Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 25 juin 2017
Antananarivo | 21h49
 

Socio-politique

Réconciliation nationale

Concrétisation difficile

samedi 31 décembre 2016 | Yvan Andriamanga

La loi sur la réconciliation nationale vient d’être adoptée par les législateurs lors de la dernière session de l’Assemblée nationale. « Il n’y a plus de discussion, selon le président de la République Hery Rajaonarimampianina. La loi est votée, il faut l’appliquer ». Mais comment et par qui. Le texte en soi était contesté par les partisans de Ravalomanana et Rajoelina qui y voient des manœuvres pour les écarter des prochaines élections présidentielles de 2018. L’ancien Chef de l’Etat Zafy Albert qui a lancé le concept même de la réconciliation nationale en 2002, ne semble pas très enthousiaste par rapport à cette nouvelle loi. Le pouvoir du Chef de l’Etat en exercice jugé trop grand dans le texte dérange beaucoup du monde notamment son droit de nommer un tiers des membres car il est considéré comme faisant partie des personnalités à « réconcilier ». Ceci en raison de sa participation active dans la mise en place et la gestion de la Transition et ensuite en raison de son conflit ouvert avec ses anciens amis de la Transition depuis son accession au pouvoir. Une chose est sûre, bon nombre de politiciens préparent leur revanche et vengeance dès que l’occasion se présenterait.

Cette semaine déjà, des rumeurs de putsch pour janvier 2017 courent. Vrai ou faux, ce genre de suspicion renforce le sentiment d’instabilité du régime. D’où la nécessité de la réconciliation nationale.

Notons que le mandat de l’actuel bureau du FFM (Filakenvitrin’ny Fampihavanana Malagasy) est déjà terminé au mois de mars 2016 mais aucune décision pour le remplacement depuis. Un genre de décision que le Chef de l’Etat a toujours du mal à prendre !

91 commentaires

Vos commentaires

  • 31 décembre 2016 à 09:00 | diego (#531)

    Bonjour,

    Je constate que le pays n’est toujours pas réconcilié. Cela date tout de même, depuis 2002 ! J’ai dit, le pays n’a jamais pu digérer 2002. C’était une crise difficile à avaler pour le pays et pour la classe politique et toutes les institutions du pays la preuve en est que le pays est toujours en train de chercher comment se réconcilier :

    - c’était une crise institutionnelle qui a été pensée pour détruire l’État et les Institutions du pays, autrement dit, c’était une crise qui questionnait tous les acquis du peuple.

    Comment faire pour que la réconciliation puisse aller jusqu’à son terme ?

    Il me semble que c’est un objectif assez facile à atteindre ! En deux temps :

    - un, il faut assurer les leaders politiques du pays qu’ils peuvent, à 200% participer à la prochaine élection présidentielle et et qu’ils s’engagent à constituer leurs propres équipes d’observateurs pour témoigner le bon déroulement des élections ;

    - deux, dans la même idée, il faut nommer un nouveau gouvernement, ou remanier, dont le seul objectif serait de mettre sur pied des processus électoraux. Encore une fois, il faudrait que les partis politiques et leurs leaders respectifs soient conviés à côté du gouvernement pour les penser et les mettre sur pieds ces processus.

    Mr R. Hery a eu tort de ne pas attaquer la réconciliation de sa prise de fonction. Il était en position de force et avait alors une légitimité pour conduire la réconciliation et mettre sur pied par la suite un gouvernement d’Union National, qui, à son tort, normalement devrait tout mettre à l’oeuvre pour donner au pas des processus électoraux solides dans le temps.

    Tout ceci était possible dans la mesure où le président élu n’a pas réussi à faire élire un parlementaire. Nous avons hérité, je le répète, la Ve République française, qui donne justement le pouvoir nécessaire au président pour qu’il puisse se mettre au-dessus de la mêlée politique. Son rôle serait, entre autres, de veiller au respect de la Constitution, c’est donc veiller à la stabilité politique :

    - et éventuellement, le président, s’il le faut et si c’est dans les intérêts vitaux du pays, il peut imposer la stabilité politique, c’est dans ses prérogatives.

    C’est ce que j’appelle, une sortie, ou solution politique, si on veut !

    • 31 décembre 2016 à 09:34 | Paulo Il leone (#6618) répond à diego

      NAN ??!!
      « le Pays est pas encore réconcilié » ?!! Quelle surprise !! avec le fihavanana et toutes ses sublimes traditions de solidarité ? (MDR !)
      ça confirme que la colonisation et sa néfaste influence se fait encore et toujours ressentir, 60 plus tard !! Pas vrai diego !? *

      @de votre dernier post d’hier qui valait son pesant de cacahuètes :

      Pour commencer, et pour détendre l’atmosphère, Herr professor, décidez-vous ! Soit vous me diagnostiquez un complexe de supériorité, soit un complexe d’infériorité ! ....Faut qu’je sache si je veux espérer guérir !

      Deuxio, je ne trouve absolument rien de rigolo à l’état de paupérisation extrême de votre pays ! Je trouve ça tragique, au contraire ! Ce que trouve comique et tout à la fois déplorable, ce sont votre diagnostic (célafôte à la colonisation) et votre impuissance à trouver des solutions, impuissance masquée par de vagues propositions sur l’économie, les institutions, les traditions vs l’héritage colonial, etc blablabla....

      Tertio, je me fous de savoir si vous êtes Français, Bantou ou Jivaro !! Je cède à votre insistance pour vous confirmer que je suis Français depuis toujours, et ni fier ni honteux de l’être.

      De grâce ne réécrivez pas sempiternellement les mêmes aneries : je ne prends pas la défense de la France, je vous l’ai déjà dit et expliqué ! Au besoin, relisez mes réponses à vos accusations.

      Concernant le caractère bananier de la RM, vous savez bien (en tout cas je l’espère) que toutes les républiques bananières sans exception ont une constitution et des institutions !

      Ce n’est pas l’absence d’institutions ou de constitution qui est la marque d’une république bananière mais précisément le décalage flagrant et assumé entre lesdites institutions et leur pratique dévoyée, ou leur mépris, par la classe politique, et l’acceptation résignée ou ébahie de cette perversion par la population, qui en font une République bananière à part entière !
      Ergo, vous en conviendrez, la RM « indépendante et souveraine »(MDR !) est bien une république bananière !

      Par ailleurs, ce ne sont pas les outils institutionnels que vous a légués la RF qui sont défectueux ....Ils fonctionnent très bien chez nous, et d’autres pays nous les envient, à commencer par l’Italie qui connait un nombre record de crises gouvernementales depuis la fin de la 2ème guerre mondiale à cause d’institutions faibles.

      Pour revenir à Madagascar, ne dit-on pas que le mauvais ouvrier accuse toujours la qualité de ses outils pour excuser la médiocrité de son ouvrage ? Trait typiquement malgache s’il en fut !

      J’ose d’ailleurs une comparaison, sans aucune arrière pensée malveillante ! Donnez les commandes d’un Airbus 320 à un équipage de bonobos et vous serez pas décu du voyage ! On peut parier gros que les bonobos nous diront sur « bonobo-tribune.com », et d’autres médias bonobiens, que le système de navigation était défectueux et non conforme aux traditions ancestrales et supérieures des bonobos !

      Je n’ai jamais prétendu être expert en matière économique, mais je constate que dans tous les domaines d’activité et d’interactions humaines— social, économique, politique, juridique, éductatif, scientifique, etc etc — Madagascar est à la traîne, et pour longtemps encore ! Sauf pour ce qui est de palabrer pour ne rien dire et d’enfumer son interlocuteur, un domaine où le Malgache lambda est champion olympique toutes catégories !

      A bon entendeur, salut
      A mal aleikoum, sala !

  • 31 décembre 2016 à 10:00 | vatomena (#8391)

    Plut au ciel que les nouvelles générations qui piétinent et souffrent aujourd’hui dans une misère et un abandon total ,bien pire que ce qui a été enduré par leurs ainés sous le régime colonial , trouvent ,eux ,le chemin de la réconciliation .Il n’y a plus de politique coloniale pour leur précher la division des tribus .L’idée de nation et de peuple uni devrait enfin s’imposer quand tous les caimans auront été chassés du marigot .C’est un voeu .

  • 31 décembre 2016 à 11:06 | atavisme premium (#9437)

    Voila la réconciliation à l’oeuvre sur le terrain

    Orange .mg

    11h30>MANANJARY : le chef de poste de la gendarmerie de la commune de Namorona, dans le district de Mananjary, a été agressé par la foule, dans la matinée d’hier, jeudi 29 décembre. Ayant refusé de livrer à la vindicte populaire un suspect arrêté pour acte de banditisme, le gendarme s’est retrouvé lui-même agressé par la foule. Son état est actuellement préoccupant, d’après les informations.

    La suite : représailles, à la cow-boy des brutes en treillis !
    Ces bidasses se comportent vraiment comme les troupes coloniales Françaises et c’est aujourd’hui entre compatriotes .
    15h00>MANANJARY : des rafales de tirs en l’air ont effrayé la population de la commune de Namorona, dans le district de Mananjary, dans la matinée de ce vendredi 30 décembre. Pour cause, les gendarmes y forcent les hommes à sortir de leurs foyers, dans le cadre des investigations suite à l’affaire de la vindicte populaire ayant tourné à l’agression d’un gendarme. Les forces de l’ordre ont même menacé de bruler les villages si les hommes continuaient de se cacher dans leur tanière.

    Ces militaires ,qui brûlent les maisons, doivent subir le même sort et surtout leur chefs dans leur somptueuses villa a Tana ,construite avec l’argent du peuple .

    • 1er janvier à 17:12 | rakotoson (#8023) répond à atavisme premium

      RECONCILIATION NATIONALE , DITES - VOUS ?

      Depuis le temps qu’ on parle de Réconciiation Nationale , de Ray Aman-dreny Mijoro ( Mijoro oui ? ) et autres entités qui n’ ont de vrai que de nom.

      De l’ argent des contribuables jeté par la fenêtre ! Des réunions régionales à n’ en plus finir ajoutées à des réunions nationales depuis le temps que ça dure

      La fameuse Feuille de Route pour sortir de la crise de 2009 a-t-elle été respectée ? Et , les diverses Constitutions successives ? Regarder la loi de Finances de ces dernières votée à 100 % sans amendement aucun ! A se demander si les députés et les sénateurs y comprennent grand chose

      Alors , réconciliation nationale , dites - vous ? Madagascar est - il un pays en état de guerre larvé pour que ses populations soient réconciliées ?

      La question qui doit se poser est : Où vont , en réalité , les fonds débloqués par milliards pour ces stériles réconciliations nationales de ces dernières années ? .Pourquoi n’ a-t-on pas encore vu l’ ombre d’ une réconciliation nationale ?

  • 31 décembre 2016 à 11:14 | olivier (#7062)

    Ave camarade Paulo

    « bonobos-tribune.com »

    MDR LOL XPTDR

    Vous m’avez regale !!!!!!

    Je propose une competition pour le poste generant le plus de fous rires sur mt...
    Mais attention...il faUt que cela soit voulu...si vous voyez keskejveuxdire...

    Desole j’ecris depuis iphone...pas facile !!!

    • 31 décembre 2016 à 12:15 | Paulo Il leone (#6618) répond à olivier

      Salut l’ami Olivier !

      Faut dire que le niveau des interventions de certains internautes du forum a atteint des sommets inégalés ces jours-ci !

      Entre les « faut que... », « y a qu’à... », « faut surtout pas que »..., et « célafôte, encore et toujours à la kolonisation... », de Diego, Isandra et consorts, on peut dire qu’on a été gâtés par le Père Noël cette année !

      Y a des grands comiques qui s’ignorent sur bonobo-tribune.com, et ils gagneraient à être connus !

      Moi, j’veux bien leur proposer mes services comme agent/manager... mais vont-ils saisir l’opportunité qui leur est offerte, c’est là toute la question !

      A vot’ santé et Bonne année !

    • 31 décembre 2016 à 12:28 | Paulo Il leone (#6618) répond à olivier

      PS : j’allais oublier l’inénarrable Rambo qui finit l’année sur les chapeux de roue, et bien sûr betoko toujours dans le peloton de tête des « nobélisables » du ridicule !

    • 31 décembre 2016 à 19:49 | Isambilo (#4541) répond à olivier

      Faudra se renouveler un peu avec le nouvel an, non ?

  • 31 décembre 2016 à 11:20 | Isandra (#7070)

    Comment voulez vous que la division semée par les colons pendant presque 70 ans puisse disparaître comme ça à un seul clic..., et en plus leurs descendants continuent de la nourrire...?

    • 31 décembre 2016 à 11:42 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      Le colonisateur ,honte sur lui , avait su arreter toutes les guerres tribales.Ce sont les vieux ressentiments apaisés durant 70 ans qui remontent à la surface !Et ,ce n’est pas fini !! On demande la décentralisation et ensuite ce sera la sécession si le bonheur d’etre malgache et la paix civile ne reviennent pas ,Isandra.
      Pourquoi serait ce l’Imerina qui profite de tout ? Quoique nous commençons a étre tous égaux dans les délestages.......

