Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 13 décembre 2017
Antananarivo | 21h25
 

Politique

Commission Electorale Nationale Indépendante

Des efforts à soutenir jusqu’en 2021

samedi 16 septembre | Ny Aina Rahaga

La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a procédé hier à la présentation de son rapport d’évaluation de la mise en œuvre de son plan de Travail pluriannuel 2016-2021 (PTP). Un événement qui a vu la participation en masse des partis politiques mais également de la société civile et du corps diplomatique à Madagascar. Le président de la Ceni Yves Herinirina Rakotomanana a exprimé son satisfecit face au travail accompli par la CENI depuis sa création jusqu’à ce jour. Selon ce dernier, la CENI est en bonne voie pour la réalisation de sa vision, laquelle est la mise en place d’une « Gouvernance électorale crédible et démocratique ». Il faut savoir que le PTP de la Ceni s’articule autour de trois axes stratégiques notamment la consolidation des acquis démocratiques comprenant le cadre juridique électoral et la mise en œuvre du processus électoral ; ensuite l’amélioration de la gouvernance électorale dont l’instauration de « règles de jeu claires pour les élections, l’amélioration de la mise en œuvre du processus électoral et le renforcement des capacités de la CENI » ; et enfin l’éducation électorale et la communication comme troisième axe stratégique pour plus de crédibilité et de transparence. A ce jour, la CENI compte plusieurs réalisations dans ces trois axes, notamment les consultations des parties prenantes aux élections, l’augmentation des inscrits sur la liste électorale et bien d’autres. Toutefois, il a été souligné que l’effort doit être maintenu et soutenu surtout en ce qui concerne le suivi des procédures d’adoption des nouveaux textes législatifs et règlementaires au niveau de l’exécutif et du législatif puis leur vulgarisation.

Préparation d’un référendum ?

La question d’un éventuel référendum n’a pas pu être esquivée par le président du CENI. Toutefois, selon ce dernier, il n’appartient pas à sa commission de débattre de la nécessité ou non de la tenue d’un référendum constitutionnel. La CENI s’attèlerait actuellement à la préparation de la prochaine élection présidentielle, étant donné que l’on se trouve actuellement en période pré-électorale. L’information n’étant pas encore officielle mais en cours de débat, la CENI n’a donc pas encore procédé aux préparatifs d’un possible référendum. Le fait est que la commission électorale avait souligné auparavant que près de 163 jours seraient un minimum nécessaire pour la préparation des élections et ce à compter de la prochaine révision annuelle de la liste électorale (RALE) prévue débuter le 1er décembre prochain. Dans cette logique, et si le pouvoir cherche à organiser un référendum incluant toute la population, cela ne pourrait se faire avant la fin du mois d’avril de l’année prochaine. Après quoi il faudra compter un délai plus ou moins long pour la préparation des présidentielles. Yves Herinirina Rakotomanana a cependant souligné que les préparatifs des élections présidentielles se déroulent sans problème et que les élections devraient normalement se tenir en 2018 si l’on se réfère au chronogramme de la CENI.

32 commentaires

Vos commentaires

  • 16 septembre à 09:40 | Isandra (#7070)

    Tout est possible avec ce regime de kitoatoa,...qui ignore complètement les normes et l’art des choses,....la preuve, les routes de la Francophonie,...lesquelles ne sont pas destinées pour durer dans le temps, pourtant, des milliards y ont été dépensés.

    Andry a beau fait des efforts pour leur transmettre, il faut faire les choses dans le manara-penitra, mais, ils n’ont rien compris,...

    • 16 septembre à 10:07 | Babah (#9347) répond à Isandra

      😠 Isandra,

      À la niche !

      Arrête d’aboyer.

      C’est vrai que c’est la « saison » de la peste et de la rage ... mais pour Isandra, il n’y a plus de saison : c’est tous les jours. C’est vrai aussi qu’il y a une solution pour les enragés et les pestiférés : le confinement ( et l’abattage pour les bêtes ). Donc, j’invite tout le monde à ne plus discuter du pseudo-contenu des propos délirants d’Isandra mais juste de lui dire de fermer son clapet.☺😊😀😁.

    • 16 septembre à 11:10 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Hihihi !!!

      L’intolérance quand tu nous tiens,...

      Il faut cadenasser Isandra,...parce que certains ne supportent pas sa vérité,...pourtant, ils prétendent être quelque chose,...

    • 16 septembre à 11:14 | Gérard (#7761) répond à Isandra

      à babah, qui est trop cool....

      vous demandez à isandra de cesser d’aboyer, peine perdue ! et puis « cesser de braire » ne serait il pas mieux indiqué ?

    • 16 septembre à 15:07 | tsimahafotsy (#6734) répond à Isandra

      L’adulation d’Isandra envers le plus ignoble des êtres humains que Madagascar a pu engendrer, le nommé andry rat-joelina, le naufrageur en chef de Madagascar, le clown manara-penitra, tourne à une véritable folie.
      Enfermé dans son asile politique maparien, Isandra délire et écrit n’importe quoi. Des stupidités qu’elle veut transformer en vérité établie.
      Elle veut répandre sa « vérité » mais en vérité elle ne fait qu’étaler la saleté de ses pensées. Que dis-je ? Elle fait la démonstration de l’infini de la k.o.n.nerie maparienne !
      Les gens qui « vocifèrent sur ce forum » ne sont pas stupides comme Isandra. Ni intolérants. Ils sont tout simplement malheureux de voir que leur Tanindrazana est dans l’impasse politique, économique, social depuis 2009 avec le raid des fozas capsatiens.
      Les Malagasy ont des yeux pour observer, des oreilles pour entendre, l’intelligence pour réfléchir et faire la part des choses. C’est ce dernier qui fait génétiquement défaut au fozas et à Isandra.
      Avec les milliards acquis avec le pillage de Madagascar par le MAPAR, demandez votre part ( ma part ! ma part ! ) et allez à Lourdes !
      Pour le crétin que vous êtes ( crétin dérivé du latin christiannus) priez Le Saint-Esprit pour qu’il vous donne un peu de sagesse... à défaut d’esprit !
      Les miracles çà existe ! la preuve, un clown gesticulateur peut se transformer en président ! lol !

