Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 23 août 2017
Antananarivo | 03h26
 

Politique

Réconciliation nationale

Déjà contestée de toute part

lundi 31 juillet | Yvan Andriamanga

Comment peut-on réussir une réconciliation nationale si la structure qui va la mettre en oeuvre est déjà contestée depuis le début ? Si elle n’a pas reçu l’aval au moins de la majorité des antagonistes ou du moins des acteurs politiques parties prenantes dans les dernières crises politiques ? Mission presque impossible pour l’équipe du pasteur Jacob Tehindrazanarivelo à qui incombe la tâche de choisir les membres du nouveau comité de la réconciliation nationale (CRN). Plus de 400 dossiers de candidatures sont arrivés sur le bureau du comité de sélection. Les principaux adversaires de la dernière crise ne semblent pas pressés de faire partie de ce comité, ni Ravalomanana, ni l’équipe d’Andry Rajoelina, ni Zafy Albert. Peut être l’équipe de Ratsiraka car elle a participé activement à la dernière réunion initiée par le FFKM sur la réconciliation nationale contrairement aux autres.

Du côté de l’équipe de Zafy Albert qui revendique la paternité du concept même de la réconciliation nationale, on conteste fortement la façon de faire du régime en place dans ce domaine. En tout cas, ceux qui veulent intégrer le comité de réconciliation nationale dans sa version actuelle le font en leurs propres noms et non au nom de la mouvance ou du parti UNDD précise l’équipe de Zafy Albert. Le Professeur Zafy Albert et son équipe ont déjà noté maintes fois que le Président Hery Rajaonarimampianina ne veut pas du tout faire avancer la réconciliation nationale mais fait tout pour gagner du temps. « C’était comme Ravalomanana qui ne voulait rien entendre de la réconciliation nationale quand il était au pouvoir mais qui le revendique fortement dès qu’il est éjecté du fauteuil présidentiel, Rajaonarimampianina fera pareil » prédit l’équipe de Zafy Albert. Or, point de développement sans stabilité politique.

98 commentaires

Vos commentaires

  • 31 juillet à 10:09 | Isandra (#7070)

    Ici à Madagascar,...peut on espérer une réconciliation nationale sincère sans calcul politique-politicienne, ne ressemblant pas à ce que Ravalo et son ancien serviteur Rasendrahasina ont organisé..?

    Sinon, Non et non, Merci...! Ce ne serait que perte de temps et de l’argent,...

    Pour Hery, tirez des leçons sur le cas de Ravalo orgueilleux,...

    « C’était comme Ravalomanana qui ne voulait rien entendre de la réconciliation nationale quand il était au pouvoir mais qui le revendique fortement dès qu’il est éjecté du fauteuil présidentiel, Rajaonarimampianina fera pareil »

    • 31 juillet à 10:14 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Réconcilions plutôt les Malagasy avec le développement rapide,...pour ce faire, nous avons besoin un chef charismatique pour diriger cette réconciliation,...

    • 31 juillet à 10:30 | Stomato (#3476) répond à Isandra

      Réconcilier les malagasy avec qui, avec quoi ?

      Réconcilier est un mot intraduisible en langue malagasy du moins tout se passe comme si.
      Et à quel sujet les malagasy devraient-ils se réconcilier ?

      Il faut être plusieurs pour se réconcilier, or il y a entre 18 et 25 millions d’individualistes forcenés à Madagascar ! Ils ne sont même pas d’accord sur le nombre des habitants de cette grande ile !

      Vous suggérez de se réconcilier avec le développement de Madagascar.
      Mais dans le même temps vous ne définissez pas l’objectif et les moyens de ce développement.
      Donc vous parlez d’un sujet sur lequel il faudra aussi se réconcilier...
      C’est sans fin votre histoire !

    • 31 juillet à 11:05 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Stomato,...

      "Réconcilier est un mot intraduisible en langue malagasy du moins tout se passe comme si.
      Et à quel sujet les malagasy devraient-ils se réconcilier ?"

      Quelle arrogance...! Cela ne m’étonne pas de vous, vous êtes(...)réputés pour ça.Demandez aux belges,...!

      Vous croyez connaître mieux que les Malagasy leur langue maternelle,...C’est plutôt, le fihavanana qu’on ne peut pas traduire ni en Français, ni en Anglais,...parce que, c’est une philosophie de vie qui est propre aux Malagasy,...

      Développement rapide : Amélioration qualitative et durable d’une économie et de son fonctionnement,...d’une façon rapide à la TGV,...

      Et un chef dit charismatique doit avoir une stratégie bien ficelée et réaliste pour y arriver...et que la réconciliation ne sert que comme un pont qui est un point de passage pour franchir un obstacle.

    • 31 juillet à 11:18 | Maestro (#7313) répond à Isandra

      Et un chef dit charismatique doit avoir une stratégie bien ficelée et réaliste pour y arriver...et que la réconciliation ne sert que comme un pont qui est un point de passage pour franchir un obstacle.

      Le Chef doit être reconnu comme tel aussi par ses pairs ( Bailleurs comprenons nous bien ) Isandra. Tantouze Gay Vendrana n’en est pas un dixit ... je tairai le nom par peur de me faire virer de mon Poste, présent à la récéption du 14/07.
      Quant à la réconciliation ne mets pas les charrues avant les bœufs.

    • 31 juillet à 11:32 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Maestro,...le mpadonto rano revient...!

      Afin qu’un projet de développement soit efficace, il faut que le peuple ait aussi l’état d’esprit nécessaire à ce développement, y adhère et se préparer mentalement et moralement au changement qui s’opérera,...Et seul un leader charismatique humble qui y réussira,...

    • 31 juillet à 12:17 | Stomato (#3476) répond à Isandra

      A mon tour de vous rappeler de lire et comprendre avant de répondre !

      J’ai manifesté clairement mon doute au sujet de l’inexistence d’un mot malagasy pour réconciliation.
      Doute exprimé par l’expression : du moins tout se passe comme si !

      Maintenant si vous pensez que j’ai fait preuve d’arrogance, je ne vais pas tenter de vous dissuader, car on ne peut pas forcer à boire un âne qui n’a pas soif !

      Votre propension a pratiquer le fihavanana et les résultats que cela apporte montre bien que vous avez oublié cette coutume ancestrale. Et la situation globale du pays en est une autre preuve, hélas.

    • 31 juillet à 12:26 | Maestro (#7313) répond à Isandra

      Isandra ... L’esclave de son Maitre

      y adhère et se préparer mentalement et moralement au changement qui s’opérera,...Et seul un leader charismatique humble qui y réussira,...

      Commence déjà par enlever les Araignées de ta petite tête, pas besoin d’adhérer ni se préparer etc, on est Winner ou on ne l’est pas. C’est sur que toi tu l’est pas car tu as besoin de ton Gourou Charismatique pour avancer !!! Bon courage à toi car dans la course je pense que tu as choisi un Tocard.

    • 31 juillet à 12:34 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Maestro,...le mpadonto rano revient...!

      Mieux vaut un tocard Winner,...qu’un favori looser,...

      Cela nous fait rappeler Fillon et Macron, personne n’a cru en sept 2016, que ce dernier va battre en KO le déclaré favori,...

    • 31 juillet à 12:45 | Maestro (#7313) répond à Isandra

      Isandra !!!!

      Macron un Tocard ? Il appréciera je vais mettre le lien car il est friand des remarques comme ça. Il a le Bac +++ ce Monsieur je crois ? Et ton Looser Charismatique il a du sable dans son jardin ??? Rigolons un peu c’est un Fin jeu de Mot.

    • 31 juillet à 14:45 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      à@Isandra
      Le Fihavana .. à la malgache ! Cà existe encore ? Est ce une légende ; ; Voyez tous ces malheureux qui restent sans assistance ..et les querelles interminables ?
      Vous connaissez : ny vazaha mody miady fa ny gasy mody mihavana

      "le vazaha fait semblant de se disputer ,le malgache fait semblant de fraterniser.’’

    • 31 juillet à 15:04 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      à@Isandra
      ’il faut ,dites vous ,avoir l’esprit propre à ce développement . Je vous rappelle : Au temps de la Colonisation ,le malgache n’arrachait pas les rails du chemin de fer ,les rambardes du pont , les panneaux de signalisation ,les fils de cuivre .. ne volait pas les batteries comme aujourdhui. etc
      Tout au contraire ,il admirait les nouvelles réalisations et ne pensait pas à tout détruire . Est ce bien ainsi qu’on doit respecter toute nouveauté ? Est cela l’esprit de l’Indépendance

    • 31 juillet à 15:29 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vatomena,...

      Savez-vous pourquoi...? Parce que les colons avaient de la chance d’avoir avec eux les Malagasy ayant encore leur valeurs ancestrales,...à cette époque « tain’omby mivandika tsy misy maka » .

      Ce n’est plus le cas, aujourd’hui, après plus de cent ans d’introduction des autres cultures, les Malagasy abandonnent petit à petit les valeurs de leur ancêtres,...y comprise le fihavanana,...

      Les colons les habituaient avec l’argent pour dénoncer leur voisins,...certains deviennent plus en plus cupides, n’hésitent plus ignorer le fihavanana pour de l’argent,...

    • 1er août à 07:45 | aromedespoir (#8959) répond à Isandra

      Isandra les inspirées arrivent ? https://youtu.be/-z6BVb6z-ps

  • 31 juillet à 10:54 | kartell (#8302)

    il ne peut avoir de réconciliation nationale tant que chaque camp jouera perso pour des visées internes afin de renforcer ses propres intérêts, surtout ceux de son chef et de son clan familial élargi !….
    Tous les présidents élus, sauf Tsiranana, ont utilisé le pouvoir à des fins d’enrichissements privés et seul, celui qui détient le pouvoir, aujourd’hui, entrevoit dans cette réconciliation, véritable serpent de mer, un obstacle supplémentaire brandi, face à son pouvoir faiblard et une nouvelle opportunité pour une opposition, dispersée, de se structurer contre lui !...
    Une réconciliation ne se décrète pas, elle doit aller de soi en temps de paix durant laquelle aucune bonne volonté n’est empêchée d’oeuvrer dans ce but, un poil oecuménique !…
    Si cette réconciliation butait essentiellement sur son aspect politique, il y a longtemps qu’elle aurait été actée puisque de vision politique, il n’y en a aucune !….
    Ce sont les interactions avec des arrières-pensées de leadership et mercanti entre les différents partenaires qui se disputent le pouvoir que résident l’obstacle infranchissable !….
    Et si nous aboutissions à cette réconciliation, par miracle, uniquement, elle ne pourrait être que factice, illusoire et de faux-semblant, le parfait résumé de ce qu’est aujourd’hui, le bouillon d’ inculture de notre vie politique !...

    • 1er août à 12:38 | rakotoson (#8023) répond à kartell

      @ Kartell

      Réconciliation nationale
      Déjà contestée de toute part

      ### il ne peut avoir de réconciliation nationale tant que chaque camp jouera perso pour des visées internes afin de renforcer ses propres intérêts, surtout ceux de son chef et de son clan familial élargi !….###

      UN DOLLAR A CHAQUE MALGACHE POUR EQUIPER L’ ARMEE EN HELICOPTERE !!! ET, LES V8 DES ......DIRIGEANTS ALORS ?

      La « réconciliation nationale » se fait dans un pays en proie à une longue et interminable guerre civile où tout a été détruit , le nombre des morts et des sans - abri inestimable.. . Ce n’est pas e cas de notre pays . Je ne comprends pas pourquoi les dirigeants et les politiciens malgaches s’ ingénient à remettre cette question sur le tapis , histoire sas doute de détourner l’ opinion des véritables problèmes du pays ; lorsqu’ on sait que ni les même les différentes Constitutions , ni la Feuille de Route pour la sortie de crise de 2009 n’ ont jamais été appliquées comme il fallait .

      La raison , c pour quémander encore et encore les aides étrangères que les descendants des contribuables actuels auront encore à rembourser !

      Ce qu’ il faudrait c’ est un règlement intérieur entre les quelque 120 partis politiques existants en attendant d’ autres qui viendront encore grossir leurs rangs

      Quand le ministre de la Défense le Généraissime ... ose demander à chacun des 22 millions de Malgache pour que l’ Armée s’ équipe en ... hélicoptère pour lutter contre les dahalo de paye ... 1 ( un ) US dollar ( attention c stipulé en dollar et non ... ariary !!! ) , allez comprendre où va ce pays ??? !!!

      C quand le ministre de l’ industrie débitait , hier , à la télé et devant les médias , des millions et des milliards de dollars et / ou d’ euros ( et non en ariary pour la compréhension de tous et encore ... )des investisseurs chinois , indiens , français , sud - coréens ) , ce n’ est pas pour demain que le pays et les esprits vont se développer réellement

    • 1er août à 14:14 | kartell (#8302) répond à kartell

      @ rakotoson

      La réconciliation dite nationale, c’est un peu le monstre du Look Ness malagasy, tout le monde en parle mais personne l’a vue !…..
      Elle est devenue obsédante comme toute chose inaccessible et proche à la fois mais elle ne répond à aucun des critères qui font notre difficile vie politique d’aujourd’hui ….
      Elle est devenue en quelque sorte, notre récréation quand nous en avons assez de tourner en rond, juste un instant d’insouciance, vite rattrapé par une réalité contraire …
      Nous rêvons au défilé français, fantasmons sur celui des chinois, gigantesque mais nous n’avons ni les moyens, ni la technicité, ni la formation de militaires pour envisager de nous lancer dans un équipement aérien même modeste mais tout de même, nous tentons de recourir à une souscription nationale qui risque fort de se transformer en crash…financier !…
      Il serait temps d’en revenir à une certaine modestie au lieu de s’exciter bêtement sur de possibles investisseurs qui viendraient uniquement pour nos beaux yeux !….
      Le tempo donné et chanté par le pouvoir court à sa désillusion, car comme vous, nous avons compris que la comédie du pouvoir, c’est du durable !….