    • 31 décembre 2016 à 11:46 | atavisme premium (#9437) répond à Isandra

      Isandra,
      Comme d’habitude votre réaction est indigne et honteuse !

    • 31 décembre 2016 à 12:00 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Atavisme,

      Il est toujours vrai que la vérité blesse,...

      Vatomena,

      Si les colons n’avaient pas intervenu, les choses se seraient présenté autrement,...

      Les colons ont fait la pacification dans le but de pouvoir exploiter tranquillement les richesses Malagasy, et pour éviter que les Malagasy se solidarisent, ils avaient nourri la division, la hostilité entre les enthnies. Les échanges entre les ministres de l’époque nous les prouvent,...

    • 31 décembre 2016 à 12:02 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Les échanges entre les ministres de l’époque et Gallieni le prouvent,...

    • 31 décembre 2016 à 13:08 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      Pour ma gouverne ,Isandra ,voulez vous me rappeler quelles immenses richesses étaient exploitées par les malgaches eux memes avant 1895 ? et qu’elle était le volume des exportations du pays ? ainsi que l’activité des ports ? J’avoue que dans ce domaine je n’ai rencontré personne pour me donner des chiffres . Mais vous ,vous le savez sans doute.

    • 31 décembre 2016 à 13:22 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vatomena,

      Il est incroyable chez vous, vous voulez nous transmettre que les colons avaient même droit d’exploiter nos richesses que les anciens dirigeants Malagasy,...comme si vous vouliez nous dire que Hitler avait même droit que Bonaparte pour diriger la France,...

    • 31 décembre 2016 à 13:45 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      Isandra ,vous refusez de répondre à ma question . Quelles richesses étaient en exploitation quand la troupe française a pris Tananarive . Qu’est ce donc que les rois et les reines avaient à l’exportation et quelle activité y avait il dans les ports . Pour l’embarquement des esclaves vendus ,cela on le sait .Le role des bateaux négriers en témoigne .Le pays ne disposait d’aucune route ,d’aucune voie ferrée ,d’aucun port véritable pour favoriser le commerce .Les zébus vendus étaient conduits à la nage au flanc des bateaux et montés à bord par halage .Les photos d’époque en témoignent .Le pays malgache était vide d’hommes : moins de 3 millions d’habitants et presque la totalité des terres n’avait jamais été retournée par une angady et encore moins par une charrue !! Aujourd’hui encore il reste des millions de KLM 2 de terre à vendre pour lesquelles le gouvernement cherche preneur .Il lui faut des colons pour faire du pays un grenier de l’Afrique . Mais QUI viendra ?

    • 31 décembre 2016 à 17:16 | Yet another Rabe (#4812) répond à Isandra

      @ Vatomena,

      Qui sera assez fou pour venir, quand on a vu le sort réservé aux colons qui avait développer la Sakay et qu’un amiral sans flotte aux mains rouge de sang a purement et simplement spolié du fruit de leur labeur ? Ils sont partis les mains vides avec un grand coup de pied au cul.

      La mentalité chasse, cueillette et pêche bref la prédation est bien revenue colonisée l’esprit du malgache très fortement après cette révolution socialiste.
      La notion de travail honnête, travail commun pour le bien public que l’ex colonisateur a essayé d’inculquer complètement perdu.

      Ceux qui viendront ne seront pas des producteurs mais des intermédiaires qui ne créeront aucune valeur ajoutée, ce sont ceux qui achètent à vil prix le fruit du travail des paysans en allant chez eux à travers des pistes pourries et renvendront dans la « civilisation » à prix d’or cette production paysanne.
      Le futur s’annonce sombre pour les prochaines générations malgaches.

      Comment font donc ces israéliens pour faire pousser des oranges dans le désert et les exporter dans le monde ?

      Mes meilleurs voeux pour vous et les vôtres pour cette nouvelle année 2017.

      Mes voeux pour mes compatriotes malgaches et qu’ ils fassent le plus rapidement sienne la fable de La Fontaine, « Le laboureur et ses enfants »

      Cordialement
      YaR

    • 31 décembre 2016 à 18:07 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vatomena,...

      Les Malagasy étaient sur le point de se moderniser leur systèmes quand les colons sont arrivé, même si elle n’était pas encore jusqu’au point de construire des routes pour voitures,...car toutes choses à son temps. Cette modernisation a beaucoup surpris les colons, c’est pourquoi, ils ont été obligé de détruire quelques infrastructures pour faire plier les Malagasy,...

      « Les exportations consistaient en bœufs vivants ou salés, destinés surtout aux Mascareignes, en cuirs salés (300.000 unités par an), en caoutchouc (257 tonnes en 1888), cire, raphia, gomme, coprah, pois du cap, écaille ; la vanille et le girofle débutèrent, des sacs vides en jonc furent expédiés à Maurice, du trépang en Chine, des cauris à Zanzibar. On exportait parfois du riz aux Mascareignes ; mais dans les mauvaises années, on en importait de l’Inde. »

      L’exportation des esclaves n’étaient plus rentable, grâce à l’abolition laquelle a été déjà appliquée aux beaucoup de pays,...C’est un vent incontournable à cette époque, les colons n’ont fait que le suivre,...comme la décolonisation aux alentours de 1960,...

      Si les colons n’avaient pas colonisé Madagascar, la construction des routes auraient fait partie des projets des Malagasy,...C’est une chose incontournable,...Madagascar aura toujours ses routes avec ou sans les colons,...

    • 31 décembre 2016 à 19:31 | kartell (#8302) répond à Isandra

      Bonsoir,

      Une petite réponse s’impose devant votre histoire du pays revistée par vos soins et uniquement par eux !….

      "L’ image d’un État royal s’efforçant de faire entrer Madagascar dans une ère Meiji (l ’ère Meiji est la période historique du Japon entre 1868 et 1912. Initiée par la restauration de Meiji, . Cette période symbolise la fin de la politique d’isolement volontaire appelée sakoku et le début de politique de modernisation du Japon.L’ère Meiji se caractérise par un basculement du système féodal vers un système industriel à l’occidentale).mais poignardé au moment décisif par une agression impérialiste a bien été diffusée par les nationalistes du XXe siècle et par P.Boileau mais elle est fausse.
      La réalité était que le pouvoir de l’oligarchie politico-militaire des grands officiers hova et andriana, structurée dans la hiérarchie de « Honneurs » dont l’autocrate Rainilaiarivony était la tête, était à bout de souffle dans les années 1890. Ceci, faute d’avoir su ou pu faire évoluer les fondements du régime, l’esclavage et pour les hommes libres, la corvée le fanompoana, justifiés par une « valeur » aristocratique appelée à se perpétuer, la conviction que les gens du peuple n’avait pas besoin d’accéder à l’argent mais seulement d’entrer dans une clientèle. La vérité difficile à admettre pour les nationalistes contemporains est que face à l’anarchie qui s’étendait dans le pays, la classe dirigeante de Tana s’est résignée alors à passer le témoin aux Français pour le rétablissement de l’ordre sans parler des hauts dignitaires passés à la solde de l’ambassade de France avant 1895, on peut citer les dernières paroles du grand patriote Rainandriamampandry et le dernier conseil de Rainilaiarivony à Gallieni, « les Malgaches besoin d’être gouvernés avec une poigne de fer… » cette résignation resurgit en 1946 sous la forme d’un mythe répandu dans l’opinion malgache : en 1896 la reine aurait remis le pouvoir aux Français pour une durée de 50 ans à charge pour eux de moderniser et de lui rendre alors son indépendance….."

      Extrait d’une analyse historique de Fremigacci.

    • 2 janvier à 11:56 | Ibalitakely (#9342) répond à Isandra

      Entièrement d’accord avec vous sur ce point Isandra. Durant toute la période coloniale [64 ans]* non seulement les colons, relayés par la frantsafrika, ont procédé au zarazarao anjakana [distribuer pour régner] mais encore ils ont sans cesse maté la caste noble merina en l’occurrence tous les descendants d’Andrianampoinimerina & tout en faisant maintenir à leurs places les tangalamena ainsi que les ampanjaka des autres régions, & cela même continue depuis la 1° République jusqu’à maintenant →→→→ des roitelets dans un pays républicains c’est quoi ??? Résultat : tous soit disant tenant du pouvoir depuis le soit disant retour à l’indépendance font ce qu’ils veulent à Antananarivo mais doivent lécher ces soit disant petits rois dans leurs tranobe lorsqu’ils veulent faire quelque chose dans ces coins-là. & concernant cette reconciliat° nationale nos députés doivent faire un sondage [ou référendum ou …] dans chacun de leur district respectif puis de faire un rapport à Tsimbazaza de ce que pense chaque populat° qu’ils sont censé représentée, mais pas ce que pensent Zafy ou Ratsiraka ou Ravalomanana.
      • plus exactement 64 ans, càd de 1896 à 1960.
      • pour celui qui avait dit en 2009 que seulement ceux qui ont des affaires avant 2009 sont amnistiables, donc lui-même sera encore totalement jugeable des affaires qui ne sont point avant 2009 comme le lundi noir [environ une centaine de gens mortes] & autres. →→→→ aussi donc publiquement qu’il déclare maintenir ou qu’il annonce rectifier ses dires avant que le pays entame la reconciliat°.

  • 31 décembre 2016 à 11:22 | atavisme premium (#9437)

    Est ce que les tenants de la ligne dure actuelle comprenent bien ce qu’il font .
    Les Malgaches se sont débarrassés des Frantsay ,ils arriveront aussi a se débarrasser de cette bande de nouveaux colonisateurs interne .
    Honte a ceux qui soutiennent de telles pratiques ,vous êtes devenus pire que l’ancien colonisateur

    • 31 décembre 2016 à 13:17 | vatomena (#8391) répond à atavisme premium

      Dans leur lente progression vers Tananarive ,les officiers de Voiron ,Duchesne ,Metzinzer ne font état d’aucune richesse visible .Ils évoquent seulement des possibilités de développement .Pour les malheureux soldats de cette expédition insensée ,Madagascar était surtout un pays de fièvres .

    • 1er janvier à 01:36 | vatomena (#8391) répond à atavisme premium

      140 000 malgaches vivant en France !!! Les français ont cru se débarrasser des malgaches en leur offrant l’ Indépendance(qu’elle leur devait à mon sens en remerciement à tous les tirailleurs qui étaient venus à sa défense dans deux guerres ) mais ce fut un vain calcul.Curieusement ceux qui se précipitent en France sont souvent ceux qui entretiennent le plus mauvais souvenir de la Colonisation. et déversent ici meme leur bile. Un paradoxe c’est un paradoxe .
      Mon voeu pour 2017 est que tous les malgaches retrouvent le bonheur de vivre chez eux sans avoir à lorgner sur des pays qui nous sont étrangers.

    • 1er janvier à 03:45 | vatomena (#8391) répond à atavisme premium

      @Isandra---Si...Si .Si, si , ,si Galliéni n’avait pas interrompu le 1 er ministre de Ranavalo 3 ,celui ci aurait inventé le fil à couper le beurre .et il aurait ouvert des routes pour le bon commerce du pays. Et SI Hery l’avait voulu nous aurions aujourd ’hui des auto routes.Et si nous ne sommes pas comme Je japon ,c’est encore la faute à Galliéni.
      Le marché du zébu malgache à la Réunion dans les années d’avant 1895 ,il était tres ,tres étroit .Aujourd’hui ,à Tananarive ,des bouchers n’arrivent plus à s’approvisionner .Ralambo doit se retourner dans sa tombe :: Lui ,qui avait appris aux malgaches à manger du zébu !!!
      Si ,Si ,Si !!!!!

  • 31 décembre 2016 à 11:50 | Isandra (#7070)

    Cette semaine déjà, des rumeurs de putsch pour janvier 2017 courent. Vrai ou faux, ce genre de suspicion renforce le sentiment d’instabilité du régime. ."

    Il serait possible que ces rumeurs soient rependues par le régime dans un but précis, pour qu’il puisse atteindre le charismatique de passage avec sa famille à Madagascar dont la réapparition a beaucoup attiré les attentions de médias,...et que Voangy n’aurait pas apprécié les articles de comparaison entre elle et Mialy dont les cultures et les goûts s’éloignent comme le sud et le nord,...

    • 31 décembre 2016 à 18:06 | RAMBO (#7290) répond à Isandra

      La réconciliation nationale est effective à partir du moment où le régime actuel décide de " ne mettre en prison les tenants des anciens régimes...de Ratsiraka jusqu’à Rajoelina.
      Maintenant c’est à chacun de faire l’effort « d’oublier » ses rancoeurs ...cela ne se décrète pas par aucune loi . Le Président Hery Rajaonarimampianina a fait sa part en laissant tout ce petit monde « libre »...Cà c’est du concret et du jamais vu depuis la colonisation française jusqu’en 2013 dans ce pays, périodes où les prisons Malgaches regorgeaient toujours des prisonniers politiques...que veut-on de plus ?...Tant que Ravalo Ratsiraka et Rajoelina cherchent à revenir au pouvoir dans le but de prendre leur revanche ...le Président Rajaonarimampianina n’y peut rien pour eux.