    • 16 septembre à 16:46 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Tsimahafotsy,...

      Ils sont tout simplement malheureux de voir que leur Tanindrazana est dans l’impasse politique, économique, social depuis 2009 avec le raid des fozas capsatiens"

      Donc, ce tanindrazana n’est plus le sien, il a déjà adopté un autre,..je me demande pourquoi il vocifère encore ici,...et parler de chose laquelle ne le regarde plus,...

      En plus de ça, il est complètement déconnecté des réalités et de ce qui se passe dans notre pays,...ne fait que rapporter de ragots,...

    • 16 septembre à 19:58 | tsimahafotsy (#6734) répond à Isandra

      Léger, très léger comme accusation !
      Allez, faites un peu d’effort Isandra ! Je sais que vous n’avez qu’un petit pois dans la tête, mais faites un effort pour pour m’accuser et me juger !
      Vous êtes pitoyable car vous manquez d’arguments !
      Arrêtez les psychotropes, parce que je vous assure, vos êtes ridicule ! Ce n’est plus amusant !
      Ma petite nièce de 3 ans a plus de vivacité dans ses réparties que vous ! Je vais finir par croire que vous avez moins de 3 ans d’âge mental !
      Je vous fais l’honneur de répondre, alors essayez de puiser dans ce qui vous restent de neurones pour contre-attaquer Tsimahafotsy !
      On dirait Marine le Pen devant Macron ! lol !

    • 17 septembre à 14:48 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Tsimahafotsy,...

      Moi, je ne viens pas ici pour me mesurer avec les autres, mais, je viens ici pour exprimer mes idées et mes opinions,...

      Je ne suis pas comme vous qui etes arrongant, aimez vous comparez avec vos voisins, vantez que vos enfants sont à l’âge de 3ans, capable d’ecrire et repondre des commentaires sur un forum,..

      Vous avez la mentalité de la plupart des Andafy se croyant plus intelligents que les autres et pensent que les gasy restent chez eux dans leur tanindrazana, sont stupides, pourtant, ces derniers s’y débrouillent bien, ne cherchent pas tany malemy pour reussir dans la vie,...grâce à eux, le pays reste debout,...

    • 17 septembre à 14:59 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Tsimahafotsy,

      Quand Tsimahafotsy n’est pas capable de nous apporter les preuves de ce qu’il avance, Andry mafia, voleur,...il fait de diversion,...en insultant les autres stupides,...

    • 17 septembre à 18:31 | zanadralambo (#7305) répond à Isandra

      Déjà, arrêtez de prendre les gens pour des imbéciles, vous seriez un peu plus légitime à brailler comme une truie qu’on égorge. Vouloir faire croire que vous partagez le quotidien des Malgaches que votre raton écervelé et ses complices ont réduits à cet état de mendicité , c’est se moquer de ces compatriotes que vous faites semblant de plaindre (vous êtes une menteuse invétérée, vous ne vivez pas au pays, vous êtes comme moi une planquée ; moii, au moins j’ai la décence de respecter le pays qui m’héberge, vous, vous l’insultez copieusement tous les jours). Au XX1 ème siècle, à l’heure où le monde envoie des fusées sur la Lune et sur Mars, nous on se noie dans la m…Peste, dahalo, famine…c’est tout ce que votre idole charismatique nous a laissé comme pourboire. Il n’est certainement pas le premier responsable de notre faillite (l’héritage de l’Amiral voyou sera le fardeau de 10 générations), il fait partie, néanmoins, des scélérats qui nous auront ramenés au moyen-âge.
      Vous reprochez à ce cher Tsimahafotsy de parler dans le vent. Mon dieu, heureusement que le ridicule ne tue pas. L’arrogance, c’est vous qui l’affichez ici tous les jours. Il n’y a pas de limite à vos k.onneries, le seul fait de voir votre pseudo est une insulte à l’intelligence !!!! Si au moins, vous aviez la noblesse de reconnaître l’immensité de votre ignorance. Non, Madame se croit obligée de nous délivrer sa vérité quotidienne faite d’imbécilités et de raccourcis débiles. Si vous vous entendiez quand vous échangez avec l’autre analphabète, c’est d’un affligeant. Deux raclures qui se disputent la palme de l’absurde, le raciste atavique balançant des s ;aloperies , la xénophobe hystérique surenchérissant avec des arguments crétins qu’une enfant de 10 ans aurait honte de sortir. Ah ! l’abstinence ne vous réussit décidément pas. Des p.étasses comme vous, y en a marre, des coups de pîed au c.u, c’est tout ce que vous méritez. Vade retro…

    • 17 septembre à 18:49 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Zànandralambo,..

      Il fallait la rescousse de Zanadambo pour sauver l’ami Ragoteur Tsimahafotsy qui n’arrive pas à nous apporter les preuves de ce qu’il accusé à Andry le courageux/tombeur du despote/spoliateur,...

