Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 15 décembre 2017
Antananarivo | 01h43
 

Economie

Loi de finances 2018

Des interrogations tardives

jeudi 30 novembre | Ny Aina Rahaga

Le Sénat vient d’adopter la loi de finances 2018 hier sans trop de difficultés. Actuellement, certains députés au niveau de l’Assemblée Nationale essaient de remettre en question cette loi de finances initiale qui a pourtant déja été voté il y a deux semaines de cela. Il s’agit surtout des députés des groupes parlementaires d’opposition qui ne réagissent donc que maintenant face à une loi de finances votée en un peu plus d’une heure et sans grand débat.

Selon Brunel Razafitsiandraofa, député élu à Ikongo et du groupement politique Mapar, l’augmentation conséquente du budget de quelques ministères n’est pas claire, comme la raison n’est pas détaillée ni expliquée. Aussi ne sait-on pas si ce surplus de budget par rapport à 2017 a été effectué pour la construction d’infrastructures ou la préparation des élections, souligne-t-il. Plusieurs autres députés ont manifesté leurs mécontentements, déplorant que les travaux de commissions n’étaient pas suffisants et que l’adoption s’est fait à la va-vite. D’autres soulignent la rapidité à laquelle la loi de finances a été insérée dans l’ordre du jour de l’Assemblée Nationale. Des interrogations qui arrivent toutefois un peu tard étant donné que la loi de finances a déjà été votée sans amendement et ce par moins d’une centaine de députés qui étaient présents à l’Assemblée Nationale ce jour là. A qui donc la responsabilité ?

35 commentaires

Vos commentaires

  • 30 novembre à 09:43 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Les absents ont, certes, toujours tort mais cela n’enlève en rien la précipitation du régime pour l’adopter, même si la 2ème session ordinaire du mois d’octobre de chaque année des parlementaires est destinée à la loi de finance.

  • 30 novembre à 09:45 | Eloim (#8244)

    Qu’est ce qu’on cache derrière ce titre : « Des interrogations tardives » ? C’est le sens du terme « gouvernement » qui pose problème. A propos, « gouverner c’est prévoir », est-ce que ceci a un sens ? Sans entrer en détail sur comment fonctionne la machine au sein de l’Assemblée Nationale, le fait de lire un document d’un millier de page en quelques jours, sans tenir compte de l’agilité ou de la faculté de chaque député de comprendre tout ce que contient ce texte de loi relève d’une attitude utopique. Une telle attitude qui se caractérise par une irresponsabilité manifeste de la part de nos élus, d’une part et d’autre part, l’imposition - pour ne pas dire forcing, de façon exprès de faire passer comme une lettre à la poste, l’adoption de ce LFI 2018 tout en profitant cette nonchalance ou incapacité de certains responsables étatiques, de prendre à la légère l’importance des enjeux dépendant à ce LFI.
    Quoi qu’il en soit, les électeurs malgaches commencent à en avoir marre des pratiques politiques malsaines qu’ils dénoncent comme l’origine de nos malheurs. Refaisons vivre nos espoirs en votant pour quelqu’un qui pourrait nous faire l’affaire. Nos élus doivent s’en rendre compte que s’ils n’ont pas la capacité de relever le défi, d’améliorer le sens du bien-être de la population, qu’ils s’abstiennent de se porter candidat, car ils deviennent des parasites qui appauvrissent la société malgache. Qu’ils en soient CONSCIENTS !

    • 30 novembre à 10:08 | Mandinika (#2986) répond à Eloim

      Voua avez dit : « Quoi qu’il en soit, les électeurs malgaches commencent à en avoir marre des pratiques politiques malsaines qu’ils dénoncent comme l’origine de nos malheurs. »

      A mon avis, seuls les « tonga saina » qui se rendent compte de ça, mais les autres qui se noient dans la pauvreté, donneront leur voix à ceux qui leurs donne 1 kapoaka de riz à manger aujourd’hui !

