehors de toute ingérence judiciaire.

      [ny ADMINISTRATERA no lehiben’ny tribonaly indigène afaka manasazy an-tranomaizina, sns. araka izay hitiavany azy]

      Dans la rue, « l’OUTRAGE PAR REGARD » envers un Européen devient un DÉLIT.…

      Réunions et fêtes sans autorisation sont interdites. Un permis de voyage est exigé pour sortir du territoire de la commune.

      Le TRAVAIL FORCÉ est de rigueur, un travail forcé AUX FORTS RELENTS D’ESCLAVAGISME.

      SANS JUGEMENT, l’INTERNEMENT peut être ordonné pour une durée indéterminée. L’interné n’est plus considéré comme un individu, « ni même comme un homme au sens juridique du terme. »

      Le principe de la RESPONSABILITÉ COLLECTIVE peut se traduire par une AMENDE, elle aussi collective, au nom d’une « culpabilité sans faute ni responsabilité. »

      Le SÉQUESTRE des biens immobiliers devient « un moyen essentiel de SPOLIATION LÉGALE DES TERRES DES INDIGÈNES AU PROFIT DES COLONS. » Dans les faits, une razzia à l’européenne.

      Pour clore cette liste non exhaustive, mentionnons la GÉNÉRALISATION DES CHÂTIMENTS CORPORELS et la déportation vers le BAGNE où sévit l’EXTERMINATION PAR LE TRAVAIL.

      Ce Code fut par la suite étendu aux possessions françaises d’Afrique Noire [& MADAGASCAR] et d’Asie.

      Le Code de l’indigénat portait en son sein « l’EXCLUSION PAR LA RACE », matrice des lois anti-juives promulguées sous VICHY. Des lois anti-juives rédigées, entre autres, par PEYROUTON garde des sceaux de Pétain, ancien haut fonctionnaire de la Coloniale, spécialiste de l’internement et de la déportation des Arabes.

      Antérieur de 59 ans aux lois anti-juives, puis contemporain de ces dernières, ce « RACISME D’ÉTAT » N’EST MENTIONNÉ NI DANS LES PROGRAMMES NI DANS LES MANUELS D’HISTOIRE.

      EMBÔITANT LE PAS À LA FRANCE RÉPUBLICAINE, l’Allemagne NAZIE allait adopter des lois raciales en 1933.

      Aujourd’hui encore, malgré tout, les programmes officiels demandent aux enseignants de reconnaître le rôle POSITIF de la troisième « République [qui]s’installe durablement, [et] consolide les libertés fondamentales. »

      Le CODE DE L’INDIGÉNAT NE SERAIT-IL QU’UN « DÉTAIL » ?

      (Hotohizana)

    • 12 janvier à 08:48 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      @ Isandra 10 janvier à 17:43
      Fampahatsiahivana
      [...]

      (Tohiny sady farany)

      Aux NÉGATIONNISTES de tout poil, rappelons que la troisième République était cependant traversée par un fort courant anticolonialiste et humaniste, ce qui contredit la thèse de l’unanimisme supposé de l’époque. Thèse si souvent véhiculée de nos jours pour EXONÉRER DE LEURS CRIMES « ces hommes qui firent la grandeur de la France ». A la tribune de l’Assemblée Nationale, le 28 juillet 1885, Clémenceau dénonce solennellement les massacres commis par l’armée française, ce même jour, au nom de la République.

      Jules FERRY, MÉPRISANT cette opposition, théorise les concepts de RACES SUPÉRIEURES, de RACES INFÉRIEURES, et d’ESPACE VITAL .

      Des concepts, FER DE LANCE DU COLONIALISME, SOURCE COLOSSALE DE PROFITS pour les INDUSTRIELS et les BANQUIERS. Des concepts qui furent plus tard des moteurs de l’expansion du grand REICH HITLÉRIEN.

      Dès les débuts de l’Ecole laïque, sous couvert de liberté de pensée proclamée, les programmes d’histoire eurent pour objectif d’enseigner un ROMAN NATIONAL À GRANDS COUPS DE MYTHES ET D’IMAGINAIRE.

      LES CRIMES DU COLONIALISME DEVIENNENT DE GLORIEUSES ÉPOPÉES, les généraux décorés et statufiés. Par la même, Jules Ferry trahissait Condorcet qui affirmait cent ans plus tôt, à propos du rôle imparti à l‘Etat, ’qu’il serait coupable de vouloir s’emparer de l’imagination des enfants. »

      Cette PROPAGANDE PÈSE ENCORE LOURDEMENT AUJOURD’HUI sur la rédaction des manuels scolaires comme sur certaines de NOS REPRÉSENTATIONS DE L’ARABE ET DU NOIR.

