Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 15 décembre 2017
Antananarivo | 01h43
 

Economie

Subventions aux sociétés d’Etat

Encore 209 milliards d’Ariary pour la Jirama

samedi 18 novembre | Ny Aina Rahaga

La loi de finances est votée à l’Assemblée Nationale, on connait maintenant les détails des subventions qui seront allouées aux sociétés d’Etat. Et en tête de liste reste la société Jirama qui sera subventionnée à hauteur de 209 milliards d’Ariary pour l’année 2018. C’est en tout cas la prévision de la loi de finances initiale. L’année dernière, la loi de finances avait prévu près de 300 milliards d’Ariary en début d’année pour la Jirama, une somme qui finalement a presque atteint les 500 milliards après rectification. Les explications du ministre des Finances de l’époque, Gervais Rakotoarimanana, soulignait que cette augmentation des subventions de la Jirama était du à la période de sècheresse et au tarissement des cours d’eaux. Alors que la principale production de la Jirama dépend de l’énergie hydroélectrique. Malgré cette diminution plus ou moins conséquente, l’on s’interroge toujours sur l’assainissement des comptes de la Jirama, qui d’ailleurs est une condition sine qua non de l’octroi de la FEC ou Facilité Élargie de Crédit. D’autres raisons ont été évoquées par les responsables de l’exécutif pour justifier la situation de la Jirama, notamment en ce qui concerne les vols d’électricité, quid de l’Administration publique qui ne paye pas ses factures. Aucune action concrète n’est menée jusqu’ici dans ce sens malgré des annonces de mesures de la part du Premier ministre lui-même. La loi de finances de 2018 précise également qu’aucune subvention ne sera plus allouée à la société Air Madagascar à partir de l’année prochaine.

Au cours de cette année, plusieurs ateliers et discussions ont proposé comme alternative l’exploitation des énergies renouvelables à Madagascar, ainsi que la mise en valeur des potentiels internes du pays. Plusieurs spécialistes ont avancé que la transition énergétique serait inévitable à Madagascar et est d’ailleurs déjà mis en œuvre dans les milieux ruraux. Dernièrement, le président de la République s’est lui aussi attelé à l’inauguration de centrales électriques dont la dernière qui fournira 60 mégawatts avec le fuel lourd. Le plus gros des dépenses de la Jirama étant dans l’achat de gas-oil pour faire fonctionner les centrales dans la Grande ile, et dont le ravitaillement dans les régions éloignées est une vraie problématique, l’utilisation des ressources disponibles sur place ne serait pas de trop.

42 commentaires

Vos commentaires

  • 18 novembre à 11:22 | Vohitra (#7654)

    Bonjour à tous,

    Est-ce que, au moins, ceux qui dirigent actuellement cette société étatique et le ministère de tutelle pourraient rendre public la prévision détaillée de l’utilisation de cette somme colossale ?

    • 18 novembre à 17:29 | tanguy37 (#7699) répond à Vohitra

      Oui, ce serait intéressant de voir la réponse
      D’autre part, en cequi concerne laconstrution et (surtout) la maintenance d’une centrale nucléaire .....apprenez d’abord l’organisation, le rangement, la propreté ! !!! Et revoyez vos idées en2150

    • 18 novembre à 17:31 | Bena (#494) répond à Vohitra

      Ils ne le feront jamais. Tout le monde sait que c’est la vache à lait du régime, au dépend des contribuables.

  • 18 novembre à 11:37 | Isandra (#7070)

    « Nous avons besoin du nucléaire. La solution des problèmes énergétiques ne se trouve pas dans les énergies nouvelles et renouvelables. Si nous voulons développer l’industrie en particulier, si nous avons besoin d’énergie concentrée, il n’y a pas d’autre solution que l’énergie nucléaire. Nous avons la matière première à savoir l’uranium même pas en profondeur. C’est pour cela que nous avons à peu près une dizaine de compagnies étrangères en prospection à Madagascar dont les principales sont canadiennes et australiennes ». Dixit Pr Raoelina Andriambololona.

    - 40 pays au monde ont le projet de construire des centrales nucléaires, ils pensent que c’est la seule option à la fois stable et moins chère,...

    • 18 novembre à 11:53 | AzaMbaDonJona (#9745) répond à Isandra

      Raoelina nianatra

    • 18 novembre à 12:03 | manga (#6995) répond à Isandra

      Pauvre demeurée d’Isandra
      Commencez déjà par vous débarrasser de ces me’des qui bloquent systématiquement les milliards de synapses qui assurent la liaison avec vos piètres neurones.
      Et par la suite apprenez à lire, et saisir comment les pros définissent ce qu’est le nucléaire.
      En voyant notre pays du ciel confirme la présence de ce minerais connu sous le nom d’’uranium. Mais creusez Isandra et vous allez vous en rendre compte.
      Les 209 Milliards octroyés à la JIRAMA sous-entendent que l’indépendance énergétique n’a jamais rapporté le fruit escompté.
      Et voilà, il n’y a que des rêveurs de votre espèce qui croient à de telles imbéshilités.

    • 18 novembre à 12:40 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090) répond à Isandra

      Isandra,
      Posséder du minerai ,capable d’être utilisés après de nombreux traitements hautement technologiques fort coûteux ,n’est pas la question primordiale .
      Vous pouvez ne pas en avoir sur votre sol (comme la France ) et être une puissance nucléaire ,inversement de nombreux pays en ont sur le sol et ne font que vendre la matière premiere à vil prix !
      Ce n’est pas du pétrole ou du gaz naturel qui ne nécessitent que des traitements (du raffinage ) faciles à mettre en oeuvre .
      Dans le nucléaire ce sont les compétences et la technologie qui entrent en jeux .
      La façon dont vous parlez de ce problème indique que vous n’y connaissez rien .
      On ne passent pas « facilement » de la préhistoire " à l’aire nucléaire avec des concepts de hautes technologies si peu maîtrises par votre peuple et notamment par votre élite plus guidées par son orgueil que par le réalisme !