    • 30 novembre à 11:43 | che taranaka (#99) répond à Eloim

      AKORY LAHALY

      ELOIM:Quoi qu’il en soit, les électeurs malgaches commencent à en avoir marre des pratiques politiques malsaines qu’ils dénoncent comme l’origine de nos malheurs.

      organiser des élections dans les même conditions que les autres fois NE SERT A RIEN....

      au choix :

      1°)SAKORAKA tous les 5 ANS

      2°)REFAIRE LE MOULE DE LA DEMOCRATIE MALAGASY

    • 30 novembre à 11:44 | che taranaka (#99) répond à Eloim

      (suite)

      3°) PERENNISATION DE LA MISERE

  • 30 novembre à 10:04 | Mandinika (#2986)

    C’est comme on a besoin d’un médecin pour faire l’autopsie !

    Quand la code de la communication y avait passé, c’est adopté sans amandement !
    Cette loi de finance n’est qu’une énième type de sujet adopté sans amandement ! Pour moi, c’est que nos Députés sont là juste pour avoir leur salaires après avoir levé les mains mais n’apportent pas des améliorations du système. Ils sont actifs et bavards si quelques choses concernant leur avantages sont sur les coulisses de la discussions, mais quand on parle de l’ensemble du pays...

    Aucours de cette dernière session (il y a une semaine ou un peu plus), le taux de participation à une séance concernant le développement est très faible (même pas 50 personnes), alors les absents sont payés par les contribuables pour faire quoi ? Peut-être la motion de censure ou d’autres choses du même type ? Et les autres photographiés quand ils sont en train de dormir (sujet de longue date)...

    • 30 novembre à 10:56 | Mihaino (#1437) répond à Mandinika

      Bonjour Eloim et Mandinika ,
      Je partage vos idées car à maintes reprises , j’ai souligné que nos fameux députés sont profanes en la matière ! Travaux des commissions bâclés , taux d’absentéisme trop élevé , etc, etc,.....Pourtant ils perçoivent leurs émoluments chaque mois et demandent encore plus d’avantages matériels (4X4 entre autres). Ils ont été élus pour travailler et non pour s’absenter ! Quid si on coupe les salaires & avantages des absents pour quelque motif que ce soit ????Quid de la retraite de ces paresseux incompétents ???

  • 30 novembre à 11:16 | Isandra (#7070)

    Qu’est ce que vous voulez qu’on dise,...« mieux vaut tard que jamais,... », même si Médecin après la mort,...

    On en a marre de ce système « French touch », partout.

    Vivement les grandes réformes étatiques :
    - Chambre de représentants sans sénat, chambre provinciale ou régionale,...etc
    - Tribunal avec le pouvoir réel des Jury,...
    Etc,...

    • 30 novembre à 11:33 | RAMBO (#7290) répond à Isandra

      Si selon vous nous voulons éviter le « French touch » est-ce que le common law nous convient ? Cela vient toujours d’ailleurs.
      Dans les pays de common law, notamment les pays anglo-saxons, le système du jury est largement utilisé. En France, seules les juridictions criminelles que sont la cour d’assises (avec des jurés populaires), le tribunal criminel et le tribunal aux armées comprennent des jurés populaires. La cour d’assises se compose de « la cour » (trois magistrats professionnels : un président ayant rang de conseiller à la cour d’appel et deux assesseurs) et d’un jury composé de jurés au nombre de six (en première instance) ou de neuf (en appel). Avant que la loi du 10 août 2015 soit entrée en vigueur le 1er janvier 2012, le nombre de jurés était 9 en première instance et 12 en appel.

      Le jury populaire est composé de citoyens de plus de 23 ans, sachant lire et écrire en français (article 255 du code de procédure pénale), jouissant de leurs droits politiques, civils et de famille, et ne se trouvant dans aucun cas d’incapacité ou d’incompatibilité listées à l’article 257 du code de procédure pénale (membres du gouvernement, parlementaires, magistrats, fonctionnaires de police, militaires de la gendarmerie, etc.). Les jurés sont tirés au sort sur les listes du jury criminel établies tous les ans dans chaque département à partir des listes électorales. Cette liste annuelle sert au tirage au sort des jurés de session, qui peuvent être amenés à siéger au cours d’une session déterminée.
      Isandra souvent vous avez de bonnes idées mais prenez un peu la peine de faire un clin d’oeil pédagogique pour les profanes comme nous. Wikipédia est là pour çà.

    • 30 novembre à 12:11 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090) répond à Isandra

      Isandra,
      Bizarre ,je vous parlais de refondation gasy il y a quelques temps et vous n’en vouliez pas .
      Aujourd’hui vous en parlez mais c’est pour introduire le systéme anglais .
      Remplacer une erreur historique par une autre n’est pas tres malin .
      Ne peut-il y avoir de systéme purement gasy ?????