  • 31 décembre 2016 à 13:17 | kartell (#8302)

    Bonjour,

    La réconciliation, voilà, le nouveau stratagème présidentiel pour faire oublier le quotidien lugubre !…
    Plus facile d’essayer de se lancer dans une entreprise sans véritable issue que celle de retrousser les manches pour résoudre nos problèmes habituels qui pourrissent la vie de chacun !…
    La réconciliation est factice et de pure forme pour redonner au pouvoir une once de crédibilité en laissant croire à l’extérieur que : « ça y est, c’est bon, vous pouvez envoyer vos aides promises ! »…
    Le pouvoir, consanguin de la transition, est à double titre juge et partie, difficile, dés lors, d’imaginer qu’il puise jouer le rôle de conciliateur : costume trop large mais avec des poches kangourou ! …
    Tout cela est cousu de fil blanc par un pouvoir qui tente de conquérir une cohérence qu’il n’a jamais eue, faute d’avoir une légitimité à cause d’un passé collaborateur ….
    Les rumeurs de putsch n’ont rien d’inquiétant car ce ne sont que des broutilles, lancées à la cantonade pour faire croire que nos généraux gavés auraient subitement des velléités de bouger, on ne « putsche » pas sa poule aux oeufs d’or, la leçon de 2009 a été, elle, retenue et apprise par coeur par ce pouvoir !…
    L’ erreur principale serait de penser que ce président n’a pas les moyens de nuisances vis à vis de ses adversaires politiques, disposant pourtant de l’arsenal nécessaire à faire passer ses décrets, il sera en faculté de pouvoir modifier les bases de prochaines présidentielles…
    C’est d’ailleurs son obsession celle d’être réélu en utilisant toutes les ficelles mises à sa disposition, comme ses prédécesseurs d’ailleurs !…
    Le gout des sommets lui a donné des ailes et il sera difficile de le lui couper, l’oiseau est un rapace charognard !….

    • 31 décembre 2016 à 19:55 | Isambilo (#4541) répond à kartell

      Fremigacci illustre la pauvreté intellectuelle dans laquelle nous baignons depuis Raombana et Rainandriamampandry. Il y a quand même Randrianja et quelques autres, bien isolés. J’y prends ma part.

  • 31 décembre 2016 à 13:25 | vatomena (#8391)

    Les chiens ne font pas des chats. Cette bande de forbans ne laissera la place qu’à des membres de leur famille ou de leur caste tous bien instruits dans l’art de la concussion ,de la prédation ,de la filouterie.

    • 31 décembre 2016 à 14:30 | atavisme premium (#9437) répond à vatomena

      Vatomena ,
      Rien dans le positif surtout quand il s’agit des autres ethnies

    • 3 janvier à 13:35 | kakilay (#2022) répond à vatomena

      Sauf chez les colons.
      C’est la« chose » la mieux partagée,
      chez les autres,
      surtout chez les Malagasy :
      ADN, parlera le biologiste es-ex-nazi nobélisé chez les vatomena
      atavique ! dira l’anthroplogue, es-es-patrié...

      Bienvenue chez les pétainistes culturels :

      http://www.cdiscount.com/au-quotidien/alimentaire/saucisson-pur-porc-180g/f-127015102-amsaucpp180g.html#mpos=4|cd

      Pour la réhabilitation et Restauration de la Vraie France !

  • 31 décembre 2016 à 17:47 | RAMBO (#7290)

    @VATOMENA ! eT TOUS LES NOSTALGIQUES DE LA COLONISATION.

    Elements de réponse à la question posée à Isandra.
    Les goudron, les ponts, les chemin de fer ..c’est bien mais LA LIBERTE EST SANS PRIX.

    Les goudron, les ponts les chemin de fer ont été construits par les colons avec les M.O autochtones ou Chinois mais dans un but précis « DESANCLAVER LES TERRES FERTILES SPOLIEES ET DEVENUES PROPRIETES DES COLONS »...

    L’Humanité, Organe central du parti communiste, 25e année, n° 10945, vendredi 30 novembre 1928, p.4.

    Une île lointaine, dans l’Océan Indien où trois millions et demi d’ESCLAVES COLONIAUX gémissent sous l’odieuse oppression d’un IMPÉRIALISME qui leur fait presque REGRETTER le RÉGIME FÉODAL d’autrefois. Madagascar, colonie martyre – comme les autres – de l’impérialisme français !

    Ce dernier pratique la-bas, loin de la métropole où l’éclat de ces scandales ne parvient qu’atténué, la plus ODIEUSE EXPLOITATION.

    A la curée !

    Le VOL LÉGAL DES TERRES AU PROFIT DES GRANDES SOCIÉTÉS a déjà permis aux requins de la colonisation, l’ATTRIBUTION GRATUITE (où pour des sommes dérisoires) de plus d’un million 400.000 hectares des MEILLEURES TERRES. Jugez des cadeaux !

    - 10.000 hectares à la Société « La Betsiboka ;
    - 12.000 hectares à la Société de la Mahajaniba (Mahajamba) ;
    - 20. 000 hectares à la Compagnie des Messageries Françaises de Madagascar ;
    - 23.000 hectares à la Compagnie Agricole et Industrielle ;
    - 60.000 hectares à la Société de la Grande Comore ;
    - 100.000 hectares la Compagnie Foncière et Minière ;
    - 100.000 hectares aux Grands Domaines de Madagascar ;
    - 110.000 hectares à la Société de la Grande Ile ;
    - 60.000 hectares de terres de cultures et 150.000 de concessions minières à la Franco-Malgache d’Entreprises. Pour ne citer que quelques-uns des cadeaux attrïbués aux profiteurs de la colonisation, qui totalisent dans l’ensemble de leurs Sociétés anonymes un capital dépassant 400 millions de francs.

    Le VOL DES TERRES, LÉGITIMÉ sous le couvert d’expropriation pour cause d’utilité publique, SE DISPENSE la plupart du temps DU MANTEAU LÉGAL. Le colon ou la Société S’INSTALLE sur des terres ; l’administration leur en reconnaît la jouissance. Tant pis pour les MILLIERS DE PETITS PAYSANS EXPROPRIÉS BRUTALEMENT, OBLIGÉS DE TRAVAILLER PRESQUE POUR RIEN SUR LEURS ANCIENNES TERRES ou, refoulés dans les régions montagneuses ou marécageuses, stériles ou malsaines.

    Ruinant, dévalisant, livrant aux épidémies les malheureuses populations indigènes, QU’EST-CE QUE LA COLONISATION LEUR APPORTE EN ÉCHANGE. La MISÈRE, le SERVAGE, les tortures, quand ce n’est pas la mort.

    TRAVAIL FORCÉ
    Une hiérarchie de POTENTATS locaux, européens OU INDIGÈNES, pèse sur les paysans et les travailleurs. Règne du TRAVAIL FORCÉ ET NON PAYÉ, selon le bon plaisir de toute la gamme des cheffaillons. Telle société, telle administration, tel coIon, tel chef, a besoin de MAIN-D’ŒUVRE pour ses CHANTIERS, ses PLANTATIONS ou ses BAGAGES ? Aussitôt des ordres sont donnés et, PAR LA FORCE, le nombre d’ouvriers malgaches est fourni. Parfois le TIERS, quand ce n’est pas la MOITIÉ DES HOMMES D’UN VILLAGE ou d’un GROUPE DE VILLAGES, TRAVAILLENT ainsi EN DEHORS DE CHEZ EUX à des travaux dont ils ne profiteront jamais, pour lesquels, ils NE GAGNENT RIEN ou presque rien, cependant que leurs propres occupations sont abandonnées.

    Le TRAVAIL FORCÉ n’est pas le fait d’un colonisateur plus exigeant que ses pareils. Il EST OFFICIELLEMENT RECONNU PAR L’ADMINISTRATION elle-même qui, dans les actes d’adjudication des travaux publics, s’engage à fournir la main-d’œuvre nécessaire recrutée par la force. On baptise cette main-d’œuvre « contingent de travailleurs militaires » [SMOTIG]. On l’encadre de MILICIENS et de gradés [MALGACHES !] IMPITOYABLES. Malheur à qui veut échapper au travail forcé ! S’il n’est pas TUÉ COMME UN CHIEN, il doit fuir dans la montagne, guetté par le fusil ou la prison.

    Guère plus heureux est le travailleur « de plein gré », pour lequel les JOURNÉES N’ONT PAS DE FIN, et qui doit se contenter d’un salaire quotidien considéré comme élevé quand il atteint trois ou quatre francs.

    PAYSANS EXPROPRIÉS et RUINÉS , ouvriers travaillant sans ou presque sans salaire, doivent encore PAYER DE LOURDS IMPÔTS SERVANT À L’ENTRETIEN DE LEURS. Et quand l’impôt ne rentre pas assez vite, les MILICIENS [MALGACHES !] se chargent de ramener à la raison...administrative les villages les plus récalcitrants. Et personne n’ose se plaindre, sûr de n’avoir jamais satisfaction et redoutant les représailles de ceux qui sont inutilement dénoncés.

    • 31 décembre 2016 à 20:46 | Paulo Il leone (#6618) répond à RAMBO

      Sacré Rambo ! Il en est réduit à convoquer l’Huma de la « glorieuse » époque stalinienne pour étayer son propos ! Si je peux me permettre, t’es tombé bien bas, Rambo !

      On avait oublié que l’Huma est depuis toujours « LA » référence de journalisme objectif et impartial ! Merci de nous le rappeler Rambo !

      Je te laisse à tes délires et je te recommande la lecture des « oeuvres » complètes de M. Thorez et de G. Marchais... tu vas te régaler !! En particulier, « Bilan globalement positif » de l’URSS de Brejnev au lendemain de l’invasion de la Tchékoslovaquie par les « panzers » soviétiques, etc etc .... Pu.tain, c’était le bon temps !

      Que du bonheur !

    • 1er janvier à 01:46 | vatomena (#8391) répond à RAMBO

      Paroles de communistes !!! Le goulag ,c’était bien ,peut etre ?

      Ps .Dans la troupe qui montait en 1895 sur Tananarive ,il y avait des algériens ,des marocains mais aussi des SAKALAVES .Demandez vous pourquoi tant de sakalaves avaient rejoint les français .

    • 1er janvier à 01:53 | vatomena (#8391) répond à RAMBO

      Liberté ? Libertés ? de quelles libertés jouissaient les esclaves avant l’abolition imposée à tous par Gallièni ?.Ce jour meme j’ai rappelé l’enfance de Ralaimongo jean mis en esclavage à 7 ans avec ses parents au pays bara.

  • 31 décembre 2016 à 17:49 | RAMBO (#7290)

    @ RAMBO (#7290)-30 décembre à 13:12 |

    TERREUR IMPÉRIALISTE

    RÉGIME DE TERREUR.

    Régime tel qu’un Malgache N’OSE MÊME PLUS CONFIER à son meilleur ami sa HAINE DU CONQUÉRANT ou ses ESPOIRS DE LIBÉRATION. Il y a quelques années, pour participation à la SOCIÉTÉ PHILOSOPHIQUE « Vato Sakilika » [Vy Vato Sakelika-V.V.S.], 173 Malgaches ont été – sans jugement et par simple décision du gouverneur – punis de peine variant de trois à cinq ans d’internement. 41 enfants au-dessous de 16 ans furent internés dans un pénitencier pour des périodes de 1 à 5 années. 34 autres Malgaches traduits devant les tribunaux indigènes – CARICATURE DE JUSTICE IMAGINÉE PAR LES IMPÉRIALISTES– furent condamnés aux travaux forcés, dont 8 à perpétuité. L’attendu du jugement légitima d’ailleurs ainsi les scandaleuses condamnations :

    « Attendu qu’il convient d’infliger aux coupables un CHÂTIMENT SÉVÈRE DONT LE SOUVENIR RESTERA TOUJOURS PRÉSENT À L’ESPRIT DES MALGACHES ET DE NATURE À SERVIR D’EXEMPLE POUR L’AVENIR ».

    Comme si le droit d’internement ne suffisait pas au seul gouverneur, les chefs de districts et les chefs de provinces disposent aussi du DROIT D’EMPRISONNEMENT en vertu de l’INDIGÉNAT. On s’imagine les abus ignorés et odieux que peut couvrir pareille prérogative. LA LIBERTÉ DE PRESSE ? Sous un pareil régime de TERREUR, elle ne peut être qu’INEXISTANTE. Seul, un petit journal L’Opinion [de Diégo-Suarez] dont le directeur [fondateur RALAIMONGO Jean] est continuellement en prison, se permet quelques timides remarques sur le régime du baillon et de la trique en vigueur dans l’île.

