Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 17 janvier 2018
Antananarivo | 09h28
 

Politique

Présentation des vœux à Iavoloha

2017 ou l’apogée du mandat de Rajaonarimampianina

samedi 6 janvier | Ny Aina Rahaga

C’est durant son discours lors de la présentation des vœux de nouvel an aux corps constitués que le président Hery Rajaonarimampianina a fait la déclaration selon laquelle l’année 2017 aurait été l’apogée de son mandat. Justifiant cela par le nombre de projets et d’infrastructures que le régime aurait réalisé tout au long de l’année ; mais également en s’appuyant sur des chiffres comme la baisse du taux de pauvreté ou le taux de croissance, ou encore le classement Doing Business. Selon le chef de l’Etat, le taux de pauvreté qui était de 92% lorsqu’il était arrivé au pouvoir est descendu à près de 70% actuellement. Une annonce qui avait déjà été faite par un média pro-régime et qui a provoqué une vague d’indignation tant au niveau des politiques que de la population elle-même. Pour Hery Rajaonarimampianina, le taux de croissance qui est passé de 2% en 2013 à 4,1% en 2017 est aussi une preuve irréfutable de la réussite de son mandat, tout en soulignant que cette croissance atteindrait les 5% cette année. Enfin, Madagascar qui a gagné deux rangs dans le classement Doing Business vient appuyer ses dires. Toutefois, le président de la République a concédé que ces chiffres n’étaient pas encore perceptible dans le quotidien des Malgaches. L’on se demande ainsi comment une baisse de plus de 20% du taux de pauvreté peut-elle ne pas se sentir, si tant est qu’elle soit vraie.

Politique

Côté politique, Hery Rajaonarimampianina a affirmé que des élections se tiendront bel et bien cette année, sous le respect des dispositions constitutionnelles y afférentes. Pour ce faire, Jean Max Rakotomamonjy, président de l’Assemblée Nationale, a fait savoir que les députés sont déjà prêts à entrer en session extraordinaire pour étudier le cadre juridique des élections. Aussi, le chef de l’Etat a mis en garde l’opposition ainsi que ceux qui penseraient encore semer le trouble à des fins politiques. D’autre part, Hery Rajaonarimampianina a également insisté qu’aucun accord politique ni feuille de route ne serait nécessaire car il appartiendra cette année à la population de choisir. Tout en lançant que les efforts effectués jusqu’à ce jour devraient s’inscrire dans l’avenir. Enfin, le président de la République a rappelé qu’il faut absolument revivre les 7 vertus du service public en insistant sur l’exemplarité des agents de l’administration et l’importance de l’information libre et d’une presse responsable. Car désormais, l’Etat s’érigera en tant qu’Etat partenaire des citoyens et Etat protecteur envers eux. Des déclarations qui attendront donc d’être réalisées cette année.

107 commentaires

Vos commentaires

  • 6 janvier à 09:01 | Gérard (#7761)

    «  »l’apogée du mandat"
    voila une terminologie qui va plaire a la cour....
    c’est certainement une coïncidence, si tout ce regain de hauteur coïncide avec le comble de la miséré et de la détresse pour un si grand nombre de gens qui peuplent le pays le plus pauvre du monde

    à l’échelle de l’histoire, il n’y a peu de choses qui séparent « l’ile heureuse » d’un certain Robert Boudry de cette « ile maudite » que trop de pauvres gens connaissent

    • 6 janvier à 13:02 | chilpéric (#10125) répond à Gérard

      Pour résumer, d’après le PRM « Madagascar est un pays moderne et prospère où tout le monde mange à sa faim est bien nourri et bien soigné » ....toutefois il concède que ces délires chiffrés n’étaient pas encore perceptible dans le quotidien des Malgaches." .... pas perceptibles ? ... Tu m’étonnes !! à moins d’avoir une imagination galopante assistée par la prise de puissantes substances psychotropes !

      Un conseil au « couple régnant » : Pour paraphraser K. Vonnegut Jr, « We are what we appear to be, so we must be careful about what we appear to be ». ...

    • 6 janvier à 13:10 | chilpéric (#10125) répond à Gérard

      PS : ...si 2017 est l’apogée ou le zénith de son mandat.... on se demande dans quelle fosse abyssale se situe son point le plus bas ? ... pourtant on était en droit d’espérer qu’à cette profondeur il trouverait du pétrole !

    • 6 janvier à 21:10 | poiuyt (#584) répond à Gérard

      Voilà les péripéties pour arriver à un apogée :
      - la peste
      - manger du chien (en viande de boeuf), la viande offerte en brochettes à Anosibe
      - le hold-up western à Analakely en 2018, et sur les nationales
      - la loi de la populace un peu partout, en relais de l’absence d’autorité, et contre la corruption des juges
      - des aéroports privés pour des étrangers
      - la mama blanchisseuse en chef du pseudo-président
      - les plus belles terres achetées par l’étranger se répandent en taches d’huile
      - etc

      - not the last and nor the least : l’absence absolue de perspective pour le peuple

      Oh mon Dieu. Et ça veut rester en incapable en chef, le somnifère d’appoint.

      S’agissant de viande de clébard, il faut bien s’appeler « queue » pour faire la défense (en long et en large) d’un pseudo-président qui snobe son peuple. La QUEUE d’un chien ? Difficile à faire passer pour de la QUEUE bovine bien patriote.

    • 10 janvier à 00:40 | kunto (#7668) répond à Gérard

      KUNTO ny PATRIOTE MALAGASY d’ANTANANARIVO :

      - La propreté c’est la base du développement , là ou vous êtes à Madagascar instauration des « Mercredis Propre » , agissons arrêtons de parler ...

  • 6 janvier à 09:07 | Lantosoa (#10022)

    l’essentiel c’est que le calvaire prendra fin et la souffrance se terminera !Adieu chagrin

    • 10 janvier à 00:43 | kunto (#7668) répond à Lantosoa

      KUNTO ny PATRIOTE MALAGASY d’ANTANANARIVO :

      - Prenons les choses en main , instauration des « Mercredis Propre » car la propreté c’est la base du développement d’un pays ...

  • 6 janvier à 09:29 | Olivier (#10128)

    une nouvelle promesse presidentielle qui a ridiculisé le peuple malgache !pfff

    • 6 janvier à 14:10 | chilpéric (#10125) répond à Olivier

      le peuple malgache aime les promesses .....il en redemande ....vous verrez qui sera élu !

    • 10 janvier à 00:46 | kunto (#7668) répond à Olivier

      KUNTO ny PATRIOTE MALAGASY d’ANTANANARIVO

      - Voici venu les « Mercredis Propre » , haltes aux blablabla prenez les choses en main , la propreté c’est la base du développement d’un pays ...

  • 6 janvier à 10:10 | rado nambinina (#10008)

    Madagascar est le cinquième pays plus pauvre du monde en2013, et 92% du taux de la pauvreté,
    Actuellement, on dit qu’il est de 70% mais il est devenu le troisième pays le plus pauvre du monde ?
    2017 apogée ? 2017 début de son déclenchement et 2018 c’est la fin !!!!

    • 10 janvier à 00:48 | kunto (#7668) répond à rado nambinina

      KUNTO ny PATRIOTE GASY d’ANTANANARIVO :

      - La propreté c’est la base du développement d’un pays , là ou vous êtes à Madagascar instauration des « Mercredis Propres » ...

  • 6 janvier à 10:12 | Revolutionnaire (#10137)

    Rajaonarimampianina : traître, menteur et trompeur. sans honte !!! Regime HVM (Honte, Vol, Mafia)

    • 6 janvier à 15:44 | ratiarivelo (#131) répond à Revolutionnaire

      Aza ROMOTRA fa HIANAREO mianankavy no nametraka azy TEO !! , fa aza miantsaravelatsia , toa an’ilay FILOU-NAREO teo ***D.J.MPANONGAm-PANJAKANA t@ny 2009 ?? sa ahoana ? Mazava ve ry Revolisorera-ORANGE ***lela menarana no betsaka Samy tsara !!

    • 10 janvier à 00:52 | kunto (#7668) répond à Revolutionnaire

      KUNTO ny PATRIOTE MALAGASY d’ANTANANARIVO :

      - Haltes à vos blablabla de tout feu , là ou vous êtes à Madagascar : instauration des « Mercredis Propres » car la propreté c’est la base du développement d’un pays ...

  • 6 janvier à 10:14 | Gérard (#7761)

    concernant le taux de pauvreté
    les statistiques malgaches sont là
    https://www.instat.mg/madagascar-en-chiffre/
    92% c’est approximativement ceux qui ont moins de 2 dollars
    70% c’est approximativement ceux qui ont moins de 1,25 dollar, proche du seuil national de pauvreté
    ces chiffres n’évoluent que très lentement
    le « miracle » d’un passage de 90 à 70% ne peut venir que d’un choix différent du « seuil » pris en compte
    Mais changer de thermomètre ne change pas la fièvre, seulement la mesure !!

    • 6 janvier à 10:33 | RAMBO (#7290) répond à Gérard

      C’est bien de donner un lien mais 2014 c’était il y a 4 ans !
      Voici un article plus récent et c’est une presse d"opposition qui l’a publié.
      Stop aux mauvaises fois svp.

      Madagascar a plus que jamais besoin d’une stabilité politique continue afin d’espérer gagner la bataille contre la pauvreté dans les années qui viennent.

      La grande majorité des Malgaches continuent de vivre dans la pauvreté absolue. Mais une lueur d’espoir se profile avec ce retour progressif à la croissance que constate la Banque mondiale dans sa dernière note de conjoncture économique.

      Encourageant. Malgré les chocs climatiques, la croissance devrait progresser, constate d’emblée la Banque mondiale. Un constat probablement encourageant pour le régime actuel qui semble pouvoir maintenir cette croissance annoncée depuis le retour à l’ordre constitutionnel en 2014. « Une fois encore, Madagascar a démontré son extraordinaire capacité de réaction face aux catastrophes. Cette septième note de conjoncture économique de Madagascar montre que, malgré deux chocs climatiques en début d’année, l’économie devrait progresser au rythme de 4,1 % en 2017, confirmant la tendance positive observée l’an dernier », souligne Coralie Gevers, responsable des opérations de la Banque mondiale à Madagascar. Une croissance tirée essentiellement du secteur tertiaire. Notamment, un regain d’activité dans la construction, le commerce et les transports. Et le meilleur est encore à venir puisque les investissements annoncés pendant la conférence des bailleurs et des investisseurs à Paris vont se concrétiser pour soutenir les activités de constructions. Les industries manufacturières devraient par ailleurs progresser grâce à la solidité de la demande de textiles malgaches et un rebond des activités de transformation des produits agricoles, notamment le sucre. La reprise est également annoncée dans les industries extractives qui vont progresser de 9,5 %, en raison d’un léger redressement des cours internationaux du nickel. Par contre, l’agriculture a été pénalisée par les deux grandes catastrophes naturelles survenues en début d’année.

      Une décennie de croissance. Cette croissance prometteuse devrait se maintenir sur le moyen terme avec une prévision de 5,1% du PIB en 2018 et s’établir à un niveau moyen de 5,3% sur la période 2019-2022. Elle sera stimulée par l’intensification des activités de travaux publics et le tourisme. Par ailleurs, grâce aux investissements énergétiques privés et si les réformes de gouvernance de la Jirama réussissent, le sous secteur de l’énergie devrait également progresser à un rythme moyen de 10,5%. Bref, la croissance est de retour au niveau national. Mais ses impacts au niveau individuel ne sont pas encore ressentis. Sur ce point, Coralie Gevers d’expliquer que ce ne sont pas les deux années de croissance à 4% qui suffiront pour éradiquer la pauvreté. « La pauvreté est extrêmement aigue à Madagascar qu’il faudrait au moins une décennie de croissance à plus de 4% et une croissance inclusive pour pouvoir renverser la tendance ». Une croissance qui ne devrait également pas être troublée par une nouvelle crise politique. D’où, selon toujours, Coralies Gevers, l’importance des élections bien organisées. Bref, la balle est dans le camp des dirigeants, mais aussi des politiciens qui devraient s’entendre pour une élection présidentielle bien organisée en 2018.