    • 30 novembre à 12:21 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Rambo,...

      Pédagogie,...???

      Je lance le débat sur un sujet, en proposant des solutions parfois irréalistes aux yeux des lâches, des séniles qui ne pensent que leur bien être instantané...,pour savoir les opinions des autres, mais, comme d’hab ici, le groupe des Andafy et Vazahas perdent leur temps à insulter et mépriser,...au lieu de développer des bons commentaires et belle analyse s’ils sont capables de les faire,...

    • 30 novembre à 12:50 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      ALIBABA SANS LES 40,...

      Qu’il soit claire, je n’ai jamais dit que tous les French touch sont pourris,...mais, il faudrait revoir si on peut le réduire un peu,...

      Justement, nous ne devrions pas copier bêtement les autres, on appelle ça fainéantise intellectuelle,...Il faudrait utiliser nos cocos pour pondre des systèmes adaptés à nos réalités(nos coutumes, les mentalités, la diversité,...).

    • 30 novembre à 12:59 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090) répond à Isandra

      Isandra,
      Des approximations dans votre démarches et c’est bien cela le probléme !
      Pourquoi pas une réflexion de fond avec un maximum de Malgaches sur ce théme ?
      Oui je sais ,nous sommes sous une dictature qui ne dit pas son nom .
      Enfin cela ferait un point de commencement pour une réforme en profondeur !
      J’ai utilisé le conditionnel, car le cerveau collectif gasy est tres loin de pouvoir générér de tels concepts(la rénovation du systéme politique )
      Et votre centrale nucléaire ,avez vous pensé au transport de l’électricité sur de grande distance ?
      Ou comme d’hab seul l’idée premiere est mise en avant et le reste traité comme du superflu ?
      En l’occurence le transport èlectrique sur de longue distance est loin d’etre un probleme secondaire !

    • 30 novembre à 13:50 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      ALIBABA SANS LES 40,...

      « Et votre centrale nucléaire ,avez vous pensé au transport de l’électricité sur de grande distance ? »

      Je pense que le problème de transport ne se pose uniquement pas sur le nucléaire, mais sur n’importe quelle source d’énergie que vous choisissez :

      Il y a deux catégories de transport(aérien ou souterrain) :

      - Les grands transports et d’interconnexion (actuellement, l’énergie produite par la centrale d’Andekaleka est transportée vers Antananarivo sous une tension de 138 000 volts, alors que avec le nucléaire, on pourra augmenter jusqu’à 400.000 volts).

      - Les réseaux de répartition régionales et locales,

  • 30 novembre à 11:40 | Ibalitakely (#9342)

    Io foana no amerimberenako eto hoe MBA MAHAIZA AMIN’IZAY MIFIDY REY OLONA fa ny isan’ny depiote-tsika mihoatra ny 150, ny tonga nifidy latsaky ny 100, ny nivoaka ny efitra tsy hay, ny nananga-tànana ny ambiny ... ho an’ny vahoaka nifidy azy ireo →→→→ aza be menomenona raha toa ka ratsy fifidy hatrany.

    • 30 novembre à 15:38 | Ibalitakely (#9342) répond à Ibalitakely

      Fa ny tena tsara atao ho FIFANARAHANA eto an-taninjanaka eto dia ny hoe : IZAY TIA HILATSAKA HO FIDIANA filoham-pirenena REHETRA dia tokony hanaiky AN-TSORATRA MIALOHA fa rehefa toa ka lany soa aman-tsara izy dia tonga dia hamboarina avy hatrany ny làlam-pifidianana ka tsy hisy INTSONY ohatra izany hoe atambatra ny fifidianana filoham-pirenena & solombavambahoaka ; ny 2° Adjoint au maire no misolo ny maire raha misy antony tsy maha-hafaka an’ity farany fa tsy misy olom-boafidy soloina olom-boatendry izany, pds ohatra. Saraina tsara ihany koa ny fifidianana ben’ny tanàna & ny mpanolontsaina, fa manjary afangaron’ireto farany ny atao hoe « assemblé » & « mairie » any ka tsy hainy intsony ny hoe depiote izy sa mpanolontsaina [lasa misy mpanolontsaina mpanohitra izany kale]. Manaiky ihany koa izy [ilay vao voafidy] fa tonga dia MANOME fahaleovan-tena TANTERAKA, eo ampanaovana finianana ohatra, na ny FITSARANA na ny BIANCO sy ny hafa tokony mahaleo-tena tahaka izany. & farany ny depiote & ny fiarahamonim-pirenena, fa tsy ny tsy ny ny mpanantateraka na exécutif velively, no hamolavola fitsapa-kevim-bahoaka momba ny fanitsihana LÀLAM-PANORENANA. Amin’ny maha mpamolavola lalàna azy izany & iretsy an-kilany dia ny manantateraka araka ny anarany ihany koa.