    Le DROIT DE RÉUNION ? Même pour les citoyens français, sont INTERDITES les réunions de plus de 25 personnes.

    Le DROIT D’ORGANISATION ? On envoie au bagne les membres de la V.V.S. Et, comme dans toutes les autres colonies, le Malgache n’a même PAS LE DROIT DE SE DÉPLACER LIBREMENT SUR SON TERRITOIRE. En enfreignant la réglementation sur le « VAGABONDAGE » il encourt une peine de trois mois à un an de prison et cinq à dix ans d’interdiction de séjour.

    Mais voilà mieux. Il est certains lieux publics théâtres ou jardins où, si l’on n’a pas osé mettre – à l’instar de SHANGHAÏ– « ENTRÉE INTERDITE AUX CHIENS ET AUX MALGACHES, on a tout de même spécifié qu’ils étaient « RÉSERVÉS AUX EUROPÉENS ». Peut-on s’étonner ensuite du peu de cas fait par les colonisateurs de leurs ESCLAVES MALGACHES TRAITÉS COMME DES CHIENS ?

    Peut-on s’étonner que M. GUINANDEAU, directeur d’une société électrique, ait pu faire ÉLECTROCUTER HUIT INDIGÈNES pour leur faire avouer un vol dont il était victime et n’être condamné qu’à 16 francs d’amende ? DEUX FRANCS D’AMENDE PAR ÉLECTROCUTÉ ? ! !

    LA VOIE DE LA LIBÉRATION .

    Devant ce RÉGIME D’OPPRESSION pesant sur le peuple malgache, LES COLONISATEURS ONT ENCORE LE TOUPET DE SE POSER EN CIVILISATEURS ET D’AGITER L’ÉPOUVANTAIL DE L’ANCIEN RÉGIME DES HOVAS. Devant ce régime apportant aux Malgaches la ruine, les coups, le servage et la mort, le nommé STÉPHAN [Me Stefani], socialiste notoire, MALGACHE ACCIDENTEL MAIS COLONIALISTE PROFESSIONNEL, ose encore, avec son parti, CHANTER LES LOUANGES DE L’ŒUVRE CIVILISATRICE DE LA FRANCE À MADAGASCAR !

    Requins de la colonisation, BOURGEOIS INDIGÈNES LAQUAIS DE L’IMPÉRIALISME, socialistes soutiens naturels de ce dernier, N’EMPÊCHERONT PAS LE RÉVEIL LÉGITIME DU PEUPLE MALGACHE. Faisant trève aux DISCORDES DE TRIBUS ENTRETENUES PAR L’IMPÉRIALISME [rebaptisé de nos jours « MONDIALISATION-GLOBALISATION !], se dressant contre ce dernier, repoussant le piège de l’assimilation, constituant son parti communiste, ses syndicats et ses unions paysannes, décidé à reprendre les terres qui lui ont été volées, le peuple malgache saura SECOUER SES CHAÎNES SÉCULAIRES, SE DRESSER ET LUTTER POUR L’INDÉPENDANCE DE SON PAYS, soutenu en cela par le prolétariat de la métropole.

    M. JOUBERT

    Un grand Merci à LYSNORINE de cette documentation.

    • 31 décembre 2016 à 18:05 | atavisme premium (#9437) répond à RAMBO

      Rambo,
      A Madagacar hier et pas il y a 80 ans

      Voila la réconciliation à l’oeuvre sur le terrain

      Orange .mg

      11h30>MANANJARY : le chef de poste de la gendarmerie de la commune de Namorona, dans le district de Mananjary, a été agressé par la foule, dans la matinée d’hier, jeudi 29 décembre. Ayant refusé de livrer à la vindicte populaire un suspect arrêté pour acte de banditisme, le gendarme s’est retrouvé lui-même agressé par la foule. Son état est actuellement préoccupant, d’après les informations.

      La suite : représailles, à la cow-boy des brutes en treillis !
      Ces bidasses se comportent vraiment comme les troupes coloniales Françaises et c’est aujourd’hui entre compatriotes .
      15h00>MANANJARY : des rafales de tirs en l’air ont effrayé la population de la commune de Namorona, dans le district de Mananjary, dans la matinée de ce vendredi 30 décembre. Pour cause, les gendarmes y forcent les hommes à sortir de leurs foyers, dans le cadre des investigations suite à l’affaire de la vindicte populaire ayant tourné à l’agression d’un gendarme. Les forces de l’ordre ont même menacé de bruler les villages si les hommes continuaient de se cacher dans leur tanière.

      Ces militaires ,qui brûlent les maisons, doivent subir le même sort et surtout leur chefs dans leur somptueuses villa a Tana ,construite avec l’argent du peuple .

    • 3 janvier à 09:11 | lysnorine (#9752) répond à RAMBO

      @ RAMBO
      Misy fanontaniana anao etsy aloha hoe : Nahoana no betsaka aoka izany ― hono ― ny SAKALAVA niaraka tamin’ny tafika frantsay nanafika an’Antananarivo tamin’ny 1895.
      Asa aloha na fira marina no isan’ireo hoe tompon-tany Malagasy tao anatin’ny tafika frantsay ireo.

      Raha namorona ny hoe « régiment de tirailleurs malgaches » (« corps des tirailleurs de Diégo-Suarez ») ny governamanta frantsay tamin’ny Janoary 1895, dia 240 no isan’ny « indigènes » tao anatin’ny « compagnie » iray, izany hoe 240 x 4 = 960 izany no tontaliny satria efatra no isan’ny « compagnie » tao anatiny. [JORF, mercredi 16 janvier 1895, p. 266].

      Tsy hay na firy marina kosa no isan’ny tompon-tany Malagasy tamin’ireo « indigènes » niisa 960 ireo na firy tamin’izy ireo no Sakalava [sy Antakarana].

      Saiky AOTRA (0) angaha hoy ny fanazavana nomen’ny mpanoratra iray- A. MARTINEAU, Délégué de Nossi-Be au Conseil Supérieur des Colonies, izany hoe, tsy azo heverina mihitsy ho olona nanoratsoratra taty aoriana ela be fa vavolombelona tena nahita sy niaina tokoa ny zava-nisy tamin’izany andro izany ka nambarany :

      « « Une opinion courante veut que les Sakalaves soient nos alliés ; ils nous rendent, dit-on, de grands services pendant cette guerre [...]

      « Tous les Français qui ont habité Madagascar sont unanimes à reconnaître que l’éloge que l’on fait des Sakalaves est fort exagéré [...]

      « Quand ils nous ont cédé Nossi-Bé en 1840, Nossi-Faly et Nossi-Mitsiou en 1888, c’était moins pour se mettre sous la protection réelle de la France que pour échapper sans lutte à l’autorité hova. La preuve en est dans leur attitude à notre égard, au lendemain même de la cession de Nossi-Bé. Débarrassés des Hovas par l’abandon qu’ils nous avaient fait de leur pays, ILS SE SONT AUSSITÔT RETOURNÉS CONTRE NOUS et sont venus nous assiéger dans la ville naissante d’Hellville ; peu s’en est fallu que les colons français déjà établis dans l’île ne fussent tous MASSACRÉS. [...]

      « Aussi bien, quoiqu’on en dise, les Sakalaves ne sont NI NOS ALLIÉS NI NOS AMIS. Avant la guerre actuelle, les tribus qui habitent la CÔTE NORD-OUEST, de la pointe d’Ambate à Mourounsang, se réclamaient volontiers de l’amitié de notre pays ; mais c’était moins dans un sentiment sympathique à notre égard que dans l’espoir d’obtenir protection contre les Hovas. Partout ailleurs et notamment dans l’INTÉRIEUR des terres, les SAKALAVES NE CONNAISSAIENT PAS LA FRANCE. Dans la guerre actuelle, M. Gautier demandait un jour à l’un de leurs chefs, établi dans la vallée du Mazambe, ce qu’il pensait du traité de 1885 et de notre politique à Madagascar ; le CHEF SAKALAVE IGNORAIT CETTE CONVENTION ; quant à la France, il entendait parler d’elle pour la première fois. On tint à M. Gautier le même langage dans le MÉNABÉ. Aussi le traité de 1885 n’a-t-il produit d’ÉMOTION qu’au NORD-OUEST, c’est-à-dire dans une TRÈS FAIBLE PARTIE de la région sakalave.

      « Quant aux services qu’ils nous rendent aujourd’hui, le compte s’établit aisément. On n’a pu trouver chez eux NI PORTEURS NI CONVOYEURS ; les ROIS de la baie de Passandava SE SONT REFUSÉS à nous en fournir.[...]

      « Les Sakalaves ne nous ont donné ni porteurs ni convoyeurs ; ils ne nous ont PAS DAVANTAGE DONNÉ DES VOLONTAIRES POUR COMBATTRE À NOS CÔTÉS. Il existe, il est vrai, dans le corps expéditionnaire, un bataillon de tirailleurs sakalaves, constitué à Diégo-Suarez depuis plusieurs années ; mais CE BATAILLON NE MÉRITE PAS SON NOM. “L’élément sakalave, dit un journal de la Réunion du 16 janvier dernier, a presque disparu pour céder la place à l’élément COMORIEN, aujourd’hui prépondérant au point de vue numérique.” Les Sakalaves ne dépassent pas une centaine d’hommes ; encore convient-il de faire observer que la plupart ont été recrutés dans notre possession de Nossi-Bé ; il ne s’est trouvé aucune recrue sur la Grande-Terre, ou le contingent est si faible, qu’il vaut mieux n’en pas parler. Nous irons plus loin : les QUELQUES SAKALAVES ENRÔLÉS SOUS NOS DRAPEAUX sont plutôt des MACQUOIS que des Sakalaves proprement dits. Les Macquois sont, comme on le sait, des nègres de la côte de Mozambique, transportés à Madagascar comme esclaves et devenus libres dans la suite ; ils sont surtout répandus entre la baie de Bavatoubé et Majunga. Ce sont des Africains, ce ne sont pas des Malgaches. On a pourtant annoncé que les Sakalaves nous avaient puissamment aidé après la prise de Marovoay, et les appréciations flatteuses ne leur ont pas été ménagées. On voit à quoi se réduit leur concours.[...] »
      [Le gouvernement Hova et le protectorat de Madagascar, Les Sakalaves, Bulletin du Comité de Madagascar, 1ère année - n°3 - juin 1895 ]

      Manarak’izany, tsara hotsarovana fa ny Sakalava no isan’ny nanohitra hatramin’ny farany ny tafika Frantsay mpanjanaka hampandry tany.

      Ny tenan’i Galliéni rahateo no nivaky fa tsy naman’ny Frantsay mihitsy ny Sakalava ! :

      « La prétendue “alliance pacifique avec les Sakalaves” n’a jamais été qu’une LÉGENDE. »
      « Soulèvement des Sakalaves
      « Jusque vers le milieu de septembre [1897], les Sakalaves ne nous avaient en somme opposé qu’une assez faible résistance et ils semblaient disposés à accepter le fait accompli, à admettre notre autorité et à se laisser désarmer.
      « Mais, à ce moment, ils se relèvent peu à peu de l’abattement dans lequel les a plongés la marche rapide de nos troupes : ils comptent ces troupes, se disent qu’elles ne sont pas nombreuses et qu’il sera facile de les CHASSER DU PAYS. [Gouvernement général de Madagascar, Rapport d’ensemble sur la pacification, l’organisation et la colonisation de Madagascar, octobre 1896-mars 1899, pp. 86, 88]
      (hotohizana)

    • 3 janvier à 09:25 | lysnorine (#9752) répond à RAMBO

      @ RAMBO
      (Tohiny )
      Fa ny fanontaniana mba manitikitika anay kosa dia izao : ny fisian’ireo hoe « tena » Sakalava vitsivitsy angaha izany, ka niara-dia tamin’ny fahavalon’ny Fanjakana sy ny vahoaka malagasy tamin’ny 1895-1896 ve mitovy tantana amin’ny fisian’ny Frantsay nanangana ny hoe « DIVISION CHARLEMAGNE » nanompo an’i Hitler sy ny Nazisme hatramin’ny farany nandritra ny Ady Lehibe faharoa (1939-1945) ? Misy fampahatsiahivana izany tantara izany toy izao :

      « Ces Français… derniers défenseurs du bunker d’Hitler »
      17:01 08.05.2013
      https://fr.sputniknews.com/societe/201305081022597926-ces-francais-derniers-defenseurs-du-bunker-d-hitler/

      « les antihéros, des hommes qui choisirent l’autre camp, qui choisirent la COLLABORATION et l’Allemagne d’Hitler plutôt que la France Libre de De Gaulle. Ils furent parmi les derniers défenseurs d’Hitler dans son bunker de Berlin.