    • 1er août à 19:02 | rakotoson (#8023) répond à kartell

      Ho an ’ Andramatoa ministra ny Indostria ,

      Raha azonao atao kely anie dia mba adikao @ teny malagasy madio - raha toa koa moa raha fantatrao sy ainao ny amin’ io - izany hoe @ ariary izay volantsika malagasy , ireny vola be vahiny notanisainao - Euro sy Dolara - ombieny ombieny omaly tamin’ ny radio , tele sy an - gazety ireny ireny.

      Ampitao @ Prezida Rajaonarimampianina , ny Praiministra Olivier Mahafaly , ny ministra tahaka anao fa toa boloky daholo ianare ao @ fitondrana mitanisa an’ ireny nefa izahay vahoaka tsy mahalala akory ny tena vola be voarainareo ary ho efainay mpandoa hetra sy ny zanaka aman - jafinay ao aoriana kely ao

      Aiza koa na ny latsakemboka 1 ... dolara isaky ny malagasy 22 tapitrisa hividiana helioitera hoe , hoy ny Jeneraly ministra ny Fiarovam- Pirenena , entina iadiana amin’ ny dahalo aza dia tsy fantatray marina akory ny momba izany . Ny hitanay vahoaka dia ireny V8 mandedeha eran’ ny arabe mamonjy birao sy reception etsy sy eroa

      Andanin’ izany koa , tamin’ ny Prézida Rajaonarimampianina , ministra ny Vola sy ny Teti - Bola , tamin’ izy tao @ Tetezamitan’ i Andria Rajoelina , dia efa nividy helikopitera amam - polina tamin’ i Belzika isika ; izay tsy hita nampanidina akory na dia indray mandeha aza tamin’ ny fetim - pirenena 26 juin nanombola tamin’ ny 2009 nakaty

      Misaotra anao mamaly an ’ ireo fanonatiana ireo rehefa hadray fitenena eo anooan’ ny mpanao gazety fanaonao ianao

  • 31 juillet à 11:24 | Isandra (#7070)

    Les colons ont réussi à installer fortement la colonisation avec la division(diviser pour régner,)...Nous les Malagasy aussi, nous pourrons réussir à développer notre pays en le pansant avec la vraie réconciliation et solidarité (se réconcilier pour se développer,...),...

    • 31 juillet à 11:47 | fdgg (#9942) répond à Isandra

      bonjour,
      et c’est reparti ...encore et encore la colonisation...je vais finir par croire que finalement elle vous manque...Arretez deja de vous coloniser vous meme...

    • 31 juillet à 12:03 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Fddg,...

      Comment voulez vous qu’on oublie comme ça, les moments sombres de notre histoire,...?

      Mais, attention, la mémoire ne veut pas signifier qu’on veuille offenser les autres,...Les commémorations de différents actes de barbarie de Nazi n’empêchent pas la relation étroite entre la France et l’Allemagne,...

    • 31 juillet à 15:21 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      @ Isandra —Donc ’l’abolition de l’esclavage ’ par Galliéni serait un moment sombre de l’histoire de Madagascar.— Sérieusement ,’est ce ainsi que l’on pense dans votre caste .? La colonie : c’est l’abolition ,la modernisation ,la sécurité , l’hygiène ..C’est l’Ile heureuse . Aujourd’ hui c’est l’ile championne de la misère , l’Ile où les Dahalo deviennent une armée .l’Ile où les ordures et les miasmes étouffent la population . C’est beau ça ? C’est une histoire lumineuse que cela ?

    • 31 juillet à 15:39 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vatomena,...

      « C’est l’Ile heureuse »,

      J’ajoute Paradis,...

      Pour les colons et quelques collabos,...oui qui étaient servis par plusieurs domestiques, jardiniers, porteurs, travailleurs aux champs, etc, ont été très triste, certains militaires furax quand ils ont quitté Madagascar,...

  • 31 juillet à 11:30 | Jipo (#4988)

    Bonjour.
    Force est de constater que ce gouvernement n’ est capable de rien ...
    A quoi jouent-il ?
    Autre que déplacement futiles, réunions inutiles, et inaugurations spectacles, il ne brassent que du vent .
    Je vois que celui qui a disposé les intervenants a eu la délicatesse de ne pas mettre le rat-joelina et Ravalomanana à coté l’ un de l’ autre ...
    Autre qu’ une réconciliation « taratasy » comme ils aiment à le dire, le reste n’ est que faux semblants, ronds de jambes coutumiers, & simulacre de présidence : la routine quoi .
    A part qu ’entre fossoyeurs de la Nation, on se demande bien avec qui ils veulent simuler se réconcilier, si ce n’ est entre crapules pratiquant les mêmes malversations, détournements, et autres joyeusetés présidentiables ...
    Quelle bande de kombas, dommage qu’ ils ne soient pas dans la même situation !

    • 31 juillet à 15:08 | vatomena (#8391) répond à Jipo

      Bien jugé ,fdg ,sur l’esprit Isandra !

  • 31 juillet à 11:33 | Ibalitakely (#9342)

    Raha vao tsy ny tahaka ny FFKM ohatra no mandrindra & mitarika izany fampihavanana izany, fa ireo karazam-poza anie ka ny rambony mety mody misafosafo & ny ratsambeny manongo.

    • 31 juillet à 11:55 | Isandra (#7070) répond à Ibalitakely

      Ibalitakely,

      Kanefa raha FFKM atao fitaovana fotsiny tahakan’ny tamin’ny fotoan’andron’i Rasendrahasina koa, dia aleo tsy misy,...

    • 31 juillet à 14:01 | Ibalitakely (#9342) répond à Ibalitakely

      Misy sady maivan-doha no maivam-bo ...lo tsy mahazo resaka fa maika ny ikatsetsatsetsaka fotsiny. FFKM misy monseigneur RAZANAKOLONA & ny révérends hafa no resaina [fantatra fa FJKM no tiany tenenina] ka atao fitaovana ahoana ?? Sady raha mahazo izay lazaina tsy voatery hoe FFKM fa ohatra iray ihany iny, pfffftssss.

    • 31 juillet à 15:42 | Isandra (#7070) répond à Ibalitakely

      Ibalitakely,

      F’angaha, tsy tadidinao, fa Rasendrahasina no filohan’ny FFKM tamin’izy nanao an’iny sarin-tsarim-pihavanana iny...?

  • 31 juillet à 11:41 | atavisme premium (#9437)

    Isandra,
    Je l’ai déjà écris des dizaines de fois en ces colonnes,le peuple Malagasy n’a pas a se reconcilier avec lui même car il n’y a pas eu de guerre civile entre des composantes ethniques ou faction rivales populaires par exemple !
    Cette réconciliation doit avoir lieu (personnellement je n’en vois pas l’utilité car je mettrais tous ces gens en prison) entre les personnes qui constituent le microcosme, la caste dirigeante et qui pour la plupart appartiennent à une même entité ethnique .
    Donc appelons cela une réconciliation mafieuse de clans rivaux ,cela sera beaucoup plus proche de la vérité !

    • 31 juillet à 11:48 | Isandra (#7070) répond à atavisme premium

      Atavisme,...

      Vous êtes logique envers vous-même, le diviseur n’aimera jamais la réconciliation, ni solidarité,...Tant qu’il est encore possible, il continue à semer la division et empêcher l’union et la solidarité,...

      Votre refrain de tous les jours va dans ce sens,...

  • 31 juillet à 11:57 | rayyol (#110)

    Faut en rire ou en pleurer Certaines personnes ont beaucoup de temps a perdre Agissez correctement et vous n aurez pas besoin d être pardonner

  • 31 juillet à 11:59 | atavisme premium (#9437)

    Isandra,
    D’ailleurs sur cette photo ,table ronde avec tous les chefs de clans ,c’est caricaturale de la façon de procéder des mafias de tous bords .
    Le fonctionnement les attitudes et cérémonials ,c’est la mafia !

    • 31 juillet à 12:08 | Isandra (#7070) répond à atavisme premium

      Atavisme,...

      Le moraliste, la France a entretenu des relations étroites(premier partenaire de Madagascar,...) avec ces gens que vous désignez mafia,...pourtant, il y a un adage qui dit ce qui s’assemble se ressemble,...

  • 31 juillet à 12:11 | atavisme premium (#9437)

    Isandra,
    Votre rôle pernicieux comme celui de certains de vos collègues en ces colonnes est de faire faire croire que la situation désastreuse de votre pays est normale et conforme aux us et coutumes de ce pays .
    Ce qui est totalement faux .
    La manières de gouverner à Madagascar est tout sauf normale .
    Nous avons affaire a une dictature menée par une minorité qui se cache derrière des mots que ces membres exècrent ,comme démocratie,république,etc,etc,....
    Les tenants de cette affaire sont au regards des standards internationaux sont des délinquants pour la plupart et relève ainsi du TPI .

    • 31 juillet à 12:19 | Isandra (#7070) répond à atavisme premium

      Atavisme,...

      "Votre rôle pernicieux comme celui de certains de vos collègues en ces colonnes est de faire faire croire
      que la situation désastreuse de votre pays est normale et conforme aux us et coutumes de ce pays ."

      Je constate que vous avez des yeux, mais, vous refusez de voir, vous avez des oreilles, mais, vous refusez d’entendre,...

      Je déplore tous les jours ici, la situation actuelle de notre pays,...les incompétences et l’immobilismes de ces dirigeants,...et dénonce leur malversation et mauvaises pratiques,...

      Cependant, cela ne nous empêche pas d’exposer ici aussi, en même temps, l’une des sources originales de nos problèmes,...

    • 31 juillet à 15:28 | vatomena (#8391) répond à atavisme premium

      Incompétence et immobilisme que vous reconnaissez ,Isan,dra ,Est ce encore un triste héritage de la Colonisation ou la nouvelle image de Madagascar

    • 31 juillet à 15:33 | Isandra (#7070) répond à atavisme premium

      Vatomena,...

      Les fruits d’infantilisation de notre mère collante et la CI,...

    • 1er août à 10:38 | vatomena (#8391) répond à atavisme premium

      Q-Isandra

      Qui ’’colle’’ aujourd’hui à l’aide française et à celle du monde entier ? Qui exhibe la misère totale de son peuple pour attendrir l’Univers ? C’est Madagascar ou Madagasikara ? qui a fait les 4 Mis ? Qui fusille dans les rues les manifestants tous les dix ans ? N’est ce donc pas le malagasy si heureux ?
      Autre temps ,Autre malagasy !!!
      Qui va remettre de l’ordre et du bonheur de vivre dans ce pays ? Zanahary ou le chef Charismatique ?

  • 31 juillet à 12:32 | atavisme premium (#9437)

    Isandra,
    Ouais, condamnation molle des adversaires de votre champion et c’est tout.
    Le peuple pendant ce temps créve ,l’insécurité est galopante ,la spirale négative infernale continue de plus belle .
    Tous les membres éduqués de ce pays sont complices et donc coupables de ce qui se passe et vous en premier !

    • 31 juillet à 12:50 | Isandra (#7070) répond à atavisme premium

      Atavisme,...

      Comment ça, condamnation molle...?

      Vous êtes habitué de la politique de spectacle et démagogue à la Mélenchon,...

      Voulez-vous que je montre ici, des poubelles pour dénoncer la saleté de Tana et des gamelles et des gobelets pour dénoncer la pauvreté du peuple,...ou des gros cadenas et grillages de fer pour les insécurités,...?

    • 31 juillet à 14:40 | Tsisdinika (#3548) répond à atavisme premium

      Isandra,

      Oui oui, montrez-nous ce que contient VOTRE poubelle parce qu’on saura ce que Rajoel met quotidiennement dans VOTRE gamelle. L’ on pourra alors comprendre pourquoi vous vous barricadez derrière VOTRE grillage fermé par VOTRE gros cadenas.

    • 31 juillet à 15:03 | Isandra (#7070) répond à atavisme premium

      Tsisdinika,...

      Voulez vous que je montre des vidéos de ce genre :

      https://www.youtube.com/watch?v=e4bCPaDsc08

      https://www.youtube.com/watch?v=-1J94D1ppa4

    • 1er août à 09:36 | Tsisdinika (#3548) répond à atavisme premium

      Pauvre Isandra, obligée de ressortir des vidéos de janvier 2016 !!!

      Faudrait demander à votre employeur de venir faire un tour de temps en temps au pays, avec vous dans ses valises, au lieu de jouer les auditeurs libres dans des universités étrangères pour faire croire qu’il se forme à diriger le pays. Parce qu’un dirigeant charismatique qui n’est pas au courant de l’évolution des réalités au pays, ça le fait mais vraiment pas.

  • 31 juillet à 12:40 | Tsisdinika (#3548)

    Faisons le point :
    Ratsiraka trahit le peuple ; Zafy ejecte Ratsiraka, lequel estime avoir été écarté déloyalement du pouvoir ; Ratsiraka revient au pouvoir pour se faire débarquer par un coup de jarnac « légitime » de la part de Ravalomanana ; Ravalomanana est poussé illégalement hors de son fauteil par Tgv, lequel trahit Ratsiraka, véritable cerveau du coup d’état ; Tgv est trahi à son tour par Hery Vaovao ; Hery Vaovao trahit tout ce beau monde. Aucun n’a envie de se reconcilier vraiment... On continue à perdre notre temps ou on passe à autre chose ?