      Car pour le moment, le pays est plutôt bien géré au niveau institutionnel. La Banque mondiale souligne dans sa note de conjoncture que depuis le retour à l’ordre constitutionnel en 2014, la qualité de l’environnement politique et institutionnel de Madagascar s’améliore progressivement, en particulier sur le plan de la protection sociale et de la gestion budgétaire. La notation CPIA du pays est passée de 3,0 en 2013, lorsque les performances du pays étaient au plus bas, à 3,2 en 2016. La poursuite de l’amélioration de l’environnement institutionnel est vitale face aux défis et opportunités à venir. Le bon fonctionnement des institutions est indispensable pour garantir une utilisation judicieuse des ressources.

      R.Edmond.

    • 6 janvier à 11:07 | Gérard (#7761) répond à Gérard

      @rambo
      ce sont les statistiques de l’état, pourquoi ne sont elles pas tenues à jour ?
      il est ou votre article ?
      je n’ai rien dit contre quiconque, et souhaite tout comme vous la « stabilité » de l’état, laquelle dans une démocratie, n’implique pas nécessairement celle des personnes
      simplement, les quelques connaissances acquises dans de pas trop mauvaises écoles et au cours d’une vie professionnelle maintenant passée m’interdisent de croire au père Noël et aux miracles économiques
      Enfin, je n’exprime aucune mauvaise foi ! et respecte vos convictions, quand bien même je ne les partagerais pas !

    • 10 janvier à 01:02 | kunto (#7668) répond à Gérard

      KUNTO ny PATRIOTE MALAGASY d’ANTANANARIVO :

      - Je pense que le Président et son entourage ne voient pas la même réalité que le peuple Malagasy : Les ordures - les délestage de jiro - le manque d’eau - la bagarre avec la Mairesse d’Antananarivo capitale de Madagascar , faire l’autruche n’arrange pas les choses ....

      - Halte aux blablabla instauration des « Mercredis propres » car la propreté c’est la base du développement ...

  • 6 janvier à 10:18 | Revolutionnaire (#10137)

    ce foutu Rajaonarimampianina a trahi totalement le revolutionnaire populaire 2009 qui l’a mis sur cette place. Il croit être au dessus de tous, même il prétend être la constitution et la loi. Chaque chose a sa fin et la vérité ne meurt jamais.

    • 6 janvier à 14:00 | vatomena (#8391) répond à Revolutionnaire

      Rambo — On connait la richesses proverbiale en minerais et la puissance des fleuves en possibilité énergétique du Congo (RDC).Néanmoins les meilleurs experts prévoient qu’il faudra 25 ans pour que les congolais retrouvent le niveau de vie qu’iils avaient au temps des Belges.A quand pour nous le niveau de vie qui était le notre dans les années soixante ? Une croissance idéale de 5% par an chez nous (un reve ) suffira-t-elle face à l’explosion démographique que nous vivons . Si chacun venait à manger à sa faim ,cela serait déjà une victoire . 5% par an de progression serait encore pour nous une défaite .Le retard en investissements ,en projets ,en actions est si grand .

    • 8 janvier à 13:10 | hanibloo (#3569) répond à Revolutionnaire

      Mr RAJAONARIMAMPIANINA a donc trahi le révolutionnaire 2009 ? Tandis que ce dernier a trahi le peuple Malagasy....Lequel des deux est alors le pire traitre de l’histoire du pays ????😂😂😂

  • 6 janvier à 10:36 | Marina ihany (#10147)

    Mihevitra ny tenany tsy ho tratry ny aloka mihitsy ity Flou mampiesona ity a, sady efa tsy lany henatra mandainga sy mampiesona ny vahoaka. Mihevitra izy fa ho eo mandrakizay kanefa dia diso lalana tanteraka. Efa nisafidy ny namadika sy nitsipadoha ny laka-nitàna ary ny tena loza dia nanitsakitsaka ny lalàmpanorenana nihanihanany teo anatrehan’Andriamanitra sy teo anatrehan’ny vahoaka malagasy. Efa tsy matahotra an’iza n’iza intsony fa azony hono re ny fanjakana... samia velon’aina fa i Jodasy aza mpianatry ny Tompo namadika an’i Jesosy Kristy nanenina mafy ary niafara tamin’ny famonoan-tenany mihitsy izany. Mitohy ny tantara...

  • 6 janvier à 10:42 | RAMBO (#7290)

    Et voici l’avis de l"émissaire du FMI en Septembre 2017 !
    Ceci confirme ce que le Président a annoncé.

    Les indicateurs économiques de Madagascar sont au vert. Confirmés par le Fonds monétaire international, ces derniers ont positivement impacté la croissance dont le taux devrait atteindre 4,1% cette année, selon l’institution de Bretton Woods.
    Le Fonds monétaire international (FMI) se réjouit de la progression de la situation économique de la grande île africaine Madagascar. La mission de l’institution de Bretton Woods, en visite à Madagascar du 7 au 21 septembre et dirigée par Marshall Mills, a conclu que l’économie du pays évoluait positivement malgré les chocs climatiques.

    « La situation économique de Madagascar a continué à évoluer positivement en 2017, avec le maintien de la stabilité macroéconomique en dépit des chocs. La croissance économique devrait atteindre 4,1 % en 2017 », a déclaré Marshall Mills.

    Présente à Madagascar dans le cadre des discussions autour de la deuxième revue du programme de réformes économiques appuyé par un accord triennal au titre de la facilité élargie de crédit (FEC), la mission a expliqué que cette performance est due aux efforts des autorités malgaches de renforcer la résilience de l’économie, dans le cadre du programme de la FEC.

    « A ce jour, tous les critères de réalisation quantitatifs fixés pour fin juin ont été respectés. Le recouvrement des recettes continue de dépasser les objectifs du programme. La Banque centrale de Madagascar a géré de manière adéquate les tensions liées au choc positif du prix de la vanille, en accumulant des réserves de change additionnelles, alors que le taux de change s’est légèrement apprécié, conformément au régime de change flexible. Une politique monétaire prudente a également permis de contenir l’inflation », a détaillé le chef de la mission du FMI.

    Les délégués de l’institution de Bretton Woods ont toutefois relevé un retard dans l’application de certaines réformes dans le cadre de l’accord au titre de la FEC approuvé en juillet 2016. « La plupart des réformes structurelles envisagées dans le cadre du programme ont été réalisées, avec des retards pour certaines », a ajouté Marshall Mills.

    Une croissance de 5,1% en 2018
    Si les réformes maintiennent le bon cap, la croissance économique du pays devrait connaître une progression notable l’année prochaine. « La croissance est prévue de s’accélérer à 5,1 % en 2018, portée par la hausse de l’investissement public et un rebond dans le secteur agricole. L’inflation, qui a connu une légère accélération au premier semestre de cette année en raison des chocs climatiques, devrait redescendre aux alentours de 8% d’ici à la fin de l’année et poursuivre sa baisse progressive en 2018 », a estimé le responsable de la mission.

    Pour les prochains mois de cette année, le gouvernement malgache mettra en œuvre des mesures budgétaires supplémentaires pour compenser ses dépenses imprévues. Ainsi les dépenses salariales supérieures aux prévisions seront gérées par une augmentation des recettes et par la maîtrise des autres dépenses. Les dirigeants malgaches travaillent aussi actuellement à accélérer l’exécution des projets d’investissement financés sur ressources extérieures, comme l’a confirmé le responsable du FMI : « Les autorités ont réaffirmé leur engagement en ce sens. Elles continuent à préparer des réformes supplémentaires de la politique et d’administration fiscales. Celles-ci visent à maintenir une croissance significative des recettes en 2018, en dépit du choc négatif sur les recettes douanières de l’appréciation de la monnaie nationale, l’ariary ».

  • 6 janvier à 10:49 | RABENJAMINA Ruddy (#10142)

    Mieux vaux tard que jamais Mr Rajaonarimampianina, Vous décidez enfin de suivre la constitution tant piétiné durant 5ans. La seule chose positive dans votre discours est la tenue de l’élection présidentiel pour cette année 2018.

    Malheureusement que vous allez encore dépenser on sait pas combien d’argent pour les Puces des zébus au lieu de réglé le problème de salaire des fonctionnaires.

    Votre bilan chiffré ne vaut rien face à la difficulté de la vie. Faite votre comparaison au niveau de pouvoir d’achat des Malagasy durant les 15 dernières années.

  • 6 janvier à 10:56 | Tax boom (#10141)

    je ne sais pas mais on parle de quel projet et infrastructures là. moi je n’ai rien vu à part des projets et infrastructures d’autres organismes non-gouvernementaux et sociétés que le PRM inaugure

  • 6 janvier à 11:13 | AMOUR DE LA PATRIE (#10148)

    Parole, parole, parole... il ment, ca c’est sur et certain !!! et il restera toujours impopulaire ce bande de traître et menteur sans scrupule. L’histoire continue Monsieur le president par hasard

  • 6 janvier à 11:27 | walesa (#5863)

    La croissance economique de Madagascar...ha ha ha ! Quelle blague ! Ajoutons encore, qu’ elle est fortement proportionnelle au nombre de politicards corrompus et de généraux dans l’Armé Malgache. Nul part dans le monde le nombre de ces pitoyables « Gros Ventres » inutiles et budgetivores n’est pas si élèvé ! On y pourra remplir pas une caserne ! Par contre la dame, qui se trouve sur la photo est à mon avis bcp plus puissante, que toutes les forces armés malgaches confondus ! C’est bien elle -amie de Claudine- la vrai maitresse des 92% des sujets et esclaves malgaches !

    • 6 janvier à 14:12 | chilpéric (#10125) répond à walesa

      .... à côté d’elle, , Marie-Antoinette fait figure de Mère Téresa !

    • 6 janvier à 15:49 | ratiarivelo (#131) répond à walesa

      Bonne année à Vous « Walesa » et bonne lecture****

  • 6 janvier à 11:43 | RAMBO (#7290)

    Il n’y a rien à cacher ! Voici ce qu’on dit aux Français qui cherchent à visiter notre pays Madagascar.

    Rechercher sur France Diplomatie

    Accueil Dossiers pays Madagascar Présentation de Madagascar

    Nom officiel : République de Madagascar
    Nature du régime : présidentiel
    Chef de l’État : M. Hery RAJAONARIMAMPIANINA (investi le 25 janvier 2014)

    Données géographiques

    Superficie : 587 040 km²
    Capitale : Tananarive
    Villes principales : Tananarive, Tamatave, Antsirabe, Fianarantsoa, Majunga, Tuléar, Diego-Suarez
    Langues officielles : malgache, français
    Langues courantes : malgache, français
    Monnaie : ariary (1 € = 3 506 ariary, le 4 mai 2017)
    Fête nationale : 26 juin (indépendance 26 juin 1960)

    Données démographiques

    Population : 24,24 millions d’habitants (estimation de la Banque mondiale (2015), faute de recensement depuis 1993).
    Densité (en 2015) : 42 habitants/km² (Banque mondiale)
    Croissance démographique (en 2015) : 2,8 % (Banque mondiale)
    Espérance de vie à la naissance (en 2015) : 65 ans (Banque mondiale)
    Taux d’alphabétisation (total adultes) en 2015 : 65 % (Banque mondiale)
    Religions : culte traditionnel axé sur le respect des ancêtres (50 %) ; christianisme (45 %), dont 25 % de catholiques et 20 % de protestants ; islam (5 %)
    Indice de développement humain (2016) : 158e sur 188 pays (PNUD)

    Données économiques

    PIB (2016) : 9,74 Mds $ (FMI)
    PIB par habitant (2016) : 391 $ (FMI)
    Croissance (en 2016) : 4,1%. Prévision 2017 : 4,5% (FMI)
    Chômage (au sens du BIT) en 2017 : 15,6 % (ILOSTAT-OIT)
    Inflation (2016) : 6,7% en moyenne annuelle (FMI)
    Solde budgétaire (2016) : - 3,2% du PIB (FMI)
    Principaux clients (en 2015) : France (15,2%), États-Unis (12,7%), Chine (7%), Afrique du Sud (5,9%)
    Principaux fournisseurs (en 2015) : Chine (24,8%), France (10,4%), Barheïn (5,6%), Inde (5,5%)

    Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB (en 2015) :

    agriculture : 25,6 %
    industrie : 15,7 %
    services : 58,7 %
    Exportations de la France vers Madagascar (en 2016) : 321,3 M€
    Importations françaises depuis Madagascar (en 2016) : 474,4 M€
    Solde (déficit commercial pour la France) : 153,1 M€

    Mise à jour : 28.08.17
    A suivre...

