Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 21 juillet 2017
Antananarivo | 15h31
 

Société

Blanchiment de capitaux

Aucune sanction !

jeudi 9 février | Bill, Yvan Andriamanga

« Apparemment il n’y aurait aucune corruption à Madagascar car il n’y a aucune sanction » ironisent les partenaires internationaux du service de renseignement financier, SAMIFIN (Sampandraharaha miady amin’ny famontsiambola), une organe de lutte contre le blanchiment de capitaux. Comme le BIANCO (Bureau indépendant de lutte anti-corruption), le SAMIFIN se plaint de l’absence de sanction à l’encontre des contrevenants. Sur les 130 dossiers transmis au Tribunal par ce service en 2016, à peine 3 ont été sanctionnés et encore. Quelques 90 millions d’Ariary ont été soupçonnés d’être d’origine douteuse en 2016 contre 40 millions d’Ariary en 2015.

Lamina Boto Tsara Dia, directeur général du SAMIFIN constate que tout l’argent dépensé et tout le temps passé à concevoir des lois, à compléter des dossiers et à faire des enquêtes sont des gaspillages inutiles si on continue à ne pas appliquer la loi. Cela ne sert à rien d’écrire des textes de lois que la justice ne va pas appliquer. Jusqu’ici et depuis un bout de temps, aucune sanction contre aucun auteur de détournement de biens publics et grands trafiquants. Tous les suspects (avec des dossiers solides) transférés au Tribunal sortent libres se plaignent le SAMIFIN et le BIANCO. A part les voleurs de poules et les administrateurs de facebook bien sûr !

« Il faut des résultats concrets »

En tout cas, à la suite de cette piètre performance constatée conjointement par le SAMIFIN et des experts de la Banque mondiale et de l’organe régional de lutte contre le blanchiment en Afrique du sud et de l’Est (ESAAMLG) -auquel Madagascar fait partie, des recommandations et directives seront communiquées et doivent être appliquées ; faute de quoi Madagascar sera sanctionné. Lamina Boto Tsara Dia précise que dès ce mois de février jusqu’à la fin de l’année, Madagascar devra se conformer scrupuleusement à ces directives et obtenir des résultats concrets sinon l’île rejoindra la liste des pays classés « zone grise », c’est-à-dire le groupe des pays à risque financier de blanchiment d’argent. Ce qui impacte négativement sur la crédibilité financière, sur les des transactions avec Madagascar mais aussi sur les changes.

Pour améliorer ses performances, le premier responsable du SAMIFIN réitère que la solution première est la mise en œuvre du « pôle anti-corruption » et l’élaboration et l’adoption d’un projet de loi sur le « recouvrement des avoirs illicites ». Ceci dit, les formations des agents du SAMIFIN et leur étroite collaboration avec les institutions financières et les banques qui souvent sont hésitantes voire réticentes (pour ne pas dire complice pour certaine), sont impératives, note-t-il. D’après lui, certains gestionnaires de compte des établissements bancaires ne s’empêchent pas d’informer les clients douteux de la surveillance de leurs comptes par le SAMIFIN, ajoute Lamina Boto Tsara Dia.

44 commentaires

Vos commentaires

  • 9 février à 09:37 | punchline (#9673)

    à qui profite le crime ? qui sont les receleurs ? on nous a dit qu’en occident les lois sont bien appliquées, de même que les banque mondiale et sa sœur FMI sont gentilles et prêtes à nous aider, alors qu’est ce qu’on attend ?

    si la justice est défaillante, livrons les noms aux journalistes, . après c’est à ces derniers de jouer le jeux en usant leur professionnalisme

    sinon : cause toujours, tu m’intéresses

    • 9 février à 10:01 | betoko (#413) répond à punchline

      Les journalistes font très bien leur boulot malgré des intimidations en tout genre . Exemple Free News vient d’épingler deux généraux de la gendarmerie pour corruption , comme le général Richard Ravalomanana et un autre le général Patrick Tsivahiny qui a été déjà condamné par la justice à un an d’emprisonnement pour trafic de bois de rose , mais toujours en exercice .
      Une des solutions , acheter à coup d’Euros les magistrats qui détiennent des dossiers compromettants , j’en suis sûr et certain que cela donnera des suites inattendues .

    • 9 février à 10:57 | Eloim (#8244) répond à punchline

      Vous êtes trop consciencieux ! A Dago, il n’y a jamais eu de justice INDEPENDANTE. Cette indépendance de la justice n’est pas négociable. Cette indépendance est garantie par la Constitution par le biais de la séparation du pouvoir (Exécutif, Législatif et Judiciaire). C’est pourquoi, il est d’autant plus étonnant d’entendre parler certains observateurs qui clament haut et fort la revendication de cette indépendance qui est de par nature se statuant de soi !

    • 9 février à 11:20 | punchline (#9673) répond à punchline

      Europe +Asie +Amérique : Blanchissement
      Afrique et moyen orient+Asie+Amérique latine : Blanchissement+ Fuite des capitaux

      voilà pourquoi nous sommes pauvres

    • 9 février à 12:52 | zorrolevengeurmasqué (#9826) répond à punchline

      Le scoooooop !!!