    • 18 novembre à 12:43 | fdgg (#9942) répond à Isandra

      Isandra ???? connaissez vous le prénom d’alzheimer.....? merci de me repondre

    • 18 novembre à 14:08 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      ALIBABA,...

      On n’a pas besoin d’attendre que le peuple maitrise le nucléaire avant de le posseder,...parce que ce sont les ingénieurs et les techniciens( nationaux ou etrangers,..)qui le gerent,...

    • 18 novembre à 14:14 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Manga,...

      « Et voilà, il n’y a que des rêveurs de votre espèce qui croient à de telles imbéshilités. »

      Vous ne pouvez pas réaliser de grand projet, si vous n’avez pas de rêve,...

      Et une grande réalisation commence par le rêve,...

    • 18 novembre à 14:48 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Fdgg,..

      « Isandra ???? connaissez vous le prénom d’alzheimer.....? merci de me repondre »

      Sorry de ne pas pouvoir vous répondre, parce que ni dans ma famille, ni dans mon cercle d’amis, encore moins dans notre voisinage, etc, personne ne porte ce nom,...!!!

    • 18 novembre à 15:12 | RAMBO (#7290) répond à Isandra

      Isandra
      Tenez bon ! Vous avez parfaitement raison . L’homme a marché sur la lune et tout a commencé par des rêves comme dans toutes les grandes inventions. Le nucléaire à Mada est faisable mais c’est une question de temps.
      Ne lâchez rien devant toutes ces bandes de perdants andafiens. Bon courage Ranabavy â.

    • 18 novembre à 15:30 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Rambo,

      Merci !

      L’es Andafy ! Ils ont de complexes, souvent doublés de la jalousie( contaminés par leur nouveaux compatriotes,. dirait Macron). Quand ils arrivent à Mada, ils ne cessent de râler, râler, de critiquer tout et n’importe quoi et mépriser, voire rabaisser tous ceux qui s’en sortent bien, tout en restant au pays, grâce auquel les richesses et les emplois se créent, malgré notre situation, au lieu de les encourager,...Ils sont pathétiques ces gens-là,...

    • 18 novembre à 17:12 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      Isandra — le complexe de celui d’Andafy n’est pas ce que vous croyez . Chaque séjour ici est pour lui une cruelle déception . Il est le témoin occasionnel de tout ce que le malgache souffre sur place . Et il en souffre plus que nous les habitués ,les résignés ,les victimes d’une déchéance qui s’accélère chaque jour un peu plus . Il a encore l’esprit assez sain pour avoir un sentiment de révolte devant tant d’incapacité. A ses amis français il aimerait tant pouvoir chanter les beautés ,les avancées ,les réussites de son ile natale . faire partager sa fierté d’etre malgache . Mais c’est impossible : il aura vu ,vécu le pire de l’humanité chez lui ,dans son pays ,dans sa famille accablée ,écrasée ,désorientéé ,désespérée mais qui ..survit malgré tout .

    • 19 novembre à 15:29 | lucky luke (#10106) répond à Isandra

      @isandra

      Tant que vous les gasy, qu’ils soient autochtones ou diasporeux (ça ne fait aucune différence, vous avez tous la même mentalité pourrie !) resterez accrochés au logiciel « vita gasy » protégé par le firewall « célafôte aux vazaha », aucun espoir d’amélioration en vue.... autrement dit la descente aux enfers va encore continuer jusqu’à ce que Mada monte sur le podium des trois pays les plus pauvres du monde .... encore un petit effort ... vous y est presque !!

      Donne-moi le vola vazaha... donne ! ... et vive le famadihana vecteur de la peste !

  • 18 novembre à 13:07 | Gérard (#7761)

    la peste soit de cette Jirama qui nous coute aussi cher !

    ah ! mais vous me dites que la Jirama coute, là ou la peste rapporte .....

    • 18 novembre à 21:37 | fdgg (#9942) répond à Gérard

      Isandra.....
      ne pas connaitre son prénom veut dire qu’helas pour vous ...vous l’avez cette maladie.......

  • 18 novembre à 13:40 | dominique (#9242)

    attention les détournements arrivent et dans quellesssss poches ssss

  • 18 novembre à 17:08 | RAMBO (#7290)

