Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 24 novembre 2017
Antananarivo | 19h41
 

Dossier

Cadre de mise en œuvre de la feuille de route

samedi 15 octobre 2011
PDF - 488 ko

3 commentaires

Vos commentaires

  • 15 octobre 2011 à 18:51 | niry (#210)

    Magnifique. Le rouleau compresseur de la troïka est en marche !

    C’est clair, net et précis. Ca ne souffre d’aucune fausse interprétation. Même Ratsirahonana en mange ses semelles. Ceux qui veulent gagner du temps, qui freinent des 4 fers, qui veulent continuer à palabrer dans les riches hôtels africains au frais de la princesse ou qui veulent faire machine arrière (à l’image des G8) en sont pour leur frais. Vive le coaching sud africain !

    Prenez en de la graine futurs diplomates ! ou comment faire passer un message de fer avec un gant de velours ! Que vous le vouliez ou non, vous passerez tous par le chas de l’aiguille, avec ou sans vaseline ! Vous vouliez 600 membres au CST ?? Voyez la réponse : comme dans la chute de Babylone, vous serez tous « compté, compté, pesé, et divisés » ! Si vous êtes estimés légers par la balance vous serez jetés !!

    L’armée malgache est renvoyée dans ses casernes ! Renvoyée à sa fonction première : la sécurité des personnes et des biens nationaux. Elle a été sommée d’assister les politiciens et non faire de la politique. La grande muette, tu te la fermes maintenant !!

    Nous avions tellement rêvé d’un Mandela, l’Afrique du sud nous envoie un artisan orfèvre en la personne de Marius Fransmann.

    ’Faut dire que face à des mendiants de reconnaissance internationale, la tâche était facile. Merci à la communauté internationale pour sa patiente mais efficace solidarité.

    • 16 octobre 2011 à 00:50 | NY OMALY NO MIVERINA (#1059) répond à niry

      On a beau signé la feuille de route mais sa mise en pratique n’est pas du tout évidente.

      Pour le gouvernement de transition, qui ne vit que quelques mois pour préparer les élections, on ferait mieux de passer au-dessus de tout parti politique, de toute association, de toute mouvance et de tout lobby.

      Un candide apolitique (ni syndicaliste, ni religieux, ni militaire...) serait bon en tant que Premier Ministre pour remplacer le Général Vital.
      Il faut un bon organisateur impartial et compétent dans les arcanes juridiques,procéduriers, stratégies politiques, ... pour mettre en place un gouvernement des affaires courantes et surtout des élections...

      Autrement, un premier ministre de consensus issu de toutes les mouvances, c’est chercher une aiguille dans une botte de foin. Et on est loin de sortir de notre gargotier ...

      Il est où ce candide ?

      Ce bon serviteur désintéréssé existe bel et bien mais il faut le trouver ...

      A vos carnets d’adresses de toutes et de tous, s’il vous plaît, pour dénicher cet « oiseau » rare.

    • 16 octobre 2011 à 14:10 | niry (#210) répond à NY OMALY NO MIVERINA

      Détrompez vous, un candide se fera bouffer par tout le monde. Je mise sur une forte personnalité, forte tête, et tous les qualificatifs que vous avez utilisés. Tout sauf candide.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 248