      C’est ce que je dis depuis des années : Malhonnêteté et hypocrisie sont les deux mamelles bien dodues de la culture malgache !

      ça changera quand les poules auront des dents !

    • 9 février à 14:15 | Marika (#9389) répond à punchline

      Si la justice est défaillante,il faut la sanctionner aussi.
      Il faut savoir que beaucoup d’entre eux soit disant hommes,femmes de lois sont tous mouillés de près où de loin à des trafiques illicites où de blanchiment dans ce pays.
      A votre avis, qui va sanctionner qui ?

    • 9 février à 17:06 | punchline (#9673) répond à punchline

      @marika : tu dis qu’il faut aussi des sanctions à l’endroit de certains magistrats, d’accord, mais qui va les sanctionner, sinon l’executif ; sauf que chez nous l’executif corrompt le judiciaire, on est dans un cercle vicieux, pour sortir de ce cercle pourris, la solution ce sont les gasy de l’extérieur, ou la communauté internationale, ou le 4ème pouvoir à savoir les journalistes, ou les 3 à la fois

    • 9 février à 17:09 | punchline (#9673) répond à punchline

      @zorrolevengeur, t’es pas Paulo leone par hasard, car cette histoire de 2 mamelles du duc de sully, Maximilien de son prenom, paolo l’a aussi utilisé
      alors

      paoulo leonne sort de ce corps s’il te plait

    • 9 février à 21:01 | zorrolevengeurmasqué (#9826) répond à punchline

      @punchline

      ça y est je suis démasqué !

      T’es un rapide, punching-ball ! Quelle perspicacité !
      Tu devais être le seul à pas t’être sendu compte que Zorro est la réincarnation de Paulo !
      ça percute pas fort sous ton crane, on dirait !

      PS : est-ce que tes parents t’ont dit que le père noël c’était eux, ou t’as découvert ça tout seul ?

    • 10 février à 19:27 | toky (#8231) répond à punchline

      Ny olana mampahantra ny gasy maha latsaka ankaterena ny firenena dia ianareo mpitsara, manjaka loatra ny kolokolo ao aminareo, na ny avocats aza tsy manana olona arovana satria zay manome volabe anareo no mahazo rariny, aza hadino : mpitsara ianao androany rahampitso ho tsaraina raha tsy ny fitsaram-bahoaka ( efa nanomboka nandoro bâtiment ny tribunal, camps de gendarmes fa aza maika ho tonga ny itadiavana ny olona ny tranonareo sy ny havanareo.....mandiniha tsara) dia ny fitsaran ’Andriamanitra izay miafara amin ny helo mandrakizay izay tsy azo avotana amin ny volabe hein !! Hianareo no sisa afaka manavotra an ity firenena ity, raha misy 10 aminareo mijoro tafavoaka isika, tsy ny vola ihany no fiainana ! Fa mba tsara ve be vola nefa tambesaran ny alahelom-bahoaka e ! Na ho ela na ho haingana tsy maintsy ho tonga ny fitsarana anareo mpitsara ireo io ambony io ny fitsarana miandry anareo sao lahy maty kanikely nefa ho very any amin ny helo na ho ripaka ambataranaka !

  • 9 février à 09:39 | betoko (#413)

    Comment voulez vous que les magistrats appliquent les lois car il suffit d’un coup de fil venant d’une personne influente et l’affaire est classée sans suite . Qui financent les campagnes électorales si non ceux qui ont de l’argent sale , qui ont pu construire des immeubles du côté d’Ankorondrana et d’Ankadimbahoaka etc ... si non des étrangers qui blanchissent de l’argent sale chez nous et ceux qui sont au pouvoir le savent très bien et au moindre entorse , ces étrangers balancent tout à qui veut l’entendre . C’est exactement la méthode de la mafia .
    Espérons qu’en 2018 nous aurions un président de la république propre , mais je n’y crois pas trop

    • 9 février à 10:26 | manga (#6995) répond à betoko

      Betoko,
      Je me fronce un peu les sourcils en lisant certains de vos paragraphes en désignant du doigt les étrangers qui ne peuvent agir impunément sans vraisemblablement l’aide de certaines têtes de ce régime ;
      Raison pour laquelle, il est décent de bien préciser qu’avant tout le mal est primordialement interne ; les étrangers ne profitent que de la manne.
      Et laissons le tribunal et ses cliques de côté ; autrement dit, la SAMIFIN que le BIANCO ne devraient se concentrer uniquement que sur un résultat dit concluant par rapport au volume de dossiers en cours et ceux qu’ils ont déjà traité et transmis par la suite auprès des instances concernées.
      On ne va jamais leur demander des explications tant au niveau des principaux bailleurs que sont la COMESA, l’OCDE que de la SADEC, et pourquoi pas à la Communauté Internationale (dont la BM et le FMI) ; que du côté de l’instrument judiciaire ainsi que de la Présidence,
      Puisque ceux-ci ne relèvent du tout pas de leur compétence.
      Ceci étant, la plus à convaincre est celle de démontrer l’efficacité de leur service respectif en diffusant massivement le résultat de leur démarche ; et pourquoi pas, et si nécessaire, de procéder à des fuites en communiquant en diversion certains compte-rendus aux plaignants.
      Et dans ce sens là, soyez-en rassuré que le régime aura certainement intérêt d’agir autrement.
      Et je pense que LTD, et comme son nom l’indique, dormira tranquillement sur ses deux oreilles (je ne sais exactement pas comment), car pour moi, vaudrait mieux de démissionner que de tourner en rond du moment où il constate que les efforts ne se conjuguent point au résultat tant escompté, d’autant plus que le limogeage est l’une des spécialités de ce conseil des ministres.