      L’Ecole, sous couvert de défense des droits de l’homme, servira à légitimer le pouvoir en place, pour mieux défendre les intérêts de la bourgeoisie.

      A coup de méthodes inspirées de celles de la hiérarchie de l’Eglise, seront ainsi jetées les bases d’un « catéchisme républicain » considéré comme neutre puisque décrété laïc... Le COURS D’HISTOIRE sera, comme le définissait Jules Ferry, le PROPAGANDISTE zélé, d’ « une religion de la patrie, une religion qui n’a pas de dissident. » Ce même Jules Ferry qui rappelait sans détour, et fermement, aux enseignants : « Il y a deux choses dans lesquelles l’Etat enseignant et surveillant ne peut pas être indifférent, c’est la morale et la politique, car en morale et en politique l’Etat est chez lui. » En 1946, les femmes obtiennent le droit de vote. Cependant, le poids de l’idéologie assénée par l’Ecole est tel que, par impuissance de conscience, on qualifie, de nos jours encore, d’universel, un suffrage dont furent exclus des millions de Françaises et de Français, en l’occurrence les Arabes d’Algérie.

      Les NON-DITS que masque le MYTHE DE JULES FERRY … et de son école, constituent un OBSTACLE majeur à la compréhension d’un RACISME qu’aujourd’hui, on qualifie pudiquement de DISCRIMINATION. LES RACINES RÉPUBLICAINES DU RACISME SONT INCONTESTABLES. Le combat antiraciste exige de les prendre en compte. Il faut analyser lucidement la FORFAITURE DE JULES FERRY qui osa promulguer un corpus de LOIS RACIALES, tout en se réclamant des idéaux de la République.

      Mais peut-on évoquer le CODE DE L’INDIGÉNAT, les lois anti-arabes entre autre, dans un pays qui s’enorgueillit d’écoles et de rues portant le nom de Jules Ferry ? Imagine-t-on un seul instant l’évocation des lois anti-juives dans une école portant le nom du maréchal Pétain ?

      01-02-06 Alain Vidal, professeur des écoles à Nantes vidal.mothes wanadoo.fr

      Alain VIDAL

  • 11 janvier à 10:31 | atavisme premium (#9437)

    Lysorine,
    Tout cela est exact malheureusement !
    De là a impliquer l’ensemble de la population d’un pays (la France) ,qui pour l’enorme majorité n’était pas informée et ne connaissait en rien les visées finales de la colonisation de ces peuples ,il y a un pas a ne pas franchir
    Je vous rappelle que sous l’ancien régime le peuple, dans la plupart des pays européen, était lui aussi sous la coupe de système politique qui les tenaient très proche de l’esclavagiste .Cela était appelé le servage .Autre mot mais la même philosophie de domination avec les curés ,comme complice de la domination des nobles ,bien sur.
    Donc venir avec ces histoires ,certes exactes et qui ce sont réellement passées , réclamer une forme de dédommagement alors que ce sont les composantes démocratiques des peuples européen ,libérées (d’elle même) du joug de castes dominatrices et qui ont aussi interrompu l’esclavage et les colonisation ,est un peu fort de café .
    Surtout venant d’individus appartenant dans leur pays à une caste dominatrice asservissant le peuple en son entier .
    Ce vous décrivez sur les exécutions sommaires et exposition des « tetes » pendant la colonisation est en train de se reproduire(à part l’exposition des trophées ) par le massacre de villageois ,le pillage ,le racket que subissent les populations du sud Malgache (524 mort en 2016 par un rapport officiel de la gendarmerie ) !
    Donc il serait de bon ton de vous prémunir ,quand vous utilisez cet argument « colonialiste » ,afin qu’il ne vous revienne pas aussi vite dans la figure .

    • 11 janvier à 11:24 | vatomena (#8391) répond à atavisme premium

      Il serait exagéré de présenter la France comme le pays des « coupeurs de tetes »« quoique...L »année 1793 ait été une année particulièrement sanglante .La guillotine a fait trembler la France entière.Mais la raison est vite revenue .La guillotine sera réservée plus tard aux grands criminels et la peine de mort un jour aboli.Les populations des années 1960 ne pensaient plus comme celles de 1 700 ou 1800 . Aujourd’hui ,chez nous , des particuliers s’autorisent à couper des tetes dans les campagnes ou dans les villes. Et dans les régions occupées par Daesh la décapitation est devenue un spectacle quotidien offert à la foule.
      Ce qui doit nous rappeler que les soldats français capturés à Tamatave lors d’un assaut manquée ont perdus leur tete .Les tetes resteront exposées des mois fichées sur des pieux au marché de la ville .

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 186