    Isandra
    Je vais vous dire une chose . Pourquoi il y a plus de ZD irréductibles à Andafy qu’ici ? Parce qu’ils avaient entendu vaguement en 2002-2004 que Ravalo, a fait des routes et quelques reformes d’autant plus qu’il est merina qui succède pour la première fois à la tête de l’Etat Malgache des côtiers. Nous qui sommes entrepreneurs nous avons subi « l’atrocité » de Ravalo. Il chassait (comme des sangliers, aza lambo) tous ceux qui possédaient des entreprises en développement au profit de Tiko . Cette situation ceux qui étaient à andafy ne le savaient pas. A partir de notre révolution orange que les andafy se sont intéressés vraiment à la politique. Isika valala fiandry fasana dia nataond-Ravalo nahalala ny anarany.
    Oui nous ne lâchons rien sauf si Ravalo décide de jeter l’éponge et ne cherche plus à revenir au pouvoir. Dans ce cas il pourra développer tranquillement ses affaires. Mais pas à la tête de l’Etat svp.
    Il y a aussi un phénomène que les andafy ne connaissent pas que avait un frère aujourd’hui décédé. Il était usurier professionnel (mpampanjana-bola maty hanina)...Il avait beaucoup d’argent et avec l’aide d’un notaire il prête son argent sous hypothèque. Et par faux et usage de faux, le complice notaire transforme le prêt en vente. L’origine de l’argent prêté , on ne sait pas mais il avait un frère milliardaire ( Ravalo) et à l’époque , Ratsiraka avait fixé la caution pour être candidat à 125 millions. Avec notre candidat on était allé voir Ravalo pour nous prêter cet argent. Au début il a dit oui à condition qu’il sera nommé PM mais du coup il a déclaré qu’il était candidat. Son frère mort s’appelait Rabarimanana et ils possédait plusieurs biens immobiliers fruits de ses magouilles avec le notaire mort lui aussi. Ses héritiers en ce moment sont face à des plaintes et en procès avec les victimes de ce notaire et le frère de Ravalo. Cette forme de vénalité est familiale chez les Ravalo.

  • 18 novembre à 17:31 | diego (#531)

    Bonjour,

    Le problème n’est pas le coût de la Société mais son rendement, ce qu’elle est peu efficace et elle n’a pas évolué, n’a pas progressé. Si la Jirama était une entreprise privée, elle aurait été déclarée en faillite depuis longtemps.

    La question à poser aux représentants de l’État c’est, qu’est-ce qu’ils comptent faire et comment faire pour que les Sociétés d’État seraient efficaces et à terme rapportent de l’argent à l’État ?

    L’économie est un vieux et seconde réflexe chez moi. On ne peut pas gérer une entreprise d’État comme une entreprise privée. Les entreprises d’État sont dirigés, gérés par les pouvoirs politiques, à ce titre, elles ont plusieurs missions. Elles doivent fournir de service et faire de social et en même temps, elles doivent penser à l’avenir, c’est à dire, investir......

    En fait, on peut juger la volonté politique, l’intention, les expériences et aussi l’incompétence des dirigeants du pays à travers l’efficacité ou la gestion catastrophique des entreprises d’État !

    Un pays doit garder absolument la gestion des certaines entreprises qui représentent les intérêts nationaux,......comme l’Energie, l’Eaux, l’Agricuture, la Santé, le Transport, et les Infrastructures....etc.....en tout cas, l’État doit détenir la majoritaire dans ces entreprises.

    Imaginez un instant que c’est la France, ou la Chine ou encore la Turquie et les USA par exemple qui contrôlent toutes les entreprises que je viens de citer ? Et rien ne peut garantir que la Jirama par exemple serait mieux gérée si elle était gérée par le privé ou d’autres pays. Le pays perd définitivement sa souveraineté. Madagascar n’arrive déjà plus à organiser tout seul la moindre élection, à terme, le pays n’a plus besoin des élus, des législateurs.

    Il faut réfléchir.....

    Comment se fait-il que les industriels occidentaux peuvent s’endetter, en milliards sur le marché, et un pays, plus exactement les pays pauvres, aussi pauvres soient-ils, ne le peuvent pas ? Ce sont des Nations !!!!!

    L’une des réponses se trouve dans le peu de Confiance des Institutions financières internationales envers les dirigeants, mécaniquement, envers les Institutions et les États des pays pauvres.

    Les conséquences sont énormes, pauvreté, corruption, la fragilité de la Loi. Et les pays pauvres sont aidés, au lieu de recevoir des financements pour investir dans les domaines qui vont les aides à sortir de la pauvreté, à commencer par l’Agriculture, la Santé, Éducation, Énergie et les Infrastructures.

    Comment obtenir la Confiance des gouvernements occidentaux, le milieu financier et les investisseurs privés ? Voilà la question que les dirigeants des pays pauvres doivent se poser et trouver des réponses......des réponses toutes faites déjà....humblement, je viens d’en donner une bonne partie....!!!

    • 18 novembre à 18:58 | RAMBO (#7290) répond à diego

      Le gouvernement actuel est victime des mauvaises gestions des qui se sont succédés depuis 20 ans dans ce pays . Du coup la gabegie (achat d’avion) de Ravalo n’avait fait qu’amplifier la perte de confiance vis à vis des occidentaux et les bailleurs de fond. Rappelons que le robinet a été coupé depuis 2008 et le trou financier Jirama était déjà dans la ligne de mire des bailleurs.

      Diego je vous confirme que la confiance des occidentaux et les milieux financiers est revenue. Mais comme le trou est béant chez jirama (209 milliards Ar = 56 millions d’euros) et, le gouvernement actuel a pour condition de ne plus renflouer ce trou sinon le robinet sera de nouveau fermé. Pour Air Mad c’est pareil et il y a des accords avec d’autres compagnie comme Air Austral pour équilibre le budget.Dans le cadre de la reprise partielle d’Air Madagascar, sur laquelle les Réunionnais d’Air Austral se sont positionnés, la direction souhaite boucler la signature du contrat de partenariat stratégique avant la fin du mois d’octobre 2017. C’est en voie d’amélioration.
      « Il s’agit d’une priorité pour Air Austral », confie Jean-Marc Grazzini, directeur général adjoint. « C’est un dossier très complexe, traité par le président lui-même », ajoute-t-il.
      « On considère que c’est un levier de croissance sans équivalence pour notre compagnie », explique-t-il.
      Air Austral est en négociations pour entrer au capital de la compagnie malgache à hauteur de 49% et doit apporter pour cela 40 millions de dollars. Les autres 51% resteront en possession de l’Etat malgache.
      Pour rappel, la dette de la compagnie nationale de Madagascar s’élève à environ 303 milliards d’ariary (environ 84 millions d’euros), somme qui doit être épongée par l’Etat lui-même.
      Pour Jirama ce que le gouvernement actuel fait c’est signer des accords de partenariat avec les américains et les japonnais (en matériels) pour améliorer l’approvisionnement et espérer augmenter le nombre d’abonnés pour équilibre à long terme le budget de cette société d’état.
      Mais la situation de ces 2 sociétés d’Etat est un chou gras pour les presses d’opposition et le sujet revient sans cesse dans le but de fustiger le régime actuel Et les andafy gobent , comme des moutons ne font pas d’analyses sur tout ce que ces presses d’opposition disent.