    • 9 février à 17:15 | punchline (#9673) répond à betoko

      l’histoire de coup de fil venant d’une personne influente, on le sait ça betoko, ils l’ont tous utilisé d’ailleurs, Ratsiraka, ravalo, andry etc... et même tsirananana

      quant à ton espoir de 2018, l’espoir fait vivre l’...., tu connais la suite.

      c’est maintenant qu’il faut agir, right here , right now, izay nadikan’ny MFM izao dia izao lasa izao

  • 9 février à 10:11 | I MATORIANDRO (#6033)

    Efa nilaza teto ihany aho ny tranga ao @ fikambanam-pitanterana mampitohy tana-toamasina-mahajanga ary nolazaiko t@zany fotoana zany hoe fiara vidianao miliara ve de ho tafaverina ao anatin’ny 5 na 10 taona nefa ny sasany fiara 90 tapitrisa aza efa mofoifoy volo vao tafaverina na mahazo tombony kely ???!!!

    de mihitatra ny raharaha satria nahita an’zany koa ny koperativa maro dia roboka koa satria angamba any indray no mety ahamora ny famotsiam-bola !!!

    De mitovy @ bianco ihany koa ny soso-kevitra atao @ty samifin ty hoe tsara raha ravana ty birao ty fa tsy misy dikany ary angady tsy mahatapak’ahitra ihany koa fa atao haingom-bato fotsiny !!!

    Samia velon’aina !

    • 9 février à 11:10 | Eloim (#8244) répond à I MATORIANDRO

      Ny tena mahazendana amin’ity famotsiam-bola ity Ra-Mato dia 90% mahery ny malagasy ange dia fadiranovana avokoa ary tsy voakasika akory amin’izay famotsiam-bola akory e ! Koa ahoana ary no tsy ahafantarana ireo % mandehandeha milalao izany famotsiam-bola izany (latsaky ny 10%) ?
      Dia mijanona ho rafitra mamalifaly ny mpamatsy vola mahazatra an’i Dago fotsiny izany na ny Bianco na ny Samifin. Kanefa, rafitra fitaratra ny fomba fitondrana ihany satria saika mihodikodina amin’ireo rafitra ireo ny fepetra henjana apetrak’izireo hany ka lasa tabataba mankarenin-tsofina fotsiny ny amin’ny hoe fanekena famatsiam-bola, indrindra moa ilay farany teo taty an-dafy hoe efa an-tanana ilay 10 miliara Dolara Amerikana.

    • 9 février à 11:14 | manga (#6995) répond à I MATORIANDRO

      Rahavana,
      Ny fisian’ny SAMIFIN na BIANCO, ny EMMOREG, na ny Brigade Mixte eny amin’ireny seranana rehetra ireny dia filazàna fa tsy mahomby ny asan’ny sampana tsirairay, ka entin’ny fitondràna entina anatsaràna endrika fotsiny eo imason’ny vahoaka.
      Ny loza aterany anefa dia mampivohy hatrany ny tsolotra sy ny fomba maro hafa mamoetra fa tsy ilay antenaina velively.
      Ohatra iray momba ny SAMIFIN sy ny BIANCO :
      « Hanadio » tena eo imasony ny voapanga dia manolotra. Rehefa tsy afa-po dia ampiakarina any amin’ny sehatra avoavo hono ny raharaha ka dia mbola hanao ny saim-pantany koa ny manaraka satria dia tsotra ny antony : amin’izao toe-draharaha misy izao dia mandainga izay mandà harena tsy isasarana n’inona ny fiaviany.
      Ny olana mitranga dia ny fomba fijery ilazàna fa ampihena kokoa ny tsolotra ny fiarahan-dreo miasa nefa vao maika dia mampiroborobo ny mamoetra rehetra.
      Ny fisian’ireo sampan-draharaha rehetra ireo dia tsy ampiova velively ny fijerin’ny fitsaràna satria dia mijanona ho OPJ toy ny misy any amin’ny polisy sy ny zandarimaria ihany noho izy ho tompon’ny teny farany.
      Raha boriboriana dia tsy hitako mihitsy izay antony ananganana sampan-draharaha toy itony fa vazo maika mandany volam-bahoaka no tsy ahitam-bokany na dia kely aza fa vao maika mamporisika ny mpanao ratsy izay tsy kely lalana.
      Fampandriana adrisa fotsiny io ka milahatra amin’ilay hevitrao aho amin’ny fanafoanana azy.

