Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 28 mai 2017
Antananarivo | 18h02
 

Environnement

Bois de rose

350 000 arbres abattus et 150 000 tonnes exportés entre 2010-2015

jeudi 16 février | Yvan Andriamanga

« La politique de gestion des bois précieux est caractérisée par un décalage entre les décisions de gestion (c’est-à-dire des déclarations politiques et des engagements internationaux) et leur mise en œuvre sur le terrain », tel est entre autres la constatation du TRAFFIC (Réseau de surveillance du commerce des espèces sauvages). « Une combinaison de l’instabilité politique, de la mauvaise gestion gouvernementale, d’un manque de contrôle des opérations forestières et d’une incapacité à imposer des sanctions punitives à l’encontre de trafiquants bien connus, contribue à ce qu’a effectivement été un zéro contrôle de la gestion des ressources de bois précieux à Madagascar entre mars 2010 et mars 2015, selon une nouvelle étude de TRAFFIC qui vient d’être publiée.

« Une mauvaise gouvernance et la corruption ont mené à une situation anarchique sans contrôle des prélèvements de bois aboutissant à une ruée totale vers l’abattage généralisé de bois de rose et d’ébène dans des aires protégés à travers Madagascar, et cela prendra des années pour que l’environnement puisse s’en remettre, » continue Roland Melisch de TRAFFIC.

L’étude en question entre dans le cadre du projet SCAPE lancé en 2013 et mis en œuvre par un consortium de quatre ONGs : WWF, Wildlife Conservation Society (WCS), Conservation International (CI) et TRAFFIC, en étroite collaboration avec la société civile et le gouvernement. Ce projet SCAPE financé par l’USAID portant sur « la Préservation des Ressources naturelles de Madagascar » a pour but de combattre le commerce illégal des ressources naturelles de Madagascar par le renforcement des capacités des parties prenantes malgaches.

Le trafic de bois précieux n’a jamais cessé

Selon cette étude, au moins 350 000 arbres ont été abattus illégalement à l’intérieur des aires protégées et au moins 150 000 tonnes de grumes ont été exportées illégalement vers diverses destinations dont la Chine, la Malaisie et Maurice au cours de cette période de 5 ans. Rappelons que le régime actuel est en place depuis 2014. Ce qui veut dire que le trafic a bel et bien continué voire prospérer pendant l’accession de Hery Rajaonarimampianina au pouvoir. Pas plus tard qu’hier, 15 février 2017, 4 coupeurs de bois de rose dans des aires protégés ont été arrêtés, en possession de 12 rondins de bois de rose. Et il y a une semaine, le bateau « Lumina » a été arrêté avec 340 rondins de bois de rose. Ce qui prouve que le trafic est encore en cours et n’a jamais cessé.

« Le manque de règlementation a été aggravé par des facteurs supplémentaires incluant la pauvreté répandue, la corruption, de faibles capacités pour identifier les espèces aux points de prélèvements et la connaissance déficiente sur des ressources de bois, et a conduit à l’abattage effréné, non réglementé des espèces de bois précieux. » La réglementation a été renforcée ; une chaîne spéciale a même été mise en place mais aucun baron n’a été arrêté jusqu’ici, à part les bûcherons et l’équipage des bateaux pris en flagrant délit.

« Cette dernière étude devrait aider le gouvernement de Madagascar à comprendre les questions qui ont mené à cette situation catastrophique et à commencer le long processus d’atténuation de la crise de mauvaise gestion qui en a découlée ». Un souhait de plus.

86 commentaires

Vos commentaires

  • 16 février à 09:29 | I MATORIANDRO (#6033)

    T@ andro nitondran’i domelina no tena nanmpirongatra ty resaka br ty !

    Ny vahaolana de tsotra fotsiny maninona raha dorana daholo sahala @ rongony sy ny toaka gasy saron’ny zandary na polisy reny ireo tahiry reo dia samy miala ???!!!

    Raha mbola hita maso eo ireo tahiry reo dia tsy maintsy ho voasarika sy alaim-panahy hangalatra foana ireo olon-tsy vanona efa novolavolain-dry domelina sy ty fitondrana manara-davahana ty !

    Samia velon’aina !

    • 16 février à 09:46 | AzaMbaDonJona (#9745) répond à I MATORIANDRO

      Tsy marina izany. Fitondrana manarapenitra ny teo. Nandroso be ny isan’ny olona tsy nianatra sy ny mpamaky trano ary mbola mandroso ihany.

      Mba asaivo mianatra ny ankizy raha afaka fa manaonao foana

    • 16 février à 11:50 | SINCE 2009 (#9851) répond à I MATORIANDRO

      I Matoriatondro kosa izany dia tsy mahay raha tsy mandendrikendrika olondehibe.
      Raha tsy nopotehin’i Hery Martial Rajaonarimampianina ny fitsarana sy ny BIANCO dia tsy nisy izao rehetra izao.
      Soa ihany fa erintaona sisa dia tonga ny fifidianana

  • 16 février à 09:55 | betoko (#413)

    Le trafique des bois de roses avait commencé du temps de Marckiavel Ravalomanana , et il était un des plus gros exportateurs . Une des preuves combien de tonnes de bois de rose ont été découverts dans l’enceinte de TIKO à Sambaina et un chinois disait quand Marckiavel vient de démissionner je le site « Nous traitons directement avec le président »

    • 16 février à 10:02 | AzaMbaDonJona (#9745) répond à betoko

      tu le sites comment le chinois ? Grâce à ta sitation, c’est plus claire notre vue.

    • 16 février à 10:38 | I MATORIANDRO (#6033) répond à betoko

      ty tena keli-saina marina !

      Ka nanin ry domelina no tsy nanao fitsarana nakotrokotroka hitsarana azy tahaka ireny fanaon’ny krisy vorondolo reny ???!!!

      Misia saina !
      Samia velon’aina !

    • 16 février à 12:06 | tanguy37 (#7699) répond à betoko

      C’est curieux, bizarre,extraordinaire,fantastique............mais personne ne parle de RE -PLANTER ?
      ignorance,imbécilité,ou simplement J’men foutisme ?

    • 16 février à 12:59 | kartell (#8302) répond à betoko

      Il a été de notoriété publique que ce président aux pieds d’argile avait « organisé » des ateliers « clandestins » (Antsirabe ?) pour faire travailler par des sculpteurs locaux ce bois de rose « saisi » avant d’expédier « ses » commandes aux chinois !….
      En quelque sorte, il avait bien compris qu’il gagnait plus à le faire travailler sur place qu’à le livrer « brut » à ses clients « bienfaiteurs » !…
      Mais, ce ne sont pas ces « études » qui permettront un quelconque ménage mais au contraire qui finiront d’enterrer les responsabilités de ceux qui ont mis les doigts et le bras dans la confiture !…
      Arrêtons de jouer la montre, il y a bien longtemps que le match est terminé, que les spectateurs ont quitté les tribunes tandis que les commanditaires de tous ces trafics s’amusent à contempler une actualité qui les renforce dans une impunité totale ….
      Nous tournons en rond dans une spirale infernale qui nous rapproche de plus en plus d’une fin de démocratie, souvent souhaitée mais toujours cocufiée !….

    • 16 février à 16:56 | Jacques (#434) répond à betoko

      Monsieur Rabetokotany alias betoko, n’essayez pas de noyer le poisson avec votre évocation du nom de Ravalomanana, les intervenants de MT n’en seront nullement dupés. La vérité quant au chapitre du président impliqué jusqu’au cou dans le BDR est celle concernant le bac-3 via le fameux document ci-après :

      https://fr.mongabay.com/2010/11/le-president-de-madagascar-lie-au-trafic-illegal-de-bois-rose-video/

    • 16 février à 22:34 | AzaMbaDonJona (#9745) répond à betoko

      Augustin Sarovy, l’autre gista est le témoin du chinois collaborateur direct du président. Il s’est réfugié à l’étranger en quelle année déjà ? Mba misaina fa efa be
      loatra ny donjona.

  • 16 février à 10:37 | betoko (#413)

    Le verbe « SITE » n’existe pas par contre le verbe citer oui . Les chinois ont tous les droits chez nous depuis que Hery Rajaonarimampianina est arrivé au pouvoir . Comment ça grâce à ma situation . Je n’ai aucun ami chinois et ce ne sont pas les chinois qui me font vivre
    J’avais relaté ici l’affaire de bois de rose dont le général de la gendarmerie Patrick Tsivahiny fut un des gros bonnets des exportateurs lu dans le journal Frre News du lundi 8 Février , Selon Free Fm information de ce matin , le conseil de ministre vient de limoger ce général indélicat , n’empêche que selon toujours cette station de radio , Patrick Tsivahiny connait celui qui a vendu la mèche à ce journal , et il serait sur le point de se venger
    A qui le tour ?

    • 16 février à 12:05 | AzaMbaDonJona (#9745) répond à betoko

      merci de siter les chinois de wisco manarapenitra

    • 16 février à 12:15 | manga (#6995) répond à betoko

      Quand nous nous efforçons de vous lire, nous ne nous attendons qu’à des bêtises de votre part :
      - Le verbe « site » n’existe pas, certes ; de même pour le nom « trafique » à moins qu’il demeure dans l’une de vos habitudes de mettre le verbe avant le nom pour constituer une phrase digne de ce nom.
      Quant à l’officier dont vous avez sciemment cité le nom ; et dont les informations, je cite, émanent d’une des antennes réputées, et comme sa dénomination l’indique, qui continuent de laver le cerveau d’une couche bien ciblée.
      Est-il nécessaire de vous rappeler que cet officier n’est qu’un soldat qui ne fait qu’exécuter des ordres ?
      Betoko, on a marre de vous lire palabrer en vous justifiant sans cesse vers du superflu.
      Nous on veut des vrais coupables, et non des pions qui ne nous serviront certainement pas à grand chose.
      Et balayons devant notre porte avant de recevoir à juste titre nos hôtes, et quels qu’ils soient : karana, vazaha, sinoa, etc...
      Ce n’est pas en les pointant du doigt que nous arrivons à résoudre le strict minimum des problèmes qui s’entassent « grâce » à nos propres turpitudes.

  • 16 février à 11:07 | Babah (#9347)

    Betoko, Isandra et Rambo ont une tare commune : le déni de la réalité et la mauvaise foi.

    Betoko, Isandra, Rambo, Bekamisy, Diégo et Saint-Jo ont la même illusion : ils se prennent pour des superviseurs de l’Etat !

    Concernant l’article : rien à ajouter, Domelina et compagnie (tous ceux qui ont trempé dans le putsch) se sont payés sur les trafics mafieux possibles et imaginables ( faune, flore, mines, émigration et traite de jeunes femmes, kidnaping et deal de drogues,...).

    Ces trafics ont existé avant 2009. Mais avec les putschistes, ils ont été exploités « industriellement » et devenus « commerce légitimé » de tous les chefs et petits chefs de la Transition.

    Point barre.

    • 16 février à 11:24 | betoko (#413) répond à Babah

      Je ne suis pas du tout de mauvaise foi ou avoir dénié la réalité . Déjà il n’y avait jamais eu un putsch ou coup d’état perpétré par Andry Rajoelina C’est vous qui êtes de mauvaise foi. Pour quoi vous ne voulez pas admettre que Marckiavel Ravalomanana avait déposé sa démission sans que personne ne l’y oblige après qu’il avait donné l’ordre de massacrer et d’assassiner des manifestants sans arme à Antaninarenina le 7 février 2009 ?
      Si vous avez des preuves selon la quelle Andry Rajoelina était trempé des les trafics en tout genre (faune , flore , mines , émigration , traite de jeunes femmes , kidnapings etc ; c’est votre devoir d’aller porter plainte contre lui avec preuve à l’appui au tribunal d’Anosy et aussi au TPI , dans le cas contraire qui n’êtes qu’un roquet animé par une haine aveugle envers Andry Rajoelina

    • 16 février à 11:31 | Isandra (#7070) répond à Babah

      Babah,

      Dans la vie, soyons cohérent ne serait ce qu’une fois,...

      Vous avez dénoncé ici les journalistes Gasy de ne rapporter que des ragots sans preuves,..quand ils ont publié le prix exorbitant de la robe ananas de Voangy et les mallettes pleines de devise de Nicole R, alors que là, vous êtes en train de faire ce que vous avez dénoncé, hier,...

      Nous attendons vainement les preuves irréfutables des magouilles de Rajoelina que les ZD nous apporterons,...mais, jusqu’à maintenant que des vidéos truquées par ci, truquées par là,...

      Nous préférons dans le déni de réalité à nous nourrir des rumeurs et de supputations, affirmations gratuites,...

    • 16 février à 11:39 | atavisme premium (#9437) répond à Babah

      Isandra ,
      Vous vous rendez compte ,tous vos amis et notamment Rajoel 1 er ,des trafiquants de BDR et autres !
      De criminels des délinquants de vulgaire mafieux prenant leurs commissions sur toutes les activités hors la loi !
      Je sais vous allez me dire que cela n’est pas vrai que c’est la faute des colons ,des Frantsay ,du pape ,de sakorzy et des sept nains (pourquoi pas).
      Cette société (la votre ) est vraiment dans un sale état quand sa classe dirigeante se conduit de cette manière et n’assume rien reniant jusqu’à l’évidence .
      Comme Trump vous êtes dans les vérités alternatives ubuesques .
      La fin du monde ordonné (autan que puissent se faire) est sous-jacent des actes que se permettent votre bande de cupides honteux .
      Vade retro satanas

    • 16 février à 13:18 | SINCE 2009 (#9851) répond à Babah

      Rano raraka ny resaka bois de rose, efa tsy ho tratra intsony ireo tena ati-doha nikotrika. Fa izao variana mitodika any daholo isika fa misy ny malagasy miasa mafy ary tafiditra anisan’ireo mpanakarena indrindra eran’izao tontolo izao izy ireo (Forbes Magazine). Tena mino aho fa tsy misy resaka bois de rose na kely ary ny raharaha ataon’izy telo na efa-mianaka ireo.
      Na omena an’i Marc Ravalomanana sy i Mamy Ravatomanga daholo ary ny bois de rose eto Madagasikara dia mety mbola tsy ho tafiditra ao anatin’ny top 10 izy.