  • 6 janvier à 11:50 | RAMBO (#7290)

    suite...
    Consulat : Tananarive
    Communauté française à Madagascar : 18 299 Français inscrits au registre au 31/12/2015, dont 8 951 binationaux
    Communauté malgache en France : environ 100 000 personnes

    Éléments d’actualité
    Politique intérieure

    Depuis son indépendance en 1960, Madagascar a connu plusieurs crises politiques (1972, 1991-92, 2001-2002 et 2009-2013). En mars 2009, sous la pression de la rue et de l’armée, le président de la République, Marc Ravalomanana, démissionne et part en exil. Le maire de Tananarive, Andry Rajoelina, prend la tête de la Haute Autorité de Transition (HAT). Fin 2013, des élections (présidentielle et législatives) sont organisées dans des conditions saluées par les missions d’observation électorale. Hery Rajaonarimampianina, ancien ministre des Finances pendant la Transition (2009-2013), remporte l’élection présidentielle. Il est officiellement investi le 25 janvier 2014. Madagascar reprend progressivement sa place dans les organisations régionales et internationales, dont elle avait été suspendue.

    Dans un premier temps, le pouvoir peine à trouver une stabilité politique : le 26 mai 2015, les députés votent la destitution du président de la République à la majorité des deux tiers, finalement invalidée par la Haute Cour constitutionnelle. Le 3 juillet 2015, une motion de censure du gouvernment est rejetée à quelques voix près. Lors des élections municipales de juillet 2015, le parti présidentiel (HVM) remporte la majorité des communes. Le parti de Marc Ravalomanana (TIM) obtient la mairie de Tananarive (dirigée par son épouse, Lalao Ravalomanana) et le parti d’Andry Rajoelina (MAPAR) remporte les grandes villes du nord de la Grande île. Le pouvoir conforte son assise lors des élections sénatoriales de décembre 2015, qui constituent une victoire écrasante pour le parti présidentiel. En avril 2016, le président de la République nomme un nouveau Premier ministre, Olivier Mahafaly (le 3e depuis le début de son mandat).

    Les prochaines élections à Madagascar sont prévues fin 2018 (présidentielle) et début 2019 (législatives). Exclus du scrutin en 2013, les anciens présidents de la République, Marc Ravalomanana (2002-2009) et Andry Rajoelina (2009-2013), se sont déclarés candidats pour 2018.

    Ces derniers mois, la population malgache et les ressortissants étrangers résidant à Madagascar sont confrontés à une insécurité grandissante. Les atteintes aux biens ou aux personnes (vols, enlèvements, homocides) se multiplient en raison de l’extrême pauvreté, de la délinquance et du manque de moyens des forces de l’ordre.

    Situation économique

    La crise politique de 2009 a interrompu une période de croissance économique entamée en 2003. La reprise économique amorcée après la transition politique (2009-2013) reste insuffisante pour assurer un véritable développement du pays et de sa population : 3,3% en 2014, 3,1% en 2015 et 4,1% en 2016. Avec un PIB par habitant de 391 $ en 2016, Madagascar fait partie des pays les moins avancés (PMA). En 2016, l’indice de dévelopement humain (IDH) de Madagascar demeure très faible (158e place sur 188 pays). Les inégalités sociales (plus de 80% de population vit en dessous du seuil de pauvreté à 2$ par jour) et géographiques (80% de population vit en zone rurale, parfois très enclavée) y sont très marquées.

    Madagascar bénéfice du soutien de plusieurs bailleurs. En juillet 2016, le Fonds monétaire international (FMI) a approuvé un accord de 40 mois au titre d’une Facilité élargie de crédit (FEC) de 304,7 M$. L’Union européenne joue également un rôle majeur à Madagascar avec une programmation - Programme Indicatif National (PIN) - de 518 M€ pour le 11e Fonds européen de développement (2014-2020).

    La conférence des bailleurs et des investisseurs pour Madagascar (1er et 2 décembre 2016, à Paris) a connu un grand succès et devrait favoriser la relance économique du pays (6,4 Mds $ d’engagements financiers annoncés).

    Politique étrangère

    Madagascar fait partie de plusieurs organisations régionales et internationales : la Commission de l’océan Indien (COI), la SADC (Southern African Development Community - la Communauté de développement d’Afrique australe), l’IORA (Indian Ocean Rim Association - Association des pays riverains de l’océan Indien), l’Union africaine, le COMESA (Common Market for Eastern and Southern Africa - le Marché commun de l’Afrique orientale et australe) et l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

    Fin 2016, Madagascar organise, avec succès, plusieurs événements internationaux : le 19e sommet des chefs d’États et de gouvernements du COMESA (10-19 octobre 2016, à Tananarive), le XVIe sommet de la Francophonie (22-27 novembre 2016, à Tananarive) et la conférence des bailleurs et des investisseurs (CBI) pour Madagascar (1er et 2 décembre 2016, à Paris).

    • 6 janvier à 14:06 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090) répond à RAMBO

      Rambo,
      Et ton association protestante dans la région parisienne ,comment elle a fait pour racheter une ancienne caserne ?

  • 6 janvier à 12:25 | kartell (#8302)

    On se croirait en Corée du Nord, sauf qu’ici, on s’est arrêté au chariot à zébu, alors qu’eux, en sont à l’atome sous toutes ses formes mais nous avons un point commun : les chinois, cherchez l’erreur !…..
    C’est un discours comme on les aime, les adore, les fantasme, rien que des promesses d’un renouveau qui toque à notre porte, il nous est promis, juré et craché par un potentat, droit dans ses bottes (made in China) qui a du mal à croire à ce qu’il dit, parce que pour faire, c’est une autre affaire !……
    La démonstration du bonimenteur fait peine à écouter tant il a du racler dans les tiroirs de la statistique internationale pour démontrer ce qu’une majorité de Malagasy peinent à constater dans leur quotidien !….
    Son allocution, sorte de vie en rose, est plus proche de celle d’un télévangéliste qui tente de séduire un auditoire, visiblement plus intéressé par la concurrence, qui, malheureusement lui ressemble, énormément !…..
    « Faites ce que je dis, pas ce que je fais » est en l’occurrence la teneur de sa prédication puisqu’il promet, pour demain, une amélioration de la situation, qui, aujourd’hui, est en stand-by ( un moteur qui a calé, depuis des décennies, met un temps certain à redémarrer !)….
    Une belle continuité dans ce sermon présidentiel d’anthologie où il ne manquait qu’un petit détail, l’eau bénite à la fin de sa palabre aurait été classe, dommage que personne n’y ait pensé !….

    • 6 janvier à 14:39 | vatomena (#8391) répond à kartell

      Le ringahy des 67 hectares a trop vécu de misère pour croire un seul instant aux promesses d’un Hery ou d’un autre figurant . Tant que le beau monde roulera sur ses pieds en 4x4 il se sentira humilié ,écarté ,oublié . D’expérience ,il sait que jamais il recevra sa juste part . Il se résigne mais pour combien de temps encore . A la jeunesse de se révolter ,de renverser la table des agapes

    • 6 janvier à 15:27 | kartell (#8302) répond à kartell

      @ vatomena

      L’ incrédulité, vis à vis du pouvoir, s’étend bien au-delà des 67 hectares et ce ne sont pas les 4X4 V8 des membres du pouvoir, qui fendent la foule de ces malheureux, qui feront croire, que demain, on raserait gratis !….
      Avez-vous noté que la nomenklatura commence à investir dans l’immobilier, les petits + de la vie en bois de rose, c’est une valeur sûre, d’autant que, quoi qu’il puisse arriver, cela permet de garantir le capital, d’autant plus, qu’avec une monnaie de singe, la dévaluation guette !….
      La barbouze a fui le pays tandis qu’il aurait eu mission « de faire le nettoyage dans l’entourage du président », visiblement le karcher s’est retourné contre lui, les naïfs dans ce pays ont toujours tort et l’apprendre, tardivement, à leur dépens !….
      Bonne journée .

  • 6 janvier à 13:35 | harmelle (#5862)

    Lui et tous les autres dehors !
    Marre d’être considérés en 2017 comme des manants ne sachant ni lire ni écrire ni compter !
    Halte aux fadaises , dehors , oust !
    Y a des gens à nourrir du boulot à abattre :(

  • 6 janvier à 14:05 | Isambilo (#4541)

    Le cadre est pas mal, le discours est creux.

  • 6 janvier à 14:13 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090)

    Rambo,
    Selon tes sources

    Communauté française à Madagascar : 18 299 Français inscrits au registre au 31/12/2015, dont 8 951 binationaux

    Donc 8951 HORS LA LOI MALGACHES
    Réponds donc sur ce point précis ,monsieur je sais tout !

    • 6 janvier à 14:51 | FINENGO (#7901) répond à ALIBABA SANS LES 40

      Bonjour. ALIBABA
      Il ne répondra pas, car il se pourrait malgré qu’il ne l’a Jamais dit ouvertement, qu’il en fait parti de ces 8951 HORS LA LOI MALGACHES.
      D’ailleurs à croire que ce Pays est dirigé par des Vaniteux Etrangers.

  • 6 janvier à 15:45 | KARIBO (#7602)

    Bonjour & bonne année à tous .
    je ne retiens que cette phrase :
    « Car désormais, l’Etat s’érigera en tant qu’Etat partenaire des citoyens et Etat protecteur envers eux. Des déclarations qui attendront donc d’être réalisées cette année. »

    Aveu que jusqu’ à présent cela n’ a pas été le cas !
    L’ Etat partenaire , autre que des devises on se demande bien de quoi d’ autre ?
    Question protection, devant les assassinats, crimes, kidnappings, braquages & vols, jamais élucidés , à la question on répondra peut mieux faire, de là à en tirer une fierté et se représenter : autre que donner le bâton pour se faire rosser, il prennent leur compatriotes pour des demeurés qui plus est masochistes, bien que ?

  • 6 janvier à 15:54 | ratiarivelo (#131)

    Bonne année à Vous « harmelle » et bonne lecture aussi++—**

    • 6 janvier à 22:02 | walesa (#5863) répond à ratiarivelo

      Merci ratiarivelo ! Bonne année egalement à Vous et Vos proches et courage !

  • 6 janvier à 16:00 | ratiarivelo (#131)

    Tsy hadino koa IREO namana Mahafatram-po REHETRA tsy ho hary ho tanisaina eto @ny forum !***tonga IZY ity dia ny : 2018*** FANTATRAREO ihany tiako ambara ee !! samy tsara !!

  • 6 janvier à 16:59 | diego (#531)

    Bonjour,

    Il faut que la pauvreté soit artificielle pour qu’un État puisse passer de 90% de pauvre à 70% en à peine quatre année.

    Et pour passer d’un taux de croissance à 2% au double en moins de cinq ans, je pense que là Mr R. Hery, à ce niveau, fait mieux qu’un bon élève, il est brillant et un économiste surdoué, Madagascar serait un exemple. Tout le monde veut savoir comment le régime s’y est pris ?

    Avec une croissance 5% il y aurait le plein emploi à Madagascar !!!!!!!

    J’espère que les Bailleurs des Fonds prennent Mr R. Hery au sérieux.

    Sur le plan politique, le pays est bien loin de retrouver une stabilité. Il n’y a jamais eu de majorité à l’Assemblée.

    On gouverne un pays avec des législations. Il faut que les élus et l’Executif puissent mettre en avant quelques législations au cours de leurs mandats.

    Justement, quelles sont les deux réformes que Mr R. Hery puisse apposer son nom ?

    Il est très facile de voyager et poser les pieds en Israël, mais il faut surtout savoir et être bien conscient où on met les pieds et avoir une politique et une idéologie assez claire et si c’est possible de bien maîtriser l’histoire....Mr R. Hery doit clairement dit si Madagascar reconnait Jerusalem comme Capitale de l’État d’ Israël ou pas.

    Pas facile hein ? Il ne fallait pas mettre les pieds dans ces coins, point !