  • 9 février à 10:46 | Eloim (#8244)

    Rien d’étonnant ! Ce résultat est déjà prévisible. A quoi bon de s’alarmer comme des pleurnichards qui se plaignent incessamment du beau et du mauvais temps ?
    Depuis des lustres, nous avons déjà évoqué la situation de ce deux organes, le BIANCO et le SAMIFIN qui sont réellement « budgétivores ».
    Tant que ces deux là sont rattachés à la Présidence, n’espérons aucune mesure draconienne prise par le tenant du pouvoir. Ne serait-ce pour confirmer la thèse que ce sont surtout ceux qui entourent le PRM actuel qui en sont les instigateurs de ces actes répréhensibles ?

  • 9 février à 11:23 | Saint-Jo (#8511)

    Bonjour !

    Bof ! Est-ce une nouveauté ou un scoop de dire que la corruption règne en maîtresse absolue dans ce pays ?
    Dans tous les secteurs , publics comme privés ,
    dans tous les services ,
    du plus bas de l’échelle jusqu’au plus haut , en passant par tous les échelons intermédiaires ,
    la corruption règne en maîtresse absolue chez nous .

    Et ce , depuis le temps ante-colonial jusqu’à ce jour .
    Avec quand même une relative accalmie mais bien notable pendant la colonisation .
    Mais après la proclamation de la république malgache
    la reine corruption allait redémarrer ,
    s’accélérer progressivement ,
    prendre très rapidement de la vitesse
    puis son envol
    puis atteindre sa vitesse de croisière maximale .

    Mais ce n’est pas suffisant , car depuis quelques dizaines d’années cette vitesse de croisière augmente de façon exponentielle .
    « Inarrêtable » et régnant en souveraine absolue , cette corruption gasy .

    Alors , quelle solution ?
    Nous soigner , comme on soigne un cancer : détruire les cellules malades , quitte à couper soigneusement nos membres irrécupérables et qui contribuent à métastaser la maladie . ( Ce que nous avons du mal à faire chez nous , comparativement à ce qui se fait à l’Etranger ) .

    Alors , dans ce cas , pourquoi ne pas faire venir chez nous des spécialistes étrangers
    pour soigner cette satanée corruption qui attente à la vie de ce pays et de ses populations ?
    Vous plaisantez ?
    Vous voulez entendre les gens comme , par exemple , la nazie catho mécréante foza ou le couillon de foza RAMBO brailler comme le « bouc blanc que l’on égorge et dont ensuite on brûle le sang et les entrailles , en sacrifice » ?

  • 9 février à 11:29 | Eloim (#8244)

    Un autre sujet brûlant qu’est la situation actuelle de la Jirama dont le PM joue le double langage que les malgaches devront se serrer les ceintures pour la reforme engagée plutôt que de se contenter de dire la fin du délestage intempestif à Tana. Double langage ou pas, il faut se rendre à l’évidence. Le tenant du pouvoir actuel est dans l’incapacité totale de faire TOURNER convenablement l’appareil étatique. Constatant ce fait, on est en phase de liquider les affaires courantes comme en période transitoire vécu parle pays à une époque du passé récent.

  • 9 février à 11:51 | kartell (#8302)

    Bonjour,

    Nous voilà, rassurés, le blanchissement vient d’être inscrit dans notre constitution, nous entrons dans le cercle fermé des républiques où « circulez, il n’y a rien à voir » et surtout, « pas d’ingérence dans notre petite tambouille » !….
    Effectivement, pas de feu, sans fumée donc pas de corruption, sans condamné !…
    La logique est ainsi respectée, ne soyons pas plus royaliste que le roi, qui a parlé de corruption, en dehors des « empêcheurs de tourner en rond » ?….".
    Bref, les prochaines élections se préparent sous de très bons hospices, cette nouvelle rassurante ne peut qu’encourager les candidats à y voir une incitation à poursuivre dans ce domaine, voir à améliorer ses performances en prévision des aides futures !…
    Plus sérieusement, ce nouvel épisode de la « malagasy corruption » semble mettre un terme définitif à toute tentative de remise aux normes de la société, rares étaient ceux, qui pensaient, naïvement, qu’un jour prochain, on pourrait y mettre un frein sans avoir l’outrecuidance de croire à son éradication définitive !…..
    Mais, cette fin de non-recevoir, de ceux-là, même, qui ont vocation à lutter contre, donnera dans un proche avenir, un sacré coup de booster à cette corruption institutionnalisée qui, aujourd’hui, officiellement, fait, désormais, partie prenante des arcanes du pouvoir sous toutes ses formes !…
    Nous venons de franchir le seuil pernicieux du non-dit au déni !…….

  • 9 février à 12:27 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaama alaikoum

    De quoi vous plaignez-vous ? Madagascar est un pays judéo-chrétien selon notre ami Diégo et Jésus, parait-il, est mort sur la croix pour absoudre nos fautes. Voilà le résultat, tout le monde passe son temps à scruter la vallée tranquille pour s’adonner à des actes peu recommandables et ne craint plus l’invisible, le Dieu tout puissant (Allah Akbar).