      Ny tiako ho tenenina, inona izany no tena mahataraiky ny malagasy miresaka lava io bois de rose sa tiantsika hoporofoina amin’izao tontolo izao mihitsy hoe tompondakan’ny fomba fijery ory hava-manana isika ?

    • 18 février à 12:19 | hafatse (#9818) répond à Babah

      @babah,

      Merci , il faudrait ajouter parmi les imbelices, ch’atavism trockhonium et le leche derche pierrerouge(vatomaigne)

      et la boucle est bouclée.

  • 16 février à 11:49 | Isandra (#7070)

    Les ZD ont oublié ceci :

    http://www.madagascar-tribune.com/Saisie-de-bois-de-rose-Tiko,14368.html

    Cela pourrait vous aider à vous rappeler,...quel trafic Ravalo n’a jamais fait,...!

    • 16 février à 12:02 | atavisme premium (#9437) répond à Isandra

      Isandra,
      Vous donnez le bâton pour vous faire battre ,car effectivement c’est bien tous vos chefs actuels qui sont entrés dans les trafics les magouilles à grandes échelles .
      Un seul dieu ,l’argent ,une seule devise ,piller ,spolier ,trafiquer,dissimuler et cacher cette argent a l’étranger !
      Quelle belle classe dirigeante !!

    • 16 février à 12:08 | AzaMbaDonJona (#9745) répond à Isandra

      la vérité de la police qui t’as mis la drogue dans ta voiture ...
      Après cette saisie, la police peut certifier qu’il n’y a plus eu de traffic de drogue.
      Mianara fa sao donjona no hiafarana

    • 16 février à 12:15 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Donjona,

      Ne prenez pas les autres comme votre Dada,...ce genre de chose, c’est sa spécialité pour éliminer, les autres. On se souvient encore l’affaire VGE,...

      A cette époque, cette saisie faite avec des Huissiers, même les gardiens ont reconnu les faits,...

    • 16 février à 12:18 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Atavisme premium,...

      Voici les premières phrases de cet article de ce lien :

      « Le Président de la Haute Autorité de l’Etat, SEM Andry Nirina RAJOELINA, ayant pris en mains propres la guerre contre les trafics de bois de rose,... »

    • 16 février à 12:24 | AzaMbaDonJona (#9745) répond à Isandra

      c’est bien ce que je dis, depuis ce 13 juillet 2010 avec cette saisie record
      dans le domaine de Machiavalo,
      le traffic de bois de rose a été totalement
      interrompu par les autorités manarapenitra
      qui gèrent depuis l’exportation légale via Zanzibar.
      Le but a été largement atteint. Les autorités ont éradiqué les trafiquants
      par substitution. C’est ça ne pas être donjona

    • 16 février à 12:50 | atavisme premium (#9437) répond à Isandra

      Isandra,
      Donc ,il suffit que cela soit écris par des journaux ,dont les propriétaires appartiennent aussi à la caste dirigeante affiliée ,pour que je croie bêtement ce que vous tentez de m’expliquer !
      Ai-je sur mon front écrit« pigeon demeuré ».
      Je comprend,moi, dans la phrase écrite en « gras » que ce Monsieur Rajoel a pris les choses en main pour ses propres intérêts et non pour le faire cesser .
      La bonne preuve en est que ce trafic n’a jamais cesser jusqu’à aujourd’hui .
      Noter que votre Rajoel n’est pas plus a blâmer que les milliers de corrompus ,militaires,fonctionnaires ,juges,etc,etc...
      Nous dirons que c’est un fait qui enrichit l’ensemble de la caste dirigeante ,mais pas le peuple et c’est bien cela le problème !

    • 16 février à 13:03 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      AzaDonjona,...

      Ils sont très puissants ces trafiquants, car ils étaient déjà à la manoeuvre avant la transition.

      N’oubliez pas non plus que les partisans de propriétaire de cet entrepôt participent sans discontinue au gouvernement jusqu’à aujourd’hui,...Est ce qu’il y a lien avec la difficulté pour lutter contre ce trafic ? Je ne sais pas, mais je commence à me poser la question,...

    • 16 février à 13:22 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Atavisme premium,...

      Parce que selon vous, si un gouvernement n’a pas réussi à arrêter complètement un trafic, cela signifie qu’ils y sont mêlés ou complices...? C’est bizarre, votre façon de voir les choses,...par exemple, ça fait combien d’année que les gouvernement successifs Français mènent le combat contre le trafic de drogue, mais jusqu’à ce jour, le trafic continue. Oseriez-vous nous dire que ces gouvernements sont mêlés dans le trafic de drogue...?

    • 16 février à 14:07 | atavisme premium (#9437) répond à Isandra

      Isandra,
      Tous le monde sait que Madagascar est l’objet de ce trafic de bois de rose .
      Tous le monde entier sait qu’un tel trafic ne peut être fait et perdurer ainsi dans le temps sans l’accord des plus hautes autorités du pays en question .
      Donc vous voulez nous faire croire quoi ,que ra 8 comme rajoel ou hery n’était ou ne sont pas au courant et ne touche pas d’argent !
      Si vous prenez les gens pour des imbéciles ,ils vous le rendes bien !
      Si la CI n’intervient pas c’est qu’il n’y a pas mort d’hommes ,c’est tout !
      Vous et vos amis devez comprendre qu’il y a plein de gens qui comprennent les choses et ne se font pas abusez par des chasseurs cueilleurs se croyant plus intelligents que tous le monde

    • 16 février à 14:16 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Atavisme premium,...

      Arrêtez de vous nourrir de telles supputations,...comme les conspirationnistes, cela vous éloigne davantage de la vérité,...

    • 16 février à 16:48 | atavisme premium (#9437) répond à Isandra

      Isandra,
      Dans le passé et aujourd’hui encore,des groupes d’hommes sur la planète ,se moquent ouvertement de peuple entiers et de l’opinion générale mondiale .
      Les nazis par exemple ou les coréens du nord aujourd’hui pour ne citer que les plus connus .
      Ces gens et comme je le constate aujourd’hui a Madagascar sont ou étaient imperméable à tous arguments sensés qui les dérangent
      Contre toute évidence et logique et souvent motivés par une idéologie imbécile ,ils croient que leur discours et leurs actes sont au dessus de tout et de tous
      Malheureusement cela fini souvent mal pour eux et pour les peuples qu’ils soumettent et entraînent dans leur chute
      Re malheureusement il en est ainsi de Madagascar
      Je l’ai déjà dis et cela par simple déduction ,il est impossible de continuer très longtemps dans la logique absurde ,imposée par la caste dirigeante ,en cours en ce pays
      Je sais que vous et les vôtres n’entendez rien a ce genre d’argument ,nous en reparlerons ,donc,dans quelques temps après que l’explosion sociale,qui ne manquera pas de se produire , aura eu lieu !
      Enfin si vous êtes toujours vivante !!!!

  • 16 février à 12:08 | betoko (#413)

    <merci beaucoup Isandra d’avoir re-publié cet article , Je vois pas les écris restent dont les miens sur cette affaire de bois de roses .
    clap, clap , clap

    • 16 février à 12:13 | AzaMbaDonJona (#9745) répond à betoko

      depuis cette saisie, il n’y en a plus eu de traffics... Notre système judiciaire
      fait des miracles. Tena mahay fa tsy mila mianatra intsony

    • 16 février à 12:21 | atavisme premium (#9437) répond à betoko

      Et l’autre qui applaudit !
      C’est la déchéance de ta propre caste qui tu approuves et encourages .
      Mais c’est trop compliqué pour toi ,laisse tomber !

    • 16 février à 12:27 | AzaMbaDonJona (#9745) répond à betoko

      quand l’autorité prend en mains le contrôle des trafics, ces derniers disparaissent.
      Donc quand les trafics reprennent, c’est les autorités qui disparaissent.
      C’est entre 2010 et 2015 qu’on a eu le plus de croissance de zaza donjona.

  • 16 février à 15:05 | betoko (#413)

    Qu’est ce que « ma caste » a avoir dans cette affaire , c’est du racisme gratuite .La trafic de bois de rose n’est pas du tout compliqué pour moi , c’est toi qui n’est pas à la hauteur
    La Banque Mondiale avait donné des sous pour qu’une commission interministérielle fasse des enquêtes sur le nombre de bois de rose encore en stocke du temps où Jean Ravelonarivo était premier ministre . Ce dernier était très au courant de ces trafics , et le pouvoir actuel avait saboté cette commission interministérielle la quelle a failli être mis en prison si elle avait continué son boulot sans l’intervention de Jean Ravelonarivo en leur disant " laissez tomber et rentrer tout de suite à Tana , car des personnes impliquées dans cette affaires sont très en colère
    Nous attendons la réponse de La Banque Mondiale sur cette affaire
    MANGA
    Dire que ce général de la gendarmerie ne fait qu’exécuter les ordres m’étonne beaucoup et vous croyez que les infos de Free News ne sont pas fiable au vu des preuves que ce journal publie ?

    • 16 février à 15:15 | betoko (#413) répond à betoko

      Ce matin Lalatiana Rakotondrazafy parlait encore de cette affaire sur ses ondes . Elle disait que ce général Patrick Tsivahiny est devenu milliardaire et la majorité des « Tuc »Tuc de Diégo lui appartient et jusqu’ à hier personne n’avait osé le limoger
      S’il ne faisait que suivre les ordres , logiquement il ne devrait pas être limogé et nous saurons d’ici quelques jours qui sont ses complices . J’ai mon idée la dessus , mais pour le moment je ne dis rien

    • 16 février à 17:34 | manga (#6995) répond à betoko

      Betoko,
      « Ecris » est un verbe conjugué à toutes les personnes (singulier que pluriel) et aux temps présent que passé et non un nom comme vous l’avez précédé d’un article. On ne veut pas s’y attarder perpetuellement.
      Donc considérant que le TPI fasse partie d’une de ces remèdes voulant éradiquer tous les maux sur cette planète ou bien cet organisme international voulant chasser les pirates de mer dans la zone de la corne de l’Afrique, équivaut à interpréter les faits de toute une autre manière.
      Le but de Bretton Woods est de mettre en place une organisation monétaire mondiale, et de favoriser la reconstruction et le développement économique des pays touchés par la guerre.
      Il exige même à la Chine de cesser de jouer sur l’inflation, comme nous devons dévaluer notre monnaie nationale. Et de deux Madagascar n’a jamais été un pays en guerre, et ce ne serait jamais s le cas dans les siècles à venir.
      En d’autres termes, la BM est une institution financière qui ne se préoccupe que de ses intérêts.
      Donc si vous attendez à ce que cette dernière fasse ce que vous attendez d’elle pour des malheurs que nous avons provoqué nous-mêmes : « je vous salue Marie pleine de grâce... »’
      Vous déshabillez un colonel voire un général pour vêtir d’autres que vous préconisez défendre inconditionnellement.
      Mais nous n’avons pas les mêmes lignes de conduite parce que pour nous, une plaie ne se guérit pas à la surface.
      Votre étonnement ne concerne que vous ; BERIZIKY que RAVELONARIVO, MONJA que KOLO sont tous des êtres comme vous et moi.
      On ne leur demande pas de circonstancier éxactement les faits comme nous le savons tous déjà ; mais de témoigner de leur indignation devant un peuple éternellement victime d’exaction.
      Et c’est avec qu’on puisse obtenir une vraie réconciliation après avoir pointé du doigt tous les présumés coupables.
      Tant qu’ils ne se manifestent en toute âme et conscience, c’est qu’ils ne sont pas prêts à recevoir la bénédiction de leurs soi-disant administrés respectifs.
      En d’autres termes ils sont plus coupables que ceux qui l’ont commis.
      Ces journalistes ont en premier lieu leurs propres intérêts à défendre. Et les sujets sont bien censurés de manière à diaboliser la partie adverse.
      Comme IBC n’aurait jamais vu le jour sans KOLO TV, et de même pour VIVA événements par rapport à celle du laitier.
      La différence entre nous est que nous compulsons tous les quotidiens existants avant de nous prononcer sur un quelconque sujet ; contrairement à ceux qui s’apprêtent de convaincre ceux qui ont pleinement le droit d’hésiter et que vous qualifiez systématiquement de pire ennemi.
      Nous n’avons pas à vous justifier de nos faits et actes sur ce site pour la simple raison que nous n’avons personne à défendre. C’est ce qui nous préoccupe c’est l’intérêt de toute une nation représentée par 99.99% de nos compatriotes dépourvus de leur dignité respective.
      On s’en moque de la politique comme vous l’entendez, et des « superbes » êtres que vous nous prêtez d’allégeance.
      Donc en ayant le culot de nous réciter ce que nous avons déjà pu entendre nous ramène à conclure que vous êtes entrain de tout simplement nous traiter d’ignares.
      Tout le monde connaît tout ce qui se passe sous les yeux ; mais le fait de l’interpréter au détriment de je ne sais qui ou quoi n’engage que celui qui le diffuse. Le trafic d’influence que le délit d’initiés,la diffusion de fausses nouvelles se rapportent aux présents faits.
      Tout ce qui se raconte sur des antennes ne reflètent pas systématiquement de ce qu’est la pure vérité.
      Donc Betoko, cessez de tergiverser comme un pauvre imbésh qui n’a rien à faire que de passer tout son temps à écouter ce qu’’instrumentalisent certains médias dans leur aussi singulière qu’inquiétante perception des faits.