    • 31 juillet à 15:51 | betoko (#413) répond à Tsisdinika

      C’est pas faux sauf que Marckiavel avait démissionné de son propre gré sans que personne ne lui oblige

    • 31 juillet à 15:52 | betoko (#413) répond à Tsisdinika

      C’est pas faux sauf que Marckiavel avait démissionné de son propre gré sans que personne ne lui oblige

  • 31 juillet à 12:46 | RAMBO (#7290)

    A partir du moment où il n’y a plus de prisonniers d’ordre politique dans les prisons Malgaches et il n’y a plus d’ex Président en exil...ce qui est une réalité depuis 2013... que veut-on de plus ? Se mettre autour d’une table et parler de réconciliation est une pure hypocrisie...Dans le coeur de Ravalo Rajoelina et Ratsiraka même de Zafy...ce qui les intéresse tous c’est de « revenir au pouvoir » ni plus ni moins.
    Rajaonarimampianina est au pouvoir et la moindre des choses c’est de le laisser gouverner jusqu’au terme de son mandat quelque soit sa manière de gouverner. C’est au peuple de juger lors du prochain présidentiel s’il renouvelle ou pas leur confiance au Président actuel. C’est le bé a ba de la Démocratie à mon avis.
    Depuis le début de son mandat le Président n’avait pas la majorité au Parlement..Cela aurait été facile pour lui de dissoudre vu les attaques en règle et les projets de destitution sans fin des Mapariens...mais avec sagesse il intelligence il ne l’a pas fait. Il a pu gouverner jusqu’ici. Tout cela pour moi est une réussite politique sans précédant pour ce pays de Madagascar longtemps rongé par la haine et la vengeance.
    Certes Rajaonarimampianina n’a pas obtenu le résultat économique escompté mais je pense que si on lui laisse 5 années de plus il parviendra. Le plus urgent pour ce pays c’était la stabilité politique...
    Rajaonarimampianina depuis le début a décidé de laisser libre les anciens Présidents malgré leur forfait et qui ont mis à genoux ce pays. Ils sont tous libres d’aller et venir, ils sont libres de se représenter aux futures élections, ils sont libres de dire ce qu’ils pensent du pouvoir actuel...Qui des anciens Présidents pouvaient faire une chose pareille ? Depuis Tsiranana jusqu’à Rajoelina les prisons Malgaches ne se désemplissaient ...Cela a commencé avec André Resampa père et ses comparses ...les Rakotomanga Mijoro et autre Richard Andriamaholison en savent des choses sous Ratsiraka sans parler de sa méthode à la Staline d’élimination physique par accident d’avion ou d’hélicoptère provoqué...sous Ravalo c’était pire...la majorité des élites côtiers étaient obligés de fuir le pays à commencer par leur chef l’Amiral...il y en a qui sont morts en exil comme le regretté Ampy Portos ancien ministre de l’intérieur..Coutity...Tantely Andranarivo...Pierrot Rajaonarivelo et les autres que j’oublie...la liste est longue. Sous la transition c’était pareil bon nombre d’officiers supérieurs de Ravalo genre Raoelina n’ont pu retrouver la liberté qu’en 2014...Ravalo lui même était en exil en Afrique du Sud et ne pouvait rentrer au pays que sous Rajaonarimampianina...Pour la première fois, Ratsiraka a pu retrouver sa terre natale.
    Tout cela c’est complètement fini...ils sont tous là libres et souvent arrogants...Certains comme Ravalo continuent leur basse besogne politique de déstabilisation alors que sans Rajaonarimampianina il serait enterré à Swasiland.
    Alors ne venez pas me parler de réconciliation nationale ici...Dans les actes, ce qui est le plus important à mon avis, le Président Rajaonarimampianina a appliqué la vraie Réconciliation Nationale...le reste c’est du « Tsy maty voalavo an-kibo »...des manoeuvres bassement politiques pour déstabiliser le gouvernement afin de revenir au pouvoir. Rajoelina a quand même le mérite de se taire et de laisser gouverner...c’’est la raison pour laquelle en 2023 je voterai sans hésitation Rajoelina...il est encore jeune et il a tout l’avenir politique devant lui.

    • 31 juillet à 12:58 | Maestro (#7313) répond à RAMBO

      2023 je voterai sans hésitation Rajoelina...il est encore jeune et il a tout l’avenir politique devant lui.

      Scoop, on sera au moins 2 en 2023 alors !!! Je préviens je suis tout ce qu’un vieux déteste, mes Idoles sont Poutine, Macron, Trump, Ahmadinejad et quelques leaders Charismatiques ( comme dirait l’autre ) dont je tairai le nom !!!!

    • 31 juillet à 13:16 | Isandra (#7070) répond à RAMBO

      Rambo,...

      « c’’est la raison pour laquelle en 2023 je voterai sans hésitation Rajoelina...il est encore jeune et il a tout l’avenir politique devant lui. »

      Cependant, vue la situation dans laquelle le peuple vit, qui ne peut plus attendre encore longtemps,...il faut prendre la vitesse supérieure pour faire partir rapidement leur souffrances et pour qu’enfin, il sente l’odeur de développement,...pour ce faire, il nous faut un pilote de TGV,...car le deux chevaux est trop lent pour eux,...

      Juste, une question qui m’interpelle,...Si vous(HVM) ne trouvez pas l’utilité de cette réconciliation nationale, pourquoi Hery a t il signé le décret de la constitution de son comité...?

    • 31 juillet à 14:35 | Tsisdinika (#3548) répond à RAMBO

      Rambo, comme vous êtes paraît-il un conseiller très écouté du président (déjà j’ignorais que le monsieur écoutait), on peut supposer que ce que vous avancez-là, à propos de voter « sans hésitation » Rajoel en 2023, est le deal que vous proposez, ou que vous avez déjà conclu avec Tgv, pour le faire patienter et faire barrage ensemble aux autres adversaires non affiliés au clan orange de 2009 ? Voilà qui explique pourquoi ce train très très pressé se tient néanmoins à carreau (expression qui sied bien à l’individu car par définition « Se tenir à carreau est une expression du Moyen-âge qui signifiait se mettre à l’abri dans une bataille pour ne pas être à la portée d’un carreau d’arbalète (flèche) » - Wiktionnaire)

    • 31 juillet à 17:02 | Maestro (#7313) répond à RAMBO

      31 juillet à 12:58 | Maestro (#7313) répond à RAMBO

      Je précise qu’il n’y ait pas de confusion, je ne voterai pas un Bac --- mais je serai là pour pourrir sa candidature avec mon Bac +++ et mon Insolence Positive !!!!!

    • 31 juillet à 18:21 | Jacques (#434) répond à RAMBO

      Sacré Rambo-stallone-cravate-bleue. Son bemiray, je cite :

      « Depuis Tsiranana jusqu’à Rajoelina les prisons Malgaches ne se désemplissaient ...Cela a commencé avec André Resampa père et ses comparses ...les Rakotomanga Mijoro et autre Richard Andriamaholison en savent des choses sous Ratsiraka sans parler de sa méthode à la Staline d’élimination physique par accident d’avion ou d’hélicoptère provoqué...sous Ravalo c’était pire...la majorité des élites côtiers étaient obligés de fuir le pays à commencer par leur chef l’Amiral...il y en a qui sont morts en exil comme le regretté Ampy Portos ancien ministre de l’intérieur..Coutity...Tantely Andranarivo...Pierrot Rajaonarivelo et les autres que j’oublie...la liste est longue. Sous la transition c’était pareil bon nombre d’officiers supérieurs de Ravalo genre Raoelina n’ont pu retrouver la liberté qu’en 2014...Ravalo lui même était en exil en Afrique du Sud et ne pouvait rentrer au pays que sous Rajaonarimampianina...Pour la première fois, Ratsiraka a pu retrouver sa terre natale. »

      Un vrai comique, ce Rambo-d’Aix-en-provence ! À force de de vouloir défendre à tout prix Rajao-la-terreur, il n’hésite pas à écrire n’importe quoi. Il insinue la cruauté de Ratsiraka-l’amiral-d’eau-douce avec une méthode stalinienne, ce qui suppose que personne d’autre n’en fera mieux si l’on s’en tient à l’histoire que tout le monde connait. Mais non, pour Rambo-blek-le-roc (au fait, il en possède des p’tis noms, lui !) Ra8 a fait pire parce qu’il a fait fuir des élites côtiers du pays. Allez comprendre ! Moi je ne comprends rien dans ce cancan de Rambo-vrai-faux-conseiller de Rajao-la-terreur, celui qui fait fuir quelqu’un étant pire que celui qui en tue un autre. Majorité des élites côtiers, selon toujours Rambo-stallone qui égrenne 4 noms d’olibrius et de criminel (Coutity) qui ont beaucoup fait souffrir le petit peuple. Des élites...

      Et ce n’est pas fini : Rambo-cravate-bleue dont l’une des spécialités réside dans la cabriole ou le revirement (il était TIM, puis TGV ensuite HVM) prévoit déjà de voter pour le bac-3 en 2023, il est vrai qu’auparavant Rajao-la-terreur aura déjà terminé son règne. Drôle de choix de vie, toujours à vouloir parasiter...

      Ceci dit, je suis d’accord avec Rambo-stallone sur un point : il n’est pas nécessaire de faire une réconciliation nationale à Babakotoland. Il n’y a pas eu de guerres civiles ni de conflits éthniques, les malgaches ne s’étaient pas égorgés entre eux. Si réconciliation devrait se faire ce sera entre les vautours : l’amiral d’eau douce, Ra8, le bac-3 et Rajao-la-terreur, mission impossible en quelque sorte.

  • 31 juillet à 15:07 | dirk_cab (#6503)

    Bonjour,

    Reconciliation nationale ? Qu’est ce que c’est ?

    Comme je ne sais rien du tout, je suis allé voir sur Larousse :

    "Processus d’acceptation et de déculpabilisation dans l’opinion publique d’une nation, après un épisode honteux de l’histoire récente du pays.

    La démarche de réconciliation nationale semble double :

    -  permettre aux victimes de s’exprimer publiquement,

    -  inviter les auteurs d’exactions à reconnaître leurs actes.

    L’étude des motivations et des actes des deux factions en présence, ou pourquoi chaque côté jugeait son attitude légitime, doit aider les citoyens du pays actuel, tel qu’il se retrouve à l’issue de ces luttes et de cette période noire, à se sentir désormais membres d’une même entité et à accepter de vivre ensemble.

    Il s’agit bien sûr d’éviter que le même traumatisme national ne se reproduise"

    Reconciliation nationale déjà contestée ?

    Normal . Comment voulez vous avec toute cette bande de « voyous » censés diriger un état où plus rien ne se respecte et n’est respecté.

    Ces vauriens qui nous gouvernent sont-ils prêts à reconnaître leurs torts ? Ratsiraka au sujet de l’assassinat de Ratsimandrava, Rajoelina concernat le massacre du 6 Février 2009 et du Coup d’Etat qui en suivi.

    Quant au champion de ces « idiots » du moment , pas de prisonnier politique ? Clovis Razafimalala ? Hiary Rapanoelina ? Iharizaka Rahaingoson ? Barry Benson ?

    Toutes ces personnes, et d’autres, relèvent de quelles accusations ?

    Les massacres des soi-disant « dahalo » dans le Sud, sont ils vraiment nécessaires ?

    Comment parler de reconciliation si ce pays ne veut pas CLARIFIER toutes ces dérives de l’histoire ?

    Madagascar est devenu à cause de tous ces « primates » irréfléchis un véritable état de voyous !

    • 31 juillet à 15:20 | Isandra (#7070) répond à dirk_cab

      Dirk_cab

      « Rajoelina concernat le massacre du 6 Février 2009 et du Coup d’Etat qui en suivi. »

      Si je ne me trompe pas les coupables ont été condamnés par le tribunal, mais, c’est ce régime qui les ont libérés,...

      Certains donnent de la crédibilité les récits fiction(les Zd aiment ça,...) d’un énergumène qui a déliré après son anesthésie,...dont il n’est même pas capable de nous fournir aucune preuve,...là encore la spécialité ZD,...

  • 31 juillet à 15:59 | dirk_cab (#6503)

    @ Isandra,

    Pour Charles c’est l’anesthésie, je vous le conçois, mais par contre en ce qui vous concerne , les psychotropes ne vous ont pas trop bien réussi , à ce que je vois ?

    Et pire, je crois que tous vos con-génères qui soutiennent votre champion et son successeur sont tous dans le même cas ?

    Soit c’est un abus , soit que les psychotropes que vous prenez ne sont plus à jour , merci de vérifier SVP, cela nous évitera d’avoir toujours les mêmes délires à longueur de journée....

    Sans rancune...

    • 31 juillet à 17:02 | Isandra (#7070) répond à dirk_cab

      Dirk-cab,...

      Mentalité arrogante ZDiste,... : Seuls nous(ZD) qui avons le monopole de la vérité et de l’intelligence, donc, tous ceux qui nous contredisent et n’ont pas la même opinion que nous, sont forcement, soit sous médicament psy, des idiots, ignares, etc,...

      Pourtant, cette ladite intelligence n’a pas pu réussir à maintenir au pouvoir leur Dada et l’empêcher de se barrer comme un voleur de poule vers Sud Af,...

  • 31 juillet à 15:59 | betoko (#413)

    Pour être membre du nouveau comité de la réconciliation nationale selon le texte il faudrait qu’on soit integre ,ne faire pas parti d’un parti politique ni affilié à des sociétés civiles à caractère politique Est ce si difficile d’en trouver 44 personnes sur les 400 qui ont déposé leur demande car il faudrait 2 représentants par région

    • 31 juillet à 16:36 | atavisme premium (#9437) répond à betoko

      Betoko,
      « Intègre » pas un seul sur la photo n’a cette qualité essentielle !!!