    • 9 février à 12:34 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Instaurons la CHARIAH mais pas la justice populaire si l’on veut s’en sortir dans les meilleurs délais et dans les meilleures conditions possibles : Entre les deux extrêmes, la joue gauche chrétienne et la justice populaire aveugle, LA CHARIAH tient la dragée haute.

    • 9 février à 13:58 | atavisme premium (#9437) répond à plus qu'hier et moins que demain

      moins que rien et moins que demain ,
      Pourquoi tu va pas vivre la bas en Syrie ou en arabie saoudite ou au Pakistan vivre ta foi (de porc)
      Perso, je te conseille la Syrie mais prend qu’un aller simple ,il t’enterreront la bas .
      Cela nous fera des vacances !!

    • 9 février à 14:20 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      S’agit-elle d’insulte judéo-chrétienne ou agnostique ? Quelle honte !
      Si vous n’avez plus d’arguments à faire valoir, le mieux c’est de ne pas répondre.

    • 9 février à 14:39 | atavisme premium (#9437) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Plus que rien et moins que pas grand chose
      Tu cherches ,donc tu trouves !

  • 9 février à 13:45 | atavisme premium (#9437)

    Evidemment ,nous ne pouvons demander à une classe dirigeante inspirée par un passé proche, ou ses membres étaient maîtres de toutes choses et de tout homme , de se transformer en joyeux et rigides démocrates !
    La république Malgaches n’est qu’une façade triste occultant la réalité aux yeux du monde et ou quelques milliers de ces oligarques se servent du peuple et des réserves naturelles de se pays uniquement à leur propres profit
    Qu’espérer d’un tel système ?
    L’Allemagne à dénazifier ,la Russie,la France,la Chine ont eu leurs révolutions qui ont permis d’éradiquer (pas complètement) ces parasites (oui il y en a partout ,c’est comme des microbes pathogène )
    A Mada les Frantsay sont partis ,alors naturellement ces gens ont, petit a petit ,repris leurs œuvres destructrices en remplaçant les colonisateurs
    Sans véritable révolution ce pays est condamné à des centaines d’années de stagnation morbide !
    Les différents événements qui ont jalonnés ce pays pays n’étaient que des luttes de clans mafieux pour s’accaparer le pouvoir et le peuple y était instrumentalisé ,donc rien a voir avec une vrai révolution !

    • 9 février à 21:17 | spliff (#5871) répond à atavisme premium

      Bonjour Atavisme Premium

      Il y a actuellement autour du PRM un certain nombre de « techniciens » dont la motivation est de servir. Pas l’enrichissement. Ils/elles sont professionnellement « établis » par ailleurs et ne peuvent être soupçonnés - jusqu’à preuve du contraire - de profiter de leur position pour s’adonner à quelconque « activité » illicite aux dépends de l’État pour leur propre bénefice. Ils disent travailler d’arrache pied en indiquant que les vents contraires motivés par des mobiles clano-mafieux contre lesquels ils pédalent sont très puissants. Je ne m’érigerais pas personnellement en garant absolu de leur probité déclarée - et non prise à défaut à ce jour - mais je prends acte de leurs efforts en n’ayant aucune raison a priori de remettre en cause leur sincérité. Et quelque part, le fait qu’ils aient décidé de « s’y coller » sans autre « avantage réel » que l’exposition de leur réputation perso serait à noter. Car nous le savons, le mammouth à dégraisser est énorme. Donc le boulot est dur.

      Mais le problème est bien celui des résultats.
      Compte tenu du caractère hyper-ancré des pratiques crapuleuses qui finalement constituent la norme du moment, est-il objectivement envisageable d’obtenir des résultats tangibles ? L’exemple de la jirama fait office de caricature d’un « non » en réponse à cette question. Sans nécessairement entrer dans le détail des motifs de l’échec. On ne peut que constater l’impasse comme vous le faites. D’autant que certains signaux émis par la Présidence dans le jeu « politicien » laissent planner de sérieux doutes sur la confiance que cette équipe aurait en ses propres capacités à se présenter à l’échéance de 2018 sur la base de réalisations concrètes durant le mandat... Ainsi l’on nomme 42 généraux... 42 (!!). L’on voit là que la logique clanique des intérêts particuliers reste résolument la norme.

      Donc personnellement, il me semble aussi que seule une option radicale de nature à faire exploser la prévalence des intérêts particuliers peut objectivement fonctionner. Un coup de pied dans la fourmilière si l’on veut...
      On peut appler cela « révolution ». Mais dans la pratique, cela pose le problème du leadership et de l’explicitation un minimum précise d’une vision, doctrine, appelez cela comme vous voulez. Pour le moment aucune personnalité du calibre requis n’émerge pour mener cela.
      Et reste la question de l’armée dont la sociologie des composantes mérite une attention particulière en vue de déterminer si telle-qu’elle existe aujourd’hui elle serait encline à défendre les intérêts du « peuple »... Rien n’est moins sûr au regard de son degré de politisation...

    • 10 février à 08:01 | vatomena (#8391) répond à atavisme premium

      L’oeuvre coloniale française à Madagascar a été facilitée par l’adhésion et la participation d’une élite malgache intelligente. C’est cette intelligence malgache qui a disparu .Pourquoi ,Comment ?— Malgachisation ,retour à un esprit ancestral, mépris du madinika ?