  • 16 février à 15:12 | Isandra (#7070)

    Vatomena,...

    La colonisations..! Macron a bien su la qualifier, attention, c’est un français ah et peut être futur Président, il a déclaré que « c’est un acte de barbarie et un crime contre l’humanité ».Donc, s’il arrive au pouvoir, nous pourrons espérer des réparations financières conséquentes,...

    • 16 février à 15:23 | betoko (#413) répond à Isandra

      Tollé générale chez les républicains , Macron a lancé un pavé dans la marre
      J’allais écrire la même chose à Vatomena , j’attendais qu’il se manifeste justement
      .
      En son temps André Gide avait dit presque la même chose , surtout concernant la révolte de 1947 chez nous , mais il a reçu des pressions et n’osait plus le dire publiquement
      J’attends aussi la réaction de la gauche française ,

    • 16 février à 16:05 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Betoko,

      On verra si Vatomena ose encore nous faire regretter la colonisation,...son refrain habituel,...

      Les oignons de l’Egypte,...pourtant’ ils y étaient,....« crime contre l’humanité »,...

    • 16 février à 16:28 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      Vatomena __En ce qui me concerne présentement ce n’est pas que la France impériale ait commis un crime contre l’humanité (dixit le jeune Macron en visite protocolaire à Alger).Non !!,Ce qui me concerne particulièrement : C’est ce crime contre l’humanité MALGACHE perpétré par les héritiers de la Colonisation française.La colonie des Ratsiraka ,des Ravalo ,des Rajoel ,des Hery qui nous ont privé de bon riz , de routes ,d’instruction, de justice ,de sécurité et maintenant de lumière et d’eau. Ils ont fait pire que les colons et en moins de temps .Ils ont tué l’ame malgache et la fierté d’etre malgache .Ils ont donné à la jeunesse et surtout à nos jeunes filles une seule ambition : Andafy et encore Andafy . Non ,Jamais je ne dirai Merci à ceux qui ont crucifié tout un pays ,en apportant la désolation ,le retour à l’age des cavernes .

    • 16 février à 17:15 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      Ce qui s’appelle aujourd’hui Algérie est resté durant 3 siècles sous la domination et la colonisation des Ottomans .Sous le nom de Régence d’Alger ,le pays était une colonie ottomane dans laquelle les janissaires turcs s’illustrèrent par leurs méthodes particulièrement brutales et expéditives.La décapitation et le supplice du pal pour les rebelles et les insoumis étaient un spectacle public familier .Le marché aux esclaves d’Alger était réputé.Les pirates barbaresques écumaient la Méditerranée toute l’année pour fournir ce marché .L’intervention française aura mis en déroute ce trafic séculaire.Les premier français ne découvriront ni routes ,ni hopitaux ,ni université,ni vastes cultures .Ils se chargeront d’accomplir tout cela et lls laisseront en se retirant un fabuleux héritage dont le pétrole du Sahara qui fait vivre l’Algérie aujourd’hui.La possession française de l’Algérie aura duré juste un peu plus d’un siècle ..Curieusement c’est aux français que les algériens demanderaient des indemnités ,des remboursements , mais pas aux Turcs qui auront sévi sur le pays pendant trois siècles. Si la Turquie était insolvable ,elle ne l’est plus aujourd’hui . Elle avance ses pions jusque chez nous .Aujourd’hui les jeunes Harraga ne risquent pas leur vie pour se sauver en Turquie mais pour s’introduire en France .Il y aurait actuellement en France quatre millions de franco - algériens .De la bi- nationalité ils en abusent. Aux français de faire le ménage un jour . Combien de malgaches sont là bas ,à vivre loin du tanindrazana ?

    • 16 février à 17:42 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      de la lecture pour dame Isandra
      "Contrairement à ce qui est communément avancé, la colonisation n’a pas enrichi la France. En 1959, l’Algérie consommait 20 % du budget de l’État français. À l’identique des autres colonies, l’Algérie a coûté beaucoup d’argent aux contribuables français. Dans le même temps, sa population s’accroissait de manière exponentielle, conséquence de l’apparition de la médecine moderne qui réduisit considérablement la mortalité infantile… Je passe les détails, mais bien des mythes seraient déconstruits si on se donnait la peine d’examiner objectivement les faits plutôt que de croire sur parole les mensonges des serpents à sornettes médiatiques.

      Maintenant, une petite devinette : pourquoi tant d’Algériens ont-ils cherché à s’installer dans une nation criminelle après avoir obtenu leur indépendance ? Un phénomène qu’Emmanuel Macron entend favoriser en garantissant, une fois au pouvoir, une plus grande « mobilité entre la France et l’Algérie ». Ses déclarations encourageront les Algériens à réclamer toujours plus de repentance de la part de la France et des Français.«  »"

    • 16 février à 21:20 | vatomena (#8391) répond à Isandra

    • 16 février à 22:01 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      @Isandra— Béni soit le ciel ; Les colons français sont restés seulement 70 ans chez nous Alors que la colonisation de l’Afrique du Nord par les arabes et qui a commencé au 7 ème siècle dure encore.Les berbères et les kabyles sont toujours sous domination.Ils ont perdu leur religion d’origine et par le sabre ils ont été convertis à l’Islam.

    • 16 février à 22:40 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      @Isandra— Un rappel :
      En 1945 ,quand les chinois occupèrent le Tonkin ,Ho Chi Minh qui souhaitait leur départ déclara dans un discours : Croyez moi,il vaut mieux sentir la crotte des français que de manger la m...erde des chinois durant l’éternité .

    • 17 février à 12:35 | kartell (#8302) répond à Isandra

      @ vatomena,

      Macron a donné à tous les nationalistes bornés, qui voient la corruption leur passer sous le nez, et aux frustrés végétatifs d’un état en ruine, des raisons opportunes de penser qu’ils ont eu raison de faire de leur bouc-émissaire attitré, l’unique responsable de leurs conditions déplorables surtout vis à vis d’une diaspora, fière d’avoir échappé à un destin lymphatique…
      On ne va pas refaire notre histoire, elle est gravée dans le marbre que certains voudraient de plâtre afin d’y modifier son cours pour donner aux événements du passé, un meilleur aspect victimaire afin d’en exagérer nos moments les plus douloureux ….
      La repentance, ce serait donc comme l’arbre qui cacherait la forêt depuis notre indépendance ?…
      Encensé, aujourd’hui, un président mythomane qui pendant plus de vingt ans, a plongé le pays dans l’obscurantisme, la corruption, la concussion familiale, la pauvreté dont nous ne pouvons plus nous extraire !…
      Regretté un président, mercenaire d’un libéralisme débridé, qui, dissimulé derrière ses pots de yaourts a saigné comme personne un pays naïf, et, qui l’a amèrement regretté !…
      Insupporté un clown-président, expert-comptable de rien !…
      Qui a pillé le pays de son bois de rose, mis en trafic réglé notre or, nos saphirs, nos tortues, nos femmes envoyées en esclave au Moyen-Orient ?…
      Entretenir ainsi des relents nauséabonds avec notre passé, c’est donner à nos insuffisances actuelles, ses bonnes raisons de s’exempter de toutes critiques, de poursuivre dans cette voie suicidaire qui semble plus nous quitter en s’élargissant de plus en plus !…
      Attribuer la faute aux autres, c’est aussi une conduite irresponsable en nous bricolant un échappatoire pour nous affranchir de nos propres erreurs, c’est ce que nous savons le mieux faire et l’occasion donnée, avec un Macron, opportuniste à souhait, mais qui n’était pas rentrée dans l’oreille d’un sourd de ses propres reculades !….
      C’est déplorable parce que poursuivons dans notre quête pénalisante de l’abandon de nos propres échecs cuisants en tentant de faire porter à notre histoire passée, tout le poids de notre situation présente, dont l’entière responsabilité incombe à nos « dirigeants » ! ...

    • 20 février à 08:26 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      @Isandra— Un rappel :
      Bernard Lugan répond à votre angoisse :
      "Vous devriez pourtant savoir, Monsieur le candidat à la présidence de la République, qu’en créant l’Algérie, la France donna un nom à une ancienne colonie ottomane, traça ses frontières, unifia ses populations, y créa une administration et toutes ses infrastructures.

      Ce faisant, y aurait-elle commis un « crime contre l’humanité » ou « contre l’humain » ? Les chiffres de l’accroissement de la population ne semblent pas l’indiquer puisqu’en 1830, la population musulmane de l’Algérie n’excédait pas 1 million d’habitants alors qu’en 1962 elle avait bondi à 12 millions.

      Serait-ce donc en commettant des « crimes contre l’humanité » que la France, ses médecins et ses infirmiers soignèrent et vaccinèrent les populations et firent reculer la mortalité infantile ? Serait-ce parce qu’elle commettait des « crimes contre l’humain » que chaque année, à partir du lendemain du second conflit mondial, 250 000 naissances étaient comptabilisées en Algérie, soit un accroissement de 2,5 à 3% de la population, d’où un doublement tous les 25 ans ? A ce propos, relisons René Sédillot :

      « La colonisation française a poussé l’ingénuité - ou la maladresse - jusqu’à favoriser de son mieux les naissances : non seulement par le jeu des allocations familiales, mais aussi par la création d’établissements hospitaliers destinés à combattre la stérilité des femmes. Ainsi, les musulmanes, lorsqu’elles redoutaient d’être répudiées par leurs maris, faute de leur avoir donné des enfants, trouvaient en des centres d’accueil dotés des moyens les plus modernes tout le secours nécessaire pour accéder à la dignité maternelle. (…) (L’histoire n’a pas de sens, Paris, 1965, page 71).’’

      Enfin, puisque vos propos indécents tenus à Alger obligent à faire des bilans comptables, voici, Monsieur le candidat à la présidence de la République, celui qui peut être fait au sujet de l’Algérie française : en 132 années de présence, la France créa l’Algérie, l’unifia, draina ses marécages, bonifia ses terres, équipa le pays, soigna et multiplia ses populations, lui offrit un Sahara qu’elle n’avait jamais possédé après y avoir découvert et mis en exploitation les sources d’énergie qui font aujourd’hui sa richesse. Comme je ne cesse de l’écrire depuis des années, en donnant l’indépendance à l’Algérie, la France y laissa 70.000 km de routes, 4300 km de voies ferrées, 4 ports équipés aux normes internationales, une douzaine d’aérodromes principaux, des centaines d’ouvrages d’art (ponts, tunnels, viaducs, barrages etc.), des milliers de bâtiments administratifs, de casernes, de bâtiments officiels qui étaient propriété de l’Etat français ; 31 centrales hydroélectriques ou thermiques ; une centaine d’industries importantes dans les secteurs de la construction, de la métallurgie, de la cimenterie etc., des milliers d’écoles, d’instituts de formations, de lycées, d’universités. Dès l’année 1848, et alors que la conquête de l’Algérie était loin d’être achevée, 16 000 enfants en majorité musulmans étaient scolarisés. En 1937 ils étaient 104 748, en 1952 400 000 et en 1960 800 000 avec presque 17 000 classes, soit autant d’instituteurs dont les 2/3 étaient Français (Pierre Goinard, Algérie : l’œuvre française. Paris, 1986).

      En 1962, il y avait en Algérie, un hôpital universitaire de 2000 lits à Alger, trois grands hôpitaux de chefs-lieux à Alger, Oran et Constantine, 14 hôpitaux spécialisés et 112 hôpitaux polyvalents, soit le chiffre exceptionnel d’un lit pour 300 habitants.

      Tous ces équipements, toutes ces infrastructures, tous ces établissements ainsi que les personnels qui les faisaient fonctionner avaient été payés par la France et avec l’argent des Français..’’

  • 16 février à 15:33 | Jipo (#4988)

    « de faibles capacités pour identifier les espèces aux points de prélèvements et la connaissance déficiente sur des ressources de bois, » 👉
    Y Andriamanga, vous prenez vos lecteurs pour des demeurés !
    Avec de telles affirmations, vous cautionnez le pillage, par contre pour abattre les arbres de BDR, non seulement ils savent parfaitement les reconnaitre, mieux : ou ils se trouvent !!!
    A vous lire seuls les trafiquants savent ou ils se trouvent quant aux corrompus chargés de les protégés, vous avez embauché une équipe de mongoliens ou c ’est à dessein ???
    Pourriez-vous me dire quels sont les critères « exigés » pour devenir gardien de réserves, avec la spécification d’ en ignorer l’ essence, le lieux, et quoi encore : être aveugle & sourd ???
    Quant au ministère des forets, au trou direct !