      « La 33ème division de grenadiers SS dite Charlemagne restera à jamais une tâche sur le drapeau français. Ils furent plus de 7 000 à PORTER L’UNIFORME de l’armée internationale SS créée par Himmler, la Waffen SS. Fondée en 1943, l’unité était elle-même une émanation d’une autre UNITÉ FRANÇAISE de la Waffen, la Sturmbrigade SS Frankreich (Brigade d’assaut SS France). Une autre unité française, toujours SOUS UNIFORME ALLEMAND mais de la Wehrmacht, la LVF (Légion des Volontaires français contre le Bolchevisme) avait été recrutée dès 1941 dans les milieux COLLABORATIONNISTES FRANÇAIS et envoyée se faire massacrer en URSS. C’est elle qui avait ouvert le bal des unités françaises servant l’Allemagne nationale-socialiste.

      « Composée de tous les Français qui étaient entrés dans les rangs allemands, que ce soit des rescapés justement de la LVF ou de la Frankreich, elle fut renforcée à sa création par des volontaires de la Kriegsmarine et de nombreux anciens miliciens APRÈS LA LIBÉRATION DE LA FRANCE entre juin et décembre 1944. Comme les autres unités françaises, elle fut envoyée sur le front de l’Est où elle s’engagea à la fin du mois de février 1945.[...]

      « Pour l’heure, ils combattirent en Poméranie et se firent hacher sur place sans grands résultats mais s’accrochèrent au terrain. Ils finirent par être encerclés par les troupes soviétiques mais un bataillon ou ce qu’il en restait, un peu plus de 300 hommes, soit un effectif d’environ une compagnie et demi, réussit à se frayer un chemin et à s’échapper du piège. Désormais baptisé « bataillon Charlemagne » il se trouva sous les ordres d’Henri FENET de sinistre mémoire. L’homme originaire de l’Ain et du village de Ceyzériat (1919-2002) était passé par Saint-Cyr et avait reçu une Croix de guerre durant la campagne désastreuse de 1940. Très engagé dans la collaboration, il avait rejoint la MILICE dès l’automne 1942 et fut désigné pour devenir l’un des chefs de la future division Charlemagne.

      « Avec lui, les survivants de la Charlemagne firent retraite sur Berlin où ils eurent le triste privilège d’être les derniers défenseurs du bunker du Führer [...] Ils défendirent avec acharnement les ruines de Berlin avec l’énergie inutile du désespoir. Selon les témoignages, les hommes de la Charlemagne détruisirent plus de 70 chars soviétiques dans de violents combats de rue qui eurent lieu dans les derniers jours du mois d’avril et JUSQU’À LA CAPITULATION DE BERLIN, le 2 mai 1945.
      (Hotohizana)

    • 3 janvier à 09:30 | lysnorine (#9752) répond à RAMBO

      @ RAMBO
      (Tohiny sady farany)

      « Ceux qui ne furent pas tués ou fusillés par les Soviétiques furent traduit lorsque cela fut possible devant les tribunaux. L’un d’eux, dont les romans sont toujours recherchés, était Marc AUGIER , dit Saint-Loup (1908-1990). Il écrivit beaucoup sur l’histoire et la destinée de ceux qui avaient choisi la COLLABORATION et l’Allemagne plutôt que la France, du moins la France de la démocratie et de la République. Henri FENET survécut à la fournaise de Berlin, il fut décoré de la Croix de Fer, l’une des plus hautes décorations allemandes. Fait prisonnier par les Soviétiques, il fut libéré mais reconnu en France et condamné à 20 ans de travaux forcés pour trahison et port de l’uniforme de la Waffen SS. ÉTRANGEMENT, IL FÛT RELÂCHÉ BIEN AVANT LA FIN DE SA PEINE, en 1959. Jamais amendé et toujours farouchement attaché à la cause nazie, Henri Fenet devait défrayer la chronique en 1998 en pointant du doigt les résultats de la Seconde Guerre mondiale et en affirmant son antibolchevisme viscéral.

      « Certains Waffen SS français combattirent contre les Américains, notamment ceux du régiment Hersche, une colonne de marche qui après une course-poursuite en Thuringe, fut acculée à la reddition après des combats retardateurs. Des rescapés poursuivirent le combat en Autriche et dans le Tyrol et NE CAPITULÈRENT QU’AU DÉBUT DE MAI (1945). Une poignée d’entre eux furent livrés à la 2e DB du général Leclerc et interrogés par ses soins. Ils furent EXÉCUTÉS SANS AUTRE FORME DE PROCÈS à Bad Reichenhall dans une clairière et laissés sans sépulture avant que les Américains ne les enterrent. [...]

      « Marc AUGIER, qui avait été condamné à mort par contumace en 1948, fut finalement lui aussi GRACIÉ dès 1953, et FENET en 1959.

      « Cette histoire rappelle que durant de longues décennies, la FRANCE N’A PAS VOULU SE REGARDER DANS LE MIROIR. Paul TOUVIER le célèbre milicien, fut lui aussi GRACIÉ en 1971 avant d’être enfin rattrapé par la justice qui prononça d’abord de manière INCROYABLE un NON-LIEU en 1992 avant de le condamner à la réclusion à perpétuité en 1994, un peu plus de deux ans avant sa mort… Maurice PAPON [ministr’i Giscard d’Estaing fony Raymond barre praeministra] sera le dernier des COLLABORATEURS condamné par la justice française pour CRIMES CONTRE L’HUMANITÉ en 1998… et libéré pour raisons de santé en 2002 avant de décéder en 2007 à un âge canonique. Une autre personne, compagnon et AMI de François MITTERAND qui fut probablement le Français ayant LE PLUS DE RESPONSABILITÉS DANS LES CRIMES CONTRE L’HUMANITÉ, ne devait jamais être jugé : René BOUSQUET fut ASSASSINÉ en 1993, et l’un des responsables directs de la fameuse Rafle du Vel’ d’Hiv échappa ainsi au déshonneur d’un procès.

      Fehin-teny : Angamba mifanalavitra toy ny atsimo sy avaratra ny fihetsiky ny Sakalava manoloana ny Frantsay tonga nanjanaka an’i Madagasikara an-keriny tamin’ny 1895 sy ny Frantsay nanompo an’i Hitler sy ny nazisme an-tsitrapo hatramin’ny farany.

  • 31 décembre 2016 à 18:31 | RAMBO (#7290)

    Les forces de l’ordre, militaires ou gendarmes sont là pour maintenir la paix et l’ordre...Certes ce peuple meurtri a subi tant d’injustices depuis la colonisation française jusqu’en 2013 et ne se laisse plus piétiner par les autorités quelle qu’elle soit...Cela complique les tâches du régime actuels mais nous savons que les temps changent...on ne gouverne plus ce pays ni comme au temps de Galliéni ni comme au temps de Ravalo...Ce peuple est en pleine mutation et c’est un homme comme Hery qui correspond à leur attente ..« ferme mais tolérant et donne toujours l’opportunité à chacun de se ressaisir.. »
    Le jour où Hery ne sera plus Président...ce sera en ce moment que beaucoup vont regretter sa présidence...Vous ne verrez pas les Ratsiraka Ravalo ou Rajoelina laisser leurs adversaires politiques en liberté comme en ce moment...C’est cela la clé qui permet à ce gouvernement de tenir le coup, vu les dizaines de coup de forces perpétrés par les pro Ravalo et pro Rajoelina tout confondus depuis 2013...Et ce n’est pas fini..Isandra parle encore qu’un autre coup d’état se profile à l’aube de 2017.
    Mais une cinquantaine d’officiers ont reçu leur promotion en règle, il y a quelques jours...l’Armée retrouve sa dignité grâce à la politique de notre cher Président...Sans contribution de l’Armée, aucun coup d’état n’est possible dans ce pays.

  • 31 décembre 2016 à 18:32 | hafatse (#9818)

    @Paolo di leone

    Je me suis tojours demandé que fait un trouduck comme toi sur un site comme celui-ci !

    chez sous-chien-tribune.com tu devrais aller plutôt !

    Voila un espace libre pour tous les sous-chiens de ton espèce nostalgique d’une époque revolue, aujourd’hui c’est les francaises qui couchent avec des noirs comme ces salopiauds de gasy !

    Eh oui, les temps changent, toi tu vas voir les filles de joie dans la banlieue, à nous les bourges !

    • 31 décembre 2016 à 20:27 | Paulo Il leone (#6618) répond à hafatse

      je réponds pas aux gros q.ons, ça pourrait les instruire !

  • 31 décembre 2016 à 18:37 | olivier (#7062)

    @ rambo et lysopaine

    Les « terre spoliees fertiles » ont donc ete desenclavees..

    Merci a vos amis communistes ( pourtant anti clericaux notoires) de constituer une « bibliotheque » qui vous permet aujourd hui...ainsi qu a d autres poetes a rimes pauvres..de justifier l injustifiable...

    A savoir : l immense gachis que vos aieux ont fait de leur heritage...

    Bonne annee !

    • 31 décembre 2016 à 18:56 | hafatse (#9818) répond à olivier

      @olivier
      C est pas parce que c est colmuniste que c est faux.
      Les seuls voix audibles contre les colons c etait eux.
      De plus plus tard beaucoup d intellectuels ont rejoint ce parti et pas des moindre.
      Apres ils etaient resistants pendant la guerre.
      et vous de quel cote etait votre famille ?
      Pour rire des blagues racistes du paolo.
      Valy fingika fingaka.

      A+
      Bonnes fetes

  • 31 décembre 2016 à 19:16 | olivier (#7062)

    @ hafatse
    Jusque dans les annees 70-80, de nombreux communistes francais..et parmi eux de « braves gens » issus de classes defavorisees..ne savaient pas..ou ne voulaient pas savoir..c est selon..que Staline etait un dictateur sanguinaire, exterminateur de son peuple ..et particulierement des chretiens.
    AUssi ,voir aujourdhui le grand protestant Rambo et sa copine du moment lysopaine fair référence au communisme de 47 me fait doucement rigoler... surtout quand on s attarde sur le « brillantissime » episode RATSIRAKA a la sauce nord coréenne..
    ce qui n enleve rien au courage des resistants communistes de la seconde guerre mondiale..qui ont contribue avec leur sang a la liberation du joug nazis...

    De l art de re ecrire l histoire sous lestropiques...

    Mais rassurez vous plus rien ne m etonne..

    💪

    • 31 décembre 2016 à 19:34 | dirk_cab (#6503) répond à olivier

      Alors là !

      Quand vous parlez de rigolos de cirque, je pense que vous en faites vraiment une sacrée bande , avec vos gorilles de Poule O et Vato le rouge !

      Posez vous la question de savoir qui est en train de« réviser »l’ histoire de Madagascar ? Vous avez votre « version » BD, les malgaches ont la leur. C’est peut-être discutable, mais ne remettez pas en cause celle de vos compatriotes, communistes ou pas.

      Il n’y a pas de bonne version, celle des malgaches , et la votre, complaisante...

      Maintenant , comme je l’ai dit à votre « congénère » hier, vous n’étiez pas là, moi non plus : personne ne peut et ne doit refaire cette « guerre » à sa façon.

      Mais comme vous dites , plus ne m’étonne plus de la mauvaise foi des fils de colons.

      Juste un mot, le colonialisme doit se terminer....

      A mauvais entendeur...

  • 31 décembre 2016 à 19:24 | diego (#531)

    Bonjour Paulo Il Leone,

    Nous venons tous d’horizon différent, dis-je, exerçons différents métiers, nobles, et qui ont parfois besoin d’années d’études et beaucoup de sacrifices sur tout le plan. La politique est le lieu et en même temps l’instrument par excellence dans lequel, les élites, les politiciens et la Société Civile exercent en fait leurs talents, fait sortir leurs expériences etc....

    N’ai-je pas vous dit, parlons de l’économie, de la politique. Est-ce que vous savez au moins sur quels points, vous et moi sommes en désaccord, voir en accord, politiquement et économiquement en ce qui concerne Madagascar ? Si vous en aviez, on pourrait le constater !

    Mais vous avez le temps d’être en colère que la majorité des forumistes ici a des mots durs envers la France, ben voyons, la France a besoin d’être défendue...

    Dans une crise, les citoyens ordinaires se mettent en colère, manifestent leurs humeurs. C’est aux élites, les responsables politiques et les gens qui ont les pouvoirs de trouver, de proposer des solutions adaptées à la crise. En tant que citoyen, on peut critiquer, manifester sa colère, mais aussi, bien évidemment, on peut bien avancer des solutions :

    - comment réconcilier le pays ? C’est l’un des problèmes le plus compliqué à resoudre au monde, quelque soit l’époque. J’ai parlé des solutions, où sont les vôtres ? Je n’en vois aucun et pourtant, vous êtes bien actif, qui, en passant, est une bonne chose en soi !

    Comment ne pas parler de la Colonisation à ce fin d’année !

    • 31 décembre 2016 à 20:06 | dirk_cab (#6503) répond à diego

      Nuance.

      Les mots durs ne sont pas du tout contre la France, mais contre les nostalgiques « révisionnistes » qui cherchent à revenir vers cette période difficile pour les deux parties.