  • 31 juillet à 16:08 | Ibalitakely (#9342)

    ILAINA DIA ILAINA NY FAMPIHAVANANA,
    Marina tokoa ny voalazan’ny sasany [1]* eto hoe misy etsy ankilany ny mpitondra nifandimby mety nahavita tsy mety na tamin’ny mpitondra hafa na tamin’ny vahoaka. Raha itsy voalohany no resahina aloha, araka ny filaharany teo am-pisehoana ohatra na par ordre chronologique, dia ilaina mihintsy ireo nahatsiaro tena ho niaran’ny fanenjehana & fanesorana tsy ara-dalàna aloha no manazava ny tsy nety natao taminy [misy ohatra ny milaza fa indroa voaongana !! ], dia manazava indray kosa izay voapanga amin’izany. TSY MILA MIROTOROTO FA AVELA HANAZAVA TSARA NY TSIRAIRAY, na firy ora na firy andro [une bonne fois pour toute hoy ny fiteny izay] ; dia miroso tsikelikely @ manaraka rehetra. Ny tsapa mantsy amin’izao fotoana dia toa resaka « MONOLOGUES » no betsaka izany hoe amin’ny sendra iny mahazo micro iny ny sasany vao manararaotra manao tsindrom-paingotra dia mijanona eo iny. FA KOSA ATAO TAHAKA NY ANY @ TRIBONALY OHATRA ka asaina mitantara aloha ny mpitory [mpitaraina izany eto] dia rehefa vita soa aman-tsara izany dia anjaran’ny voapanga indray ny milaza ny heviny. Mety maharitra ny fifamaliana na am-bava na an-tsoratra fa rehefa hafaka nilaza ny mavesatra taminy ny tsirairay, ENY TSY VOATERY HITOVY HEVITRA FOANA & hafaka miteny aza ny sasany ohatra hoe FITSARANA TSY ARA-DALANA NO NANAMELOKA AZY sns, fa rehefa samy mahalala ny ao am-po & ny ao an-tsain’ny voakasika rehetra dia ny MIFAMELA & NY MIEZAKA NY HANARINA NY HO AVY NO ZAVA-DEHIBE. Ka raha raharaha iray aza mety haharitra dia izy rehetra tsy maintsy ho toraky izany. Faharoa dia ny olon-tsotra na fikambanana koa hafaka mandefa ny fitarainany, dia manazava ihany koa izay voaheloka. HAFAKA TONGA DIA MANAIKY NY ADISOANY na manazava ny fiarovan-tenany ireto farany. Fa ny tanjona dia hoe tsy miresadresaka any ambadimbadika any intsony fa mifanazava tsara tokoa →→→→ & tonga any @ FIFAMELANA & NY FANEKENA TSY HAMERINA INTSONY.
    - RAHA MITSINJO NY TARANAKA MALAGASY MARINA DIA NY TAHAKA IZANY IHANY NO METY HAHATAFAVOAKA @ izao krizy mbola tsy nialana izao [sortie de transit° & non sortie de crise].
    [1]* nisy nilaza mazava tsara ny voalazan’ny petit Larousse teto ohatra momba ny atao hoe réconciliation.

    • 31 juillet à 16:20 | Ibalitakely (#9342) répond à Ibalitakely

      Eto ny FFKM OHATRA izay tsy viravirain’ny pôlitika maloto dia hafaka ny handray, handamina & handrindra ny fampihavanana fa TSY HITSARA VELIVELY. Fa raha mody mbola mifanendritendry dia ho toy ny fitsarana TSY MAHALEHO TENA hatramin’izao. Dia ao anaty LOI DE FINANCE RECTIFICATIVE hasiana teti-bola madio & mangarahara homena ny mpandrindra & mpanantateraka ny fampihavanana MBA HAMPAHALEHO TENA TANTERAKA AZY.

  • 31 juillet à 16:20 | Stomato (#3476)

    31 juillet à 15:03 | Isandra (#7070) répond à Tsisdinika,...

    https://www.youtube.com/watch?v=-1J94D1ppa4

    Cette pauvreté qui dérange, ne dérange que les vazaha qui bêtement culpabilisent à cause d’écervelées comme vous.
    Mais ces vazaha dérangés sont tout autant écervelés que vous car ils pensent réellement que les aides dont bénéficie Madagascar vont être utilisées au profit du peuple...

    Heureusement que les vazaha ne viennent pas physiquement prendre en charge des problèmes dont les accusez d’être les responsables.
    Et dire qu’il n’y a pas si longtemps sur des forums malagasy on se moquait de français dont la mascotte, un coq, est le seul animal qui peut chanter les pieds dans la merdre...

    • 31 juillet à 17:09 | vatomena (#8391) répond à Stomato

      Un bel aveu ,Isandra ! ’’Cette pauvreté ne dérange que les Vazaha " , Cela est bien vrai .La caste dominante ne veut rien connaitre de la misère du peuple . Elle laisse à l’étranger le soin de prendre en charge tous les malheureux qu’elle a faits. Et si elle peut piller au passage les dons et les aides ,c’est vite fait ! Fihavana malgache !!!

  • 31 juillet à 16:43 | betoko (#413)

    Monsieur Pierre Rouge le Vatomanga
    Vous ne cessez de nous dire sur ce site les biens faits de la colonisation , mais jamais l’envers du décor , à se demander pour quoi ça vous dérange . Une question , est ce que La France va mieux , vous allez nous dire "bien sûr à comparer à Madagascar ou les pays ex-colonisés par La France . Mais vous avez oublié une chose , Pourquoi La France avait délaissé La Guyane par exemple depuis des années , il a fallu que les Guyanais se manifestent pour que la mère partie débloque 5 milliards d’Euros en URGENCE avant le deuxième tour de l’élection présidentielle . Je ne vous parle pas des gros problèmes de Mayotte
    Un jour Winston Churchill disait au général De Gaulle , soyez sérieux général , il vous est impossible de gérer des pays ou îles qui se trouvent à 10 000 klm de La France
    N’avait il pas raison Churchill ?

    • 31 juillet à 17:48 | vatomena (#8391) répond à betoko

      @ Betoka --- à vous de juger si la Colonisation française se résume en une destruction du vieux Madagascar esclavagiste , monarchiste , tribal ,hors du temps ,hors du progres . L’eau du marécage ,l’eau du puits à Tananarive était elle plus plus saine ou malsaine que l’eau courante ,l’eau potable des fontaines installés par le colonisateur dans la vieille ville ? Cela peut se discuter .
      L’envers du décor ,Betoko ,est connu de tous . C’est un sujet battu et rebattu . A la jeunesse française on n’ a enseigné que les travers et les contradictions d’une Colonisation que le peuple de France dans son for intérieur a toujours rejeté La repentance ,cent ans apres ,est devenue une obligation pour elle et son élite .. La soudaine départementalisation de Mayotte a été le fait d’un seul ,de Sarkozy . Si les français avaient été consultés par référendum ,la réponse aurait été surement Non .Et Aujourd’hui ,les mahorais bénéficieraient d’une Indépendance à la Malgache .
      Le général De Gaulle avait bien entendu le message de W Churchil .Cela lui a inspiré le discours de Brazaville . Il avait bien saisi qu’une France de 40 ou 50 millions d’habitants ne pouvait gérer indéfiniment un empire où la natalité était fulgurante . En 1960 ,quand l’Algérie comptait seulement 9 millions de musulmans ,elle coutait déjà à la France de 20 à 30 % du budget national ; Cela ne pouvait pas continuer . Les algériens sont aujourd’hui 40 millions . Et les malgaches sont passés de 5 millions en 1958 à plus de 20 millions maintenant . De Gaulle a su trancher le problème .A l’impossible Nul n’est tenu .

    • 31 juillet à 18:04 | Isandra (#7070) répond à betoko

      Vatomena,...

      « à vous de juger si la Colonisation française se résume en une destruction du vieux Madagascar esclavagiste , monarchiste , tribal ,hors du temps ,hors du progres . »

      Avec ce discours, on ne doute plus que vous êtes descendant des colons,...en reprenant en quelque sorte le discours de Jules Ferry,...Pourtant, les Malagasy n’attendaient pas la colonisation pour embrasser le progrès,...

      « En1827, près de 4 000 Malgaches savent lire et écrire ; les écoles se multiplient », « Le commerce internationalest florissant, notamment avec l’Europe ».

      « En 1894, les écoles du royaume comptent plus de 200 000 élèves, ce qui faisait de Madagascar l’un des pays les plus scolarisés au monde. »

      A cette époque, il y avait déjà des médecins qui avaient suivi des études en Europe,...

    • 31 juillet à 19:08 | Stomato (#3476) répond à betoko

      Cessez donc de comparer, ou tenter de..., la France et Madagascar !
      Quand bien même l’on sait très bien que vous le faites sur l’air de Jean de la Fontaine dans la fable le renard et les raisins : ils sont trop verts et bons pour des goujats !
      C’est la jalousie que vous inspire le fait que la France va mieux sans Madagascar que si elle avait à traîner ce qui est devenu un boulet !
      La France n’a pas délaissé la Guyane, elle a même fait ministre une de ses ressortissante...
      Pendant trop longtemps certains dirigeants ont pensé que l’invasion venant du Suriname, du Brésil et d’autres pays ne causerait jamais de problèmes. Sauf que la population n’a cessé de croitre avec des gens que la loi ne permet pas de compter, alors que les dotations n’ont pas été revue à la hausse pendant trop longtemps. A la veille des élections auxquelles il ne s’est même pas présenté le roi flamby a ouvert le portefeuille qu’il savait vide en cadeau à son successeur.

      Ce que vous nommez le gros problème de Mayotte ressemble à celui de la Guyane, sauf que c’est un ensemble de deux iles...
      C’est un territoire revendiqué par les Comores qui veulent mettre la main sur ce qui restera à Mayotte si la France cède aux demandes de l’UA afin de réduire Mayotte au point où en sont les Comores et Madagascar...
      Très souvent je me demande s’il ne faudrait pas lâcher Mayotte...
      Et en tous cas abandonner ce fameux droit du sol si nocif actuellement.
      Soigner les gens oui, en faire des français par accident non.

      Enfin ce n’est pas avec le jupiter que nous avons que çà aura des chances de changer...

      Pensez vous que Churchill a eu plus de chance pour gérer les Indes à la presque même distance ?

    • 31 juillet à 19:58 | vatomena (#8391) répond à betoko

      @Isandra — Vous vivez donc de fariboles et d’illusions historiques .Madagascar n’était rien au point de vue commercial avant 1895 .Madagascar ,pour le reste du monde ,en dehors des navigateurs ,ce n’était rien . Le pays n’était meme pas cartographié . Il n’y avait pas de routes : que des pistes : On ne savait où aller . Combien d’Hommes ,combien de soldats de Radama ou de Ranavalo sont morts de faim sur la piste en allant à la guerre !!!
      Je reconnais que les malgaches n’ont pas TOUT appris aupres des français .Il y avait aussl les anglais à s’interesser à ce pays vide d’hommes (2 millions d’habitants ou guère plus ). Eux aussi ont fait preuve de Civilisation .

    • 31 juillet à 21:28 | kartell (#8302) répond à betoko

      @ vatomena

      ….Vers 182O, la multiplicité des expéditions est tout aussi indispensable du grand projet d’Andrianamapoinimerina qu’à la perpétuation au pouvoir des hova.Les paris de guerre que se jettaient traditionnellement les chefs d’armée acquièrent un caractère nettement litigieux de surenchère. Ils aboutissent à des représailles aveugles des populations qui refusent de se soumettre, sont massacrées pour qu’elles ne puissent plus profiter au rival à l’occasion d’une nouvelle campagne !..
      L’effort de guerre atteint des proportions inouïes. Hommes, femmes enfants, tous sont mobilisés dans des usages fixés par Radama 1er. En Imerina et Betsileo , les civils effectuent sans relâche des tâches des gardes de nuit et d’harassants travaux de portage ( armes, bois de construction, ardoise de la couverte de Manjakamiadana, le palais royal)…
      Radama 1 er développe une véritable militarisation sociale en imposant un élargissement de la notion de service de l’état, le fanompoana . Il réquisitionne tous les civils pour des travaux d’envergure . il les répartit en centuries, dont les chefs reçoivent un grade, de caporal, et étend la mesure aussi bien aux épouses des soldats qu’aux prostituées ...
      Nul n’échappe à la corvée de l’état à Mantasoa, ni à sa dérive au bénéfice des oligarches ? ils se font construire des demeures à l’intérieur de vastes tamboho. ces constructions privées ainsi que les tombeaux témoignent des abus de la corvée et annihilent ce qui peut lui rester de sens sacré, contributif à la royauté….

      Extraits du « soldat occulté » de Valensky chez l’Harmattan

    • 31 juillet à 22:38 | vatomena (#8391) répond à betoko

      @Kartell__ Ysandra vous lira peut etre . Elle apprendra quelquechose avec ce texte mais elle oubliera viite .Sa caste niera ce triste passé de violences et d’abus infligés à un peuple malheureux et soumis La force des témoignages historiques est sans effet sur elle ...Pas question de repentance chez ces gens là...

  • 31 juillet à 16:48 | Eloim (#8244)

    Fampihavanam-pirenena ! Misy teny roa amin’izany : fampihavanana sy firenena.
    Amin’ny hoe fampihavanana dia tsy maintsy hasongadina hoe iza sy iza avy no tokony hampihavanina. Mpitondra nifandimby teo aloha rehetra ve ? Ny mpanao politika sy mpisehatra politika ve (sendika, firaisa-monina sivily, ...) ? Mpitondra na mpanao politika sy ny vahoaka ve ? Ny vahoaka malagasy arakaraky ny kolon-tsainy sy ny fihaviany ve ? ... Raha akapoka ireo dia tonga mahakasika ny firenena iray manontolo ny resaka ; izany hoe tsy mianona fotsiny ihany amin’ny mpitondra 3 na 4 fotsiny ihany ny resaka.
    Raha toa mantsy ka mahakasika ny filoha am-perinasa sy ny teo aloha ny resaka fampihavanana dia tsotra ny fanontaniana izay tokony ho valian’izy ireo : nahoana no mahantra ny vahoaka malagasy (victime) ? Tokony hamaly izany fanontaniana izany izy ireo eo anatrehan’ny vahoaka mba ho tanteraka ny hoe mahakasika ny firenena iray manontolo izany. Raha tsy izany fifandrafian’izy ireo amin’ny lonilony manokana izay miteraka fifanonganana no lasa atao anton’ny fampihavanana.
    Raha ho tanterahina ary izany fampihavanana izany dia tokony hazava hatramin’ny tao ambadiky :
    - Ny nionganan’ny Pdt Tsiranana,
    - Ny nialan’ny Jly Ramanantsoa ka nanomezany ny fahefana feno an’i Kly Ratsimandrava,
    - Ny famonoana an-dRatsimandrava, ny directoire militera notarihin’ny Jly Gilles Andriamahazo,
    - Ny fanendrena an-dRatsiraka hisolo an-dRatsimandrava tsy tamin’ny safidim-bahoaka,
    - Ny fanonganana an-dRatsiraka sy ny fiakaran’i Zafy ho mpiara-mitantana ny firenena nefa taoriana kely vao lany tamin’ny safidim-bahoaka i Zafy,
    - Ny fiverenan-dRatsiraka narahan’ny fanonganana azy tamin’ny nidiran-dRavalo ho mpifaninana,
    - Ny fionganan-dRavalo sy ny Andry Rajoel ary ny tetezamitany,
    - Ny fitondran’i Hery Rajao sy ny tsy fahafahan’ny malagasy mihoitra MIHITSY (??).
    Amintsika olon-tsotra dia MISTERY avokoa ireo raha tsy hazavain’ireo TANDRIFY izany ampahibemaso amin’ny vahoaka malagasy, izay lalana tokana hampahadio ny FERY sarotra sitranina amin’io firenena mamintsika loatra io. Amiko dia izay no fototra hoa amin’ny fampihavanana mahakasika ny daholobe (ny firenena iray manontolo).