    • 16 février à 16:11 | betoko (#413) répond à Jipo

      Autre que les bois de rose , qui a donné l’ordre d’abattre les arbres qui se trouvent à Ampadrianomby pour en faire une construction illicite parait , Mais on attend la confirmation
      Tangy 37
      Détrompez vous , le reboisement , nombreux sont des associations et des simples citoyens qui s’en occupent , tels que Montloup , le propriétaire de la forêt d’Andasibe entre autres

  • 16 février à 16:02 | Saint-Jo (#8511)

    « 16 février à 15:12 | Isandra (#7070) »
    « La colonisations..! Macron a bien su la qualifier, attention, c’est un français ah et peut être futur Président, il a déclaré que « c’est un acte de barbarie et un crime contre l’humanité ».Donc, s’il arrive au pouvoir, nous pourrons espérer des réparations financières conséquentes,... »

    « Réparations financières conséquentes » ?
    Non ! Hors de question ! Surtout dans les circonstances existantes actuellement à Madagascar !
    La nazie catho mécréante foza ne pense qu’aux retombées pour elle même , personnellement .
    Certainement elle croit déjà qu’elle tient enfin la robe à ananas qu’elle rêve d’acquérir depuis plus d’un an déjà .
    Si Macron projette d’engraisser les déjà trop gras dirigeants civils et militaires gasy , alors il court très certainement à sa perte .

    • 16 février à 16:15 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo

      Masin-Joany,...

      Pour vous dire franchement, moi et notre famille n’attendons pas cet argent pour vivre décemment,...grâce aux sueurs de notre père,...En effet, nous avons de la chance d’avoir un père courageux, bosseur, et nous ses enfants qui en profitons maintenant. Merci Papa, jtm,...tu es le meilleurs Papa du monde,...

      Je me bats plutôt pour les autres qui n’ont pas cette chance,...

    • 16 février à 16:23 | betoko (#413) répond à Saint-Jo

      Il ne s’agit pas seulement de Madagascar , mais de tous les pays d’Afrique Francophone
      La France avait demandé à l’Allemagne des dommages et intérêts pendant la guerre 14-18 et 39-45 , pourquoi ses ex-colonies ne demandent pas la même chose . Combien avait rapporté à la France ses ex-colonies ? Tu crois que c’est pour s’amuser que La France , L’Angleterre ou Le Portugal ont colonisé ces pays ?

    • 16 février à 16:27 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      Et ce brave papa voulait sans doute donner un niveau d’instruction au moins honorable à sa fifille !
      Mais visiblement ça n’a pas marché comme il espérait .
      C’est vraiment pas de chance .

    • 16 février à 16:43 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo

      Masin-Joany,...

      En effet, j’avoue, mon Papa chéri aurait voulue que je sois médecin spécialiste,...et suive mes études en France,...mais,...la personne concernée a choisi autre chose,...in other country,...

    • 16 février à 18:02 | vatomena (#8391) répond à Saint-Jo

      Betoko !!!Le royaume de Ranavalo n’était pas un Eldorado !! Comme les vazaha s’étaient trompés !.La cruelle expérience de Fort Dauphin aurait du les alerter. 5 000 morts des fièvres dans un corps expéditionnaire de 15 000 hommes et en quelques mois seulement !
      Tous les migrants ,clandestins ,réfugiés qui croient encore à un Eldorado européen font fausse route eux aussi.Heureusement ,ils ne perdront pas la vie pour cela :une fois en place ,ils trouveront des hopitaux ,des écoles ,des refuges ,de l’aide sociale et des « Welcome refugees ».Ils s’invitent

  • 16 février à 17:19 | Saint-Jo (#8511)

    Ah ! La question de compétences intellectuelles : c’est un sujet hors de mes pauvres compétences , moi qui sais juste lire et écrire .
    Et ce d’autant plus que , d’après mes amis expat’ , il faut aussi être courageux et persévérant à l’effort pendant plus de 7 années durant au moins après un brillant baccalauréat dans le système français .
    Si c’est le cas dans le système français , alors qu’est-ce que ça serait dans le système gasy ?

  • 16 février à 18:11 | diego (#531)

    Bonjour Babah,

    Et vous êtes le superviseur des intervenants ici !

    • 17 février à 00:26 | Babah (#9347) répond à diego

      Bonjour Diego,
      Il faut bien quelqu’un pour remettre à leur place de simple forumistes-frustrés les prétendant-ministres de l’économie universelle ou experts-institutionalistes et autres spécialistes des relations obligatoirement francophones... qui ne font que copier-coler ce que leur ânonent les médias français.

  • 16 février à 18:19 | betoko (#413)

    Monsieur Rabetokotany alias betoko, n’essayez pas de noyer le poisson avec votre évocation du nom de Ravalomanana, les intervenants de MT n’en seront nullement dupés. La vérité quant au chapitre du président impliqué jusqu’au cou dans le BDR est celle concernant le bac-3 via le fameux document ci-après :

    https://fr.mongabay.com/2010/11/le-president-de-madagascar-lie-au-trafic-illegal-de-bois-rose-video/
    Jacques
    Ce journal fait partie des lobby pro-Marckiavel Ravalomanana , Madagate.org savait qui en est l’auteur de l’article à l’époque où il était écrit . Leur but était très simple c’est du discréditer Andry Rajoelina . Si c’était le cas depuis la fin de la transition le pouvoir actuel le quel a une haine inqualifiable avec l’ex président de la transition ainsi que la communauté internationale n’auraient pas porté plainte contre Andry Rajoelina surtout le CITES , l’association VOAHARY GASY
    Homer Berziky que Jean Ravelonarivo connaissent les noms de tous les trafiquants , mais aucun d’eux n’avaient cité le nom d’Andry Rajoelina
    Des chinois disaient juste après la démission de Marckiavel , nous traitons directement avec le président malgache , ils voulaient dire avec Marckiavel Ravalomanana . Andry Rajoelina vient tout juste d’être désigné par l’armée pour devenir le président de la transition donc ces chinois ne désignent pas ce dernier . M’étonne beaucoup que dés sa prise de fonction Andry Rajoelina avait eu le temps matériel d’avoir convoqué ces chinois et d’avoir traité avec eux le trafic de bois de rose , Et selon l’alliance VOAHARY GAY le trafic continue encore jusqu’ à ce jour . Qui est à la tête de ce trafic , est ce andry Rajoelina ?

  • 17 février à 02:52 | cacatoès (#9758)

    Tapatapao fahatany ihany ny ala fa mbola tsy ampy an’la anga ny hay tany efa mianjady any atsimo !!
    Aza avela ratsy ringany ireo hazo saro bidy ireo noho ny fitiavan-tena an’laisany !!
    Ny vola manko maharitra mandrakizay !! Misy faha tamperany io ry zareo an, miandrasa kely dia hijinja ny tsy mety hataonareo amin’io Nosy io nareo be trafika ireo !!!
    Se ki sema le vao hono rekolta la tampety !!

  • 17 février à 08:32 | lysnorine (#9752)

    @ Isandra
    « 16 février à 15:12 | Isandra (#7070)
    « Vatomena,...
    « La colonisations..! Macron a bien su la qualifier, attention, c’est un français ah et peut être futur Président, il a déclaré que “c’est un ACTE DE BARBARIE et un CRIME CONTRE L’HUMANITÉ” .Donc, s’il arrive au pouvoir, nous pourrons espérer des réparations financières conséquentes,...

    Efa hatry ny fahagola no nahafantaran’ny vahoaka tamin’ny firenena rehetra nozanahan’i Frantsa sy ny namany izany, satria nianjadian’ny fanandevozany nandritra ny taom-polo maromaro izy ireo. Fihatsaram-belatsihy fanaon’ny mpanao pôlitika frantsay hatrizay hatrizay ihany ny kabarin’i Macron, araka ny asongadin’ny lahatsoratra manaraka mampahatsiahy ny naha-kôlônialista azy rehetra ireo, izay mbola endrika aman-toetsaina ananany ihany ankehitriny.

    « Les horreurs du colonialisme français ...et ses suppôts PS et PCF »
    http://groupecri.free.fr/article.php?id=75
    Article du CRI des Travailleurs n°21

    « Une loi honteuse a conduit la bourgeoisie française, ces derniers temps, à faire une incursion timorée dans le passé colonial de la France. L’article 4 de la loi du 23 février 2005 exige en effet que « les programmes scolaires reconnaissent en particulier le RÔLE POSITIF DE LA PRÉSENCE FRANÇAISE OUTRE-MER , notamment en Afrique du Nord »
    .
    « Huit mois après ce vote, à propos duquel Jean-Marc Ayrault, président du groupe socialiste, a déclaré : « Nous avons manqué de vigilance »…, Le PS S’ÉTAIT BIEN GARDÉ, durant ces HUIT MOIS, de mobiliser contre ce texte, CONTRAIREMENT À UN GROUPE D’HISTORIENS qui avaient immédiatement réagi en lançant une pétition exigeant son abrogation. [...]

    Mais que les dirigeants socialistes récusent le terme de « rôle positif » ou qu’ils le reprennent à leur compte, eux et leurs compères du PCF ne sauraient faire oublier la COMPLICITÉ DIRECTE DE CES DEUX PARTIS DANS LES ATROCES MÉFAITS DU COLONIALISME FRANÇAIS. D’autant moins que les actuels dirigeants PS et PCF, qui voudraient se draper dans les habits de la vertu anticolonialiste, cautionnent en fait le NÉOCOLONIALISME PRATIQUÉ AUJOURD’HUI par les gouvernements de droite… et de GAUCHE . Car ces gouvernements sont tous à la botte de la bourgeoisie française ; or l’exploitation des ex-colonies joue, aujourd’hui comme hier, un rôle éminemment « positif »… pour ses profits.

    « “Rôle positif de la présence française outre-mer” ? Retour sur quelques horreurs du colonialisme français

    « MASSACRES ET BARBARIE DE LA CONQUÊTE

    « La “présence française outre-mer” , c’est d’abord la conquête. Une conquête d’une BARBARIE inouïe, où la “France des droits de l’homme” a atteint des sommets dans l’immonde, le plus souvent AU NOM DE “la CIVILISATION”. La conquête de l’ALGÉRIE, à partir de 1830, est menée au moyen de PILLAGES et de VIOLS, de RAZZIA et autres DESTRUCTIONS SYSTÉMATIQUES pour contraindre les tribus à la soumission. Une cruauté à peine imaginable. Un officier, le colonel de MONTAGNAC, décrit ces méthodes en 1843 : “IL FAUT ANÉANTIR TOUT CE QUI NE RAMPERA PAS À NOS PIEDS COMME DES CHIENS”. En 1845, le général PÉLISSIER ENFUME un millier d’Arabes dans une grotte de Dahra (1). Quant aux “gens qui n’étaient pas massacrés”, ils “mouraient de faim, de malnutrition et de maladies” (2)

    (1) Marc Ferro, « La conquête de l’Algérie », in Marc Ferro (dir.), Le livre noir du colonialisme XVIe-XXIe siècle : de l’extermination à la repentance, Paris, Robert Laffont, 2003, p. 492.
    (2) Catherine Coquery-Vidrovitch, « Évolution démographique de l’Afrique coloniale », in Marc Ferro (dir.), Le livre noir du colonialisme, op. cit., p. 558.

    « Il en va de même pour la conquête de l’INDOCHINE, dans les années 1880 : exécutions capitales, VILLAGES BRÛLÉS ET RASÉS, CIVILS MASSACRÉS y accompagnent l’installation des colons français… Des soldats, à l’époque, témoignent de ces atrocités : “En passant dans les villages, nous avions le DROIT DE TOUT TUER ET PILLER lorsque les habitants ne voulaient pas se soumettre. Aussi nous n’avons pas manqué de poulets et de cochons… Nous partons le SOIR vers dix et onze heures, nous allons dans les villages et nous SURPRENONS les habitants au LIT. NOUS TUONS TOUT, HOMMES, FEMMES, ENFANTS, à coups de crosse de fusil et à la baïonnette, c’est un vrai massacre.” (3) En juillet 1885, les troupes françaises font l’assaut de la citadelle de Hué, dans le centre du Vietnam ; elles incendient, pillent et massacrent : “Les palais, les archives, la bibliothèque, tout un héritage culturel précieux, furent réduits en cendres.” (4)

    (3) Ch. Fourniau, Annam Tonkin, 1885-1896, cité par Pierre Brocheux, « Le colonialisme français en Indochine », in Marc Ferro (dir.), Le livre noir du colonialisme, op. cit., p. 354.
    (4) Pierre Brocheux, « Le colonialisme français en Indochine », ibidem, p. 355

    « La colonisation engendre dans la péninsule indochinoise une VÉRITABLE CATASTROPHE DÉMOGRAPHIQUE. Les MASSACRES liés aux guerres de conquête et les MALADIES apportées par les colons et leurs armées détruisent un TIERS de la population, parfois DAVANTAGE EN AFRIQUE NOIRE. »

    [sy teto Madagasikara : zahao : http://www.madagascar-tribune.com/Interpellation-de-Hery,22699.html?id_article=22699&id_objet=22699#formulaire_forum
    28 novembre 2016 à 11:01 | lysnorine (#9752)

    « Araky ny fanisam-bahoaka nataon’ny fanjakana kôlônialy tamin’ny 1902 anefa, dia 2,550,000 sisa ny mponina, izany hoe : Nihena 2,450,000 (na 49%) hatramin’ny nidiran’ny Frantsay teto Madagasikara, raha ekena fa 5,000,000 izy talohan’ny ady farany tamin’ny frantsay (1895). Izany hoe VERY SASAKA latsaka kely izany (fara-faha-ratsiny) ! »]
    (Hotohizana)

    • 17 février à 08:38 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      (Tohiny1)
      @ Isandra : « colonisation, acte de barbarie et crime contre l’humanité »