    • 10 février à 21:47 | spliff (#5871) répond à atavisme premium

      @vatomena

      Je n’ai pas l’honneur de connaître notre histoire comme je le souhaiterais et je n’en suis pas particulièrement fier. D’où mon intérêt à lire un certain nombre de participants à ce forum dont vous faites partie.
      Puis-je alors vous demander [ainsi qu’à toute autre âme qui souhaite s’exprimer] si selon vous il ne faudrait pas justement bien identifier une grande différence entre le type d’intellectuels que vous évoquez et qui ont donc plutôt agi en tant « qu’exécutants », et ceux dont nous aurions besoin aujourd’hui comme concepteurs à part entière de pensées qui aient des chances d’être traduites en termes d’organisation de notre Société ?

      Nous avons déjà une multitude de personnalités ayant suivi tels ou tels cursus plus brillants les uns que les autres à travers le monde...
      Si la nécessité de la mise à contribution de chacun de leurs types de savoir faire ne fait aucun doute, jusqu’à la preuve du contraire, le Madagasikara moderne n’a pas encore produit un « Système » qui soit à même d’organiser efficacement ses ressources, ressources dont cette élite « pointue » occidentalisée n’est que partie. Partie dont le réel nous révèle à ce jour, et de manière crue, l’improductivité de sa supposée grande « valeur »...
      Donc « malgachisation » ? Pas assez d’occidentalisation ? Qui sait finalement ?
      Le Salut est-il dans les Écoles... bien sûr que oui... Mais pas que... Loin de là

    • 14 février à 19:05 | vatomena (#8391) répond à atavisme premium

      @spliff___pour répondre à votre interrogation du 10 février
      Si vous transplantez un bel oranger dans une terre stérile ,il dépérira. De meme un grand ingénieur malgache ou un grand économiste retourné à Madagascar sera un arbre sans fruits .Il sera seul .Il lui manquera la stimulation intellectuelle de la communauté savante. Ici ,il ne sera pas compris........

    • 14 février à 23:30 | spliff (#5871) répond à atavisme premium

      @Vatomena

      Je ne pense pas que quelconque étude comparative rigoureuse ait été menée sur l’évolution dans le temps du niveau des compétences académiques que délivre le système d’Éducation malgache.
      Ce que je sais c’est que dans l’absolu la matière grise est bien là, l’ère actuelle de l’information instantanée étant un facteur d’ouverture favorisant très largement exploité.
      Peut-être gagnerions-nous à parfois nous voir structurer vers une certaine culture de la rigueur, mais aussi vers la nécessaire audace qui rend possible la perception des problématiques au-delà des règles imposées par les Vazaha. Comme une sorte d’émancipation réelle qui libère la créativité...
      Notre environnement intellectuel est bien entendu largement perfectible. Dans quelle mesure il constitue un facteur dans nos déboires, je ne saurais le dire.

      Tout cela étant posé, il me semble tout de même que les raisons principales de nos problèmes relèvent très largement plus de considérations générales de l’ordre de l’éthique que d’un quelconque hypothétique déficit cognitif.

    • 15 février à 08:29 | vatomena (#8391) répond à atavisme premium

      @Spliff —L’esprit humain n’est pas aussi malléable qu’on pourrait le souhaiter.Vous avez remarqué la persistance des fady les plus facheux malgré l’enseignement des élises ,la scolarisation de tous ou presque .....

    • 15 février à 09:53 | spliff (#5871) répond à atavisme premium

      @ Vatomena

      Enseignement des églises contre les Fady ??
      Donc « nouvelles » croyances supposées être meilleures que « d’anciennes » croyances ??
      Nous avons sur ce forum même des exemples de non pertinence de cette remarque au regard des aspirations à la structuration de l’esprit...
      Je suis en partie d’accord en ce qui concerne l’école. « En partie » en ce sens que les fady n’expliquent pas tous les problèmes, loin de là...

  • 9 février à 14:29 | Ibalitakely (#9342)

    Na ireny mpanao pôlitika manao fanomezana etsy & eroa ireny aza ange dia azo fakafakaina & adiadiana tsara hoe taiza no nahazaohany vola anaovana ireny rehetra ireny e ! Izany tsipaipaika izany tsy mitombona raha vola be no resahana satria ny lalàna dia milaza mazava tsara ny momba ny karazana famindram-bola na transact° rehetra, manomboka any amin’ny fanomezana (dons), lova (héritages), cessat° sns tokony misy ny antsoina hoe traçabilité. Ireny vola amin’ny milliara tratra tao anaty baoritra tao anaty malla arrière noentin’ny député vehivavy niaraka tamin’ny namany ireny ohatra azo arahina tsara ny fiaviany & ny alehany. Fa io moa rehefa ho atao dia atao fa rehefa mody fanina dia la caravane passe … & transporte ce qu’elle veut transporter.