  • 31 juillet à 17:40 | diego (#531)

    Bonjour,

    La réconciliation n’est pas une politique, autrement dit ce n’est pas des relations entre les divers organes d’un pays, encore moins une loi, c’est à dire, une règle, prescription établie par l’autorité souveraine d’un État et imposée à toute la société. C’est tout simplement une entente entre des groupes hostiles.

    Les politiciens peuvent se permettre de tourner le dos à la réconciliation, qui, dans un pays où le pouvoir est aussi centralisé, repose essentiellement et uniquement sur la bonne volonté et l’initiative du pouvoir Executif. Ravalomanana, Rajoelina et aujourd’hui, Mr R. Hery ont fait la démonstration qu’on peut rester à la tête du pays sans faire appel à la réconciliation. Pour autant, cette approche si viable soit-elle à Madagascar, a été prouvé, qu’elle est politiquement suicidaire pour les leaders politiques et a complètement déstabilisé la confiance des bailleurs des fonds traditionnels du pays et de la CI envers toutes les Institutions malgaches.

    La classe politique et les partis politiques et leurs leaders respectifs peuvent faire l’impasse et oublier complément la réconciliation, ce n’est pas le cas s’agissant de droit. Un pays de non-droit n’est pas gouvernable.

    Réconciliation ou pas, le problème de Madagascar n’est pas de cet ordre et ne l’a jamais été. Le problème malgache est un problème de droit, autrement dit, c’est un des problèmes, le plus grave et redoutable, qu’un pays ait à affronter.

    La majorité des politiciens pense avoir le droit de ne pas respecter la loi, autrement dit, elle ne maitrise pas le droit de son pays. Jusqu’à l’ultime humiliation, la CI est venue organiser les élections en 2013, après plus de 50 ans d’indépendance.

    Si on veut sortir de la crise, il faut connaitre et respecter les lois en vigueur dans le pays, point.

  • 31 juillet à 18:34 | atavisme premium (#9437)

    Isandra,
    Pratique exécrable d’utiliser tous ces arguments contre la colonisation , surtout 70 ans après ,et tout cela pour essayé de trouver des excuses pour les tares ,incapacités et autres méfaits de la classe dirigeante gasy .
    Votre mer.de vous l’avez crée vous même !

    • 31 juillet à 20:00 | vatomena (#8391) répond à atavisme premium

      Et la me . de , ce n’est pas fini !

  • 31 juillet à 20:35 | tsimahafotsy (#6734)

    Que V. et AP les deux retraités vazaha passent leur temps à dénigrer et faire l’apologie de la colonisation, çà peut se comprendre. Ils touchent une pension de l’état français et avec le taux de change, ils peuvent se la couler douce à Madagascar et déverser leur bile sur ces Malagasy qui n’ont pas su apprécier les bienfaits de la civilisation française.
    Celui qui se proclame diplômé d’Aix- en Provence et conseiller spécial de Rajao, dispose d’énormément de temps à perdre, car il n’y a rien à faire auprès de la présidence sur la gestion des affaires du pays.
    Entre la conseillère madame Avidité bestiale Claudine, et monsieur le conseiller Aberration mentale Stallone, le prezida Rajao est bien entouré. Mais comme dit l’adage, les conseilleurs ne sont pas les payeurs. Les payeurs sont les Malagasy. Ils payent pour la réconciliation de leurs bourreaux, de leur fiangonana, de leur chef de secte, des dégâts des cyclones, des coups d’états, des dahalo, ils paient de leur vie.
    De même, le ( la) suceur-ceuse du roi des foza, l’apôtre de l’abstinence sexuelle, le-la prêcheur-se de haine à la mode des vieilles bigots mal bézées donne chaque jour que son Dieu fait, une leçon d’exemplarité sur ce que doit faire un-e « patriote-nationaliste-anti-colonialiste-pro-putschiste ».
    Que fait-il-elle pour son pays ?
    - Il-elle fait croire au retour du roi des fozas pour sauver le pays.
    Que fait-il-elle pour aider ses compatriotes les plus démunis ?
    - Il-elle donne ses conseils 24/24 heures , 365 jours par an sur MT.
    Que fait-il-elle pour faire avancer le schmilblick ?
    - il-elle amuse la galerie avec ses répliques stupides face aux guignols nostalgiques des bienfaits de la colonisation.
    Que celui ou celle qui se sent visé comme mythomane qui pète plus haut que son c... lève son doigt !

    • 31 juillet à 21:02 | vatomena (#8391) répond à tsimahafotsy

      Les guiggnols ,Tsimahafotsy ,sont bien ceux qui n’ont pas su faire prospérer ce que le Colon a laissé derrière lui . Guignols ou criminels envers le peuple ? A vous de juger .
      Rajao ,hery ,Ravalomanana ,vous meme (peut etre) n’avez jamais eu la force ,l’ame du colon qui faisait vivre le pays ,dans la pauvreté quand meme mais pas dans cette extreme détresse d"un peuple qui souhaiterait vivre comme avant ..sans 4 mis , sans puanteur , sans ventres creux .. Abomination !! L’avenir n’attendra pas pour vous juger . ; Vous etes déjà jugés .

    • 1er août à 00:03 | tsimahafotsy (#6734) répond à tsimahafotsy

      Vatomena,
      vous valez bien votre alter ego malagasy avec votre numéro de duettistes !
      continuez à amuser la galerie avec vos échanges sur la colonisation !
      Vous vous donnez bonne conscience tous les deux, non, tous les trois avec AP, mais à part se masturber les neurones que vous n’avez pas, je ne sais pas ce que vous faites réellement dans la vie pratique pour faire avancer le schmilblick !
      Il y a des Malagasy anonymes ( dont je fais parti) qui n’attendent rien des politiques, qui travaillent sans cris et tapages pour soulager la misère de leurs compatriotes, qui financent des écoles, des dispensaires en brousse, qui aident et forment les paysans, qui forment et éduquent la jeunesse malagasy à combattre la corruption.
      Vous et vos acolytes Isandra et AP, que faites-vous de concret en acte citoyen pour combattre la misère à Madagascar ?
      Apparemment RIEN, que dalle, puisque vous passez votre temps 24/24 heures à prêcher la haine, la nostalgie d’un passé révolu et le dégoût du peuple malagasy sur ce forum !
      De votre jugement, je n’ai rien à f.outre. Les tendres gratitudes de ceux qui n’ont pas eu les mêmes chances que moi, mais avec qui je travaille et partage le peu que j’ai pour avoir un avenir moins sombre est déjà un jugement pour le Malagasy que je suis !
      Passez à l’acte et agissez si vous aimez vraiment ce pays au lieu de faire les guignols avec Isandra et AP sur ce forum !

    • 1er août à 08:49 | fdgg (#9942) répond à tsimahafotsy

      tsimahafotsy,
      bonjour,
      C’est rassurant ce que vous venez de rédiger..Pas grand chose à rajouter... tout est dit..Pour ce qui est de ces gens qui prennent racines ici.. non-stop.. C’est pathétique..affligeant..et tellement malsain..

    • 1er août à 09:32 | hafatse (#9818) répond à tsimahafotsy

      @tsimahafotsy,
      De temps en temps des personnes censées passent, helas, et tant mieux pour elles entre le travail les obligations familiales et surtout les vacances ... ce qui fait que demeurent certaines ames les plus nostalgiques, même ici, heureusement sont ultraminoritaires.
      Mais polluent le debat.
      Ces discours sont largement depassés, on n’en est plus la.
      En tout cas, les amis d’Isandra pour revenir a l’actualité, essaient par tous les moyens ,intimidations, menaces, voire assassinat.
      Oui assassins...
      C’est terrible, ca va etre de plus en plus dur pour les opposants.

  • 31 juillet à 21:07 | ratiarivelo (#131)

    Salama e ! O ra-TSIMAHAFOTSY : Efa ela dia ela IREO olon-droa volagninao ,dia (V*****sy AP****) AMBOA romotra IREO sady tsetsin’ny DIKY ny sofin’IREO ka tsy maheno intsony , torak’IZANY ihany koa ny TETA-MASON-DRIZAREO ARY EFA FENO AN-TRANY AN-TAMPO DOHANY ***** Raha i RTOA-BE indray efa tsy hita intsony ny ilazana AZY fa efa tena miverin-TSAINA ny anao VAVY ka lasa mirediredy fahatany :MAHONENA NO SADY mampalahelo**** MAHEREZA ra-Tsimahafotsy o !! Samy tsara

  • 31 juillet à 21:59 | diego (#531)

    Bonjour,

    Le Sénégal est considéré comme l’un des rares pays où la classe politique a toujours su déjouer d’une crise poste électorale et pourtant, l’autorité est en difficulté, sur la défensive aujourd’hui, avec la confusion relative des élections législatives, en moins de deux ans d’une élection présidentielle.

    Si un pays comme le Sénégal est relativement en difficulté, ce qu’organiser une élection n’est pas une chose simple. Cela se prépare longtemps à l’avance pour que tous les partis politiques et leurs candidats prennent connnaissance et acceptent les processus électoraux et les lois encadrant les élections.

    Le Sénégal est un exemple, mais on peut constater que les processus électoraux sont perfectibles. Partout, même dans les pays démocratiques les processus électoraux sont perfectibles.

    Dans un peu moins d’un an, le quinquennat de Mr R. Hery prend fin. Dans la situation actuel, le pays n’ a que deux options, organiser une élection présidentielle et au bout une crise poste électorale, ou ne rien organiser, pour revivre la même situation entre 2009-2013.

    Il faut que le gouvernement explique au pays les processus électoraux avant de l’entraîner dans un nouveau guet-apens électoral. C’est quelque chose que Ravalomanana, Rajoelina et Mr R. Hery semblent, curieusement, intellectuellement avoir en commun :

    - ils sont fermement décidés de ne pas donner à Madagascar la chance d’organiser des élections libres, fiables et transparentes, et ils ont gagné jusqu’ici.

    Bien évidemment, l’Armée et la Justice vont se mêler des élections, la question à 1franc, c’est, est-ce que ces deux Institutions vont accepter de se faire doubler et humilier encore une fois par la CI, comme c’était le cas en 2002, 2009 et 2013 ?

    • 1er août à 00:13 | kartell (#8302) répond à diego

      Le Sénégal me semble pas être l’exemple de référence parce qu’il est loin d’être aussi limpide que vous l’avancez d’autant que la France paraît y jouer encore un rôle, non négligeable, en coulisse pour des raisons politico-stratégiques….
      Hery n’aura pas d’autres choix que d’organiser ces prochaines élections s’il veut toucher le jackpot de la C.I et notamment celui de l’Europe, généreuse mais les modalités de cette élection sont encore très opaques, à l’image de la gouvernance !…
      Laissera-t-il ces adversaires présumés se mesurer à lui ou utilisera-t-il des artifices, offerts par la promiscuité du pouvoir qui lui permettraient de mettre hors-jeu, ses concurrents les plus dangereux ?…
      Personne ne peut répondre à cette question mais c’est le socle de l’enjeu du futur scrutin auquel s’ajoutera celui du contexte social que certains auront intérêt à noircir pour se présenter en recours et en homme providentiel ….
      L ’armée sera une des inconnues de ce scrutin, parce qu’elle est un partenaire actif en coulisse qui peut faire basculer l’élection, à l’avantage de celui qui lui apparaîtra le mieux placé, à défendre ses propres intérêts avant ceux des autres ! …
      Il faudra s’attendre, d’ailleurs, à une nouvelle fournée de nomination de généraux par le pouvoir, allez savoir pourquoi !….
      Nous ne sommes jamais sortis de la spirale 2OO2/2OO9/2O13 , nous allons assister à sa poursuite dans la continuité, car chez nous, le changement, ce n’est pas pour demain et c’est pour les autres !...

  • 1er août à 09:01 | lysnorine (#9752)

    « Comment voulez vous qu’on oublie comme ça, les moments sombres de notre histoire,...? »
    « 31 juillet à 12:03 | Isandra (#7070) répond à Isandra ^ »

    Angamba tsy mikasika ny VAHOAKA MALAGASY mihitsy, indrindra fa ny be an’isa mitrongo vao homana, ity resaka lava hoe « réconciliation nationale » ity, na FAMPIHAVANANA INDRAY ny TOMPON-TANY Malagasy mpiara-monina eto amin’ny Nosy Madagasikara .

    F’angaha moa nisy vahoaka niady an-trano teto Madagasikara ka tokony hampihavanina ?

    Koa tokony hotondroin’ireo mpiantsoantso « Fampihavanana indray » mazava tsara, hatao ren-tany ren-danitra IZA sy IZA avy ireo niady ka tsy maintsy HAMPIHAVANINY INDRAY, inona no tena KENDREN’IZY IREO amin’izany fampihavanana izany, ary SOA toa inona, hono, no horaisin’ny sarambabem-bahoaka sy ny firenena rehefa mihavana indray ireo mbola mila tononona anarana ireo.