      « Les horreurs du colonialisme français ...et ses suppôts PS et PCF »

      « Spoliation et néo-esclavagisme »

      « Après la conquête, “la PRÉSENCE FRANÇAISE outre-mer”, c’est d’abord, pour les peuples colonisés, la SPOLIATION et le TRAVAIL FORCÉ . Les peuples colonisés sont victimes du VOL de leurs biens, lorsque les colons s’accaparent les meilleures terres. En Algérie notamment, cette DÉPOSSESSION FONCIÈRE engendre une “paupérisation profonde du monde rural” (5), qu’accompagne une dégradation de l’habitat. Si “rôle positif” il y a, ce ne peut être que pour la bourgeoisie impérialiste française qui y engrange de FARAMINEUX BÉNÉFICES, avec des taux de profits particulièrement élevés, bien supérieurs à ceux des entreprises exerçant leur activité en métropole ou à l’étranger : vers 1913, ces taux atteignent 30 % pour la Compagnie des phosphates et chemins de fer de Gafsa, 35 % pour les Charbonnages du Tonkin, 39 % pour les chemins de fer de Dakar à Saint-Louis, 50,8 % pour les Distilleries d’Indochine et 56,5 % pour la Banque de l’Indochine (6). L’EXPLOITATION des ressources et, pour y aider, la CONSTRUCTION DE CHEMINS DE FER, N’Y SERVENT QUE LES INTÉRÊTS DES CAPITALISTES COLONISATEURS. MAIS PAS CEUX DES COLONISÉS, qui subissent une effroyable exploitation. 130 000 Africains sont réquisitionnés pour construire la ligne de CHEMIN DE FER CONGO-OCÉAN et PLUSIEURS DIZAINES DE MILLIERS Y PÉRISSENT. De rares textes dénoncent alors ces conditions de travail meurtrières : “Dans un coin de cette forêt, entre Pointe-Noire et Brazzaville, au Mayumbe, […] CINQUANTE MILLE NOIRS ONY PAYÉ DE LEUR VIE l’INUTILE établissement d’une petite ligne de chemin de fer qui pouvait passer ailleurs, mais qui, de cette façon, A RAPPORTÉ TROIS MILLIARDS à des entrepreneurs que la justice veut ignorer.”(7) Les CONDITIONS DE TRAVAIL sont également fort PROCHES DE L’ESCLAVAGE pour les “coolies” indochinois, BATTUS À MORT PARFOIS par leurs contremaîtres, dans les plantations d’hévéas notamment, au profit du capitaliste MICHELIN. En de nombreux endroits, le TRAVAIL FORCÉ est GÉNÉRALISÉ, notamment dans ces villages du Sénégal, de Guinée ou de Côte d’Ivoire où l’on trouve, en 1913 encore, des esclaves rachetés à des trafiquants africains et contraints de travailler dans des camps (8). Au début du XXe siècle, sur les quelque HUIT millions d’habitants que compte l’Afrique occidentale française (AOF), DEUX millions sont des “NON LIBRES” ; ils travaillent comme PORTEURS ou comme MANŒUVRES sur les chantiers de construction de CHEMIN DE FER, tandis que d’autres sont enrôlés comme TIRAILLEURS. En Afrique équatoriale française (AEF), le recours au travail forcé est encore plus massif. Sous la IVe République, une loi est adoptée (le 11 avril 1946) assurant que “le travail forcé est interdit de façon absolue dans les territoires d’outre-mer” : c’est dire s’il avait perduré jusque-là. Mais de vrai travail avec des salaires dignes, il n’y en a point, ou peu, pour les colonisés. À la veille de la guerre d’indépendance, l’industrialisation n’a créé que 15 000 emplois pour les Algériens. Le chômage en Algérie est évalué, en 1954, à 25 % de la population masculine en âge de travailler (9). À part une oligarchie foncière, les trois quarts des Algériens n’ont pas un niveau de vie décent. MOINS DE 13 % DES ENFANTS ONT ACCÈS À L’ÉCOLE PUBLIQUE.

      (5) Bernard Droz et Évelyne Lever, Histoire de la guerre d’Algérie 1954-1962, Paris, Le Seuil, 1982, p. 20.

      (6) Jacques Marseille, Empire colonial et capitalisme français. Histoire d’un divorce, Paris, Albin Michel, 1984, [rééd. Le Seuil], p. 109-111.

      (7) M. Sauvage, Les Secrets de l’Afrique noire, Paris, Denoël, 1937.

      (8) Gilles Manceron, Marianne et les colonies. Une introduction à l’histoire coloniale, Paris, La Découverte, 2003, p. 205.

      (9) Bernard Droz et Évelyne Lever, Histoire de la guerre d’Algérie 1954-1962, op. cit., p. 39.

      (Hotohizana)

    • 17 février à 08:43 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      (Tohiny 2)
      @ Isandra : « colonisation, acte de barbarie et crime contre l’humanité »

      « Les horreurs du colonialisme français ...et ses suppôts PS et PCF »

      « Chair à canon et zoos humains »

      « Pour le colon, la vie d’un indigène ne vaut que par le profit qu’il rapporte. Paru en 1887, un récit d’aventures exotiques indique, en guise de légende associée à une gravure qui montre des Blancs massacrant des Africains : « Ils tirent habituellement sur les indigènes POUR NOURRIR LEURS CHIENS. » (10) Or, les « verdicts de race » sont monnaie courante aux colonies : les COLONS COUPABLES DE MEURTRE CONTRE DES COLONISÉS sont condamnés à de la PRISON AVEC SURSIS ou doivent verser un « dédommagement » dérisoire. Les colonisés sont surtout bons à servir de chair à exploitation, ou de chair à canon lorsque la France est engagée dans un conflit impérialiste. Pendant la Première Guerre mondiale, 600 000 soldats et travailleurs coloniaux sont enrôlés dans cette guerre : cela représente, pour ces territoires peu peuplés à l’époque, une gigantesque ponction. De véritables CHASSES À L’HOMME sont menées POUR RECRUTER DES SOLDATS et les révoltes, celles des peuples d’Indochine ou de Volta en 1915, par exemple, sont impitoyablement matées. 81 000 soldats coloniaux, enrôlés dans les troupes d’assaut et envoyés en première ligne, périssent sur les champs de bataille de la bourgeoisie impérialiste. Clemenceau déclare alors au sujet des “indigènes” : “Je leur ai dit qu’ils étaient en train de se libérer eux-mêmes en venant se battre avec nous, que nous devenions fils de la même civilisation”.
      « La République française “une et indivisible” se gargarise alors d’universalisme et d’humanisme, mais PRATIQUE DANS LES FAITS UN RACISME poussé à un point tel que l’humiliation devient une “attraction”. Des années 1880 aux années 1930, c’est-à-dire au cœur de la Troisième République, elle invente de véritables ZOOS HUMAINS, “spectacles exotiques” qui ENCAGENT DES DAHOMÉENS au Jardin d’acclimatation de Paris et des “ZOULOUS” aux Folies-Bergères (11). Lors de l’EXPOSITION UNIVERSELLE, en 1889, sont “reconstitués” au pied de la TOUR EIFFEL des “VILLAGES NÈGRES” et des “VILLAGES CANAQUES”, dont on force les occupants à rester ENFERMÉS À MOITIÉ NUS. Lorsque la République célèbre, en 1930, le centenaire de la prise d’Alger, elle présente des Algériens déguisés en “tribus vaincues” dans les costumes de 1830. Lors de l’EXPOSITION COLONIALE, l’année suivante, des CANAQUES de NOUVELLE-CALÉDONIE, francophones et alphabétisés, sont exhibés comme des CANNIBALES , “CONTRAINTS de poser à MOITIÉ NUS et MAQUILLÉS en guerriers” (12).
      (10) Cité par Gilles Manceron, Marianne et les colonies, op. cit., p. 137.
      (11) Cf. Nicolas Bancel, Pascal Blanchard, De l’indigène à l’immigré, Paris, Gallimard, 1998, p. 19.
      (12) Gilles Manceron, Marianne et les colonies, op. cit., p. 126.

      « Les révoltes écrasées dans le sang »
      Une répression sanglante frappe toute tentative d’insurrection et de révolte populaire. En 1931, dans la garnison de Yen Bay, en INDOCHINE, lorsque les tirailleurs se soulèvent à l’initiative du Parti révolutionnaire national, la répression est féroce : 3 000 morts. Au même moment, en 1930-1931, le soulèvement paysan généralisé à l’ensemble du VIETNAM est lui aussi écrasé dans le sang ; le nombre de victimes n’en est pas connu, mais on sait que le commandement a reçu l’ordre de “RÉPRIMER, TUER, FAIRE LE MOINS DE PRISONNIERS POSSIBLE” (13). La répression de l’insurrection en COCHINCHINE, en 1940-1941, fait elle aussi plusieurs milliers de morts.

      Le 8 mai 1945, des milliers de manifestants nationalistes (protestant contre la déportation du dirigeant nationaliste MESSALI HADJ dans l’extrême Sud du pays, puis au Gabon), sont ABATTUS par l’armée française à SÉTIF et à GUELMA en ALGÉRIE : expéditions punitives, ratissages, répression atroce pendant PLUSIEURS SEMAINES. En outre, l’armée française enlève et abat systématiquement les bestiaux pour affamer les villageois réfugiés dans les montagnes. “Certains douars, après le retour de leurs habitants, resteront sans ravitaillement pendant une assez longue période”. (14) À la même date, une révolte (moins connue) est elle aussi violemment réprimée à DOUALA au CAMEROUN . En novembre 1946, le bombardement du port de HAIPHONG fait 6 000 morts vietnamiens. En mars 1947, plusieurs milliers de Malgaches insurgés — entre 11 000 et 80 000 selon les estimations — sont massacrés. “La riposte coloniale se déploie sur deux plans que l’on pourrait appeler l’atrocité policière en VILLE, d’une part, et l’atrocité militaire à la CAMPAGNE, d’autre part”. (15) L’armée française torture, brûle et pille des villages, exécute sans jugement, largue des prisonniers depuis des avions, pour terroriser les populations des villages sur lesquels ces corps sont jetés. C’est bel et bien là une “TERREUR D’ÉTAT”, pratiquée directement par les gouvernements de la République française.
      (13) Centre des Archives d’Outre-mer, Fonds Indochine, 1597, cité par Pierre Brocheux, « Le colonialisme français en Indochine », in Marc Ferro (dir.), Le livre noir du colonialisme, op. cit., p. 368 (note).
      (14) Yves Benot, Massacres coloniaux. 1944-1950 : la IVe République et la mise au pas des colonies françaises, Paris, La Découverte et Syros, 1994, 2001, p. 31.
      (15) Idem, p. 528.
      (Hotohizana)

    • 17 février à 08:58 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      (Tohiny 3)
      @ Isandra : « colonisation, acte de barbarie et crime contre l’humanité »

      « Les horreurs du colonialisme français ...et ses suppôts PS et PCF »

      « PS et PCF, suppôts du colonialisme français d’hier… et d’aujourd’hui »

      « Mais au fait, QUI siège à l’époque dans CES GOUVERNEMENTS ? Des dirigeants SOCIALISTES et COMMUNISTES ! Jusqu’en mai 1947, les gouvernements sont “tripartites” : “socialistes”, “communistes” et membres du MRP [Mouvement Républicain Populaire, akaiky ny Eglizy Katôlika ary mpanohana mivantana ny kôlônialista] . Les MASSACRES en Algérie, en Indochine, au Cameroun et à Madagascar qui viennent d’être évoqués ont tous lieu sous l’autorité de gouvernements où participent la SFIO (PS) [Section Française de l’Internationale Ouvrière] et le PCF, sous la présidence du “socialiste” Vincent AURIOL !

      Le PS (SFIO) a TOUJOURS SOUTENU la colonisation et la POLITIQUE COLONIALE de l’impérialisme français
      Comment expliquer pareilles avanies de la part de partis qui se réclament de la classe ouvrière et du socialisme ? Pour le comprendre, il faut rappeler que la SOCIAL-DÉMOCRATIE classique a toujours considéré que les “Lumières” pouvaient être apportées par les “civilisations supérieures” aux “inférieures” . C’est cette CONVICTION qui fait dire à JAURÈS LUI-MÊME , lors d’une conférence à l’Alliance française en 1884 : “Quand nous prenons possession d’un pays, nous devons amener avec nous la GLOIRE DE LA FRANCE, et soyez sûrs qu’on lui fera bon accueil, car elle est pure autant que grande […]. Quatorze ans plus tard, Jaurès persiste et signe, en assurant encore : « SI QUELQUES FOUS SONGEAIENT À DÉPOUILLER LA FRANCE DE SON DOMAINE COLONIAL, TOUTES LES ÉNERGIES FRANÇAISES et toutes les consciences droites dans le monde SE RÉVOLTERAIENT contre pareille tentative. » (17) Léon BLUM s’inscrit parfaitement dans cette CONTINUITÉ lorsqu’il affirme, dans une déclaration à la Chambre des députés en 1925 : “Nous admettons le DROIT et même le devoir DES RACES SUPÉRIEURES d’attirer à elles celles qui ne sont pas parvenues au même degré de culture”. (18)

      Cela explique que les SOCIALISTES, une fois parvenus au pouvoir, ASSUMENT COMPLÈTEMENT LA POLITIQUE COLONIALE FRANÇAISE. En 1936, le Front populaire auquel participent la SFIO et le PCF propose tout au plus, dans son programme, une “commission d’enquête parlementaire sur la situation politique, économique et morale dans les territoires français d’outre-mer”.[...]. Plus tard, en 1947, le statut proposé pour l’ALGÉRIE par le “socialiste” Édouard DEPREUX (futur fondateur du PSU) et voté par les “socialistes” (sans susciter l’opposition des “communistes”, qui se contentent de s’abstenir) entérine l’INÉGALITÉ FONDAMENTALE ENTRE COLONS ET COLONISÉS : DEUX COLLÈGES ÉLECTORAUX sont créés, le premier comprenant les “citoyens français de plein droit” et 58 000 “citoyens de statut local” parmi les “musulmans”, le second réunissant 1 300 000 “musulmans” qui élisent une Assemblée algérienne. La voix d’UN Européen vaut ainsi HUIT voix d’Algériens.