      Vous presentez bien la mentalité de gasin’Andafy le Vazahamainty,...qui sont deconnectes de nos réalités,...

      Conclusion : les insultes sont les armes de faible,...

    • 17 septembre à 19:38 | zanadralambo (#7305) répond à Isandra

      Pauvre cloche, je vous plains. Le pire dans l’histoire, c’est que vous êtes de bonne foi, vous croyez, dur comme fer, aux bêtises que vous assénez. L’extrémisme à ce niveau, chapeau. C’est là qu’on reconnait les naïfs, ma chère. Imbécile heureuse vous êtes, imbécile heureuse vous resterez toute votre vie. Je me rappelle de vos sorties sur la Bible, la crétinerie à son apogée.
      Entre nous, Tsimahafotsy n’ pas besoin de moi pour vous moucher. Allez bassiner votre ami atavique de vos niaiseries, les crétins se reconnaissent, qui se ressemble s’assemble, n’est-ce pas ? Entre nous, n’avez-vous jamais eu, n’en fût-il que l’ombre, la conscience que vous divaguez grave ? Tain, je vous laisse à vos crétineries, je n’ai pas de temps à perdre avec une sotte.

    • 17 septembre à 22:00 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      Sérieusement,Isandra,vous estimez que le pays reste Debout ?Vous ne voyagez donc pas à Madagascar.. Regardez donc les images du pays que la famille Poussin envoie à travers le monde en traversant le pays avec ses deux zébus et leur charette . .Vous apprendrez ce qu’est la réalité malgache. C’est pas les colons ,ce sont les votres qui ont tué Madagascar ! Ne chantez plus le "Tanindrazana ’. Maudits soient les privilégiés qui restent aveugles et sourds à tant de misères . Vous avez réinventé le moyen age pour nos pauvres gens .

    • 17 septembre à 22:50 | tsimahafotsy (#6734) répond à Isandra

      Pour Isandra, de la part de tsimahafotsy qui reprend la contribution de lysnorine
      13 septembre à 18:55 | lysnorine (#9752)
      @13 septembre à 10:32 | Isandra (#7070) répond à Isandra ^

      (1) « Raha i Andry izao nokena nanohy ny asa hatramin’izao(4 taona), efa taiza ny nisy ny firenena :

      - MANJAKA ny demokrasia, MALALAKA ny fanehoan-kevitrin’ny Malagasy,...
      - Voahaja tsara ny lalana, »
      [...]
      Toa tsy izany velively aloha no efa hita nandritra ny fitondran’Ingahy Rajoelina araka ny tatitra momba ny ZON’OLOMBELONA teto Madagasikara tamin’ny 2012 (ohatra iray fotsiny) nataon’ny ministera misahana ny Raharaham-Bahin’i Etazonia. Firoborobon’ny fanosihosena ny zon’olombelona « manara-penitra » kosa no hitany fa tsy izany « demôkrasia » na fahalalahan’ny fanehoan-kevitra na fanajàna ny lalàna izany.

      MADAGASCAR 2012 HUMAN RIGHTS REPORT
      https://www.state.gov/documents/organization/204349.pdf
      Madagascar is ruled by an UNELECTED and ILLEGAL civilian regime that assumed power in a March 2009 COUP with military support. Andry Nirina Rajoelina, who led the regime, adopted the title of President of the High Transition Authority (HAT).[...]

      The three most important HUMAN RIGHTS ABUSES included UNLAWFUL KILLINGS and other SECURITY FORCE ABUSES ; the INABILITY of the transitional government TO PROVIDE RULE OF LAW, which led to a major increase in societal injustice and resulted in the death of both criminals and innocent individuals ; and the inability of citizens to choose their government.[...]

      a. Arbitrary or Unlawful Deprivation of Life
      There were numerous reports that SECURITY FORCE PERSONNEL CONTINUED TO COMMIT ARBITRARY or UNWARRANTED KILLINGS, both while in pursuit and during arrest.
      The media reported that during the year, law enforcement officers SHOT and KILLED at least 100 criminal suspects. In 2011 they shot and killed at least 51 suspects, some of whom were later proved to be innocent. Off-duty and INTOXICATED MEMBERS of the ARMED FORCES FATALLY SHOT CIVILIANS .[...]

      Freedom of Assembly
      The constitution and law provide for freedom of assembly, but this right was restricted extensively during the year. De facto government officials and SECURITY FORCES REGULARLY IMPEDED OPPOSITION GATHERINGS THROUGHOUT THE COUNTRY .

      NGOs reported an unofficial STANDING ORDER TO CONTINUE DENYING THE AUTHORIZATION of any political demonstrations or strikes AND INTIMIDATION of any group that attempted to apply ;

      (2) « Raha i Andry izao nokena nanohy ny asa hatramin’izao(4 taona [...]
      « Ny harin-karena mihoatran’ny folo(isa roa),... »

      Ny EFA hita koa aloha nandritra ny fitondran’Ingahy Rajoelina dia ny fandrosoan’ny fahantrana, « nanara-penitra », arak’izao andalan-tsoratra manaraka izao, notsoahana avy amina tatitra tamin’ny taona 2011 ho an’ny « Conseil des droits de l’homme » ao amin’ny Firenena Mikambana :

      Conseil des droits de l’homme, Dix-neuvième session, Rapport du Rapporteur spécial sur le droit à l’alimentation, Olivier De Schutter. Mission à Madagascar
      http://www.srfood.org/fr/missions-pays

      Ce rapport porte sur la mission du Rapporteur spécial sur le droit à l’alimentation (Olivier De Schutter) effectuée à Madagascar du 8 au 22 juillet 2011.