      Le peuple malgache souffre beaucoup en ce moment, ce n’est pas la peine d’en rajouter.

      Maintenant si Poule d’eau et les autres cherchent à attiser la haine des malgaches, beaucoup de malgaches et de métissés malgaches vivent actuellement en France, ils ont tout le loisir de se lâcher, s’ils ne sont pas « couards » comme je le pressens..

    • 31 décembre 2016 à 20:28 | diego (#531) répond à diego

      Bonjour,

      Et enfin, je ne vais pas finir l’année sans parler de la Colonisation et ses effets néfastes et pervers en Afrique et Madagascar.

      En visitant les archives à Paris ou à Nantes, on constaterait aisément et comprendre assez rapidement, qu’aujourd’hui, un demi-siècle après l’indépendance en Afrique, rien ne se fait sans la bénédiction de la France dans les pays ex-colonies. Aucun régime politique ne pourra survivre longtemps sans le soutien actif de Paris :

      - ignorant, Ravalomanana l’a appris avec une grande douleur et je ne pense pas que cela soit oublié, ce qui veut dire que la chance de Ravalomana de revenir au pouvoir un jour est très mince !

      La France a deux mille ans. Elle a une influence énorme dans le monde, et dans tous les domaines. Pour s’en émanciper, il faut être plutôt allié de la France, coopérer avec elle, dans tous les domaines. L’Afrique et Madagascar ont hérité de toutes les Instituitons françaises, des qualités et les défauts de l’Administration française.

      Il est bien évidemment de la responsabilité des élus en Afrique et les élites africaines de conduire une politique qui instaurerait une stabilité durable. C’est possible et facile à atteindre dans la mesure où l’Afrique et Madagascar ont hérité toutes les Institutions françaises et Européenes. Pour mieux comprendre, il faut apprendre quelques notions juridiques, de Droit francais et donc des pays ex-colonies.

      Le Droit civil, ensemble des règles régissant les rapports des individus entre eux, c’est-à-dire le Droit privé, Droit commercial et le Droit de travail :

      - aujourd’hui, c’est ni plus ni moins le Droit privé de la France.

      Le Droit public, ensemble des règles de droit fixant l’organisation de l’État et régissant les rapports entre la puissance publique et les particuliers. C’est à dire, le Droit constitutionnel, le Droit administratif, le Droit pénal et le Droit fiscal :

      - aujourd’hui, dans les ex-colonies, c’est, ni plus ni moins, le Droit public français qui est en vigueur.

      Et la monnaie, le Franc CFA, indexé à l’Euro, est la monnaie utilisée dans plusieurs pays.

      Maintenant, comme ces pays sont indépendant, forcement, il y le Droit national, régissant les relations juridiques comportant un ou plusieurs éléments d’extranéité. Et le Droit international public, qui est l’ensemble des règles applicables dans les rapports des États entre eux ou aux Institutions internationales....les Traités internationaux sont par exemple les instruments privilégiés de ce droit !

      Le Droit international public pèse d’un poids considérable.....mais raccourcissons, pour que tout le monde arrive à suivre. En Afrique, il n’y a presque plus un régime monarchique.....il n’y a plus que la République....la manière la plus simple pour en approcher alors c’est de parler la hiérarchie des sources de droit. On entend par « source de droit » les différentes manières dont le droit est établi. Comment en Europe, en France, en Afrique et à Madagascar, la plupart des règles de droit sont établies par La Loi, au sens large. Il s’agit alors dès lors de sources formelles. C’est à dire, la Coutume, ou la jurisprudence. Les sources formelles sont des règles de droit établies par l’autorité publique. Elles sont hiérarchisées. Leurs applications dans le temps et dans l’espace sont subordonnées à certaines conditions. Cette hiérarchie des sources formelles s’opérait entre, les lois, au sens étroit, qui émanent du Parlement, pouvoir législatif....et les règlements administratifs, qu’émanent du Gouvernement, pouvoir exécutif.

      On distingue bien donc, par ordre d’importance, la Constitution, les Traités internationaux, la loi proprement dite, les actes administratifs, les actes divers émanant d’autorité administrative.

      Justement la Constittion :

      - c’est la loi au sens large, ayant pour objet de régir l’organisation de l’État, c’est à dire, pouvoirs législatifs, exécutifs, judiciaires et son fonctionnement, c’est à dire, prérogatives des divers organes et rapports entre eux.

      La Constitition française, du 4 octobre 1958 contient un préambule qui renvoie à d’autres textes. Ce préambule rappelle aussi que le peuple français proclame solennellement son attachement aux Droits de l’Homme et aux Principes de Souveraineté nationale tels qu’ils sont définis par la Declaration de 1789, confirmée et complétée par le préambule de la Constitution de 1946.

      Aucun texte ne peut s’avérer contraire à la Constitution ! Une disposition déclarée inconstitutionnelle ne peut’ être ni promulguée ni mise en application.

      Tout cela c’est la France. Et tout cela c’est l’Afrique et Madagascar. Tout ce que je viens de raconter résume le droit français et la Constitution et les Institutions françaises :

      - ce que je ne cesse de dire ici, l’héritage entre les mains de l’Afrique et Madagascar. C’est à eux d’en faire bon usage ! On entend par République bananière les incompétences et l’irresponsabilités des politiciens et les élites, exemple, délits d’initiés, caisses noires de patrons, violation des lois de la concurrence, etc...constatés dans un pays, même moderne, constitutionnellement stable et solide, on peut appeler ce pays-là, une République bananière....

      NB :

      Airbus 320, bonobos, médias etc.........dès qu’on prend des métiers comme exemple, il faut prendre des exemples réalistes et compréhensibles, même si on parle ici d’un pays pauvre et où visiblement les élites et les politiciens sont irresponsables et incompétents même. Il est malvenu de prendre comme exemple des métiers dans lesquels les lois, quelque soit le pays, pauvres, riches, stables ou instables sont parfaitement respectés, car ce sont des métiers, ils sont quelques-uns, à être régit par la loi nationale et la loi internationale !!!

  • 31 décembre 2016 à 19:58 | olivier (#7062)

    @ dirk cab

    Vous qui traitiez il y a peu votre premier ministre de « singe »..

    Propos’d’un racisme indiscible...

    Sans pour autant qu il n y ait de réactions offusceesde vos « congeneres »... pour reprendre vos propres termes.

    Quelle surprise !....

    Permettez moi d en rire..

    Car je connais trop bien ce pays, ne vous en deplaise...

    Je ne suis pas un descendant de colon...juste un esprit cartesien qui a compris depuis belle lurette que les colon de 1947 ont ete remplaces par’des colons bien gasy gasy ...bien pires que leurs predecesseurs..

    Vous en faites ce que vous voulez...bien que je sache que rien de bon ne resortira de votre soit disant reflexion..

    L etat de delabrement de votre pays en temoigne...et risque d en temoigner pour encore longtemps a ce que je lis..

    Bonn annes

    • 31 décembre 2016 à 20:16 | dirk_cab (#6503) répond à olivier

      En effet, et je le confirme.

      Moi je m’en prends aux dirigeants qui ont mené ce pays à la dérive. Oui, je leur en veux énormément.

      Vous, vous vous attelez à une autre tâche ...

      Les malgaches sont conscients de la situation catastrophique de Madagascar, si vous n’avez pas de solutions, laissez les malgaches se débrouiller tous seuls.

      En tous cas, vos propos ne feront qu’attiser la haine des malgaches vis-à-vis des français, et ce n’est pas ce que l’on cherche, surtout comme j’ai expliqué sur ce site, de nombreux jeunes franco-malgaches sont arrivés depuis.

      Ils ne comprennent pas trop...

    • 31 décembre 2016 à 20:59 | Paulo Il leone (#6618) répond à olivier

      @dir_kabinet*

      Mais ça fait presque 60 ans qu’on vous laisse vous débrouiller tous seuls, cher Monsieur et .... on voit le résultat...lamentable !

      Quant à la « haine des Malgaches envers les Français » elle est à sens unique et sans doute pas aussi répandue dans la population générale que sur ce forum, ne vous déplaise !

      Je vous parie une THB Gold (6°) que d’ici quelques années votre « haine » se transférera automatiquement aux Chinois, puisque vous êtes condamnés à haïr ceux qui veulent vous civiliser, et je vous souhaite bien du plaisir, camarade !

      * Peut-être devriez vous penser à changer de pseudo : de mon temps, les cabinets c’était les chiottes !

      A mal aleikoum, sala !
      A bon entendeur, salut !

  • 31 décembre 2016 à 20:25 | olivier (#7062)

    Ils ne peuvent pas comprendre, car contamines par plusieurs generations de cepamafotistes...tantot chretiens..tantot communistes...tantot communistes protestants..

    Ainsi va la vie sous les tropiques...

    Une vie de mensonges..d hypocrisie..de supercheries..

    Mais bon yapluka..

    🙂

    • 31 décembre 2016 à 21:34 | hafatse (#9818) répond à olivier

      La ou vous vous gourez completement, c est la generalisation de la classe politique aux malgaches.
      Et c est a ca aussi qu on voit l integration ou non des francais d afrique aux autochtones.
      Depuis combien de temps estes vous a mada ?
      Parlez vous malgache ?
      Comment voulez vous vous integrer ?
      Regardez les jeunes americains en arrivant ils apprennent... le malgache en 2 mois.
      Les temps changent, on n est plus au XXs.
      C est Polo le khonno pas tous les francais.
      Bonnes fetes jiaby

    • 3 janvier à 14:11 | kakilay (#2022) répond à olivier

      Et comment va la vie
      chez les « nobélisés »
      par nos filles Malagasy ?

      Ah !
      Nos Fameux Académiciens
      de la dernière chance !

      Que serait effectivement,
      MT
      sans ce relent de parfum
      nauséabond
      que fleurent
      le cuir tanné
      des légionnaires francafricanisés...
      tropicalisés diront d’autres,
      avec leur racisme mal digéré,
      et qui n’ont pas compris
      n’ont pas su faire la différence,
      et découvre sur le tard,
      que l’amour n’est pas le sexe :
      et c’est par leur orgueil
      qu’entrera et sortira
      ... leur fiel .

    • 3 janvier à 14:56 | atavisme premium (#9437) répond à olivier

      Nous avons été gentil la semaine dernière quand ils ont parlés de l’expatriation Malgache en France .
      Arrive loin devant les éléments féminins !
      Croyez vous que ce soit pour leurs formations supérieures ?
      C’est encore ce qui s’exporte le mieux à Madagascar ,mais les grands maîtres fotsy ne touchent pas de royalties .
      Et puis elles participent pleinement aux renouvellement des générations Françaises,on appelle cela la collaboration horizontale .
      Et puis ces chères travailleuses participe aussi a hauteur de 50 % à la rentrée des devises en ce pays ,western union est là pour en témoigner !
      Une manne je vous dis ,bien sur il y a beaucoup de cocu de chaque coté mais la balance des paiements prime sur tout !!!!!!!

  • 31 décembre 2016 à 20:29 | dirk_cab (#6503)

    Et surtout, je parlais de « singe », oui , pourquoi « racisme » ?

    Non, de ma part c’était plus un « compliment », le singe est capable de « réflexion » cartésienne.

    Mais j’avais sorti cela , en rapport à république « bananière » : le singe lui, adore les bananes.

    • 31 décembre 2016 à 20:56 | olivier (#7062) répond à dirk_cab

      Fampandrosoana malaky

      MDR

    • 31 décembre 2016 à 21:54 | gang’s (#4016) répond à dirk_cab

      Une allocution versus presidentielus sans commentairus
      https://youtu.be/fa-Ux6Jz3nE

  • 31 décembre 2016 à 21:13 | Jipo (#4988)

    Tardivement certes, mais une question :
    Que fait le cousin de Yasser Arafat sur la photo pour la réconciliation :
    Un sous marin de Netanyahou ou Poutine en ambuscade ?

    • 1er janvier à 09:00 | Paulo Il leone (#6618) répond à Jipo

      @JIpo

      C’est pas le cousin de Yasser... c’est un saoudien ! Il a pris sa calculette et calcule combien ça va lui coûter TTC de ramener une centaine de femmes Malgaches comme esclaves, sexuelles ou pas, dans son beau pays, le paradis mahométan sur terre !

  • 31 décembre 2016 à 21:37 | olivier (#7062)

    Za tsy mahay anh !!!! Misaotra paulo !!! Tena marina ny anao . Taranaka faha fito ny andriana mpanjakalahy andrianampoinimerina Ny tenako miresaka aminareo ary manohana anao hatramin’ny farany ny tenako : "ny marina dia marina eny foana , ary hatrany farany. Ninona fankahalana ,ninona tsy fahaizana mahatsapa ny soa nentin’ny vaza mpanjanaka !!!!! Izay nitondra ny vanille, ’...... azafady tompoko oh !!!! Tsy ny vaza no nitondra na mampiatra ny bolabola anh !!!! Mahereza gasy ah !!!! Dia samy ho tratry ny farany eh !!!!aza mi sting eh !!!! Encore chapeau paulo !!! Et meilleurs voeux

    • 31 décembre 2016 à 22:04 | hafatse (#9818) répond à olivier

      Zay tianao lazao e.
      Za indray zanak andevo avy eo anosipatrana.
      Aleo ary havadika ity taogna itoy .
      Hahita ahy amin ny lalabe anareo jiaby tsy valahary ireo.
      Mpisolelaka foza isany.