      Et c’est toujours, officiellement, pour continuer à répandre les BIENFAITS DE “CIVILISATION” FRANÇAISE en ALGÉRIE que le gouvernement du “socialiste” Guy MOLLET se fait accorder tous pouvoirs (les fameux “pouvoirs spéciaux”) afin de prendre “toute mesure exceptionnelle en vue du rétablissement de l’ordre en Algérie”. Ce gouvernement envoie 400 000 jeunes du contingent et couvre les REGROUPEMENTS FORCÉS DE VILLAGEOIS et la TORTURE pratiquée par l’armée française. [...].
      MITTERRAND, s’il n’est pas encore membre du PS, est Garde des Sceaux de ce gouvernement Mollet, après avoir été ministre de l’Intérieur des précédents (21).

      (17) Cité in Gilles Manceron, Marianne et les colonies, op. cit., p. 226.

      (18) Cité ibidem, p. 235.

      (19) Bernard Droz et Évelyne Lever, Histoire de la guerre d’Algérie 1954-1962, op. cit., p. 26.

      20) Cité in Raphaëlle Branche, La torture et l’armée pendant la guerre d’Algérie 1954-1962, Paris, Gallimard, 2001, p. 82.

      21) Ceux qui, au PS, ont encensé Mitterrand en commémorant le dixième anniversaire de sa mort ONT soigneusement PASSÉ SOUS SILENCE SON ACTION COLONIALISTE (entre autres). Or Mitterrand n’a presque pas cessé d’être ministre sous la IVe République, en particulier pendant la guerre d’Algérie. En 1954, il interdit la manifestation du 14 juillet : chaque année, le 1er mai et le 14 juillet, des ouvriers algériens membres du MTLD (le Mouvement des travailleurs pour les libertés démocratiques) manifestaient aux côtés des ouvriers français ; le 14 juillet 1953, la police avait tué six manifestants, ouvriers algériens. Lorsque commence la guerre d’indépendance algérienne, en novembre 1954, Mitterrand utilise, le 5 puis le 7 novembre, des formules devenues célèbres : “La seule négociation, c’est la guerre” ; “l’ALGÉRIE C’EST LA FRANCE ET LA FRANCE NE RECONNAÎTRA PAS CHEZ ELLE D’AUTRE AUTORITÉ QUE LA SIENNE”. Garde des Sceaux, il signe en mars 1956 un décret qui dessaisit considérablement la justice civile au profit des tribunaux militaires, pour faciliter la répression sommaire. Malgré les premières révélations sur la torture pratiquée par l’armée française, Mitterrand reste jusqu’au bout dans le gouvernement Mollet.
      (Hotohizana)

    • 17 février à 09:02 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      (Tohiny 4)
      @ Isandra : « colonisation, acte de barbarie et crime contre l’humanité »

      « Les horreurs du colonialisme français ...et ses suppôts PS et PCF »

      « Le PCF stalinisé s’est vite rallié à la politique coloniale »

      « CONTRE la politique de la SFIO, le PARTI COMMUNISTE avait été FONDÉ, en 1920, sur des bases révolutionnaires et ANTICOLONIALISTES, dans le sillage de la révolution d’Octobre. La huitième des vingt et une conditions d’admission dans l’Internationale communiste, adoptées par le congrès de TOURS en décembre 1920, est sans ambiguïtés : “Dans la question des COLONIES et des nationalités opprimées, les partis des pays dont la bourgeoisie possède des colonies ou oppriment des nations doivent avoir une ligne de conduite particulièrement claire et nette. Tout parti appartenant à la IIIe Internationale a pour devoir de dévoiler impitoyablement les prouesses de “ses” impérialistes aux colonies, de SOUTENIR, NON EN PAROLES MAIS EN FAIT, tout mouvement d’émancipation dans les colonies, d’exiger l’expulsion des colonies des impérialistes de la métropole, de nourrir au cœur des travailleurs du pays des sentiments véritablement fraternels vis-à-vis de la population laborieuse des colonies et des nationalités opprimées et d’entretenir parmi les troupes de la métropole une agitation continue contre toute oppression des peuples coloniaux”. Suivant cette orientation, le JEUNE PARTI COMMUNISTE s’engage fortement, au début des années 1920, dans le combat CONTRE LES OPÉRATIONS COLONIALES françaises, en particulier contre la guerre du RIF, au MAROC, en 1923.

      Mais la soumission du parti communiste aux intérêts de la bureaucratie soviétique en voie de constitution sous la direction de Staline conduit à son ABANDON DE L’ANTICOLONIALISME, comme de toute orientation réellement révolutionnaire. C’est au moment de la CONSTITUTION DU FRONT POPULAIRE [1936] que ce RETOURNEMENT traître se révèle dans toute son horreur : comme en bien d’autres domaines, et sur ordre de Staline, la lutte de classe est abandonnée en faveur d’une alliance nationale. “La France” doit désormais être défendue en tant que telle et SON EMPIRE COLONIAL DOIT ÊTRE PROTÉGÉ. Dès 1935, les députés du PCF votent au Parlement les crédits militaires du gouvernement Laval — donc en particulier les CRÉDITS DES OPÉRATIONS COLONIALES —, contrairement à ce qu’ils avaient toujours fait depuis 1920. [...]

      En mai 1945, les dirigeants du PCF, pour JUSTIFIER la RÉPRESSION des manifestations nationalistes de SÉTIF et GUELMA par le gouvernement tripartite auquel ils participent, les présentent comme un COMPLOT FASCISTE (22). L’Humanité INVENTE de toutes pièces, le 12 mai, un COMPLOT de fonctionnaires de Vichy comme cause du soulèvement. Un mois plus tard a lieu le Congrès du PCF. Le représentant du Parti communiste algérien, CABALLERO, y affirme : “CEUX QUI RÉCLAMENT L’INDÉPENDANCE DE L’ALGÉRIE SONT DES AGENTS conscients ou inconscients d’un AUTRE IMPÉRIALISME. Nous ne voulons pas changer un cheval borgne pour un cheval aveugle”. Et les congressistes applaudissent. Maurice Thorez affirme alors que les populations d’Afrique du Nord “savent que leur intérêt est dans l’union avec le peuple de France” (23). À la fin des années 1940, le PARTI COMMUNISTE CONDAMNE “la PSEUDO-INDÉPENDANCE qui ne pourrait que renforcer l’impérialisme américain” (24). Après les dizaines de milliers de victimes de Madagascar, en 1947, le dirigeant communiste Georges Cogniot, dans L’Humanité, continue de vouloir sauver l’Union française (nouveau nom de l’Empire colonial) (25). Pendant toute la durée du conflit algérien, le PCF réclame la “paix en Algérie” ou encore le “règlement pacifique de la question algérienne”, PASSANT SOUS LE BOISSEAU LA REVENDICATION PRIMORDIALE DE L’INDÉPENDANCE. En fait, les députés communistes votent en 1956 les pouvoirs spéciaux au gouvernement de Mollet, Mendès-France et Mitterrand. La direction du PCF condamne les jeunes du contingent qui désertent et exclut ses propres membres déserteurs.

      (22) Marc Ferro, « En Algérie : du colonialisme à la veille de l’insurrection », in Marc Ferro (dir.), Le livre noir du colonialisme, op. cit., p. 510.
      (23) Cité par Yves Benot, Massacres coloniaux, op. cit., p. 59.
      (24) Marc Ferro, « En Algérie : du colonialisme à la veille de l’insurrection », in Marc Ferro (dir.), Le livre noir du colonialisme, op. cit., p. 510.
      (25) Yves Benot, Massacres coloniaux, op. cit., p. 131.
      (Hotohizana)

    • 17 février à 09:11 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      (Tohiny 5 sady farany)
      @ Isandra : « colonisation, acte de barbarie et crime contre l’humanité »
      « Les horreurs du colonialisme français ...et ses suppôts PS et PCF »

      « PS et PCF soutiennent toujours le NÉOCOLONIALISME français »

      « Dès 1966, Mitterrand propose au Parlement une loi pour la “réintégration de plein droit dans les fonctions, emplois publics ou ministériels ainsi que les divers droits à pension” des membres de l’Organisation de l’armée secrète (OAS, groupe d’extrême droite dont les membres luttaient pour la préservation de “l’ALGÉRIE FRANÇAISE”). En 1981, avant l’élection présidentielle, Mitterrand promet l’AMNISTIE et la RÉHABILITATION pour les membres de l’OAS et pour les généraux PUTSCHISTES. Il s’agit de GAGNER DES VOIX DES RAPATRIÉS aux dépens de la droite [...]. Le projet de loi accordant une amnistie générale est adopté le 23 novembre 1982, après que le gouvernement Mauroy eut engagé sa responsabilité sur cette question.

      « Dans les vingt-cinq dernières années, la POLITIQUE NÉO-COLONIALE DE LA FRANCE a été dirigée de la MÊME FAÇON par la droite et par la “gauche”, PCF inclus. Pour les uns comme pour les autres, il n’est PAS QUESTION DE TOUCHER AU “PRÉ CARRÉ ” que constituent les anciennes colonies de l’impérialisme français : il est source de juteux bénéfices. Le pillage des richesses de ces pays devenus “indépendants” se poursuit, sous la coupe d’entreprises comme BOUYGUES, BOLLORÉ, et autres TOTAL-Fina-Elf. Les réseaux de la Françafrique, si efficaces sous Mitterrand et son fils Jean-Christophe, dit « Papamadi », autour de la cellule africaine de l’Élysée, ne souffrent pas de remise en cause. Mitterrand, comme ses prédécesseurs, a SOUTENU les PIRES DICTATEURS, du Zaïrois Mobutu Sese Seko au Gabonais Omar Bongo (27), en passant par le Rwandais Juvénal Habyarimana. En 1990, la France de Mitterrand a déployé un millier de soldats au bénéfice de ce dernier et a fourni des armes à ses troupes, les FAR. Or, à l’époque, ce régime menaçait en permanence la minorité tutsie (28), ce qui conduira, en 1994, au GÉNOCIDE. D’après certains témoins, la France aurait même continué à équiper les FAR “longtemps après le début du génocide” (29). Si elle n’a pas directement participé au génocide des Tutsis (un million de morts), elle a, au minimum, “soutenu des gens qui l’ont orchestré” (30).
      « Aujourd’hui comme hier, la France est la seule puissance anciennement colonisatrice à posséder des BASES MILITAIRES EN AFRIQUE : en Côte-d’Ivoire, au Tchad, en Centrafrique, au Sénégal, au Gabon, à Djibouti, à Mayotte. Des conseillers militaires y assistent certaines armées, comme au Togo. Et les INTERVENTIONS MILITAIRES NÉO-COLONIALES s’y sont multipliées : en Guinée, au Tchad, au Gabon, en Côte-d’Ivoire.[...] »

      Tsara homarihina fa sambon’ny orinasa FRANTSAY DELMAS izay ao anatin’ny groupe CMA-CGM [Compagnie Maritime d’Affrètement-Compagnie Générale Maritime] no mpitatitra ny “BOIS DE ROSE” tsy ara-dalàna fiaviany aondrana any ivelany. Ohatra tamin’ny taona 2010

      “The rosewood chronicles”
      http://www.illegal-logging.info/sites/default/files/uploads/esmchronicals201108.pdf

      “10 February 2010
      There was enough rosewood in VOHEMAR to fill 250 containers. 31 were already loaded, but no ship arrival had been announced. PM Albert Camille VITAL was to visit Vohemar the next day, TO FIND A SOLUTION TO ALLOW FOR THE EXPORT OF THIS WOOD. Traders were willing to help : as DELMAS DID NOT WANT to come to Madagascar TO UPLOAD WOOD, they sought a man of influence able to change the shipping company‟s mind

      “ 27 February 2010
      1/ The traders moved towards Vohemar with many dockworkers to upload the timber into containers.

      2/ A DELMAS ship unloaded many EMPTY CONTAINERS the previous week. She was to COLLECT THE FILLED CONTAINERS in early March.

      3/ This EXPORT of rosewood was again, SUPERVISED BY THE TWO ADVISORS OF RAJOELINA : Patrick Leloup and Sanjay. [...] A third man, a French businessman living in Madagascar, was instrumental in CONVINCING DELMAS TO MAKE THIS TRIP. The rosewood mafia would have offered him 10 million Ariary/container exported.

      “ 12 March 2010
      1/ The ship KIARA (Delmas) left Vohemar with 5356 tons of timber, destined for China

      “ 02 April 2010
      Rosewood and black money : all exporters of rosewood gathered a few days previously, in the capital city to be paid for the Kiara cargo. The KIARA (Delmas) transported 274 rosewood containers from Vohemar on 12 March, bound for China (reminder : DELMAS IS THE ONLY SHIPPING COMPANY TO EXPORT ROSEWOOD FROM MADAGASCAR ; the other shipping companies, UAFL and Safmarine, voluntarily stopped doing so when the ILLEGAL ORIGIN of the WOOD was explained to them, as it is mostly logged in NATIONAL PARKS).”