      Le Rapporteur spécial sur le droit à l’alimentation, Olivier De Schutter, a effectué une mission officielle à Madagascar du 18 au 22 juillet 2011, à l’invitation de la Haute Autorité de la Transition (HAT).
      [....]
      AU MOMENT de la mission, la PAUVRETÉ et l’INSÉCURITÉ ALMENTAIRE atteignaient des PROPORTIONS DRAMATIQUES : 76,5 % de la population se situe en-dessous du seuil de pauvreté, fixé à 468.800 ariary (234 USD) par an et par personne. Ceci représente une HAUSSE de 8 points par rapport à 2005, lorsque 68,7 % de la population se situait endessous du seuil de pauvreté : les PROGRÈS enregistrés en 2005-2008 ont été EFFACÉS au cours de la période 2009-2011 ; 84,5 % des enfants de moins de cinq ans, et 82,1 % des enfants de 5 à 14 ans, sont dans une situation de pauvreté. L’extrême pauvreté, en-dessous de 117.200 ariary (58 USD), concerne 9 % des enfants de moins de cinq ans, et 8,5 % des enfants de 5 à 14 ans. [...]

      La DÉSCOLARISATION accompagne la PROGRESSION DE LA PAUVRETÉ : selon des chiffres du Ministère de l’Education nationale, le nombre d’ENFANTS de 6 à 10 ans EN-DEHORS SYSTÈME SCOLAIRE a AUGMENTÉ de 53 % entre l’année scolaire 2008-9 et l’année scolaire 2009-10, et le nombre d’enfants qui travaillent augmente.[...]

      (3) 13 septembre à 10:39 | Isandra (#7070)
      « Hery n’a RIEN retenu ce que Andry lui transmettait pendant la transition [...] »
      Raha ny fahalalahana mivory fotsiny no dinihina dia ny fomba amam-panaon’ny teo aloha ihany izay efa nandraisany anjara rahateo no tohizan’Ingahy Rajaonarimampianina sy ny fitondrany.

      Araka ny nasongadin’i lanja etsy aloha
      13 septembre à 12:08 | lanja (#4980) répond à Isandra ^

      « Miseho eny ihany ny maha FOTOTRA IRAY ny HVM sy ny TGV, ianao dia mampiseho mazava ny fomban ny transition, nopotehina @ krizy ny asa izay mba nisy, mitombo isan andro ny jiolahy , dia Charles sy Lylison ary Richard bomba no vahaolana [...] »

  • 16 septembre à 10:05 | lysnorine (#9752)

    « Dans cette logique, et si le pouvoir cherche à organiser un référendum incluant toute la population (?), cela ne pourrait se faire avant la fin du mois d’avril de l’année prochaine. Après quoi il faudra compter un délai plus ou moins long pour la préparation des présidentielles »
    Mila ravana izany « Commission Electorale Nationale » tsy maha omana referendum ao anatin’ny iray volana izany. Raha orinasa (vahiny !) mpikatsaka tombom-barotra no mampiasa izany dia efa voaroaka avy hatrany ny mpikarama toy izany !

  • 16 septembre à 10:58 | ratiarivelo (#131)

    BABAH a : tena marina dia marina ny Anao , tsy hoe akory mpanaradrenon-drano fa ny tena marina , isakin’ny mifanena eto izahay hatao hoe : mianadahy-mianaka tena tsy mety foana efa lazaina fa HE HE HEEEEEE....! asa efa ANTITRA marina angamba ranabavy n efa mafy laotra ny hafitsokon’ny HeriVaiMan....***napetranany eo@ny FITONDRANA, ry ZAREOFOZA-TGV mapar ihany rangory @ny izao fitrangan-javatra miseho eto DAGO** !! mahereza e ! samy tsara

  • 16 septembre à 11:20 | hrrys (#5836)

    Le sujet est simple donc il nous faut une réponse simple ..... Techniquement , la CENI comme toutes les institutions de l’Etat , indépendantes ou non , vient de sortir ses PTA ici PTPA programme de travail pluriannuel ...
    Alors , arrêtez de divaguer !!!!!!
    Par ailleurs, et politiquement parlant , l’ appréciation de « nécessité jugée impérieuse... » relève du gouvernement , sur ce tout le monde devra attendre...

  • 16 septembre à 11:35 | rainikoto (#5666)

    Décidément, Christine (oups , je voulais dire Isandra ; mais çà doit être la même personne) insiste pour faire sa thérapie quotidienne ici. En service commandé angamba ramatoa be an : "redorer l’image du sefofoza pantin de sarko (et des chefs-cathos) et faire oublier tous les effets néfastes de son putch par les armes’’ : tel est l’ objectif de Christine-Isandra. Elle fait semblant d’ignorer que le malheur national actuel est dû en grandes parties aux agissements de son dj adoré et ses propos quotidiens sur ce site relève de la psychiatrie. Mitsaboha tena hoa ianao ra-chris â : mandehana manadio ny lava-pitombenan’ny sefonao fa izay no mety mahasoa anao. Rehefa hisolelaka ihany dia lelafo tsara mivantana...