    • 30 novembre à 15:50 | Ibalitakely (#9342) répond à Ibalitakely

      Ny milatsaka ho fidiana filoham-pirenena dia MILAZA MIALOHA hoe iza no praiministra miaraka aminy raha izy no voafidy, fa ratsy anie izany hoe ianao no hitondra zavatra tatanan’ny hafa heritreritra aminao izany. Ohatra fotsiny ianao voatendry ho mpanazatra klioba baolina kitra izay mihevitra fa 4-2-4 no tianao hitondrana ny ekipa nefa ny mpanazatra mpanampy anao 3-3-4 no mahafinaritra azy dia hifanditra amin’ny kapitenin-tsambo maro eo dia hanantena vokatra ve ny filoha & ny mpitantana ny klioba ??

  • 30 novembre à 12:13 | kartell (#8302)

    Vite fait bien fait, tel est le résultat très opaque de cette loi des finances 2018, votée par une poignée de fidèles du régime, sans amendement comme une lettre à la poste !….
    De gros doutes sont permis quand à la réelle situation, d’autant que, dés que l’on parle de finances, les caïmans du pouvoir montrent les dents en considérant que leur pré-carré ne peut tolérer aucune intrusion, ni même contestation venant d’une opposition, visiblement, stérile et pas à la hauteur de sa tâche !….
    Nous en sommes arrivés à un tel degré de déni de notre « démocrature » que seul, le régime en place se réserve le droit divin de décider, d’instrumentaliser le devenir de notre société.
    Cet incident majeur risque encore une fois d’inquiéter nos bailleurs institutionnels, exceptés la Chine et certains autres états dont le but n’est pas de soulager notre dette mais de mettre de la sorte un pied dans la porte entrouverte pour coloniser certaines consciences religieuses….
    La chute de notre monnaie nationale prend, ici, une justification et une confirmation que nous allons, visiblement, dans la mauvaise direction, celle d’un état sans opposition, ni débat démocratique, en décomposition programmée !….

    • 30 novembre à 12:25 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090) répond à kartell

      Kartell,
      Rien de nouveau sous le soleil de Mada !
      Cette démocratie potiche n’est qu’un leurre pour soutirer des financements à l’occident.
      Le modéle réel en cours est celui qui prévalait avant 1896 .
      Quel progrès !!!

    • 30 novembre à 17:32 | rakotoson (#8023) répond à kartell

      QUID DE CES LOIS VOTEES A 100 % A L’ ASSEMBLEE NATIONALE ET AU SENAT .

      #### Vite fait bien fait, tel est le résultat très opaque de cette loi des finances 2018, votée par une poignée de fidèles du régime, sans amendement comme une lettre à la poste !…####

      @ Kartell

      J’ adhère complètement à vos remarques . Le pire , c’ est que l’ opposition - par médias interposés - n’ ont même pas relevé vos constats . A côté de cela , très peu de médias relèvent de tels laxismes institutionnels.

      « ... vote sans amendement , devant à peine une soixantaine de députés sur ... 140 ; loi de Finances 2018 votée comme on expédie une lettre à la poste ». Et que dire des séances questions - réponses
      entre les membres du gouvernement et les députés et / ou les sénateurs ? . On dirait une pièce de théâtre sans intérêt ;

      En fait , des cas semblables existent de tout temps dans une République Bananière comme l la nôtre . A se demander si les votes de toutes ces lois sont téléguidés d’ en haut ; ou bien , si les députés ne comprennent même pas les tenants et les aboutissants des épais dossiers que leir confie le gouvernemenà examiner avant le vote. Le pire est que le Président de la République - en bout de chaîne - ne fait que promulguer - lire signer - les lois ainsi votées .