    • 18 novembre à 19:28 | Jipo (#4988) répond à diego

      Bonjour :

      Aller mettons les choses dans le bon ordre , au Pays des Shadoks ...

      1 - « Un pays doit garder absolument la gestion des certaines entreprises qui représentent les intérêts nationaux,......comme l’Energie, l’Eaux, l’Agricuture, la Santé, le Transport, et les Infrastructures....etc.....en tout cas, l’État doit détenir la majoritaire dans ces entreprises »

      N’ est-ce pas le cas ? Que faites vous de ces entreprises qui « représentent les intérêts nationaux », plus simplement que faites vous des « Zintérets Nationaux » eh bien j’ vais vou’l dire, ceux qui les gèrent, vos amis adulés : s’ assoient magistralement dessus !
      Ne l’ avez vous pas 👉 « DEJA » 👈 remarqué depuis votre indépendance ???

      2- « En fait, on peut juger la volonté politique, l’intention, les expériences et aussi l’incompétence des dirigeants du pays à travers l’efficacité ou la gestion catastrophique des entreprises d’État ! »

      Marna mafy eh !
      Dommage que vous vous obstiniez à ne pas tirer le bilan, faute de juger, mais tous comptes faits, vous avez raison, les autres font ce que vous êtes incapables en plus de refuser, de faire : juger, qui , selon vous, est comment cette gestion : efficace ou catastrophique ???, assurément reconnaître que ceux que vous défendez ont certes un doctorat honoris causa : mention minable, mais pire ils sont bien « catastrophiques », mais surtout ne leur enlevez pas les commandes, quelqu’ un pourrait faire mieux ...

      3 - « Imaginez un instant que c’est la France, ou la Chine ou encore la Turquie et les USA par exemple qui contrôlent toutes les entreprises que je viens de citer ? 👀 👉 » OUAH l’ AFRONT 👈 !!!

      Depuis que vous les contrôlez, le résultat vous satisfait-il ?
      En ce cas continuez à écoper ce gouffre sans fond ( vidé des qu’ il est renfloué) tel le supplicié de Tantale par vos chers voleurs que vous défendez bec & ongles ...

      « Imaginez un instant » : (pas +) que les pré-cités fassent mieux, surtout ne vous exposez pas à cette possibilité, ( autre qu’ à votre caste ) la claque et l’ humiliation seraient insupportables à ces branquignols dont vous faites partie.
      Fierté déplacée et incompétence notoire : priment, au détriment des : 22Millions de compatriotes que vous affamez avec votre obstination, arrogance et prétentions injustifiées , mais surtout : ne changez rien, tout en reconnaissant que vous avez à faire à des incapables : trop fort !
      Entre le capitaine des pangalanas, ( revenu par force la queue entre les jambes) et le pilote qui par patriotisme a déserté Air Mad ( vers d’ autres cieux de sales colons) : faites comme je vous dis mais pas comme je fais , on ne peut que présager, non pas une zone de turbulences qui dure depuis les nationalisations de votre mentor, mais : un paradis vita gasy enfin retrouvé , grâce à des lumières de votre acabit !
      Serais curieux que l’ auteur de l’article nous parle en % du budget et non en milliards de monnaie de Komba.
      Pétard on n’ est pas sorti du gargoty , ne vous inquiétez pas il faut garder le « pilote », pour être certain de continuer, allez courage vous y êtes presque !
      Papa c ’est encore loin le Paradis Nosy Mena ? tais toi & écopes : puisque le pilote te le dit ...

  • 18 novembre à 18:21 | Albatros (#234)

    @ Isandra et @ Rambo !.

    Je vous signale que l’article du jour démontre que les malgaches (bien entendu je ne parle pas du Peuple malgache mais des « entrepreneurs » comme vous !), sont incapables de gérer les problèmes de la Jirama depuis des lustres ( tous pouvoirs politiques confondus !) alors de là à dire que le Nucléaire est l’avenir de Madagascar, permettez moi d’avoir des doutes !.

  • 18 novembre à 18:40 | FINENGO (#7901)

    Bonjour et presque Bonsoir pour d’autres.

    Pour les ambitieux, je vous souhaite bon courage. Y compris pour ceux qui rêve d’un central nucléaire.
    Mais avant que les rêves deviennent réalités, il est temps pour beaucoup ici sur ce forum, de remettre la pendule à l’heure et de se poser la question de savoir, Pourquoi, Comment Madagascar en est arrivée au point de non retour.