  • 16 septembre à 11:53 | che taranaka (#99)

    AKORY LAHALY

    - Yves Herinirina Rakotomanana a cependant souligné que les préparatifs des élections présidentielles se déroulent sans problème

    Si le GVT HVM ne complique pas le processus.Un Réferendum, à quelques mois de l’échéance ELECTION PRESIDENTIELLE pour servir les intérêts du POUVOIR en place, est simplement un signe précurseur d’une tentative de tripatouillage électorale

    - et que les élections devraient normalement se tenir en 2018 si l’on se réfère au chronogramme de la CENI :

    En RDC (CONGO KABILA) les élections présidentielles auraient du se tenir en début d’année 2016 mais pour non respect de la Constitution elles ne seront peut-être jamais organisées !

    la REPUBLIQUE et la DEMOCRATIE sont des conditions sine qua non du DEVELOPPEMENT

    Et comme il a dit le représentant des USA à propos de l’ELECTION de 2018 « ces élections seront un tournant dans la vie politique, économique et social malgache. »(Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique à Madagascar Robert Yamate) sa réussite fera de nous un pays qui se dirigera vers un vrai DEVELOPPEMENT et son échec nous menera tout droit vers la MISERE !

  • 16 septembre à 11:57 | ratiarivelo (#131)

    Sarotra @ny dri-ZAREO (Mpamadika silipo-palitao....) no miala @ny efa niainany depuis2009 ka hatramin’izao : foronina jiaby izao hatsanga tsy aman’orana mba HAFAHANA mamikotra @ny seza sy ny Strapotinsssssssssss !! miampy ny FILELAFANA isan-karazany........... !! mahonena eeeee ! Samy tsara

  • 16 septembre à 15:03 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    Voilà les dés jetés .
    Les médias commencent à habituer la population à un referendum possible, je rejoins Taranaka, que cette funeste manoeuvre ne présage que tripatouillages et malversations.
    Habituellement la candidature des présidents est occultée jusqu’ au dernier moment, ce qui n’ est pas le cas du looser prochain, qui non seulement ne se cache pas mais va, soyons en sur, épuiser toutes las manoeuvres dilatoires à sa disposition, avec l’ aval de la Ceni, tant qu’ à faire, qui devrait s’ opposer fermement pour ne pas dire catégoriquement à cette initiative, à l’ évidence : elle est à la botte ...

    • 16 septembre à 17:05 | rayyol (#110) répond à Jipo

      Les media disent ce qu il faut pour vendre leur torchon Ce qui n a rien a voir avec ce qui va se passer Un autre feu de paille Vous devriez y être habitue maintenant Non sa prend toujours. Pendant ce temps Hery rigole

    • 16 septembre à 18:16 | Mihaino (#1437) répond à Jipo

      Bien vu et bien dit Jipo ,
      Nos gouvernants actuels ont juste envoyé un ballon d’essai pour sonder le terrain et l’opinion quand bien même ils auront vraiment l’intention de changer certains articles de la Constitution. Le PM , le HVM ont défendu cette idée selon leurs déclarations par crainte d’une probable « ROTAKA, SAKOROKA » qui restent toujours dans leur obsession et leur imaginaire ! Mais bon sang , de quoi ont-ils peur ?? Attention à nous tous de nous précipiter sur notre clavier !

      - A chaque demande officielle d’une manifestation dans la Capitale , le motif du refus du Préfet de la Police demeure toujours le même .

      - Le président de la CENI a essayé de sauver les meubles en arguant que la CENI ne fait pas de la politique et qu’il appartient à l’AN et au Sénat d’étudier l’opportunité de la révision éventuelle de la Constitution et d’un referendum ! Soit , mais désolé car j’estime que la CENI n’est indépendante que par le nom Mr le président car faire votre bilan mitigé et un peu flou et préparer uniquement les élections de 2018 , c’est de la Politique .Demander des financements , c’est de la politique ! Vous et tous les membres de la CENI sont nommés par des politiques et peu sont élus par le Peuple et il nous est difficile de croire que vous êtes apolitiques !

      - « Des efforts à soutenir jusqu’en 2021 », titre de cet article, restent inutiles et improductifs tant que vous suivez les ordres de l’Exécutif ! Les bailleurs et les états partenaires finançant éventuellement les élections de 2018 ne sont ni dupes ni philanthropes mais posent des conditions à mon avis.

      - Enfin , référendum ou pas , notre Pays doit sortir de la pauvreté dans l’abondance de nos richesses et du train de vie de nos dirigeants esclaves de l’argent !
      Je reconnais que c’est un coup de g...le de ma part !
      Bon week-end

  • 16 septembre à 17:56 | diego (#531)

    Bonjour,

    Tout parait compliquer à Madagascar, et pourtant les choses sont, souvent, assez simples. Il faut, en tout temps, se référer au droit, à la Constittion et aux lois et tout devient clair !

    Constitutionnellement, voter de nouvelles lois, amender des lois existantes, reformer l’État et les Instititution, amender la Constitution, ou s’attaquer à une reformer, amender ou changer de Constitution sont les premiers et les plus importants des prérogatives :

    - des pouvoirs Executif, Parlémentaire et Judiciaire.

    Le pays a une Constitution et elle doit être observée, il le faut même si la IVe République a été mise en place par des instances transitionnelles illégitimes.

    Aucun texte pondu par la CENI n’ait une valeur constitutionnellement, ne vaut pas loi, par conséquent, les citoyens, les partis politiques et leurs leaders respectifs, les électrices et électeurs, la Société Civile et tous les corps des métiers du pays ne sont pas tenus à les respecter. Cette situation fait prendre au pays un grand risque de crise poste électorale à chaque élection.