    • 6 janvier à 17:13 | Jipo (#4988) répond à diego

      Mais quel rapport avec la semoule si Madagascar : pour ne pas dire hery ( qui ne le représentera jamais) reconnaît Jerusalem comme capitale des hébreux ou des sionistes ?
      Pensez-vous que cela interpelle Netanyahu ?
      De plus mais on s’ en tape magistralement !
      Qu’ il y ait mis les pieds ou qu’ il les ait enlevés so what ???

    • 6 janvier à 20:18 | RAMBO (#7290) répond à diego

      " Avec une croissance 5% il y aurait le plein emploi à Madagascar !!!!!!! dixit Diègo.Je commence à connaître aussi le vrai Diégo.
      Le taux de croissance se calcule d’une année à une autre. Un homme qui possède 100 euro l"année n-1 arrive gagner 105 euro à l’année n. Cet homme a un taux de croissance de sa richesse de 5%.
      Un autre homme qui possède 10 OOO euro à l’année n et fait 10 500 euro en n+1 fait aussi augmenter sa richesse de 5% ( même taux que le 1er)
      Le 2ème homme est avantagé par rapport au premier, il sera plus riche.
      Maintenant si on transpose ce raisonnement au niveau de 2 pays, Madagascar et la France par exemple, 1 point de hausse du taux de croissance est considérable parce que la France qui le PIB élevé. L’impact sur l« emploi est aussi important. Avec 5% de taux de croissance c’est déjà bien pour un pays comme Madagascar mais comme nous sommes partis d’un PIB bas, l’impact sur l’emploi ne sera pas » le plein emploi".

  • 6 janvier à 17:27 | FINENGO (#7901)

    Un Président peu doué en tout.
    Il croit Prendre les Malgaches pour des imbéciles, mais en réalité se sont les Malgaches qui le considèrent comme un GLAND.
    Tellement fier et tellement Buffon, qu’il ne s’en préoccupe pas, et pousse le culot jusqu’à être Candidat à la Prochaine élection, avec le soutien de RAMBO.
    Quelle Bande de GLANDS.

    • 6 janvier à 20:50 | Jipo (#4988) répond à FINENGO

      Il ne prend pas ses compatriotes pour des imbéciles, il en est non seulement le guide , mais le chef !
      Comment voulez-vous qu’ un imbécile fasse autre chose ?
      Et le terme est plus que faible, honoris causa en incompétence crasse mention tsara bé ou bêè 🐐.

  • 6 janvier à 18:26 | Albatros (#234)

    @ Rambo

    Ces petites remarques, sans faire de longs « copier-coller » comme vous !.

    - dans votre post 06 janvier 10:42 : Vous signaler, pour valoriser le travail de votre Champion, « que le taux de croissance »devrait atteindre les 4,1% e en 2017" !.
    C’est déjà bien !. Sauf que le FMI, que vous citez, tablait sur une croissance de 4,3% pour Madagascar !.
    Vous signalez également que le FMI table sur une progression du taux de croissance pour Dago de 5,1% en 2018 !.
    C’est également vrai !. Sauf que...... vous oubliez de mentionner que le FMI dans son rapport indique que l’inflation approche les 8% sur la Grande Ile !.

    • 6 janvier à 18:29 | Albatros (#234) répond à Albatros

      @ Rambo

      Autant pour moi. Vous avez aussi « copier-coller » les 8% un peu plus loin !.

  • 6 janvier à 18:56 | diego (#531)

    Bonjour,

    J’attendais des voeux du président quelques éléments politiques constructifs et je dirais, quelques objectifs économiques. À mon avis, en tant que citoyen, on a le droit d’espérer des directifs atteignables même si le pays, tout le monde le sait, occupe aujourd’hui le 5e dernier place des pays les plus pauvres de la planète.

    Le droit est indispensable, on peut le laisser de côté un petit moment. Je ne pense pas que cela puisse choquer qu’on essaie de gouverner en méprisant les lois existantes, dans un pays comme Madagascar où le 3/4 de la population ne sait pas que tout repose sur le Droit.

    Le président malgache semble nous faire croire que l’avenir du pays serait bien meilleur que ce qu’il a hérité des ses prédécesseurs. À mon sens, c’est un raisonnement qui ne tient pas vraiment debout. Je me demande bien quelle valeur la jeunesse malgache et la génération actuelle portent en elle ?

    Je me permets de demander, les dirigeants et les politiciens malgaches ont-ils seulement des repères ? Et lesquels ?

    Les peuples des pays modernes pensent que leurs élus légifèrent trop. Les lois apparaissent dans un désordre indescriptible. Dans les pays pauvres, comme Madagscar, les pouvoirs Executif, Législatif et Judiciaire sont en désordre et ne sont pas respectés par le peuple et encore moins par la CI et les Bailleurs des Fonds. C’est le travail d’une classe politique affaiblie et trop nombreuse.

    Il ne faut pas être prétentieux, mais il existe une science de l’économie. On sait que si l’on prend certaines décisions, l’on obtient certains résultats. Ce qui est vraiment frappant à Madagascar, et même en France et dans les pays modernes, de nos jours, c’est quand même l’extraordinaire méconnaissance de l’économie. Déclarer ici et la qu’on va avoir une croissance de tant de % l’année, qu’on va améliorer l’emploi ne signifie rien. L’emploi n’est pas une chose qu’on traite en soi, il est le résultat d’une situation économique.

    Pour améliorer l’emploi, il faut que la conjoncture appelle les dirigeants des entreprises à augmenter leurs effectifs. C’est donc un problème d’économie d’entreprise, d’investissement, et de recherche.

    Pour être juste envers le président, il faudrait quand même admettre que diriger un pays dans lequel l’État et les Institutions sont pratiquement en faillite, il a fait tout ce qu’il a pu, du peu de maigre pouvoir et dont il dispose et le peu de moyens financier dont son pays disposait pour éviter le chaos institutionnel dans le pays.

    Il y a quatre enjeux majeurs sur le plan international dans lesquels Madagscar doit clairement prendre position sous peine d’être marginalisé, encore et encore :

    - la crise à Jérusalem, la crise entre les deux Corée, la crise migratoire en Europe qui est devenue une crise politique majeure et la croissance économique qui se profile dans les pays occidentaux.

    Dommange le président n’en touche pas un seul mot sur ces quatre enjeux. Et pourtant, il va falloir prendre position et donc dire quelque chose pour exister, Madagascar est un pays indépendant et à ma connaissance, un pays adulte.

    • 6 janvier à 19:55 | RAMBO (#7290) répond à diego

      Je suis interloqué par votre affirmation qui dit :
      " Déclarer ici et la qu’on va avoir une croissance de tant de % l’année, qu’on va améliorer l’emploi ne signifie rien. L’emploi n’est pas une chose qu’on traite en soi, il est le résultat d’une situation économique....
      Désolé de vous le dire Diego que vous n"êtes pas du tout un économiste comme vous le prétendiez si vous raisonnez de telle sorte.!?
      Rappelez-vous que le taux de croissance est un indicateur économique majeur dans un pays qu’il soit pauvre ou riche. Rappelez-vous de Sarkozy en 2007 qui a dit :’ La croissance je vais chercher avec les dents..." il a été élu.
      Le taux de croissance économique(Growth rate en Anglais) est un ratio qui reflète " l’augmentation de richesses nettes d’un pays pour faire simple...Quand cette richesse hors charge augmente, le niveau de la Demande augmente parce que le pouvoir d’achat des gens s’améliore. Et par conséquent les entreprises reçoivent plus de commandes. Et enfin pour répondre à la demande croissante, les patrons embauchent. Dans les pays riche où le niveau du PIB est élevé , une hausse de 1 point du taux de croissance est considérable et constitue un impact important sur le marché de l’emploi donc réduit le taux de chômage à moyen terme. Un taux de croissance soutenu pendant plusieurs années réduit fortement le chômage.
      Les Bailleurs de fonds sont des spécialistes... avant d’apporter plus de sous, il regarde d’abord le dynamisme de l’économie du pays en question et surtout ce fameux tau de croissance économique.
      «  »Le taux de croissance d’un pays se calcule par rapport à l’évolution du produit intérieur brut, qui représente la somme des plus-values de toutes les entreprises d’un pays. Calculer les taux de croissance de différents Etats permet de les comparer les uns aux autres".

      Pour calculer le taux de croissance d’une entreprise, on peut utiliser plusieurs chiffres, comme l’évolution des bénéfices nets avant impôts, mais aussi celle du chiffre d’affaires. Un taux de croissance positif dans une entreprise peut être lié à différents facteurs : une augmentation du volume des ventes, une augmentation des prix ou un développement d’activité. C’est un indicateur important pour les investisseurs potentiels.

      Taux de croissance : le calcul
      Taux de croissance = indicateur année n - indicateur année n-1/année n-1x100.
      Bref, le dynamisme des entreprises fait monter le taux de croissance et par effet boule de neige la demande globale et le pouvoir d’achat.

    • 6 janvier à 20:42 | KARIBO (#7602) répond à diego

      Bonsoir .
      Vous semblez ignorer que les « 4 enjeux majeurs » que vous préconisez, sont non seulement caduques, mais de plus que voulez-vous que les concernés aient à faire de l’ avis de votre président , qui n’ en a , sans vouloir vous vexer que le titre .
      Qu ’ il se range du coté de la Corée du nord ou pas ???
      la décision de prendre Jérusalem comme capitale :
      1 n’ est en rien une crise
      2 les Israéliens n’ ont strictement que faire de l’ avis de Hery comme des Malgaches .
      Quant à la croissance que vous préconisez, pas besoin d’ etre honoris causa en économie pour voir que l’ Europe pour ne pas dire le monde court au devant d’ un crise économique majeure, que celle de 2008, comparativement n’ était qu’ un hors d’ oeuvre, pour ne pas dire un coup de vent comparativement au tsunami qui nous attend !
      Devant toutes les alarmes qui clignotent , ne serait-ce que les décisions des banques de se servir sur les comptes et les assurances vies ne semble pas vous inquiéter outre mesure, il y a cependant de quoi se faire des cheveux cher monsieur, et sans suprématie , ils seront blancs !
      Vous parlez souvent d’ économie, mais à lire vos propos, vous ne semblez pas plus informé, que formé, à l’ image de votre président, qui comme son titre n’ en a que l’ air sans la chanson .
      Toujours sans vouloir vous offenser, ne pensez-vous pas que votre président a suffisamment à faire chez lui , et qu’ il ne fait pas , que se permettre de donner son avis sur des Pays qui marchent ?
      Meme Kim Jun 1 , avec toutes les sanctions qui lui sont imposées , contrairement aux aides qui vous sont octroyées, possède la Bombe Atomique .
      Quand vous dites : « il ne faut pas etre prétentieux » pour la ligne suivante etre étonné que votre président ne mentionne pas dans son discours ces « enjeux », ne trouvez-vous pas une certaine contradiction ?
      Votre président, tout juste capable de reproduire un discours plagié sur l’ ex métropole, et « sans prétention », mais absolument aucune, vous dénoncez être surpris que ce dernier n’ en parle pas ?
      Par contre de l’ évasion rocambolesque de son chef de sa sécurité, en pirogue aux Comores , l’ affaire Claudine, les rapts & kidnappings, son bilan économique, car humain : inexistant, et finalement son bilan tout court, ne vous interpelle pas ?
      Le bateau coule, la maison est en feu et vous regardez ce qui se passe en Israel, en Europe, en Corée du Nord, ne trouvez-vous pas qu’ à l’ image de certains, qui regardent le doigt qui vous montre la lune ?
      Vous pointez du doigt , ceux qui finalement font exactement comme vous, ce que vous faites, détourner l’ attention et feindre être occupés à autre chose, une forme de politique de l’ autruche, version vita gasy ?
      Une cohérence bien singulière , ce qui fait votre charme ...

