Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 17 octobre 2017
Antananarivo | 08h06
 

Gouvernance

Réforme du secteur sécurité

Contradiction sur le terrain

samedi 12 août | Ny Aina Rahaga

Une grande réforme touchant les forces armées a été annoncée ce 11 août 2017, matérialisée par un Plan national de sécurité établi sur 20 ans. On parle de redéploiement, de dotations en matériels militaires et d’un nouveau mode de recrutement, mais les actions entreprises sur le terrain vont totalement à l’encontre de cela jusqu’à maintenant.

Un des projets du régime Rajaonarimampianina qui vient d’être annoncé à la population concerne la mise en place d’un Plan National de Sécurité (PNS) sur une durée de 20 ans. La réforme du secteur sécurité par contre a déjà été évoquée et discutée à maintes reprises et l’initiative avait reçu l’approbation des partenaires techniques et financiers de la Grande ile. Force est en effet de constater que le système de sécurité malgache était dépassé de très loin, datant selon le Premier ministre de la colonisation. Pour ce faire donc, les responsables au niveau des Forces de l’ordre malgache articuleront le PNS sur trois points bien définis. En premier, un nouveau mode de recrutement des éléments des forces. A titre de rappel, le « folo alin-dahy malagasy » est constitué des forces armées populaires fondées en 1960, divisées en une armée de terre de 35 500 hommes, une marine de guerre de 3 000 hommes, ainsi qu’une armée de l’air de 5 000 hommes et enfin de la gendarmerie nationale avec un effectif de 10 000 hommes selon les dernières données de l’International Institute for Strategic Studies (IISS) datant de 2013. Un nombre largement insuffisant si l’on tient compte du nombre de la population qui avoisine les 25 millions de personnes. Outre cela, on parle également d’un redéploiement des éléments des forces de l’ordre. En effet, le fait que ces derniers se localisent très majoritairement dans les grandes villes renforce l’insécurité dans les autres localités dites « lavitra andriana ». Or, l’un des rôles premiers des forces armées est d’assurer la sécurité dans les zones les plus reculées du pays. Le troisième point concerne la dotation en matériels des forces de l’ordre. A titre d’exemple, on possède selon le répertoire établi par l’IISS comme blindés des véhicules utilisés lors de la deuxième guerre mondiale ; notamment, 10 Daimler Ferret en service, 8 M8 Greyhound en service et 30 Halftracks en service pour ne citer que cela. Idem pour les armes entre les mains des éléments des forces armées. Tout cela devrait donc se faire en 20 ans. Malheureusement, la réalité sur le champ de combat est tout à fait contraire. Dans la partie Sud du pays par exemple, les « dahalo niova fo » sont devenus des milices civiles armées et même mieux dotés que les gendarmes eux-mêmes. En effet, dans le district d’Amboasary Sud, ils seraient à peu près 4 000 hommes maintenant à s’être rangés du côté des gendarmes. Et pour cela, ils ont été armés et dotés de véhicules tout-terrains et d’ambulance. Un luxe qui n’est même pas à la portée ni des gendarmes ni de la population dans certaines localités. Loin de ce que prévoit le PNS si ce n’est pas complètement l’opposé.

8 commentaires

Vos commentaires

  • 12 août à 10:21 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    Persiste & signe, tous ce déploiement de force, pour terroriser on ne sait qui ?
    hery à part taper le dgenre, pavaner et frimer avec tes coquelets de « kom-bas » 🐒 t’ as quoi dans le koko ???
    Les forces du désordre pour assurer la sécurité 😩 : des bandits au pouvoir, & encore ...

  • 12 août à 11:05 | rayyol (#110)

    Je n ose même pas monte de Tana sur Tuléar avec ma voiture et ma famille
    Pas une journée sans attaque de Dahalo
    La nièce de mon épouse est arrivée de Tulear a Tana hier leur taxi brousse a été dévalisé les attaques sont toutes dans le même secteur sur la RN7 On ne peut blâmer les gendarmes ceux ci sont en désavantages numériques et sans moyen de se défendre.
    La plupart des postes ont étés vides de leurs éléments a la demande de Hery pour les amener a Tana de façon a accroitre sa sécurité Le Sud est laisser a lui même Les propriétaires de taxi brousse s en arrachent les cheveux leur affaires sont en nettes diminution manque de clientèle .
    Certain députes du sud sont descendu sur Tana pour supplier Hery de rétablir la situation Sans succès jusqu’à a maintenant .L avion est la seule alternative pour ceux qui en ont les moyens

  • 12 août à 11:19 | rayyol (#110)

    L instabilitee s installe pour de bon dans le Sud .Un peu d organisation de leur part et Madagascar est mur pour une revolution

  • 12 août à 11:27 | poiuyt (#584)

    Ces corps : sont-ce pour réprimer la population, ou pour sa sécurité. C’est plutôt pour la sécurité du pseudo-état, et contre la population. Indirectement, c’’est pour la sécurité des affaires en cours ; à partir du vil « Mba mamela kely » du portier, jusqu’aux milliards que le juif local exporte avec l’autorisation de l’état. Ca c’est l’état de l’état, installés par des gueux. Le pays est à terre. Bravo messieurs. Allez-y encore une fois, puis que certains d’entre vous n’ont pas été servis. Aidez le ramaroson andré, cherchez un juif errant

  • 12 août à 17:06 | RAMBO (#7290)

    Des fois ce qui est écrit ici nous laisse perplexe pour ne pas dire « contradictoire et/ou partisan...LIsez bien ceci et voyez où est l’erreur ? »...Une grande réforme touchant les forces armées a été annoncée ce 11 août 2017, matérialisée par un Plan national de sécurité établi sur 20 ans. On parle de redéploiement, de dotations en matériels militaires et d’un nouveau mode de recrutement, mais les actions entreprises sur le terrain vont totalement à l’encontre de cela jusqu’à maintenant.

    Pour ce qui ne voit pas je vais expliquer : Le PNS a été annoncé par le gouvernement le 11 Août 2017 c’est à dire hier et sur 20 ans c’est à dire jusqu’en 2037...et l’auteur termine par..mais les actions entreprises sur le terrain vont totalement à l’encontre de cela jusqu’à maintenant. C’est à dire est-ce qu’il s’écoule 20 ans du 11 Août 2017 jusqu’à maintenant 12 Août 2017 ?!
    Ce qui prouve que la presse partisane aussi ne tarde pas à flinguer toutes les initiatives du gouvernement sans attendre le délai prescrit de 20 ans.

    • 13 août à 13:46 | Jipo (#4988) répond à RAMBO

      Parceque que vous devez que dans 20 ans les racailles que vous défendez seront encore au « pouvoir, » mieux : en vie ???
      Et ils sont tous comme vous au « pouvoir » ???

    • 13 août à 13:47 | Jipo (#4988) répond à RAMBO

      Parceque que vous REVEZ ???

  • 13 août à 13:21 | rakoto-neutre (#8588)

    Mba misy kely mangirana saingy tsy ampy hiadina @ tsy fandriampahalemana.
    Hatao inona ireo miaramila tsy dia manana asa ireo ny ankamaroany ?
    Alefaso hiaro ny vahoaka sy ny fananay

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 344