    La manière la plus simple, rapide et pour s’assurer de bien respecter les lois du pays, c’est que les pouvoirs Executifs associent les partis politiques et leurs leaders respectifs dans la mise en place des processus électoraux.

    On soumit les processus en question aux votes dans le Parléement et en suite au Conseil Constitutionnel, très important. En respectant cette étape :

    - les processus électoraux valent, constitutionnellement, lois.

    Les tenants du pouvoir, les opposants, les partis politiques et les candidats sont tenus à les respecter.

    • 16 septembre à 21:10 | Jipo (#4988) répond à diego

      Vous n’ avez de cesse de rabâcher les mêmes aberrations alors que vous avez sous les yeux l’ évidence manifeste non seulement du contraire mais qu’ ils se foutent royalement de ce que vous ’ avez de cesse & avec une obstination trisomique de répéter .
      Non ils ne respectent pas la constitution, non ils ne respectent pas les lois, non ils ne respectent pas les Fombas, non ils ne respectent pas les ancêtres, mieux ils s’assoient copieusement dessus , vous ne le voyez pas de votre place de privilégié du haut de votre cockpit ???
      Ce n’ est plus un problème oculaire, c ’est une pathologie !
      Vous n’ en avez pas marre d’ être dans le déni : des plus révoltant ???
      Vous allez faire de l’ ombre à Isandra, à moins que ...

  • 16 septembre à 18:07 | valoha (#7124)

    Enga anie ka mba hadio sy hilamina ity fifidianana ho avy ity, raha hiisy izany ! Mba tsy hampikorontana antsika samy Malagasy lava eto. Efa tsy hiisy ny mpanaramaso iraisam-pirenena, samy taina samy taina ! Tsa hiisy koa ny ’ni-ni’ ! Mba tsy hisy ny hala-bato, hosoka, fanerena isan-karazany mivantana na an-kolaka toa ny fifidianana rehetra nisy tany aloha,sns...Ny CENI dia rafitra napetrak’izao fitondrana izao ! Tsy azo antoka fa hiasa ho an’i Gasikara tsy mialon-jafy ! Moa ny peta-toko @Ny Fifampihavanana dia tsy misy valaka @izany ihany koa - ny filoha ankehitriny no nifidy sy nanolotra ny mpikambana ao avy @ ny lafivalon’Ny Nosy - mazava ho azy fa tsy maintsy hiandany @ ity fitondrana ity ny asa rehetra ao ! Etsy an-kilany - ny loharanom-bola rehetra hihodina ao @ ireo dia tsy mangarahara, tsy n/misy resaka tao @ ny Antenimierampirenena, izay tokony nampahalalana ny solombavambahoaka isany avy @ ny Faritra rehetra ! Sa paiso sy biriky avy izy ireo ka tsy mila izany ?!!!? Ny fijery azy ity dia korontana lava noho ny tahoatry ny mpitondra ankehitriny ho very fahefana, angaha ! Izao ho kitihana koa ny Lalampanorenana mba hitombona tsara @ ny sezany indray ny filoha ankehitriny avy eo(modely Torkia-n’i Erdogan). Hifidy tsy sazoka Ra-Malagasy tsy mahay taratasy handany ny fanitsiana ny Lalampanorenana ! Iza no tantsaha /mpanjono / mpiasa madinika hamaky izany Lalampanorenana ho voahitsy izany ? Ny dahalo mamely, ny fiainana sarotra, ny pesta mamono olo, ny vono-olo manelika ny lafivalon’Ny Nosy ! Ho sarotsy izy ity ry zalahy e ! Hifamono lava eto isika ! Ho lany andro hihomehezan’ny any ivelany !

  • 17 septembre à 02:31 | diego (#531)

    Bonjour,

    Je vous réponds ici Mihaino.

    Je parle politique, je réagis en politique car à mon sens, la solution pour sortir de la crise pour Madagascar est politique, en se basant sur le droit, les lois dans le pays.

    Je propose donc des solutions politiques, que les Malgaches qui prétendent comprendre la vie politique et la politique Malgache en fassent autant ! À ma connaissance ce n’est absolument pas encore interdit.

    Les sujets à discuter depuis plus de dix ans à Madagascar sont invariablement l’instabilité politique, crise Institutionnelle, crise économique, et crise poste électorale :

    - autrement dit le droit !

    Le droit, dans n’importe quel pays, n’est pas un sujet à polémique. C’est un sujet large, bien à la porté de tous citoyens, mais dans le même temps, pour y toucher, c’est une affaire, strictement, des spécialistes et experts. C’est comme l’économie en fait !

    Je m’aperçois qu’on parle de Constitution à Madagascar ces derniers jours. À quelques moins d’une élection présidentielle, il faut en réjouir, mais quelle tristesse tout de même, si proche d’une élection majeur, Madagascar n’a toujours pas des processus électoraux.

    Avoir des processus électoraux est un droit pour un pays et les électeurs et pour le peuple. Ils garantiront, il faut le marteler, la légitimité des élus et des Institutions, mécaniquement l’État.

    Un pays qui n’a pas des processus électoraux ne connaîtra jamais une stabilité Institutionnelle, encore moins une stabilité politique et un developpement économique.

    C’est de cette manière qu’il faut amorcer les discussions à Madagascar, si on est serieux pour sortir le blocage politique et pour ne pas prendre aucun risque d’une crise poste électorale très probable.