      Bonnes fetes.

    • 1er janvier à 08:05 | Paulo Il leone (#6618) répond à olivier

      @ Olivier
      Meilleurs voeux pour 2017 à vous aussi !
      PS : Je me suis bien marré en lisant les commentaires des uns et des autres hier ! Du grand art !

      @hafatse : toi y en gros q.on rancunier ! Moi y en a pas parlé avec toi gros étron ! *
      *traduction libre : "vas te faire f..tre gros bouffon !

      Un pour la route : « Ne jamais se rendre, ne jamais baisser les bras ! » (citation attribuée au Cap’tain Kirk du vaisseau spatial Enterprise)

  • 31 décembre 2016 à 22:32 | olivier (#7062)

    Agnarô eh anosipatrana tsy mivolana la cote na anao eky tsy fidely amy race nao kô fataro fogna baka aii angao zegny abakeo atsika roa mikoragna love !!!!!!

  • 1er janvier à 01:06 | diego (#531)

    Bonjour dirk_cab,

    Vous pensez que la Colonisation a été une période difficile pour la France et les anciens empires ? Évidemment pas. Qu’est-ce qu’ils avaient eu comme avantages les anciennes colonies durant un demi-siècle ? Trop peu par apport aux choses qu’ils ont perdu, car si les colons ont éduqué les colonies, c’est pour en faire des bons citoyens de seconde classe. D’ailleurs, jusqu’à aujourd’hui, l’Europe et la France continuent de percevoir économiquement des milliards d’euros par an venant d’Afrique et de Madagascar, qui a des effets positifs sur les budgets du vieux continent. Tout le monde le sait, ce n’est pas une scoop !

    Mais vous savez, comment ne pas toucher un mot ce que l’Europe pense aujourd’hui de la Colonisation ? C’est un peu lointain pour pour beaucoup d’Européens, « blancs ». Regardons tout simplement ce qui se passe en Occident depuis 20 ans et surtout cette année :

    - l’immigration, le terrorisme, le chômage, le Brexit, élection de Trump, partout, les partis extrémistes deviennent de plus en plus populaires et les partis politiques traditionnels sont nettement en recule, sans dire le vague de détestation de la classe politique et des élites, des riches sans précédent.

    Quelles sont les origines de tous ces problèmes ?

    À mon sens, l’origine profonde est la Colonisation. Les hommes politiques occidentaux, « blancs » ont pris conscience des problèmes liés à la colonisation. Je résume bien sûr, au lieu d’expliquer à travers l’éducation et la connaissance de l’histoire, les problèmes, les élites et la classe politiques occidentaux ont commencé à culpabiliser l’Europe, la France, bien évidemment les Européens et Français de race blanche.

    Avec le multiculturalisme, on dit aux blancs qu’ils n’étaient plus chez eux, leurs cultures, leurs manières d’être, de vivre, bref leurs identités n’étaient plus qu’une culture parmi tant « d’autres ». C’est ainsi qu’on arrive à une aberration, au point que les immigrés de doivent plus s’intégrer à la culture européenne, mais c’est aux Européens, français de transformer et tout faire pour que les immigrés conserve la leur ! À la fin, les gens en ont eu marre :

    - en Europe, en France, en Occident, on demandait aux blancs aujourd’hui de vomir sur leur pays, renier pères, piétiner sur leurs identités...au point même de renier l’origine grecque judéo-chrétienne de l’Europe....détruire le mariage...c’est sans fin....les gens en ont marre, ils se sont révoltés et ils l’ont fait savoir cette année un peu partout, dans les Urnes.

    A quoi cela nous fait penser ? Toute proportion gardée :

    - à la Colonisation !

    D’où l’importance de garder, de bien sauvegarder les identités des gens, des peuples et des pays.

    La mondialisation a forcé beaucoup de pays à vouloir adopter des politiques économiques qui ont finalement, sur le long terme, fini par effacer l’identité et poser des problèmes politique et juridique majeurs à l’intérieur des pays :

    - on assiste aujourd’hui à un début, véritable, de rétropédalage dans tous les pays...il y a beaucoup des Traités internationaux sur les libres échanges qui sont tout simplement devenus caducs aujourd’hui....

    Mais il reste que le fait même que l’Afrique et Madagascar ont les institutions similaires, où dans chaque pays on retrouve une Admnistration qui fonctionne exactement de la même manière, pour sortir d’une crise institutionnelle récurrente et d’une pauvreté inquiétante :

    - les coopérations nord-sud sont plus que souhaitables et je suis certain que dans les années à venir, ce serait le cas.

    L’Afrique et Madagascar sont en pleine mutation, beaucoup des choses vont se passer, des hauts et des bas, mais au final, les choses vont rentrer dans l’ordre.....on parle aujourd’hui de l’électrification de l’Afrique....etc...voilà cela commence par là...

    • 1er janvier à 02:11 | vatomena (#8391) répond à diego

      On ne se souvient guère de l’état sanitaire de l"Afrique et de la médecine coloniale .Tous ces vaccins et toute ces thérapies qui ont sauvé des millions de vies humaines ! ;
      je vous rappelle que c’est grace à la médecine coloniale que Madagascar a été le premier pays au monde à éradiquer totalement la variole qui faisait alors rage dans le pays(’1915).
      au passage nous pouvons rendre grace aux Canadiens.ils n’ont pas une profonde connaissance de l’Afrique et de ses virus ,et ,pourtant ils viennent de mettre au point le premier traitement 1000% efficace de la maladie d’Ebola.

    • 1er janvier à 08:15 | Paulo Il leone (#6618) répond à diego

      @Vatomena
      Boinjour et Bonne année !

      Je crois que vous perdez votre temps à rappeler à nos amis rancuniers certains bienfaits notoires de la colonisation.
      Quand on leur rappelle les faits objectifs comme vous le faites, Ils sont subitement frappés d’un épisode aigu et transitoire d’Alzheimer !

      A les entendre, les Français les auraient vaccinés pour se débarrasser d’eux vicieusement comme les anglo-américains l’ont fait pour exterminer les comanches* et d’autres tribus indigènes au cours de la colonisation du far-Ouest !

      « Eppure si muove ! »

    • 1er janvier à 08:15 | Paulo Il leone (#6618) répond à diego

      @Vatomena
      Boinjour et Bonne année !

      Je crois que vous perdez votre temps à rappeler à nos amis rancuniers certains bienfaits notoires de la colonisation.
      Quand on leur rappelle les faits objectifs comme vous le faites, Ils sont subitement frappés d’un épisode aigu et transitoire d’Alzheimer !

      A les entendre, les Français les auraient vaccinés pour se débarrasser d’eux vicieusement comme les anglo-américains l’ont fait pour exterminer les comanches* et d’autres tribus indigènes au cours de la colonisation du far-Ouest !

      « Eppure si muove ! »

  • 1er janvier à 02:13 | vatomena (#8391)

    correction — traitement d’Ebola 100% efficace

  • 1er janvier à 08:28 | olivier (#7062)

    Salut paulo

    Je me suis bien marre egalement..et mon epouse a meme participe..

    VOus avez raison de preciser a vatomena qu il perd son temps...

    VIsiblement, le bourrage de crane a la mode tuti fruti a frappe et frappe encore sous les tropiques...
    personnelleme t j ai beaucoup de mal a oublier les obonos pilotant un A320...
    MDR

    • 1er janvier à 09:03 | Paulo Il leone (#6618) répond à olivier

      c’est tout ce qui nous reste : les yeux ! ... pour pleurer ou pour en rire, mieux vaut en rire !

      Bonne année

  • 1er janvier à 11:53 | dirk_cab (#6503)

    D’abord bonjour et meilleurs vœux à tous !

    Par contre , je dois reconnaître, vous êtes vraiment drôles les trois trolls ; Olivier (qui essaye de singer les « singes »), le Poule d’O ( courageux quand il s’agit de se couardiser dans l’anonymat) et Pierrot Le rouge...(En plus je vous fais de la pub).

    Mais vous avez raison ; il y a de quoi ! Si cela fait plus de 60 ans que vous tenez ce discours qui ne passe pas, cela frise l’obsessionnel, presque ...A vouloir imposer votre propagande sur le bienfaits de la colonisation.

    De deux choses, soit le malgache manque de reconnaissance , soit il est trop intelligent pour vous .Dans ce cas, comme vous le dites si bien, vous perdez votre temps.

    Il faut soit passer à autre chose, soit modifier votre discours de fils de colon (ou de traitre pour d’autre...) .

    Faites plutôt des propositions , quelles sont les vôtres, sans vouloir rabâcher tout le temps ce retour à des pratiques innommables vomissent .

    La situation de ce pays est catastrophique , ils ont des dirigeants qui ne sont pas pour l’instant à la hauteur, mais ce n’est pas une raison pour vouloir en profiter, si vous arrivez à comprendre, ce dont je doute , amis bon...

    Nous sommes entrés en 2017, ne soyez pas scotchés en 47...Panne de moteur ou de réflexion...

    Rigolo , non ?

  • 1er janvier à 14:21 | Jipo (#4988)

    Bonne année à toutes & tous , c ’est reparti pour un an .
    Qu ’elle soit « lumineuse »/ avance merci à la zirama, généreuse, merci aux épidémies, intempéries, cyclones, et autres invasions, sécuritaire, merci aux forces de l’ ordre de laisser un peu tomber le désordre, qu’ elle soit instructive, merci au ministre du budget d’ allouer ce qu’ il faut à l’ enseignement, à la santé, ainsi qu’ à la sécurité, que les crapules au pouvoir entendent les appels de leurs administrés, voient leur misère sans l’ occulter, organisent des elections dignes de ce nom, et cèdent la place en bon perdant pas qu’ ils seront mais sont déjà.
    Que l’ opposition future remplaçante soit à la hauteur des enjeux qui l’ attendent, et se montre digne de les assumer, en évitant bien de reproduire les memes erreurs commises et à ne pas reproduire .
    Mes sincères meilleurs voeux à tous particulièrement de santé, finalement notre plus grande richesse commune à entretenir et partager .
    Tonga soa 2017 .

  • 1er janvier à 14:50 | RAMBO (#7290)

    Faly miarahaba ny Malagasy rehetra tratry ny taona 2017.
    Dia samy ho tahin’i Jesosy daholo amin’ny asa sy ny ezaka rehetra.
    Miarahaba manokana ny Filoha Malagasy mivady koa noho ny ezaka goavana vitany amin’ny fanarenana ny Firenena. Diaho tahin’Andriamanitra hatrany ny mpitondra isan-tsokajiny eto amin’ny Firenena Malagasy.
    Ny firarin-tsoa tsara indrindra dia ny « Fandrim-pahlemana maharitra eto amin’ny Firenena » eo ambany fitarin’ny Filoha hendry Hery Rajaonarimampianina.

    https://www.youtube.com/watch?v=E6NVPmqeBxI

    BONNE ANNEE !

  • 1er janvier à 15:26 | kartell (#8302)

    Bonjour à tous,

    L’ heure est aux voeux où chacun se souhaite le meilleur, étant entendu, que nous sommes pas tous sur le même pied d’égalité, mais disons que l’heure est propice aux bonnes intentions, donc que 2O17 soit un bon cru et pas une piquette vinaigrée voir acidulée, des années antérieures !…
    Si certains se sont offusqués de devoir supporter ces rappels au passé douloureux du pays, j’émettrais, sans grande conviction, le voeu qu’on cesse de mettre à toutes les sauces, l’image du bouc-émissaire, « responsable » de tous nos difficultés passées, présentes et certainement à venir, à en juger par le toc qui s’est emparé de certains intervenants….
    Reconnaissons, la très grande liberté offerte à tous, d’exprimer ses convictions, plus ou moins partagées et de la tolérance de ceux qui fréquentent ce forum, a accepté que d’autres soient d’un avis contraire, sans oublier de souligner l’humour décapant de francs-tireurs qui utilisent leur « art » comme un fond de commerce, le seul à être à l’abri de toute corruption active ou passive !….
    Tonga soa 2017.

  • 1er janvier à 18:09 | hafatse (#9818)

    Bonne année a tous !

    @Paolo di leone

    spécial dédicace , vieux khno

    Hey l’étron,

    Espèce de crisse de plein d’marde avec le quotient intellectuel d’une fougère. Les pancartes dans le métro pis dans les abris d’autobus affichent partout que t’es un gland qui a les dents tellement avancées que c’est évident que ta mère s’est fait fourrer par un cheval !