    Raha banjinina ny tantaran’ ny zava nitranga nandritra ny efa-bolana tamin’ny taona 2002 - ny ezaka fandrehetana adim-poko nataon’Ingahy Ratsiraka sy ny AREMA noho ny voka-pifidianana ny prezidàn’ny Repoblika tamin’ny 16 Desambra 2001 - ka nahatonga ny prôfesôra Zafy sy ny tariny nanangana ny Comité pour la Réconciliation Nationale na « CRN », dia mari-pototra ihany ity hoe : ahoana moa no tadiavina hanadino io tantara io ny VAHOAKA- indrindra ireo niharan-doza amam-pahoarina ?

    Toy izao no fitanisan’ny antontan-taratasy momba izany ka napetraka tany amin’ny « Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme » (HCDH) any Genève, Suisse :

    http://www.madagasikara.de/Dokumente/020501decompr.html

    « Des députés malgaches ont déposé ce mardi 30 AVRIL 2002 à l’ONU, un dossier de plusieurs centaines de pages sur les victimes du non-droit à Madagascar. Relevant d’une procédure d’urgence compte-tenu des exactions et actes de barbarisme qui se multiplient sur le terrain, ce dossier a pour objectif d’alerter les institutions internationales sur les violations des droits de l’homme à Madagascar [...]

    « Le dossier qui accuse Didier Ratsiraka » :
    http://www.madagasikara.de/Dokumente/020517dosierratsi.html
    extrait de Clicanoo
    (17/05/02)

    Un dossier accusant le régime Ratsiraka de crimes contre les droits de l’Homme a été récemment déposé auprès du HAUT COMMISSARIAT DES NATIONS UNIES à Genève."

    Le clan Ratsiraka savait depuis longtemps qu’il avait toutes les chances de perdre l’élection présidentielle. Alors, comme à chaque consultation électorale depuis 1996, il a organisé des FRAUDES MASSIVES. Cette fois, cela n’a pas suffi. Alors, l’Amiral a lancé le PLAN B, celui de l’ÉCLATEMENT et du DÉPEÇAGE de la GRANDE ÎLE, concocté dans le plus grand secret avec ses partisans les plus irréductibles : ministres, généraux, députés et tous ceux qui lui sont redevables. Ce qui, après un quart de siècle au pouvoir, finit par faire beaucoup de monde, y compris dans la puissante et richissime COMMUNAUTÉ KARANE.

    Ce plan, les prémices en sont évoqués dans une CIRCULAIRE que le général de division Ismaël MOUNIBOU, chef de l’état-major de l’armée malagasy (et aujourd’hui ministre de la Défense du gouvernement Ratsiraka), a écrit à l’attention de ses subordonnés le 4 NOVEMBRE 2001, soit PLUS D’UN MOIS AVANT LE PREMIER TOUR de l’élection présidentielle : “Personnellement, je suis persuadé que le président Didier Ratsiraka est le candidat qu’il faut pour endosser les responsabilités qu’impose le poste. Aussi vais-je AGIR pour sa RÉÉLECTION, tant au niveau des militaires et de leur famille que de leur entourage (...) Je vous convie à vous engager à mes côtés. D’ailleurs, je suis convaincu que cet engagement constitue une des manifestations de notre fidélité à notre chef suprême. Les ordres de conduite seront à votre charge, au niveau des PC avancés.”
    Suite à cette missive, dont le moins que l’on puisse dire est qu’elle ne respecte guère la neutralité qui sied à toute armée d’un pays démocratique, quelques jours plus tard, un collectif d’officiers adressait une lettre ouverte au ministre de la Défense Marcel Ranjeva concernant les “activités” du général Mounibou :

    “(...) Nous n’énumérerons que quelques détournements dont nous avons été victimes depuis que vous (ndr : Mounibou) êtes chef d’état-major : qu’avez-vous fait exactement des milliards mis à votre disposition dans le cadre du développement des centres de monitorat agricole, où sont passées les indemnités des militaires en mission ou à la retraite qui ne sont pas payées depuis quatre ans, pourquoi nos soldats sont-ils si mal habillés et si mal nourris alors que les primes d’alimentation vous parviennent régulièrement, que sont devenus les millions provenant de la location de la soute à mazout et de la boulangerie d’Antsiranana ? Nous sommes sûrs que cette liste est plus longue (...).”
    (Hotohizana)

    • 1er août à 09:09 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      « Comment voulez vous qu’on oublie comme ça, les moments sombres de notre histoire,...? »
      « Le dossier qui accuse Didier Ratsiraka »

      (tohiny 1)
      PREMIER CLASH A AMBOSITRA

      La DGIDIE* (les services secrets malgaches) avait depuis longtemps repris ses bonnes habitudes des années marxistes : surveillance des opposants, intimidations, passages à tabac, coups de fil anonymes, etc. DÉBUT DÉCEMBRE, une fonctionnaire malienne du Haut commissariat des Nations unies aux droits de l’Homme, Fatou Camara Houel, s’était plainte d’avoir été filée par les services secrets et la police durant tout son séjour officiel. Son tort ? Avoir révélé que ce pays était en retard sur une quinzaine de réglementations nationales et internationales, notamment en ce qui concerne les DROITS CIVIQUES ET POLITIQUES.

      Après le premier tour (16 décembre) et les fêtes de fin d’année, alors que la FRAUDE ÉLECTORALE paraît de plus en plus avérée, une marche organisée le 4 janvier par les partisans de M. Ravalomanana rassemble à Antananarivo, DANS LE CALME ; des dizaines de milliers de personnes. Le lendemain, avenue de l’Indépendance, ils sont PLUSIEURS CENTAINES DE MILLIERS à défiler en faveur de M. Tiko. Ce scénario, Didier Ratsiraka le connaît bien : c’est quasiment la copie conforme du mouvement des Forces vives en 1991, qui finira par le renverser deux ans plus tard. Il ne peut envisager cette nouvelle humiliation - qui plus est par un Merina. Alors, en ce 7 JANVIER , il envoie la TROUPE “NETTOYER” le centre-ville de Tana : des affrontements opposent manifestants et forces de l’ordre, entraînant la mort d’un bébé, asphyxié par des gaz lacrymogènes. Une vingtaine de personnes sont blessées, dont au moins sept civils et une douzaine de membres des forces de l’ordre. Cette réaction résonne comme un signal : en ce début d’année, les durs du régime qui dominent et exploitent les PROVINCES partagent l’analyse de l’Amiral. Il faut frapper vite et fort contre le KMMR** (les partisans de Ravalomanana), le TERRORISER pour l’ANNIHILER. L’objectif sera d’autant plus facile à réaliser que l’attention internationale est retenue à Tananarive, où les manifestations ne cessent de prendre de l’ampleur.

      Selon le dossier déposé auprès de l’ONU par la députée Mathilde Rabary (présidente de l’association SOS victimes du non droit). Il semble que les premiers heurts se soient déroulés dès le 12 JANVIER à AMBOSITRA, sur les hauts plateaux entre Fianarantsoa et Antsirabe.

      HAINE ETHNIQUE A DIEGO-SUAREZ

      “Le 12 janvier, à la fin du défilé, vers 10h, au moins 5 000 personnes à mon avis sont arrivées au carrefour près du commissariat de police, témoigne Daniel R. Le préfet est venu en voiture pour discuter avec le député PETY RAKOTONIRAINY. Ce dernier lui a demandé encore une fois la permission de pouvoir se réunir à Antampon’i Vinany (ndr : le lieu le plus élevé de la ville, traditionnellement dévolu aux kabary). Le préfet n’a pas donné son accord et a quitté les lieux (...) Sur la route qui mène à Antampon’i Vinany, il y avait trois barrages. Au premier, il y avait plus de dix policiers et gendarmes armés de bâtons. Le deuxième était semblable. Au troisième, il y avait douze soldats armés avec fusils et boucliers. La foule a franchi les deux premiers barrages sans encombres, alors les soldats sont descendus et les gens ont commencé à leur jeter des pierres. Un soldat a tiré en l’air et ils ont jeté cinq grenades lacrymogènes. Les gens ont continué à jeter des pierres. Des soldats ont été blessés par les pierres et d’autres personnes ont été blessées aussi, dont un homme, organiste de l’église de Manarintsoa, qui a eu la jambe cassée.” Ce témoignage est confirmé - à quelques détails près - par le Dr R., qui a soigné quatre blessés. Vers la FIN JANVIER, une autre région commence à connaître la PEUR : celle de DIÉGO-SUAREZ, NOSY BE et SAVA (Sambava, Antalaha, Vohémar, Andapa). Deux militaires vont y faire régner la terreur : les lieutenants-colonels COUTITI et RAHITSO. Le premier est officiellement conseiller de sécurité du GOUVERNEUR d’ANTSIRANANA GARA Jean-Robert. Ces hommes doivent tout à Ratsiraka ; entre 1991 et 1993, ils ont commis de NOMBREUX CRIMES DE SANG et ACTES DE TORTURE à l’encontre des partisans des FORCES VIVES, avant de finir sous les verrous.

      Lors de son RETOUR AU POUVOIR en 1996, l’Amiral les a GRACIÉS puis PROMUS EN GRADE... Pour eux, qui sont détestés par la population malgache, il n’y a pas d’autre choix que le jusqu’au-boutisme. A NOSY BE, le terrain a été bien préparé. Le sénateur AMPY PORTOS - un proche de Ratsiraka - a martelé sur les ondes que “DÉSORMAIS, LES MERINAS ET CEUX QUI VIENNENT DES HAUTS PLATEAUX SERONT LES CIBLES DE MES PARTISANS ET QU’ILS SONT EN DANGER DE MORT ”. La radio d’un certain BOUBOUL (un KARANE) propage les MÊMES MESSAGES DE HAINE ETHNIQUIE. Quand Coutiti et ses soldats du 2e RFI (Régiment des forces d’intervention) débarquent, ils lancent la CHASSE À L’HOMME.

      *DGIDIE : Direction Générale de l’Information et de la Documentation, Intérieure et Exterieure
      **KMMR : Komity mpanohana an’i Marc Ravalomanana (Comité de soutien de Marc Ravalomanana).
      (Hotohizana)

    • 1er août à 09:21 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      « Comment voulez vous qu’on oublie comme ça, les moments sombres de notre histoire,...? »
      « Le dossier qui accuse Didier Ratsiraka »
      http://www.madagasikara.de/Dokumente/020517dosierratsi.html

      (Tohiny 2)

      Joseph YOLAND, conseiller provincial (pro Ravalomanana), raconte : “Le 20 JANVIER, nous cherchions un terrain pour notre meeting. Le préfet nous a renvoyé chez le gouverneur Jean-Gara Robert, qui nous a proposé un terrain en émettant quelques réserves sur l’occupation de la voie publique. Il nous a donné son accord de principe en nous renvoyant chez le préfet, qui nous a refusé le terrain. Le 1er FÉVRIER, retour à Nosy-Be pour un meeting. Arrivée au port d’Ankifify : présence de COUTITI, armé d’un pistolet, et d’autres militaires avec des Kalachnikov. Je l’aborde, ils m’encerclent (...) Coutiti me pointe du doigt, l’index gauche sur le front, m’interdisant d’aller à Nosy Be, ce à quoi je lui ai répondu que cette interdiction était contraire à la loi, ainsi qu’à mon statut d’élu et de fils de Nosy Be. Coutiti me menace d’une riposte si je ne respecte pas sa volonté.”

      Ce même jour, le lieutenant-colonel met en garde un autre opposant, SILENY ATOM : “Tu quittes l’île OU JE T’ABATS !”, profère l’officier en braquant un revolver sur la tempe de son interlocuteur.

      Le lendemain, Asollant Coutiti va encore plus loin. Récit d’un TÉMOIN OCULAIRE, Alexis MANDAFATRA, ancien député de Nosy Be : “Nous avons été invités le 2 FÉVRIER au bureau de la sous-préfecture de Nosy Be devant le sous-préfet, le procureur de la République, le chef d’escadron, le commissaire de police et les 1er et 2e adjoints du sous-préfet pour négocier la RESTITUTION et la remise en place du MATÉRIEL Radio FM 91 (ndr : que Coutiti avait saisi deux jours auparavant). Alors que nous étions en fin de réunion, en conversation téléphonique avec le gouverneur de Diégo Jean-Robert Gara pour un consensus final, un groupe d’hommes armés et en tenues de combat, COMMANDÉ PAR COUTITI , a fait brutalement irruption dans la salle en demandant “MANDAFATRA Alexis”. N’ayant pas de réponse, ils s’en sont pris sans hésitation à Yves DZAOZORA (...) Quand ce dernier est tombé à terre, il a encore reçu des coups de rangers et des coups de crosse (...) Georges Dzaozara a été rattrapé dans sa tentative de fuite et brutalisé. Il a été admis à l’hôpital avec divers traumatisme, dont un crânien (...) Devant la férocité de l’agression (...) et devant l’ABSENCE DE RÉACTION de la GENDARMERIES et de la POLICE PRÉSENTES sur les lieux (une quinzaine environ), nous avons décidé de partir en trombe (...) Les membres de l’OMC* (ndr : les officiels qui participaient à la réunion) nous ont prévenu avec insistance qu’il n’était pas question pour nous de nous montrer en ville SOUS PEINE D’ÉLIMINATION PHYSIQUE (...) Coutiti et ses hommes s’en sont ensuite pris à ma résidence qu’ils ont saccagée et pillée, ainsi qu’au personnel de maison dont trois sur quatre ont été hospitalisés dans un état grave.” Un autre témoignage, anonyme et recueilli à Tananarive, précise certains points : lors de l’irruption de Coutiti pendant la réunion, le sous-préfet lui aurait fait remarquer qu’il n’avait pas le droit de démanteler la radio car c’est lui qui détenait l’autorité à Nosy Be. Le lieutenant-colonel aurait alors GIFLÉ LE SOUS-PRÉFET. Par ailleurs, une des quatre personnes blessées lors de l’attaque de la maison de M. Mandafatra serait morte à l’hôpital. Enfin, toujours selon ce témoignage, Coutiti “emploierait de la drogue chaque jour en commençant le matin”.
      *OMC : Organisme mixte de conception, regroupant les responsables civils et militaires de la sécurité dans une région donnée.
      (Hotohizana)

    • 1er août à 09:26 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      « Comment voulez vous qu’on oublie comme ça, les moments sombres de notre histoire,...? »
      « Le dossier qui accuse Didier Ratsiraka »
      http://www.madagasikara.de/Dokumente/020517dosierratsi.html

      (Tohiny 3)
      CHASSE A L’HOMME D’ÉGLISE

      Placés sur “une LISTE NOIRE rédigée en partie par le sénateur PORTOS et M. BOUBOUL ” (témoignage précédent), les responsables du KMMR local s’évanouissent alors dans la nature pour se protéger. Ils ne seront pas les seuls car non contents de terroriser les responsables politiques pro Ravalomanana, les RATSIRAKISTES S’EN PRENNENT également aux hommes et aux femmes d’ÉGLISE partout dans l’île.