    Tout le monde a le droit de parler des sujets qu’il veut, il peut raconter des âneries, n’importe quoi, comme il veut, pas sur le droit. Et si j’insiste tant et ne cesse de parler de l’État, des Institutions, de la Constitution et des lois c’est bien pour signifier et insister que Madagascar a tout cela déjà. En principe, on devrait parler de l’économie et du developpement dans le pays, c’est exactement le niveau Institutionnel du pays, pourquoi alors ce n’est pas du tout le cas :

    - parce que la majorité de classe politique et dirigeante ne respecte pas la Constitution !

    Ce qui veut dire si cette majorité, par miracle respectait la Constitution demain matin, le pays sortirait la tête de la crise Institutionnelle en cette instant !!!!

    On entend des âneries dans tous les sujets, mais il n’est tout simplement pas possible d’en faire autant sur le droit. Je ne cesse de suivre les manœuvres politiques du président Malgaches, jamais il n’a été pris en défaut sur la Constitution et jusqu’à aujourd’hui, il n’a pas encore essayé de tripatouiller la Constituoon Malgache.

    Et je vous dis même que si le locateur d’Iavoloha savait user et user encore de ses prérogatives, le pays se porterait mieux et serait peut-être capable d’organiser tout seul des élections fiables.

    Quelle espérance pourriez-vous construire avec vos élèves si le pays dans lequel vous vivez n’a pas d’État ou l’État était assez faible ?

    Sérieusement, il m’intéresse d’avoir les réponses de vos étudiantes/étudiants si vous leur demanderez de décrire et expliquer ce que la Constitution, l’État et le droit.

    • 17 septembre à 20:14 | Turping (#1235) répond à diego

      Diego,
      - Pensez toujours à poser et reposer la question, comment ce pays en est -il arrivé là, avant de poser la question concernant l’absence des processus électoraux ?
      - Pourquoi y a t-il eu des coups d’état successifs ?
      - Pourquoi la souveraineté nationale a t-elle été bafouée, expliquant la dépendance financière ?
      - Rappellez-vous que les CENI et CENI T ont le même mode de fonctionnement comme si le pays est dans une phase transitoire dans l’attente des décisions étrangères.
      Conclusion :afin d’éviter la répétition, les événements de 2002, 2009 ont des liens étroits où derrière cette affaire il y a les règlements de compte. Rajoelina et Ratsiraka étaient les protégés de la politique de la françafrique.
      Ratsiraka avait avoué les ingérences internes sans avoir pris les conséquences. Un retour manqué de ce dernier au pouvoir en 2009 car il se croyait être le seul capable de gérer cette relation avec la France qu’il détournait le dos avec sa révolution socialiste précédant la sortie de la zone franc,... Puis accueilli à Neuilly,.
      Pour être bref :l’absence des processus électoraux se soldent par l’absence de la souveraineté nationale car les voyous successifs du pouvoir dans l’immobilisme total sont irresponsables d’autant plus que la politique interne avec les ingérences étrangères n’ont jamais fait sortir ce pays de l’auberge. Les chinois, les canadiens, mauriciens etc....sont là pour rechercher des intérêts où le pays baigne dans les misères au profit des minorités, des têtes à décapiter !

  • 17 septembre à 20:52 | Mihaino (#1437)

    Salut Diego,
    Je crois que vous faîtes allusion de nos échanges du vendredi 15 /09/2017 dans votre réponse de ce jour . N’est-ce-pas ?
    Vous parlez sans cesse ici de la Constitution , de l’Etat et du Droit l’ami , et je vous entends parfaitement quoique ??Trop de commentaires tuent vos commentaires !J’ai appris le Droit comme vous mais j’enseigne des matières qui utilisent essentiellement des chiffres et des analyses mais non des articles de droit ou les décrets ...
    La réaction de Turping , enseignant comme moi, devait nous interpeller ce 15/09/à 11 ;41 car il a bien analysé le problème en écrivant ce qui suit :« Pourquoi mettre une Constitution qu’on ne respecte même pas après un coup d’état......Conclusion : Le tripatouillage de la Constitution est un héritage des tenants successifs des pouvoirs sans intérêt public »
    Lors du petit déjeuner avec les journalistes que Hery a organisé au Palais d’Iavoloha hier , il a encore déclaré que les article 47 et ...? de la Constitution devraient être changés avec des arguments propres à lui !!?? C’est pourquoi , nous disons sans cesse aussi dans ces colonnes que les tenants du pouvoir actuel ne respectent même pas cette Constitution qu’ils ont eux-mêmes créée ! C’est bizarre non ??!!

    • 18 septembre à 05:24 | diego (#531) répond à Mihaino

      Bonjour Mihaino,

      Vous trouvez que mes commentaires, trop, tueraient mes commentaires :

      - c’est vrai pour les impôts, mais pas en droit et certainement pas en politique, Monsieur. Et ce n’est pas très sympathique je trouve.

      Si je peux me permettre, dans mes commentaires, je donne aussi, selon moi, les solutions.....elles donnent les preuves de l’envie de sortir le pays de la crise, un peu différent et certainement plus noble et politiquement utile que de commenter les humeurs du jour et les sentiments des voisins, je laisse ces plaisirs aux autres....

      Écoutez, si je comprends bien, on réagit à une situation politique ici. Je ne réagis jamais sur les commentaires des intervenants. C’est catégoriser les gens, d’appartenir dans le camp du mal et celui du bien, forcement je serais dans le camp du bien ? Mais je réponds, si on m’interpelle, questionne mes jugements, ou si on veut converser avec moi.