      1 July 2010
      The Delmas company leaves the Indian Ocean, where its image was severely TARNISHED by the ROSEWOOD SCANDAL. It was replaced by its parent company, CMA-CGM.

      05 November 2010
      1/ The KIARA, CMA-CGM, left Vohemar towards Toamasina. From the vessel, 100 EMPTY CONTAINERS were offloaded and she was set to return to Vohemar in two days, to resume, once containers were loaded.

      2/ The mafia were trying to fill some empty containers with rosewood.[...] It is said they offered 120 million Ariary to the Receiver of Customs in Vohemar, who agreed to turn a blind eye to the operation. They also said THEY HAVE THE CONSENT FROM THE HIGHEST LEVEL OF STATE TO DO SO , as long as the timber trafficking was not too visible.

      Conclusion : ALL LEVELS OF THE GOVERNMENT ARE INVOLVED IN TRAFFICKING, but at the highest level, care is taken to maintain an immaculate facade.
      [sns., sns.]

    • 18 février à 16:47 | vatomena (#8391) répond à lysnorine

      40 ans apres l’Indépendance ,toujours pas de travail pour les algériens .La jeunesse crie à cor et à cri ’’des visas ,des visas ’ à chaque visite protocolaire d’un dirigeant français .Comme c’est bizarre !
      L’Algérie serait encore plus riche en ressources naturelles que Madagascar pourtant béni des dieux .
      Allez comprendre quelque chose à ces phénomènes humains !!!

    • 18 février à 16:50 | vatomena (#8391) répond à lysnorine

      @Isandra ,ce n’est pas moi qui vous donnera la réponse mais un afro- américain

      ’’Quant aux adeptes de la « repentance » et de l’anticolonialisme, ils devraient s’inspirer de cette cinglante leçon d’histoire que nous donne Walter Williams, Africain-Américain et professeur d’économie à l’université George Mason de Virginie (Etats-Unis) : « Peut-être que votre professeur d’économie vous a enseigné que la pauvreté du Tiers-Monde est l’héritage de la colonisation. Quel non-sens ! Le Canada a été une colonie, comme l’Australie, la Nouvelle-Zélande ou Hong-Kong. En fait le pays le plus riche du monde, les Etats-Unis, fut jadis une colonie. Par contraste, l’Ethiopie, le Liberia, le Tibet, le Sikkim, le Népal et le Bhoutan ne furent jamais colonisés et pourtant ils abritent les populations les plus pauvres du monde… » Mortifiant sujet de réflexion

    • 18 février à 17:02 | vatomena (#8391) répond à lysnorine

      @Lysnorine __De Gaulle aura donc tenu la promesse de Clémenceau Mais avec quel retard !! Que d’argent ,d’énergie ,d’hommes perdus ainsi par la France dans de vains efforts de modernisation de terres lointaines et si étrangères.
      Jules Ferry voulait’ ’civiliser " les peuplades arrièrées, antropophages ,animistes ,tribales ,esclavagistes, DeGaulle ,plus pragmatique ,préférait laisser aux africains et aux malgaches la responsabilité de leur destin. Il fut le dernier grand homme français .

    • 18 février à 17:18 | vatomena (#8391) répond à lysnorine

      Le procés au Macron
      "Dénigrer l’histoire de son pays, de son passé, sa grandeur et le sacrifice de ses aînés est un acte criminel. Nous n’avons pas à tronquer notre histoire pour faire plaisir à telle minorité, telle association au « cœur sur la main » ou tel parti politique. « Dans cette rumination morose, les nations européennes oublient qu’elles, et elles seules, ont fait l’effort de surmonter leur barbarie pour la penser et s’en affranchir » écrivait Pascal Bruckner. Que ceux qui s’adonnent à ce type d’autoflagellation jouissive n’oublient pas cette mise en garde de Henri de Montherlant : « Qui a ouvert l’égout périra par l’égout. »

      Ce dénigrement perpétuel de la France et de son passé colonial par nos « bien pensants », martyrocrates de profession, faussaires de l’antiracisme, est le pire danger auquel elle est confrontée. L’historien Max Gallo, dans son essai « Fier d’être Français », déclare : « Il faut bien que quelqu’un monte sur le ring et dise : “Je suis fier d’être français”. »

      Et Malika Sorel, française d’origine algérienne, de renchérir : « Au Maghreb, les gens sont consternés par ce qui se passe en France. Pour eux, la situation est liée à cette « repentance » et la responsabilité en incombe aux adultes français qui passent leur temps à se prosterner et être à genoux… »

      - Repentance ! C’est un mot que les Français commencent à connaître tant ils l’entendent ! Celui-ci désigne la manifestation publique du sentiment personnel qu’est le repentir pour une faute que l’on affirme avoir commise et dont on demande le pardon.

      - Pardon ! Mais quelle faute a bien pu commettre la France pour demander pardon ? Et à qui ? Pardon d’avoir un passé colonial ? Mais, Messieurs les détracteurs, le colonialisme que vous décriez, la main sur le cœur aujourd’hui, n’est rien d’autre que ce phénomène qui a poussé l’Occident à partager l’essentiel de son avance technique avec le reste du monde qui ne l’avait même pas entrevue. L’entreprise s’est accompagnée de souffrances, certes, mais il n’est pas d’aventure humaine qui ne s’accompagne de ce douloureux cortège… Il est le prix de sueur et de sang qu’il faut payer, mais le bilan est positif. J’en appelle à tous ceux qui ont atterri dans une colonie soumise à la loi et aux méthodes de l’Occident. Le changement de tableau est subit. Des récifs, elle a fait des ports ; de la poussière et des marais, elle a édifié des villes ; dans cet air embrasé, elle a fait pousser des feuillages et des jardins. Quand un contraste crie, il faut l’entendre, et ce serait être apocryphe en nature humaine, en morale pure, que de ne pas comprendre la puissance occidentale.

      Voyez donc, en exemple, ce qu’est devenue l’Algérie en un siècle seulement de colonisation... Au départ des Européens en 1962, les terres arables et fertiles ont été gagnées sur le désert et sur les marais au prix de tant de tombes qui jalonnent l’Afrique du Nord que le terme même de « colonisation » est aujourd’hui dépassé. Comment oublier que ce sont les premiers Européens (les pères de ces enfants qui ont été chassés) qui ont asséché les marais, ensemencé les maquis, transformé les douars, les casbahs, les repaires de pirates en paisibles villages, en cités prospères, en ports dignes de ce nom, bâti les écoles, les universités et les hôpitaux, tracé les routes et édifié les ponts, chassé la maladie, la famine, fait jaillir des pierres la vigne généreuse et les orangers ? Comment oublier que c’est la France, et elle seule, qui a fait gicler du sable du désert le pétrole et le gaz ? Et c’est pour toutes ces réalisations qu’il faudrait demander pardon ? A cela, qu’ont opposé les révolutionnaires du FLN ?... La révolte, le terrorisme, l’abomination et pour finir, la dilapidation de l’héritage « colonial »

    • 18 février à 17:21 | vatomena (#8391) répond à lysnorine

      « En un siècle, à force de bras, les colons ont, d’un marécage infernal, mitonné un paradis lumineux. Seul, l’amour pouvait oser pareil défi… Quarante ans est un temps honnête, ce nous semble, pour reconnaître que ces foutus colons ont plus chéri cette terre que nous, qui sommes ses enfants » (Boualem Sansal – 2002)

    • 18 février à 17:43 | vatomena (#8391) répond à lysnorine

      @Isandra—Je prétends que les français n’ont mené aucune guerre coloniale en Afrique et à Madagascar mais des expéditions coloniales . La guerre ,c’est autre chose : C’est Verdun et les 600 000 morts français et allemands en quelques mois ; C’est Dresde avec 200 000 ou 300 000 morts apres 3 jours non stop de bombardements ,C’est Hiroshima avec 150 ooo morts en quelques secondes .,C’est Stalingrad.....
      La conquete de l’Afrique s’est faite surtout avec des troupes indigènes acquises à la cause française et ceci meme à Madagascar .
      La décolonisation ,l’Indépendance n’a pas amené une paix tranquille et prospère en Afrique .Savez vous qu’au Congo ,dans la région du lac Kivu , on compte déjà plus de 4 millions de morts . plus que toutes les expéditions coloniales .Et le massacre continue au Soudan du sud et ailleurs. Chez nous le Grand Sud n’est plus une terre de paix et de concorde . Est ce bien ainsi que l’Afrique et Madagascar entrent dans l’Histoire ?

    • 20 février à 11:14 | vatomena (#8391) répond à lysnorine

      Monja jaona___Répression malgache :7 000 morts en une semaine
      « Monja Jaona n’a-t-il pas été exhibé, enchaîné, humilié, sur une camionnette pendant qu’on hurlait à la foule « voilà le chef des dahalo » Pour un ancien détenu parlant de cette jacquerie des pauvres qui aurait de toutes les façons eu lieu avec ou sans Monja et le Monima, « nous n’avions pas l’intention de renverser un quelconque pouvoir. Nous avions tout simplement faim, et nous l’avons crié ». La répression fit 7 000 morts selon la presse française, 500 selon les autorités de l’époque. Quant à Monja Jaona, il fit preuve d’une probité exemplaire en retournant tout seul dans sa cellule après l’enterrement de son fils. »

  • 17 février à 09:05 | bema (#828)

    « Asa fa tsy Kabary ».
    Sao dia mba mila miova fijery amin’izay ô ! Tena lany andro amin’ny Fifanenjehana fa izao indray no soso-kevitra e ! Mifaninàna mamboly bois de de rose fa tena « investissement sûr » toy ny « fianarana » io.
    Misaotra Tompoko.

  • 17 février à 09:16 | lysnorine (#9752)

    @ MATORIANDRO
    16 février à 09:29 | I MATORIANDRO (#6033)

    « T@ andro nitondran’i domelina no tena nanmpirongatra ty resaka br ty ![...] »

    Efa hatramin’ny andron’ny fitondran’Ingahy Ravalomanana no nosokafana ho an’ny SINOA ny lalana ahazoany MAMATSY VOLA ny fanaovana jirika ny « bois de rose »

    “The rosewood chronicles”
    http://www.illegal-logging.info/sites/default/files/uploads/esmchronicals201108.pdf

    “ 23 September 2009
    [...]

    2/ “Survey on the FINANCING of the rosewood traffic :
    a few weeks before, traders lacked cash following the blocking of 170 containers at the port of Vohemar. However, they continued to be very active in the Masoala and Makira. HOW DID THEY FUND THIS ACTIVITY ?

    Three sources were identified :

    a- the NEW CHINESE OF MADAGASCAR.

    Before 2009, the PRIME MINISTER (PM) of RAVALOMANANA (général Charles Rabemananjara) had a LUCRATIVE TRADE : he SOLD NATIONAL PASSPORTS TO CHINESE MIGRANTS (5,000,000 Ariary each passport). At that time the CHINESE ARRIVED EN MASSE in the capital city (about 20,000 people located around Behoririka). These migrants do not speak a word of Malagasy, they came from remote areas of China, and SIX MONTHS LATER, THEY WERE MALAGASY CITIZENS ! AFTER A FEW WEEKS, THEY WERE ABLE TO BUY LAND IN THE CITY (legal for nationals) and to open businesses. This active community imports goods from China, selling them in Antananarivo, but THE MONEY DOES NOT RETURN TO CHINA. Instead, it is deposited into a “BLACK BANK” : it is LENT to CHINESE BUSINESS PEOPLE (BUYERS OF ROSEWOOD in this case) who need CASH IN MADAGASCAR. In return, these same business people in China payed the Behoririka traders. And so, THEY HAVE IN MADAGASCAR ACCESS OF MONEY TO PREPAY ROSEWOOD SHIPMENTS.