      Dans les pays développés rompus - à la chose publique - les votes à l’ Assemblée nationale et au Sénat sont toujours précédés par des des débats houleux parfois très animés .En direct ou en différé . On n’ y verra jamais des lois votées à 100 % !!! .

  • 30 novembre à 13:07 | nash (#4185)

    Evidemment nos parlementaires étaient focalisés sur les 4x4 et la retraite, de quelque bord qu’ils soient... Leur premier boulot, le plus essentiel, est pourtant en principe d’analyser, amender, voter le budget de l’Etat. C’est ce pour quoi ils sont payés. On aurait aussi aimé que la presse généraliste présente de façon simple les grandes lignes de ces grandes lois et en fasse des analyses claires mais simples au lieu de juste parler des 4x4 etc. Peut-être que ça « éduquerait » nos parlementaires ?

  • 30 novembre à 13:15 | Jipo (#4988)

    Bonjour ,
    Avec le délit de faciès de cet énergumène qui comme Rantanplan se réveille soudainement (DEJA) ...
    Comment on vote un budget sans m’ en faire part , ou est la mienne ?
    Sachant que comme dans toutes démocraties qui se respectent, le budget de l’ armée passe avant tout le reste .
    Un délateur qui accuse ses confrères d’ avoir précipité cette adoption, pour une fois ou le moramora n’ est pas de rigueur, comme quoi quand ils veulent ils peuvent et seuls des coups de pompes bien placés peuvent les aider à se le bouger et marcher droit !
    Juste une question : il était ou brunel razafitsiandraofa le jour du vote ?

    • 30 novembre à 13:31 | ratiarivelo (#131) répond à Jipo

      Il « BRUNEL**** »faisait la grace MATINEE" chez lui ra-JIPO o ?? na anontanio i Rtoa-Be ISANDRA fa DEPIOTEn’ny DRIZAREO foza-MAPAR LEIO***Samy tsara

    • 30 novembre à 13:32 | ratiarivelo (#131) répond à Jipo

      Il « BRUNEL**** »faisait la grace MATINEE" chez lui ra-JIPO o ?? na anontanio i Rtoa-Be ISANDRA fa DEPIOTEn’ny DRIZAREO foza-MAPAR LEIO***Samy tsara

  • 30 novembre à 13:29 | FINENGO (#7901)

    @ RAMBO

    Le Tribunal Militaire, dit Tribunal aux Armées, a été réformé en 1992.
    Et n’existe plus. Le Militaire Français est comme tout citoyen, jugé au même titre qu’un Civil Français et en tout domaine.

  • 30 novembre à 13:39 | Vohitra (#7654)

    Bonjour à tous,

    Dans les années 80, il me semble que le salaire des députés, tous les avantages y compris, étaient dans les 200.000 Fmg, et ils pouvaient exercer d’autres fonctions. Le grand manitou de l’époque savait pertinemment que cette chambre n’était qu’une exigence d’une République démocratique voulant faire paraître un semblant d’équilibre de pouvoir entre les différentes factions des peaux rouges.
    Là au moins, deba avait raison ; rien ne sert de leur payer des avantages faramineux puisqu’ils ne servaient à pratiquement rien, sauf à rameuter la foule lors des inaugurations...

    • 30 novembre à 14:05 | Mihaino (#1437) répond à Vohitra

      Bien vu et bien dit Vohitra !

    • 30 novembre à 14:08 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Bonjour Mihaino,

      vous rappelez-vous des discours soporifiques de LXMA le speaker de l’époque ?

    • 30 novembre à 18:55 | Mihaino (#1437) répond à Vohitra

      A l’époque , je me souviens bien que LXMA avait la peur au ventre dans chaque déplacement en Hélico avec les CSR « Coupe Seulement Ruban ».

  • 30 novembre à 13:57 | doulos (#10113)

    Le député du mapar crie au loup et dans la foulée il oublie que son roitelet l’usurpateur ANR a fait bien pire pendant les 5 ans où il avait kidnappé le pouvoir.
    Le parti au pouvoir n’est que le digne descendant du régime illégal de son « chef charismatique » bac-6.

    • 30 novembre à 14:09 | ratiarivelo (#131) répond à doulos

      Misaotrao « ra- doulos » fa MARINA dia MARINA ny voalazao *** Jereo indray anie fa tsy MAINTSY HIVOVO ilay Rtoa-Be ny MAPAR*** E ?? Mahereza ! Samy tsara.