      Je ne suis pas de votre avis, le monde a soif de justice, a soif de droit. Le droit est le centre de gravité, et c’est peu de le dire, qui garantit l’ordre, l’évolution sociétale et le développement économique des pays riches et certainement dans les pays pauvres. C’est, par ailleurs ce qui explique leurs puissances, leurs influences et leur prospérité économiquement et humainement dans tous les domaines.

      Je tiens à vous dire, que je ne questionne pas vos connaissances en droit, ni votre honnête intellectuelle, je ne m’égarerais pas dans cette vulgarité. D’autant plus que vous m’avez déjà expliqué ce que vous êtes et ce que vous faites. J’ai le plus grand respect envers les élites de mon pays.

      Et je ne suis pas du tout en phase avec vous, alors pas du tout, sur ce que Turping a dit. Qu’on s’attende bien, chacun pense comme il veut, analyse la situation politique à Madagascar comme il veut et en phase avec qui il veut.

      Mais quand il s’agit de la loi, le droit, Constitution, État, Institutions, Nation, on a le droit d’avoir un avis, mais les lois sont les lois, le pays a les moyens, la volonté et l’autorité politique pour faire exister un État de droit ou pays. Les questions se portent sur la pertinence et l’âge des lois, pas sur la nécessité de droit, encore moins l’existence d’une Constitution.

      Je ne savais pas et je n’ai jamais entendu que le tripatouillage de la Constitution serait un héritage ?

      Pour moi, et vous pouvez vérifier auprès de vos collègues juges, un acte anticonstitutionnel est une faute, doit être jugé et puni !

      L’idée d’abolir la Constitution fait frisson dans le dos, c’est ce perfectif, à mon sens, qui doit interpeller et non son existence, non respecter soit-elle !

      Turping met Rajoelina, Ratsiraka, crises de 2002, 2009 et la CENI et les errements de la République depuis l’Indépendance dans la balance pour questionner la nécessité d’une Constitution et ni plus ni moins son existence et sa viabilité à Madagascar. Je rêve :

      - c’est une analyse ? Pour abolir les lois dans le pays ? Ce serait vivable un pays où vous abolissez le droit ?

      Vous pensez comme cela vous ? Hein....!!!

      La question ne se porte certainement pas et en aucun moment, sur la viabilité de la Constitution, de facto le droit et son existence, dans une société donnée, mais sur la capacité intellectuelle, l’éducation, la volonté politique, la discipline et le désir, l’envie collective des élus et d’une société et d’un pays tout entier :

      - à faire respecter les lois et la Constitution de leur pays.

      Si un coup d’État était possible, cela voudrait dire que les élus et la Société seraient encore dans l’incapacité de le prévenir, point ! Cela ne va pas plus loin que cela.

      Ni l’incompétence et l’inconscience des élus, ni les errements des élus, bien au contraire, ne justifient absolument pas l’absolution de droit dans le pays :

      - à ce tarif, vous allez abolir le Sénat, l’Assemblée, la Justice parce qu’ils sont corrompus par exemple !

      Il serait très intéressant, pour la suite de la conversation si vous voulez la continuer, de sonder l’avis des vos collègues juges....leurs commentaires vous conviendraient sans doute bien mieux !!!

      Mais je ne pense pas que l’anarchisme :

      - Doctrine politique qui préconise l’abolition de l’État, de toute législation qui brime l’individu, de toute contrainte sociale ;

      - Rejet de toute règle, de toute forme d’autorité ;

      soit la meilleur solution pour sortir Madagascar de l’insécurité, de l’instabilité et de la pauvreté !

    • 18 septembre à 11:27 | Mihaino (#1437) répond à Mihaino

      Bonjour Diego ,
      Notre discussion sera longue à mon avis sur cette matière qu’est le Droit !
      J’ai lu entièrement votre réaction par respect et encore désolé de vous dire que des faits marquants , vécus dans notre Pays vous ont échappé . Je ne cite que deux exemples :
      - « Le tripatouillage de la Constitution serait un héritage . » Je vous le confirme et vous n’avez qu’à vérifier depuis la 1ère République .
      - « Un acte anticonstitutionnel est une faute , doit être jugé et puni » , dites-vous ?! Franchement , en toute honnêteté , vous savez pertinemment que certains de nos dirigeants ont commis un acte anticonstitutionnel . Ont-ils été jugés et punis ??Inutile de me répondre car tout le monde connaît la réponse .
      Enfin, j’ai effectivement des collègues juristes et ils m’éclairent parfois sur des sujets brûlants .

  • 18 septembre à 11:37 | Ibalitakely (#9342)

    « La question d’un éventuel référendum n’a pas pu être esquivée par le président du CENI. Toutefois, selon ce dernier, il n’appartient pas à sa commission de débattre de la nécessité ou non de la tenue d’un référendum constitutionnel. »
    - Sa réponse est bien prévisible, mais à propos de ce future référendum & ce future amendement de contitut° n’est-il pas plutôt à nos vaillants députés à vestes irréversibles & cravates incolores de juger & de valider de tels projets ?? & si référendum y aura, nos politiciens, nos sociétés civiles puis nos journalistes feront-ils tout le nécessaire pour faire gagner le NON à la retouche inopportune de l’actuelle constitut° ??
    - Celui ou celle qui non seulement oserait se porter candidat à la prochaine élect° présidentielle mais encore oserait aussi dire durant ses propagandes qu’après seulement que si il ou elle serait élu(e) qu’il apporterait révisions de la constitut°. De ce fait une bonne gouvernance se ferait sentir.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 223