    • 7 janvier à 13:05 | kartell (#8302) répond à diego

      @ KARIBO

      Votre analyse critique, sans appel, montre à quels points, certains se l’a joue mais il est vrai qu’ici, on aime, on adore les palabres surtout lorsqu’elles mettent en évidence un sempiternel rôle international que pourrait jouer, un jour, l’état malagasy !….
      « Petit, tu seras petit ! » pour moultes raisons qui ne nécessitent pas « d’analyses » jusqu’au bout de la nuit ou du forum !….
      Pour peser en international, cela nécessite des critères que le pays ne possède pas, pire, il peine, même, à exister sur le plan régional, miné par les démons de la mauvaise gouvernance, de l’entre-soi, et de l’extrême pauvreté d’un discours politique abêtissant !….
      Mettre le nez, dans ses propres insuffisances, n’a jamais et ne sera jamais une préoccupation nationale sauf pour quémander et recevoir mais jamais pour changer, ou, luxe suprême, rénover !…
      Entretenir, comme certains s’amusent à le faire, l’espoir prochain d’un soudain renouveau, d’un déclic (parce qu’on le vaut bien !) sont une mascarade de plus, qui ne peut profiter qu’aux prédateurs en place ou à ceux qui seront élus, en fin d’année, à poursuivre sur le chemin de l’illusion, au son du fifre !…..

    • 7 janvier à 21:38 | poiuyt (#584) répond à diego

      Il ne faut prêter au pseudo-président des idées qui le dépassent. Régionale, dites-vous ? Laissez-moi m’esclaffer. De la vision pour le seul peuple de Tana, il n’en est tout simplement pas cap. Pour le kéré, quel plan ? aucun. Pour la peste, quel plan ? aucun. Contre l’insécurité, quel plan ? zéro. Pour le riz ? Pour les étrangers envahissants ? les intempéries répétitives , . . . , sa femme ? quel plan ?

      Alors, régionale, pour un président par accident, trop fort ! ! ! Par contre une région d’Isotry, peut-être ; celle du canal à relents.

  • 6 janvier à 20:29 | Albatros (#234)

    Après l’ « Apogée » ...... c’est la descente vers la...... « périgée » !.

    Cette descente sera-t-elle lente ou rapide ?!.

    That’s is the ...... !!!!.

    • 6 janvier à 20:50 | RAMBO (#7290) répond à Albatros

      C’est fou de constater que les Gasy samy Gasy maudissent leur pays !
      Les Gasy sont loin d’avoir une culture économique et patriotique. Quand ils sont dans le petit confort à l’occident, ils passent leur temps à augurer l’enfer pour leur pays d’origine.
      Heureusement ces Gasy là n’iront pas aux urnes en Novembre /Décembre.

    • 6 janvier à 21:31 | Albatros (#234) répond à Albatros

      @ Rambo

      Une petite précision : Je n’ai qu’UNE seule nationalité ..... je suis français !.

      Je n’aurai donc pas à aller aux urnes à Madagascar à la fin de l’année.

      Par contre je ne « maudis » pas le pays d’une partie de mes ancêtres !.
      Bien au contraire !.
      J’aime Madagascar et je me lamente chaque jour de voir ce pays s’enliser (pour ne pas dire s’engluer !) de plus en plus dans des luttes politi-chiennes qui me font penser au film « Bienvenue au Gondwana » !.
      Film parodique mais avec beaucoup de vérités qui peuvent s’appliquer à Madagascar.

      Si vous voulez le fond de ma pensée, je vous dirai finalement que le vainqueur du prochain scrutin soit X, Y ou Z, ne changera pas grand chose à Madagascar. Car tous, je dis bien tous me semblent plus intéressés par leur confort et ceux de leurs très proches, que par le bien être de l’ensemble des malgaches. Votre champion compris.

  • 6 janvier à 21:52 | Mihaino (#1437)

    J’ai une pensée particulière aux habitants d’Ambalamanasy à Toamasina où le cyclone AVA est entré et a provoqué bien des dégâts !! Je leur souhaite courage et réussite dans la reconstruction de leur maison . La nouvelle année commence mal pour eux !!

    - En écoutant attentivement tous les discours de nos responsables (Président de l’AN , Président du Sénat , PM ) , nous avons remarqué que nous n’avons rien appris de nouveau si nous avons bien suivi les actualités politiques , économiques , sociales de l’année écoulée !

    - Quant au discours du PRM Hery , il a présenté son bilan mitigé de 2017 et a estimé que les bilans des années antérieures étaient mauvais à cause des autres Présidents qui l’ont précédé !??Ce genre d’argument ne peut convaincre personne car c’est de la politique politicienne .
    En tant qu’ancien Professeur , il a su donner un cours magistral ,des chiffres à l’appui dans un palais bien garni !! Toutefois , le Peuple ne croit plus en ses promesses de propagande pour 2018 car il est certain qu’il sera candidat pour la continuité de la mauvaise gouvernance avec tous les lèches et vautours qui gravitent autour de lui ! Le Peuple dans la majorité est resté indifférent de ces discours et les fêtards ont bien mangé et bien bu alors que le cyclone ravage l’Est de notre Pays et va sortir vers le Sud Est selon la météo !

  • 6 janvier à 22:59 | diego (#531)

    Bonjour RAMBO,

    J’admire vous savez, les manières dont vous defendez un régime que vous croyez qu’il fait des bonnes choses. Mais il faut bien lire avant d’étaler votre état d’âme.

    Il y a bien un point important dans lequel je défend ce régime :

    - il y a mieux, mais le pays a connun une certaine stabilité politique.

    Ce que les Malgaches veulent en fait, c’est une stabilité institutionnelle. D’ailleurs c’est ce que la CI et les Bailleurs des Fonds exigent comme garanti avant toutes autres choses.

    Je vais vous le répéter encore, que nous nous comprenions bien :

    - l’emploi n’est pas une chose qu’on traite en soi, tout comme la croissance économique par ailleurs, il est le résultat d’une situation économique....pour l’améliorer, il faut que la conjoncture appelle les dirigeants des entreprises à augmenter leurs effectifs...c’est donc un problème d’économie d’entreprise, d’investissement, et de recherche.

    Loin de moi de questionner votre intelligence RAMBO, sans être prétentieux, je vous prie de bien lire.....c’est un raisonnement économique.

    Il vous a échappé peut-être, mais je parle ici de l’emploi, vous voyez, de l’emploi !

    • 7 janvier à 13:31 | RAMBO (#7290) répond à diego

      Diégo je n’ai pas compris cette phrase de vous :

      - il y a mieux, mais le pays a connun une certaine stabilité politique.

      Ensuite vous parlez de stabilité institutionnelle ...et vous rajouter que les Bailleurs des Fonds exigent...ce qui est exact mais lisez plus bas l’avis de Mme Coralie Gevers qui n’est autre que la responsable de la Banque Mondiale venue chez nous :

      Selon Coralie Gevers responsable de la Banque Mondiale venue à Mada :
      Car pour le moment, le pays est plutôt bien géré au niveau institutionnel. La Banque mondiale souligne dans sa note de conjoncture que depuis le retour à l’ordre constitutionnel en 2014, la qualité de l’environnement politique et institutionnel de Madagascar s’améliore progressivement, en particulier sur le plan de la protection sociale et de la gestion budgétaire. La notation CPIA du pays est passée de 3,0 en 2013, lorsque les performances du pays étaient au plus bas, à 3,2 en 2016. La poursuite de l’amélioration de l’environnement institutionnel est vitale face aux défis et opportunités à venir. Le bon fonctionnement des institutions est indispensable pour garantir une utilisation judicieuse des ressources.
      Ce n’est pas Rajaonarimampianina qui dit çà mais l’une des représentants des Bailleurs des Fonds.

      Et en dernier lieu vous revenez encore sur le rapport entre le taux de croissance et l’emploi... vous dites :

      Je vais vous le répéter encore, que nous nous comprenions bien :

      - l’emploi n’est pas une chose qu’on traite en soi, tout comme la croissance économique par ailleurs, il est le résultat d’une situation économique....pour l’améliorer, il faut que la conjoncture appelle les dirigeants des entreprises à augmenter leurs effectifs...c’est donc un problème d’économie d’entreprise, d’investissement, et de recherche.

      Pour ce troisième pont . Quelque part vous avez raison Diégo que le taux de croissance élevé est « le fruit d’un dynamisme économique ». Mais C’est un peu le problème équivalent à : « Qui est premier la poule ou l’oeuf ? ». C’est à ce moment là qu’on raisonne en terme macroéconomique ( politique économique de l’Etat) mais pas uniquement microéconomique ( stratégie économique au sein de l’entreprise) comme vous dites. Le rôle de l’Etat c’est de favoriser le dynamisme des entreprises. .Par des mesures prises avec des outils macroéconomiques comme les baisses des impôts et la gestion de la masse monétaire en circulation, l’Etat encourage ou décourage les embauches dans les entreprises. Cette politique monétaire impulsée par l’Etat et mise en oeuvre par la Banque Centrale est primordiale. Sachez que la monnaie est une marchandise à part entière donc la monnaie a un prix. La fixation du prix de la monnaie c’est à dire le taux directeur de la Banque Centrale (les taux directeurs sont les taux d’intérêt au jour le jour fixés par la banque centrale d’un pays ou d’une union monétaire, et qui permettent à celle-ci de réguler l’activité économique....) suit « la fluctuation » du marché monétaire. C’est à dire la fameuse mécanisme d« Offre et de Demande d’argent. .. C’est le gouverneur de la banque Centrale qui ouvre ou ferme le robinet selon les besoins de refinancement des banques Gasy ( BNI, BFV, BCOI...) qui achètent en quelque sorte l’argent au fournisseur ou grossiste d’argents qui est la Banque Centrale. Et ces banques commerciales »revendent" l’argent par la suite en accordant des crédits aux entreprises ou aux particuliers tout en faisant leurs bénéfices....

      Madagascar est l’un des pays au monde reputé où le système bancaire est le plus stable. Les banquiers Gasy sont les plus rigoureux d’Afrique et les plus compétents aussi.
      Alors s’il y a dynamisme des entreprises c’est parce que l’environnement économique est favorable...grâce à la politique économique du gouvernement. Aucun responsable politique sérieux au monde ne réfute cette affirmation.

      Bref c’est normal si le Président Gasy revendique la bonne croissance de Mada. Les entreprises n’augmentent pas leurs effectifs si le gouvernement n’avait pas permis cette dynamisme par sa politique économique. L’économie d’entreprise (microéconomique) l’investissement et la recherche dépendent de la politique économique du gouvernement. Je le redis encore. Un chef d’entreprise averti cherche à investir dans un pays où l’environnement de la politique économique est propice.

    • 7 janvier à 14:28 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090) répond à diego

      Rambo,
      Rambo l’économiste théoricien .
      C’est nouveau a Madagascar !
      Vu l’état de l’économie et du nombre de pauvres et des véritables potentialités de ce pays ce n’est pas quelques choses que les grands instruits mr.n maitrisent.
      Alors que ton honoris causa et toi viennent nous faire des cours sur cette question c’est l’hôpital qui se fout de la charité .
      Mais vous n’êtes pas a cela près ,vous autres de la caste dirigeante , ce qui comptent c’est que vos compte en banque se remplissent fusses par le vol et les détournements !
      Comment avoir confiance en un seul d’entre vous ,c’est impossible !
      Vous seriez capable d’affirmer tout et son contraire dans une parfaite démagogie et une grande hypocrisie !
      Il est vrai que des siècles de profit par l’esclavage et maintenant en tenant un pays en son entier a votre profit ,il y a de l’atavisme viscéral et un savoir faire dans la roublardise ou vous êtes passés maître .

  • 7 janvier à 01:53 | reviv (#9830)

    Mais voyons,
    comment pouvez-vous oser parler de croissance si ce n’est une idée lancée comme un ballon de sonde à titre propagandiste véhiculée à l’approche des élections pour tromper encore les populations.
    Alors que le pays est malade sous perfusion permanente.
    Sachant que produire un bien ou créer de la richesse ou encore des investissements contribue à la croissance du pib et par conséquent au taux de croissance, mais où sont les productions et la création de richesses ?

    Sans prétendre être spécialiste/férue de l économie, le calcul du taux de croissance se mesuré en monnaie constante et tient compte de l’inflation, mais là n’est pas la question sauf aux personnes un peu désinvoltes.
    Même si le riz arrive en abondance par la magie des importances, cela reste inaccessible à cause du faible pouvoir d’achat du consommateur, condition nécessaire par l’urgence mais jamais suffisante.

    Et quand le riz, alimentation de base des malgaches est devenu un produit d’importation,
    inutile d’aller plus loin pour nous blablater de taux de croissance.

  • 7 janvier à 03:38 | diego (#531)

    Bonjour KARIBO,

    Je vous ai lu, relu et encore relu, mais je n’ai pas trouvé une seule raison pourquoi vous venez me parler en fait.....mais on est poli !!!!