    Madagascar,est le seul Pays au monde qui n’a jamais connu de Guerre, et qui régresse irrémédiablement. Le salaire d"aujourd’hui, représente le 1/3 du salaire de 1960 date de l’indépendance. La pauvreté en 1960 était de 6% sans pour autant que les gens mouraient de faim. Aujourd’hui la Pauvreté couvre plus de 80% de la Population, et la Famine ou la Malnutrition tue 10 % de ces 80%. En 1960 les soins médicaux étaient Gratuits pour tous et tous étaient soignés. De nos jours l’accès au soin digne de ce nom est réservé à une minorité, à cette minorité qui s’enrichit sur le dos du Peuple.

    Alors Central Nucléaire, des lignes de Métro, des lignes TGV, des Autoroutes, un Aéroport comme Roissy. Oui tout ceci peuvent se faire, mais de grâce ayons des ambitions à la hauteur de nos possibilités.

    Car à lire certains Post ici, à croire que l’on a, à faire à des Malades Mentaux.

    Passez un Bon Week-end Malgré tout.

  • 18 novembre à 19:38 | vatomena (#8391)

    pour me répéter : en 1970 le malgache consommait encore 17 kilos de viande par an , aujourd’hui 3 à 4 kilos ; ce n’est pas la faute d’isandra me dira-t-on .Mais alors la faute de Qui ? Je ne vois pas de Colon à l’oeuvre dans cette affaire ...,

  • 18 novembre à 21:24 | diego (#531)

    Bonjou RAMBO,

    Comment les Malgaches et les politiciens malgaches voient leur pays d’ici quelques années, voilà à mon sens, la question qui doit être répondue.......et Madagascar peut y répondre positivement......

    En politique, tout comme en Droit et en Économie, on hérite toujours et les bêtises, et les mauvais gestion mais aussi toutes les réalisations de ses prédécesseurs.

    Personne n’a jamais essayé de faire revenir Madagascar dans la zone franc, ou encore faire revenir à Tana toutes Universités dans les provinces, ou revenir à un système de parti unique et questionner le quinquennat, par exemple.....mais tout le monde critique, à juste titre, une mauvaise gestion....

    Ce n’est pas encore l’heure de bilan pour le régime de Mr. R. Hery, mais je remarque ceci, le président s’est beaucoup éparpillé et plus grave, n’a jamais su, ou il n’a pas pu, imposer, protéger le Droit, je veux dire, la Loi et la Constitution malgache.

    À partir de ce constat, il est facile de conclure que la pauvreté ne peut que s’aggraver à Madagascar durant son mandat en fait. Et c’est dommage pour le pays car voilà cinq année durant lesquelles la CI, surtout les Chancelleries occidentales, espéraient que la situation politique et la crise Institutionnelle malgache pourraient connaître une amélioration, voir faire partir du passé.

    Visiblement Mr R. Hery croit que son pays n’à absolument pas besoin de se réconcilier.

    Je ne fais absolument pas la même analyse. Quand on est politicien ou dirigeant malgache, il faut cesser de voir Madagascar comme les autres pays.

    Il y a des domaines dans lesquels il faut se conformer aux exigences des Bailleurs des Fonds, c’est que du bon sens, et il n’est pas difficile de s’y conformer. Maintenant dans la conduite des affaires du pays, c’est uniquement de la résponsabilité des élus. On se reconnaît, toutes et tous, que pour Madagascar, le seul chemin à prendre c’est la démocratie, autrement dit, on se comprend bien que l’ensemble des citoyens qui élisent les représentants qui exercent les pouvoirs.

    Cela veut dire que le pays doit avoir des processus électoraux et doit savoir comment il finance ses élections, et le tout respectant les lois et la Constitution du pays.

    Et enfin, tout le monde sait que l’État est un médiocre gestionnaire. L’État doit beaucoup déléguer et doit accepter de gérer avec les privés ses entreprises, c’est-ce qu’on fait un peu partout, dans les pays riches. Il faut s’y mettre à Madagascar.

    Mais à Madagascar, les intérêts individuels surpassent les intérêts du pays.

  • 18 novembre à 22:20 | Inglewood (#6780)

    Le nucléaire à l’heure de la peste.
    La construction des latrines dans les quartiers à forte population de défavorisés est subventionné par l’UE.
    Pour un pays où le PIB par tête d’habitant est de 2 USD/jour.
    Il y a de quoi à être plié de rire sur ce forum !

    • 19 novembre à 13:01 | Gérard (#7761) répond à Inglewood

      non, non, vous vous trompez inglewood
      c’est pas parce que on ne sait pas construire des latrines ni reboucher les trous des routes que le nucléaire est hors de portée.
      d"ailleurs voyez on sait faire voler des avions et on a une compagnie nationale qui fait notre fierté....
      pour le nucléaire on saura s’arranger, comme d’hab..
      quitte à tout faire sauter et transformer notre île heureuse en îles éparses...

  • 19 novembre à 00:45 | diego (#531)

    Bonjour,

    Le pays est entré dans une période incertaine et fragile, c’est le temps d’une campagne électorale.

    On peut s’inquiéter du sort de la Jirama. Mais le sort du pays est plus important car si les entreprises d’État sont aussi mal gérées c’est les conjugaisons des plusieurs choses. Un, les dirigeants sont incapables de penser et de renforcer des processus électoraux stables et fiables. Et deux, les électrices et électeurs ne choisissent pas forcément les bons candidats !

    Mais comme on dit, le peuple peut se tromper mais il est souverain !

    On ne peut pas raisonner, dire et affirmer que son candidat soit le meilleur pour le pays. C’est une réponse idiote aux problèmes complexes les uns des choses que le pays doit affronter que le peuple le veuille ou pas.