    • 9 février à 14:46 | Ibalitakely (#9342) répond à Ibalitakely

      Fa mety misy ihany ny mpitsara tena manao soa aman-tsara ny asany ara-dalàna kanefa araka ny teny hoe ny kary no manao ny ataony ka ny saka no voatapa-drambo & tsy izay vandana rehetra dia kary sns. & ireo tsara fiasa ireo koa mety mataotra ny tahaka ny nahazo an-dry Robespierre & ny guillotine angamba koa no betsaka izany hoe hain’ny sasany ny manodina ny lalàna avoakanao ho ampiarina aminao. Marina fa ny volamena latsaka am-bovoka dia volamena foana fa vitsy no mety ahita azy dia toy ny vovoka eny ihany.

  • 9 février à 16:14 | diego (#531)

    Bonjour,

    Il y a à peine une semaine, on a parlé d’une réforme que j’ai dit inutile...élu, j’aurais voté contre....

    Et j’ai mentionné les choses qui sont urgentes à mon sens, qui toucherait la majorité des malgaches, des femmes, des enfants, les anciens et les paysans et aussi les Tandrenivohitra :

    - renforcer les pouvoirs de l’État...réformer les Institutions et surtout les Institutions judiciaires ;

    - et commencer sérieusement à gouverner le pays, c’est à dire gérer les affaires du pays.

    Madagascar n’est pas une entreprise privé, ce n’est pas la première fois que je le dis ici. Un pays n’est pas une entreprise privé.

    - et libérer le pays et les provinces de l’emprise et de la main mise du pouvoir central devenu au fil des années inutile et devenu même le meilleur ennemi du peuple.

    En résumer, il faut commencer à gouverner, renforcer l’État et réformer.

    On ne commence jamais, jamais par imaginer des sanction pour rendre gouvernable un pays en difficulté. Il faut toujours commencer par restaurer les autorités de l’État pour imposer la sécurité et la stabilité.

    Et il faut arrêter d’inventer des nouvelles Institutions pour contrôler la vie politique du pays. La République possède des Institutions solides et fiables et dans sa Constitution même existe des organes contre pouvoir dont les élus sont les premiers résponsables :

    - l’un de ces organes s’appelle la Justice !

    Les sanctions n’ont jamais été des solutions, jamais !

  • 9 février à 16:15 | manga (#6995)

    Milaza marina aminao aho Ribalitakely fa rehefa :
    - Ny filoha manokana no tonga any Toamasina ka mandray avy hatrany ireny olona nahavanon-doza ireny, dia mitsabaka amin’ny raharahan’ny mpitsara no dikan’izany.
    - Ka rehefa notendren’io filoha io ho ministra ilay kalazalahy fantatr’izao tontolo izao fa tafiditra amina raharaha maro dia maro hatrany amin’ny transition dia asa no fomba ilazanao izany.
    - Tamin’ny diako farany teo dia nilaza tamiko ilay substitut du Procureur fantatro fa n’inoninona olana mety hiantra amiko dia mivoha ho ahy hoy izy ny varavarana fa ilay ministra tanan-kavanan’ny filoha hono dia iray tanàna aminy. Asa ny mba heveriny ho fandraisako ny filazany fa anao no mitsara azy na ny maminany fotsiny.
    Ny dikany dia tsotra :
    Izay rehetra eo ambany fifehezana, ary mba tsy ahitan-doza, dia voatery manaraka ny onja sao alentiky ny rano mora ho azy.
    Ary araka ny filazako tetsy ambony dia noho ny toe-java-misy dia tsy misy handà velively harena tsy isasarana ; ny vokany dia tsy misy 30% amin’ireo mpiandraiki-drahara no nanambara ny fananany satria dia ny an-tsa-manila dia azo tamin’ny fomba maloto raha tsy ianao irery angamba no mihaiky fa mifandanja amin’ny vidim-piainana ankehitriny ny karama raisin’ireo mpiasam-panjakàna ireo.
    Misy filazan’ilay havana iray izay dia ny hoe : « ... ataovy rehefa tsy hanimba ny kapoaka... »
    Balita a ! Ireo olona rehetra noroahina teo amin’izao fitondràna izao dia ireo niharan’ny didy kofehy lehibe ka norahonana mba hikombom-bava satria misy ao ambony ao no niray petsa taminy.
    - Ny manarak’izany dia maro amin’ireo mpitsara ankehitriny ireo no nandoa vola tsy toko tsy foroana nidirany tao amin’ny lafitry ny fitsaràna ka mitady ny anorenana ny lany sady hanabe voa satria izay antony izay no antony nanintona azy hiditra ao.
    - Nanan-kavana akaiky aho nbitetika hindram-bola amiko idirana ho inspecteur des douanes ka 120M° no nangatahiny tamiko.
    - Nolaviko izany satria tsy manam-bola tahak’izany aho hanomezana fahafam-po azy,
    - Tsy ny karama any Dago mihitsy no ahafahany hanonotra an’izany ka toy ny vola ariana fotsiny,
    - Manoro voana azyt aho raha toa ka manatanteraka izany satria tsy maintsy hisy fiantraikany aminy sy amin’ny tokan-tranony izany na ho ela na ho haingana,
    - Ary tsy izaho velively no hanoro lalana diso azy.
    Ka ny filazàna fa tsy voatery ho lo daholo ny tsondro ao anaty lakana raha iray no niharany dia diso tanteraka.
    Tsy laviko anefa ny filazanao saingy raha 90 no tsondro lo ao anatry lakana dia ilay folo hafa tsy maintsy lo avy hatrany.
    Raha tian-ko hazava kokoa dia farafaharatsiny 90% n’ ireo mpitsara ao dia olona nampidirina tamin’ny risoriso daholo ary tsy zoviana aminao akory.
    Tsy misy mihitsy ny toerana maloto lavitra mihoatry ny fanariam-pakom-bahoaka toy ny fitsaràna misy ankehitriny.
    Tsy mandeha ho azy ireny fitsaram-bahoaka ireny faz raha ianao io no iharan’ny tsy afa-manoatra eo anatrehan’ny mpitsara iray dia mino tanteraka aho fa hiara-dalana amin’ireo niharany ianao ka tsy hino intsony.