    Je ne comprends pas pourquoi par exemple vous dites que la crise à Jérusalem, la crise entre les deux Corée, la crise migratoire en Europe, à l’origine de la difficulté de Mme Merkel à former un gouvernement en Allemagne, et la croissance économique mondiale, sont caduques ?

    Vous êtes sûr de bien comprendre ce que j’ai dit ? Ce sont les enjeux des mois à venir....l’avenir de l’Europe, de Jérusalem, la croissance mondiale et la stabilité mondiale vont être les sujets majeurs. Et Madagascar fait parti de la CI......voyez-vous !

    L’Europe, la zone euro surtout, l’Amérique du Nord, Canada et USA, le Japon, la Corée du Sud malgré la menace d’une guerre, connaissent une croissance, la preuve, les grandes entreprises osent s’endetter massivement, aider par un taux d’intérêt assez bas. La Chine et l’Inde continuent à solidifier leurs économies même si les dettes des entreprises chinoises inquiètent un peu. Il n’y a que le Brezil, l’Afrique du Sud qui manquent à l’appel, secoués par une crise politique où les dirigeants sont touchés gravement par la corruption. Mais ils vont revenir dans le jeu, pour l’instant la justice de ces deux pays fait le nettoyage....

    Si on vote à l’ONU, c’est pour prévenir une guerre, trouver des solutions à une crise, pour venir en aide à des pays en guerre, bref c’est bien dans l’objectif de prendre une décision. Avez-vous déjà visité Jérusalem ? Connaissez-vous l’histoire de cette ville ? Madagascar est un pays indépendant. Il a ses dirigeants, son État et ses Institutions, c’est un pays adulte. Mr R. Hery est mon président, je m’incline sur ce qu’il aura décidé, mais je me réserve de ne pas être d’accord...alors il est pour, ou contre ou neutre, qu’il le dise, point ! Un président doit trancher.

    Le reste, Claudine, bateau, bilan économique, etc....vous êtes libres, mais je ne suis pas la personne avec laquelle vous devez vous adresser vos états d’âme.....je m’en fiche pas mal.....

    • 7 janvier à 13:29 | isoarha (#8297) répond à diego

      Bonjour Diego,

      L’on ne peut pas toujours se comprendre devant une situation donnée, et ceci selon l’angle de vision de chacun, par exemple, pour moi, vous êtes dans une perspective macro-politique ayant une visée internationale tandis que vos interlocuteurs sont plutôt dans le micro-politique de l’immédiat, le « tout, et tout de suite du résultat économique », (ce sont des notions personnelles) pour la population.
      Après tout est question d’éducation et de faculté d’interprétation, et je vous comprends très bien.

  • 7 janvier à 12:21 | reviv (#9830)

    Mais pourquoi donc s’ entêtez-vous de parler de croissance économique
    si ce n’est une croissance de rêve ou de mensonges,

    L’assistance aurait compris le message si on lui parlait plutôt
    la croissance de corruption, croissance de l ’insécurité, croissance de la paupérisation
    Cela oui car ce sont des réalités pure et dures.

    Et puis, on ne doit pas abuser à tout hasard l’utilisation de ce terme car c’est plus compliqué que certains puissent l’imaginer.

  • 7 janvier à 12:29 | Jipo (#4988)

    Pour votre plus grand plaisir : Karibo relève vos incohérences, et ne peux que lui donner raison, vous vous contredisez, et comme il vous lit, il répond cordialement à vos analyses comme « glissades » .
    Ce qu’ il entend par caduque , c ’est que ce n’ est ni le sujet ni le propos, que cela ne concerne en rien Madagascar, meme si celle-ci fait partie de la CI !
    Qu’ il y a d’ autres priorités que de s’ occuper de ce qui se passe à l’ internationale, quand dans le Pays tout part en sucette !
    Mais bon, demander cela à quelqu’ un d’ autosuffisant comme vous, l’ instructeur qui ne connait que le monologue, dur dur d’ avoir un dialogue !
    Par correction Karibou vous entreprend sur ce qu’ il ne comprend en effet : pas dans votre raisonnement , et les analyses qui en découlent , il n’ est en rien question d’ état d’ âme, qui comme chacun le sait s’ en tape royalement, mais juste un constat, que vous détournez comme vos dirigeants, d’ un revers de main feignant etre préoccupé par autre chose .
    Vous ne répondez pas à ce qu’ il vous demande , à savoir qu’ en ont à cirer les pré-cités de l’ avis de votre honoris causa , « eh bien j’ vais vous’ dire » ils s’ en tapent comme de leur premier biberon ...
    Voilà ce qu’ il y a à comprendre, votre petite personne, n’ intéresse que vous et quelques proches,
    Loin de moi de répondre à la place de ce Monsieur, qui je n’ en doute pas le fera mieux que moi .
    quant à vos « états d’ âme » : CQFD...

  • 7 janvier à 12:47 | Mihaino (#1437)

    Question à 1000 Ariary : Lequel de ces candidats déclarés ou non aux élections arrivera en 1er au secours des sinistrés du cyclone AVA ???!!
    Premier venu , premier élu !MDR...

  • 7 janvier à 14:23 | RAMBO (#7290)

    Ce qui fait le charme de notre pays c’est l’accueil chaleureux et le sourire affiché malgré les difficultés. Regardez ce reportage !

    https://www.youtube.com/watch?v=CExInCe31Jk

    Je trouve que Diego a raison ! On peut parler de tout ici sachant que 90% des intervenants sont à Andafy donc des intellos bien lotis capables d’aborder tous les sujets nationaux qu’internationaux.

    • 7 janvier à 14:42 | Belakana (#7721) répond à RAMBO

      Rambo,

      Voici un lien qui va certainement vous rappeler aux bons souvenirs de votre prézidà et de son prédécesseur.

      https://www.youtube.com/watch?v=0BU-Gr82SWw

      Autre chose Rambo : parlez-nous de la fuite rocambolesque de votre collègue conseiller spécial en sécurité auprès du prézidà actuel. Vous devez être au courant de cette affaire puisque vous êtes un des « conseillers » du prézidà. Il ne s’est pas évadé en pirogue de Majunga mais a pris un esquif à moteur de Antsiranana direction Mayotte.

    • 7 janvier à 14:43 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090) répond à RAMBO

      Rambo,
      Et oui pour vous autres c’est tellement facile de spolier ce peuple chaleureux que c’en est indécent !
      Les français spoliaient aussi le peuple Malgache mais il y avait quand même des contre-parties .
      Vous volez et profiter de ce peuple qui ne reçois rien en retour et par voie de conséquence vous êtes pires que l’ex colonisateur !
      Mais je sais vous allez vous lavez de vos pêchers dans vos temples et cathédrales !
      C’est tellement facile cette forme de rédemption !

    • 7 janvier à 15:01 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090) répond à RAMBO

      Rambo,
      Comment prendre cette caste prédatrice au sérieux quand une question qui gène n’obtient jamais de réponse .
      Des questions je peux t’en poser 100 et toi comme tes complices répondrai volontairement a coté pour dissimuler votre implication dans le fiasco que représente ce pays !
      Jamais de remise en cause ,jamais de mea-culpa ,toujours des arguments spécieux et faux débités avec l’aisance de vieux routiers de l’arnaque !

      Vade retro satanas

    • 7 janvier à 15:32 | vatomena (#8391) répond à RAMBO

      alibaba __ les français ils spoliaient u ils développaient ?

    • 7 janvier à 16:32 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090) répond à RAMBO

      Vatomena ,
      Désolé mais la décision de coloniser d’ immenses pays n’était pas au départ une oeuvre philanthropique .
      Il y a eu excès de la part des Frantsay comme il y a eu du bon et du bien !
      Chaque peuple à droit cependant à l’autodétermination .
      Evidemment le malheur de Mada comme dans beaucoup de pays c’est de se retrouver avec des dirigeants n’ayant ni les compétences ni la hauteur de vue des coloniaux qui était de très grands professionnelles de l’administration de ces immenses territoires .
      Donc je suis d’accord avec vous ,il y a eu du bien et du bon mais aussi du mauvais !

  • 7 janvier à 15:47 | RAMBO (#7290)

    Belakana !
    Que veut le peuple ? Manger et s’amuser ! C’est classique :

    Lisez ce copier /coller....
    « Panem et circenses »

    Du pain et des jeux
    et le peuple sera content,
    il suivra aveuglément
    les lois des seigneurs dieux.

    Le peuple est-il content ?
    Assurément,
    il ne montre pas ses dents,
    il aurait honte,
    elles sont pourries.
    Du pain il en a partout,
    sous toutes ses formes,
    pour tous les goûts.
    Souvent même, il n’est plus à ses goûts
    et il faut en faire des cendres
    qui rempliront les déserts
    au lieu de les nourrir.

    Déjà, dans L’Empire Romain, le poète Juvénal disait que pour gouverner, il fallait donner au peuple « pain et Jeux » (traduction de « Panem et circenses »). Ainsi, le peuple pouvait se nourrir et se divertir. On assistait alors à une Paix sociale mettant ainsi le peuple hors du jeu politique, et évitant conflits, révoltes, soulèvements.

    Aujourd’hui, dans notre société actuelle, on assiste à peu de chose près au même cas de figure. Les divertissements sportifs (coupe du monde de football, rugby...), les divertissements télévisés (émissions, jeux, téléréalité...) remplacent cette fausse aux lions.
    De la même façon, les jeux vidéo, Internet et les réseaux sociaux virtuels occupent et distraient les esprits ; ils peuvent être comparés aux jeux des Romains, dans le but de calmer les peuples.

    Téléspectateurs comme internautes, figés et hypnotisés devant leur écran, sont ainsi loin de la réalité politique, de la misère, de la corruption, du jeu de pouvoir. Consommation, marketing, propagande, et sur-médiatisation alimentent leur plaisirs fictifs, créant ainsi une société de spectacle. Pire encore, ces nouveaux moyens de communications endorment cette société de spectacle qui réclame elle-même davantage de distractions.

    Comme le dit si bien Guillaume de Thieulloy, « la communication a bien plus d’importance que le discours », cette nouvelle communication serait-elle un leurre ? Sommes-nous esclaves ou victimes de nos propres exigences ?
    Publié dans Société
    Belakana je vous dis une chose. Croyez-vous que nous ne savons pas ce que c’est la « Manupilation de masse ? » Si Belakana mais rassurez-vous je ne suis pas spécialiste en la matière ni notre cher Président non plus. Certes de par son talent d’amuseur publique, Andry Rajoelina avait pris vraiment plaisir de rendre les Gasy heureux dans les amusements mais c’est dans de bonnes intentions. Andry Rajoelina est un grand adolescent. Par contre le Président Rajaonarimampianina est un homme du boulot, il travaille, il travaille d’arrache pied pour avancer notre pays et les résultats commencent à tomber. Ce n’est pas à notre Président d’organiser ou d’assister à un Big show quel qu’il soit. Rajoelina est à l’aise dans ce genre d’événement .
    Pour votre 2 ème question , je n’ai pas de commentaire à faire parce que cette affaire ne me concerne pas. J’ai déjà dit à votre ami Finengo que vaut mieux se taire que de commenter un sujet que vous ne maîtrisez pas. Je connaissais de vue ce tavaratra c’est tout.
    Voici un autre présentation de notre beau pays plus récente...Bonne lecture et... mangez bien etamusez vous bien à Andafy tandis que nous nous gouvernons !
    https://www.youtube.com/watch?v=c5kNphlrRrA
    Je vous livre un petit secret d’Etat...à prendre avec précaution. Je risque de devenir Consul général dans une grande ville européenne. Je ne vous dirais pas plus.

    • 7 janvier à 16:15 | Belakana (#7721) répond à RAMBO

      Rambo,

      Je vous cite :« Je vous livre un petit secret d’Etat...à prendre avec précaution. Je risque de devenir Consul général dans une grande ville européenne. Je ne vous dirais pas plus. »
      Mais mazette, vous avez vraiment besoin de reconnaissance pour vous mettre en évidence de la sorte. Il va falloir consulter.

      Quant au tavaratra-frantsay je commence vraiment à douter de votre statut de « conseiller », car ce fuyard est connu comme le loup blanc dans l’entourage de votre prézidà vénéré. Fa aza izahay ry Rambo no paisonareo lava eto â, et vous dites que vous ne le connaissez pas ? Votre prézidà non plus, je suppose.