    Voilà pourquoi il faut avoir des processus électoraux et aussi des lois qui encadrent parfaitement bien les financements des campagnes électorales. Pour que le pays puisse accepter les résultats des urnes et se préparer assez rapidement aux prochaines élections déjà !

    On est beau aimer l’économie, je suis passionné du macroéconomique et du microéconomique, mais tant que le pays ne retrouve pas une stabilité politique, institutionnelle et les autorités n’y sont pas en état de faire respecter les lois, l’économie malgache ne pourrait pas évoluer et le développement serait quasiment impossible à conduire dans le pays.

    Il est idiot de faire croire, avec l’arrivée en grand nombre par exemple des entreprises chinoises ou turques etc....que Madagascar peut devenir un pays industrialisé. La grande île peut devenir grand un pays agricole, oui, oui...et à partir de là, il peut transformer sur place tous ce qu’il produit, oui.....regardons l’histoire de la vanille, Madagascar est enviable.

    Si la stabilité politique et Institutionnelle sont acquises dans ce pays, il peut s’endetter pour financer, efficacement, son développement !

    Quand faire des affaires sont bien encadrés par les lois les investisseurs sérieux n’hesitent pas à venir investir, tenter leurs chances au pays. Les gens ne vont pas attendre avant et après les élections et voir les têtes et les humeurs des nouveaux élus pour venir, les dirigeants n’ont même pas besoin d’inciter et faire des annonces pour faire venir les investisseurs, ils viennent et se bousculent......sans dire que tout est à faire à Madagascar.

    Ne pas tout faire à la fois donc. Quand on veut sérieusement développer Madagascar, dans la situation dans laquelle le pays se trouve, il ne faut même pas penser à sa propre réélection.

    Pour donner un exemple concret, parlons de la France le pays au 400 000 normes, plus de 14 400 lois et 127 000 décrets. Les élus français le savent, ce qui n’est pas le cas des français. Pour réformer la France, comme l’equipe du président actuel veut faire, il faut s’attaquer franchement à ces trois domaines. Beaucoup des élus locaux vont être mécontents, mais il faut le faire, sans brutalité mais il faut le faire......Hollande a commencé à s’attaquer aux codes de travail par exemple....l’equipe actuel le continue et s’attaque aux impôts....

    Les élus malgaches actuels doivent y penser.

    La France peut conduire des réformes parce qu’elle a déjà des lois assez solides et des élections fiables, c’est à dire des élus légitimement reconnus par le peuple. Madagascar n’a ni l’un ni l’autre,....ce n’est pas le cas de Madagascar.....le président est resté encore dans une question inutile que dangereuse, à savoir s’il faut ou pas réviser la Constitution malgache, dans un seul intérêt, purement électorale, dissiper après un putsch au Sénat.

    Il faut savoir préserver et protéger et respecter la Constitution pour pouvoir prétendre pouvoir développer Madagascar, et dire qu’on l’aime et penser à sa population .....les lois et rien que les lois, point !!!!

  • 19 novembre à 05:31 | diego (#531)

    En ce qui concerne les élections, tant que les élus et ceux qui se disent des opposants et la Société Civile ne réussissent pas à se mettre d’accord pour mettre en place des processus électoraux dans lesquels ils acceptent et respectent et s’engagent à reconnaître, les résultats des urnes et mécaniquement la légitimité des élus et de ceux qui vont gouverner le pays dans les cinq prochaines années, vont être contestée comme les dix dernières années passées !

    Il faut éviter et mettre un terme aux élections piège à C !

    Le pays n’est plus au stade de chercher les coupables d’on ne sait plus quoi. Quand on a 80% de la population serait touché par la pauvreté, c’est un gouvernement d’Union National qu’il faut mettre en place après les élections. Et il faut faire vite et envoyer un signal fort aux Bailleurs des Fonds que le pays est prêt à bien gérer l’aides et à terme, assez responsable pour s’endetter...

    Et je ne sait pas s’il faut souhaiter ou s’en inquiéter mais en Afrique aujourd’hui, l’Armée est sollicitée et elle est même souhaitable qu’elle revienne momentanément dans la politique pour imposer la stabilité et éteindre et mettre fin aux crises Institutionnelles dans beaucoup de pays. On le voit partout avec l’accord justement des grandes puissances, sans les concours politiques et économiques desquelles la paix et la pauvreté en Afrique et Madagascar seraient encore plus meurtrières.

    L’Armée malgache veut jouer certainement un rôle, mais est-elle prête à jouer le jeu et veut bien jouer le jeu ?

    • 19 novembre à 18:57 | ratiarivelo (#131) répond à diego

      Armée Malagasy : FOLOALONDAHY-Pelaka***ny Anao ra-Diego a ??? !!Ela no ela :Jereo ny SASANY .......? i ,MUGABE ???? Samy tsara

  • 19 novembre à 17:25 | Jipo (#4988)

    Apporter de l’ eau au moulin de la vulgarité ne fait que l’ entretenir, au contraire de l’ assécher .

    • 19 novembre à 17:26 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      Modérateur 👍 .

  • 19 novembre à 20:09 | diego (#531)

    Bonjour ratiarivelo,

    Avant tout c’est votre Armée.

    Si je peux me permettre vous n’y êtes pas, c’est l’Armée qui veut mettre fin et encourager même à faire partir, avec dignité Mugabe.

    Vous n’y êtes visiblement pas. Partout en Afrique, l’Armée amorce un grand retour dans la négociation politique et une place de choix à la tête des pays, et de plus elle est incontournable pour rétablir l’ordre et imposer la sécurié, afin de résoudre et mettre fin aux crises Institutionnelles qui touchent l’Afrique et Madagascar.