      A TULÉAR, selon plusieurs témoignages - dont ceux de deux étrangers -, Jonah RAMIDISAON a bien failli perdre la vie le 18 FÉVRIER lorsqu’un KOTAVO (association de jeunes pro Ratsiraka) est entré à son domicile armé d’un machette. Le jeune homme accusait le pasteur d’avoir insulté le SÉNATEUR AREMA Robert RAZAKA.

      Le Kotavo s’est finalement calmé, mais peu après, le sénateur en personne est venu chez M. Ramidisaon accompagné d’un COLONEL DE GENDARMERIE et d’une VINGTAINE de ses hommes. Là encore, l’homme d’église a réussi à s’expliquer.

      Robert RAZAKA est revenu à la charge un peu plus tard AVEC QUELQUES JEUNES ARMÉS DE MACHETTE . Ils ont arrêté le pasteur dans le but de le séquestrer, mais le commissaire de police est intervenu et l’a placé sous sa protection. Sa famille s’est réfugiée chez des paroissiens sûrs.

      Beaucoup plus au Nord, ALISOA R. raconte dans son témoignage que DEUX hommes d’église (catholiques) de Miandrivazo ont été CAPTURÉS le 23 FÉVRIER à MORARANO par le PROCUREUR et le COMMANDANT DE GENDARMERIE.

      Après quelques jours de prison et une intervention des fidèles de MIANDRIVAZO, l’un des deux a été libéré. L’autre, un étranger, est resté en prison. Mme R. affirme aussi que deux jours auparavant, en passant par Antsirabe pour se rendre à un culte, des miliciens armés l’ont empêchée de passer à un barrage car le DÉPUTÉ AREMA d’ANTSIRABE RATOEBOLAMANANA avait donné l’ordre de l’appréhender.

      La peur ne règne pas qu’en province. A Tananarive, FANJA R., d’ATSIMONDRANO, raconte ce qui lui est arrivé en cette FIN FÉVRIER : “Comme ma paroisse est la plus proche du palais d’IAVOLOHA (ndr : le palais présidentiel de Ratsiraka), on m’a sollicité plus d’une fois pour participer au culte à la radio nationale (ndr : proche du régime). On pensait donc que j’étais partisan de Ratsiraka jusqu’au 11 FÉVRIER, où l’on m’a invité à célébrer un culte place du 13-Mai. J’y suis allé car c’est le devoir d’un pasteur que de porter la bonne parole, mais c’est pour cette raison que le camp de Ratsiraka a commencé à me regarder comme un traître. Le 24, donc, dans la matinée, quatre militaires de la Garde présidentielle rôdait dans le village à bord d’une Mazda rouge immatriculée 5895 TAB (une voiture du palais) en demandant où j’habitais. Tout le monde était inquiet car au cours de la semaine, on avait appris le kidnapping d’un certain nombre de gens considérés comme traîtres. Pendant ce temps, je dirigeai le culte au temple avec mon mari. Nous sommes partis juste après pour le 13-Mai. Les militaires se dirigeaient vers le temple et c’est un miracle si nous ne nous sommes pas croisés (...) Le village, chrétiens ou non, catholiques ou protestant, s’est organisé pour nous protéger (...) La première nuit a été une nuit de terreur : deux coups de feu ont retenti, mais ce n’était qu’une intimidation.”

      (Hotohizana)

    • 1er août à 09:35 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      « Comment voulez vous qu’on oublie comme ça, les moments sombres de notre histoire,...? »
      « Le dossier qui accuse Didier Ratsiraka »
      http://www.madagasikara.de/Dokumente/020517dosierratsi.html

      (Tohiny 4)

      LES CRIMES DE COUTITI

      Dans le Nord, la psychose s’amplifie. De retour à NOSY BE DÉBUT MARS, le sinistre COUTITI fait encore parler de lui. “Le 1er mars, vers 0h30/1h, Célestin TIANJARA , dit Potsy, a reçu trois coups de POIGNARD de la part de Coutiti dans un établissement de nuit, le Vieux port. Vers 3h, lui et ses hommes ont pénétré au domicile d’Olivier RATSIMBA, DIRECTEUR DE LA BTM, sous le prétexte de procéder à une perquisition pour chercher des armes. Cagoulés, ils ont tout saccagé avant d’emmener le directeur dans sa voiture. Vers 3h30, cette fois-ci à visage découvert, ils sont allés chez le DIRECTEUR de la TVF, Lalason RAJAOBELINA. Son épouse a reconnu Coutiti. Après avoir FRAPPÉ, TORTURÉ et LAISSÉ POUR MORTS les deux hommes, ils les ont abandonnés du côté d’ANDILANA avec la voiture. Ayant appris le rapatriement de la DÉPOUILLE du directeur de la BTM et l’évacuation sanitaire du directeur de la TVF, j’ai pris l’avion pour Tana. Coutiti a quitté Nosy Be pour Diégo le 3 MARS. Quelques jours plus tard, il y est revenu avec un LANCE-ROQUETTES”, raconte Joseph YOLAND. En fait, le lieutenant-colonel et sa petite troupe d’élite rayonnent dans toute la région. Selon un témoignage anonyme recueilli auprès d’une jeune femme d’AMBANJA, “Coutiti est arrivé le 4 MARS dans cette ville dans le but de KIDNAPPER UN CADRE D’UNE SOCIÉTÉ qui avait déjà quitté la ville. Ils sont ensuite semé des TRACTS adressés NOMINATIVEMENT à l’intention de quelques habitants NON ORIGINAIRES DE LA RÉGION région et qui occupent des postes importants (...) Ces tracts, qui les prévenaient de leur “arrestation” imminente étaient déposés à leur domicile où à leur bureau. Dès réception, ils ont quitté la ville le plus rapidement possible”.

      GENOUX PELÉS AU PIMENT

      D’autres récits font état de CRIMES commis dans cette région DIÉGO/NOSY BE, sans que l’on puisse formellement les attribuer à Coutiti et ses hommes. “Dans la nuit du 8 au 9 mars, à 2h, deux BETSILEO membres du KMMR, TOR et NAINA, ont eu la GORGE TRANCHÉE à DIÉGO-VILLE. Ils étaient membres de ma famille, je ne sais pas qui les a tués. J’ai alors décidé de partir pour préserver ma vie.” (Témoignage de Jacob R., d’ANIVORANO-AVARATRA, à 75 km au sud de Diégo)

      Les horreurs n’ont pas cessé depuis. Témoignage de Joseph YOLAND : “Le 20 AVRIL, un responsable du KMMR a été arrêté et kidnappé par les pro Ratsiraka à Nosy Be. Selon son fils, il a été emmené à l’hôtel Marlin Club puis transféré à Diégo.” Durant ce MOIS DE MARS, sur la CÔTE NORD-EST, dans la région de la SAVA, c’est l’alter ego de Coutiti, le lieutenant-colonel RAHITSO et ses hommes du 2e RFI qui font régner la TERREUR, aidés en cela par les MILICIENS payés par la DÉPUTÉE Mme SOALINE. Les partisans du KMMR et les hommes d’Église y sont également pourchassés. Plusieurs témoignages font aussi état d’ACTES DE TORTURE À L’ENCONTRE DE PAYSANS. Sous le prétexte de vol de VANILLE (la SAVA en est la principale région de production), les miliciens leur pèleraient les genoux puis les forceraient à s’agenouiller sur des piments.

      (Hotohizana)

    • 1er août à 09:43 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      « Comment voulez vous qu’on oublie comme ça, les moments sombres de notre histoire,...? »
      « Le dossier qui accuse Didier Ratsiraka »
      (Tohiny 5)

      Durant le court séjour de Didier RATSIRAKA à ANTALAHA (le 15 MARS), accompagné du sénateur PORTOS, du gouverneur de Diégo GARA Jean-Robert et du lieutenant-colonel RAHITSO avec une quinzaine de soldats du 2e RFI, les “OBJECTIFS” ont été DÉFINIS. Au passage, dans cette ville, les 2e RFI ont “emprunté” deux Land Rover de l’ONU. Trois jours plus tard, à SAMBAVA, la station RADIO SOLEIL est DÉTRUITE, le fils du propriétaire - un étudiant d’une quinzaine d’années - est “frappé par RAHITSO lui-même, à coups de CROSSE, de POING et de PIED sur la TÊTE, le corps et la FIGURE”.

      “ À demi-nu sur le goudron brûlant”

      Selon le même témoin, M. R. commence alors la traque des partisans de Ravalomanana et des HOMMES D’ÉGLISE : “Le 21 MARS, à 11h, les militaires ont attrapé JAO JACQUELIN (ndr : maire adjoint de SAMBAVA) à Bazaribe (Sambava centre), devant le Nouvel Hôtel. Ils l’ont amené à la salle de conférence de la sous-préfecture. (...) Le lendemain, à 14h, ils ont amené Jao Jacquelin au terrain d’aviation. Des gens ont vu les choses suivantes et me les ont racontées. Ils lui ont enlevé ses habits et l’ont fait souffrir en mangeant des morceaux de mangue et d’éponge. Deux militaires l’ont accompagné dans l’avion Sonavam (compagnie privée appartenant au fils de Ratsiraka, Xavier, et seule autorisée dans le ciel des régions Nord et Est). Mme SOALINE était à l’aéroport avec son mari accompagnés de deux Land Rover.” Le même témoin poursuit : “Le 23 MARS, militaires et milices sont allés chercher le RECEVEUR DES DOUANES (...)”.

      Ce dernier a également témoigné - le 5 avril dernier - une fois réfugié à Tananarive : “Les MILICES sont venues à SAMBAVA vers le DÉBUT FÉVRIER. Sur les trente militaires qui dorment et mangent chez Mme Soaline, seulement une dizaine sont de vrais militaires en activité ; les autres sont des jeunes payés recrutés journalièrement (...) Les militaires et les autres sont venus de Diégo. Le fils du député Soaline, appelé KAF, les a transportés par des camions loués et le 4x4 du député. Le député a réquisitionné deux Land Rover du PROJET PADANE, financé par les NATIONS-UNIES. A ma connaissance, le directeur du projet n’était pas d’accord, mais le député Soaline les aurait pris de force. Ces Land Rover sont utilisés pour le déplacement des milices dans la ville et les environs à la recherche des leaders KMMR et KMSB et aussi pour TERRORISER la population dans tous les fokontany (ndr : les quartiers). Ces MILICES passaient au marché pour VOLER DES SACS DE RIZ ET DU PAIN car Mme Soaline ne recevait plus d’aide des opérateurs économiques car elle ne payait plus ses factures. Ils ont aussi VOLÉ DES BIJOUX EN OR aux femmes de la ville. Toutes les familles MERINA qui ont essayé de fuir Sambava par la route ont été forcées de rebrousser chemin au niveau des barrages par les milices.” “Au départ, la LISTE NOIRE ne comprenait que NEUF personnes : le pasteur Daudet, le receveur des Douanes, le maire Marcellin, le député Pascal, le directeur de Tiko, le médecin-chef de l’hôpital luthérien (parce qu’il a soigné et [délivré] des certificats médicaux aux blessés de la manifestation du 7 février), le directeur de la Caisse d’épargne (Merina mais pas KMMR), l’ex directeur de la STAR (Merina), le directeur de la société Vanille de Madagascar (Merina mais pas KMMR). (...) Vers la DEUXIÈME SEMAINE DU MOIS DE MARS, il y a eu une DEUXIÈME LISTE cette fois-ci avec environ TRENTE personnes. Ont été ajoutés TOUS LES LEADERS KMMR et KMSB*. (...)

      “Puis ils ont pu arrêter deux leaders KMMR et KMSB, M. JOJO (le 18 MARS) et M. JACQUELIN (le 20 MARS). M. Jojo a été torturé et relâché par la suite. Je le sais car quand sa famille est allée le prendre au commissariat de police, il est sorti avec la figure totalement déformée. (...) Dans la nuit du 18 mars, les milices ont TIRÉ SUR UN CIVIL dans le quartier d’Antanifotsy en pensant que c’était Jacquelin. Le monsieur a reçu deux balles, une dans la cuisse et l’autre dans le cou. Il est mort à l’hôpital. (...)
      *KMSB : Komity manohana ny safidim- bahoaka (Comité de soutien du choix du peuple).
      (Hotohizana)

    • 1er août à 09:48 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      « Comment voulez vous qu’on oublie comme ça, les moments sombres de notre histoire,...? »
      « Le dossier qui accuse Didier Ratsiraka »
      http://www.madagasikara.de/Dokumente/020517dosierratsi.html

      (Tohiny 6)

      “DES MORCEAUX D’ÉPONGE A MANGER”

      Le RECEVEUR DES DOUANES revient ensuite sur ce qui s’est passé à l’aéroport :

      “JACQUELIN A ÉTÉ TORTURÉ SUR LA PISTE DE L’AÉROPORT devant les yeux de tous les passagers attendant l’avion d’Air Mad pour Tana et celui de la Sonavam pour Diégo. Ma femme et ma fille étaient sur le vol de Tana. Elles ont vu que les militaires ont fait coucher Jacquelin À DEMI-NU sur le GOUDRON très chaud. On le TABASSAIT à coups de CROSSE, on lui donnait des coups de pied sur tout son corps et on lui faisait manger du piment et des morceaux d’éponge.” “Le 23 MARS, (...), sept MILICIENS sont venus frapper à ma porte. Un jeune était à la maison. On l’a torturé à coups de crosse et fait manger (...) une poignée de piments frais pour lui faire dire où j’étais.” Le receveur a alors pris la fuite et réussi à rejoindre la capitale le 27 mars.