    • 20 février à 10:51 | Ibalitakely (#9342) répond à lysnorine

      Lysenorine,
      “Three sources were identified :
      a- the NEW CHINESE OF MADAGASCAR.
      Before 2009, the PRIME MINISTER (PM) of RAVALOMANANA (général Charles Rabemananjara) had a LUCRATIVE TRADE : he SOLD NATIONAL PASSPORTS TO CHINESE MIGRANTS (5,000,000 Ariary each passport). At that time the CHINESE ARRIVED EN MASSE in the capital city (about 20,000 people located around Behoririka). These migrants do not speak a word of Malagasy, they came from remote areas of China, and SIX MONTHS LATER, THEY WERE MALAGASY CITIZENS ! AFTER A FEW WEEKS, THEY WERE ABLE TO BUY LAND IN THE CITY (legal for nationals) and to open businesses. This active community imports goods from China, selling them in Antananarivo, but THE MONEY DOES NOT RETURN TO CHINA. Instead, it is deposited into a “BLACK BANK” : it is LENT to CHINESE BUSINESS PEOPLE (BUYERS OF ROSEWOOD in this case) who need CASH IN MADAGASCAR. In return, these same business people in China payed the Behoririka traders. And so, THEY HAVE IN MADAGASCAR ACCESS OF MONEY TO PREPAY ROSEWOOD SHIPMENTS.”
      Lysnorine,
      Tsy misy mandaha hoe nisy (mbola misy) sinoa vao tonga, mora fantatra @ endriny miloko toa olona tsy mihinana hafa tsy yogourt & mangahazo ireny, izay tsy mahay na teny malagasy na frantsay na anglisy indrindra ao Behoririka ao, fa na izany azan y loaranom-baovaonao kosa raha mahasaky manonona anaran’olona tahaka izao dia tokony koa mba mampiseho & vavolom-belona & porofo mazava ohatra hoe io olona voatanonao io tokoa dia hita teo am-pandraisana ny Ar 5 000 000,00/olona & ny soniany MIHINTSY no eo @ izany passipaoro maro be izany, avy eo dia misy porofo fa narotsany t@ anarany tamin’ny anarana tany @ banky ireo vola ireo & dia ireto ny lisitry ny sinoa vao tonga rehetra [20 000 ???] nahazo izany sns. Fa averiko eto foana hoe aza izay resaka sendra henonao rehetra tery am-body gabone dia iazakazahana tantaraina ery ambony pilopitra. Sady manitatra be (20 000) na gonfler un chiffre no sao mba itony lambdas sendra mba nahazo fahefana kely itony no nanome izany pasipaoro izany. Tsaroako tsara mantsy t@ andron’ingahy Ravalo fa nisy ireo camions mpitatitra vary [fanampy rice] avy any Ambatondrazaka manana fahazon-dàlana anao izany dia noararaotin’ny sasany nanaovana kaopia (photocopies) maromaro ny fahazon-dàlana tamin’izany dia izay camions nanana io kaopia io koa tsy sahin’ny polisy & zandary nosakanana satria rehefa tsikaritry ry zalahy hoe misy sakana ataon’ireo mpitandro filaminana ireo (ao alohaloha ao) dia apetrany malaky eo @ pare brises ilay fahazon-dalana & rehefa mitady ho saronditrotiny ny mpisava dia omen-dry zareo n° telefaon’olona ambony dia vita ho azy. Io toe-javatra io moa efa fanaon’ny olona na t@ andron-dRatsiraka aza hoe rehefa misy tsy mazavazava nation-dry zalahy dia hiraka avy @ Deba io !!! Dia matahotra na izay mba te anao ny asany tsara aza, & asa @ izao fotoana mety angamba raha hanao zavatra maizimaizina dia mikaositara miaraka @ karavato manga dia …
      • & tsy hoe mpanao gazety avy any ivelany dia ny marina ihany no voalazany.

    • 21 février à 08:36 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      @ Ibalitakely

      Ny Sinoa niditra teto Madagasikara no notombanan’ilay LAHATSORATRA ho miisa 20,000 fa tsy ny isan’ny Sinoa nandoa vola hahazoany pasipaôro sy zom-pirenena malagasy akory..

      Tsy tamin’ny andron’ny fitondran’Ingahy Ravalomanana akory vao nitranga izany jirika izany fa efa fahita tamin’ny fitondrana nisesy teto Madagasikara hatramin’ny andron’ny « Boky Mena » sy ny « Tolom-piavotana » [ny Karana indrindra indrindra tamin’izany fotoana izany], ary nohamafisin’ny LAHATSORATRA iray, niseho tan-gazety teto an-toerana, ny « Gazette de la Grande Île », toy izao :

      « Passeport malgache : GROS TRAFIC à démanteler
      http://www.lagazette-dgi.com/index.php?option=com_content&view=article&id=26651:passeport-malgache-gros-trafic-a-demanteler

      Le code de nationalité malgache est sans doute l’un des plus stricts au monde. Il ne reconnaît ni le droit du sol [...]. La naturalisation n’est pas non plus facile à obtenir. Et pourtant, cela n’empêche pas la NOUVELLE DIASPORA CHINOISE d’avoir la NATIONALITÉ MALGACHE . Très facilement.

      A chaque arrivée du vol de la compagnie nationale en provenance de Guangzhou, la majorité des asiatiques qui remplissent pratiquement l’avion prend pour le contrôle de police les GUICHETS RÉSERVÉS AUX NATIONAUX et aux résidents pour le contrôle de police. En prenant ces files, ils ne bénéficient pas d’un traitement spécial comme on a l’habitude de voir à Ivato, ils sont tout simplement à la fois des résidents et des NATIONAUX QUI DISPOSENT D’UN PASSEPORT AUTHENTIQUE DE LA RÉPUBLIQUE DE MADAGASCAR .
      [...]
      Depuis le début de la Transition et même sous les précédents régimes, d’Albert Zafy à Marc Ravalomanana en passant par Didier Ratsiraka, aucun communiqué des conseils du gouvernement et des ministres n’a relaté la PRISE DE DÉCRET ACCORDANT LA NATURALISATION À DES ÉTRANGERS . D’après l’ordonnance 60-64 du 30 juillet 1960 portant code de nationalité malgache, la NATURALISATION doit, en effet, être pris par DÉCRET. De temps en temps, le journal officiel rapporte quelques décisions mais pas autant que les chinois de Behoririka ou des autres contrées du pays où la colonie chinoise commence aussi à s’implanter .

      C’est d’autant plus étonnant que les CONDITIONS POUR OBTENIR LA NATURALISATION SONT DIFFICILES à obtenir. L’article 27 du code de nationalité stipule que « la naturalisation ne pourra être accordée qu’aux étrangers remplissant les conditions suivantes : (1) avoir dix-huit ans révolus ; (2) être sain d’esprit ; (3 ) ne pas présenter de danger pour la collectivité en raison de son état de santé physique, à moins que l’affection n’ait été contractée au service ou dans l’intérêt de Madagascar ; (4) être de bonne vie et moeurs et n’avoir encouru aucune condamnation supérieure à une année d’emprisonnement non effacée pour la réhabilitation pour une infraction de droit commun sanctionnée en droit malgache pour une peine criminelle ou un emprisonnement correctionnel, ni une condamnation non effacée par la réhabilitation pour vol, escroquerie, abus de confiance, recel d’une chose obtenue à l’aide d’un de ces délits, usure, outrage public à la pudeur, proxénétisme, vagabondage ou mendicité. Les condamnations prononcées à l’étranger pourront, toutefois ne pas être prises en considération ; (5) avoir eu sa RÉSIDENCE HABITUELLE à Madagascar pendant les CINQ ANNÉES qui précèdent le dépôt de la demande et l’avoir conservée au moment de la signature du décret de naturalisation ; (6) Justifier de son ASSIMILATION à la Communauté malgache, notamment par une CONNAISSANCE SUFFISANTE, selon sa condition, de la LANGUE MALGACHE ».

      Peu ou prou de chinois qui font la NAVETTE entre Madagascar et la Chine pour les importations de marchandises peuvent remplir ces critères. Certes l’article 29 du même code prévoit la possibilité d’accorder la naturalisation à « l’étranger qui a rendu des SERVICES IMPORTANTS à Madagascar, tels que l’apport de talents scientifiques, artistiques ou littéraires, l’introduction d’industrie ou d’inventions utiles, la création d’établissements industriels ou d’exploitations agricoles et, d’une façon générale, celui dont la naturalisation présente pour la République Malgache un intérêt exceptionnel. Dans ce cas, le DÉCRET sera PRIS EN CONSEIL DES MINISTRES ». La boutique de vêtements de Behoririka représente-t-elle un intérêt exceptionnel pour notre pays ? [...]
      Ce qu’il y a c’est l’existence d’un GROS BUSINESS sur la délivrance de la nationalité malgache. Sans trafic, il est en effet IMPOSSIBLE que des CENTAINES et pourquoi pas des MILLIERS d’étrangers nouvellement installés acquièrent la nationalité.

      D’après les rumeurs, la filière remonterait depuis la fin de la première période socialiste, au début des années 90. Elle se serait développée sous le régime Zafy où le chiffre de 25 000 francs français était avancé pour un passeport. Cela continue et apparemment, une multitude de gens, notamment ceux concernés par la nationalité (l’état civil, l’ambassade, les ministères) trouvent tellement leurs comptes qu’aucun supposé responsable ne lève le petit doigt sur une réalité honteuse.[...]
      . Comment voulez-vous alors que l’argent de l’or et du bois de rose revient à Madagascar ?
      Salomon Ravelontsalama

  • 17 février à 10:45 | atavisme premium (#9437)

    Lysorine,
    Votre entêtement stupide a vouloir refaire le passé de la France est vraiment marqué par le volontarisme imbécile .
    Si chacun a le droit de visiter le passé il n’est pas autorisé a y relever que les actes et faits qui relève son propos du moment .
    Prenons l’exemple de la grande île .
    La caste dirigeante avant la colonisation était esclavagiste .
    Peut-ont considéré aujourd’hui que les descendants de ces grands conquérants, marchand de viande humaine ,doivent répondre de tous les méfaits que leurs ancêtres ont commis .(j’attends votre réponse avec impatience )
    Car si on place cela en perspective et sur le temps ce sont sans doute des centaines de milliers voir des millions d’esclaves qui ont été enlevés à leur terre et a leur famille .
    Plus prés de nous les responsable du fiasco moderne gasy devraient-ils répondre de la déchéance de leur pays .Je pense notamment a tous ces gros bonnets qui dissimulent l’argent volé au peuple Malgaches à l’étranger .
    D’ailleurs vous devriez déjà, avant d’aller fouiner ailleurs ,mettre vos sales pattes dans ce genre de problème plus actuels .
    Mais sans doute faites vous partie des nombreuses personnes qui sont la justement à trouvez des sujets annexes à polémiques écartant ainsi la majorité des habitants des vrais problèmes .
    Les curés sont déjà là pour ces opérations « écran de fumée »pour égarer les esprits faibles .
    Cela s’appellerait balayer devant sa porte ,donc merci de ne pas en rajouter !

    • 17 février à 11:52 | spliff (#5871) répond à atavisme premium

      @Atavisme Premium

      Ce que nous propose Lysnorine fait simplement suite à une remarque d’un candidat à la Présidence de la République Française. Ce n’est pas du chouinage hystérique comme l’on peut souvent le lire ici. C’est une suite référencée de documents. À chacun en son âme et conscience d’en mesurer le sérieux en fonction des sources de ce qui est présenté et de la cohérence générale du propos.
      Autant l’on peut apprendre sur ce forum un certain nombre de faits tout à fait positifs de la colonisation - et il serait tout simplement idiot et malhonnête de les nier - autant l’objectivité appelle aussi à en indiquer, sur la même photo, les faits sanglants qui ont touché les familles dans leur chair.
      Vos remarques appuyées sur la structure esclavagiste de notre société anté-coloniale sont tout à fait à propos pour montrer que rien n’est tout blanc ou tout noir, que nous sommes très loin d’être exempts de tout reproche et que donc nous ferions mieux de réfléchir un minimum avant de nous poser en grands moralisateurs.
      Maintenant s’il est effectivement lourd et fastidieux d’avoir à continuellement lire la pleurniche de ceux qui se complaisent dans la victimisation éternelle, il convient néanmoins que ceux d’en face se réclamant d’une certaine raison acceptent de ne pas être piqués au vif par le rappel de certains faits qui ne sont pas à l’honneur de la partie qu’ils défendent... à défaut de quoi ils ne font que montrer qu’ils ne valent pas mieux que les pleurnichards à ce jeu de ping pong interminable...

      Donc je suis d’accord avec vous : Concentrons nous sur le présent et le futur... mais en faisant preuve d’un minimum d’honnêteté sur le passé

    • 17 février à 11:56 | atavisme premium (#9437) répond à atavisme premium

      Merci spliff !

  • 18 février à 12:17 | hafatse (#9818)

    @atavisme gros khno

    Vous n’etes qu’un sale raciste, il n’y a qu’a relire vos post nauseabonds , presonne n’est dupe ici.

    Pour parler d’esclavagisme, vous n’etes pas sans ignorer que tous les royaumes africains, les potentats asiatiques étaient esclavagistes. Pour les Occidentaux en particulier , le poids de l’Histoire es trop lourd , il n’y a pas de répentance, c’est des mots galvaudés par les imbélices de ton genre.

    Vous êtes un ignorant, les royautés cotières ont été les premiers esclavagistes du pays et ca jusqu’a l’arrivee des francais.Ces royaumes gays, vendaeint les masombika aux gasy et vendaient les ambaniadro aux vazaha et aux arabes. oui c’est ca mangazalem nova, le commerce avec les Antalaotse .
    Les petits roitelets baras ( qui sont pas côtiers eux) ont mis en esclavages un grand nombre de leur concitoyens, pareil pour les roitelets betsimisaraka.

    Alors, peut être pour aller dans ton sens, il faudrait que tous ceux qui se sont enirchis grassement avec le commerce triangulaire en France nous rétribue tous , avec le colonialisme ca va faire un peu de pécule, après l’Etat gasy , comme tous les autres auront a dédommager les descedants d’esclaves .

    Mais ,bref, si tu veux te cacher à chaque fois que des gens plus instruits que toi commentent ici ,et bien barre toi ... C’est pas toi qui va décider qui fait quoi, t’es rien, minable. !!

    Pov khoun

    • 20 février à 19:13 | atavisme premium (#9437) répond à hafatse

      C’EST QUI MORDRAIT LE CANICHE NAIN

  • 20 février à 11:22 | AzaMbaDonJona (#9745)

    I « vatomena » ve manana boloky mahay mampanao soratononina ?

    • 20 février à 18:52 | vatomena (#8391) répond à AzaMbaDonJona

      Aza
      le perroquet ne sait pas ce qu’il répète.C’est le maitre qui lui apprend le message

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 204