    Si dénigrer votre Armée vous plaise, libre à vous. À Madagascar l’Armée est une des Institutions régaliennes, à mon sens la seule, fiable à Madagascar. Avec le temps, les couples Exécutifs et le pouvoir judiciaire ont fait la démonstration depuis 15 ans qu’ils sont des vassaux.

    Ça m’etonnerait que l’Armée malgache répond aux exigences des grandes puissances internationales ou des puissances régionales, encore moins aux exigences politiques à connotation ethniques à Madagascar.

  • 19 novembre à 21:42 | FINENGO (#7901)

    @ isoarha (#8297)
    Effectivement le site est Payant. Désolé.
    Et Merci Pour le le journal, pour ceux qui ne pouvaient y accéder.
    Bonne soirée ; ; !!!

  • 20 novembre à 08:52 | lysnorine (#9752)

    @ Isandra 18 novembre à 11:37 |
    « Nous avons besoin du NUCLÉAIRE. La solution des problèmes énergétiques NE SE TROUVE PAS DANS LES ÉNERGIES NOUVELLES ET RENOUVELABLES . Si nous voulons développer l’industrie [?] en particulier, si nous avons besoin d’énergie concentrée, il n’y a pas d’autre solution que l’énergie nucléaire. Nous avons la matière première à savoir l’uranium même pas en profondeur. C’est pour cela que nous avons à peu près une dizaine de compagnies étrangères en prospection à Madagascar dont les principales sont canadiennes et australiennes ». Dixit Pr RAOELINA ANDRIAMBOLOLONA .

    - 40 pays au monde ont le projet de construire des centrales nucléaires, ils pensent que c’est la seule option à la fois stable et moins chère,... »

    Momba ny « uranium » aloha sy ny harena ankibon’ny tany amin’ny ankapobeny, dia aoka mihitsy aloha HAJANON’ny fanjakana - raha hendry izy - amin’ny ambaratonga FIKAROHANA (“exploration”) ny fifampiraharahany amin’ny orinasa vahiny avy any ivelany ka TSY HANDROSO intsony amin’ny “FITRANDRAHANA” azy... raha tsy afaka 25 na 30 taona any ho any !

    Momba ny famokarana elektrisite, dia tsara dinihina lalina ihany ny zava misy eto Madagasikara ANKEHITRINY, INDRINDRA hatramin’ny NANEREN’ny Banky Mondialy ny fitondran’Ingahy Ratsiraka HANALALAKA azy tamin’ny 2009 ka naha-lasa azy eo ampelatanan’ny orinasa vahiny mpihaza tombom-barotra ho an’ny tenany voalohany indrindra, fa tsy tombon-tsoa ho an’ny sarambaben’ny Malagasy tsy akory.
    Zahao ny tatitra novatsin’ny Banky Mondialy vola :
    “Small Hydro Resource Mapping in Madagascar”, August 2014, http://documents.worldbank.org/curated/en/939231483089671357/pdf/111457-ESM-P145350-PUBLIC-Madagascar-Inception-Report.pdf
    “This report was prepared by SHER Ingénieurs-Conseils s.a. in association with Mhylab, under contract to The World Bank.“
    Karazan’ny « mpitan-dabozia » sisa ny Fanjakana malagasy sy ny forongony.

    • 21 novembre à 08:08 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      Fanitsiana : Tsy “hatramin’ny taona 2009” NANEREN’ ny Banky Mondialy ny fitondran’Ingahy Ratsiraka HANALALAKA azy [ny “secteur énergie électrique”] fa : hatramin’ny taona 1999 araka ny Lalàna laharana faha 98-032 tamin’ny 20 Janoary 1999 sy ny fanamafisana azy rehetra taty aoriana.

    • 21 novembre à 12:16 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090) répond à lysnorine

      Lysomachin,
      Pourquoi pas une centrale nucléaire !
      Si elle explose cela va irradié toute une partie de Madagascar, donc faudrait la mettre le plus près possible des maisons ou habitent les abrutis qui ont de telles idées .
      Imaginons que les financements d’un tel projet se concrétisent ,cela représente des milliards d’euros ,que va t-il se passer ?
      Si des sommes importantes se retrouvent a la portées des prédateurs de tana ça va etre dantesque les possibilités de détournement de vols d’escroqueries en tous genres et cela avant que le premier coups de pioche ne soit donné
      Les plus retords (et il y en a beaucoup) vont fondre sur les responsables politiques (eux meme argentivore)tel un banc de piranha sur un bœuf blessé
      Arriverez vous a posé la premiere pierre ?
      Si c’est le cas les charognards vont se glisser dans tout le systéme pendant la construction pour détourné l’argent à leur profit !
      Tu vois je crois que l’idée, meme s’il y a un fond de vérité sur les besoins en électricité ,est mauvaise
      Prenons le cas d’un financement controlé par une entreprise internationale financée par des bailleurs extérieurs ,là aussi je doute beaucoup de la faisabilité financières ,les memes parasites vont essayer de s’insinuer partout ou c’est possible pour s’enrichir à ne rien faire
      Admettons quand meme que cette centrale se construise,qui va la gérer ,la Jirama ?
      Les memes qui pompent et repompent encore le gas-oil qui devrait faire tourner les groupes électrogènes ?
      Ensuite qui va se mettre au manettes pour le fonctionnement et la sécurité du système
      Sur le centaines de spécialités nécessaires a ces opérations vous n’en posséder pas un quart !
      Admettons que vous arriviez a former tous ces personnels vont-ils ,sans encadrement extérieur,assurer la sécurité de la centrale ?
      Aux vues de vos non réalisations dans tous les domaines c’est pratiquement impossibles .
      Admettons que les principaux cadres et techniciens soit étrangers comment vont réagir les gasy a chaque guerre de clans mafieux et ou les nationalistes de pacotilles vont criés au scandale !
      Connaissant le monde Malgache et en admettant les besoins de ce type de projet il n’est pas sérieusement envisageable .
      Alors sans doute le modèle nord coréens avec ces arrières pensées en équipement de bombes nucléaires qui sont surement à l’origine de cette imbécillité .
      Madagascar ,un des pays les plus pauvres du monde une puissance nucléaire !
      C’est bien le caractére tordu de la caste pourrie qui se dévoile dans ce genre d’idée !
      Cela démontre une fois de plus qu’il faut vraiment un gendarme du monde pour empêcher les petits roitelets débiles à faire n’importe quoi .