      Durant cette période, la cruauté des soldats du 2e RFI et des MILICIENS DE LA DÉPUTÉE SOALINE ne connaît plus de bornes. S’ils ne parviennent pas à débusquer les hommes placés sur leur liste, ils partent en brousse S’ATTAQUER À DES MEMBRES DE LEUR FAMILLE. Réfugié à Tana, le MAIRE DE SAMBAVA MARCELLIN IANONJAFY a délivré le 8 AVRIL le témoignage suivant : “Le lundi de Pâques (1er AVRIL), vers 6h, les milices et les éléments du 2e RFI sont venus à ANTSAMBAHARO, commune rurale de la région où ma famille réside depuis 1930. Ils ont attrapé M. DÉ, un garçon de 20 ans environ, fils d’un de mes cousins (...) En cours de route pour rejoindre Sambava, ils ont TABASSÉ et TORTURÉ M. Dé jusqu’à ce qu’il s’évanouisse, d’après quelqu’un qui m’a téléphoné le même jour vers 14h. (...) Ce témoin a remarqué qu’ils avaient ENLEVÉ LA PEAU DES GENOUX ET DES COUDES de M. Dé. (...) Jusqu’à son évacuation sur Diégo le 6 avril, il n’a reçu aucun soin. (...) Lors de l’embarquement, un de mes cousins a pu remarquer que M. Dé était en train de perdre la vie. Et d’après une information par téléphone en provenance de Diégo, il serait MORT à son arrivée.

      Le récit du maire se termine par une note d’ironie cruelle : “A Sambava, le nombre des maisons cambriolées augmente chaque jour. (...) Lorsque l’on porte plainte au commissariat de police, ce dernier répond qu’ils ne sont plus responsables et qu’il faut porter plainte auprès de la DAME SOALINE élue sous l’étiquette Arema.” Un autre témoignage, recueilli anonymement en LANGUE ANGLAISE, CONFIRME POINT PAR POINT ce récit.

      (Hotohizana)

    • 1er août à 09:52 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      « Comment voulez vous qu’on oublie comme ça, les moments sombres de notre histoire,...? »
      « Le dossier qui accuse Didier Ratsiraka »
      http://www.madagasikara.de/Dokumente/020517dosierratsi.html

      (Tohiny 7 sady farany)

      Comme on l’a vu, dans la SAVA comme dans d’autres régions, la traque ne se limite pas aux politiques : les hommes d’Église ET LEURS FAMILLES sont également dans le collimateur des sbires de Ratsiraka.

      - Témoignage du révérend R. (ANTANIFOTSY-SAMBAVA) : “Le 9 AVRIL j’ai reçu une lettre anonyme en forme d’ultimatum m’enjoignant de faire revenir à Sambava le président du synode régional, le révérend Robert RAHARISON avant le 15 avril. Ce dernier, qui figurait sur la liste rouge des hommes recherchés par l’Arema, avait quitté la région à la mi-janvier. Si je ne m’exécutais pas, moi-même ou un membre de ma famille pourrait en subir les conséquences et avoir affaire aux MILICES de la DÉPUTÉE SOALINE ou aux SOLDATS du 2e RFI, groupe d’élite mené par le lieutenant-colonel RAHITSO. (...) Depuis le 26 MARS, date à laquelle le sénateur de Nosy-Be Ampy Augustin PORTOS, RAHITSO et le 2e RFI étaient montés venus de Nosy Be pour les arrêter, plusieurs religieux FKJM de la région d’ANDAPA (100 km de Sambava) ont fui et SE SONT RÉFUGIÉS DANS LA FORÊT : Elia H. (Andapa), Jules R. (Ambodimanga), Lala R. (Belampona) (...) Ce qui mérite d’être relevé, c’est que H. était jusqu’alors connu pour être un partisan du multimilliardaire pro-Ratsiraka SOLO DOLLAR, mais il a accepté de l’argent de Ravalomanana pour organiser le synode régional en 2001. Il a ensuite accueilli son généreux donateur durant ce synode. Son successeur en chaire à Andapa, Armandine N., a ensuite fait un sermon dénonçant le terrorisme des pro-Ratsiraka : un sénateur présent à l’office l’a accusée d’être complice du pasteur. Craignant pour sa vie, elle a dû également s’enfuir le 3 AVRIL.” Le 21 avril, un fidèle paroissien du pasteur Rakotoarimanana a été arrêté à Sambava, grièvement blessé puis envoyé à Diégo-Suarez.

      - Témoignage anonyme : “Le 19 AVRIL, JONATHAN ODILON VÉNOR, dit Véné Jonath, a été arrêté à SAMBAVA vers 8h devant le salon de coiffure Fafanja. Les MILICIENS de Mme SOALINE l’ont frappé avec leurs fusils et forcé à monter dans leur voiture. D’après Mme Vévé, il a été transféré à Diégo dans un avion de la Sonavam (ndr : compagnie aérienne privée appartenant au fils de Didier Ratsiraka, Xavier) le 20 avril vers 9h20. Elle dit que son mari était GRIÈVEMENT BLESSÉ car il ne pouvait plus marcher : elle l’a vu de ses propres yeux lors de l’embarquement. Actuellement, il est à Diégo, dans le camp de la gendarmerie.”

      - Témoignage d’Armand R. (journaliste à Tananarive) : “Je viens de recevoir un coup de téléphone d’ANTALAHA. Mon correspondant m’a livré ces récits illustrant l’état de psychose et de TERREUR où vit la POPULATION sous la coupe de la députée SOALINE et du lieutenant-colonel RAHITSO :

      - “Le 17 AVRIL à 2h, dans le village de BEFOTATRA, une douzaine de soldats sont venus arrêter le PASTEUR Victorien R. à son domicile. Lui et sa femme étaient à une veillée funèbre. Par mesure de sécurité, ils avaient enfermé leurs quatre enfants et confié la clef à un paroissien. Ce dernier est venu les chercher lorsqu’il a vu les soldats frapper à la porte demandant au pasteur de se montrer. Heureusement, les enfants sont restés silencieux et les soldats sont partis pour aller arrêter Emmanuel NDREMISAINA, membre de la section des jeunes de la paroisse. D’après les voisins qui ont assisté à la scène, ils l’ont BATTU À MORT. Le pasteur R. et sa famille ont quitté Befotatra à l’aube pour se cacher.”

      D’autres témoignages figurent dans le DOSSIER REMIS À L’ONU. Ils racontent le même genre d’atrocités, survenus dans d’autres endroits : VATOMANDRY, PORT-BERGÉ, TAMATAVE, etc .

      Outre l’ONU, des organisations non gouvernementales qui se préoccupent des droits de l’Homme - comme AMNESTY INTERNATIONAL - ont ce dossier entre les mains. Bénédicte Goderiaux, en charge de l’Afrique de l’Est pour Amnesty, a répondu ainsi à un e-mail de la députée Mathilde RABARY : “Je vous conseille de CONTINUER À INFORMER LE HAUT COMMISSARIAT de l’ONU aux DROITS DE L’HOMME à travers les rapporteurs spéciaux “thématiques” qui s’occupent par exemple de cas de torture ou d’arrestations arbitraires. (...) Ils évoquent les cas qui leur ont été rapportés avec les gouvernements concernés et demandent qu’action et justice soient rendues.” C’était le 19 avril...

      Pour préserver leur sécurité, le nom de certaines personnes n’est pas publié. ILS FIGURENT TOUS SUR LES DOCUMENTS ORIGINAUX..

      Texte Guilhem Beauquier

  • 1er août à 12:56 | vatomena (#8391)

    Lysnorine ! Je reste sans voix devant une telle Mémoire . Merci . Voilà bien des souffrances et des cruautés qui étaient en voie d’etre oubliées . Des horreurs infligées par des malgaches à d’autres malgaches .
    En 47 ,la cible était de pauvres petits colons : des vazahas ,des étrangers . De ces crimes ,on a voulu en faire une gloire nationale ,un poème à la volonté d’Indépendance .Par contre les crimes d’un Coutiti contre un peuple ,contre ses frères,sont vite oubliés .Le Coutiti vit encore et fait entendre sa voix . Ses victimes dorment encore du sommeil de la mort .

  • 1er août à 14:59 | zanadralambo (#7305)

    Il est rare que je sois d’accord avec les positions psycho rigides de Lysnorine…. Comme tout électeur du FN qui se respecte, il lait trop souvent dans la démesure. Un facho reste un facho….passons.Je dois reconnaître, cependant, pour une fois, la justesse de ses propos dans cette rétrospective des évènements de 2002. Ampy Portos, Coutiti, des noms de sinistre mémoire. J’ai 2 frères qui vivaient à Nosy be à l’époque. Le pogrom que ces 2 lascars ont organisé a failli leur coûter la vie. Ils ont dû leur salut à la seule fuite, ils ont tout perdu, la sueur de 20 ans de dur labeur. Cette terre qu’ils croyaient la leur parce qu’elle fait, en principe, de l’entité malgache, on leur a fait comprendre qu’elle ne l’était pas. Ils ont dû l’abandonner, ça me rappelle un peu l’histoire de ces pied-noirs qui sont partis de l’Algérie au début des années 60…l
    Alors, à l’autre enfoiré atavique qui prône la guerre civile dans mon pays, je rappellerai qu’en Imerina, un pogrom n’est même pas imaginable. Il n’y en a jamais eu. Arrête d’écouter les ragots que ta mégère te raconte, ces bobards que ta belle famille essaie de rentrer dans ta cervelle de raciste te rendent encore plus abruti., Réfléchis par toi-même, essaie au moins.. Plus facile à dire qu’à faire, la matière noble qui te remplit le cerveau l’ a complètement déglingué ; Tu sais quoi, je t’em… !

    • 1er août à 19:47 | vatomena (#8391) répond à zanadralambo

      Voir des ’’Fachos ’’ partout, c’est le propre ,en France ,d’une intelligentsia qui a ruiné son pays mais qui vit sur sa rente et ne veut rien changer .,qui s’enferme . Comment peut on appeler ce travers de l’esprit : La fachoite ,le fachodisme ?

    • 1er août à 20:29 | atavisme premium (#9437) répond à zanadralambo

      Vatomena,
      Faut que je le ménage le débris ,car il va nous faire comme son copain basile !
      Il va péter un boulon ce vieux schnock !

  • 1er août à 15:01 | zanadralambo (#7305)

    ...Cette terre qu’ils croyaient la leur parce qu’elle fait, en principe, partie de l’entité malgache...

  • 1er août à 19:12 | mpandinika (#8964)

    Depuis notre indépendance et les évènements de mai 72, nos principaux acteurs politiques ne font que se renvoyer la balle pour expliquer le mal-être qui a gangréné et qui continue de gangréner le pays : c’est la faute aux colons, puis c’est la faute à Tsiranana, ..., puis c’est la faute à Ratsiraka, puis c’est la faute à Zafy,..., puis c’est la faute à Ravalomanana, puis c’est la faute à la longue transition menée par Rajoelina, puis c’est la faute à Rajaonarimampianina. A qui le tour prochainement ?

    Malheureusement, les malgaches font le jeu de ces politiciens véreux. La situation de plus en plus invivable qui règne dans le pays (pauvreté, insécurité,...), la lutte quotidienne pour la survie, l’injustice sociale subie suite aux failles de nos dirigeants, prisonniers de leurs propres intérêts (jusqu’à sacrifier l’intérêt collectif), des conditionnalités des bailleurs de fonds et des investisseurs étrangers,... accentuées par cette vision fataliste que la culture malgache possède vis-à-vis des évènements (« Atao ahoana fa izao no lahatra »),... font de Madagascar un pays où la notion de « souveraineté nationale » tendrait à disparaître.

    Ce sera une mauvaise foi de ma part de dire que les « tia tanindrazana » n’existent plus. Ils sont toujours là ; mais comme dit le proverbe : « Ny fandio iray siny tsy mahaleo ny fandoto iray tandroka ». Il faudrait presque un miracle, une prise de conscience incommensurable et une dynamique jamais vue auparavant pour sortir la Nation malgache de cette léthargie.

    A ce rythme, la « réconciliation nationale » ne sera qu’un pur fantasme car elle est vouée d’avance à l’échec. Le plus important est la recherche des points de convergence entre ces politiciens de tout horizon : « Quelle est notre vision de Madagascar en tant que Nation souveraine ? », « Quelle sont les stratégies à adopter pour atteindre ces objectifs ? »,... Alexis de Tocqueville (« De la démocratie en Amérique » (1835-1840)) pourra toujours nous inspirer ; même si je suis conscient de l’adage « autres temps, autres meurs »...

    • 2 août à 08:42 | mpandinika (#8964) répond à mpandinika

      ...« autres temps, autres mœurs »...

  • 3 août à 13:47 | Ibalitakely (#9342)

    « Plus de 400 dossiers de candidatures sont arrivés sur le bureau du comité de sélection. Les principaux adversaires de la dernière crise ne semblent pas pressés de faire partie de ce comité, ni Ravalomanana, ni l’équipe d’Andry Rajoelina, ... »
    Ny 399 amin’ireo dia foza avokoa, foza 1 & foza 2 mifangaro, tahaka ny t@ tAtezamihitatra ireny ihany ka : Paul Ramino & consort pfffftssss.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 108