      Et vous allez encore me traiter de ZD, je ne vous dis pas (je ne suis pas comme vous) ce que Ra8 a fait subir à ma famille. Mais bon, si ça peut soulager votre conscience de qualifier toutes les personnes qui ne réfléchissent pas comme vous et de vous en prendre aux Andafy, hé bé : vous êtes libre.

    • 7 janvier à 16:58 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090) répond à RAMBO

      Rambo,
      Besoin de reconnaisssance ,c’est certain comme le dit Belakana !
      Mais a t’entendre, a te lire tu serais un premier de la classe et écouté des présidents !
      voila les défauts que tu présente et qui sont les pêchers capitaux du christianisme !
      1. La prétention
      La prétention, c’est avoir une haute opinion de vous-mêmes et une mauvaise opinion des autres. Cela dénote d’une attitude de supériorité, qui regarde les autres et leurs accomplissements avec condescendance. C’est une attitude d’insolence qui vous incite à penser que personne d’autre n’a les mêmes idées ou inspirations que vous.

      2. L’arrogance
      L’arrogance est un sentiment de suffisance et de complaisance qui exige beaucoup de vous et donne peu aux autres. Cela dénote d’une attitude qui consiste à se comporter comme si les autres étaient là pour vous servir.

      3. L’orgueil
      Il ne s’agit pas ici d’un sain respect personnel de votre personne, mais plutôt d’un orgueil égoïste et malsain. L’orgueil se manifeste par une attitude qui consiste à être absorbé par vous-mêmes et à ignorer les autres et leurs besoins.
      Quelqu’un a dit que l’orgueil est la seule maladie qui rend tout le monde malade à l’exception de la personne qui la porte !

      4. Le dédain
      Le dédain est une attitude qui consiste à vous comparer aux autres de manière péjorative pour les autres. Elle consiste à regarder les autres autour de vous avec hauteur et mépris et à rabaisser leurs accomplissements.

      5. La présomption
      La présomption vous incite à réclamer des privilèges au-delà de vos droits. C’est une attitude de « moi d’abord » concernée plus par les « avantages » et « privilèges » du pouvoir que par la responsabilité du vrai leadership.

      6. La supposition
      La supposition consiste à prendre pour argent comptant ce que disent les autres sans objectivité ou sans y réfléchir par vous-mêmes. C’est une attitude bien trop risquée.

      7. La vanité
      Le plus destructeur des sept est peut-être celui-là. La vanité est un besoin intense d’admiration et d’applaudissements. Cela vous mène à une mauvaise compréhension de la situation parce que vous êtes motivés par un intérêt personnel plutôt que par un coeur de serviteur.

      C’est dingue comme ce récapitulatif convient parfaitement au membre de la classe dirigeante gasy ,qui pourtant se dit chrétienne !
      Ces gens ne doivent pas bien lire la bible et surtout les évangiles du christ

      Tu vois tout colle parfaitement à ta personnalité et je serais toi ,enfin si tu est vraiment croyant,j’irais me confesser rapidement et je prendrais du recul sur tous cela .
      Parles en a tes frères de caste ,ils en ont tous un grand besoin

  • 7 janvier à 16:48 | FINENGO (#7901)

    RAMBO se dévoile de plus en plus, dans sa splendeur de Pourriture.
    Il risquerait d’être nommé Consul Général de l’ Etat Fantôme de Madagascar dans une Grande ville Européenne d’après lui.
    Et voilà le Bouquet de Hery le calculateur, avant que tout tombe en ruine en 2018 en ce qui lui concerne, il place ses Billes pour pouvoir s’enrichir un peu plus tant qu’il est encore temps.
    Un vendeur de rêves et un Mange M.erde se sont rencontrés.
    C’est ça le Fonctionnement d’un Etat Fantôme, et la Réaction d’un soit disant Politicien, qui coupe l’herbe sous les Pieds se son Président en faisant des annonces avant même que ça soit officiel, et d’autant plus sur un Forum. Cervelle de Moineau, du jamais vu dans aucun Etat dans le monde sauf à Madagascar.
    Que des incapables.

    • 7 janvier à 17:00 | RAMBO (#7290) répond à FINENGO

      Finengo
      Soyez content parce que je vous livre un petit secret d’Etat mon ami. Dites-moi est-ce que vous avez appelé la Mairie de Mulhouse à propos de la Caserne des Pompiers pour vérifier comme vous l’avez promis ? Sachez que les nominations des Ambassadeurs sont annoncées par le Président après approbation du pays hôte mais pour les Consuls cela se passe incognito. C’est pour cela que je vous dis souvent...il est préférable pour vous de ne pas commenter les sujets que vous ne maîtrisez pas.

  • 7 janvier à 16:52 | RAMBO (#7290)

    Belakana
    Je ne connais pas ni Claudine, ni Tafaray ni ce tavaratra... vous me posez tout le temps des questions sur ces gens là. Par contre je connais le Président.

    • 7 janvier à 17:16 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090) répond à RAMBO

      Rambo,
      Si tout ces défauts et surtout si ,comme je le crois,sont trés répandus dans votre communauté ,ils vous faut absolument consulter des professionnels des maladies du cerveaux .
      Oui il y a des gens qui peuvent vous aider .
      Le monde que vous vous fabriquer n’est pas la réalité vous vous fourvoyer dans l’erreur grave .
      Pour la religion chrétienne vous êtes dans l’hérésie, l’ impiété, le sacrilège,l’apostasie rien de ce qui se fait dans cette caste n’a a voir avec la parole et les préceptes du christ !
      Vous êtes collectivement dans le pêchers mortel .
      Le châtiment pour vous sera terrible, car vous reniez ce que vous semblez révérés et cela est plus que grave !

    • 7 janvier à 17:20 | Belakana (#7721) répond à RAMBO

      Non et non Rambo, si j’ai bien compris, en tant que proche et « conseiller » de raprézy, vous ne connaissez que ce dernier ?! Mais alors, personne d’autre ne s’aperçoit de votre existence dans les lambris de ce pouvoir. Je me trouve à 12000 kms de Tana (et non à 10000, vous voyez ce que je veux dire car pour vous les Andafy sont tous en France) et je sais parfaitement qui gravitent autour de votre prézidà. De vils et fourbes personnages, je pèse mes mots, qui sont déjà en train de retourner leur veste : Rolly Mercia en est le parfait exemple. Ah, que ne faut-il pas commettre pour garder ses substantiels avantages.

  • 7 janvier à 17:20 | FINENGO (#7901)

    @ RAMBO
    Je vais être très court RAMBO.
    Tu es d’une prétention, qui n’est autre que de la paranoïa.
    Tu connais tout, tu maitrises tout.
    A te lire c’est toi qui fait le Beau temps et les mauvais temps, tellement que tu as la Maitrise de tout. Et comme disait ALIBABA, et ça se dit Chrétien.
    Tu peux dire ce que tu veux et à qui tu veux. Mais pas à Moi.
    Ce n’est nullement pas de l’insulte, car j’appelle les choses par leur vrai NOM.
    Pour moi tu n’es qu’une M.erde RAMBO.
    Tu n’as pas plus de Poids, comme toi, tu veux le Prétendre.
    Pour la Caserne des Pompier de Mulhouse, pas d’inquiétude je me renseigne et à la source. Je ne manquerais pas de t’en faire part.

  • 7 janvier à 17:33 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090)

    Rambo,
    Je t’assure ,tu vois encore dans ton dernier post « Soyez content parce que je vous livre un petit secret d’Etat mon ami »
    C’est quoi cette phrase sinon de l’orgueil !
    Un secret d’état parce que monsieur Rambo serait nommé consul général d’un état géré par des mafieux !
    Je te dis que vous êtes collectivement et toi particulièrement dans le pêcher mortel !

  • 7 janvier à 18:15 | FINENGO (#7901)

    @ ALIBABA
    Bonsoir..
    Laisses faire le RAMBO.
    Il est atteint de deux complexes, qui sont devenus Maladifs pour lui.
    Selon les Cas, Tantôt d’infériorité mais c’est très rare.
    Et le plus Souvent de Supériorité, et il arrive même par moment quand on le lit, il se Prend pour Dieu le Père. Et ça ose imposer aux autres la Modestie.
    Le Fameux dicton, Fais ce que je dis, mais non ce que je fais.
    Il voudrait que tout le monde soit à ses Pieds.
    Encore Heureux que l’on lui tient tête, à cet individu affable, Vaniteux et sans honneur.
    Une Pourriture parmi tant d’autres.
    Il est hors de question, que je lui octroie une politesse quelconque, il ne la mérite guère.

  • 7 janvier à 18:28 | Albatros (#234)

    @ Rambo ( post 07 janvier à 16:52 )

    Vou dites : « Je ne connais pas ... Claudine » !.

    Etonnant pour un futur Consul Général de ne pas connaitre cette personne !.

    Il aurait été préférable que vous disiez « je connais cette dame, mais je ne souhaite parler, ni de son influence sur mon champion, ni de sa manière d’oeuvrer pour le bien du Peuple en détournant des fonds publics » !.

    Là, j’aurais dit : « Bravo Mr le futur Consul » !.

  • 7 janvier à 18:36 | diego (#531)

    Bonjour RAMBO,

    Comment sortir le pays d’une crise Institutionnelle et enclencher son développement. Deux sujets vastes, pationnants et qui pourraient être complexes mais bien à la portée de tout le monde !

    Écoutez, à mon sens, vous vous mêlez les pinceaux.

    Une crise politique d’une crise Institutionnelle. Vous êtes bien dans la majorité des citoyens qui mélangent ces deux crises, je tiens à vous rassurer. La crise de 92 était une crise politique par exemple, 2002 était, par contre, une crise Institutionnelle, voyez-vous.

    Madagascar s’en est bien sorti de la crise politique. La classe politique malgache en avait l’expérience, me semble-t-il. Et les structures politiques provinciales et nationales, autrement dit Étatiques dans les années 80-90 étaient encore bien solides. La séparation des pouvoirs étaient bien visibles, aidant la sortie relativement rapide d’une crise politique.

    Pour parler sérieusement de l’économie malgache, Mr RAMBO, il faut commencer par connaître et bien comprendre l’état et la nature de cette économie. Autrement dit, faire un diagnostic le plus juste possible. Madagascar n’est pas un pays industrialisé, et son économie est déficitaire etc....C’est un pays rural et la majorité de la population n’a pas reçu une bonne éducation.

    Cette situation est amplement suffisant pour nous dire que la création des emplois, à court et à long terme, n’est absolument pas dans l’industrialisation du pays, mais des emplois, un, qui demandent peu des formations et deux, qui toucheraient la majorité de cette population peu éduquée.

    Madagascar n’arrive pas encore à sécuriser ses besoins alimentaires. Industrialiser un pays demande, un, des investissements massifs et des gens bien éduqués, deux, il faut du temps, 10-20 ans et plus. Madagascar ne les aurait pas.....cultiver, surtout du riz, manioc et....est un talent à Madagascar, mieux, le pays a un Capital enviable et très riche, vaste :

    - la Terre !

    Il y a des milliers d’emplois facilement à créer pour nous permettre de sécuriser nos besoins alimentaires et éventuellement, à terme, exporter, ce qui permettrait de réduire le déficit commercial avec d’autres pays par exemple.

    Cela va de soi, tout cela doit être fait parti d’un projet étatique et pourquoi pas l’inscrire dans la Constitution par exemple,........indépendance alimentaire inscrite dans la Constitution, pourquoi pas ?

    Maintenant, une crise Institutionnelle, la classe politique et les partis politiques malgaches n’en avaient jamais eu l’occasion de s’y frotter, de facto, n’en avaient aucune expérience. D’où la confusion autour des crises de 2002, 2009 et les élections de 2013, crises qui ont les mêmes natures, ont une seule nom, une crise Institutionnelle.

    Nous allons avoir des difficultés de nous attendre et de nous nous comprendre si vous avez des difficultés à faire la distinction entre une crise politique et une crise Institutionnelle.

    Quand on prétend faire de la politique, il faut connaître au moins les fonctionnements des Institutions politiques, comment l’État fonctionne et bien évidemment, avoir une bonne connaissance en Droit et une connaissance des rôles des Institutions régaliennes.