  • 21 novembre à 20:04 | ratiarivelo (#131)

    Salama hiaonao ra-Diego : Armée ny GASY , tsy laviko fa anay M

    LAGASY !Mazava ! fa hianao mitonina DIEGO io avy aiza ?? nibaoka taiza ?? après 1990 tsy misy intsony ny maha TAFIKA-Malagasy AZY IREO fa dia anarana sisa*****hianao manao maohy ny SUITE-ny***Samy tsara

  • 24 novembre à 09:21 | lysnorine (#9752)

    Hoy izahay etsy aloha
    « 20 novembre à 08:52 | lysnorine

    « Momba ny famokarana elektrisite, dia tsara dinihina lalina ihany ny zava misy eto Madagasikara ANKEHITRINY INDRINDRA hatramin’ny NANEREN’ny Banky Mondialy ny fitondran’Ingahy Ratsiraka HANALALAKA azy tamin’ny 1999 ka naha-lasa azy eo ampelatanan’ny orinasa vahiny mpihaza tombom-barotra ho an’ny tenany voalohany indrindra ... »

    Santionany ahitana ny mahadonendrina sy vendrana ny mpitondra fanjakana Malagasy sy ny mpitantana ny JIRAMA ireto tatitra ireto ary mitory ny fanabeazam-boho ny fivarotan-tanindrazana taorian’ny nanaovana varo-boba ny harem-pirenena, tamin’ny hoe « investisseurs étrangers » na ny vahiny mpihaza tombon-karena sy tombom-barotra aty amin’ny« tany malemy hanorenam-pangady » tahaka an’i Madagasikara.

    (1) Bushveld’s Lemur subsidiary secures anchor off-taker at IMALOTO POWER PROJECT in Madagascar
    23 Nov 2017
    http://www.proactiveinvestors.co.uk/companies/news/187699/bushvelds-lemur-subsidiary-secures-anchor-off-taker-at-imaloto-power-project-in-madagascar-187699.html?utm_source=Sign-Up.to&utm_medium=email&utm_campaign=7163-371381-Proactivity+-+23%2F11%2F2017

    Bushveld Minerals Limited’s (LON:BMN) Lemur coal and energy subsidiary has signed a BINDING POWER PURCHASE AGREEMENT [PPA] with Madagascar state-owned utility JIRAMA as part of the IMALOTO POWER PROJECT on the island.

    The power plant will be located at the mine-mouth of Lemur’s COAL DEPOSIT , which is host to approximately 136mln TONNES OF COAL [...]

    Bushveld said the ADDITION of a POWER COMPONENT will UNLOCK THE FULL VALUE of the COAL ASSET [...]

    [“Lemur Resources is a WHOLLY-OWNED subsidiary of Bushveld Minerals Limited currently DEVELOPING an integrated 60MW mine-mouth COAL-FIRED POWER PLANT , with a TRANSMISSION LINE OF OVER 200km in southern Madagascar”]

    The PPA is for a PERIOD of 30 YEARS starting from 2021 once the plant has been built and is up and running.[...]

    JIRAMA’s OFF-TAKE is expected to increase in accordance with rising demand, starting with an initial 10MW of the nameplate 60MW capacity [...]

    (2) Ny fanaovana « zaferafera » kely amin’ny fanomezana « permis environnemental » !
    “Lemur Resources Appoints Owner’s Engineer and Technical Advisors for Bankable Feasibility Phase for the Imaloto Power Project”- 17 November 2017.
    http://www.londonstockexchange.com/exchange/news/market-news/market-news-detail/BMN/13434944.html

    "The appointment of an owner’s engineer and other technical advisors is an important step towards the completion of the BFS [Bankable Feasibility Study] for the Imaloto Power Project. The nomination of an ENVIRONMENTAL ADVISOR demonstrates our commitment to comply with the social and environmental impact REGULATIONS in Madagascar. More importantly, the SOCIAL ENVIRONMENTAL IMPACT ASSESSMENT (SEIA) WILL PAVE THE WAY FOR US TO PROCEED with major works at our project site.[...]

    “Lemur has appointed Advisian / Worley Parsons as the Owner’s Engineer for the Project.[...]

    “ In addition, Worley Parsons is assigned to oversee completion of the SEIA [Social and Environmental Impact Assessment] in accordance with the laws of Madagascar and IFC standards.

    Worley Parsons will shortly COMMISSION A MALAGASY BASED SPECIALIST TO CARRY OUT THE SEIA. The selection process for a local SEIA specialist will be concluded in November 2017 [...]

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 118