Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 25 février 2017
Antananarivo | 04h56
 

Economie

Exploitation aurifère à Soamahamanina

Des voix s’élèvent pour la reprise

lundi 5 décembre 2016 | Bill

A Soamahamanina, des individus, et des ménages qui ont contracté avec la compagnie Jiuxing Mines demandent à ce que l’exploitation aurifère chinoise reprenne au plus vite. D’après ces groupes d’individus interrogés dans un reportage de la radio catholique RDB, les avantages et bénéfices qu’eux et la région attendent de voir le jour, sont énormes : routes, établissements scolaires, sécurité et autres infrastructures sociales (terrains de sports, marchés). Des chefs de ménages affirment qu’ils continuent de percevoir les loyers de leurs parcelles de terre mensuellement malgré la suspension des activités de Jiuxing Mines.

Mada Mining, une autre compagnie très critiquée par l’opinion favorable au MLE (Mouvement pour la liberté d’expression) dans un des « grands dossiers » diffusés sur Viva Tv, elle aussi monte au créneau. Ses représentants ont fait face à la presse vendredi dernier au 67ha et ont présenté les conventions de partenariat et contrat de travail auquel elle se soumet depuis ; pour l’instant, Mada Mining se consacre au volet social, entre autre à la construction d’un hôpital, explique un cadre de cette société minière. Des notables de Betsiaka ont abondé dans ce sens et ont expliqué qu’ils entretiennent de bonnes relations avec Mada Mining. Apparemment, ils sont liés par un contrat de partage des produits, fifty/fifty sinon 1/4 contre ¾, en fonction des apports.

A Manakara, on est impatient semble-t-il de voir les Chinois remettre en état le port de cette ville. Une compagnie minière chinoise qui y exploite l’or pendant 20 ans va reconstruire le port de Manakara en contrepartie cette exploitation de l’or. Faut-il signaler que ce sont également des Chinois qui vont réhabiliter le Canal des Pangalanes.

Le contexte de réussite du gouvernement explique-t-il la contre-offensive des compagnies minières chinoises décriées par l’opposition et les « nationalistes » ? La société Jiuxing Mines avait en tout cas annoncé voici près d’un mois qu’elle va rencontrer les populations de Soamahamanina et expliquer en long et en large son projet. Les autres compagnies minières chinoises pointées du doigt par de nombreux journaux et télé qui soutiennent le MLE, sont elles aussi en train de conduire une campagne de sensibilisation mettant en exergue les volets sociaux qu’elles développent dans les zones où elles évoluent et en faveur des populations impliquées dans leur projet. Il faut admettre qu’il y a comme dans toutes activités, des bons et des mauvais opérateurs et ce n’est pas une raison pour jeter le bébé avec l’eau du bain.

1 commentaire

Vos commentaires

  • 5 décembre 2016 à 09:51 | betoko (#413)

    Je ne sais pas s’il faudrait faire confiance à ces entreprises chinoises en ayant suivi le reportage de la télévison ARTE au Ghana , Nombreux sont les chinois qui n’ont pas respecté leur contract , et 5000 chinois étaient des clandestins et expuslés mini-milatary
    S’il fallait accepter que des millions de chinois viennent chez nous , qu’est ce que Madagascar va devenir dans 50 ,100 voir 200 ans ou + NON cela n’a rien à voir ni avec le racisme et avec la chinophobie ou la xénophobie

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 105