    - 

  • 9 février à 18:25 | Saint-Jo (#8511)

    Ha-ha-ha !
    Dès que lesujet est l’argent sale , donc indûment gagné , alors toutes les grandes gueules foza désertent le forum et se terrent chez eux , comme s’ils redoutent quelque chose .

  • 9 février à 20:13 | diego (#531)

    Bonjour,

    Le pays a besoin avant tout d’être gouverné. Il faut que les élus, le gouvernement, les Chefs des Institutions du pays et le président se mettent en harmonie pour diriger le pays. Sous l’autorité du président, bien évidemment, comme la Constitution le prévoit et lui autorise.

    Et il faut que chaque ministre soit responsable de son ministère. Et que chacun fasse l’effort de bien connaître et bien gérer le ministère dont il est le premier résponsable dans la conduite et l’ implémentation d’une politique.

    Il est inadmissible et je dirais un peu trop amateurisme de la part des résponsables politiques et des élus, de ne pas connaître en détail les difficultés politiques, économiques et environnementaux du pays :

    - l’eau, les infrastructures, les forêts, les écoles, la santé, la sécurité etc....la monnaie, l’inflation etc...

    Bref dans quel état se trouve le pays ?

    La décentralisation est une des grands facteurs qui pourrait certainement provoquer et réveiller les initiatives nationalement. Les provinces et les régions doivent être libérés, dis-je, du pouvoir central.

    Les particularités entre les six provinces ne sont pas des handicaps, ni politiquement et encore moins économiquement. Au contraire, économiquement ce sont des grands atouts pour le pays :

    - touritiquement, c’est un un succès potentiel qui pourrait représenter à hauteur de 10 à 15, voir 20% de Budget national, résultat que le pays peut atteindre rapidement.

    On sait que l’arrivée régulière des touristes va améliorer mécaniquement les réseaux de transports et les infrastructures. Les domaines environnementaux ne seraient pas en reste. Si nos paysans voient que prendre soin de leurs environnements leur rapportent des revenues assez conséquentes, ils en prendront vite bien soin.

    Il ne faut pas que les élus s’imagent comme ils le font aujourd’hui qu’ils sont les seules Malgaches capables de développer le pays et faire reculer la pauvreté :

    - je dirais même que le developpement d’un pays dépend essentiellement, à 80%, de participation des citoyens !

    • 9 février à 22:29 | Mihaino (#1437) répond à diego

      Bonjour Diego ,
      Je ne commente pas vos analyses mais permettez-moi juste de dire ceci :
      Quand nous parlons à un sourd , il vaut mieux apprendre sa langue des signes ou autre car nous allons perdre notre énergie , nos idées et nos propositions sur ce forum !
      Certains taxent votre litanie sur les Institutions fortes, la fameuse Constitution actuelle , les droits de la femme et que sais-je encore comme des paroles qui n’ont aucun écho ! On dirait que vous prêchez dans un désert ! Notre situation et crise actuelles dataient depuis notre Indépendance car les Présidents successifs n’étaient pas visionnaires concernant l’évolution du monde au XXIè siècle !
      On ne dirige plus un Pays comme on l’a dirigé dans les années 60/70/90 ! L’homme passe mais le Pays reste , dit-on et la Constitution , les Institutions etc, etc.....ne serviront à rien tant que le vrai Peuple souffre , vivote et survit chaque jour ! Je ne suis pas sûr que les copiés-collés de la démocratie occidentale régleront nos problèmes !
      Amitiés,

  • 10 février à 14:38 | zorrolevengeurmasqué (#9826)

    à tous les forumistes gasy etnonmoins patriotes y afférents :

    Vive l’indépendance !

    MOOOOORT DE RIRE !!

  • 14 février à 23:34 | gang’s (#4016)

    • 15 février à 08:23 | vatomena (#8391) répond à gang's

      Une bonne occasion pour que les victimes françaises ,créoles , malgaches padesm de la nuit fatale de 1947 réclament justice et indemnités .Tout comme les massacrés du Menabe par Ratsimandrava au temps de Philibert ou les martyrs innocents des opérations tandroka ou fahalemana....

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 324