    Je ne permets pas de juger votre niveau ni fouiner vos diplômes, ce n’est pas l’endroit et de plus, vous n’êtes pas un homme public ou exercez un quelconque mandat.

    Par contre, si vous étiez un élu, je pourrais éventuellement me permettre de vous dire que vous compreniez très peu et l’Administration, la Constitution et l’économie malgache en fait.

    Une simple déduction, si le pays produisait ce dont la population a besoin et les gens mangeaient à leur faim, leurs santés s’amélioraient, leurs dépenses dans les loisirs et d’autres choses vont augmenter etc...mécaniquement le niveau de vie de la population augmenterait....pas besoin de faire des calculs fastueux pour cela...

  • 7 janvier à 18:49 | diego (#531)

    Bonjour isoarha,

    Vous avez bien tout compris.

    Et je me permets de rajouter même que Madagascar, une grande Île au beau milieu de l’Océan Indien, a beaucoup des chances dont les élus aujourd’hui n’arrivent bêtement pas à saisir, et à comprendre.

    C’est un problème de culture, pauvreté d’éducation étatique et l’ignorance de la naure du monde dans lequel nous devons vivre, échanger et dialoguer et en accord ou éventuellement en désaccord profond, et une irresponsabilité collective de la majorité des autorités politiques et des élus.

    Madagascar est un pays indépendant et il a sa propre monnaie. Les élus aujourd’hui ne comprennent pas ce que cela signifie !!!!

    • 7 janvier à 19:16 | vatomena (#8391) répond à diego

      Oui ,Madagascar a une monnaie nationale .. comme la Suisse ou les USA . Elle a ce pouvoir régalien de battre sa monnaie : un avantage que la France a perdu avec l’Euro .
      Mais nos brillants économistes ne savent rien au jeu des monnaies sauf pour les dévaluations

  • 7 janvier à 19:10 | RAMBO (#7290)

    Cà chauffe en fin de journée...Rahaga doit se frotter les mains aujourd’hui ...Rambo lui a fait monter l’audience ! Je blague évidemment Finengo ! Pourquoi vous me persécutez tant ? Et pourtant je suis quelqu’un qui vous veut du bien ! J’envisage même de vous envoyer un billet aller/retour tout compris Paris /Tana. Vous et votre épouse si vous voulez. Hébergement , véhicule avec chauffeur et domestiques en sus. La balle est dans votre camp mon ami.

    • 7 janvier à 19:23 | Albatros (#234) répond à RAMBO

      C’est de la corruption d’opposant !.

       ;-)

  • 7 janvier à 19:30 | RAMBO (#7290)

    Belakana... Vous êtes un privilégié parce que à 12000 km vous êtes connu et connaissez tout l’entourage du Président. Je n’ai pas ce privilège. Je n’ose pas vous concurrencer dans ce domaine.

    • 7 janvier à 19:55 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090) répond à RAMBO

      Rambo,
      Pas de réponses aux vrais question ,vous êtes vraiment dans une mauvaise passe,faut consulter !
      Malin le hery ,s’il n’est pas réelu vous allez passer combien de temps à votre poste de consul ?
      En somme vous êtes bien a l’image du personnage que vous êtes ,un petit a qui on donne des miettes pour le remercier !
      Sachez que malgré vos prétentions ,tout comme la plupart d’entre nous,vous n’êtes rien !

    • 7 janvier à 21:27 | Belakana (#7721) répond à RAMBO

      Eh oui Rambo, votre prézidà, son entourage et son gouvernement sont les mal-aimés du Peuple. Je ne vais pas vous ré-expliquer le pourquoi.

      Mais Rambo, entre nous, lorsque je cite votre vrai nom de famille auprès de l’entourage du prézidà : personne ne vous connaît. Vous me faîtes penser à Tartarin de Tarascon.

      Allez, sans rancune comme dit Ratiarivelo (que je salue), et « n’osez pas me concurrencer dans ce domaine », vous risquez de vous casser les dents.

      Bonne nuit Rambo et faîtes de beaux rêves dans les bras de Morphée.

    • 10 janvier à 00:35 | kunto (#7668) répond à RAMBO

      KUNTO ny PATRIOTE MALAGASY d’ANTANANARIVO :

      - Arrêtez vos blablabla, vous voulez faire un petit geste pour le développement de Madagascar ??? Instaurez des « mercredis propre » là ou vous êtes , car la propreté c’est la base du développement ...

  • 7 janvier à 20:10 | ratiarivelo (#131)

    Ny any i RAMBON-TSALAKA resakin’ny MPANGETORA AN-TSENA lany lainga ny andian-dreraka ka mamaoka ny hatsaga tsy aman’orana lany LAIGA dia mirediredy fahatany LERY-Vongany !!! samy tsara !

  • 7 janvier à 20:12 | ratiarivelo (#131)

    Mieux vaut tard que jamais Rtoa hajaina « JIPO » tratry ny taona vaovao 2018 e !! Hifampijinja @ny BESINIMARO eto O !! Samy tsara

  • 7 janvier à 20:44 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090)

    Rambo,
    En termes d’efficacité publicitaire politique vous ne devez pas être d’un grand secours pour votre champion
    Parce pour convaincre faut être modeste et humble !
    Apportez des arguments pas à pas et les défendre sereinement et accepter les critiques en discutant en toute quiétude .
    Vous c’est tout le contraire vous allez chercher des copiés collés que vous imposez comme des vérités !
    Dans votre tète vous avez raison et personne ne doit contester cela .
    Evidemment le dialogue n’a pas lieu et vous êtes rapidement cataloguer comme un imbécile et c’est en fait ce que vous êtes .
    La vérité existe et des arguments vérifiables peuvent en témoigner !
    Ce concept (la vérité) n’a pas l’air de vous convaincre pourtant cela existe réellement et ce n’est pas vous et les vôtres qui imposeront des inepties à tout un peuple pendant des siècles encore .
    Donc votre rendement personnel en termes de propagande est proche de zéro et je ne comprend pas pourquoi vos supérieurs vous laisse faire .
    Peut être sont-il encore plus nuls que vous !

  • 7 janvier à 21:01 | diego (#531)

    Bonjour vatomena,

    Actuellement les pays membres de la zone euro comprennent bien les impacts politiques et économiques de l’euro.

    Si vous demandez aux peuples des pays membres de la zone euro de revenir à leurs anciennes monnaies ou quitter la zone, la majorité veut garder l’euro.....le peuple Grec, au beau milieu d’une grave crise économique, n’a jamais souhaité revenir en arrière. Le niveau de vie des pays membres a augmenté !

    La France, pays fondatrice de l’Europe et un des trois grandes économiques de la zone euro a bien oublié le franc.....Heureusement pour la France que la candidate du Front Nationale ne comprenait pas grande chose en économie et n’a rien compris des impacts de l’euro.

    Maintenant, avoir sa propre monnaie est une bonne chose. Cela permet au pays de mieux s’adapter, dont la dévaluation mais c’est assez limité.....pour Madagascar, il faut déjà que l’économie soit un peu performante, adaptable etc....et basée sur quelque chose, autre que de l’aides internationales par exemple....

    • 7 janvier à 22:03 | vatomena (#8391) répond à diego

      La grece ,l’italie ,le portugal sont dans la zone euro mais L’euro ne les a pas sauvés de la dégringolade.
      C’est dans la zone euro que la croissance a été la moins élévée depuis des lustres en dehors de l’Allemagne et avec une montée inexorable du chomage . C’est aux français à regretter le temps du nouveau franc . Le franc suisse ,lui ,garantit un niveau de vie supérieur et une plus grande activité .On comprend mieux les doutes et les atermoiements de la Lepen . Faui il de l’audace et encore de l’audace pour quitter la zone Euro ou attendre de l’Euro un futur miracle .Messieurs les Anglais n’ont pas eu la tentation de l’Euro .. Leur monnaie est tout à fait convertible au contraire de notre Ariary .

  • 7 janvier à 22:06 | RAMBO (#7290)

    Belakana
    Si je suis votre raisonnement , je suis privilégié aussi parce que mon nom de famille est connu par Belakana...celui qui connaît tout l’entourage du Président ?!

    • 7 janvier à 22:55 | Belakana (#7721) répond à RAMBO

      Rambo, c’est vous qui me taxez de privilégié. N’essayez surtout pas de noyer le poisson dans l’eau. Mieux vaut savoir à qui on a affaire, plutôt que de feindre et dire « je ne connais pas... »

      Depuis fort longtemps, vous n’arrêtiez pas (sur ce site) de balancer des noms de personnes que soi-disant vous fréquentez. Vous donniez aussi des informations sur vous, sur votre famille, sur vos « études », sur votre statut d’andriana, etc... Vous avez vraiment besoin de reconnaissance.

      Bien sûr que je connais votre nom de famille et cela ne regarde que vous, mais vous êtes parfaitement inconnu dans le staff de ce prézidà élu par hasard.

      Sur ce, je vous laisse dans vos chimères. Je vous efface de mon logiciel.

  • 8 janvier à 11:40 | RAMBO (#7290)

    Belakana dit :
    Sur ce, je vous laisse dans vos chimères. Je vous efface de mon logiciel. :"
    Même si vous décidez de m’effacer de votre logiciel, je ne vous lâche pas. Ne partez pas la queue entre les jambes.
    Pour moi vous êtes un danger potentiel pour le Président pas loin d’Hocine Arfa parce que vous avez accès à la présidence avec le sourire et dehors vous haïssez notre Président. Pour la sécurité de mon président j’ai le devoir de savoir qui se cache derrière les pseudo Belakana !
    Dès 2 choses l’une ...où vous êtes un bluffeur très habile. Vous avez déjà affirmé avec assurance que « Isandra n’est autre que Andry Rajoelina » donc vous n’êtes pas Mapar...Vous dîtes que Ravalo aussi a fait souffert votre famille et vous réfutez quand je vous tae de ZD...et maintenant , visiblement vous affichez clairement que vous n’aimez pas le Président.
    Ou bien voue êtes ZD mais une « taupe » de TIM qui s’infiltre autour du Président alors pour moi vous êtes un homme dangereux. Je soutiens à 100% Hery Rajaonarimampianina et j’ai le devoir de lui apporter des renseignements pour sa sécurité. Connaître votre nom de famille m’importe pas. Le jour où je le saurai je ne le publierai pas ici. J’ai besoin de savoir juste qui êtes vous vraiment pour la sécurité de mon chef.
    Ce n’est pas la première fois que vous prétendiez me connaître et à chaque fois le régulateur de mt.com efface vos posts. Il y a une raison parce que la seule personne par qui vous vous renseignez sur moi est un ami proche de mon beau père..il était à mon mariage en 1999 et nous avons l’occasion d’échanger quelques propos ici. Les noms que je cite sont des gens publiques qu’on trouve dans les journaux Gasy.
    Vous êtes un adversaire politique du Président Belakana et moi je soutiens à fond le Président...on verra qui de nous 2 se cassera les dents.

    • 10 janvier à 00:27 | kunto (#7668) répond à RAMBO

      KUNTO ny PATRIOTE MALAGASY d’ANTANANARIVO :

      - Pouvez vous dire au Ministre de l’écologie d’instauré des « Mercredis Propre » , car la propreté c’est le début du développement ...

  • 10 janvier à 00:19 | kunto (#7668)

    KUNTO ny PATRIOTE MALAGASY d’ANTANANARIVO

    - La pauvreté est passée de 92 % à 70 % ? mais il ne fait que répéter ce qu’il a sans doute dit au journaliste de publié ...

    - Monsieur le Président avec tout mes respect on ne doit pas voir la même réalité = Les ordures qui dévisage nos villes - les égouts bouchés - les coupures de JIRAMA - le manque d’eau ... etc ... il est ou le renouveau ? il est ou la réduction de la pauvreté dans tout ça ??? ( pour votre famille et vos amis OUI - OUI - OUI - OUI ) .

    • 10 janvier à 00:22 | kunto (#7668) répond à kunto

      KUNTO ny PATRIOTE GASY d’ANTANANARIVO :

      - Demain « Mercredi propre » , n’attendons rien des politiciens faisons le nous mêmes , instaurons « les Mercredis Propres » pour faire taire les ennemis de Madagascar...

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 421