    C’est le party à chaque fois que je pense de t’agrandir à coups de JackDrill dans le rectum dans un film de cullture le soir à COANAL+ après t’avoir fait bouffer tes coullles avec des courges farcies au beurre.
    Va te faire trimmer le bikini par une moissonneuse-batteuse !

    plus qu’on que oite tu meure !

    Bonne année !

    • 1er janvier à 18:54 | Paulo Il leone (#6618) répond à hafatse

      @hafatse la mouche à mer.2

      comment ça va au PK18 ? De toute évidence ils ont oublié de te donner tes gouttes aujourd’hui !

  • 1er janvier à 18:17 | RAMBO (#7290)

    Donald TRUMP, Antonio GUETERREZ (SG ONU depuis ce matin) , Thérèse MAY (UK) François FILLON, Vladimir POUTINE, Angela MERKEL, Hery RAJAONARIMAMPIANINA...Voici la nouvelle équipe de la politique mondiale des années à venir...
    Une nouvelle ère s’ouvre au Monde.

    • 3 janvier à 15:56 | atavisme premium (#9437) répond à RAMBO

      Rambo,
      Oui le titre du film s’appelle « un nain chez les géants »
      Chercher le nain !!!!

  • 1er janvier à 19:05 | diego (#531)

    Bonjour vatomena,

    Si vous êtes serieux et avez vraiment l’envie d’être pris au sérieux, sur la colonisation, prendre un petit bout par ici et par là, ce qu’elle aurait apporté, ou à l’opposer, ce qu’elle aurait fait subir en Afrique et Madagascar et partout dans le monde, est une mauvaise manière, stupide, je dirais, de s’y prendre.

    Pourquoi, les colons sont partis ? Autrement dit, pourquoi vouloir obtenir son indépendance ?

    Vous me dressez ce que la colonisation aurait apporté à Madagascar, bien. Je suis Français vous savez ! Je connais, très bien, l’histoire de pon pays. J’espère que vous avez appris aussi et bien au courant que la colonisation a abîmé beaucoup des choses en Afrique et à Madagascar....que les colons avaient violenté des gens.....et dans l’histoire de France, c’est un Français qui vous le dit, la IIIe République a été raciste.....

    • 1er janvier à 22:01 | vatomena (#8391) répond à diego

      Je prendrais volontiers vos propos pour nuls et non avenues . Je ne suis en rien un prédicateur et je me garde bien de marcher au pas avec la musique du jour .Je reconnais en effet que je tiens des propos dérangeants . Sans doute que je ne lis pas les bons journaux ; sans doute que je n’écoute pas les bonnes radios . Oui ,il y a des gens comme celà .Toujours consensuels à la vulgate du jour . Il faut bien etre à la mode ,n’est ce pas. Mais ,soyez en persuadé ,je prete attention à toutes les opinions et éventuellement j’y apporte ma contradiction surtout si des documents interessants me sont proposés.. ;.. La bonne année
      et ne vous tracassez pas des propos que je peux avancer . Chacun a son expérience et son background . Je ne suis pas de ceux qui voudraient vous interdire la parole sachant que les majorités d’opinion chez vous comme chez nous ont autorité royale..

  • 1er janvier à 20:21 | dirk_cab (#6503)

    De retour...

    Je suis un peu inquiet , pas de nouvelles de mes trois trolls (Olivier Kisinge, Poule d’O, et Pierrot le rouge ).

    Quest ce qui se passe ? Donnez de vos nouvelles , les gars, puisque vous m’avez nommé comme « régisseur » de vos singeries...

    Bon , je suis en train de vous placer comme « rigolos de cirque », à moins que vous vouliez remplacer les « chimpanzés » ,à voir, je pense que par respect aux chimpanzés, on ne va pas le faire, qu’est ce que vous en pensez ?

    Sinon, le cirque m’a demandé : « vous vous êtes accoquinés juste pour le spectacle ou vous êtes vraiment accouplés » ? Il faut être précis sur ce point...

    Bon courage et bien cordialement...

    • 2 janvier à 00:00 | vatomena (#8391) répond à dirk_cab

      Savez vous , ceux qui suivent la musique et marchent au pas ceux là ne m"interessent pas. Bien sur ,ils ont le droit de gueuler à la cantonnade leurs convictions bien codées .Radios d’état ,journaux d’état ,partis d’état sont là pour bien former leurs petits soldats.Mais il est des voix étranges et solitaires qui ne reprennent pas le refrain
      Ici ,c’est principalement Madame Isandra qui vit mal un colonialisme qu’elle n’a pas connu et dont elle fait chaque jour procès . Elles est en retard sur le siècle .Depuis longtemps les ligues anti colonialistes ont fait le ménage et imposé leurs vérités . Mais il reste des combattants de la derrière dernière heure pour se donner de l’importance et de la vision. A se reconnaitre ceux qui font partie de cette dernière vague . Faut il les saluer ? Eh bien ,saluons les !
      ’’Souvent femme varie " disait le bon roi Henri 4 . Il en est de meme pour l’examen de l’histoire .Il fut un temps où le français se sentait glorieux de son histoire coloniale . Il faisait connaitre au monde des peuples et des civilisations oubliées . C’était partout des expositions coloniales , des romans exotiques ,des récits de voyageurs , des publications historiques ,géographiques ,,scientifiques ,ethnographiques ,des tableaux de peintre ,des photos, des timbres . Cela avait pour effet d’éveiller des vocations coloniales .Le monde s’ouvrait ,s’élargissait . Il n’était plus à la seule dimension de l’Europe .On découvrait un monde resté inconnu .C’était la rencontre des peuples avec la richesse des différences.,des capacités.
      Puis le vent de l’histoire a tourné ;L’aventure coloniale a été reconnue comme une abomination .Le règne de la repentance ,de la culpabilité a retourné les esprits .C’est à qui battrait sa coulpe le plus fort . Un vrai concours avec ses vedettes ,ses haut bois .Toute une littérature. Des auteurs issus de la négritude ,Frantz Fanon et Aimé Cesaire sont devenus des mages adulés . Ils se faisaient porte voix des peuples d’Afrique ,des Antilles ,de Madagascar régentés par la loi impitoyable du blanc .Ils ont connu les ors de la République et les honneurs du monde bien pensant . Pourtant aucun d’eux n’a jamais mis un sou dans la construction d’une école ou d’un dispensaire . Aucun d’eux n’a soigné un lépreux ,une diarrhée amibienne ,un paludéen , un éléphantiasis ,une variole ,une maladie du sommeil ou un aveugle. Aucun d’eux n’a asséché un marais pestilentiel et éradiqué le moustique .Aucun d’eux sous un soleil brulant ou dans une foret épaisse a élargi un sentier ou tracé une piste .Ils ne sont pas morts des fièvres dans un endroit perdu .
      Loin de ce concert unanime de détestation ,il est des voix qui s"élèvent parfois pour un étrange langage ,un langage scandaleux pour les grandes ames d’aujourd’hui

      On sait combien la colonisation belge fut dure dans ses débuts.Le moment de L’Indépendance fut un acte célébré dans un enthousiasme indescriptible au grand stade de Léopoldville Quand le drapeau national fut hissé au haut du mat ,un journaliste interrogea l’ambassadeur de Belgique : Comment voyez vous l’avenir du Congo ? Réponse : C’est simple ,le Congo redeviendra comme avant la Colonisation. Vous savez ce qu’est devenu le Congo : 4 millions de morts ou de disparus dans des guerres tribales ou des affrontements entre bandes militarisées qui se disputent les richesses de la région du Kivu ou du Katanga .. Et un président Kabila qui ne veut pas remettre son mandat arrivé à expiration - plus de 30 morts la semaine dernière chez les manifestants .
      Madagascar peut ressembler à cela si la raison ne revient pas.

      Vous connaissez peut etre Koffi Yamganne . Il est originaire du Togo .Il fut l’élu d’une province bretonne et occupa un poste ministériel ,je crois .Il décida un jour de se présenter au Togo comme candidat à la présidence . Et il fit le tour du pays dans sa campagne électorale . Il faisait volontiers la conversation avec les vieux ,les anciens du village . Il était chaque fois interpellé :’’ Koffi ,qu’est ce que l’Indépendance nous a apporté ? Il n’y a meme plus de mercurochrome au dispensaire . Au temps des français ,on était soigné gratuitement et maintenant il faut payer . Il n’y a plus d’école .La piste n’est plus entretenue . Koffi ne fut pas élu .Et le pays reste dans un état lamentable . Pourtant les compétences ne doivent pas manquer . Autrefois on étudiait bien . Le Togo était regardé comme ’’ le quartier latin ’ de L’Afrique .
      Cela ressemble aussi à Madagascar
      .
      Il n’y eut pas de combattant pour l’Algérie algérienne plus énergique plus déterminé que Hocine Ait Ahmed . Au moins de Juin 2005 ,il fit cette déclaration à la revue « Ensemble ’’— »Chasser les pieds noirs d’Algérie a été plus qu’un crime car notre chère patrie a perdu alors son identité sociale . Avec les pieds noirs et leur dynamisme - je dis bien les Pieds Noirs et non les français - l’Algérie serait aujourd"hui une grande puissance africaine et méditerranéenne. Hélas ,je reconnais que nous avons fait des erreurs politiques et stratégiques / Il y a eu envers les pieds noirs des fautes inadmissibles ,des crimes de guerre envers des civils innocents et dont l’Algérie devra répondre un jour au meme titre que la Turquie avec les arméniens .
      Du temps de la France ,l’Algérie ,c’était le Paradis ."

      Que voilà des propos qui sentent le souffre . Inadmissibles pour les légionnaires du politiquement correct . Ce sont pourtant des propos qui sortent du terroir africain . Il n’est pas vain de les recevoir et de les examiner.

    • 2 janvier à 08:36 | Paulo Il leone (#6618) répond à dirk_cab

      Rassurez-vous je suis toujours là ! Seulement, il faut bien prndre le temps d’apprécier un repas en famille....un verre ou deux de bon vin...on ne peut pas être sur la brêche de la lutte contre la q.o.nri ordinaire 24H/24 !

      Et, à propos, en quoi mon pseudo est-il davantage la marque de la couardise que le vôtre ?

      S’appeler Dirk_cab ce n’est pas avancer masqué peut-être ? !

      Je suis content de savoir que je vous amuse, avec Olivier et Vatomena ! Au moins je suis en bonne compagnie ...Pouvez-vous en dire autant ?

    • 2 janvier à 08:39 | Paulo Il leone (#6618) répond à dirk_cab

      @vatomena

      Encore une fois, je vous avertis que c’est dangereux de dire la vérité à des fanatiques rancuniers et décérébrés !
      Y a des lois qui répriment sévèrement la divulgation de secrets de polichinelle énonmoins d’état ! cf. ce qui est arrivé à Assange !

      Bonne année !

  • 1er janvier à 23:01 | diego (#531)

    Bonjour vatomena,

    Un petit rappel, est-ce que je vous ai parlé de ce que les colons ont fait de bien et de mal ? C’est vous qui venez, me semble-t-il, parler ce que la médecine coloniale a accompli à l’époque.....on peut parler l’apport économique de l’Afrique et de Madagascar dans l’économie Occidentale aujourd’hui.......à part l’époque, il y a-t-il une grande différence ?

    J’ai parlé l’une des origines de l’instabilité institutionnelle et de la crise économique en Afrique et à Madagascar aujourd’hui, la colonisation. Tout proportion gardée, si la classe politique française est si divisée aujourd’hui, résultant l’impossibilité pour aucun gouvernement de conduire des réformes, on peut trouver l’une des origines de ce problème, la révolution française, divisant le pays en républicain d’un côté et royaliste de l’autre. Cela a laissé des traces que la France, aujourd’hui, a encore du mal à surmonter.

    Et c’est dans le même esprit que j’ai avancé que la colonisation est l’une des origines de l’instabilité et la pauvreté en Afrique.

    Le monde n’est pas à deux dimensions, et n’a jamais été.

    Et par dessus tout, je ne cesse de dire que la place de l’Afrique et Madagascar est à côté de l’Occident, nous sommes liés par l’histoire. Nous avons plus des choses en communs que des choses qui nous divisent....culturellement, les jeunes africains et européens sont très proches, ce n’est pas un hasard, ils étudient les mêmes choses, les mêmes matières....

    Il n’y a pas un monde bon d’un côté et un monde mauvais de l’autre !

    • 1er janvier à 23:27 | diego (#531) répond à diego

      Pour qu’on comprend bien, nous pouvons par exemple chercher et connaître avec certitude les origines de la chute du Tsar en Russie et de la révolution française...ou encore de la 2d guerre mondiale :

      - et les conséquences de ces événements dans notre monde aujourd’hui !!!!

  • 2 janvier à 16:44 | GADSDEN_FLAGIVANDRY (#8661)

    je fais peut être une fixette là dessus mais c’est qui le clown habillé comme un emirati ? Et plus important ,pourquoi il est autorisé à être vêtu comme ça ?

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 106