  • 30 novembre à 14:36 | KARIBO (#7602)

    Bonjour .
    Ce rapetout a vraiment le profil des députés sans foi ni loi, qui gangrènent le Pays .
    Une tête de bandit, à en faire fuir tout dahalo qui se respecte , comment voulez-vous avancer en vous asservissant à des crapules pareilles : syndrome de stockholm ou masochisme ?
    Il est temps de nettoyer et assainir je ne dirai pas cette porcherie, mais disons établissement .

  • 30 novembre à 15:43 | dominique (#9242)

    bonjour
    c’est pas celui la qui est surnommé :: gras/double ?????
    a mon avis chez lui il ne doit pas Ccrreuver de faim celui là il en est gonflé du riz qu’il ingurgite ...
    encore un qui s’en fout totalement des pauvres gens et il va bientôt encore réclamer son 4x4 pour pavaner en ville !!! la risée du pays .....enfin plutôt le honte .

  • 30 novembre à 20:05 | Isambilo (#4541)

    Il aurait fait changer quoi Razafitsiandraofa,

  • 30 novembre à 20:44 | diego (#531)

    Bonjour,

    Mihaino demande mon avis sur la mauvaise gouvernance.

    Mon avis sur la mauvaise gouvernance n’a jamais été un mystère ! En effet, je ne cesse de fustiger et dénoncer l’incompétence et l’inexpérience des élus et de l’élite malgache, dans presque tous les domaines.....novice en politique, mauvaise volonté et peu de connaissance ou pas du tout en droit et approximation des décisions en économie.......et dire les choses de cette manière, quand on connaît dans quel état le pays se trouve aujourd’hui, est assez gentil je trouve.

    Avec tous ces ingrédients seulement, il est presque impossible de faire fonctionner normalement l’État et les services dont il est le garant. Une bonne gouvernance n’est absolument pas à la portée de main...

    Maintenant si le Droit était observé :

    - un, une crise Institutionnelle serait impossible ;

    - et deux, si les processus électoraux, les calendriers électoraux et les financements des élections et des campagnes électorales étaient clairement définis, le pays pourrait faire face à une multitudes crises politiques et il serait, mécaniquement, capable de corriger la mauvais gouvernance.

    La corruption sévit dans un pays où le droit est fragilisé, ou alors la séparation des pouvoirs est non effective, ou encore les pouvoirs sont entre les mains des clans à caractère mafieux.

    La mauvaise gouvernance, par définition n’est pas illégale. Mais ses conséquences sont multiples et assez néfastes, même pour les grands pays......Panama quelque chose, et les dossiers mettant à jour pour échapper de payer des impôts, en sont quelques exemples flagrants......faute morale, plus grave qu’une faute politique.

    Je ne mets pas les difficultés politiques et économiques de Madagascar et la gravité de la corruption sur la mauvaise gouvernance. Ce serait trop facile.

    Il suffirait une bonne gouvernance et une lutte efficace contre la corruption, dirait-on alors et voilà, le pays sortirait de la pauvreté ? Et tous les pays africains deviendraient riches ?

    Ainsi, la baisse de pouvoir d’achat de la classe moyenne en Europe est attribué essentiellement à une mauvaise gouvernance et l’incompétence des élus....et accessoirement, si j’ose dire, à une lenteur des réformes, purement administrative, bien exploiter légalement par les grandes entreprises pour payer moins de taxes, par exemple.....

    La bonne gouvernance est impossible si les lois et la Constitution ne sont pas scrupuleusement gardées, respectées.

    Si la Constitution était observée, un pays se rapprocherait mécaniquement d’une bonne gouvernance........et encore, si une volonté politique existait !!

    Le dernier président français qui a réussi à équilibrer le budget de l’État, mécaniquement a pu conduire des réformes, est le président Giscard, le Front National a pesé vulgairement moins de 5%, le chômage était bien en dessous de 10% et les entreprises françaises étaient compétitives, la dette bien moins de 50% de PIB :

    - c’est n’est plus le cas aujourd’hui, autrement dit, il n’y a plus, depuis Giscard, une bonne gouvernance en France !!!

    Ce n’est qu’un avis.....

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 109